Notre traditionnel goûter de Noël {2017}

Comme chaque année depuis 4 hivers maintenant, nous avons organisé notre traditionnel goûter de Noël entre ami·e·s. Comme je vous le racontais l’an dernier, ce rendez-vous annuel autour d’un buffet de gourmandises faites maison, de jus de pommes chaud aux épices et de vin chaud est pour nous une opportunité de remercier notre entourage fribourgeois pour leur amitié et de célébrer, ensemble, les bons moments de l’année écoulée. C’est aussi pour moi qui aime tant recevoir et cuisiner une belle “excuse” pour passer des heures devant les fourneaux à refaire mes recettes préférées ou à en imaginer de nouvelles.

Bien que je n’aie pas grand chose de nouveau à vous raconter au sujet de cette tradition que nous aimons tant (pour plus de détails, je vous invite à lire mon récit de décembre 2016), j’avais envie d’y consacrer un nouvel article. Je me suis dit que cela pouvait être une bonne opportunité de partager avec vous quelques idées de douceurs festives et végétaliennes à réaliser pour les fêtes. J’avais aussi envie de planter une petite graine de réflexion, à cette période de l’année où l’on a tendance à s’autoriser tout genre de folies, sous prétexte que c’est Noël.

Je dois admettre que si tout au long de l’année je prépare peu de gourmandises de ce genre afin de limiter l’usage d’ingrédients importés et souvent onéreux, je fais des exceptions pour les moments festifs (anniversaires, visites, etc.). Je fais toutefois attention à choisir des ingrédients biologiques et si possible équitables. Je suis bien évidemment consciente de la limite de ces labels, mais je me dis (peut-être à tort ?) que c’est généralement mieux que rien. Dans tous les cas, je n’utilise plus ce type d’ingrédients à tout-va comme c’était encore le cas il y a quelques années où je consommais sucre, chocolats et fruits secs de toutes sortes sans me poser de question sur leur provenance, leur transport, leurs conditions de production et leur impact sur les humain·e·s et sur l’environnement. Aujourd’hui, je les choisis, les achète et les consomme avec modération et en connaissance de cause, consciente qu’il s’agit d’ingrédients derrière lesquels peuvent se cacher de grands problèmes sociaux et environnementaux.

Vous êtes de plus en plus nombreuses à me demander des alternatives plus locales aux ingrédients “exotiques” habituellement utilisés en pâtisserie et cela me rassure de voir que je ne suis pas la seule à vouloir en réduire la consommation. Des alternatives existent bel et bien, mais je dois vous avouer que je n’ai personnellement pas encore pris le temps de les explorer suffisamment pour pouvoir me passer entièrement d’ingrédients tels le cacao (sous ses diverses formes), la noix de coco ou les noix de cajou par exemple. Alors en attendant, j’ai fait le choix d’en consommer moins souvent, de les utiliser avec parcimonie et de choisir des marques labellisées. C’est ma manière de faire un pas supplémentaire vers une consommation plus raisonnée, à mon rythme.

Tout ça pour dire que Noël n’est pas pour moi un prétexte pour mettre mes valeurs de côté. Mais en cette période de l’année, tout comme pour les anniversaires et diverses autres occasions, je ne me sens pas encore capable de préparer des douceurs qui ne contiennent pas d’ingrédients venus d’ailleurs et de loin. Je fais toutefois de mon mieux pour privilégier des marques assurant de bonnes conditions de production afin que le régal de mes papilles ne se fassent pas détriment d’autrui et de l’environnement. Cela a un coût non négligeable, c’est certain. Mais je préfère personnellement consommer ces ingrédients moins souvent et débourser quelques euros de plus pour apprécier chaque carreau de chocolat à sa juste valeur.

Alors voilà, ce weekend, c’était une grande occasion et comme vous l’aurez compris, je n’ai pas hésité à mettre de grands ingrédients dans mes petites gourmandises ! Comme chaque année, j’ai opté pour des petites choses qui se mangent avec les doigts et sans s’en mettre partout pour éviter le besoin de vaisselle et de serviettes. Nous avions également demandé à nos invité·e·s d’apporter leur propre tasse, ce qu’iels font chaque année avec joie ! Pour la première fois, j’ai pu acheter la grande majorité de mes ingrédients au magasin de vrac qui a ouvert cette année à Freiburg, ce qui m’a permis d’éviter pas mal de déchets en plastique. On a même pu faire le plein de jus de pommes local en bouteilles consignées.

Cette année, côté gourmandises, j’avais préparé…

  • Les biscotti d’Ophélie – je les fais chaque année, succès garanti !
  • Les choconut brownie bars d’Ophélie – c’était mon premier essai et j’avoue qu’à l’heure où je rédige cet article, je ne les ai toujours pas goûtées (j’étais trop occupée à discuter !).
  • Mes biscuits à l’amande – une petite recette toute simple improvisée.
  • Mes cruffes aux cranberries, aux pistaches et au chocolat blanc – cette recette fait partie de l’un des ebooks offerts aux personnes qui me soutiennent sur Tipeee.
  • Mes cruffes façon brownie – cette recette fait partie de l’ebook offert aux personnes qui me soutiennent sur Tipeee ce mois-ci.
  • Mes chocolats à la noix de coco – idem.
  • Mes caramels – idem.

Comme je vous le disais l’an dernier, je trouve préférable de préparer des petites bouchées pour ce genre de buffet car les invité·e·s veulent généralement pouvoir tout goûter ! Bien que la plupart de ces gourmandises ne contiennent pas de sucre de canne (à part les biscotti et les biscuits à l’amande) et peu de matières grasses, elles restent très denses et bourratives !

Voici également une sélection d’autres recettes de gourmandises végétaliennes que je n’ai pas encore testées mais que je réaliserai certainement lors d’une prochaine grande occasion :

Enfin, ce que je trouve vraiment sympa avec ce genre de goûter c’est que personne ne viendra vous reprocher que vous n’avez pas utilisé d’œufs, de miel ou de produits laitiers !  Car lorsqu’on commence à faire un peu de pâtisserie végétalienne, on réalise très vite que ces ingrédients sont soit superflus, soit très facilement remplaçables par des alternatives végétales. On peut donc désormais se régaler de douceurs végétaliennes sucrées qui n’ont rien à envier à leurs équivalents à base de produits animaux : cookies, brownies, sablés, fudges, truffes… C’est donc une manière conviviale de réunir omnivores, végétariens et végétaliens  autour d’une même table/d’un même buffet, sans que personne ne (se) fasse de réflexion sur le manque ou l’abondance de produits d’animaux dans/autour de leur assiette 😉 !

Quelles sont les douceurs sucrées que vous aimez particulièrement préparer autour de Noël ?

Cet article, publié dans Alimentation, Créations, fêtes & cadeaux, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Notre traditionnel goûter de Noël {2017}

  1. kellyac dit :

    Cette tradition me fait envie chaque année, et puis je me dis qu’on a les notres et qu’on ne peut pas tout faire! On se retrouve plutot sur les marchés de Noel avec les amis, il nous manque quelqu’un qui cuisine aussi bien et avec autant de plaisir que toi. Tes sucreries font follement envie! Un magasin à vrac et produits locaux devrait ouvrir l’an prochain dans ma ville, j’ai tellement hate!

    • Génial pour le magasin de vrac ! J’imagine ton impatience et ta joie aussi certainement 🙂
      L’ambiance des marchés de Noël est très sympa aussi pour se retrouver entre ami·e·s ! Par contre, à Freiburg, c’est toujours bondé et comme je supporte mal la foule et le froid, je ne peux malheureusement pas en profiter.

  2. bou dit :

    Hier, on a fait notre 2ème après-midi « bredele » (sablés de Noël alsaciens) . Chez nous, pour avoir le droit de se régaler, il faut mettre la main à la pâte ! (on a fait 8 sortes différentes)
    Une amie est venue avec son frère que je ne connaissais pas et qui est végétarien. On se demandait si des sablés végétaliens étaient possibles. Mais nos connaissances culinaires étaient un peu limitées ! Qu’est-ce qui remplace le beurre ?

    • Je pense que pour les sablés, on peut remplacer le beurre par de la margarine bien évidemment et sinon de l’huile végétale et/ou du beurre d’oléagineux. Mais je n’en ai pas encore fait personnellement.

    • Estelle dit :

      Bonjour,
      j’ai fait la semaine passé des « spitzbüben » végétalien, et j’ai utilisé de la margarine. JE sais qu’il est très compliqué d’en trouver sans huile de palme, mais c’est possible. C’est pour cela que je préfère habituellement les purée d’oléagineux ou les huiles végétales, mais cette fois-ci je n’avais pas le temps de faire des test et pas letemps de rater mes fournées , donc j’ai gardé la margarine 😉
      Cette base de pâte est très simple, sablée, permet de faire toute sorte de recettes (en ajoutant un glaçage au chocolat, du zeste de citron/d’orang dans la pâte… et j’ai adapté la base à la farine de blé avec des farines alternative pour du sans gluten. Ceux qui y ont goûté ont beaucoup aimé (moi y compris bien entendu 😉 )!
      J’espère que ce témoignage vous aidera à vous lancer! Bonne cuisine et joyeux Avant e& Noël !

      @ Natasha : merci pour ce joli article ou l’on sent la douceur de ce joli temps de Noël, la joie que tu as eue à tout préparer, c’est communicatif, j’ai hâte de m’y remettre pour préparer de petits cadeaux à ma famille!
      Je te souhaite tout particulièrement de belles vacances, j’espère qu’elles te permettront de te ressourcer profondément, et d’avance de belles fêtes remplies de sens (comme le disent si joliment les germain « besinnlich ») et de joie!
      merci pour ton engagement et tes jolis partage, ton travail est énorme! MERCI ❤

    • Merci d’avoir pris le temps de partager toutes ces astuces Estelle 🙂
      Cette année, les fêtes seront pour nous l’occasion de partir en « lune de miel » (3 ans après notre mariage, il était temps !) alors nous serons à deux et je me réjouis d’avance de ces 3 semaines de calme et de découvertes qui nous attendent !
      Je te remercie pour tes mots qui me touchent toujours autant.
      Une très belle fin d’année à toi aussi 💚

  3. Andreya Tsepesh dit :

    Bonsoir Natasha,

    Je trouve que cette idée de goûter de Noël est vraiment excellente. Comme tu le dis, c’est très convivial, facile à réaliser, les recettes mettent tout le monde d’accord (quel que soit le régime alimentaire), permet de suivre nos valeurs et sort de l’ordinaire. Je n’ai malheureusement pas l’occasion de tester cette idée car je n’ai personne avec qui partager ce genre d’événement mais si un jour j’ai cette chance, je le ferai sûrement.

    Merci pour cette belle idée.

    Andreya

  4. Eve dit :

    Ici les douceurs de Noël sont encore riches en beurre, oeufs et miel… il va falloir que je me penche sur la question, et ton e book pour les tipeurs et tipeuses va m’y aider.
    C’est vrai que la patisserie vegan est par ailleurs assez centrée sur les produits exotiques. J’y réfléchis aussi, en essayant de privilégier les fruits secs locaux (pruneaux, figues et noix de Grenoble), mais c’est difficile de changer ses habitudes (et celles de toute une famille: les traditionnels biscuits de Noel sont tant attendus, et nous avons mis plusieurs années à créer nos propres traditions: c’est un nouveau challenge!)

    • En effet, je trouve cela dommage que beaucoup de recettes de douceurs végétaliennes soient axées autour de produits exotiques. Ceci dit, on retrouve également certains de ces produits dans les pâtisseries à base de produits animaux, à commencer par le sucre, mais aussi le chocolat, la noix de coco, etc.
      Où trouves-tu des pruneaux et figues séchées locaux ? Impossible d’en trouver ici… ça vient généralement de Turquie ;-( !

    • Eve dit :

      Dans mon magasin bio habituel: c’est plus facile parce que j’habite dans le sud de la France, je pense!..

    • Quelle chance, c’est vraiment chouette ça 🙂 !

  5. et tu es étonnée d’être fatiguée?? tssss c’est pas raisonnable tout ça !! 😀
    bravo ! et comme tes invités ont dû se régaler!!!
    de grosses bises Natasha ♥♥

    • Promis, après ça c’est repos… enfin, il me reste encore près de 40 rapports de fin de semestre à rédiger d’ici mardi minuit… mais après, ça ira mieux et je pourrai commencer à songer (un peu) aux vacances 😉 !

  6. Angie dit :

    Ma très chère Natasha, comme j’aurai eu envie de partager ce délicieux moment avec toi! 🙂 Tes gourmandises sont si jolies et puis quand c’est fait avec le coeur, ça vaut tout l’or du monde! 🙂
    Je te souhaite de passer de très belles fêtes de fin d’année, avec tes proches.
    Je t’embrasse :-*

  7. Elsa dit :

    Bonjour Natasha,

    Ça me fait plaisir que tu évoques cette question, parce que souvent je trouve cela dommage de militer pour les produits locaux et à côté de ça utiliser des amandes et autres coco à foison, même en cosmétique (sans juger personne, il y a encore beaucoup de mes habitudes qui ne sont pas éco-responsables). Pour ma part, je fais (presque) chaque année un petit paquet de biscuits maison à offrir à ceux que je vais voir à Noël, dans un emballage fait maison aussi, j’aime beaucoup les préparer (les biscuits, et les emballages !). Du coup, cette année je vais essayer au maximum de privilégier les produits locaux ou au moins français, j’ai la chance d’avoir un noyer donc beaucoup de noix (qui remplacent les amandes, même si ça n’a pas du tout le même goût, c’est bien bon quand même), et je vais faire des essais de biscuits à l’huile de tournesol. Après, les fruits secs et le chocolat c’est compliqué de s’en passer, je me dis comme toi que le bio ou l’équitable, c’est déjà bien.
    Bon courage pour tes rapports !

    • C’est encourageant de savoir que nous sommes plusieurs à questionner notre usage de tous ces produits exotiques.
      Je ne suis pas exemplaire non plus et j’espère pouvoir réduire davantage la présence de certains ingrédients importés dans ma cuisine au fil des mois et des années. L’incertitude de leurs conditions de productions et de leurs impacts socio-environnementaux et ce qui me dérange le plus personnellement (malgré les labels et mentions dont les garanties ne sont pas toujours suffisantes à mon sens).
      C’est vraiment super en tout cas que tu aies un noyer chez toi et que tu fasses de ton mieux pour profiter de ses fruits !
      Les rapports sont enfin terminés, ouf 🙂 !

  8. Emilie dit :

    Quelle belle ambiance tu crées là, un régal pour les yeux et visiblement pour les papilles 🙂
    Comme toi, on requestionne un peu l’usage de certains produits exotiques à la maison (je pense à toi, chocolat). Je vais tâcher de simplifier là-dedans aussi pour revenir à des produits plus locaux et ne conserver que certains issus de plus loin que pour les occasions. C’est finalement aussi ce qui fait les occasions, de sortir des produits peu usuels qu’on prend plaisir à déguster 🙂

  9. Ping : Repas végétariens de début décembre | Végébon

Mettez-y votre grain de vert !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s