Pourquoi bannir les protections hygiéniques jetables ?

Pourquoi bannir les protections hygiéniques jetables

Sauriez-vous dire précisément de quoi sont composés les serviettes et les tampons hygiéniques jetables ? C’est très difficile car ce n’est pas le genre de détail qui figure sur l’emballage et que les fabricants sont prêts à nous révéler… Pourquoi ? Tout simplement parce que derrière ces produits du quotidien soi-disant “hygiéniques” se trouve un cocktail de substances et de matériaux aussi nuisibles à notre santé qu’à l’environnement

Si la composition précise de ces produits destinés à être utilisés dans l’une des zones les plus fragiles et sensibles du corps n’est pas connue du grand public, le peu qu’on sait devrait être divulgué plus largement afin d’inciter les personnes concernées à choisir des alternatives plus saines, et ce à n’importe quel âge. Cela fait des années que certains médias tentent de nous sensibiliser à ce sujet, et l’étude de 60 millions de consommateurs a récemment encore tiré la sonnette d’alarme et dévoilé l’inquiétante liste des composants de certaines marques de serviettes hygiéniques, protèges-slips et tampons. Pourtant, 1447 serviettes jetables sont encore consommées à travers le monde chaque seconde !

Voici un aperçu des raisons pour lesquelles notre corps, notre porte-monnaie et la planète se porteraient mieux si l’on remplaçait serviettes, protèges-slip et tampons par des alternatives plus saines, écologiques et économiques. 

1Beaucoup de personnes pensent que « les règles sentent mauvais »… S’il est vrai que le sang qui s’écoule peut avoir une odeur distincte (mais pas forcément « mauvaise »), les odeurs désagréables sont généralement causées par les bactéries qui se développent à cause de la macération du sang sur des serviettes humides et bourrées de produits chimiques. 

2Pour pallier aux mauvaises odeurs causées par la macération du sang comme expliqué ci-dessus, certaines marques utilisent des parfums de synthèse dans leur composition. Ces derniers peuvent causer des réactions allergiques telles que les démangeaisons et les irritations. Cela peut expliquer pourquoi certaines personnes tolèrent certaines marques mieux que d’autres.

5Pour donner aux serviettes et tampons un semblant de pureté, ils sont blanchis au chlore qui produit de la dioxine  au contact de la viscose. Il s’agit de l’une des substances synthétiques les plus toxiques ; elle peut s’accumuler dans le corps et elle serait responsable de problèmes de fertilité, de changements hormonaux et d’endométriose… entre autres.

3Si les serviettes sont si absorbantes c’est grâce à l’usage de gels à base de polymères, plus communément connus sous le nom de gels “superabsorbants”. Même s’ils sont considérés comme non-irritants pour la peau et les muqueuses, il s’agit-là d’un matériau chimique dérivé du pétrole que l’on retrouve également dans les petits sachets absorbeurs d’humidité, les couches et les cables de communication…

4Les fibres artificielles en viscose sont abrasives, donc leur présence dans les tampons comme dans les serviettes peut provoquer des micro-lésions de la peau ou des muqueuses. Une fois retiré, le tampon peut également laisser derrière lui certains filaments qui vont rester collés aux muqueuses vaginales ou même  s’échapper jusqu’aux trompes de Fallope.

De plus, utilisées pour leurs propriétés absorbantes, les fibres de viscose ne se contentent pas de piéger le sang. Lorsqu’elles se trouvent dans les tampons, elle retiennent également les sécrétions et la flore bactérienne vaginales, sans lesquelles nos muqueuses se dessèchent et deviennent vulnérables aux infections telles que le syndrome du choc toxique, une maladie qui peut être létale. 

6La majorité des serviettes et tampons hygiéniques jetables sont fabriqués à partir de coton conventionnel cultivé à coups de pesticides et pas qu’un peu. En effet, la culture du coton a elle seule requiert 25% des insecticides utilisés dans le monde ! Parmi les incriminés, on retrouve le glyphosate, une substance cancérogène qui peut être absorbée par les muqueuses et que contiennent 85% des tampons et serviettes hygiéniques.

7En plus de la quantité de pesticides nécessaires à la culture du coton, c’est la plante la plus gourmande en eau d’irrigation après le riz et le blé.  À l’heure où plusieurs centaines de millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, entre 7000 et 29000 litres d’eau sont utilisés pour produire 1 kilo de coton. Même si tout le coton cultivé dans le monde n’est ne sert pas exclusivement à la fabrication de protections hygiéniques, utiliser ce matériau si friand en eau pour la fabrication d’un produit jetable à usage unique est un véritable gaspillage. 

8Parmi les nombreux composants d’une serviette hygiénique jetable et d’un tampon avec applicateur, on retrouve le plastique dont les méfaits sur la santé et l’environnement ne sont plus à démontrer. En outre, bien souvent les serviettes hygiéniques et les tampons avec applicateur sont emballées dans des pochettes en plastique individuelles avant d’être, pour les serviettes principalement, emballés dans un autre plastique !

9Si l’on estime qu’on a ses règles 12 fois par an durant 40 ans et que l’on change de protection au minimum 3 fois par jour durant 4 jours chaque mois, cela revient à plus de 5700 protections hygiéniques utilisées par une seule personne au cours de sa vie ! Et comme les serviettes et les tampons hygiéniques jetables ainsi que leurs emballages plastique ne sont ni biodégradables, ni écologiques, ils continuent de polluer lorsqu’ils sont enterrés dans les décharges… à moins d’avoir été jetés dans les toilettes, auquel cas ils finissent dans les océans, pour le plus grand malheur de la faune aquatique.

10Enfin, utiliser des tampons et des serviettes jetables, c’est aussi jeter de l’argent par les fenêtres chaque mois. Même si on se paie la marque la moins chère, on dépense facilement plusieurs dizaines d’euros par an, soit quelques milliers d’euros au cours d’une vie pour des produits nocifs qui finissent à la poubelle et dont l’achat enrichit des entreprises peu soucieuses de leur impact sanitaire et environnemental.

Protections hygiéniques jetables bio

Qu’en est-il des serviettes et des tampons jetables biologiques ? De toute évidence, ils sont sensés être plus sains que leurs homologues non certifiés… toutefois, des traces résiduelles de glyphosates ont été retrouvées chez une marque bio ; cela laisse à se demander ce qu’il en est des marques bio qui n’ont pas été testées ! Quoi qu’il en soit, certains des problèmes énumérés ci-dessus concernent également les protections hygiéniques jetables bio :

  • Coton : la quantité d’eau requise pour la culture du coton bio reste énorme
  • Plastique : ce matériau reste présent dans certains produits et emballages
  • Déchets :  une fois utilisés, ils finissent eux aussi incinérés, enterrés ou noyés
  • Coût : ils coûtent encore plus chers que les serviettes et tampons non bio et ne durent pas plus longtemps…

La liste des inconvénients est moins longue me direz-vous… mais cela ne veut pas dire qu’il fait les ignorer ! L’impact écologique de la culture du coton, du plastique, des déchets est suffisamment important pour admettre que ce n’est pas la meilleure alternative qui soit.

 

10 bonnes raisons de bannir les protections hygiéniques jétables (1)

Mais alors, qu’est-ce qu’il nous reste pour gérer cette période du mois au naturel, sans nuire à notre corps ni à notre environnement ? Les alternatives sont nombreuses et il y en a pour tous les goûts, budgets et styles de vie. Voici un aperçu des 5 options saines et écologiques qui existent à ma connaissance :

  • Les serviettes en tissu lavables : découvrez mon expérience et mes conseils dans cet article.
  • Les sous-vêtements absorbants : voici un article de Terre Femina qui présente THINX, une marque américaine pionnière en la matière. La seule autre marque qui fait ce type de sous-vêtements, d’après mes recherches, c’est Luna Pad, une marque canadienne. Si vous connaissez d’autres marques, tenez-moi au courant !
  • La coupe menstruelle : découvrez mon expérience et mes conseils dans cet article.
  • L’éponge : c’est une alternative dont j’ai très peu entendu parler mais voici un site avec quelques informations. Si vous avez testez cette méthode, dites-moi tout !
  • Le flux instinctif libre : découvrez mon expérience et mes conseils dans cet article.

Chacune de ces options a ses avantages et ses inconvénients mais reste bien plus moins nuisible pour la santé comme pour l’environnement. Je reviendrai avec des articles plus détaillés pour vous faire part de mon expérience et de mes conseils concernant les 3 alternatives que j’ai testées : les serviettes lavables, la coupe menstruelle et le flux instinctif libre, cette dernière étant celle que j’ai adopté il y a plus d’un an et qui me convient le mieux.

Bannir les protections hygiéniques jetables

Avez-vous déjà renoncé aux protections hygiéniques jetables ? Sinon, qu’est-ce qui vous retient ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Hygiène & santé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

76 commentaires pour Pourquoi bannir les protections hygiéniques jetables ?

  1. J’ai fait de la mise en rayon dans une grande surface pendant 1 mois, et le matin, mon premier travail était le réapprovisionnement des serviettes et tampons. Chaque matin, c’était une heure d’éternuements et mouchages non stop, avec les yeux qui piquent, et ça s’arrêtait dès que j’avais fini ma tache. Ça m’a fait réfléchir (et ça m’a quand même fait un peu peur).
    Du coup, j’ai cousu quelques serviettes lavables avec des tissus à la maison (pas spécialement imperméables), juste pour tester, pendant mes vacances, maintenant que j’ai vu la différence, hors de question de revenir au jetable! J’ai fait une commande récemment, et je ne pense pas le regretter.

  2. Bravo Natasha pour cet article! En effet, pas facile de parler serviettes hygiéniques et tampons au lever du lit, un dimanche matin! Et pourtant… j’ai été alertée par ce que j’ai entendu à la radio en conduisant mes enfants à l’école, cette semaine, sur la présence de pesticides dans les serviettes, mais je n’avais pas pu écouter attentivement. Ton article tombe donc, à point nommé! J’y avais déjà pensé et puis j’avais oublié, mais là ça y est , c’est décidé je vais tester d’autres alternatives. Merci pour ce post très explicatif et complet. Bon dimanche à toi!

  3. La Fabrique d'éco Lo dit :

    Bonjour Natasha! ton article complète parfaitement celui que j’ai fait la semaine dernière sur les protections lavables de chez Dans ma Culotte. Merci pour les détails sur les composants, j’en ai encore appris!

  4. valerienicolas84 dit :

    Hello,
    Moi j’utilise la coupe menstruelle depuis plus d’un an et je ne m’en passerais plus non plus ! J’avais peur d’y passer au début car depuis toujours, j’utilisais des serviettes hygiéniques et jamais de tampons, mais finalement, c’est bien plus confortable, pratique à utiliser, facile à utiliser, économique, écologique surtout… bref, que des avantages et pas besoin de penser chaque mois à racheter un paquet de serviettes… ça fait pas mal d’économies dans le porte-feuille !
    Par contre, je recherche toujours la solution idéale pour remplacer les protège-slips, dont j’usais et abusais… limite 24h/24 quoi ! J’ai bien essayé ceux en tissu mais ils ne conviennent pas : la culotte se met mal, ça fait un pli, ça glisse, ça ne tient pas bien… je pense essayer d’en faire un moi-même, pour faire un test car j’en ai acheté sur le net mais ça ne va pas du tout. On verra ça !

  5. societyofena dit :

    Merci beaucoup pour cet article ! J’avais entendu parlé des mauvais composants des serviettes hygiénique et des tampons mais je ne connaissais pas trop les solutions possibles. Grâce à toi je vais vite changer mes habitudes pas saines pour ma santé, merci encore ! D’ailleurs j’aime énormément ton blog, on dirait un peu un trésor, on trouve souvent des articles intéressants 🙂

  6. Sabrina dit :

    Merci beaucoup, c’est décidé je couds mes protèges slips et serviettes lavables.

  7. Flo dit :

    Je suis adepte de la coupe menstruelle depuis plus de 5 ans. Écologique, économique et déjà une reconnection avec son corps.
    Pas evident au debut mais on s’habitue!
    Merci pour cet article!

  8. Hello Natasha, merci pour cette mine d’infos ! Je combine culottes Thinx et serviettes réutilisables, et c’est le comfort. J’ai commandé les culottes par internet et j’ai trouvé les serviettes réutilisables en boutique bio en Belgique et je trouve super dommage que c’est solutions soient introuvables dans le commerce ici, et ailleurs. En Afrique des ONG et des entreprises sociales et solidaires ont lancé des serviettes lavables comme Ecolibree http://ecolibree.com/web/ et Afripads http://www.afripads.com/ pour permettre aux écolières d’aller en cours quand elles ont leur règles, car les produits hygiéniques jetables disponibles dans le commerce sont trop chers. Les produits hygiéniques réutilisables sont des solutions plus économiques, féministes et propres 😉

    • Merci pour ton témoignage, je ne connaissais personne qui avait testé les culottes THINX donc c’est chouette de savoir que tu trouves cela confortable. Et c’est vraiment encourageant de savoir que ces alternatives se développent ailleurs dans le monde, et que leurs bienfaits ne sont pas seulement économiques et écologiques !

    • melie dit :

      bonjour, je ne trouve nulle part la composition des culottes Thinx; pourriez vous m’éclairer? merci

    • Voici la description tirée du site « The interior of the underwear is antimicrobial cotton, which includes an application of silver. All the other technology is between the cotton interior layer and the nylon/spandex exterior layer (Interior Innermost 95% Cotton, 5% Elastane; Middle breathable PUL, 95% Cotton, 5% Elastane; Outer 89% Nylon, 11% Elastane; Trim 100% Polyester) ».

  9. Bravo pour cet article très détaillé avec lequel je suis absolument d’accord ! Pour ma part je fais mes serviettes hygiéniques lavables moi-même gratuitement (j’ai écrit un article tuto sur mon blog à ce sujet). J’ai aussi écrit un article dédié à la cup : tous les inconvénients dont tu parles n’existent pas avec la cup (il n’y a pas d’odeur car le sang n’est pas en contact avec l’air, c’est très rentable, c’est zéro-déchet, …). Si ça t’intéresse, je te mets le lien juste en dessous 😉

  10. Un trésor dans mon placard dit :

    Je planche actuellement sur le sujet car alertée par l’étude de 60 millions de consommateurs ! Ce qui m’avait un peu retenu était le prix des serviettes lavables mais je viens de découvrir le bon compromis : les serviettes lavables en kit. C’est parfait car je ne disposais pas des bonnes matières pour fabriquer mon même. Avec ce kit, le prix est moindre et comme j’adore coudre, c’est parfait pour moi.

    • Il est certain que c’est un investissement au départ… mais celui-ci est normalement rentabilisé en quelques mois et nous permet ensuite d’économiser des centaines voire des milliers d’euros en fonction de l’âge auquel on commence à utiliser les protections lavables 🙂

  11. Aurel dit :

    Bonjour. Tout d’abord merci pour tes articles toujours instructifs. J’ai entendu parler de la coupe menstruelle il y a plusieurs mois en m’informant sur le 0 dechet. Je n’ose pas passer le pas car j’ai peur d’avoir mal. Je n’utilise que des serviettes jetables car l’insertion et surtout le retrait de tampons est un veritable supplice. De plus j’ai un flux tres abondant. Aurais tu qlq conseils ou sites à m’indiquer qui pourraient repondre à mes inquietudes. Merci bcp !

    • Bonjour Aurel, pourquoi ne pas tester les serviettes lavables ? Il existe plusieurs marques dont PLIM que j’avais présenté dans cet article. Je parlerai en détail de cette alternative dans un prochain article.

    • Lilou dit :

      Bonjour Aurel,
      Je me permet de répondre, car j’étais dans le même cas que toi il y a encore un mois. J’ai un flux abondant, surtout les deux premiers jours, et je déteste les tampons car lorsqu’ils ont gonflé, c’est très désagréable de les retirer :/ Et j’ai testé la cup lors de mes dernières règles sur le conseil d’une amie qui en était enchantée. Honnêtement, j’ai été très surprise ! La sensation n’a vraiment rien à voir avec les tampons, ça ne « râpe » pas contre les parois, et ça descend même tout seul, juste la sortie qui peut être un peu douloureuse si tu ne replies pas la cup (mais en la repliant un petit peu avant de la faire sortir, plus aucune douleur pour moi !). Côté flux, le jour le plus abondant des règles, ma cup (petite taille) se remplit en 2h, donc parfois c’est trop peu quand j’ai une réunion… je met une serviette lavable pour les deux premiers jours histoire d’éviter les traces dans la culotte, et c’est tout ! Honnêtement, c’est une libération, je n’ai plus la crainte de laisser une tâche de sang sur mon siège au bout de 2h 🙂
      Seul hic au début pour moi, je n’arrivais pas à l’insérer correctement. Puis j’ai vu qu’en la mouillant au préalable ça pouvait aider, et en effet c’est beaucoup plus simple. Donc selon moi, ça vaut le coup d’essayer !

  12. Lunesoleil dit :

    J’ai toujours eu du mal avec les tampons, mieux vaut choisir à mon avis les serviettes jetables … il y en a à tous les prix et c’bien pratique, vous ne croyez pas ?? ???
    J’ai connu les serviettes à laver car au temps de ma mère les jetables ça n’existait pas encore ..

  13. Gael dit :

    Perso la cup ne me convient pas, elle est pourtant à la bonne taille (dans la marque choisie) et je la positionne correctement, mais je la sens souvent (mais ça doit être juste moi, parce que j’ai aussi senti mon stérilet pendant 6 mois), et à chaque retrait je dois m’enfermer dans la sdb, me déshabiller, aller dans la douche (parfois je mets du sang par terre du coup c’est mieux si je vais dedans, mais j’avoue je suis un peu popo des fois XD)… bref, je la conserve, mais c’est pas le top pour moi (pour le moment).

    Ado avec une copine on avait calculé ce que ça coûtait les serviettes/tampons/protèges-slips, on avait halluciné. Depuis j’ai longtemps cherché des protections lavables, et là avec internet et les magasins bio qui fleurissent c’est devenu hyper facile d’en trouver. J’aimerais en fabriquer pour moi aussi, mais je n’ai pas le matériel. J’ai acheté les Imsevimse, ce n’est pas français, mais je n’ai pas le budget pour mettre plus pour le moment. Elles sont correctes et font bien leur boulot, et je n’ai pas l’impression qu’elles se voient sous les vêtements. Quand j’avais un flux léger (avant le stérilet donc!), j’utilisais seulement des protèges-slips Toudoo Natura, bien aussi, peut être juste un peu courts pour moi, mais je n’ai jamais eu aucun problème de fuites. J’ai seulement une fois eu un échauffement avec une serviette, parce que j’avais beaucoup marché, que ce n’était pas prévu et que la serviette avait un peu glissé, mais rien de grave. Maintenant j’ai tendance à rester tranquille les jours de règles, c’est beaucoup plus vivable comme ça, donc les marches de plusieurs kilomètres ces jours là on ne m’y reprendra plus^^. L’entretien est facile, et surtout je n’ai plus de démangeaisons et plus de mycoses (j’ai arrêté les tampons pour ça et parce qu’ils étaient vraiment trop asséchants et douloureux pour moi, voire même dangereux, vu qu’ils étaient rarement pleins, même en en prenant pour flux légers). Quand j’entends toutes ces nanas qui portent des tampons H24, ça me fait froid dans le dos :O

    Concernant les jetables du commerce hyper pourries, moi j’ajouterais que je n’ai jamais autant abîmé mes culottes que les dernières années où j’en ai porté, jamais je n’avais autant lutté pour décoller une serviette, alors vlà les trous que j’ai fait dans mes culottes… (pour info sans ça je pourrais encore porter des culottes qui ont plus de 15 ans XDDD). Pour les bio/écolos, Natracare et Naty n’utilisent pas de films plastiques (j’en garde toujours quelques unes sous la main, car pour le moment passer toute la journée voire plusieurs jours hors de chez moi pendant mes règles, avec des lavables, je ne trouve pas ça top, mais je vais m’améliorer^^. Pareil pour les lingettes jetables, en dehors de chez moi je ne fais pas sans).

    Bref, j’encourage vraiment toutes celles qui sont curieuses à tenter le coup, les autres aussi!

    • Merci beaucoup pour ton témoignage détaillé Gael. J’espère qu’il aidera de nombreuses personnes à faire leur choix 🙂 J’ai aussi trouvé les serviettes lavables peu adéquates pour les activités sportives… chez moi, elles ne restaient pas en place et c’était vraiment très désagréable et inconfortable !

  14. Alex dit :

    Suite à la lecture de nombreux articles de blogs sur la cup, je me suis enfin décidée à en commander une il y a quatre mois. Il m’a fallu trois mois avant de me décider à l’essayer car je ne voyais vraiment pas comment j’allais 1)réussir à la mettre (ça me semblait assez gros tout de même… !), 2) la supporter alors que je ne supporte pas un tampon plus de deux heures, 3) l’enlever sans mettre du sang partout…Bref, le mois dernier je me suis enfin décidée à « affronter la bête » et au final : 1) je l’ai mise du premier coup sans aucune difficulté, 2) j’ai été très surprise de ne pas la sentir DU TOUT alors que je l’ai portée 8heures de suite dès la première fois, 3) j’ai choisi de l’enlever sous la douche et je n’en ai pas mis partout (même si pour être honnête j’ai du m’y reprendre à trois reprises). En conclusion, je pense qu’il faut être bien à l’aise avec son corps pour utiliser une cup mais personnellement mon seul regret est de ne pas avoir essayé cette méthode plus tôt ! Et j’ ai bien l’intention d’en faire la promotion auprès d’un maximum de mes amies! Je profite de ce commentaire pour te remercier sincèrement Natasha pour tout ce travail sur ton blog dont je ne rate aucun article et que je relis régulièrement… Mille MERCIS !

    • Merci beaucoup pour ton message Alex et pour ton témoignage qui montre que malgré les appréhensions que l’on peut avoir vis à vis de la coupe menstruelle, on peut l’adopter facilement ; comme toi, je l’ai mise et portée sans difficulté dès le 1er essai et même si j’appréhendais le retrait et que j’ai un peu galéré la 1ère fois, j’ai réussi sans problème par la suite 🙂 En fait, ça m’a un peu rappelé la 1ère fois que j’ai mis et retiré des lentilles de contact- ça semble impossible au début et puis après, on fait ça « les yeux fermés » 😉

  15. Zia dit :

    J’ai eu un stérilet hormonal pendant 5 ans (absence totale de règles). Quand je l’ai fait retirer il y a 3 ans, je me suis dit que c’était le bon moment pour essayer la cup. Et franchement, je n’ai jamais regretté mon choix.
    Plus d’odeur, plus de fuites nocturnes, plus de boites de serviettes/tampons à stocker dans la salle de bain et surtout un confort inégalable (j’oublie complètement que j’ai mes règles).
    La seule contrainte est d’aller dans des toilettes où il y a un lavabo pour pouvoir la rincer facilement.
    Je cherche maintenant une solution pour les protège-slips. Je n’en utilise que 3 ou 4 par mois (juste avant et après les règles). Donc pour le moment, je me contente de jetables de la marque Natracare : une boite à 2 € pour plusieurs mois. Je voulais investir dans des lavables, mais le prix m’a dissuadé. Et je ne sais pas coudre. Dommage que ce ne soit pas plus abordable.

    • Il est certain qu’à l’achat les protections réutilisables sont plus chères que les jetables… mais sur le long-terme, on fait tout de même des économies. Peut-être que tu pourrais en acheter 1 ou 2 pour commencer et mettre des sous de côté tout au long de l’année pour t’en acheter d’autres si besoin après et réduire l’usage des jetables au fil des mois. Par exemple le protège-slip PLIM coûte 14 euros- en mettant 2 euros de côté par mois, tu pourras t’en acheter un au bout de 7 mois. Cela peut également être une idée de cadeau à donner à tes proches ! (oui je sais, c’est pas très glamour comme cadeau et tout le monde n’est pas forcément à l’aise avec l’idée, mais je te la suggère quand même, car sait-on jamais !).

  16. PliM dit :

    Merci pour ce bel article…. PliM se bat depuis 2009 pour faire respecter l’intime des femmes. Petite precision sur les éponges… leur « pêche » peut-être intrusive et destructrice pr le milieu marin, il faut en changer tous les 3 -4 cycles et il est un peu difficile de bien les nettoyer.
    et… pour la coupe menstruelle il est préférable de ne pas les porter tout le temps.. en effet elle porte sur les parois du vagin et peut sur-solliciter le périnée… il est conseillé d’alterner avec les plim par exemple…
    Pour vos serviettes lavables veillez à ce que le coton soit bio et certifié GOTS (une certification oekotex est insuffisante) au contact de la peau mais aussi dans les couches absorbantes pour éviter toute migration de produits de synthèse et pétrochimiques…
    Pensez à tourner la pression pour l’adapter à la forme de votre slip…
    Nous avons mis 2 ans pour mettre les plim au point avec l’institut de recherche textile pour un produit efficace et le plus écologique possible!!!
    Prenez soin de votre féminin et avant de mettre quoi que ce soit dans votre vagin demandez-vous si vous en avez envie! ; ) !

  17. daishali dit :

    J etais passee aux serviettes lavables quand j ai eu mon fils et que je lui ai achete des couches lavables. mais j utilisais encore des tampons du commerce car je n aime pas trop les serviettes… Je suis passee a la coupe menstruelle depuis six mois, et apres un peu d adaptation j en suis ravie! Ca ne fait pas mal du tout et il faut juste le coup de main, mais ca oblie aussi a connaitre son corps (et se debarasser de l idee que notre corps est sale).
    C est la solution parfaite pour moi qui ne voulait plus de creer de dechets lors de mes regles, et sur le long terme c est beaucoup plus economique.

    • En effet, c’est fou qu’en nous vendant tous ces cosmétiques et soins lavants, désinfectants etc. on ait réussi à nous faire croire que notre propre corps soit sale ! L’usage de la coupe peut aider à changer le regard que l’on porte sur son corps.

  18. Marine dit :

    Merci beaucoup d’aborder encore une fois le sujet! Je me suis mise à la cup depuis quelques années et c’est vraiment le top pour moi… J’avais essayé une journée le flux instinctif libre mais ça ne marchait pas du tout avec moi, du moins il fallait que j’aille aux toilettes très très souvent, et je trouvais que ça salissait les sous vêtements parce que quand on laisse le flux partir après il faut essuyer le sang qui a coulé et avec du papier toilette ça laisse toujours quelques traces qui se retrouvent après sur la culotte… Je suis très intéressée par l’article que tu vas faire à ce sujet! Te laves-tu avec de l’eau à chaque fois que tu vas aux toilettes (pas toujours pratique et possible?) ou bien portes tu un protège slip lavable pour éviter ça…?
    Je me pose d’autres questions parce que j’attends un bébé pour le mois de mai et j’ai lu qu’on ne pouvait pas utiliser une coupe menstruelle pour les saignements du post partum… Du coup j’hésite à investir dans des serviettes lavables (ou à les faire moi même), mais comme j’en aurai besoin que pendant cette période ce n’est peut-être pas très rentable, et j’ai peur de ne pas arriver à tout gérer avec le bébé au début, puisque la période des saignements est longue et c’est pas comme les règles qui ne durent que quelques jours… Il faut donc prévoir beaucoup de protections pour pouvoir faire un roulement, et être organisée pour les lessives… Mais comme je ne vais pas pouvoir tester avant j’ai un peu peur de ne pas m’en sortir!
    Je me pose aussi des questions pour ma fille de 11 ans qui va certainement bientôt avoir ses premières règles… J’aimerais beaucoup la protéger de tous ces produits chimiques et lui donner de bonnes habitudes dès le départ mais je ne sais pas si une très jeune fille peut utiliser une coupe menstruelle, et dans tous les cas à cet âge là ce n’est pas évident à utiliser je pense (j’aimerais bien des témoignages s’il en existe) et d’un autre côté, les protections lavables quand on part au collège toute la journée ça me semble très compliqué, surtout les premiers jours des règles. De plus elle est sensible à l’écologie mais à cet âge là l’avis des copines est très important et je me doute des réactions possibles (aaaah, c’est dégoutant…!!!) Etc…! Bref, si tu as des témoignages sur ces solutions alternatives avec les très jeunes filles je suis très intéressée!

    • Bonjour Marine,

      Concernant le flux instinctif libre : j’espère que mon article répondra à tes diverses interrogations. Après avoir évacué le sang aux toilettes, je me contente d’essuyer avec du papier toilette et cela ne laisse aucune trace donc pas besoin de rinçage à l’eau de mon côté.

      • Concernant les saignements après l’accouchement : je comprends tes interrogations. Personnellement je choisirais d’investir dans des serviettes lavables- les problèmes que tu soulèves sont finalement les mêmes qu’avec les couches lavables non ?
      • Pour ta fille : je ne suis pas parent donc je suis certainement la moins bien placée pour te donner des conseils à ce sujet mais peut-être que d’autres pourront te faire part de leur expérience. En attendant, voici comment je pense que je gèrerais la situation personnellement : déjà, je présenterais les différentes options possibles avec leurs avantages et leurs inconvénients à ma fille. Je l’encouragerais à tester la méthode du flux instinctif- les 1ères règles sont certainement l’un des meilleurs moments pour apprendre à vivre ses règles « en pleine conscience », avant qu’elle ne prenne l’habitude de laisser son sang s’écouler sans y faire attention. Sinon, je lui recommanderais les serviettes hygiéniques lavables- il existe des pochettes de transport pratiques, étanches et jolies qui lui permettraient de se changer sans souci, même à l’école. Je ne suis personnellement pas pour le port prolongé de la coupe menstruelle et quand je pense à ma difficulté d’insérer un tampon avant d’avoir eu mes 1ers rapports sexuels, j’ai du mal à imaginer comment j’aurais pu insérer une coupe menstruelle sans me faire violence… mais il s’agit-là de mon expérience et de mon ressenti personnel. Peut-être que d’autres sauront te faire part d’un avis différent…

      J’espère que tu trouveras une solution qui te conviendra après l’accouchement et que ta fille aussi en trouvera une avec laquelle elle sera à l’aise 🙂

  19. Emma dit :

    Voilà un an et demi que je n’utilise plus qu’une coupe menstruelle et quelques serviettes hygiéniques en tissu de chez Plim et je suis ravie de cet investissement ! C’est à la fois économique, écologique et bon pour ma santé ! Sans parler du confort de la cup qui me fait presque oublier que j’ai les règles ^^
    Belle journée

  20. Planet Addict dit :

    Trop bien ton article Natasha! Hyper bien expliqué pour bien comprendre les aberrations des protections jetables! Comme toi, je ne pourrais plus retourner en arrière! Économies, meilleur pour l’environnement et la santé, moi je dis que c’est tout bénéf et sans contraintes!
    Comme tu le sais je aussi passée au flux instinctif et je le vis très bien!

  21. Merci de faire un billet sur ce sujet si important mais toujours relativement tabou ! (et vive la coupe menstruelle 🙂 )

  22. Sbou dit :

    Bonjour à toutes . Vraiment j aurai envie de me passer de serviettes mais voyez vous j ai mes règles pendant 6 jours , je me change toutes les heure et demi et je me lève la nuit pour me changer malgré des spéciales nuits règles abondantes … J ai des règles hyperactif abondantes avec des caillots alors malgré tout je dis merci aux serviettes .. La cup n est pas suffisante, je ne peux garder des choses à laver tout ce temps et dans ces quantités et ne parlons pas du flux instinctif… C est vraiment super pour celles qui peuvent mais pensez aussi à toutes celles comme moi.

  23. bonjour, ici il y a environ 1 an je me suis cousu des serviettes hygiéniques lavables et ça a été une petite révolution perso: j’adore!! ça devrait être enseigné à toutes les jeunes filles lol!

  24. Elodie dit :

    Moi cette histoire de culotte absorbante ça m’intrigue!
    J’ai une cup depuis l’été 2015 et après 3 ans de réflexion (oui oui!) j’ai enfin passé le cap. Je pense me coudre des serviettes hygiéniques moi même pour alterner (notamment pour la fin de cycle).

  25. C. dit :

    Bonjour,
    Article très intéressant, personnellement je suis passée à la cup (après avoir pendant des années cherché des serviettes/tampons en 100% cotons, je ne supporte pas les marques de supermarché, et avant on ne trouvait que des trucs énormes à la pharmacie…) Du coup je me demande pourquoi tu dis que tu n’es pas pour le port de la cup en continu? moi ça me convient bien, depuis 1 an 1/2, quels sont les risques éventuels? le flux instinctif oui pourquoi pas dans l’idée mais franchement mes quelques tentatives n’ont pas été très convaincantes…

    • Quand je dis que je ne suis pas pour le port de la coupe menstruelle en continu, il s’agit d’une préférence personnelle, et non d’un avis sur le port de la coupe en général. Je ne trouve pas cela naturel d’avoir un morceau de silicone à l’intérieur de mon corps et d’y retenir mon sang des heures durant… donc cela me gêne car j’ai le sentiment d’aller à l’encontre d’un processus naturel en retenant mon sang à l’intérieur du corps et de lui faire « violence » en bouchant une partie de mon corps avec une coupe tout au long du cycle. Mais je le répète, il s’agit d’une préférence personnelle ; de la même manière qu’il m’importe de respecter mon environnement et la vie qui m’entoure, il m’importe aussi de respecter mon corps et je n’avais pas ce sentiment-là en portant la coupe. Mais je l’ai porté sans problème pendant un an tout de même ; j’ai juste mis du temps à réaliser que même si elle ne me gênait pas physiquement, l’idée d’avoir un morceau de silicone dans mon corps, elle, me dérangeait.

  26. J’utilise des serviettes hygiéniques lavables depuis 8 ans.
    Au début, c’était parce que les jetables me collaient des irritations, et pour limiter les déchets.
    J’ai toujours su que les serviettes jetables étaient une aberration, par contre je te dis un grand merci pour ton article qui est très complet sur les produits présents dans ces serviettes.
    Je n’avais jamais trouvé autant d’infos sur le sujet en condensé !

    • Je t’en prie ! J’avais justement envie de publier un article qui regroupe l’essentiel de manière claire et succincte, en espérant qu’il sera partagé et retiendra plus facilement l’attention 🙂 Il y a 8 ans je ne connaissais même pas l’existence des serviettes lavables (aujourd’hui je me dis que c’est fou quand même !) !

  27. Ping : [Zéro Déchet Challenge] Dans ma salle de bain | Brasser de l'air

  28. nini dit :

    j’utilise une cup depuis presque 6 ans maintenant, et j’adore… je ne changerai pour rien au monde: cycles très réguliers, flux régulier, aucun souci avec mon corps, la cup a entièrement remplacé les serviettes. Comme par hasard, mon corps « déclenche » les règles au lever du matin et je mets la cup jusqu’au bout, donc aucune « fuite » en fin de règles, Avec des serviettes, ça durait 6 jours, le temps que tout finisse bien de s’écouler. Avec la cup, c’est réglé en trois jours… Je ne la sens absolument pas quand elle est bien posée, je ne la change que deux fois par jour: le matin et le soir, je pratique boulot et sport sans aucun arrière-pensée et sans souci. Le rêve !!! J’ai adopté, je plébiscite. Et côté protection féminines, zéro déchet…. Que demander de plus? 😀

  29. Ping : La coupe menstruelle- mon expérience et mes astuces | Échos verts

  30. Naëlle dit :

    Bonjour !
    J’ai trouvé votre article extrêmement intéressant et parfaitement bien expliqué, très complet et surtout très synthétique, alors merci de parler de ce sujet encore beaucoup trop tabou dans notre société !! Je suis actuellement lycéenne et je fais des recherches dans le cadre des TPE (Travaux Personnels Encadrés, une épreuve du Bac), mon sujet étant « protections périodiques : présence de produits toxiques, impact environnemental et alternatives existantes »… Je voulais savoir s’il était possible de prendre des petits morceaux de votre article (en particulier les chiffres que vous donnez et quelques phrases de « les fibres en viscose ») pour m’aider dans ma recherche ? (Je vous demande car vous avez mis un copyright sur votre article et je ne voudrais pas voler votre travail…)
    Je vous remercie par avance,
    Naëlle

  31. Ping : 10 tutos couture de base pour adopter le zéro déchet | Échos verts

  32. Ping : Serviettes hygiéniques lavables- mon expérience et mes astuces | Échos verts

  33. Ping : Le flux instinctif libre- mon expérience et mes astuces | Échos verts

  34. Ping : Mes petits pas et bonheur verts #10 | Échos verts

  35. Ping : Mes petits pas et bonheurs verts #10 | Échos verts

  36. Aude dit :

    Moi j’utilise les serviettes lavables, j’en suis très contente, j’en ai que trois par contre et c’est pas suffisant 6 serait mieux, je le suis cousu des protepctions absorbante aussi, c’est qu’en même bien plus agréable que des jetables franchement! Par contre après mon accouchement avec mes 3 pauvres serviette a flux normaux j’étais embetter je les laver à la main et les mettais sur le chauffage mais c’était du temps perdu pour me reposer. Je les recommandes mais il en faut au moins 6 et des plus absorbante pour la nuit ou pour les suite de couches…en tout cas merci pour l’article je vais essayer d’en faire part autour de moi…

  37. Ping : Dans mon sac à main, ma sacoche zéro déchet! | Association Zéro Déchet Rouen

  38. Ping : 2 livres pour comprendre l’écosystème et le cycle féminins | Échos verts

  39. Ping : Menstruations : dites adieu aux tampons et serviettes

  40. Gaëlle G dit :

    Bonjour, vous m’avez vraiment convaincu là. Je suis plutôt adapte des serviettes hygiéniques jetables pour leur côté pratique mais là avec tout ce que vous avez mentionné, je n’ai plus du tout envie d’en utiliser. Je vais voir pour acheter des serviettes hygiéniques lavables. Par contre, j’ai découvert récemment une nouvelle marque française de culottes périodiques lavables. Elles viennent d’arriver sur le marché. Il s’agit d’EMPO, vous connaissez ? Je vous mets le lien de leur site si vous ne connaissez pas. https://www.getempo.co/mentions-lgales
    Elles ont également une page facebook.

  41. Ping : Mes petits pas et bonheurs verts #17 | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s