{Éco-défi} Adopter une routine éco-minimaliste dans la salle de bains

Il y a 3 ans, il y avait encore tout ça dans ma salle de bains : plus de 20 produits et accessoires ni bio, ni écolo dont les emballages finissaient pour la plupart à la poubelle et dont les résidus polluaient la planète sans forcément faire de bien à mon corps. Puis, grâce à mon 5ème éco-défi (en octobre 2013), après avoir testé divers produits et accessoires plus écologiques, j’ai réussi à éliminer 70% des déchets dans ma salle de bains. Depuis, le contenu de ma trousse de toilette a bien changé car en plus de passer aux soins bio, naturels, véganes et zéro déchet, j’ai appris à être à l’écoute de mon corps et ainsi à mieux identifier ses besoins en fonction des saisons, de mon environnement, de mon alimentation et mon bien-être émotionnel.

Dans l’idéal, j’aimerais pouvoir me passer de tous produits car je suis convaincue qu’à partir du moment où l’on habite un environnement sain, que l’on a une alimentation entièrement adaptée à nos besoins et que l’on vit en harmonie avec nous-même et avec les autres, notre corps se nourrit de ce que nous ingérons et de ce qui nous entoure, sans avoir besoin d’autre chose… Mais dans la réalité, l’environnement pollué dans lequel nous vivons, les cosmétiques toxiques dont nous nous sommes recouverts, les aliments malsains que nous avons avalés et notre difficulté à faire face au stress, à la fatigue et aux aléas du quotidien ont complètement déréglé les capacités naturelles de notre couverture corporelle à se maintenir en forme. Alors pour palier à tout cela, la grande majorité d’entre nous se trouve obligée d’appliquer quotidiennement toutes sortes de produits “hydratants”, “nourrissants”, “désincrustants”, “blanchissants”, “équilibrants”…

Cosmétiques solides zéro déchet bio echosverts.com

Bien qu’il soit difficile, voire impossible, de se passer de produits d’hygiène corporelle, nous n’avons pas forcément besoin de grand chose pour prendre soin de notre peau, de nos cheveux, de nos dents ou de nos ongles. Nous n’avons pas non plus besoin de produits spécifiques et onéreux ni de mélanges complexes réalisés dans de grands laboratoires. Au fil du temps et des expériences, je me suis familiarisée avec les vertus des différents produits naturels bruts utilisés en cosmétique et j’ai réalisé que nombre d’entre eux pouvait me servir d’innombrables manières, non seulement dans la salle de bains, mais aussi en cuisine et même au jardin ! Rien de tel que les produits naturels bruts « multi-fonctions » pour désemcombrer son intérieur et cheminer vers le minimalisme.

Le monde végétal qui nous entoure est d’une infinie richesse et on y trouve absolument tout ce dont on pourrait avoir besoin dans notre trousse de toilette : que ce soit sous forme d’huiles végétales ou essentielles, de macérats, d’infusions, de beurres végétaux, d’hydrolats, de poudres, de gel, etc., les feuilles, les fleurs, les fruits, les bourgeons, les tiges, les racines, les écorces, les noyaux, les pépins mais aussi les argiles, font des miracles dans la salle de bains ! Bien souvent, on peut les utiliser à l’état brut, ou bien faire nos propres mélanges, ou bien encore acheter des soins plus élaborés 100% naturels et prêts à l’emploi, labellisés bio.

Huiles végétales essentiels bio echosverts.com

Personnellement, j’utilise principalement des produits naturels à l’état brut et je réalise si besoin ce que j’appelle des “cosmétiques-minutes”, soit des mélanges fabriqués en quelques instants à partir d’un nombre d’ingrédients limité, sans conservateurs ni matériel spécifique. Comme je l’avais expliqué dans cet article, je ne suis pas une adepte de la cosmétique maison car cette pratique ne correspond pas à mes priorités écologiques, économiques et minimalistes. Aujourd’hui, après bientôt 3 ans de lectures et de tests, de “tops et de flops”, j’ai le sentiment d’avoir enfin trouvé les soins et la routine qui me correspondent le mieux. Ceci dit, j’aimerais encore réduire la quantité de produits que j’utilise, éviter certains déchets et surtout arriver à trouver des alternatives plus locales à mes soins qui viennent de loin.

D’après les messages que j’ai reçus ces derniers mois, je sais que vous êtes nombreux.ses à vouloir également faire le point sur le contenu de votre trousse de toilette- certain.e.s d’entre vous découvrez à peine le monde des cosmétiques naturels et d’autres ont commencé à s’y intéresser il y quelques mois ou années mais ne sont pas forcément entièrement satisfait.e.s des alternatives testées.

Afin que cet éco-défi puisse être utile au plus grand nombre, je vous propose donc un programme assez généraliste, en espérant que les plus expérimenté.e.s pourront partager leurs astuces de base avec les novices et que nous pourrons tou.te.s apprendre de nouvelles astuces des un.e.s et des autres.

Slow cosmétique echosverts.com

L’objectif de ce nouvel éco-défi sera donc de trouver des alternatives bio, naturelles et véganes afin d’adopter une routine écologique et minimaliste dans la salle de bains, en passant, selon notre expérience, par les étapes suivantes :

  • Identifier ses besoins
  • Faire le tri dans sa salle de bains
  • Découvrir les blogs et ouvrages pour développer ses connaissances en cosmétique naturelle
  • Identifier les produits naturels, bio et véganes adaptés à ses besoins
  • Privilégier les produits multi-fonctions
  • Privilégier les produits locaux
  • Privilégier les recettes rapides et minimalistes
  • Apprendre à décrypter les labels
  • Faire la liste des marques de cosmétiques engagées et si possible locales
  • Choisir des produits sans emballages ou à emballage réutilisable/recyclable

Comme d’habitude, je vous invite à partager vos astuces, découvertes, questions et réflexions dans le groupe Facebook Les éco-défis d’Echos verts tout au long du mois et à vous inscrire à la newsletter pour recevoir un condensé des bons plans échangés à la fin de l’éco-défi.

Je m'inscris à l'éco-défi du mois

Nombre d’inscrit.e.s à ce jour (26/08/16) : 449

Quels sont vos objectifs pour cet éco-défi ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Éco-défis, Hygiène & santé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

90 commentaires pour {Éco-défi} Adopter une routine éco-minimaliste dans la salle de bains

  1. Marianne dit :

    Je viens de commander une cup et des oriculi 😉 Et je suis au no-poo depuis 2 mois 😉

    • Chouette, j’espère que tu te feras facilement à la coupe menstruelle et à l’oriculi- moi j’ai adopté les 2 sans souci il y a près de 3 ans (même si j’ai depuis laissé tomber la coupe menstruelle au profit du flux instinctif libre) 🙂

  2. soline72 dit :

    Depuis le premier défis sur les déchets dans la salle de bain, j’ai beaucoup avancé et trouvé ma routine et les produits qui me conviennent:
    huile de Coco
    Argile
    Quelques huiles essentielles
    Savons saponifiè à froid
    Et hydrlolat correspondant à mecs besoins!
    Mais je suis curieuse de découvrir d’autres produits!
    Et des recettes minimalistes et simples, car j’avoue qu’on en trouve pas tant que ça!
    Je fais mon dentifrice et mon deo, du macérat huileux à base de poudre d’agrume ( en petit volume)
    J’ai hâte de commencer ce défis!

    • En effet, ta trousse de toilette est déjà bien minimaliste ! Qu’utilises-tu pour les dents et pour les cheveux ?

    • soline72 dit :

      Pour les dents une recette maison: argile, bicarbonate , huile de coco et huile essentielle menthe pouvree.
      Pour les cheveux : un shampoing solide de chez pachminai ( les recettes me semblait trop techniques), rinçage eau+ vinaigre de cidre et shampoing sec de maïzena et cacao. Je viens tout juste de tester la farine de poids chiche , peut être que de temps en temps je ferai,
      Je suis satisfaite du résultat ,en tout cas!

    • Merci pour ces partages !

  3. breizhfanfan dit :

    je ne suis pas sure de pouvoir encore éliminer des choses de la salle de bain, mais je suis curieuse de voir ce que vous allez faire et pourquoi pas mettre en application ici.
    je suis déjà aux he, un seul produit de beauté multi fonction, la cup, les lingettes lavables etc…

    • Je ne suis pas sûre que tu puisses faire plus minimaliste que ça… ! Mais peut-être pourras-tu nous partager tes astuces ! Quel est ton produit de beauté multi-fonctions ?

    • breizhfanfan dit :

      j’utilise essentiellement soit de l’eau de lavande soit un gel d’aloes vera mais un vrai avec plus de 97% d’aloes dedans; i faut dire qu’ai une peau acneique (ado j’étais un vrai champs de mine et adulte, j’en fais encore très régulièrement) et je n’ai rien trouvé de mieux que ces 2 là! je vais vous suivre sur le facebook

    • Viviane dit :

      Je suis curieuse, où as-tu trouvé ton gel d’aloé vera 97%? J’en cherche partout en vain.
      Sinon est ce que qqn aurait des astuces pour fabriquer du gel directement à partir de la plante? J’ai un aloe chez moi mais quand je veux extraire le gel, ça fait forcément des grumeaux. Pas très glamour pour se tartiner le visage ou les cheveux (ou alors faut le faire avant d’aller se coucher…)
      Merci d’avance!

    • breizhfanfan dit :

      Désolée du retard mais j’ai commandé sur ma boutique o naturel

  4. Eléonora dit :

    Bonjour,
    Il y a presque 1 an 1/2, je lisais l’enquête Campbell et depuis c’est fou tout ce que j’ai changé dans mon quotidien ! La salle de bains n’y a pas échappé : savons solides pour le corps et les cheveux, dentifrice solide (celui de Pachamamaï), huiles végétales pour le démaquillage et en remplacement de la crème de nuit et de la crème pour le corps, déo fait maison (c’est ma seule réalisation « maison ») … Je crois que mon sentiment de bien-être actuel provient tout autant du fait que je sais ce que j’utilise que du fait d’avoir un espace beaucoup moins encombré ! Je respire mieux depuis que j’ai réduit le nombre de produits !
    Après, je suis loin d’être parfaite : je ne suis pas prête à me défaire de mon ANR d’Estée Lauder ni de mes produits de maquillage (mais je n’en achète plus … ça compte non ?? 🙂
    Merci beaucoup pour ton blog et tes articles qui m’inspirent beaucoup

    • Je te rejoins entièrement sur le fait que le bien-être qu’on peut éprouver en faisant le tri et en faisant des choix plus sain vient autant de la qualité des produits que l’on utilise que du vide que l’on a fait autour de soi 🙂

  5. Claire dit :

    C’est parti pour ce défi. J’en ai marre, y a bien trop de produits dans ma salle de bain. J’ai aussi le bouquin slow cosmétique, il est trop bien !

    En ce moment je teste une routine pour le visage :
    – éponge konjac
    – hydrolat de camomille
    – huile de noisette

    J’aime vraiment pas l’odeur de l’hydrolat. J’hésite entre arrêter et finir le flacon. C’est ce qui me dérange à acheter sur le net, c’est de ne pas pouvoir vérifier si l’odeur nous est agréable.

    Sinon j’ai oriculi, déo et dentifrice de chez Lamazuna. Je ne suis pas très convaincu par le dentifrice, j’en cherche un autre. Je ne suis pas fan non plus des shampoing solides, je trouve ça dur à appliquer quand on a les cheveux longs et dense. Des suggestions?

    • Si cela peut t’aider, j’ai fait un article regroupant toutes les alternatives naturelles pour prendre soin de ses cheveux par ici.

    • breizhfanfan dit :

      la poudre de shikakai; je prend 3cs de poudre mélangée avec un yaourt et du lait; je tartine mes cheveux et les rince sous la douche et ouawww j’adore! j’ai les cheveux mi dos et gras; depuis que je fais çà, je suis passé de 1 shampoing tous les 2j à 2 maxi par semaines et plus de gratouillis

  6. J’en suis ! un petit peu ! limitation des produits de beauté, savonette et shampooing solide !! et c’est simple en fait ! il faut juste changer un peu ses habitudes !!

  7. LaureNL dit :

    Première inscription à un éco-défi. Il faut bien se lancer.
    J’ai déjà réduit pas mal de choses dans ma salle de bain grâce à tous tes conseils des articles précédents. Je suis curieuse de découvrir d’autres recettes qui pourraient me convenir.

  8. claire dit :

    ooh je suis curieuse de tester ces oriculi, c’est commandé!

  9. Un trésor dans mon placard dit :

    Tout comme toi j’en suis venue à utiliser des produits ultra basiques et multi fonctions. Mon produit phare c’est l’huile de coco, je m’en sert comme dentifrice, hydratant visage, corps et cheveux. Il ne me reste plus qu’à tenter l’oriculi 🙂

    • L’huile de coco est top en effet ! Perso je limite son usage autant que possible car je préfère privilégier les produits plus locaux mais ça reste mon soin préféré pour les cheveux et les lèvres 🙂

    • Un trésor dans mon placard dit :

      J’ai essayé d’autres huiles plus locales mais aucun n’a eu le même effet que l’huile de coco, c’est dommage mais je me console en me disant que pour tout les reste je consomme local. Personne n’est parfait 🙂

    • Ce n’était pas une critique, juste une réflexion personnelle sur mon souci vis à vis de l’huile de coco que j’utilise aussi et certainement autant que toi (si ce n’est plus car je l’utilise aussi en cuisine). C’est pour ça que je préfère avoir plusieurs produits finalement car cela me permet de limiter ma consommation d’huile de coco- c’est pourquoi j’utilise la noisette pour le visage mais pour le corps mon médecin m’a recommandé l’huile de sésame donc ça restera un produit importé malheureusement.

    • Un trésor dans mon placard dit :

      Je ne l’ai pas pris comme une critique puisque j’ai eu cette même réflexion et au final je n’utilise l’huile de coco que depuis peu mais je n’ai malheureusement pas trouvé d’équivalent 🙂

    • soline72 dit :

      Moi aussi je suis adepte de l’huile de coco. C’est vrai que cé´n’est pas local, mais c’est le seul qui me sert de la tête au pied , multi usage et donc simple.
      Mais si je découvre une autre huile plus local aussi multiusage je change!

    • Un trésor dans mon placard dit :

      Si tu découvres cette fameuse huile locale, n’hésite pas à partager ta trouvaille, ça m’intéresse 😉

  10. Sab dit :

    Bonjour
    Depuis janvier j ai bien vidé ma salle de bains et remplacé mes produits industriels par une alternative plus écologique.
    Donc je suis au savon et shampooing solide. Ma famille aussi pour le shampooing mais il y a encore des blocages pour la savonnette pour l’instant. J ai mes démaquillants en coton, je me nettoie la peau à l huile d olive et j ai une crème hydratante bio. La crème bio et le shampooing sont fait bio et en local car j achète à des copines. Pour le coton tige j’avais un uricoli mais mon mari s en est servi pour déboucher l évier alors je vais en racheter un en métal. Je fais des soins express car les autres tests ne m ont pas donné pleine satisfaction : crème pour le corps et visage, mascara…. Dès que je peux je sors mes HÉ car j’ai un super livres sur ces huiles. J ai hâte de lire les expériences de chacune afin de compléter ma routine hygiénique 😊 Merci pour ce nouveau défi.

    • Moi aussi je ne pensais pas pouvoir passer du gel douche à la savonnette… et pourtant, aujourd’hui, je ne reviendrais pas en arrière ! Ce que tu peux faire c’est râper le savon et le mélanger à de l’eau pour former un gel et le mettre dans une bouteille de gel douche ou un flacon à pompe- cela aidera peut-être ta famille à faire la transition 🙂

    • Sab dit :

      Bonne idée merci. Mais comme l eau en bouteille ils vont changer à un moment donné c est sûr. Le truc : j argumente mais je ne force pas. Belle journée

  11. hello ! moi mes principales améliorations dans la salle de bain c’est l’oriculi (que je m’oblige à utiliser car je trouve pas ca très agréable mais bon, c’est tellement moins polluant que les cotons tige!) et les savons à froid à la place du gel douche et nettoyant visage 🙂
    ah oui je suis aussi passé au parfum bio (celui à la verveine de florame, une vraie tuerie!).
    voiliii, bonne soirée

    • C’est marrant, moi j’adore l’oriculi ! Mais je sais que d’autres personnes ont aussi du mal à s’y faire. Sinon, l’auriculaire ou un coin de serviette (avant de la mettre à laver par exemple) font aussi l’affaire 🙂

    • haha alors je suis curieuse de savoir comment tu l’utilises ^^ tu n’as pas une sensation super bizarre après? même en y allant très doucement j’ai l’impression d’avoir arraché l’intérieur de mon oreille. En plus j’ai toujours peur qu’il aille trop loin et me faire mal alors je suis méga prudente (et mega tendue!) donc pas spécialement un moment de joie de l’utiliser ^^ . pour les quatres solutions je le fais aussi mais parfois faut faire le grand nettoyage xD
      merci pour ta réponse 🙂

    • Rien de désagréable… juste une sensation de propre. Mais je ne vais pas à l’intérieur du conduit, ce qui est déconseillé par les ORL- je nettoie juste la partie visible de l’extérieur et accessible par l’auriculaire à titre indicatif.

  12. Claire dit :

    j’ai déjà épuré pas mal ma salle de bain, depuis février dernier, j’ai éliminer gel douche, shampoing, déo … maintenant je me lave au savon de Marseille et je suis passée au no-poo (du coup plus d’allergie !!!) je lave mes cheveux au rhassoul, à l’eau ou quelques fois au bicarbonate; j’utilise du bicarbonate comme déo et ça me convient, j’ai acheté des serviettes hygiénique lavable, je ne me maquillais déjà pas du coup c’est pas un problème et je n’utilise jamais de coton tige, la serviette de bain fais l’affaire, par contre c’est mon mari qui à plus de mal, je lui ai déjà fait supprimer le gel douche, le shampoing et le gel (berkkk!) pour les cheveux, c’est déjà bien, par contre pour le déo et les cotons-tige c’est pas gagné, il faudrait que je lui fasse essayer l’oriculi

    et mes enfants se lavent les cheveux uniquement à l’eau, ce qui fut une très bonne nouvelles pour ma fille (4ans bientôt) qui détesté le shampoing qui pique les yeux

    j’espère durant ce mois avoir des conseils pour le dentifrice sachant que j’ai les dents et les gencives très fragile ! et j’aimerai avoir un avis sur les parfums, je pense que ce n’est pas terrible, mais j’aimerai en savoir plus.

    • C’est super que tu puisses laver les cheveux de tes enfants à l’eau- quand j’en ai parlé à une amie qui a 3 enfants, elle m’a dit que ce serait impossible car les enfants reviennent toujours plein de crasses…
      Je prépare un article avec différentes options de dentifrices naturels- j’espère que tu y trouveras ton bonheur. Sinon, n’hésite pas à poser tes questions dans le groupe FB.

    • Claire dit :

      je n’ai pas facebook, je n’aime pas les réseaux sociaux

      sinon mes enfants aussi ont les cheveux sales surtout quand ils mangent et qu’ils mettent leurs mains sales dans leurs cheveux, mais l’eau leurs suffit

    • Merci pour cette précision 🙂

  13. soline72 dit :

    En se penchant sur la question, on s’aperçoit que parfois allier minimaliste et local c’est dur!
    J’ai vu d’autres huiles multi-usage : macadamia, nigelle mais beaucoup sont importées!
    En même temps, vu l’usage que j’en fais, j’achète un gros pot qui dure, donc moins d’achats!
    Mais comme le dis  » un trésor dans mon placard », je me console en disant que pour le reste je privilégie le local. Depuis que j’ai réduis mes produits je suis ravie, je ne veux pas recevoir en arrière et accumuler!
    l’important c’est l’ensemble des petits gestes que l’on fait, tel le colibri pour éteindre l’incendie.

    • Au départ, comme toi, dans ma quête du minimalisme je voulais trouver un produit multi-usage qui me convienne pour tout mais ça n’a pas été possible- en dehors de l’huile de coco. Je préfère donc avoir plusieurs produits plus locaux qu’un seul produit exporté- mais nous avons chacun.e nos priorités, il n’y a pas de solution meilleure qu’une autre, l’essentiel étant d’être satisfait de ses choix 🙂 En lien avec cela, j’ai beaucoup aimé la réflexion de Pauline qui parle des méfaits du minimalisme sur sa peau.

    • Lili dit :

      Merci pour le lien vers l’article de Pauline, qui est intéressant, mais il me semble qu’elle oublie que ce qui a abîmé sa peau, ce n’est pas le minimalisme, mais les décapages quotidiens au savon sans rien pour réparer derrière. Pour ma part, un peu d’eau sous la douche est mon soin quotidien depuis plusieurs années, et ma peau va mieux qu’avant.

  14. Myriam dit :

    Bonjour,
    Cet écho défi tombe à pique car j’espère y trouver des réponses à quelques questions que je me permet de soumettre ici : est-il possible de fabriquer soi-même un dentifrice pour dents sensibles avec des ingrédients basiques ? Quelle est la différence entre argile blanche et argile verte ? Et enfin, existe t-il un moyen naturel d’apaiser les rougeurs (importantes) sur le visage ainsi que d’hydrater une peau très sèche (problème hormonal) ? Je refuse d’aller chez le médecin. Il va me donner une crème testée sur animaux.
    Voilà, sinon ma salle de bain est devenue minimaliste grâce à tes articles. Je n’utilise plus qu’un savon pour les cheveux et le corps. J’ai une brosse à dents en bambou 100% compostable. Je profite en plus de mes vacances pour tester le no-poo et ça semble plutôt bien fonctionner pour le moment. Pour l’instant, je termine mon déo solide de chez Lush puis je passerai au bicarbonate. Pas de parfum ni de maquillage. Mais j’ai réussi à faire adopter à mon adolescente les lingettes démaquillantes lavables. 🙂

    • Contente de savoir que mes articles précédents t’ont aidé à minimaliser le contenu de ta salle de bains 🙂 Quant à tes questions, je n’ai pas la réponse mais j’espère que d’autres pourront t’aider. Sinon, n’hésite pas à les poster dans le groupe FB si tu y es.

  15. Domino dit :

    Hello 🙂 Je ne suis nulle part dans le domaine du minimalisme, mais je me lance dans le mode de vie végane et donc ceci m’intéresse au plus haut point, car si j’ai déjà adopté une alimentation végétalienne et arrêté le cuir, pour la cosmétique, c’est autre chose. Sur Internet, on trouve tout et son contraire et c’est la jungle pour s’y retrouver entre les « mais non tout va bien, les lois européennes sont bien faites (en ce qui concerne les tests sur les animaux) » et les « mais non tout va mal, le monde est peuplé de sadiques qui teste à tout va juste pour le plaisir de faire souffrir ces pauvres bêtes » Dans le premier cas, j’ai l’impression qu’on me prend pour une c**** et dans le second, j’ai l’impression d’être face à des hystériques adeptes de la théorie du complot. Ce n’est donc pas gagné et donc les produits basiques (et non testés) me paraissent une bonne solution, mais voilà, je n’y connais rien du tout et j’espère trouver des bons plans ici 🙂

  16. Merci pour vos astuces ! De mon côté, j’aimerai savoir mieux utiliser et valoriser les huiles essentielles dans mon quotidien. J’utilise surtout le tea-tree pour le boutons..

  17. PS : si comme Claire, je n’aime pas l’odeur d’un hydrolat, je l’utilise en cuisine pour ne pas le gaspiller (faire de la polenta ou des galettes de pois chiches avec camomille ou laurier >https://www.instagram.com/p/BGRU7aqOHk3/?taken-by=quonseledise) 🙂

  18. Aurore dit :

    Pour les vacances, je me suis fait un déodorant à base d’aloés véra, bicarbonate et huile essentielle de palmarosa. Je me suis aussi fait 2 shampoing solides à base de rhassoul et de shikakai. Je n’ai pas encore essayé le dentifrice solide mais ça me tente bien.

  19. Taia dit :

    Pour ma part(et avec mon mari), voici ce que nous utilisons: huile de coco pour démaquiller et hydrater visage et corps (ou huile de sesame ou d’olive, ce que j’ai sous la main), shampoing solide lamazuna pour les cheveux, savon de Marseille pour le corps. Bicarbonate comme deo. Ni oriculi (testé mais pas aimé) ni coton tige… Le petit doigt!! Mouchoirs en tissu (.pour moi, car l’homme dit beurk…). Il ne me reste qu’un dentifrice bio (testé plein de recette mais j’ai Les gencives tellement fragiles…) et un eye liner Dr hauska. Je crois que c’est tout! Il manquerait quoi que j’ai oublié?

  20. soline72 dit :

    Merci pour le partage de l’article grés instructif!
    En fait chez moi, le tri ne s’est pas fait d’un coup non plus.
    C’est après avoir lu les deux ouvrages sur la slow cosmétique, que je me suis décidé!
    Je me suis beaucoup documentée sur les besoins de la peaux, les solutions et les besoins de ma peau. C’est après quelques tests, que j’ai trouvé aussi que l’huile de Coco convenait à mes besoins ( entre peau avec quelques petits boutons), j’ai donc gardé ce qui correspondait vraiment à ma peau. Depuis je n’ai plus de soucis. Avant le minimalisme ma priorité été me réconcilier avec ma peau et simplifier les gestes.
    Chacun fait donc en fonction de ses besoins. Par moment pour tester j’achète en petit format d’autres huiles. J’ai eu une période huile d’amandes douces mais elle répondait moins à mecs problèmes.
    Merci pour le partage et l’échange enrichissant, car au fil des défis, je garde toujours quelques idées et astuces qui me plaisent.

    • soline72 dit :

      Justement tout ces échanges m’ont interpellé et je vais testé l’huile de noisettes. Je me demande si je peux du coup la mettre dans le déodorant maison? Jusque là je fais la recette de Antigone XXI.

    • Je ne pense pas qu’elle puisse remplacer l’huile de coco car celle de noisette ne se solidifie pas.

  21. stratégie dit :

    J’utilise de l’argile (cheveux, visage) de l’huile d’olive avec HE tee tree et lavande, bicarbonate pour dents et déo. Serviette pour tout y compris les oreilles. Plus minimaliste cela me semble difficile mais je suis preneuse.

  22. imsochiclike dit :

    Un article très intéressant !! ❤

  23. Green gazelle dit :

    Pour ma part c’est démaquillage en petits massages avec de l’huile de pépins de raisin, puis savon et application d’un mélange hydrolat (fleur d’oranger, bleuet ou rose) – HV (argan, pépins de raisins). Lavage du corps au savon solide Alverde. Je finis un tube de dentifrice Weleda à l’argile et je passe au solide Pachamamai qui m’attend déjà dans mon placard 🙂
    Je n’ai pas encore trouvé une solution zéro déchets pour mes cheveux. Ils sont très longs, fins et bouclés et donc secs malgré des « bains » d’huiles. Je suis obligée de passer par la case après-shampooing. Pour le moment, j’utilise donc une marque allemande « Sante », vegan et bio, qui me réussit pas trop mal (j’en parle dans un article). Mais je produit donc encore du déchet.
    Celles qui sont dans le même cas que moi, auriez-vous des astuces pour démêler vos cheveux bouclés sans arracher la moitié de votre tête?

  24. Tatatalie dit :

    bonjour, merci pour vos articles qui sont pour moi qui débute d’une grande aide. Pour ma part, j’utilise pour le nettoyage du visage du liniment et de l’eau de rose ; j’ai essayé de supprimer le gel douche mais pas apprécié par mes ados (surtout mon fils qui laissait fondre la savonnette dans le bain !) mais je résiste et de temps en temps retour de la savonnette !! pour le reste j’utilise du shampoing, du dentifrice, déo industriel mais en faisant le plus possible attention aux ingrédients car nous n’avons pas de magasin bio sur place et que je n’achète rien par internet ; mon objectif du moment est donc de trouver une biocoop près de chez moi pour me permettre d’aller plus loin dans mon changement de vie !

    • Pour faire la transition du gel douche au savon, tu peux raper ce dernier et le mélanger à de l’eau afin de former un gel- et conserver celui-ci dans un flacon à pompe ou une bouteille de gel douche vide 🙂

  25. Maluch dit :

    Merci pour ce sujet.
    Ici je suis en train de vider les stocks pour passer à des choses plus simples, en ligne avec ce qui est dit plus haut : pain de savon surgras, shampooing solide, oriculi, lingettes lavables… J’essaie d’avoir des produits qui conviennent à toute la famille.
    Pour lever les réticences sur les mouchoirs en tissu et anticiper les rhumes de l’hiver, j’ai trouvé une grande quantité de petits mouchoirs chez Emmaus. Ils sont mis à disposition (pas repassés quand même !) dans un petit panier. On peut se servir et les mettre aisément à laver (dans la salle de bain j’ai une poubelle de tri lavable/recyclable/déchets).
    Pour l’hydratation du corps j’utilise des huiles végétales douces. En hiver, je rajoute des huiles essentielles pour « doper » les défenses immunitaires, en faisant un dosage enfant pour avoir le produit le plus polyvalent possible.
    Pour les enfants, yaweco ne fait pas de brosse à dent à tête changeable. Je viens de trouver celles de monte bianco. Et pour le dentifrice je prends celui pour dents de lait de weleda (tube en métal), simple, sans parfum fraise ou fruits ou je ne sais quoi.
    Occasionnellement, je me lave les dents au savon de marseille en frottant la brosse sur le savon, en ajoutant une goutte de HE de menthe poivrée et une goutte de tea-tree. On ne sent pas le goût du savon mais le mélange n’est pas abbrasif. J’utilise assez souvent le tea-tree sur les dents et mon dentiste était épaté par le bon état de mes gencives. Il a dit qu’il allait se renseigner sur cette HE. 🙂

    Auriez-vous un avis sur les livres sur la slow cosmetique ? Valent-ils le coup ? Merci encore.

    • Merci pour toutes ces astuces !

      Concernant les livres, je n’en ai qu’un : Slow Comsétique, le guide visuel de J. Kaibeck et M. Dupuis. Tu peux lire mon avis à son sujet dans cet article. La beauté au naturel, le dernier livre de J. Kaibeck a l’air vraiment super, très complet et pratique. Mais je l’ai seulement feuilleté en librairie donc je ne pourrais t’en dire plus. Enfin, Le guide de la beauté au naturel de Terre Vivante a l’air aussi bien- Clémentine en parle ici.

    • Maluch dit :

      Oui j’essaie de partager les astuces parce qu’elles peuvent servir à d’autres, comme je trouve des astuces dans les articles et les commentaires. Je vois que nous sommes quelques un(e)s à avoir les questions des enfants à prendre en compte.
      Merci pour les commentaires sur les livres. Comme j’aimerais ne pas tous les acheter, cela m’aide à identifier celui qui me sera le plus utile !

    • Maluch dit :

      Bonjour Natasha, j’ai regardé « Slow cosmétique, le guide visuel ». Je trouve qu’il est bien fait, clair et parfait pour démarrer. Et comme je suis bcp moins sur les cosmétiques maison qu’il y a 10 ans, je n’ai pas besoin de toutes les recettes. Bref il ne répond pas forcément à mon besoin. En revanche, je pense que je le recommanderais.

      Mais le truc qui m’a sauté immédiatement aux yeux, c’est les stéréotypes des illustrations !! La personne qui s’intéresse à la slow cosmétique est une femme jeune, mince, blanche et blonde (ou cheveux clairs). Exit les hommes, les plus âgés, les personnes de couleur… Certes il y a une petite japonaise sur le layering p46 (normal c’est vu comme japonais). Mais p35, le vendeur est un homme (stéréotype du métier de commercial).
      Prends soin de toi ! Maluch

    • Je suis entièrement d’accord avec toi concernant le manque de diversité dans les illustrations !

  26. Marion dit :

    Pour la première fois, je me sens prête à relever l’un de tes éco-défis 😉 … Et je suis ravie de ma découverte du groupe sur Facebook: en deux mots, bienveillant et enrichissant. Bref, merci beaucoup Natasha 🙂 ! Belle journée

  27. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Quand je vois des tonnes de crèmes différentes : pour le visage, les pieds, les mains, le contour des yeux, le contour des ongles, les coudes, etc, je me dis que mes 4 ou 5 produits d’hygiène du corps me suffisent largement pour toute ma toilette 🙂 On fait des économies, on gagne du temps, et on ne s’encombre plus !
    A très vite !
    Aline, blog Consommons Sainement

  28. claire dit :

    Bonjour Natasha, vas-tu traiter le sujet de l’épilation zéro déchets? je serai curieuse de connaître ton avis à ce sujet. Je me rase les aisselles avec un rasoir inox, mais hors de question de me raser les jambes, ni de laisser pousser ces poils!
    mes bandes dépilatoires ne sont définitivement pas écolo..

    • Je n’ai pas prévu d’articles à ce sujet mais j’avais déjà parlé d’épilation l’an dernier dans cet article et il y a une discussion lancée dans le groupe FB également. Difficile de trouver une option entièrement écolo pour l’épilation malheureusement…

    • claire dit :

      merci Natasha pour ta réponse et cet article, décidément personnel! je vais essayer de trouver un épilateur 2nd main, comme tu le dis, ce n’est peut-être pas idéal, mais un moindre mal par rapport aux bandes dépilatoires?! merci encore

    • Je t’en prie ! Difficile en effet de juger si c’est pire ou mieux que le reste- en tous cas j’ai mon épilateur depuis une dizaine d’années donc c’est un appareil qui dure normalement- c’est ce que beaucoup d’autres utilisatrices disent aussi.

  29. Ping : Vers le minimalisme et le zéro déchet : dans la salle de bain

  30. Ping : Etat des lieux dans la salle de bains – No Waste Land

  31. Marina dit :

    Bonjour,
    Etant dans la démarche zéro déchet depuis décembre, la salle de bains a été rapide passée au crible et horreur!!!! tout y est passé et j’ai carrément dégagé un meuble entier!!!!! Nous avons dit bonjour aux cotons lavables, savon bio local, rhassoul (pour moi, car il reste une grosse bouteille de shampooing à finir), dentifrice maison (sauf pour mon mari qui veut que ça mousse, alors dentifrice bio), l’auriculi est acheté mais il nous reste un paquet de cotons tige à terminer, les brosse à dents sont des monte bianco, j’ai acheté des serviettes hygiéniques lavables pour ma fille et…. il me reste mon appareil épilation et sa cire, j’ai 500 gr à écouler et après…. la faite maison au sucre peut-être…. et j’ai une crème de jour bio que je met de temps en temps, qui ne sera sans doute pas renouvelée quand le tube sera fini 🙂
    Merci pour votre article, toutes les idées sont bonnes à prendre

  32. Ping : Eco-défi : une routine minimaliste dans la salle de bains – No Waste Land

  33. lucile dit :

    Génial ton article.
    Adepte du minimalisme depuis plusieurs années, j’ai minimalisé au max ma routine beauté.
    Pas de maquillage, tout au plus de l’huile de coco pour hydrater ma peau très sèche.
    Je suis constamment à la recherche de produits éthiques et de qualités.
    Ce n’est pas toujours facile de trouver tout ce que l’on veut.
    Du coup, après des mois de recherche, j’ai décidé de faire ma boutique minimaliste en ligne avec des produits qui répondent à mes exigences. Je propose des articles solides, respectueux de l’environnement, en fibres et naturels et pour la majorité d’entre eux … garantie à vie.
    Si cela peut intéresser du monde je laisse le lien.

    Au plaisir de te lire
    Lucile

    • Bonjour Lucile,
      J’ai un peu de mal à comprendre le principe de ta boutique… les liens renvoient vers Amazon, un site d’achat que je ne souhaite pas soutenir personnellement (pas éthique ni écologique à mes yeux). Pour moi, le type de produit compte autant que les méthodes de vente. Ceci est mon avis personnel bien sûr mais étant donné que tu as souhaité faire de la pub via ton commentaire, il m’a semblé important de l’exprimer.
      Bonne continuation.

  34. Ping : Ce que m’apporte mon cheminement écologique – Et.si.deux.mains

  35. Ping : Ce que m'apporte mon cheminement écologique - Et si deux mains

  36. Ping : Ma slow cosmétique de paresseuse | Ma Conscience Ecolo

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s