Résilier l’abonnement internet chez soi : l’expérience de Sabine

On en parle de plus en plus : l’empreinte écologique du net n’a rien de virtuel… alors plusieurs d’entre nous sommes prêt-e-s à faire des efforts pour se connecter avec modération. Hors, lorsqu’on a laissé la toile envahir notre quotidien, via son ordinateur, son Smartphone et/ou sa tablette, difficile de ne pas se laisser piéger dans ses filets ! On se connecte pour un oui ou pour un non et on peut même s’ennuyer voire se sentir perdu sans cet outil dont on se passait largement il y a à peine 20 ans !

Sabine

Sabine, 27 ans, vit en région parisienne et travaille au service informatique d’un hôpital. Jusqu’à l’année dernière, elle passait près de 6h par jour sur Internet une fois chez elle… Aujourd’hui, elle a réussi à diviser son temps de connection par deux et espère bien le diminuer encore. Son secret ? Elle a résilié son abonnement internet à la maison… sans se déconnecter complètement pour autant.

Elle a accepté de répondre à mes quelques questions pour nous parler de ses motivations et de ses difficultés à se déconnecter.

Qu’est-ce qui t’a motivé à résilier ton abonnement internet chez toi ?

J’ai résilié internet car je saturais, je n’arrivais plus à faire ce que je voulais faire chez moi : cuisiner, faire les tâches ménagères, faire d’autre choses. Et puis, je déprimais. Je sentais que j’étais sur internet par défaut et que c’était addictif et que la plupart du temps, ce n’était pas satisfaisant. J’avais essayé de le modérer mais je ne tenais pas longtemps. Je ne sais plus comment j’ai eu l’idée mais un jour je me suis dit que je passais déjà ma journée de boulot devant un écran, je pouvais bien me passer de ça le soir ! Il faut dire qu’il m’arrive d’avoir des migraines ophtalmiques et que je sentais que même mon corps me disait que c’était trop. Je n’ai envisagé la résiliation que parce que je savais que je ne me coupais pas du monde : j’avais internet au travail et sur mon téléphone. C’était suffisant pour les besoins de base et ça pouvait suffire pour le reste. Un argument qui m’a aidé à passer le pas. Je voulais déménager et je me disais que ça serait temporaire. Histoire de me désintoxiquer.

Laptop source pexels

Qu’est-ce que le fait de ne plus avoir de connection internet chez toi a-t-il changé dans ton quotidien ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Avant quand j’avais internet je passais mon temps sur le forum de madmoizelle.com, sur son chat et sur skype avec d’autres filles du site. Il y avait toujours quelque chose à lire, un sujet sur lequel répondre et interagir. J’étais et je suis toujours capable de googler n’importe quelle idée qui me passe par la tête et de fil en aiguille, passer mon weekend isolée, à n’avoir rien fait de satisfaisant. Vu personne, mal mangé, pas pris soin de moi, etc. Maintenant chez moi, je passe du temps plus satisfaisant. Je cuisine, je danse, je prends soin de moi et de mon chez moi, je lis, je suis plus « présente » et à l’écoute de moi-même.

Depuis, j’ai rencontré mon copain. Il ne m’a pas cru quand je lui ai dit que je n’avais pas internet, ce qui est un comble puisqu’on s’est rencontré sur un site de rencontre ! Il voulait internet et moi je ne voulais pas d’abonnement, alors j’ai trouvé un compromis : j’ai demandé le mot de passe du wifi de mon voisin. Il s’est avéré qu’on capte mal, mais j’en suis contente, ça nous limite aussi. On l’a depuis le 9 mars. Soit 3 mois et 11 jours sans wifi ! Mais même depuis le Wifi du voisin, je n’ai pas repris mes mauvaises habitudes.

PC Sabine

Malgré tout, j’ai un abonnement 3G sur mon téléphone qui me permet de faire beaucoup de surf, donc d’une certaine manière j’ai toujours internet chez moi. Je pense que ma désintoxication a fonctionné car j’ai ajouté beaucoup de contraintes pour surfer. La connexion comme je viens de vous dire, mais aussi l’installation physique de mon PC. Pour aller sur mon PC, je suis forcément debout. Ainsi je passe rarement plus de 15 minutes devant mon PC. C’est le même principe que les réunions debout qui ont pour but de rendre la réunion plus constructive car tout le monde n’a pas envie de rester une heure debout !

Mon PC est portable mais la batterie ne tient que 5 minutes et j’ai intégré le PC dans mon meuble ; du coup, le câble d’alimentation est difficilement extractible. Je ne peux donc pas débrancher mon PC et partir geeker dans mon lit ou sur les toilettes. Oui je faisais ça… Travailler debout sur son PC est une tendance qui permet de se mobiliser et d’éviter d’avoir 4 fois plus de chance de mourir car on travaille assis.

J’ai donc eu énormément d’avantages. Moins de frais, plus de temps, un meilleur bien-être, un meilleur sommeil (je me couche quand je suis fatiguée), une meilleure alimentation, plus de temps pour s’organiser et voir des gens IRL (in real life). Les inconvénients sont quasi inexistants car j’avais toujours internet.

Internet dans le lit source Pexels

Quel usage fais-tu de ta connection via ton Smartphone quand tu es chez toi ? Penses-tu que tu pourrais également te passer de cette connection-là ?

Sur mon téléphone, je fais beaucoup de réseaux sociaux. Il me permet notamment de suivre les groupes facebook d’écologie, de zéro déchet et de minimalisme. Mais dernièrement j’ai supprimé l’application facebook car j’y passais trop de temps sur mon lieu de travail. Je me dis que si je veux aller sur Facebook j’irai sur mon PC.

Je passe beaucoup de temps à surfer. Je suis très curieuse et je suis capable de passer 2h pour me rafraîchir la mémoire sur la libération de Berlin et comment s’est passée la réunification. Depuis peu j’ai installé l’application Moment qui permet de mesurer le temps passer sur l’Iphone et de forcer l’arrêt de son utilisation au bout d’une limite pré-definie. Je me suis d’abord fixée de faire moins de 3h mais je pense bientôt diminuer car 3h c’est encore beaucoup !

Je ne pense pas pouvoir repasser à un portable simple car j’utilise beaucoup la fonction GPS et appareil photo et je ne me vois pas remplacer ces utilisations par des appareils distincts car je ne les prendrais pas avec moi et je ferais sans. Je pense qu’il est préférable de maîtriser son utilisation.

Smartphone photos source Pexels

Dans quelles circonstances serais-tu prête à reprendre un abonnement internet chez toi ?

J’emménage bientôt et il se pose la question d’internet. Si j’étais seule je ne reprendrai pas d’abonnement. Mon copain veut internet pour pouvoir jouer en ligne, donc sur un PC avec une chaise devant. Je lui ai dit que j’étais d’accord pour internet à la seule condition que mon seul accès sur PC soit debout. Il aura donc son PC mais verrouillé par un mot de passe. Je lui ai demandé que si jamais je me retrouvais en possession de celui-ci, il devrait le changer. Il faut aussi que mon PC soit comme maintenant, surélevé pour être utilisé debout.

Ordi téléphone carnet source pexels

Pensez-vous que vous pourriez vous passer d’un abonnement internet chez vous ? 

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com… avec bienveillance !

Cet article, publié dans Quotidien, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Résilier l’abonnement internet chez soi : l’expérience de Sabine

  1. trés intéressant comme témoignage… d’ailleurs je suis en train de télécharger l’application citée histoire de calculer mon temps sur internet et bien me faire peur 🙂
    je suis plutot d’accord avec avec la démarche même si moi je n’ai pas envie de me deconnecter… ça viendra peut être un jour 🙂

  2. GreenerDaddy dit :

    une belle leçon de rationalisation ! C’est comme les assurances, on en paie plusieurs pour la même garantie ! Internet c’est pareil, connecté partout, smartphone, bureau, il reste toujours accessible. Une belle économie accompagne d’un usage modere, bravo !
    Bon pour nous ça va être plus dur, on perdrait aussi la TV car pas d’antenne TNT sur le toit ! Tu me diras au moins c’est radical ^^

  3. sabinexkbi dit :

    Hello les copinautes !

    Ici Sabine, la fille en photo au début de l’article !
    Depuis que j’ai répondu à Natasha, je suis globalement passé à moins de 2h sur mon smartphone \o/

    @lecorpslamaisonlesprit Oui essaye, elle est vraiment bien. Elle te prévient toutes les 30 minutes d’utilisation donc tu t’en rends compte même si tu ne te fixe pas de limite. Moi aussi j’étais effaré de passer autant de temps par jour! Tu nous dira 🙂

    PS : je trouve drôle la photo de mon immense meuble moche et rempli de bordel alors que je parle de minimalisme à côté >< Pourtant, ça se voit pas mais il est moins rempli qu’avant !
    Enfin bref, je le quitte bientôt ! Joie !
    PPS : Comme on parle aussi de no poo dans ce blog, la photo montre mes cheveux après une semaine (voir plus) sans shampoing 😀

  4. Valérie Charles dit :

    Moi,oui …les ados:certainement pas!!
    Mais j’ai 50 ans et j’avoue que c’est très addictif même si je n’en ai pas la même utilisation qu’eux.

  5. Belinda dit :

    grande, grande question. Je suis mère au foyer mais je me retrouve beaucoup dans ce témoignage. Oui je suis chez moi et je prends conscience peu à peu que je passe énormément de temps sur le Net (Facebook, site de jeux, youtube etc etc) plus instagram sur mon tél. J’essaie de m’auto-limiter mais franchement c’est dur, surtout pour les jeux où on se dit « allez encore une partie » et du coup 1h est passée voir plus, d’ailleur je penses que ma connexion pour ce matin est déjà trop longue …. entre la lecture des mails, des messages etc cela fait déjà pas loin de 2h (même si cela a été entre-coupé) que je suis sur mon ordi, alors je dis à plus tard et je file à mes tâches ménagères 😉

  6. Aurélie dit :

    Je n’ai plus internet pour des raisons financières depuis 3 semaines et ça change beaucoup de choses. J’ai accès à internet 1 heure par jour à la bibliothèque de ma ville, ce qui est l’idéal de consommation d’internet je trouve car il faut marcher 10 mn pour aller à la bibli (donc etre dans le concret), puis la connexion est limitée à 1h (la plus part du temps c’est suffisant), et je suis dans un lieu où il y a du monde donc aller sur internet ne m’isole pas. Seul hic, pas d’internet le samedi, dimanche et lundi.
    Les avantages : quand je suis chez moi je suis beaucoup plus « présente », j’ai + d’énergie. Quand j’avais internet je sais pas pourquoi je pouvais passer des heures dessus ou simplement 30 mn et après je me sentais épuisée comme si mon énergie s’était dispersée. ça c’est fini ! Quand je suis chez moi je danse, je médite, je range, je cuisine, je fais les corvées que je repoussais d’habitude en allant sur internet (ménage, lessive, etc). Et surtout j’ai beaucoup plus d’énergie.

    Inconvénients : internet me manque je dois l’avouer, car ça me permet de découvrir pleins d’associations, de me former et de m’informer sur tout ce qui est écologie, cause animale, alimentation, bref j’apprends beaucoup de choses grâce à internet, je découvre pleins d’assos et bonnes adresses où je vais par la suite.

    Conclusion : dès que mes finances me le permettront, je reprendrai internet chez moi, mais en faisant le maximum pour LIMITER le temps que j’y consacre. En ayant vu et ressenti les bienfaits, j’espère que j’arriverai à maintenir cette bonne résolution !

    Aurélie

    • Viv dit :

      Bonjour 😉
      Merci Aurélie pour l’idée d’utiliser internet à la biblio, j’avoue que je n’y avais pas pensé alors que j’y vais au moins une fois par semaine ..l.
      Voilà, j’ai une retraite minuscule, mes enfants sont majeurs et loin, et ont tous un tél mobile au fond de la poche… et pas de fixe…. et n’aiment pas beaucoup faire des mails !
      Nous nous voyons plusieurs fois par an avec le plaisir de nous retrouver après quelques mois d’absence 😉
      Ma connexion « Or.. » me coûte bcp trop cher pour l’utilisation du fixe ; le portable me sert pour qques appels et pas mal de textos ; internet pour courrier et factures, c’est tout…
      Alors je voudrais clore le compte internet et le tel fixe et enfin me libérer de cet argent que je fiche en l’air pour une soi-disant « connexion obligatoire avec le monde… » 😉
      Moi j’ai besoin de parler avec des humains et garder le peu d’argent qui me reste pour faire des cadeaux et offrir des fleurs ! 😉
      Viv

  7. Libellule dit :

    Épineuse question et je me sens très concernée. Je rechigne à prendre internet dans mon appartement. Il y a deux raisons à cela :
    – le prix (je suis seule, alors ça fait cher pour le temps que j’y passerais)
    – le côté addictif
    – la perte de temps énorme. Je suis déjà assez douée comme ça pour procrastiner :p
    Je sais qu’en n’ayant pas internet facilement, je ne suis pas tentée de traîner sans but, et me coucher tard ! Chez moi, j’utilise freewifi. C’est lent, et je ne peux pas me connecter après 18h en général. Depuis une semaine, ça ne marche plus, du coup je me connecte au travail pour suivre mes mails (et répondre à des messages facebook, j’avoue !). Je ne vous dirai pas que la vie est toujours rose, surtout que je ne peux pas non plus me connecter avec mon portable. Des fois c’est contraignant, mais la plupart du temps ça va. Au revoir les vidéos en ligne, bonjour les DVD ! Au revoir les jeux en ligne et le « traînage » sans but, bonjour le sommeil réparateur et les discussions entre copines 🙂

  8. Ping : Le meilleur de 2015 | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s