{Éco-défi} Cultiver son mini potager d’intérieur

FAIRE POUSSER DE BONNES CHOSES SANS JARDINNI BALCON (1)

Dans mes rêves, la planète est parsemée d’éco-villages au coeur desquels se trouvent un jardin permaculturel et une forêt jardin… dans mes rêves, chaque être humain a dès le plus jeune âge la possibilité de voir la vie pousser sous ses yeux au quotidien, de s’émerveiller devant la beauté et la complexité de la nature et de se régaler de fruits, légumes et plantes fraîchement cueillis. Non seulement parce que c’est ce qu’il y a de plus sain pour nous, mais aussi parce que je suis convaincue que plus nous serons connectés à ce que nous mangeons, plus nous serons connectés à la terre… et plus nous en prendrons soin.

Malheureusement, même si le désir de manger local, de faire des économies et de gagner en autonomie pousse un nombre grandissant de citoyens urbains et ruraux à cultiver leur propre potager, que ce soit chez eux ou ailleurs, dans un jardin ou sur un balcon, découvrir les joies du jardinage reste un privilège encore peu accessible à certaines personnes et dans certains endroits. Néanmoins, à défaut de pouvoir travailler la terre, de faire connaissance avec des petits vers et de se nourrir de fruits et légumes de notre potager, on peut aussi faire pousser de bonnes choses sans jardin ni balcon et profiter ainsi du bonheur de voir de beaux végétaux comestibles pousser sous nos yeux !

Pour ce nouvel éco-défi, je vous propose de nous familiariser avec les différentes plantes que l’on peut facilement faire pousser en intérieur, voire sur un rebord de fenêtre : les plantes aromatiques, les restes de légumes qui repoussent dans l’eau et les graines germées. Bien évidemment, il ne faudra pas s’attendre à produire de quoi nourrir sa maisonnée exclusivement avec cela… mais avec un minimum de place, de matériel, d’organisation et d’astuces, tout le monde pourra goûter au bonheur de récolter les fruits de son travail et s’en régaler !

Tout au long du mois de mars, je vous propose donc de partager nos questions, nos connaissances et nos astuces autour des 3 thématiques suivantes :

1

Savez-vous ce que la laitue, le chou chinois, les oignons verts, le poireau, l’ail, le fenouil et le céleri ont en commun ? Ils font partie de ces plantes que l’on peut faire repousser à l’infini ou presque en immergeant leur base dans de l’eau ou en les replantant dans un peu de terre ! Même si cela peut prendre des mois pour certaines d’entre elles, c’est probablement la méthode la plus économique et la plus simple de faire pousser des légumes chez soi.

2

Basilic, cerfeuil, ciboulette, coriandre, menthe, persil… ces plantes aromatiques et d’autres encore ont l’avantage de pouvoir pousser à l’intérieur comme à l’extérieur. Certaines poussent plus facilement que d’autres, mais à partir du moment où l’on prend soin de se renseigner sur les conditions idéales pour les cultiver, on devrait pouvoir parfumer nos plats d’herbes fraîches et variées tout au long de l’année !

3

Si la roquette, le radis et le basilic sont délicieux sous leur forme habituelle, ils sont, comme nombre de plantes aromatiques, légumes, céréales et pseudo-céréales tout aussi délicieux sous forme de graines germées. En plus d’être savoureuses et riches en nutriments, ces dernières nécessitent peu de place et de matériel pour pousser. En outre, on peut réellement observer le processus de germination qui se fait en quelques heures ou en quelques jours en fonction des graines.

FAIRE POUSSER DE BONNES CHOSES SANS JARDINNI BALCON (2)

Durant cet éco-défi, vous pourrez découvrir l’expérience et les conseils d’Ana du blog Mon Petit Balcon, de Marie du blog Sweet & Sour, et de Jessica du blog Au four et au moulin. Comme d’habitude, je vous invite à partager vos connaissances et vos questions en commentaire sous cet article ou via le groupe Facebook Les éco-défis d’Échos verts. À la fin du mois, je regrouperai une sélection d’articles, liens et documents utiles dans la newsletter de l’éco-défi que vous recevrez le 31/03 en vous inscrivant ici.

Je m'inscris à l'éco-défi du mois

Nombre d’inscrit.e.s : 282

Qu’espérez-vous apprendre ou accomplir durant cet éco-défi ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Alimentation, Nature et jardinage, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

33 commentaires pour {Éco-défi} Cultiver son mini potager d’intérieur

  1. Agnès dit :

    Magnifique intro !
    J’espère sans doute devenir une jardinière mangeant en quasi autonomie…! Rêve ….
    En tout cas, je vais d’ores et déjà mettre en pratique ce que tu nommes la résurrection de certains légumes.
    En ce qui concerne les graines germées, c’est une activité vraiment simple et géniale! Je la pratique depuis plus d’un an, et j’adore les pousses de radis noir…. Un régal! J’en mets en entrée, en plat, en salade.
    Et j’ai prévu cette semaine de planter des gousses d’ailleurs germées ….
    Et puis regarder jour après jour l’évolution de nos plantations ou germinations est une merveille! Ça m’enchante .
    Merci Natasha.

  2. Emilie dit :

    Cela me met du baume au cœur de te lire 🙂 J’ai justement testé par curiosité de faire reprendre un pied de laitue cette semaine, on verra le résultat.
    Je te réponds très vite et d’ici là, je t’envoie plein de douces pensées. Bisous!

  3. laclarinetverte dit :

    bonjour Natasha, ton rêve est le mien … Personnellement, j’ai la chance d’avoir un jardin et je me mets à la permaculture. J’ai vraiment conscience de cette chance et j’aime beaucoup tes derniers echo défis. Ils permettent à ceux qui n’ont pas cette chance d’avoir accès à un carré de terre de pouvoir malgré cela observer la beauté de la vie. Merci

    • Je crois que nous sommes de plus en plus nombreux à avoir ce rêve… alors il finira bien par se réaliser 😉 J’espère que l’on pourra suivre l’évolution de ton jardin permaculturel sur ton blog 🙂

  4. Moineau dit :

    Merci pour ce nouvel éco-défi !
    Pour ma part j’ai la chance d’avoir un balcon, mais en montagne, alors quand certaines plantes se plaisent à l’intérieur toute l’année, je les laisse tranquilles derrière ma fenêtre. Par exemple, j’ai un beau pot de mélisse qui pousse bien à l’abri de ma baie vitrée, et me donne régulièrement de belles feuilles pour ma tisane.
    Et puis cette année, je vais tenter de faire pousser une variété de tomates spécifiques en intérieur, on verra si cela fonctionnera.
    Et puis peut-être qu’un jour je devrai revenir habiter en ville ou dans un appart sans balcon, alors autant m’y préparer !
    J’ai hâte de lire tes prochains conseils et partages de découverte ! 🙂

  5. Kolibri dit :

    Ça c’est un écho-défi qui me parle bien! 🙂 C’est inspirant pour un petit article de mars! 😉
    Et ce sera un plaisir de lire toutes les autres contributions, comme toujours!

  6. Un trésor dans mon placard dit :

    Je rêverais de pouvoir produire ma consommation de légumes mais si j’arrivais déjà à faire pousser mes herbes aromatiques ce serait déjà bien 🙂 Merci pour tous ces bons conseils Natasha

  7. Ahalàlà, il faut absolument que je réorganise ma cuisine pour trouver de la place ! Je rêve de faire mes propres petites plantations, mais je manque de surface pour poser tous les pots… Promis je me creuse la tête, parce que je rêve de faire repousser une salade !
    Bisous Natasha !

  8. yoshi73 dit :

    Je fais déjà germer des graines mais j’ai surtout envie de découvrir la façon de ressusciter les restes de légumes ! Je trouve cette technique super !!

  9. teytey dit :

    Yeah , j’attendait ce défi avec impatience n’ayant ni jardin, ni balcon , ni même un appui de fenêtre le « jardinage » d’intérieur me tente à FOND . Je vais me lancer dans la repousse de légumes et qui sait peut-être bientôt une soupe 100% maison .

  10. Bonjour Natasha,
    Très chouette idée cet écho-défi de mars! :-). J’espère y trouver quelques réponses à mes questions. Au début de l’année, j’ai essayé de faire repousser des poireaux, choux chinois et petits oignons d’abord dans de l’eau, puis dans de la terre, mais il n’y a que les derniers qui fonctionnent vraiment bien. Pour le reste, les légumes grossissent à peine de quelques feuilles (comme sur les photos qui circulent sur Internet), mais finissent par pourir. Du coup, je me pose la question…info ou intox? Peut-être que je n’ai tout simplement pas la technique.. Dans tous les cas, je suis curieuse de connaître les expériences des autres et de lire tes prochains articles!

    • Je n’ai jamais essayé cette technique alors j’ignore si ça marche vraiment… mais j’ai lu quelques retours d’expérience plutôt convaincants ! Il me reste encore à tester et voir si ça marche et dans quelles conditions.

  11. Ping : La Box à Planter : j’ai testé le jardinage en appartement ! - Sweet & Sour | Healthy & Happy Living

  12. dublinecolo dit :

    Merci pour cet article Natasha. Je n’ai jamais réussi à refaire pousser de la laitue – si quelqu’un ici a des astuces? – par contre les oignons verts, les poireaux et les céleris branche, je confirme c’est très facile. Si vous êtes en appartement, vous pouvez aussi faire pousser votre gingembre et curcumin (à partir d’un rhizome bio – les autres sont souvent traités pour prévenir la germination). Il vous faut un pot assez profond et en attendant la récolte, vous avez une jolie plante verte 🙂

  13. Ce nouvel éco-défi m’intéresse beaucoup. J’avais déjà vu cette technique pour faire repousser ses restes de légumes mais je n’ai jamais essayé. J’ai hâte de lire les conseils pour enfin sauter le pas ! Mais est-ce que tu penses que nutritivement ça aura la même qualité, ou moins ou plus ?
    J’ai une grande terrasse que malheureusement je n’exploite pas suffisamment, j’ai un avocatier et quelques herbes aromatiques en été mais je n’arrive pas à m’organiser !

    Je suis fan des graines germées, il y a toujours 2 pots minimum qui germent sur le rebord de la cuisine : alfalfa, haricots mungos, et en mucilage cresson ou roquette. C’est tellement simple et économique surtout quand on voit le prix où c’est vendu dans le commerce.

  14. La Clamartoise dit :

    En participant aux ateliers zéro waste France qui se sont déroulés aujourd’hui et étant arrivée vraiment à la bourre, je me suis retrouvée par erreur dans celui destiné aux associations. Un des sujets évoqués était la communication des associations avec les outils comme FB, Twitter, mailing, site internet, gestion de la presse… Lors des échanges, les membres d’une association ont évoqué leur difficultés à faire agir le citoyen (j’ai compris que le but de leur association était de faire agir le citoyen et non pas de lui diffuser une information, mais ils ne savaient pas trop comment s’y prendre…). Du coup, j’ai évoqué ton blog et notamment le principe de tes « écho défis » qui font justement agir l’internaute en plus de lui transmettre un message et des informations… Voilà, c’était juste mon petit message pour te faire part du fait que ton blog sert maintenant d’exemple à tout plein d’associations 🙂 Sinon pour le défi du potager d’intérieur, mes jardinières sont remplis de tout un tas de végétaux donc plus de place… mais je cultive depuis 1 mois un terrain en permaculture avec des amis, j’ai donc suivi les conseils de ton article « Profiter des joies du jardinage grâce au jardin des autres » et j’en suis ravie !

    • Ton message me remplit de joie ! Ça me fait vraiment plaisir de savoir que le principe des éco-défis pourra servir de modèle à des associations et j’espère que cela permettra de motiver plein de citoyen-ne-s à passer à l’action ! Et je suis toute aussi contente de savoir que mon article au sujet du jardinage t’a permis de te mettre au jardinage en pleine terre… et faire de la permaculture en plus, mon rêve 🙂 ! J’espère que ce beau projet entre amis portera ses fruits 😉

  15. Natacha dit :

    Je ne sais pas si le sujet va être abordé mais il y a les « Window Farms » qui ont l’air géniales !
    J’adorerais m’y mettre mais malheureusement avec 3 chats les plantes ne font pas long feu chez moi 😛 Je vais investir l’espace entre les gardes fous des portes vitrées (j’en ai 2) pour installer des bouteilles potagères je pense c’est la seule solution que j’ai ^^

  16. G. dit :

    Sans hésiter, je m’inscris parce qu’il y a une semaine, j’ai semé mes haricots et – oh joie – ils ont sorti leur petite tête lundi 🙂

  17. Ping : Faire pousser des graines germées sans germoir {DIY} - Mon Petit Balcon

  18. girlseconomic dit :

    article très intéressant pour mon blog de partage de bons plans . Merci

    n’hésitez pas à venir visiter mon blog

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s