Les conseils d’une yogi pour s’initier au yoga

Je me souviens très bien de mon tout premier cours de yoga. C’était à 7h du matin. En plein air. Sur le toit d’un petit immeuble faisant office de terrasse. À Pune, en Inde. J’avais 18 ans. À cette époque-là, j’étais bénévole dans un orphelinat et bien que cette expérience ait été enrichissante, mes 6 mois en Inde furent mentalement éprouvants. Alors je me suis mise au sport et j’ai tenté de me mettre au yoga aussi. Mais j’ai laissé tombé au bout de 3 cours. Je n’étais pas prête. Avec le recul, je pense que c’est parce que je voyais le yoga comme un simple exercice physique et que je ne savais finalement pas grand chose au sujet de cette discipline.

Une douzaine d’années plus tard ma perception de ma place dans ce monde, ainsi que ma conception de l’équilibre et du bien-être personnel ont beaucoup évolué et j’ai fini par réaliser que le yoga s’inscrivait dans un mode de vie qui rejoignait celui vers lequel je cheminais.  Plus qu’un exercice physique, c’est pour moi une pratique permettant de préserver/retrouver un certain bien-être mental et spirituel et si je n’ai pas accroché la première fois que j’ai essayé de faire du yoga, je pense que c’est parce que j’avais encore besoin de revoir bon nombre de mes habitudes avant de pouvoir me sentir à l’aise sur mon tapis et de ressentir pleinement les bienfaits de chaque séance.

Aujourd’hui, je tâtonne encore et le yoga ne fais pas encore partie de mon quotidien à part entière. J’ai suivi des cours, j’ai un peu lu, j’ai regardé quelques vidéos, j’ai régulièrement déroulé mon tapis, parfois très motivée, parfois moins, parfois pas du tout. Mais quoi qu’il en soit, je n’ai pas eu envie d’abandonner comme ce fut le cas à 18 ans. Il me reste encore à trouver le type de yoga, le/la prof et le rythme qui me conviendront. Depuis que j’ai un tapis de yoga sur lequel je me sens vraiment bien, c’est déjà plus facile ! Et puis il y a aussi 3 heures 48 minutes, le blog de Clémentine, découvert grâce à Pauline.

Clémentine suit actuellement une formation de yoga en Thaïlande et partage ses astuces de yogi, ainsi que ses réflexions et ses difficultés sur son blog. J’aime énormément son approche et ses articles m’aident beaucoup dans ma pratique et ma réflexion. À l’occasion de l’éco-défi « Prendre soin de soi grâce à des techniques naturelles« , j’ai souhaité vous faire découvrir son univers apaisant et inspirant en lui posant quelques questions…

Vajrasana pose yoga fin de repas- echosverts.com

Comment t’es-tu intéressée au yoga et qu’est-ce qui t’a motivé à faire une formation intensive en Thaïlande ?

C’est par un beau hasard que j’ai découvert le yoga lors d’un voyage au Mexique, il y a maintenant 2 ans. Je me suis rendue à mon premier cours de yoga comme j’aurais pu aller à un cours de cuisine mexicaine ou de percussions latines : avec l’envie de découvrir une nouvelle discipline, quelle qu’elle soit. En franchissant le seuil de la porte ce matin-là, j’étais loin de me douter que le yoga deviendrait mon quotidien !

Yoga pieds en l'air

Il existe différentes formes de yoga… Est-il préférable de s’en tenir à un genre en particulier ou peut-on en combiner plusieurs ? As-tu des conseils pour trouver celui qui nous conviendra le mieux ?

Statique ou dynamique, en silence ou en musique, doux ou acrobatique : à chacun sa personnalité, à chacun son style de yoga… Il existe autant de yogas qu’il y a de yogis !

C’est chouette d’essayer plusieurs styles, par curiosité, mais aussi pour créer le style de yoga qui nous correspond. J’ai commencé avec le Hatha yoga, très calme, et je découvre à présent le Vinyasa, plus dynamique. J’incorpore à présent des éléments de ces deux écoles dans ma pratique.

Et parfois, le type de yoga dont on a besoin n’est pas celui qu’on préfère… Selon l’Ayurveda, il existe trois types de constitutions, appelées doshas : Pitta (le feu), Vata (l’air) et Kapha (la terre). Votre constitution détermine vos comportements, vos réactions, vos préférences mais aussi vos besoins.

Je suis de type Kapha, j’aime ce qui est lent et calme : mais quand mon dosha est déséquilibré, j’ai justement besoin d’un coup de boost avec des salutations au soleil dynamiques ou des enchaînements rapides. Au contraire, j’ai une amie Vata, qui est incapable de rester immobile plus d’une seconde : les cours de Hatha yoga lui seront alors bénéfiques.

Faites ce test pour en savoir plus sur votre dosha et le type de yoga qui vous correspond.

Yoga salle

On trouve de plus en plus de vidéos et d’articles pour s’initier au yoga en ligne ou via des magazines ; penses-tu qu’on puisse s’initier au yoga en utilisant ce genre de ressources ou bien penses-tu qu’il soit préférable de prendre des cours ?

Selon moi, il est préférable de commencer avec des cours « réels ». Il est important d’acquérir de bonnes bases posturales, et seul un professeur non virtuel peut venir ajuster votre posture…

Les cours en ligne et les magazines peuvent toutefois être un bon complément, que ce soit pour apprendre de nouvelles choses, vérifier l’alignement d’une posture ou donner un regain de motivation. Et ils présentent l’avantage de se conformer à votre emploi du temps…

Magazines yoga echosverts.com

Du point de vue de la tenue et du matériel, que conseilles-tu pour bien débuter en yoga ?  

Tout le monde dispose du strict nécessaire pour débuter le yoga: corps, esprit et envie.

Ceci dit, la pratique peut s’avérer bien plus confortable avec un tapis de yoga bien choisi (bien que certains soient adeptes du « no-yoga mat »): j’ai une préférence pour les tapis de yoga assez épais (8mm), anti-dérapants et légers. J’accorde aussi beaucoup d’importance à la matière: les tapis en mousse TPE sont une excellente alternative aux tapis en PVC traditionnellement trouvés dans le commerce, bon marché mais catastrophiques pour l’environnement.

Pour en savoir plus sur l’importance d’un bon tapis de yoga, suivez ce lien.

Concernant la tenue, le plus simple est le mieux. Autrement dit, se dépouiller au maximum de tout ce qui n’est pas strictement nécessaire et qui risque d’entraver vos mouvements, votre circulation sanguine mais aussi votre respiration.

  • Pour ne pas restreindre vos mouvements : optez pour des vêtements suffisamment amples ou élastiques.
  • Pour laisser circuler l’air (et le sang) : évitez les “leggings/collants” archi-serrés avec effet bas de contention.
  • Pour respirer profondément : évitez les brassières de sport très serrées et les pantalons trop ajustés au niveau de la taille.
  • Pour ne pas limiter les mouvements du cou : fuyez les cols étriqués.
  • Et comme nous respirons aussi par la peau, choisissez dans la mesure du possible des vêtements en fibres naturelles, bambou, coton, lin…

Pour en savoir plus sur la tenue du yogi, c’est par ici !

Les accessoires peuvent être d’une grande utilité. Une sangle de yoga qui allonge notre bras, un bloc qui « rehausse » le sol permettent de combler les éléments nous limitent dans une posture (manque de souplesse, caractéristiques anatomiques ou morphologiques…). Les accessoires permettent de maintenir un alignement correct tout en évitant de compenser avec une autre partie de notre corps. La posture devient alors plus agréable et confortable.

Découvrez 8 façons d’utiliser une sangle de yoga sur un tapis… et en dehors

Yoga sangle

Quelles sont d’après toi les conditions idéales pour une séance de yoga efficace et agréable ?

  • Un estomac vide (ou disons pas trop rempli),
  • Un sol propre et régulier,
  • Un endroit calme et aéré.

En se créant un « espace protégé », on crée une espèce de monde simplifié, éloigné des tracas et des responsabilités de la vie quotidienne. Ce « cocon » facilite notre concentration.

Ceci dit, les séances de yoga les plus efficaces ne se cachent pas toujours où on le croit… Certains matins, j’ai beau réunir toutes les conditions idéales pour une concentration optimale, rien à faire, mon esprit ne cesse de s’évader. Et d’autres jours, c’est tout le contraire: je pense en particulier à un jour où mon amoureux écoutait de la musique à faire fuir tous les oiseaux, où la maison du voisin était en plein travaux et où il faisait (bien trop) chaud. Cette séance de yoga fut mémorable, ma concentration était au top et j’ai passé 3 heures sur mon tapis, totalement absorbée, sans voir le temps passer !

Yoga Clémentine 3h48min

Faites-vous du yoga ou aimeriez-vous en faire ? 

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Bien-être, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Les conseils d’une yogi pour s’initier au yoga

  1. breizhfanfan dit :

    J’ai commencé en cours il y a 2 ans et en fait de temps en temps à la maison. C’est vrai qu’ il est préférable d commencer avec un prof qui rectifie nos positions. Seule je n’aurais pas autant avancé, osé certaines positions ou adapté d autres avec une chaise etc…
    Il est vrai que je ressors des séances super détendue au niveau mental, mais reenergisee, et surtout je sens ma colonne redressée et au tout début, je devais bouger le rétro de la voiture pour bien voir!
    Bref je continue avec grand plaisir
    Merci pour le lien, je vais y faire un tour

  2. Deedoux dit :

    Merci pour cet article qui donne très envie de se re-mettre à faire du yoga. Tes photos et tes descriptions donnent du grain à moudre !
    Personnellement, je me suis mise à la méditation depuis quelques mois et j’en suis ravie (je ne pouvais pas faire de sport pendant un moment à cause de petits soucis de santé). Je me pose, je savoure, je souffle et je vois chaque jour comme une nouvelle promesse sans me soucier (trop) d’hier et d’aujourd’hui. Complémentaire du yoga ? Certainement !
    Merci pour ton blog, je le suis depuis quelques semaines, je profite de tous tes conseils. Je suis moi aussi dans une démarche Zéro déchet et j’essaye de moins consommer, ça fait du bien de ne pas se sentir seule.

  3. J’adore le yoga! J’en fais tous les jours, c’est mon dada 🙂

  4. Aline dit :

    Merci pour cet article toujours aussi enrichissant. Perso je ne me sens pas encore prête pour le Yoga.
    Cette année, j’ai fait du pilate, et c’est bien passé parce que ça bouge. J’ai peur de m’ennuyer au yoga. Par contre, je vais essayer la méditation. On va voir comment ça se passe …
    Bonne journée

  5. Cet article donne vraiment envie de (de)faire du yoga ! Il tombe à pic pour me rappeler un de mes objectifs de l’été 😉 à savoir, reprendre contact avec la prof qui m’a initiée à cette discipline pour pouvoir m’y remettre régulièrement. Un grand merci donc ! Et merci aussi de nous permettre de découvrir l’univers de Clémentine.

  6. Je lis tes articles très intéressants depuis un moment maintenant et je ne peux pas m’empêcher de répondre à ta question qui m’interpelle vraiment parce que j’y pense quasiment tous les jours. Oui, j’aimerai faire du yoga. J’ai d’ailleurs acheté le magazine que tu montres « yoga pour débutants », dedans il y a une partie yoga avec les enfants et j’ai dit à mes enfants que l’on allait commencer ensemble durant les vacances…affaire à suivre 😉

  7. Merci, super article très intéressant. Pour ma part j’aime le yoga pour le côté physique plus que spirituel. Je trouve ça hyper relaxant, mais je n’aime pas méditer pendant. Par contre j’adore sentir mes muscle se relaxer ou gagner en force à mesure des positions

  8. poli dit :

    Merci pour ce bel article, bien que je ne fasse pas de yoga !

  9. Béa dit :

    Coucou, je fais du yoga depuis quelques années maintenant. Après avoir fait plusieurs cours d’essai et testé différents types de yoga et des approches pédagogiques diverses, j’ai opté pour un cours de hatha yoga à côté de chez moi. C’est un yoga doux qui alterne postures statiques et enchaînements dynamiques avec une attention particulière portée à la respiration. La prof est bienveillante et respecte le corps de chacun-e. Il est toujours drôle de constater la difficulté de tenir une posture alors même que la plupart des autres élèves y parviennent et inversement. On apprend ainsi à ne pas comparer et à repérer ses singularités, ses facilités et ses faiblesses aussi. Ayant des problèmes de cervicales et de dos et l’ayant signalé à la prof, elle en tient compte et me propose des alternatives ou me dit carrément de ne pas faire telle ou telle chose et je peux ainsi pratiquer en toute confiance. J’apprécie beaucoup. Je crois aussi qu’apprendre avec un-e prof est vraiment essentiel. D’une part pour appréhender tout ce que recouvre le yoga mais aussi pour respecter son corps et ne pas se blesser. Le yoga m’a permis de me reconnecter à mon corps, une meilleure harmonie entre mon corps et l’esprit, de cultiver la patience et surtout l’attention portée à chaque geste, être pleinement présente à ce que je fais… Une foule de choses en fait. J’aime aussi pratiquer chez moi, seule. Je suis alors des cours audio réalisés par ma prof ou je fais des postures que je maîtrise…
    Reste que pour des raisons diverses, je ne parviens à être régulière dans ma pratique et je le regrette ! C’est l’un de mes objectifs de cette année que de parvenir à en faire tous les jours !
    Merci pour la découverte du blog de Clémentine.

  10. Renée vifquain dit :

    Merci pour cet article super intéressant.ça fait quelque temps que je pense me mettre sérieusement au yoga. J ai fai un peu de kundalini yoga, basé sur les énergies avec une partie méditation mais ce qui compte le plus c est le professeur. Disons qu elle était moyenne et comme en plus le jour du cours ne convenait pas tout à fait j ai abandonne. C est mon objectif actuel un cour qui me convienne. Comme je suis plus âgée je pense au yin yoga mais le nom ne veut pas dire grand chose c est le prof qui compte. La sangle je n y avais jamais pensé mais très efficace. J ai été opérée début d année suite à une déchirure du tendon sus épineux de l épaule. J aurai encore des difficultés à pratiquer mais n est ce pas la philosophie du yoga? Pratiquer avec courage et bienveillance? Courage:faire le mieux qu on peut et essayer de progresser un peu et bienveillance pour les autres et soi c est à dire ne pas se comparer aux autres. Si tout le monde arrive à faire une posture sauf nous, ce n est pas grave. Ne pas se décourager, persévérer. Je me suis dit que c est un beau credo :essayer de traverser la vie avec courage, bienveillance et bonne humeur. La bonne humeur c est un beau cadeau qu on peut offrir à notre entourage et qui ne coûte rien. J essaye mais n y arrive pas toujours. En tout cas ton site m aide beaucoup dans mon cheminement. Merci beaucoup.

  11. Ping : En liens cette semaine #14 – L'océan de la vie

  12. Ju-ly-ette dit :

    J’aimerais vraiment faire du yoga… ça fait longtemps que j’y pense.
    Ca s’inscrit parfaitement dans la mode de vie que j’essaye de créer depuis quelques années et j’en entend tellement de bien que ça m’intrigue vraiment…
    Mais ça reste une pratique très floue pour moi et je ne sais par quel bout m’y prendre… j’envisage bien de trouver un prof mais les prix me freinent…
    C’est que ce n’est certainement pas encore le bon moment pour moi de m’y mettre…
    En tout cas ton article est très intéressant et je te remercie pour la découverte du blog de Clémentine que je m’en vais lire de ce pas et que je vais garder précieusement dans mes petits papiers 😉 !

  13. Marion dit :

    Merci pour cette belle interview :). J’ai fait du yoga doux en fin de grossesse, et comme toi j’ai alors pris conscience que c’est bien plus qu’une seule discipline physique, je me sentais (re?)connectée avec mon corps…je m’étais dit que je prendrais des cours par la suite mais je procrastine, pourtant cela me ferait le plus grand bien :)…à suivre donc! Belle soirée 🙂

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s