Où trouver de jolis sacs à vrac pour ses courses zéro déchet ?

Acheter en vrac et sans emballages est bien souvent la 1ère étape d’une cuisine zéro déchet. Que l’on aille à la boulangerie, au magasin bio ou au marché, il nous faut alors apporter nos propres bocaux, sacs en tissu ou filets à provision afin de pouvoir refuser les sacs et les boîtes en papier ou en plastique fournis par les commerçants.

Si trouver des bocaux ne semble poser aucune difficulté, vous êtes plusieurs à m’avoir demandé où trouver des sacs en tissu réutilisables adaptés aux aliments secs et des filets à provision pour les fruits et légumes. J’ai donc réalisé une petite sélection des boutiques en ligne qui en vendent et j’ai réuni quelques détails clés pour vous aider à faire votre choix : matières, lieu de fabrication et prix. Il devrait y en avoir pour tous les goûts !

Les

ALTEROSAC

Sacs à vrac de divers formats vendus à l’unité ou par lots

  • Matières : lin ou voile de lin biologique cultivé et tissé en France, fil en coton biologique ou en polyester certifié Oeko-Tex Standard, ruban fabriqué et teint en France, perle en bois non traité, étiquette certifiée avec le label Oeko-Tex Standard.
  • Lieu de fabrication : Haute-Savoie
  • Prix : à partir de de 4,50

ATELIER LAINES ET TISSUS

Sacs à vrac de divers formats vendus par lots

  • Matière : coton de récupération
  • Lieu de fabrication : Moselle
  • Prix : à partir de 8 euros

BAG TO GREEN

Sacs à vrac de divers formats vendus à l’unité ou par lots

  • Matière : coton biologique, lin, chanvre
  • Lieu de fabrication : Belgique
  • Prix : à partir de 3,20 euros

KUFU

Sacs à vrac de divers formats vendus à l’unité ou par lots

  • Matières : diverses chutes de tissu récupérées auprès de créateurs locaux et de fournisseurs de tissus biologiques.
  • Lieu de fabrication : Rhône
  • Prix : à partir de 8 euros

LANDMADE

Filets à provision de divers formats vendus à l’unité

  • Matière : coton certifié Oekotex du Pakistan ou d’Égypte
  • Lieu de fabrication : Calvados
  • Prix : à partir de 6,50 euros

LE ROYAUME DE PHYSALIS

Sacs à vrac de divers formats vendus à l’unité ou par lots

  • Matière : coton de récupération
  • Lieu de fabrication: Haute-Normandie
  • Prix: à partir de 8,50 euros

LES SACS DE PETITS POIS

Sacs à vrac de divers formats vendus à l’unité

  • Matière : coton toile épaisse (tissu européen), toile semi épaisse (tissu bio certifié GOTS, teint tissé et imprimé en France) ou toile à beurre.
  • Lieu de fabrication: Vendée
  • Prix: à partir de 5,50 euros

MAMIE COLETTE

Sacs à vrac de divers formats vendus à l’unité ou par lots

  • Matières : coton bio de l’Inde, cordon en tissus recyclés fabriqué au Portugal
  • Lieu de fabrication : Ain
  • Prix : à partir de 3,50 euros

PLUME ET SÉRAPHINE

Sacs à vrac de divers formats vendus par lots

  • Matières : coton ou viscose de récupération
  • Lieu de fabrication : Pyrénées Atlantique
  • Prix : à partir de 11 euros

SACS À VRAC

Sacs à vrac et filets à provision de divers formats vendus à l’unité ou par lots

  • Matières : coton fabriqué dans l’Ain, cordon en lin tressé en Anjou, fil tissé dans le Nord
  • Lieu de fabrication : Nord
  • Prix : à partir de 6,00 euros

SAKAÏDÉ

Sacs à vrac de divers formats vendus à l’unité ou par lots

  • Matières : lin biologique français ou coton biologique certifié (sac, lien et biais)  
  • Lieu de fabrication : Loire-Atlantique
  • Prix : à partir de 8 euros

SANS BPA

Sacs à vrac et filets à provision de divers formats vendus à l’unité ou par lots

  • Matière : coton biologique 
  • Lieu de fabrication : Inde
  • Prix : à partir de 3,50 euros

Sacs à vrac Mamie Colette

Crédit photo : Mamie Colette

Je n’ai pas pu trouver toutes les informations que j’aurais voulu avoir sur la provenance de certains tissus mais j’espère que ces quelques liens vous permettront de trouver ce qu’il vous faut… et si vous avez du mal à choisir, voici quelques questions à vous poser :

  • L’endroit où vous faites vos courses en vrac déduit-il le poids du sac avant la pesée ? Si ce n’est pas le cas, mieux vaut choisir les modèles les plus légers. Certaines boutiques précisent le poids des sacs sur leur site et sinon, n’hésitez pas à leur poser la question.
  • Quels types d’aliments et quelles quantités achetez-vous en vrac ? Pain, baguette, farines, oléagineux, fruits secs, fruits, légumes… les aliments que l’on peut acheter en vrac sont très variés et il faut donc des sacs aux formes, aux tailles et aux types de fermeture adaptés. Bien qu’il soit préférable d’avoir des sacs de divers formats, il n’en faut pas forcément beaucoup car on n’achète généralement pas 50 aliments différents à la fois !
  • Utiliserez-vous ses sacs pour autre chose que vos courses ? Par exemple, je trouve les petits modèles de Sakaïdé très utiles pour emporter biscuits, sandwichs, fruits secs etc. en voyage ou au travail.

Et si vous aimez les DIY, voici un tutoriel pour coudre vos propres sacs à vrac, un autre pour réaliser un kit complet et enfin un dernier pour transfomer un T-shirt usé en filet à légumes !

Pour aller plus loin…

Alterosac-photo-de-couverture

Crédit photo : Alterosac

Qu’est-ce que vous achetez en vrac ? Quels types de sacs avez-vous et d’où viennent-ils ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Alimentation, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

112 commentaires pour Où trouver de jolis sacs à vrac pour ses courses zéro déchet ?

  1. Kiara Papillon dit :

    J’ai fait moi-même mes sacs. Même pour une couturière débutante, c’est pas compliqué. Il suffit d’acheter du tissu en coton bio.
    En magasin, je pèse dans un sac en papier et ensuite je transvase dans le sac en tissu.

  2. Emilie dit :

    Je guettais 12h07 pour te lire 😉
    J’aime beaucoup ta sélection de sacs, j’ai justement dans l’idée d’en offrir à ma famille pour les motiver à utiliser moins d’emballages. Le problème est le manque de disponibilité du vrac dans ma province natale, c’est ennuyeux.
    Ils ont toujours eu beaucoup de succès dans les petits commerces, mais en grandes surfaces les gens sont parfois dubitatifs… même si au final cela passe. Ce mois-ci, je vais tâcher d’aller acheter mon fromage dans des tupperware, petit défi pour limiter les déchets!
    D’ailleurs, en Belgique, d’ici 6 mois les petits sacs en plastiques (comme ceux dans les pharmacies, en boulangeries etc) seront interdits: c’est donc le moment d’initier les gens à des alternatives 😉

    • En effet, faire ce genre de cadeaux est un bon moyen d’inciter son entourage à s’y mettre ! Montrer l’exemple aide aussi beaucoup : ma maman qui a passé quelques jours chez nous en janvier a eu l’idée de rapporter le sac en papier pour la baguette à chaque passage à la boulangerie plutôt que d’en prendre un nouveau à chaque fois- en me voyant faire elle a réalisé combien c’était simple et du coup, ça lui a donné envie d’essayer 🙂 J’espère que tu pourras acheter tes fromages dans des tupperware sans problèmes. Ça me fait sourire de savoir que tu attendais mon article du jeudi 🙂

  3. J’achète en vrac et je garde mes sacs papier d’une fois sur l’autre que je ramène mais j’avoue que tes sacs me tentent… J’ai toujours un grand sac en tissu sur moi depuis plus de 10ans et dans ma voiture de grands cabas réutilisables qui sont vieux mais fidèles au poste! Belle journée.

  4. Marie dit :

    Il y a aussi Bag To Green qui est en train de se lancer en Belgique (c’est ma maman :-)) http://bagtogreen.be/

  5. Bounza dit :

    Wahouuu encore un article génial qui tombe pile poil 😀

  6. marie françoise d dit :

    moi aussi après la lecture de zéro déchet j en ai fabriqué des petits des grands..et en fonction de mes achats je prends ceux qui me serviront , je garde aussi les contenants ( que j ai eu au départ)…je garde aussi les sacs papier et c est apprécié sur mon marché bio …pour des sacs à acheter il y en a à ma biocoop, avec un peu de recherche on peut faire sans trop de dépenses
    mf

  7. Cette sélection est super chouette. il y a aussi https://www.idecologie.net/ qui en vend de jolis.
    Perso je vais chez Day by day 2 à 3 fois par mois . J’y vais avec mes bocaux et mes sacs faits maison car c’est un peu mon créneau les accessoires en tissu !!

  8. Cet article est vraiment très intérressant ! Je vais essayer de faire des petits sacs moi-même mais c’est vrai que ceux là sont particulièrement mignons… A voir si mon DIY fonctionne aha !
    En tout cas merci beaucoup !
    Bisous bisous
    Pêche

    • Si tu as de quoi coudre, ça vaut le coup d’essayer pour commencer, quitte à compléter avec d’autres après 😉 Moi je dois justement me motiver à en coudre un pour le pain !

    • Oui c’est ce que je me dis parce que mine de rien c’est quand même cher pour un budget d’étudiant. Et puis ça me permettra d’abandonner mes sachets en papiers qui se cassent quand même au bout de 4 ou 5 utilisations

    • Ce qui est bien c’est qu’une fois qu’on a investi dans ces petits sacs, on devrait pouvoir les réutiliser à vie ! C’est peut-être une idée de cadeau d’anniversaire ou autre à donner à ton entourage si jamais tu n’arrives pas à coudre tout ce qu’il te faut 😉

  9. Quelle jolie sélection !
    Pour le moment je réutilise au maximum les sacs en papier de mon magasin bio, et comme je suis dans un mois sans achats, la question ne se pose pas vraiment. Mais j’ai repéré les sacs Alterosac depuis un bon moment et je pense craquer cette année 😉

  10. Planet Addict dit :

    Super cette petite liste! Au biocoop aussi ils en vendent, ils sont en coton je crois. Les miens sont de la marque canadienne Carebags, ce sont des filets hyper légers et les commerçants me demandent toujours où je les ai achetés. Bref, jamais sans mes ptits sacs verts!

  11. Evelyne Doerr dit :

    Merci Natasha pour la publicité pour l’atelier ! Pour moi, les sacs que je vends, je les utilise aussi lors de mes courses. J’ai même réussi à en laisser en dépot vente dans mon magasin bio, sympa !
    Il faut juste faire attention à ce que la balance du magasin, soit bien tarée.
    Je vais bientôt participer sur notre communauté de communes (Sarrebourg en Moselle) à un atelier café zéro déchet pour parler de mon expérience. Je suis contente que les consciences s’éveillent et que tout cela devienne de plus en plus un acte naturel !

  12. Agnès dit :

    Bonjour Natasha !
    J’ai acheté à la biocoop des sacs en tissus de différentes contenances, et je m’en sers pour les fruits et légumes, les céréales et fruits secs, pâtes en vrac.
    J’ai différents grands sacs en tissu pour y mettre mes courses, et je m’en sers aussi lorsque je vais à la pharmacie ( ou d’ailleurs ça a eu le mérite lundi dernier d’instaurer un petit débat sur les sacs en plastique ) ou la boulangerie.
    Pour le marché bio, hop, dans ma cariole (de mémé) j’y glisse des cabas crochetés ( de mémé!).
    Je n’ose pas débarquer encore chez les marchands avec mes bocaux ni mes tuperXXX ( d’ailleurs j’en ai quasi pas).
    Je me fabriquerais bien d’autres sacs, mais encore faut-il avoir du tissu bio…. Et là, peut-être aurais-tu des tuyaux?… Je rêve de réaliser moi-même mes petites culottes et pourquoi pas tee-shirts et chemises??
    Merci pour ce chouette article!
    A bientôt !

    • Merci pour ton partage d’expérience Agnès 🙂 Fil Etik vend du tissu bio… il doit certainement y en avoir d’autres, mais c’est la seule boutique que je connaisse pour le moment.

    • Lili dit :

      J’ai cousu mes sacs en étamine de chanvre pour les petits volumes et tissu chanvre plus épais pour les kilos de pommes : http://www.naturellementchanvre.com/fr/4-tissus-naturels-chanvre. Le chanvre pousse bio sans effort, c’est un tissu que certains considèrent comme plus écolo que le lin.
      Par contre, je n’ai jamais osé demander à ce que le vendeur tare sa balance… Comme je ne sais pas comment on fait, j’ai l’impression que c’est trop compliqué de changer à chaque client. Un de mes magasins préférés me donne des corbeilles en inox à remplir et après le vendeur verse dans mon sac.
      Et je cherche aussi comment transporter les fruits bien mûrs qui dégoulinent et perdent leur jus dans le tissu. Est-ce qu’une créatrice de sacs aurait une idée ?

    • Pour la tare, il faut simplement demander, ce n’est pas si compliqué que ça de la changer… quant aux transport des fruits mûrs, il y a ce genre de pochettes imperméables que j’utilise personnellement pour transporter ma serviette mouillée en voyage.

  13. minimalisons dit :

    Personnellement, j’ai fabriqué les miens dans de vieux draps (le coté récup’ me plaît bien). Un coup de ciseaux, 3 coutures et un ruban de récup’ pour fermer et c’est fini ! Je me suis même fais un sac pour les poireaux tout en longueur que les vendeuses de la biocoop me jalouse 🙂 Super conseils en tout cas je suis sur que ça motive plein de gens d’avoir de pouvoir acheter des sacs déjà fait et beaux en plus . Merci à toi, Bises

  14. Bonjour Natasha et merci pour toutes ces adresses. Ca offre du choix 🙂

  15. sacavrac dit :

    Bonjour Natasha et merci pour cette initiative !! Les Sac A Vrac fabriqués dans le Nord le sont par des adultes en situation de handicap et le tissu et le fil sont certifiés contact alimentaire. Sac A Vrac fait partie du mouvement Bleu Blanc Zèbre ! A bientôt sur http://www.sacavrac.fr pour, en plus faire un geste citoyen (et sain). Amitiés à toutes les personnes qui oeuvrent d’une façon ou d’une autre pour notre planète !

  16. Catherine [La marmotte chuchote] dit :

    Merci pour cette belle sélection, Natasha.
    Après avoir réutilisé sacs en plastique et sacs en papier, j’ai cousu mes sacs à vrac dans un drap que je n’utilisais plus. Au marché, les retours sont super positifs de la part des commerçants et j’espère que çà se généralisera.
    En janvier dernier, j’ai retrouvé un sac plastique fin du rayon fruits et légumes des supermarchés dans mon jardin, j’étais un peu énervée. Virer les sacs plastiques de chez soi et retrouver ceux de ses voisins dans son potager, c’est un peu déprimant. 😦

  17. Je n’ai pas envie de faire de la publicité déguisée. Mais j’ai envie de partager avec vous une réflexion et une démarche personnelle qui a abouti à la création d’une petite entreprise. Ne trouvant pas grand-chose sur le marché qui réponde à mes valeurs écologiques et de développement durable, j’ai décidé fin 2014 de proposer une gamme assez complète de sacs réutilisables en lin comme alternative aux sacs jetables.
    J’ai choisi le lin pour ses nombreuses qualités que le coton n’a pas: la solidité, la résistance aux bactéries et aux moisissures, la capacité d’absorption de l’humidité, la culture et la transformation écologiques et sur nos terres! Ces produits certifiés compatibles avec l’alimentation (pas de transhumance sur les aliments. Attention, bio ne veut pas dire compatibilité alimentaire!!!) sont conçus pour emballer, transporter et conserver les aliments vendus en vrac (frais et secs, pain), ainsi que les piques-niques et en-cas. Tout est confectionné en Belgique dans des entreprises de travail adapté. Essayez-les: je suis certaine que vous ne pourrez plus vous en passer! Tout est étudié: le poids, les volumes, la facilité d’utilisation et d’entretien …
    Et bravo à toutes les couturières en herbe qui confectionnent leurs sacs elle-mêmes!

  18. Lauraki dit :

    Merci pour la mention 😉

  19. Un trésor dans mon placard dit :

    Je fabrique mes petits sacs moi-même à partir de vieux vêtements pour leur éviter de finir à la poubelle. Je les utilisent directement pour mes fruits et légumes et le pain et pour transporter mes bocaux. Je me suis fait un tote bag pour mes courses non alimentaires. Je n’avais jamais pensé que des gens pouvaient être intéressés par l’achat de sac, je devrais peut être me mettre à en vendre 🙂
    Bises

    • Les petits sacs à vracs sont très recherchés en effet ! La difficulté c’est de trouver des modèles 100% éthiques et écologiques fabriqués localement…

    • Et attention aussi que pour être vendus, ils doivent être certifiés conformes à un usage alimentaire. Gare aussi au poids de votre sac: vous le payerez sur la balance du commerçant. Sachez que certains commerçants déduisent le poids des sacs qu’ils vendent dans leur boutique. Renseignez-vous!
      Bon plaisir!

    • sacavrac dit :

      Le poids des sacs n’est pas un problème : ou bien vous faites tarer votre sac (ou tout autre contenant) avant la pesée, ou bien vous pesez votre marchandise avec le contenant mis à disposition par le commerçant et vous transvasez dans votre sac : c’est mon utilisation et cela ne pose pas de problème (même chez Auchan, avec leur vrac) !
      Sortir de notre habituel : voilà notre enjeu de demain !
      Amitiés et bon vrac à tous !!

  20. J’ai eu la chance de voir Béa Johnson en conférence à Roubaix (où on essaie de mettre en place le zéro déchet): elle conseillait d’utiliser des sacs en soie pour mettre ses aliments parce que ça ne rajoute quasi rien lors de la pesée 🙂

  21. Mamie Colette dit :

    Merci pour la mention Natacha 🙏🙏😉🌺

  22. valeriemz dit :

    Coucou,j’attendais cet article avec impatience,il est plutôt réussi comme d’hab d’ailleurs.
    Perso,j’ai fabriqué tous mes sacs de différent gabarits dans des vieux vétements et utilisé des anciens lacets de baskets encore en bon état pour les nouer.Autrement il y a très longtemps aussi que mes cabas me suivent pour les courses,je refuse même les poches quand je dois aller à la pharmacie ,aussi petites soient elles c’est une vraie invasion.A la maison ,il n’y a pas de poches plastiques pour emballer quoique ce soit,tout va dans des bocaux,vieilles boites ou sacs tissus.
    Voilà,voilà….Portez vous bien. A bientôt.

  23. emerentine dit :

    Super cet article. Et quelle surprise d’y retrouver les sacs cousus avec amour par ma copine de la boutique « PLUME ET SÉRAPHINE », les finitions sont impeccables! N’hésitez pas à la contacter pour choisir vos tissus 😉

  24. poli dit :

    Le sac de Lauraki à partir d’un T-shirt usé m’a beaucoup inspirée ! Et merci, encore une fois, pour tous les liens !

  25. Potiron26 dit :

    Super article !! J’utilise des sacs que j’ai cousus. Les premiers étaient faits dans une vieille taie d’oreiller blanche. La deuxième série dans un vieux drap à fleurs (on voit moins les petites auréoles que je ne peux détacher!!).

  26. feechoco dit :

    Votre article fait parti de ma balade de blog en blog de la semaine
    http://maman-choco.blog4ever.com/de-blog-en-blog-semaine-6
    UN grand merci pour tous ce sliens qui vont m’être utile et j’espère que le partage de l’article donnera envie à mes lecteur de passer aux sacs en tissus également !
    bon dimanche

  27. Bianca dit :

    Merci pour cet article. Confectionner des sacs à vrac c’est sur ma liste des choses à faire! Cela m’a remotivé de lire cet article 🙂 Mais à votre avis faut-il mieux réutiliser de vieilles chutes de tissus non bio et non éthique ou acheter des tissus bio en lin ou coton? Et je me pose aussi la question du contact alimentaire. En fait j’ai l’impression qu’il n’y a pas trop de risques de « transfert » pour tout ce que je pourrais mettre dans ces sacs c’est à dire des céréales, légumineuses, fruits et légumes. D’autant plus que ces denrées ne sont pas stockés dans ces sacs mais transvasé dans des bocaux en verre une fois rentré chez moi.

  28. Bonsoir,
    Merci d’avoir cité mes sacs à vrac dans cet article très complet.
    Plusieurs lots ont été vendus depuis sa parution, notamment les sacs à petites pommes… Je viens donc d’en refaire toute une série, ainsi que 2 nouveaux motifs (rayures bleues/blanches et fraises sur fond rose).

    Pour celles (et ceux !) qui souhaitent confectionner leurs sacs eux-mêmes, je conseille de privilégier les tissus très fins, pour le poids final du sac (si on ne peut pas régler la tare à l’épicerie, ça compte !), mais pas trop fragiles… Récupérer du linge de lit usé est une très bonne idée, en évitant les zones trop élimées qui risquent de craquer rapidement.
    Ne pas faire des sacs exagérément grands si on veut acheter de « petites » quantités -ou carrément prendre une taie d’oreiller si on fait son pain et achète la farine en gros volume, ou si on achète les baguettes par 10 !
    Pour ma part j’utilise des tissus neufs, soit récupérés dans le stock de ma grand-mère, qui a toujours beaucoup cousu, soit achetés spécialement pour (et oui, c’est dommage mais je ne dispose pas de suffisamment de coupons de récupération, et je marche aussi au coup de cœur !).
    La discussion bio/non bio sur le coton est intéressante, mais surtout en terme de protection environnementale. Le transfert vers des aliments secs est vraisemblablement anecdotique et les tissus utilisés sont déjà certifiés oekotest. Par contre, il convient de les laver avec le moins de détergent possible, aucun adoucissant, et de bien les rincer ! Les lentilles au parfum de synthèse, ça ne doit pas être terrible !

  29. valeriemz dit :

    L’avantage d’utiliser des vétements ou autres usagés ,c’est qu’ils ont été lavés et relavés donc sans surprises,Chacun fait selon ses propres moyens,si vous préférez acheter des sacs bio,allez y,c’est votre prise de conscience à vous vous vous y prenez comme bon vous semble.Personnellement,j’ai opté pour de’s vieux vétements par souci d’économie en premier lieu et aussi pour ne pas gaspiller un truc qui peut encore servir sous une autre forme.De plus ,ça fait des sacs trés originaux!!

    • Je pense que tout le monde est bien conscient de l’avantage d’utiliser des tissus usagés sur ce blog mais merci du rappel. Par contre, tout le monde n’a pas accès à des tissus usagés et quand bien même les personnes qui ont l’habitude de coudre disent que c’est « facile », il faut accepter le fait que coudre de « simples » sacs à vrac n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît pour tout le monde, surtout quand on n’a pas accès à une machine… il importe donc de prendre en compte le fait que faire en fonction de ses moyens est une chose, certes, mais on fait aussi en fonction des ressources et des connaissances auxquelles on a accès. Et même si je sais coudre, je suis bien contente que d’autres vendent de jolis sacs car c’est grâce à cette mise en avant de l’existence de ce genre de produits dans les commerces que les consommateurs et consommatrices prennent aussi conscience de l’existence d’alternatives plus écologiques.

  30. Merci pour ton article très complet ! C’est en reconditionnant toutes mes provisions chez moi dans des bocaux que je me suis rendue compte à quel point on jette un monticule d’emballages en plastique, en carton imprimé… Et encore je n’ai pas encore tout transféré dans mes bocaux ! On ne s’en rend souvent pas compte car quand on finit un sachet de pâtes, c’est un seul sachet qui va à la poubelle, mais quand tous les sachets et emballages se cumulent, on voit l’ampleur des dégâts ! Je cherchais des sacs à vrac car je ne sais pas du tout coudre, et je n’ai pas vraiment le matériel ni le temps de me pencher sur la question, donc ton article tombe à pic. A Dijon on a pas encore de boutique spécialisée dans le vrac (et c’est dommage), mais l’Eau vive (magasin bio) change de location et en profite pour s’élargir et élargir ainsi sa gamme de vrac (+ de 150 variétés). J’ai hâte de voir ce que cela donne, car je suis bien déterminée à réduire mes déchets ! (j’ai commencé par la salle de bain, puis maintenant les courses).
    Bravo pour cet article, bisettes

    • En effet, à partir du moment où l’on commence à regarder les déchets que l’on jette avec attention, on réalise combien on en produit au fil des semaines et cela fait peur ! Moi aussi j’avais commencé par la salle de bains et j’étais vraiment contente l’autre jour quand mon mari m’a dit « mais au fait, on ne jette quasiment plus rien dans la poubelle de la salle de bains » ! (bon, ça fait déjà plus de 2 ans quand même… 😉 Et les seuls déchet qui restent sont son fil dentaire ou les déchets des invités !).

  31. Ping : Les courses: les bases – Communauté Zéro Déchet d'Orléans

  32. Carine dit :

    Ici on diminue doucement, ces petits sacs devraient devenir très utiles si u jour enfin les supermarché jouent le jeu pour les sacs en plastique qui devraient avoir disparu depuis janvier. (Enfin moi je garde ceux des légumes quand j’en ai pour les réutiliser ou les donner à l’école pour la classe des petits car c’est pour le moment le plus simple pour mettre les vêtements qui ont été sali lors des petits accidents). Mais bon ça ne me dérangerais pas de passer à des sacs tissus.
    Une question au passage, les tissus plastifiés existe-t-il en version écologique ?(genre le tissus pour les couches lavables), ça me permettrais de faire des sachets étanches pour y glisser des lingettes pour les petits.
    Belle soirée!

    • Voici les sacs avec tissus imperméables les plus écologiques que je connaisse. Personnellement j’en ai un grand modèle pour transporter ma serviette de toilette en voyage.

    • Lili dit :

      Bonjour Carine,
      J’avais acheté mon tissu PUL ici : http://www.ecopitchoun.com/boutiquehni/tissuaumetre.php
      Ecopitchoun a aussi plein de choses en lien avec le HNI et elle recycle de vieux pulls en pantalons enfant. La dame que j’ai rencontrée sur le stand du salon Marjolaine m’a épatée en dialoguant pour de vrai avec mon bébé, mieux que moi en fait.
      Désolée Natacha, c’était ma minute pub pour un site très chouette. Promis, je n’ai aucun lien autre que cliente avec eux ;).

    • Stephanie dit :

      On peut trouver du PUL bio (jersey bio enduit oeko-tex) et tous les tissus bio permettant de réaliser les sacs à vrac (privilégier les tissus écrus pour le contact alimentaire) sur notre site biotissus

  33. Ping : Les 9 piliers d’une cuisine zéro déchet | Échos verts

  34. Ping : Objectif zéro déchets – For a better you 🌱

  35. Ping : Les sacs à vrac en tissus – Home Mum

  36. Ping : Sacs en vrac ... | La marmotte chuchote

  37. Cath dit :

    Eureka!
    J’ai trouvé de très jolies sacs à fruits du côté du Québec.
    Allez jetter un œil à la boutique en ligne de SAKSAC!
    saksac@monpanierdachat.com

  38. Maluch dit :

    Cet été, pendant les vacances, mes sacs en tissu m’ont donné de belles occasions d’échanger avec des commerçants hypers réceptifs. Que du bonheur ! Il y a même une agricultrice (achat de légumes à la ferme) qui m’a demandé où je les avais trouvés. Elle commanderait bien 1000 pour les offrir à ses clients.
    Merci pour la suggestion des sacs étanches, c’est exactement ce qu’il faut quand on fait des bagages avec des choses encore un peu humides.
    Et sur un autre point, hors sujet, j’ai un enfant très souvent malade en voiture … et là, je crois que le sac plastique reste la seule option simple et facile à trouver. Et franchement, je reconnais que j’ai envie de rester avec du jetable sur ce coup-là. 😉

  39. Ping : Acheter en vrac: la 1ère étape d’une cuisine zéro déchet | Échos verts

  40. Ping : 10 tutos couture de base pour adopter le zéro déchet | Échos verts

  41. Résé dit :

    ma soeurette de coeur m’en en fait tout plinplin !!!
    dès que j’ai une maison qui ressemble à une (presque vraie) je m’y mets !!!
    je t’en ferais un pour l’été prochain !!! 😉

  42. lesbonheurs dit :

    Je rajoute mon grain de sel : on utilise des sacs à vrac de la marque « ah table » (écodis), trouvable en droguerie et biocoop. Mais pour les légumes un peu « sales », on utilise encore souvent notre stock de sacs en papier.
    Super article et blog, merci beaucoup pour toutes ces infos !

    • Bonjour, Sac A Vrac vous propose des sacs citoyens (fabriqués par des personnes en situation de handicap) avec des matériaux tissés et filés en France et surtout qui sont conformes à la réglementation : certifiés contact alimentaire !! N’oubliez pas cette législation (qui ne vaut pas quand on fait ses sacs juste pour soi).
      Pour les salades, les pousses d’épinards, le raisin ou autre fruit, les sacs, en étamine certifiée contact alimentaire, de Sac A Vrac sont idéal.

    • Merci de nous présenter votre marque.

      Personnellement, je ne pense pas que la certification contact alimentaire soit vitale quand même.

    • Bien sûr, personnellement moi non plus je pense que cela n’est pas vital, mais dès lors que l’on distribue même à titre gracieux, des contenants destinés à l’alimentation, la loi française nous oblige à garantir cette compatibilité (logo couteau et fourchette). Pour soi évidemment que l’on fait ce que l’on veut ! Bonnes courses en vrac !

  43. Ping : Éco-entreprenariat : Tiphaine lance la 1ère box zéro déchet | Échos verts

  44. Lybertaire dit :

    Merci pour cet article très complet et ô combien utile !!

  45. Ping : Le meilleur de 2016 | Échos verts

  46. Fabe dit :

    Bonjour, En Suisse, il y a ce site qui vend des sacs à fruits et légumes, réutilisable, avec un support pour les étiquettes de pesées ! Très pratique ! Bonne journée

  47. GRIMAULT AUDREY dit :

    Super article ! Par contre Landmade n’est pas dans le calvados, j’y suis donc intéressée j’ai cliqué ils sont a Halluin à côté de Lille ! Merci pour ce répertoire de sites ZD !

    • Landmade n’est pas dans le Calvados en effet. Mais les sacs dont je parle dans cet article sont bien fabriqués dans le Calvados… Je pense que tu confonds l’adresse de la marque et le lieu de fabrication des produits qu’ils vendent.

  48. Olivier dit :

    Merci pour toutes ces bonnes adresses. Kufu est ma favorite. Les modèles de sacs proposés sont très tendances. Le site propose une grande variété de produits et surtout des petits prix. C’est parfait pour un quotidien plus vert !

  49. Note positive dit :

    Super article. J’ai quelques chutes de tissus qui m’attendent mais pourquoi pas si cela ne suffit pas aller jeter un coup d’œil à ces jolies boutiques.

  50. Ping : Faire ses courses zéro déchet – Mum Is Green

  51. Ping : Kit de courses zéro déchet : mes astuces | Ma conscience écolo

  52. Ping : Manger sain, éthique et écologique : mes priorités et compromis | Échos verts

  53. Ping : Vers une alimentation zéro déchet #ZéroDéchetKaizen - Association Eco Vadrouille

  54. Ping : Le Zéro déchet : comment je fais ? – 2 Cousines 1 Pinceau

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s