Dans ma cuisine : rangements et organisation

Cuisine - astuces rangements et organisation echosverts.com

Une cuisine organisée, avec des rangements accessibles et peu encombrés représente selon moi un gain de temps considérable dans la gestion de son garde-manger et dans la préparation de ses repas. Je considère également qu’il est important de rendre ce lieu aussi agréable et confortable que possible- l’alimentation étant l’une des bases de notre bien-être, il me paraît essentiel de se créer un espace dans lequel on se sentira inspiré et à l’aise pour cuisiner des plats sains et préparés avec soin au quotidien.

De toute évidence, il n’existe pas de modèle à suivre, de types de rangements idéaux et en fonction de notre logement, nos options d’aménagements peuvent être plus ou moins limitées. Mais à défaut de pouvoir aménager sa cuisine entièrement comme on le souhaite, on peut toujours choisir la manière dont on y range nos aliments, notre vaisselle, nos appareils, notre matériel de cuisson et de préparation.

J’ai la chance d’avoir une cuisine très spacieuse et d’avoir pu choisir l’ameublement A à Z. A vrai dire, ce que je vois comme une chance aujourd’hui ne m’a absolument pas réjoui au départ : lorsqu’on loue ou achète un appartement à Freiburg en Allemagne, on se retrouve bien souvent avec une cuisine qui ne contient généralement rien de plus que la tuyauterie le jour où l’on récupère les clés- pas même un évier ! Malgré les désagréments, les compromis et les complications liés à cet achat imprévu, nous sommes aujourd’hui vraiment contents d’avoir une cuisine aménagée selon nos besoins.

Comme promis au cours de l’éco-défi Cuisiner en mode végé-minimaliste, je prends enfin le temps de vous faire visiter ma cuisine, en espérant que cela vous donnera des idées pour y voir plus clair et vous simplifier la vie dans la vôtre !

cuisine echosverts.com

1

Ce que je trouve particulièrement pratique, ce sont les tiroirs de hauteurs différentes dans lesquels nous stockons tous nos aliments et notre matériel de cuisine. L’avantage des tiroirs, c’est qu’on peut accéder à l’entièreté de leur contenu sans difficulté car il suffit de les tirer jusqu’au bout pour prendre ce qui se trouve au fond. Ainsi, j’ai un meilleur aperçu du stock de mon garde-manger– ce qui évite le gaspillage- et je ne perds pas de temps à déplacer différents plats/bocaux/paquets pour attraper ce qu’il me faut. Pour le reste de l’ameublement, nous avons mis une double étagère au dessus du plan de travail et de la plaque de cuisson, ainsi qu’un “îlot-desserte” contre l’un des murs de la cuisine, du côté de la table à manger.

2

Je stocke tous mes aliments dans des bocaux en verre. Certains sont des Mason Jars de différentes tailles que j’avais achetés lorsque je vivais au Canada où ils ne coûtent pas chers du tout. D’autres sont des bocaux d’aliments achetés en magasin (confiture, purée d’oléagineux, huile de coco). J’ai donc des bocaux de toutes tailles et je les utilise pour stocker absolument tous mes aliments, que ce soit sur mes étagères, dans mes placards, au frigo ou au congélateur. Il me reste également quelques tupperwares en plastique que j’avais achetés avant de réaliser l’impact sanitaire et environnemental de ce matériau. Je les utilise principalement pour conserver des restes (refroidis) au frigo ou au congélateur.

Stocker les aliments dans des bocaux a plusieurs avantages d’après moi :

  • Ils sont hermétiques donc la nourriture s’y conserve mieux que dans des paquets ouverts et les mites ne peuvent s’y faufiler.
  • Ils sont transparents donc on voit rapidement ce qu’ils contiennent, ce qui est pratique dans deux cas de figure en particulier : quand on fait sa liste de courses, on voit en un clin d’oeil quels bocaux ont besoin d’être remplis et quand on les utilise pour stocker des restes au frigo, voir ce qu’ils contiennent évite le gaspillage.
  • Je note leur contenu sur le couvercle ce qui aide à voir rapidement ce qu’ils contiennent lorsque j’ouvre un tiroir et ce sans avoir besoin de les soulever. J’utilise une étiqueteuse (que J. a depuis très longtemps) ou un feutre effaçable à l’eau.
  • Je peux facilement organiser mes bocaux par rangée selon les catégories d’aliments (farines, graines, oléagineux etc.), ce qui me permet de trouver ce dont j’ai besoin sans difficulté.
  • C’est beau… tout simplement !

Voici maintenant un aperçu de la manière dont j’ai organisé ces différents rangements pour mieux gérer et accéder à leur contenu, afin d’éviter le gaspillage et de gagner du temps lors de la préparation des repas.

Bocaux mason jars cuisine

3

L’îlot-desserte contient l’essentiel de notre vaisselle et du nécessaire à petit déjeuner.

Sur le dessus, se trouvent des bocaux “petits déjeuner” (granolas, mélange à porridge, fruits secs), la cafetière, la bouilloire, le grille pain, la planche à pain, la corbeille à fruits et la boîte à biscuits. Nous utilisons tous ces appareils et ces aliments quotidiennement et parfois plusieurs fois par jour, c’est donc très pratique de les avoir à portée de main.

Il y a ensuite 3 tiroirs : un pour les boissons chaudes (infusions, thés, cafés), un pour les pâtes à tartiner, tablettes de chocolat et autres gourmandises sucrées et enfin un dernier pour les couverts de table et de service. Je mets également mes comprimés de B12 dans le premier tiroir, afin de penser à les prendre lorsque je prépare mon infusion chaque matin (car ça, je ne risque pas d’oublier !).

Enfin, il y a 2 étagères sur lesquelles nous stockons toute notre vaisselle (en dehors de nos mini-cocottes et verrines qui prennent à elles seules un tiroir entier je dois l’avouer !), en plus de nos grands bols et d’autres bricoles. Je trouve cela très pratique d’avoir placé l’îlot-desserte du côté de la table à manger afin de pouvoir mettre la table rapidement et sans déranger la personne qui cuisine. En outre, le fait que la vaisselle soit rangée sur les étagères permet d’y accéder facilement et je remarque que quand nous avons des invités, ils se sentent également plus à l’aise pour se servir ou même donner un coup de main si nécessaire, sans avoir besoin de demander où trouver tel ou tel objet.

Rangement vaisselle îlot desserte

4

J’ai ordonné tous les épices, herbes séchées, condiments, huiles et vinaigres sur une double étagère placée juste au-dessus du plan de travail et de la cuisinière. Tous sont conservés dans des bocaux en verre transparents sur lesquels j’ai collé une étiquette avec leur nom pour pouvoir les identifier sans difficulté (il serait tellement regrettable de remplacer du paprika par du piment de cayenne… #histoirevraie !). En outre, le fait qu’ils soient placés sur une étagère située là où je m’installe pour cuisiner me permet de les attraper facilement lorsque je prépare mes repas et de les remettre immédiatement à leur place une fois utilisés, afin de ne pas encombrer mon plan de travail.

5

J’aime avoir un plan de travail dégagé pour deux raisons : d’une part, cela permet de le nettoyer en un coup d’éponge, sans avoir à déplacer grand chose, et d’autre part, cela permet d’avoir un espace confortable pour cuisiner, ce qui est fort pratique quand je prépare plusieurs choses à la fois. Notre plan de travail n’est pas complètement nu pour autant puisqu’on y trouve :

  • Le blender : nous l’utilisons plusieurs fois par semaine donc je trouve cela plus simple de le laisser sur le plan de travail, près d’une prise.
  • Les ustensiles de cuisine : dans l’idéal, j’aurais bien aimé pouvoir tous les suspendre sous l’étagère à épices mais ils ne sont pas adaptés pour et il n’y a pas suffisamment de place. Je tiens à les laisser en dehors d’un tiroir afin de les avoir à portée de main quand je cuisine.
  • Le bloc à couteaux : si cela ne tenait qu’à moi, nous n’aurions pas de bloc puisque nous avons déjà 3 couteaux de tailles différentes et de meilleure qualité selon moi dans un tiroir. Mais ce n’est pas l’avis de mon mari, alors il faut bien faire des compromis :-).

Étagère à épices et condiments

6Nous avons un grand frigo et un congélateur de taille moyenne.

Je trouve que de manière générale, les aliments conservés au frigo sont ceux que l’on a tendance à gaspiller le plus facilement et régulièrement car on a vite fait de l’encombrer et d’oublier ce qui s’y trouve. Je fais donc attention à y stocker un minimum de choses (planifier mes menus à l’avance m’y aide énormément) et surtout à organiser chaque étagère de manière à voir en un clin d’oeil les aliments qui ont besoin d’être consommés en priorité. Voici donc comment j’ai ordonné le contenu de notre frigo :

  • Dans le tiroir du bas : fruits et légumes
  • Sur l’étagère du bas : restes de plats, tartinades et autres aliments entamés à consommer rapidement (coulis de tomates, crème végétale…)
  • Étagère du milieu : produits emballés et non-entamés (tofu, margarine), préparations maison longue conservation (vinaigrette, parmesan végétal…), fromages (pour J.).
  • Étagère du haut : bouteilles non entamées et autres aliments longue conservation qui ne rentrent pas sur l’étagère du dessous (gros pots de yaourt par exemple).
  • Étagère du bas de la porte : boissons entamées
  • Étagère du milieu de la porte : condiments longue conservation grand format (moutarde, miso, sirop d’érable…)
  • Étagère du haut de la porte : condiments longue conservation petits formats (pâte de curry, harissa…), margarine entamée.

Quant au congélateur, en dehors du tout petit tiroir à glaçons, il y a deux tiroirs, un grand et un autre bien plus petit. Dans le plus grand, j’y conserve tous les plats maisons et dans le plus petits les quelques produits que nous achetons parfois au rayon surgelé et que j’aime avoir en stock pour les jours de très grande flemme (glaces, petits pois, épinards).

7

Nous n’avons qu’un seul placard à porte situé juste à côté du frigo et j’ai choisi d’y mettre des panières qui se tirent à la manière de tiroirs. La panière du haut contient tous les légumes qui n’ont besoin d’être réfrigérés (pommes de terre, oignons, ail, courges etc.), celle du milieu contient les serviettes de tables et les torchons et j’ai rangé les sacs et filets à courses dans celui du bas. J’ai également empilé les sets de tables dans l’espace restant en dessous de la dernière panière.

Panières à légumes

8

Enfin, nous avons une douzaine de tiroirs – dont certains qui contiennent des tiroirs internes- que j’ai remplis ainsi :

Alimentation

  • Le tiroir boulange et pâtisserie : sucre, oléagineux, fécule, poudre à lever etc.
  • Le tiroir des aliments de base : farines, lentilles, légumineuses, céréales etc.
  • Les tiroirs de stockage : j’y garde les paquets entamés dont je n’ai pu transféré tout le contenu dans des bocaux, les produits que l’on consomme régulièrement et pour lesquels j’aime donc avoir un paquet/une brique/une bouteille d’avance (farine, coulis de tomate, crème végétale, lait végétal…) et ceux qui n’ont simplement pas leur place ailleurs (les feuilles de nori par exemple).

Pour plus de détails concernant les aliments que je consomme, je vous invite à (re)lire l’article Les essentiels de ma cuisine végétalienne que j’ai mis à jour récemment.

Bocaux rangements cuisine

Plats et contenants

  • Le tiroir à boîtes : tupperwares, bocaux, couvercles en silicone, essoreuse à salade
  • Le tiroir du mixeur : il contient les différents éléments de notre mixeur 5 en 1 (hachoir, fouet, mixeur plongeant etc.)
  • Le tiroir à ustensiles et planches à découper : il contient “mes” couteaux ;-), l’économe, les cuillères et “verres” à mesurer, le presse ail, le décapsuleur etc. ainsi que nos planches à découper.
  • Le tiroir sous le four : plats à tarte et à tartelettes, moules à gâteaux, moules à biscuits, balance, papier sulfurisé, germoir…
  • Le tiroir à casseroles : cocotte-minute, wok, casseroles, poêles…
  • Le tiroir des plats de cuisson au four : plats à gratin et à cakes, plaque à muffins…
  • Le tiroir à cocottes et verrines : je dirais que c’est là mon péché mignon de cuisinière ! Il s’agit d’acquisitions faites bien avant le début de mon cheminement vers un mode de vie éco-minimaliste et bien que je ne les utilise pas tous les jours, je les utilise régulièrement, de différentes manières et à différentes occasions donc je les garde avec plaisir.

Tiroirs cuisine

Bien évidemment, ma cuisine n’est pas exemplaire et son contenu n’est pas non plus complètement éco-minimaliste. J’espère tout de même que celles et ceux qui se posaient des questions sur mon organisation et mes rangements lors de l’éco-défi Cuisiner en mode végé-minimaliste y trouveront des réponses :-).

Quelles sont vos astuces pour avoir une cuisine rangée et organisée ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Alimentation, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Dans ma cuisine : rangements et organisation

  1. Résé dit :

    wouah bravo !!
    la mienne n’est pas encore finie (bien moins grande que la tienne…) mais je pense me (l’homme fera !!! 😀 ) faire un grand placard pas très profond, pour ranger tous les aliments secs !!
    juste de la profondeur d’un bocal
    à suivre donc !
    bisous Natasha !! ❤

  2. ducotedechezcyan dit :

    Ta cuisine est très chouette, ça doit être motivant de cuisiner dans une pièce sympa comme celle-ci 😉
    La mienne est minuscule, ce qui m’oblige à avoir peu de vaisselle (et pourtant j’en ai encore trop à mon goût) et peu de stock d’aliments, que je conserve dans des bocaux de verre (tous de récup) ou dans des boites métalliques pour les thés, infusions, biscuits, sucre.
    Bon, je ne suis pas une grande cuisinière, je ne fais que des plats simples, mais mon meilleur investissement reste mon robot qui râpe, pétrit, bat, avec blender et centrifugeuse. Je m’en sers presque tous les jours, surtout en hiver pour faire des soupes, je l’adore!
    Je me rends compte qu’il est beaucoup plus facile d’être minimaliste pour les activités qu’on apprécie peu, finalement ^^

    • Il est vrai que j’aime beaucoup cuisiner et même si j’ai appris à réduire mes besoins et mon stock de denrées alimentaires/vaisselles/plats au fil des dernières années, il y a certaines choses non-indispensables auxquelles je ne suis pas prête à renoncer. La cuisine est pour moi un vrai moment de détente et de créativité au quotidien et je ne pense pas que j’y trouverais autant de satisfaction si elle était davantage minimaliste, alors j’assume et j’en profite 🙂 !

  3. Laure dit :

    ah la cuisine, sur mes 3 derniers logements, on a refait la cuisine des 2 premiers. Et à chaque fois en pensant plaisir de cuisiner et accessibilité des produits. Dans la maison que l’on a acheté il y a 2 ans, la cuisine est propre, mais en revanche pas pratique. C’est un projet pour 2 ou 3 ans de la changer, surtout qu’il devient difficile pour moi de cuisiner debout trop longtemps.
    Nous y avons apporter une amélioration, nous avons une étagère en hauteur, sur laquelle je pose ma yaourthière et mes 2 grosse boite plastique : une à salade, une pour le poulet roti, mon péché mignon (je ne suis pas encore totalement végétérienne, je ne sais pas si j’y arriverai!, mais je suis ZD!) et en dessous de l’étagère, on accroche mes casserole et mes poêle!

    En revanche, le jour où on la refait, elle va être entièrement modifiée.

  4. Myriam dit :

    Moi j’ai une cuisine minuscule depuis que j’ai déménagé cet été et je n’en ai pas choisi l’agencement. Même la gazinière était fournie. J’avoue qu’elle n’est pas très pratique car les rangements du haut sont justement bien trop hauts pour moi alors j’y mets des objets que je peux attraper en étant sur la pointe des pieds (donc pas trop gros ni trop lourds). Mes couverts sont rangés dans des bocaux sans couvercles car je n’ai aucun tiroir. Sous la table, est cachée la poubelle à déchets non recyclables pour nous inciter à trier et je note sur un papier les dates auxquelles je la sors pour essayer de réduire les dits déchets.
    Heureusement, il y a un placard attenant à la cuisine dans lequel je range les ustensiles de ménage et où j’ai installé une étagère en fer sur laquelle je pose toute mon épicerie. Les aromates et les huiles sont sous l’évier et les ustensiles de cuisson dans un pot à côté de la gazinière. Seul mon robot est sur la table.
    En tout cas, tu as une bien jolie cuisine et très bien pensée. Bravo 🙂

    • Merci Myriam 🙂

      Je comprends ce que tu veux dire par rapport à la difficulté d’attraper ce qui se trouve dans les placards du haut- dans notre logement précédent au Canada, où la cuisine était meublée, les placards arrivaient jusqu’au plafond donc ce n’était absolument pas pratique. Heureusement, il y avait suffisamment de rangements plus bas pour ne mettre en haut que les objets que nous n’utilisions qu’occasionnellement. Du coup, l’espace de notre nouvelle cuisine le permettant, nous avons choisi de ne mettre aucun placard en hauteur et ça me facilite bien la vie, en plus de me donner un meilleur aperçu de ce que je possède.

  5. quand même, bien organisée!

  6. Un trésor dans mon placard dit :

    Ta cuisine est spacieuse, claire, organisée et bien rangée, tu dois effectivement t’y retrouvé facilement!
    Je trouve que c’est important d’avoir une cuisine qui corresponde à ce que nous sommes. Moi j’ai du faire faire des travaux car je la trouvais trop loin de la pièce à vivre, je me sentais isolée. Je cuisine car c’est la seule solution pour bien manger mais ça ne me passionne pas. Du coup je suis plutôt du genre minimaliste.

    • Oui nous avons la chance d’avoir une cuisine très spacieuse- du coup, c’est aussi notre salle à manger ce qui me permet d’être avec les invités toute la soirée lorsque nous recevons du monde, ce qui est agréable. Comme toi je pense que c’est important que la cuisine ne soit pas isolée de la pièce à vivre 🙂

  7. Lili dit :

    Quand nous avons aménagé notre cuisine, j’en étais au moment où je cherchais à limiter les émissions de COV. Je ne savais pas à l’époque que j’entamais un long chemin vers le développement durable. C’est un menuisier Nantais, écolo jusqu’à la moëlle qui nous a construit les meubles, en vrai bois, huilé, non vernis (encore propres deux ans après).
    Les tiroirs de hauteurs différentes sont hyper-pratiques, mes préférés : le tiroir à épices et le tiroir à farines/légumineuses. Les placards ont des portes coulissantes (finies les bosses sur le crâne). Sous l’évier, il y a un bac à chiffons propres et un bac à chiffons sales ( les remplaçants des essuies-tout).
    Je viens de consacrer un tiroir du bas aux ustensiles de cuisine de ma fille, pour améliorer son autonomie : assiettes, bols, verres, cuillères, petit couteau d’enfant, découpeur à fruit, emporte-pièce, serviette de table… J’y ajouterai bientôt de petits en-cas (dur de trouver du non périssable qui ne se conserve pas en sachets alu).
    Sur le plan de travail, il y a un robot multi-fonction qui prend la poussière, un mixeur plongeur qui sert tout le temps, un cuit-vapeur inox bien utile, les huiles, le sel, les poivres, mes sacs à vrac, un pot à gros ustensiles et les paniers à fruits et légumes.
    Ouf, ça fait déjà beaucoup.
    Je cherche encore un système fiable et facile pour coller le étiquettes sur les couvercles des pots, ça part au lavage, et je change souvent le contenu des pots. Si tu as une idée, je suis preneuse.

  8. grisou dit :

    Coucou
    Quelle belle cuisine, c’est une cuisine de rêve
    La mienne est petite et pas fonctionnelle du tout ….mais bon , pour la transformer, il faudrait abattre un mur et ce n’est pas possible pfff
    en tout cas, grâce à toi, j’ai pu rêver un moment
    bonne journée

    • Nous avons eu beaucoup, beaucoup de chance de trouver cet appart et cette cuisine et d’avoir un beau-père + mari bricoleurs ! D’ailleurs, je me suis tellement attachée à cette cuisine que je redoute déjà le jour où il faudra peut-être déménager… alors en attendant, j’en profite à fond ! C’est certainement la pièce où je passe le plus clair de mon temps (pas juste pour cuisiner ou manger, mais aussi pour travailler, lire etc.) 🙂

  9. Madame Castor dit :

    une bien jolie cuisine, déjà, et très fonctionnelle dis-donc !

  10. Tatatalie dit :

    j’adore l’idée de la desserte ! impossible à mettre en place chez moi car la cuisine était déjà installée (meubles + électroménager) lorsque nous avons acheté la maison. pas pratique car elle a été conçue par des personnes âgées et pas adaptée pour une famille avec enfants; malgré tout elle a de nombreux placards. je reconnais qu’elle est en plus mal organisée (entièrement ma faute) car trop de vaisselle, et peut être je stocke trop de nourriture (qui finis dans les buffets de la salle à manger !!!) mais depuis que j’ai lu le livre de Béa Johnson, les choses évoluent. je désencombre, et réfléchi à une meilleure organisation, mais le but est loin d’être atteint, et le chemin est long….
    Merci pour ce blog qui m’aide à y voir plus clair et à me motiver !!

    • J’ai moi aussi connu une période où j’ai commencé à stocker beaucoup trop de nourriture : c’était lors de ma transition vers le végétalisme… Je découvrais soudain des dizaines et des dizaines de nouveaux ingrédients et recettes plus alléchants les uns que les autres et je voulais tout essayer ! Maintenant, j’ai une liste de basics pour chaque catégorie d’ingrédients (voir mon article sur les essentiels de ma cuisine végétalienne), ce qui me permet d’avoir juste ce qu’il faut en stock à tous moments 🙂

  11. Marion dit :

    Coucou Natasha!

    Pour ma part, je la trouve rudement bien organisée ta cuisine, et jolie 🙂 , ça donne envie de cuisiner ! Niveau organisation, on a à peu près la même que toi (les appareils dont on se sert souvent sur le plan de travail, conservation dans des bocaux Le Parfait ou de récup…), sauf les tiroirs, très ingénieux, et comme tu le soulignes, nettement moins galères que les placards, malheureusement notre nouvelle cuisine ne permet pas ce type d’aménagement 😉 , un bon argument pour en faire une cuisine vraiment minimaliste 🙂 .

    Belle journée !

  12. Rosenoisettes dit :

    C’est tout bien rangé et organisé ! J’aime beaucoup les ilots dessertes également, ils apportent quelque chose à la cuisine de vraiment sympa !
    Et comme toi je suis une inconditionnelle des bocaux, je trouve ça tellement plus joli et hygiénique (bien qu’encombrant lors des déménagements 😉 )

  13. poli dit :

    Quelle chance d’avoir une cuisine si spacieuse ! La mienne l’est aussi, mais avec 4 portes et une fenêtre, ce qui a limité les plans de travail et l’aménagement ! Bon, je ne me plains pas parce que j’ai une porte fenêtre qui donne sur la véranda qui donne sur mon jardin, il y a pire pour cuisiner ! Et, en plus, j’ai une sorte de petit cellier ouvert attenant !
    J’ai aussi mis tous mes aliments dans des bocaux de verre, mais pas de récup ! Nous avons avalé avec les enfants pendant près d’un an des compotes de pommes de la BioCoop en bocaux que j’ai récupérés, des très grands, des moyens et des petits afin qu’ils aient tous les mêmes couvercles !!! Je suis trop maniaque, mais comme ils sont exposés dans le cellier, c’est très joli à voir, et ça compte aussi pour moi. Et j’ai collé de très jolies étiquettes de recup. dessus.
    Sur mon petit plan de travail, je n’ai que mon Kitchen Aid et tous ses accessoires sont dans un placard juste au-dessus, très en hauteur (on est tous très grands !), je m’en sers très souvent.
    J’ai posé cafetière et grille-pain sur la table de cuisine, très grande.
    Merci beaucoup pour ce bel article, j’adore voir les cuisines, ingrédients et ustensiles utilisés par les autres. Je suis rassurée, tu as quand même beaucoup de stock, comme moi ! Un peu la crainte de manquer alors que j’ai tous les magasins possibles à deux pas de chez moi (ouverts même le dimanche matin), y compris la BioCoop (non, pas ouvert le dimanche matin !).

    • Moi aussi j’aime bien découvrir la cuisine des autres !
      Je n’ai pas le sentiment d’avoir un stock alimentaire extraordinaire- mais il est vrai que mon stock de basics est toujours plein et cela tient dans 2 grands tiroirs 🙂
      Par contre je n’ai pas la crainte de manquer car comme toi, le magasin bio n’est pas loin et le marché se tient tous les jours (sauf le dimanche). Par contre, je préfère m’organiser pour faire mes courses en une seule fois chaque semaine- parfois deux si j’ai plus de choses que d’habitude à acheter au magasin bio car comme je fais mes courses à pieds, je ne peux pas toujours tout transporter en une seule fois !

  14. Eléonora dit :

    Bonjour Natasha,
    Ton article tombe à pic : j’ai rdv demain pour réaliser le devis de ma future cuisine ! Je pensais mettre des placards au mur pour y entreposer mes bocaux … mais finalement je trouve ta présentation de grands tiroirs bien plus pratique !!! Donc merci pour ces nouvelles idées 🙂

    • Ah effectivement, super timing ! A mon sens les tiroirs sont vraiment bien plus pratiques que les placards donc je te recommande ce type de rangements sans hésiter ! J’espère que ta nouvelle cuisine te plaira 🙂

  15. Catherine [La marmotte chuchote] dit :

    Bonjour Natasha,
    Je suis ravie de découvrir ta cuisine spacieuse, fonctionnelle et lumineuse. J’ai aussi refait ma cuisine de A à Z et j’ai opté pour des meubles avec pleins de tiroirs. Ils sont plus chers à l’achat mais tellement pratiques. En ce moment, je suis en plein tri et je privilégie au maximum les ustensiles et les contenants en verre, inox, fonte…
    Mon seul petit défaut est de stocker un peu trop de nourriture.
    Belle journée à toi

    • Bonsoir Catherine,
      Ah vive les tiroirs, je suis bien d’accord !
      Quant au stock alimentaire… je dirais que l’essentiel est d’avoir la place et de s’y retrouver afin de ne rien gaspiller ! Moi j’ai mis du temps avant de trouver mon « juste » minimum.

  16. maluch dit :

    Merci Natasha, pour cet article. Je rêve d’une grande cuisine. La vôtre est vraiment sympa. Cela ne vous gène pas de laisser vos huiles et vos épices à la lumière ?
    Nous avons une petite cuisine (6 m2) que nous allons refaire parce que les prédécesseurs avaient mis trop de placards profonds. Nous allons opter pour des étagères fermées sur la hauteur d’un pan de mur, en faible profondeur (20-25 cm?) pour ranger la nourriture et la vaisselle et les casseroles. Comme notre plan de travail est réduit, nous voulons supprimer les meubles hauts inaccessibles et mettre une étagère peu profonde à environ 30 ou 40 cm de haut, sur la crédence. Nous pourrons y mettre de manière très accessible le robot qui fait tout, le moulin à café, le grille pain et les corbeilles de fruits et de légumes (pour les prendre dès que nous en avons besoin).
    Côté réfrigérateur, nous avons opté pour notre famille pour un petit modèle qui passe sous le plan de travail, puisque nous préférons les courses hebdomadaires au marché pour avoir toujours des produits les plus frais possibles et le moins de stock possible.
    Enfin, je trouve les bocaux Le Parfait de toutes les tailles chez Emmaus. Ils coûtent en moyenne 1€ pièce. Il ne reste qu’à acheter les joints. Je note le contenu au feutre lavable qui part avec la vaisselle.

    • Je ne m’étais jamais posé la question pour les huiles et les épices- la lumière risque-t-elle de les abîmer ? À vrai dire je n’ai pas remarqué de perte de saveurs ou autres. Je conserve seulement l’huile de noix au frigo.
      C’est vrai que quand on achète ses produits frais à la semaine, on n’a pas besoin d’un grand frigo- le nôtre n’est rempli qu’à moitié je dirai la plupart du temps. Ceci dit, quand je me lance dans la préparation de repas pour plusieurs personnes, j’apprécie de pouvoir stocker mes préparations réalisées à l’avance au frais plutôt que de devoir tout faire à la dernière minute. Et comme nous recevons régulièrement, cela nous sert bien.

      Ca me rappelle d’ailleurs combien j’étais frustrée lorsque je vivais en colloc en Angleterre et que nous avions 1 petit frigo à se partager à 3 ou 4 ! J’étais obligée de faire mes courses 3-4 fois par semaine… Ce n’était vraiment pas pratique ! Et je ne te parle pas des aliments oubliés par mes collocs qui pourraissaient au fond du frigo… Bref, je m’éloigne, mais qu’est-ce que je suis contente d’avoir MON frigo et d’avoir la place d’y mettre ce que je veux 🙂

      Bon courage pour les travaux de votre cuisine car c’est du boulot (dit celle qui a regardé le mari et le beau-père tout gérer 😉 !) !

  17. Malaury dit :

    J’aime beaucoup l’organisation de ta cuisine, en particulier ta desserte ! Quelle superbe idée, on se croirait presque à l’hôtel au self-service du petit-déjeuner 😉 En tout cas, je te pique l’idée pour ma maison future… Et le bonheur des tiroirs alors, n’en parlons pas…… 🙂
    Et oui, comme l’a suggéré maluch, il est bien de conserver les huiles vierges à l’abri de la lumière pour optimiser leur conservation et retarder leur rancissement (en évitant l’oxydation de ses composés par la lumière), pour celles qui n’ont pas de contenant opaque. Et les huiles riches en oméga 3, au frigo. A bientôt 🙂

  18. Ping : {DIY} Lit double et tables de chevet intégrées en palettes | Échos verts

  19. Ping : Mes astuces pour gagner du temps en cuisine | Échos verts

  20. Alexandra dit :

    Ah la cuisine et son aménagement … Clairement son aménagement actuel ne me convient pas et ça ne me motive du coup pas trop pour m’atteler à la cuisine … Un de nos problèmes à la maison est qu’il y a une grande difference de taille entre mon mari et moi et donc que les rangements en hauteur (qui sont les plus fréquents dans notre cuisine) ne le dérange pas alors que moi, il me faut une chaise pour atteindre le haut du placard 😥
    On a très peu de rangement en bas, car les espaces sont utilisés pour le lave linge et lave vaisselle (et je ne peux pas les mettre ailleurs).
    Ah et 2ième problème : les enfants en bas âge, qui ne nous laisse pas la possibilité de mettre les verres et assiettes à leur hauteur (et pourtant ta solution de desserte est formidable je trouve !), si on souhaite conserver notre vaisselle en bon état, lol 🙂
    Et puis, nous avons pris le parti de manger dans la cuisine (je trouve ça plus simple que de faire la navette entre la cuisine et le séjour, et ça permet de ne ruiner que le sol de la cuisine – et oui mes chères enfants ne mangent pas … proprement ). Mais bon une table pour famille nombreuse, ça prend de la place …
    En réalité, même si on refaisait la cuisine entièrement, je ne saurais pas comment la reorganiser de façon optimale pour que ça convienne à tout le monde y compris aux enfants.
    Et petite question concernant tes huiles et épices au dessus de la plaque de cuisson: les vapeurs quand tu cuisines ne finissent pas par rendre crasseux ou collants les contenants ?
    En tout cas, merci pour cet article, ça va me donner quelques pistes pour avancer dans ce casse tête qu’est l’aménagement de la cuisine 🙂

    • Effectivement, ça fait beaucoup de contraintes et de limitations à prendre en compte… j’espère tout de même qu’une fois les enfants plus grands, vous pourrez améliorer certains aspects.
      Comme toi je trouve cela plus pratique de manger dans la cuisine- nous avons la chance d’avoir suffisamment de place pour en faire une vraie pièce cuisine-salle à manger et c’est très agréable.
      Mes bocaux au dessus de la plaque de cuisson ne sont pas collants 🙂

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s