{Éco-défi} Se mettre à la méditation pour de bon

Réduction de la douleur, du stress, de l’anxiété, des maladies cardiaques et des addictions, amélioration des capacités cognitives, de la concentration, de la gestion des émotions et du système immunitaire, ralentissement du vieillissement du cerveau… Aujourd’hui, nombre d’études scientifiques prouvent les impacts positifs et durables de la méditation sur le bien-être physiologique, émotionnel et social de personnes de tous âges. Cet exercice mental longtemps considéré uniquement comme une pratique religieuse est désormais utilisé dans toutes sortes de contextes spirituels, médicaux et de développement personnel. Les psychothérapeutes, les médecins et les enseignant.e.s y ont recours pour aider leurs patient.e.s ou leurs élèves à gérer leur douleur et/ou leurs émotions. Nous sommes également de plus en plus nombreux.ses à vouloir intégrer la méditation à notre quotidien afin de profiter pleinement de ses bienfaits sur le long terme.

Néanmoins, si l’idée de prendre quelques minutes pour méditer chaque jour semble simple et accessible à tou.te.s, dans la réalité, certain.e.s d’entre nous rencontrent beaucoup de difficultés à s’accorder ce temps de manière régulière et à y être pleinement présent.e.s. Personnellement, cela fait plus d’une dizaine d’année que je m’intéresse à la méditation et que je lis des guides pratiques dans l’espoir de trouver la méthode qui m’aidera à me poser quelques minutes chaque jour pour faire le vide, me recentrer sur l’essentiel et me détendre. De nature anxieuse, menant de front 1001 projets à la fois et ayant un cerveau qui bouillonne sans cesse, je suis convaincue que la méditation m’aiderait à trouver la quiétude et l’énergie qui me font souvent défaut. Mais justement, quand je me pose pour méditer, je n’arrive pas à faire abstraction de toutes ces tâches qui m’attendent et des nouvelles idées qui germent dans mon esprit chaque seconde. Trop agitée et impatiente pour méditer, je n’ai qu’une envie : me lever et passer à l’action dans l’espoir de soulager mon esprit en ébullition !

Mais je ne perds pas espoir et je me dis que si je souhaite vraiment intégrer la méditation à mon quotidien pour de bon, il faut que je m’organise et que j’y consacre un minimum de temps et d’attention, au même titre que les repas et le sommeil. J’ai besoin de faire à la méditation une place de choix dans ma vie, d’accepter mes difficultés et de me laisser le temps de les surmonter. J’ai aussi certainement besoin d’explorer différentes manières de méditer avant de trouver celle qui me conviendra ici et maintenant. Alors j’ai décidé de profiter des journées rallongées de l’été ainsi que de l’atmosphère plus détendue qui règne à cette saison pour me mettre à la méditation pour de bon.

Durant ce nouvel éco-défi de 3 mois, je souhaite :

  • Prendre le temps de méditer chaque jour
  • Vivre davantage en pleine conscience
  • Porter davantage mon attention sur ma respiration
  • Suivre la méthode MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction soit la Réduction du stress basée sur la pleine conscience) sur 8 semaines grâce au livre Apprendre à méditer* de Bob Stahl et Elisha Goldstein
  • Tenir un journal pour suivre l’évolution de ma pratique.

Tout au long de cet éco-défi vous pourrez découvrir les témoignages d’une dizaine d’autres blogueuses qui méditent depuis plusieurs mois ou années et qui ont accepté de partager leurs expériences et conseils avec nous. J’espère aussi publier un article tous les 8-10 jours pour partager avec vous l’évolution de ma propre pratique au fil des semaines.  

Si cet éco-défi vous inspire, je vous invite à rejoindre le groupe Facebook des éco-défis et à y partager vos propres expériences, astuces et questions autour de la méditation et de la pleine conscience. Vous pouvez également vous inscrire à l’éco-défi afin de recevoir la newsletter dans laquelle je regrouperai tous les liens inspirants sur le sujet fin septembre.

* Si ce livre vous intéresse, pourquoi ne pas suggérer à votre bibliothèque de quartier de l’ajouter à sa collection ? Si vous souhaitez l’acheter, je vous invite à le réserver auprès de la librairie la plus proche de chez vous et si vous n’avez vraiment d’autre choix que de passer par internet, vous pouvez le commander via le site de la librairie française Decitre (lien affilié*).
*Pour en savoir plus sur les liens d’affiliation, RDV sur cette page.

Et vous, est-ce que vous méditez un peu, beaucoup… ou pas du tout ?

Cet article, publié dans Éco-défis, Bien-être, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

57 commentaires pour {Éco-défi} Se mettre à la méditation pour de bon

  1. Hélène dit :

    C’est le sujet du moment pour moi !!! Etant en arrêt de travail depuis 1 mois pour une très grosse fatigue et des soucis de déséquilibre à la marche… je me retrouve en repos forcé et avec une certaine anxiété lié à cet état … je me suis mise à « méditer » comme je peux… et le fait « de ne pas penser » pendant 10 mn me fait le plus grand bien… alors que lorsque l’on m’évoquait il y a quelques temps le fait « de ne rien faire » même pendant 10mn, cela me faisait fuir … j’étais plutôt du genre à aller prendre mes baskets et aller courir pour évacuer le stress…

  2. Eve dit :

    Rhaaa, c’est difficile pour moi, la méditation!
    Depuis 5 ans déjà, je lis, j’essaie, j’arrête… je suis un peu comme toi: mon cerveau fourmille d’idées à chaque instant, et je ne parviens pas à le stopper. J’en suis même arrivée à craindre ce moment de méditation que je m’impose, et à penser que la méditation peut être source de stress pour une personnalité comme la mienne.
    Ce que j’arrive à faire pour me recentrer, pour le moment, c’est utiliser mon énergie mentale parfois débordante pour agir en pleine conscience (plier le lilnge, cuisiner, jardiner), et faire du yoga.
    Mais je n’ai pas dit mon dernier mot: ja vais ré essayer!

  3. Jocelyne VILLE dit :

    Merci Natasha. Quelle belle idée que ce billet (comme tous les autres d’ailleurs) et ceux qui suivront ! Je crois qu’ils seront très utiles pour bon nombre de vos lecteurs et lectrices (et ceux et celles à qui ils/elles en parleront). Je vais rejoindre votre groupe qui me permettra d’avancer sur cette pratique que j’ai abordée depuis un an grâce à l’application Petit Bambou, pratique pour laquelle je suis « en apprentissage » car je suis consciente que sa maîtrise est un long, très long chemin, mais tellement enrichissant et bénéfique. Jocelyne

  4. Sophie dit :

    Bonjour Natasha,
    Est-ce que tu as déjà utilisé des audios pour t’aider ? Personnellement, je suis incapable de le faire seule, mais si j’ai un fichier audio pour me guider, ça va beaucoup mieux (j’utilise l’app Petit Bambou pour le moment, je ne sais pas si tu connais). Et ne pas savoir s’empêcher de penser à toutes les choses à faire, c’est normal, ça ne veut pas dire qu’on n’est pas en train de méditer 🙂 La méditation a changé ma vie il y a quelques années, elle ma reconnectée à mes émotions dont j’ignorais l’existence, elle m’a permis de me libérer de mes troubles du comportement alimentaire, bref, je suis super convaincue et je te souhaite de tout cœur d’y arriver ! 🙂
    Sophie

    • Je compte justement utiliser des supports audios cet été- la méthode MBSR du livre Apprendre à méditer s’appuie sur un CD audio 🙂 J’étais jusque-là réticente à l’idée de me faire guider par une voix lointaine et inconnue mais après avoir lu de nombreux témoignages positifs et inspirants, j’ai réalisé que cela pouvait me plaire et m’aider !
      Merci pour tes encouragements Sophie 🙂

  5. Salima dit :

    Coucou !
    L’été tombe à pic pour s’y mettre, et je pense que 3 mois ne seront pas de trop ;).
    J’ai acheté le livre de Christophe André qui apparemment est une bonne base. Comme toi j’espère que cela m’aidera à apaiser le flot ininterrompu de pensées qui tournent en boucle.
    Bel été Natasha 🙂

  6. Nesto dit :

    Je médite regulièrement, je fais du taï chi 1/semaine et je l’intègre à mon quotidien, je suis Sophrologue donc Sophrologie en plus avec mes participants (ou ailleurs si j en ai besoin). Je pense que chacun peut trouver une pratique qui lui convient, pour certains ça sera le yoga, pour d autres la méditation, la Sophrologie, le qi qong… ou même la zumba ^^ je dirais qu’il vaut mieux faire en conscience une activité/pratique qui nous plait plutôt que s imposer une pratique parce qu il le FAUT (les fameuses injonctions qu on peut s imposer!). Bien sûr ça n empêche pa les moments où il faut un peu de discipline pour pratiquer mais je crois qu on voit assez vite si telle ou telle pratique peut nous aller 😉 parfois aussi ce n est pas le bon moment, pas le bon prof… certaines personnes ont besoin d être accompagnées et n arrivent pas à pratiquer seules chez elles, ça peut être une bonne façon de démarrer une pratique, avec un instructeur ou en intégrant un groupe… certaines personnes ausdi n ont pas besoin d une pratique formelle, je pense à une grand tante qui balade ses chiens tous jours à la campagne pendant 2h quel que soit le temps, je suis certaine qu elle en retire des bénéfices! Je fais un gros pavé pour dire aussi d être bienveillant avec soi et de ne pas s obliger à pratiquer des choses car finalement on les fait sans conscience ^^
    Je suivrais tes articles avec attention, le sujet me passionne!

    • Merci pour tes conseils ; je suis de ton avis, il est important de ne pas faire de la méditation une obligation contraignante si l’on veut y arriver et en ressentir les bienfaits !

    • nesto dit :

      c’est ça! et je pense aussi que certaines personnes ont besoin d’y aller par étapes! j’ai le cas dans un groupe d’une dame qui a 72 ans. Elle se « dispute » parce qu’elle n’y arrive pas (selon elle!) mais on ne peut pas en 4 séances se libérer d’angoisses qu’on traine depuis des années, ça serait mentir! (ou de la magie!). Donc patience et bienveillance 🙂

  7. kellyac dit :

    Ta facon de donner le lien affilié avec toute la délicatesse possible m’a touchée, tant de douceur pour ne pas t’enrichir me donne le sourire. J’ai hate que tu sois sur Tipee pour pouvoir traduire mon soutien en quelquechose de plus matériel.
    Pour ce qui est du challenge, c’est celui que j’attendais le plus cette année. J’ai essayé de nombreuses fois de m’y mettre, et je n’Ai jamais étais constante (ce qui est mon problème dans tout ce que je fais, je dois dire). J’ai meme trouvé un livre qui m’a bcp plu, et puis je l’ai abandonné dans un coin… Je compte bien profiter de la motivation de groupe pour mettre une vraie routine en place!

    • Merci Kellya 💚 Cela me rassure de savoir que mon souhait d’être rémunérée pour mon travail de blogueuse ne soit pas perçu comme un désir d’enrichissement car ne n’est effectivement pas le cas. J’espère que cet éco-défi t’aidera à trouver un rythme et une routine qui te conviendront pour faire une vraie place à la méditation dans ton quotidien 🙂

  8. Bulle_Virtuelle dit :

    Je pratique la méditation depuis plus d’un an. Au début, j’essayais toute seule suite à la lecture de livres, mais je n’y arrivais pas. J’ai opté pour l’application Petit Bambou, qui propose de nombreux programmes de durées et thématiques différentes. Je ne prends pas le temps de méditer chaque jour et lorsque je fais une pause, je le ressens psychologiquement et physiquement.

  9. Elsa dit :

    Bonjour Natasha,
    Ce sujet est effectivement vaste et utile pour nombre d’entre nous : merci ! Pour ma part, j’arrive assez bien à ne rien faire (malgré un bonhomme qui me demande sans cesse « tu veux faire quoi ? » !), même si je pense encore à quelque chose, sans que ce soit trop fourmillant. J’ai hâte en tout cas de lire vos retours d’expérience parce que j’avoue que je n’ai pas encore lu grand chose sur le sujet. Je vous souhaite de parvenir à atteindre vos objectifs grâce à cette technique !
    A bientôt

  10. Coucou Natasha,
    Quelle belle idée ! Pour ma part, je m’y suis mise l’année dernière pendant ma grossesse, c’était le moment idéal pour ralentir et prendre soin de nous. J’ai commencé avec « Se préparer à la naissance en pleine conscience » de Nancy Bradacke qui propose un programme sur 9 semaines, basé sur la méthode MBSR, avec un CD audio également. Depuis la reprise du travail, j’ai beaucoup de mal à prendre ce temps mais en cas de grande sensation de stress ou de trop plein d’émotion, je m’efforce à m’isoler au boulot et à prendre le temps nécessaire pour rester à l’écoute de mes pensées, sans les entretenir au moins jusqu’à ce que le calme revienne en moi. J’ai écrit un billet à ce sujet d’ailleurs.
    J’ai récemment acheté le livre de Christophe André « 3 minutes à méditer » pour m’accompagner à nouveau. Comme toi, la pleine conscience est pour l’instant le meilleur moyen de profiter un max, surtout avec mon bébé de 8 mois… 😉
    Belles méditations à toi !

  11. ducotedechezcyan dit :

    Je m’étais mise à la méditation grâce à une appli sur ma tablette et au livre de Christophe André, ça m’avait fait un bien fou. J’ai arrêté sans vraiment savoir pourquoi et depuis j’ai du mal à m’y remettre, mais j’espère me remotiver cet été!
    En tout cas, je confirme que « la voix inconnue » pour guider la méditation fonctionne très bien 😉

  12. Rosenoisettes dit :

    Hello !
    J’ai du mal à définir la méditation bien que je connaisse le principe, étrange non ?
    Si méditer c’est se poser, les yeux fermés et essayer de faire l’abstraction dans sa tête alors je la pratique pendant quelques minutes après chaque séance de yoga soit 2 fois la semaine environ.
    Mais j’aimerais vraiment m’y mettre car je galère car quelques minutes n’est définitivement pas assez.
    L’éco-défi arrive à point 🙂
    Bisous et bonne semaine

  13. nesto dit :

    il y a d’ailleurs une partie « yoga en conscience » qui fait partie de la pratique MBSR 😉

  14. Potiron26 dit :

    Bonjour Natasha merci pour ce nouveau défi. La méditation m’a beaucoup aidé lors d’une mauvaise passe pour canaliser mon cerveau et apprendre à le calmer. Je ne pratique plus de manière quotidienne et j’attends beaucoup de ce défi pour l’intégrer dans m journée. N’étant pas capable de médite seule malgré les bouquins et autres lectures, j’ai téléchargé des méditation s guidées sur le site Léna vit ta vie. Il y en a plusieurs pour différentes situations. À découvrir. Au plaisir de te lire.

  15. Leffet Audrey dit :

    Coucou Natasha!

    Je décide de reprendre le temps d’aller sur le net fouiner (ce que je ne faisait plus, sauf quand j’ai des phase instagram ou pinterest)et en allant sur ton blog je vois cet article, qui me parle puisque c’est un de mes souhaits du moment. Je commence, j’espère pouvoir profiter de cet été pour en prendre vraiment l’habitude. J’espère que en calmant mon stress (cette année j’ai eu réellement une cascades, que dis-je, une avalanche de soucis et peines, que ce soit matériel/de santé/ ou la famille proche), je pourrais surpasser l’épuisement dans lequel je baigne continuellement.
    Enfin voilà, je vais suivre ton expérience de prés!

  16. Carole dit :

    Mon ressenti perso : à la base, je déteste l’idée de méditer ; faire du yoga ? L’ennui le plus total…

    Et puis, je suis allée voir une kiné un peu particulière (kiné de la langue !!!) pour des problèmes de bruxisme, donc méditation obligatoire car ce problème est lié à un stress latent qu’il faut évacuer.

    Elle y a été à tout petits pas, m’a donné des exercices à faire à la maison dont je devais faire un compte-rendu à chaque rendez-vous. Et on allait de plus en plus loin. En deux mots, le déroulé de chaque séance est très simple : prendre conscience de son bras droit (pour les droitiers), du bras gauche, jambe droite, jambe gauche, bassin et remonter le long du dos jusqu’à la tête. Imaginer quelque chose d’apaisant (pour moi, un lac) (ma respiration se calme direct), refaire tout le début (prendre conscience de chaque partie du corps), puis s’imaginer flottant sur le dos, puis se concentrer sur sa respiration. Puis se réveiller en agitant chaque membre petit à petit.

    J’ai fait ça régulièrement pendant plusieurs mois, puis plus rien. Mais je sais que je peux y revenir en cas de besoin.

    En tout cas, je te souhaite d’y parvenir, l’été me semble favorable effectivement et les sensations sont agréables, donc rien que de l’encourageant !

    • Merci pour ton témoignage Carole !
      Ce que tu décris me rappelle la méthode MBSR développée par J. Kabat Zinn et appliquée dans de nombreux contextes médicaux- il s’agit d’une méthode de réduction du stress par la pleine conscience.
      C’est merveilleux je trouve de pouvoir venir à bout de tels soucis ainsi et de manière quasi autonome 🙂

    • Carole dit :

      Je fais de la prose sans le savoir, quoi ! 😉 Venir à bout de mes soucis, je ne sais pas, mais les apaiser, oui.

  17. poli dit :

    Je te comprends parfaitement, j’essaie de méditer ou, à minima, me poser un peu ! Impossible, tous mes projets et corvées reviennent au galop !
    Je te suivrai avec plaisir, j’aimerais bien, moi aussi, reposer mon cerveau !

  18. Ping : Comment méditer ? (1/3) | Échos verts

  19. Hélène dit :

    J’ai commencé pendant mon arrêt de travail avec : Calme et attentif comme une grenouille, que j’utilisais avec mes élèves en classe, sans jamais l’avoir utilisé pour moi ! lol ! Et bien, le côté ludique, enfantin et la voix envoutante de Sara Giraudeau … Ensuite, je me suis dit que j’allais voir sur internet, ce qui était proposé : j’ai voulu continuer avec les méditations pour ado : j’aimerais bien vos retours sur les livres « Respirez : la méditation pour les ados et leurs parents » et « Comment ne pas finir comme tes parents » … Pour l’instant, je ne suis attirée que par les méditations guidées et il faut que la voix me porte, je ne trouve pas toutes les voix agréables, ou parfois le rythme est trop rapide … Ensuite, j’ai trouvé cet enregistrement de Christophe André que je trouve extra.
    Je ne sais pas si elle est issue d’un CD …mais je trouve qu’elle explique très bien les étapes de la méditation, elle est très progressive … Bon par contre, ça fait 3 fois que je m’endors …
    Je fais une séance chaque jour après manger, le midi … bon, c’est possible parce que je suis à la maison et sans personne ! Par contre, je n’ai pas envie de méditer assise, je m’allonge … je trouve ça plus agréable … et vous ?
    Mardi dernier : Retour de ma 1ère séance d’hypnose … l’hypnothérapeute m’a dit clairement que ce qu’il me fallait dans un 1er temps était … la méditation !!! Elle m’a conseillée pour commencer la méditation non guidée qui, pour elle, est la plus efficace … je vais quand-même terminer mon programme avec Christophe André !!!

    • Merci pour ton témoignage !
      C’est super que tu aies intégré la méditation à tes cours ! De plus en plus d’enseignant.e.s le font et en ressentent les bienfaits, c’est encourageant.
      Je ne connais pas les livres dont tu parles donc je ne pourrai pas te donner mon avis à leur sujet personnellement…
      Je préfère m’asseoir en tailleur personnellement, cela m’aide à être plus consciente de mon corps.

    • nesto dit :

      Que met l’hypnothérapeute derrière le terme « méditation non guidée »? commencer par des méditations libres (sans « ancrage » comme les sensations, la respiration ou les sons…) peut être difficile. Après ça dépend de chacun… Il existe aussi des méditations sur des thématiques (la gratitude, l’amour bienveillant… ).Si tu pratiques allongée et que tu t’endors alors effectivement tu pourrais plutôt pratiquer assise. La méditation n’est pas de la relaxation donc le but n’est pas l’endormissement 😉 (sauf si tu l’utilises dans ce but pour des problèmes de sommeil alors pourquoi pas). La posture assise te permet de garder une posture tonique d’éveil, elle permet aussi si tu es bien installée de dégager ta colonne d’air, ainsi tu respires mieux. Enfin pour les livres, j’ai les deux, ils sont très bien tous les deux en ce qui concerne la théorie, mais je préfère le CD de « respirez » (mais c’est très personnel je pense). Un autre livre qui est super « un cœur tranquille et sage » pour les enfants également, le CD est chouette aussi (même voix que pour « respirez…). Les adultes peuvent faire les méditations aussi bien sûr! Bonne pratique 😉

  20. Vala dit :

    Pas pour moi. Je n’en ressens ni l’envie ni le besoin. 😉
    Mais j’avoue que cela m’intrigue de voir tous ces gens autour de moi qui s’y intéressent…

  21. Marion J. dit :

    Ah la méditation! Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis, pour moi aussi c’est quelque chose de difficile rester assise et essayer de faire le vide. De ce fait j’ai beaucoup de mal à faire de la méditation une habitude. Mais à force de volonté, tout est possible. 🙂

    • J’espère que tu parviendras à faire de la méditation une habitude alors !

    • Hélène dit :

      En fait, je crois que je ne différencie pas vraiment la méditation de la relaxation, de la sophrologie … je vais aller me documenter !!! L’hypnothérapeute m’a dit de me concentrer sur ma respiration (mouvement de l’air qui entre et qui sort) pour commencer et de mettre le chrono (5mn au départ) … j’y retourne mardi prochain, j’aurai sûrement d’autres infos …

    • Je viens justement de lire un passage intéressant dans le livre « Apprendre à méditer » qui explique bien en quoi la relaxation est un exercice différent de la méditation- l’objectif et la pratique n’étant pas les mêmes.

  22. Ping : Apprendre à méditer {Semaine 1} | Échos verts

  23. Bonjour Natasha ! En lisant ton article, j’ai eu l’impression de me « voir » ! L’envie de me lever à peine assise pour faire tout ce que j’ai à faire, c’est tout moi !
    D’ailleurs j’avais commencé le yoga le seul après midi que j’avais de libre dans la semaine. Sur le coup, cela le faisait du bien et m’obligeait à me « poser ». D’ailleurs dans les premiers moments du cour, lors de la phase de « repos », je m’enndormais carrément ! Mais dès la fin du cours, je courrais partout pour faire toutes les choses que j’avais à faire : très peu concluant !
    Donc je vais essayer de suivre ce défi malgré les gros changements dans ma vie qui se bousculent.. si on arrive enfin à partir en voyage comme on l’a prévu avec mon mari, la coupure fera le plus grand bien !!
    Merci pour tes articles et tes « inspirations » qui me motivent !

  24. Ping : Apprendre à méditer {Semaine 2} | Échos verts

  25. Ping : Défi SLOW #1 : la pleine conscience par le HAÏKU (+concours « Planète végane ») – Qu'on se le dise…

  26. Ping : Apprendre à méditer {Semaine 3} | Échos verts

  27. Ping : Apprendre à méditer {Semaine 4} | Échos verts

  28. Ping : Mes petits pas et bonheurs verts #13 | Échos verts

  29. Ping : Apprendre à méditer {Semaine 5} | Échos verts

  30. Sarah dit :

    Comment j’ai pu passer à côté de ce défi!! Je m’ y suis mise avant l’été, c’est un sujet passionnant! Je m’ inscrit pour le dernier moi! Et je vais me délecter de tes articles!

  31. Ping : Mes petits pas et bonheurs verts #14 | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s