{Livre} Labo Zéro Conso de Marie-France Farré

Lorsque j’ai commencé à remettre en question l’innocuité des produits que je consommais, j’ai rapidement réalisé que mes cosmétiques et mes produits ménagers étaient bourrés de substances polluantes potentiellement toxiques et dangereuses pour ma santé. Je me suis donc mise en quête d’alternatives saines et naturelles pour ma trousse de toilette et pour faire le ménage, soucieuse de me débarrasser au plus vite de ces produits malsains. J’étais toutefois assez perdue car même si les recettes, les tutoriels et les conseils ne manquaient pas sur internet, ils étaient souvent incomplets et/ou contradictoires. J’ai donc fait quelques erreurs, gaspillé un peu d’argent et perdu pas mal de temps avant de trouver les bons produits.

Quatre ans plus tard, je crois que je serais encore plus confuse si je devais chercher toutes ces informations sur internet et même en librairie, tant il y a de blogs, de sites et de maisons d’édition qui abordent ce sujet ! Cet intérêt grandissant pour les produits naturels est bien évidemment une très bonne chose mais quand on n’y connaît rien (et que celles et ceux qui en parlent ne sont pas forcément très calé.e.s sur la question non plus !), il est difficile de savoir vers quelles alternatives se tourner devant tant de possibilités.

En fin de compte, je pense que le mieux reste de se familiariser avec certaines bases telles que les ingrédients bruts et naturels adaptés à la cosmétique et aux produits ménagers, ainsi qu’avec leurs propriétés et leurs contre-indications. Une fois ces connaissances acquises, on peut facilement trouver les produits et mélanges naturels convenables pour notre peau, nos cheveux et notre logis ! Il faut toutefois reconnaître que faire ces recherches demande du temps, de l’énergie et une sacrée motivation ! C’est d’ailleurs, il me semble, l’une des raisons principales pour lesquelles certain.e.s peinent à changer leur manière de vivre et de consommer : prisonnier.ère.s d’un rythme de vie effréné, iels n’arrivent pas à trouver le temps nécessaire pour se renseigner et trouver les alternatives existantes.

Si vous faites partie de ces personnes-là ou que vous en avez dans votre entourage, je vous recommande vivement de vous/leur offrir Labo Zéro Conso de Marie-France Farré (autrice) et Florence Akouka (photographe). L’autrice du blog Save the Green nous propose là un vrai guide pratique pour celles et ceux qui souhaiteraient prendre soin de leur corps et nettoyer leur maison avec des produits naturels, simples et économiques. Contrairement à beaucoup d’autres livres que j’ai pu feuilleter ou lire sur le sujet, Marie-France a écrit un ouvrage à la fois complet et minimaliste : plutôt que de nous proposer 301 recettes, elle nous en présente seulement 50 et c’est largement suffisant, aussi bien pour les besoins du quotidien que les besoins occasionnels. L’autrice est tombée dans la marmite du naturel il y a bientôt 10 ans, en 2008. Forte de son expérience en tant que maman et naturopathe, et entourée d’expertes (docteure en pharmacie, esthéticienne, aromathérapeute, étiopathe…), elle a pu créer un guide rempli de recettes testées et approuvées depuis longtemps ainsi que d’informations clés pour utiliser et personnaliser ses recettes – divisées en 5 chapitres – selon nos besoins.

Pour commencer, l’autrice nous présente les produits et matières premières de base, elle partage ses astuces pour réduire nos déchets et nous donne quelques règles d’hygiène à respecter afin de préparer nos produits en toute sécurité. Toutes les informations sont présentées de manière claire et succincte, permettant ainsi aux lecteur.rice.s débutant.e.s de se familiariser avec le monde des cosmétiques et des produits ménagers naturels en toute simplicité, sans se sentir submergé.e.s et intimidé.es par la découverte de produits ou termes inconnus ni de détails superflus.

On passe ensuite à la partie pratique, en commençant par “La maison en mode green”. Avec 13 recettes, Marie-France nous explique comment prendre soin de notre linge, de notre mobilier et des différentes surfaces de notre intérieur. Elle nous propose par exemple une recette de lessive, une recette de poudre ou de pastilles pour lave-vaisselle ainsi qu’un tutoriel pour réaliser des éponges tawashi pour la vaisselle. S’en suivent 3 chapitres dédiés aux soins du corps, des cheveux et du visage. On y trouve une vingtaine de recettes pour prendre soin de soi de la tête aux pieds : un gel pour les cheveux, un baume à lèvres, un déodorant solide ou liquide, un savon de refonte ou encore un gommage pour les pieds. Enfin, dans le dernier chapitre, l’autrice nous livre une dizaine de recettes bien-être avec un baume respiratoire, une huile SOS bobos et un spray antimoustique.

Pour chaque recette, Marie-France et ses expertes partagent des astuces et des conseils pour personnaliser les soins ainsi que des informations sur certains ingrédients et sur les précautions à prendre. Toutes les recettes sont vraiment simples et rapides à réaliser et la grande majorité ne nécessite aucun conservateur. Les ingrédients utilisés peuvent facilement se trouver au rayon alimentaire ou cosmétique des magasin bio et la plupart sont véganes, en dehors du miel et de la cire d’abeille utilisés occasionnellement et pour lesquels des alternatives végétales sont proposées. Les huiles essentielles sont cependant requises assez fréquemment donc plusieurs des soins ne sont pas adaptés aux jeunes enfants, aux femmes enceintes et allaitantes. 

Personnellement, j’y ai retrouvé des “classiques” que j’utilise déjà comme la lessive au savon de Marseille, le nettoyant multiusage ou le bain facial. Mais j’y ai aussi fait des découvertes que je compte tester comme la lotion de rinçage aux orties, le sérum réparateur pour les cheveux ou le spray beach waves. Malgré ma trousse de soins minimaliste, j’étais surprise de réaliser que j’ai déjà sous la main tous les ingrédients qu’il me faut pour la plupart des recettes !

J’avoue que lorsque Marie-France m’a proposé de recevoir son ouvrage en service de presse, j’ai un peu hésité avant de lui répondre. Au départ, je n’avais pas envie d’un énième livre sur le sujet, surtout que j’avais déjà trouvé à peu près tout ce qu’il me fallait en terme de soins et de produits ménagers. En outre, comme vous le savez, je ne suis pas une adepte de la cosmétique maison, car cela n’est pas forcément plus éthique, écologique et économique. Toutefois, les recettes du livre Labo Zéro Conso se veulent aussi simples, accessibles et écologiques que possibles. On peut donc facilement les réaliser, sans y passer plus de quelques minutes, sans équipement particulier et sans passer par des boutiques en ligne spécialisées pour l’achat des ingrédients (à condition d’avoir un magasin bio près de chez soi bien sûr). Je suis donc heureuse d’avoir découvert ce joli guide car je saurai désormais quel livre conseiller aux personnes qui souhaitent découvrir les cosmétiques et les produits ménagers naturels en toute simplicité ! 

* Si ce livre vous intéresse, pourquoi ne pas suggérer à votre bibliothèque de quartier de l’ajouter à sa collection ? Si vous souhaitez l’acheter, je vous invite à le réserver auprès de la librairie la plus proche de chez vous et si vous n’avez vraiment d’autre choix que de passer par internet, vous pouvez le commander via le site de la librairie française Décitre (lien affilié*). Pour en savoir plus sur les liens d’affiliation, RDV sur cette page.

Quels sont vos livres de référence pour les recettes de produits cosmétiques et ménagers naturels ?

Cet article, publié dans Lu, vu, entendu, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour {Livre} Labo Zéro Conso de Marie-France Farré

  1. CAROLE dit :

    Bonjour Natasha,

    Ce livre a l’air d’être exactement ce que je recherche. J’en ai déjà plusieurs sur les cosmétiques (ceux de Julien Kaibeck) mais il n’aborde pas du tout les produits ménagers. Et puis pour les produits ménagers je recherche des recettes simples et vraiment fiables. J’en avait trouvé une pour la lessive mais ça ne lave pas terrible (en particulier tout ce qui est odeurs de transpiration de mes sportifs de la maison) et j’ai remarqué que mes élastiques s’usaient aussi. Bref pas top. Pour les cosmétiques j’ai déjà ma petite routine au naturel mais pourquoi pas des petites idées à fabriquer pour offrir ? J’ai commandé le livre via ton lien à la librairie Décitre et comme j’en ai profité pour commander d’autres bouquins (j’adooore les livres) je me demandais si le fait de passer par ton lien affilié pouvait également de faire profiter du reste de ma commande ?
    Belle journée et merci pour ce nouvel article !

    • Tout à fait Carole : à partir du moment où tu passes par l’un de mes liens affiliés (que ce soit un lien qui renvoie vers un livre précis ou vers la page d’accueil du site), je touche une commission sur tous les livres que tu commandes chez Decitre ! Merci beaucoup pour ton soutien 🙂

    • CAROLE dit :

      Ça c’est une très bonne nouvelle ! Cool ! ;-))

  2. Eve dit :

    Je suis bien d’accord avec toi sur les nombreuses sources pas toujours bien renseignées et parfois contradictoires que l’on trouve sur internet!
    Je vais proposer à ma médiathèque de l’acheter,
    Merci pour l’idée

  3. Tu as toujours le chic pour nous pondre des articles extrêmement fournis, je suis admirative (comme toujours).
    C’est chic que tu aies accepté de recevoir et critiquer cet ouvrage : je saurais maintenant quoi recommander à mes connaissances qui se perdent dans les méandres du « fait maison » by Ama Ze !
    Merci pour cet article Natasha 🙂

  4. JOëlle dit :

    Un article très intéressant qui m’interpelle et pour une des rares fois, me donne envie d’acquérir ce livre, cette petite mine d’or car j’ai déjà qq revues et livres à ce sujet mais trop complets, où il me manque tjrs plusieurs ingrédients pour réaliser les « recettes » et alors je me décourage. Là donc pour la 1° fois cela me parait « accessible » et j’ai hâte de commencer ! Merci pour cet article, ce partage.

  5. Chlorophylle dit :

    Un peu cher, le livre! Dommage… Cela dit, on trouve de nombreuses recettes sur internet, ici et là… Alors, je l’aurais bien acheté si son prix était plus abordable… Je vais donc continuer mes pérégrinations « webiennes » à la recherche de recettes! Je fais déjà ma crème pour le visage, mon lait corporel à l’amande (un régal!), des baumes corporels (pour les douleurs articulaires par exemple ou tout simplement pour hydrater), mais aussi mon liquide vaisselle, un produit multi-ménager avec de l’huile essentielle (menthe poivrée ou tea tree)… Quand on trouvera ce livre d’occasion, il faudra que je me souvienne de son titre… Merci en tout cas de nous en avoir parlé!

    • Il est certain que lorsqu’on a accès à tout un tas d’information gratuitement sur internet, les livres paraissent tout de suite « chers ». Personnellement, cela ne me dérange pas de mettre des sous de côté pour m’offrir ce genre d’ouvrage, surtout lorsqu’il s’agit de soutenir des auteur.rice.s qui partagent du contenu gratuitement via leur blog depuis des années. Mais je suis bien consciente que tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir un livre neuf donc c’est super de pouvoir les trouver aussi d’occasion ou en bibliothèque. Celui-ci vient de sortir, il faudra donc peut-être patienter un peu avant de le trouver d’occasion. J’espère en tout cas que tu pourras le découvrir… même s’il me semble que tu as déjà trouvé de jolies recettes 🙂

    • Chlorophylle dit :

      Peut-on avoir l’adresse de son blog ? Ainsi je serai sans doute incitée (un peu plus) à acheter ce livre ? Pour ce qui est du « zéro déchet », je trie par exemple les papiers depuis 37 ans! Je n’ai pas attendu le mouvement écolo pour le faire! C’est dans mes préoccupations depuis très longtemps! Merci pour l’adresse du blog de Marie-France. Je serai enchantée de découvrir ce qu’elle propose! Bonne continuation en tout cas!

    • Le lien de son blog (Save the Green) est le même que celui donné dans l’article.
      Heureusement qu’il ne faut pas attendre un « mouvement » pour adopter des gestes qui ne sont que du bon sens 😉 !

  6. Eve Py dit :

    Livre acheté dès sa sortie! Je suis depuis longtemps le blog de Marie-France (c’est grâce à elle que j’ai découvert le tien, d’ailleurs), j »étais donc tout à fait confiante. Plusieurs recettes déjà testées (et approuvées! ) , surtout pour le corps. Effectivement très rapidement effectuées, avec des produits simples (j’avais déjà chez moi beaucoup d’huiles essentielles, souvent nécessaires ). Je compte désormais terminer mes produits « cracra » et les remplacer au fur et à mesure. L’argument économique, non négligeable et réel permet l’acceptation de mon mari! Bref, il traîne entre le salon et la cuisine, et sera certainement également offert! Un condensé aussi simple est bienvenu, car tu as raison, on se perd totalement sinon dans le trop plein de propositions sur le net.
    Rien à voir: je trouve normal de féminiser les termes qui n’existaient qu’au masculin. Mais franchement, « autrice »…! (que j’ai souvent vu passer ailleurs qu’ici) me heurte enormement. Auteure ne conviendrait -il pas tout autant?
    Myriam

    • Merci pour ton avis sur ce livre et les recettes déjà testées !
      Je comprends que l’on puisse avoir du mal avec le mot « autrice » – j’ai moi aussi mis un moment à m’y habituer (pourtant, on dit bien acteur/actrice…)- mais je n’ai rien inventé. Autrice était couramment utilisé jusqu’au XVIe siècle, jusqu’à ce que l’Académie Française tente de « tout » masculiniser… J’ai fait le choix d’utiliser cette version car elle a bel et bien existé dans le language courant pendant longtemps et n’a pas totalement disparu malgré la rareté de son usage. « Auteure » a été créé plus récemment (au XXe siècle) au Canada. Utiliser « autrice » est donc ma manière de refaire une place à un mot qui a été effacé du langage courant par une Académie Française sexiste. Pourquoi inventer un autre féminin alors qu’il en existe déjà un ? J’espère que mes explications et mon raisonnement t’aident à comprendre mon choix (mais je conçois tout à fait que tu puisses ne pas y adhérer).

    • Myriam dit :

      Merci Natasha pour ces éclaircissements sur la langue française! Effectivement, vu sous cet angle, ce mot prend une autre saveur…

  7. Merci pour cette nouvelle idée de lecture green ! Je reste une adepte de Bea Jonhson toujours à mon chevet et je suis la famille zero déchet !

  8. Bonjour, Merci pour cet article. Je vais essayer de me le procurer. Je réagis juste au fait que tu ,’es pas forcément adepte de faire soi-même ses cosmétiques. J’ai lu l’article qui correspond et je comprends ce que tu as voulu dire. Cependant, avec une approche minimaliste on peut y gagner au niveau écologique, économique. J’essaye de le prouver avec mon blog, même si j’ai encore des progrès à faire.! En tous cas, ton point de vue est intéressant et m’a permis de me questionner pour améliorer encore ma démarche. Merci pour tout ce que tu fais !

  9. camille dit :

    Merci Natasha pour toutes ces bonnes idées. Un futur cadeau de Noel ou d’anniversaire ! Bonne journée Camille

  10. poli dit :

    Encore un article très complet, ça me donne juste envie de l’acheter, ce livre, pour l’offrir à ma sœur et à ma meilleure amie qui ont un peu de mal à s’y mettre mais qui en ont très envie. En effet, elles sont perdues face au flot d’informations sur internet !
    Merci du partage.

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s