Stylos et crayons écologiques

Lorsque j’ai entrepris de chercher des alternatives minimalistes, écologiques et zéro déchet pour mon bureau, le plus grand défi fut de faire le tri dans mes crayons et mes stylos… Entre les surligneurs, les stylos-feutres, les stylos à encre, les stylos à plume, les porte-mines, les crayons à papier, les crayons de couleur et les effaceurs, il y a quelques années j’aurais eu de quoi équiper une classe entière ou presque ! Et puis, au fil du temps j’ai appris à me passer de certains d’entre eux et j’ai maintenant décidé de limiter le contenu de mon pot à crayons et de ma trousse à :

  • Un stylo à plume non rechargeable
  • Un stylo à plume rechargeable
  • Un stylo à encre rechargeable
  • Un crayon à papier
  • Un set de crayon de couleurs

stylos et crayons écologiques

Je suis encore en train de finir d’utiliser les “restes” des années passées (notamment les portes-mines et quelques stylos de couleur), mais une fois qu’ils n’auront plus de recharges ou d’encre, je les donnerai/ jèterai/ recyclerai et j’utiliserai seulement les 5 options ci-dessus.

Cela peut encore sembler beaucoup, mais à la maison comme au travail, je m’en sers quotidiennement. Voici quelques explications concernant ces choix et les modèles les plus écologiques que j’ai trouvés au gré de mes recherches, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

STYLOS

Je trouve qu’il est très difficile de trouver des stylos qui soient 100% écologiques car même si on peut, en théorie, utiliser un même stylo toute sa vie, il faut régulièrement renouveler son encre. Il existe néanmoins des modèles fabriqués à partir de matières écologiques, recyclables ou biodégradables et des options qui permettent de limiter la quantité de plastique et de déchets que l’on jette ou recycle.

écriture et écologie- echosverts.com

À la maison, pour les courriers principalement, j’ai décidé d’opter pour un stylo à plume non rechargeable dont je trempe directement la plume dans un encrier. Tant pour la qualité de l’écriture que pour le plaisir, c’est le stylo que je préfère.

C’est aussi l’option la plus écologique que j’ai trouvée puisque le manche du stylo peut se garder à vie, la plume usagée pourra être changée et recyclée si besoin, et l’encre est fournie dans des contenants en verre recyclable. En outre, on peut choisir d’acheter des encres écologiques et utiliser différentes couleurs avec une seule et même plume. Il suffit simplement de l’essuyer lorsqu’on change de couleur.

Il faut néanmoins admettre que ce n’est pas forcément l’option la plus pratique car on ne peut pas transporter sa belle plume et son encrier partout ! C’est donc celle que j’utilise quand je souhaite prendre le temps d’écrire, chez moi.

stylo à plume sans recharge echosverts.com

écriture et écologie- echosverts.com

C’est le stylo que j’utilise le plus souvent, pour le travail surtout. Pour l’encre, le plus écologique est d’utiliser un réservoir amovible à piston– rechargeable- à la place des cartouches en plastiques jetables.

Malheureusement le manche de mon stylo à plume est trop fin pour loger ce genre de réservoir donc je suis obligée d’utiliser des petites cartouches d’encre. Néanmoins, Clémentine m’a soufflé l’idée d’utiliser une seringue pour les remplir d’encre. C’est donc certainement ce que je ferai quand je serai venue à bout de ma réserve de cartouches. Je pourrai utiliser les mêmes pots d’encre que ceux pour mon stylo à plume non rechargeable, ce qui me permettra de minimaliser un peu plus encore le contenu de mon bureau !

stylo à plume rechargeable echosverts.com

écriture et écologie- echosverts.com

Enfin, je trouve cela également pratique d’avoir un stylo à encre rechargeable sous la main. Malheureusement, quel que soit le modèle, ils génèrent tous des déchets à cause des cartouches en plastique qui doivent être remplacées une fois vides. En plus, ces cartouches sont également généralement vendues dans des emballages plastique.

Quant aux modèles de stylos écologiques, il en existe pour tous les goûts- en bois, en plastique recyclé… Personnellement, je n’ai pas un modèle particulièrement écologique mais je l’utilise depuis des années et je ne vois pas l’intérêt de le changer car cela génèrerait encore plus de déchets. J’utilise les Frixion de Pilot et je trouve le fait que l’encre soit effaçable grâce à la “gomme” intégrée au bout du stylo très pratique. C’est généralement le stylo que j’utilise quand il faut absolument que je puisse corriger mes erreurs si j’en fais car je n’ai ni effaceur, ni correcteur blanc.

Je trouve aussi cela pratique d’avoir ce genre de stylo dans mon sac à main et même à la maison pour les invités, si besoin… car un stylo à plume ne se prête pas, au risque de déformer la forme de sa plume qui s’adapte à l’écriture de sa/son propriétaire. 

stylo à encore rechargeable echosverts.com

CRAYONS

Pour les crayons, il est d’après moi plus écologique de choisir des modèles en matières naturelles, non-vernis, sans gomme et sans métaux lourds- cela permet de mettre les déchets des crayons que l’on taille au compost ou au recyclage. Personnellement j’utilise le crayon à papier pour prendre des notes “brouillon”, faire mes listes de courses etc.- tout ce qui n’a pas besoin d’être “au propre”.

Quant aux crayons de couleurs, je m’en sers beaucoup pour le travail, pour organiser mes idées pour le blog et dans mon agenda. Écrire avec différentes couleurs m’a toujours aidé à y voir plus clair et avant j’utilisais essentiellement des surligneurs, des stylos-feutres et des stylos à encre de mille et une couleurs pour cela. Moi qui pensais ne pouvoir m’en passer, j’ai remplacé le tout par un set de crayon de couleurs et maintenant je trouve ça bien plus pratique et joli à l’usage. Et bien évidemment, j’aime le fait que les crayons ne contiennent pas de plastique et ne génèrent presqu’aucun déchet !

Néanmoins, le plus gros inconvénient des crayons c’est qu’il est difficile de savoir s’ils sont véganes. En effet, il semble que la cire (d’abeille) soit souvent utilisée dans la fabrication des mines de couleur et que certaines marques utilisent de la suif d’origine animale pour leurs mines graphites. Ces détails sont rarement indiqués sur les sites qui vendent ces produits ni sur leurs emballages- il faut donc se renseigner auprès de chaque marque.

Voici les différentes options écologiques que j’ai trouvées- certaines sont véganes, d’autres ne le sont pas et pour certaines, je n’ai pas encore réussi à savoir. J’ai indiqué ce que je savais pour chacune.

écriture et écologie- echosverts.com

Les crayons en bois naturels certifiés FSC et fabriqués en Europe sont plutôt courants en papèterie. Le seul inconvénient est qu’il est difficile de trouver ce genre de crayons de couleurs à l’unité en magasin et il faut donc généralement acheter un set entier. Néanmoins, ils sont habituellement vendus dans une boîte en carton recyclée. Quant aux crayons à papier, il est plus simple de les trouver à l’unité. Personnellement j’ai un set de crayons de couleurs de la marque Berlitz qui me convient très bien- je les ai achetés avant de réaliser que certains crayons de couleur pouvaient contenir de la cire d’abeille et je ne sais pas si c’est le cas.

crayons de couleurs écologiques echosverts.com

écriture et écologie- echosverts.com

Le crayon à papier et de couleur Sprout a beaucoup fait parler de lui car cette invention a été élue « produit le plus écologique du monde » en 2013 par l’IGC (Global Procurement Promotional Organization) ! Fabriqué aux USA, en cèdre et sans matériaux lourds ni polluants, le crayon Sprout contient dans le capuchon biodégradable intégré à son extrémité, 3 graines à planter dans son potager : basilic, persil, tomates… il y en a pour tous les goûts et cela permet d’utiliser son crayon jusqu’au bout ! J’attends leur réponse pour s’avoir si leurs produits sont véganes. Cette page répertorie les différents points de vente dans le monde. 

Crayons sprout

© Sprout

écriture et écologie- echosverts.com

Il existe également des crayons à papier dont le manche est en papier recyclé, comme ceux de la marque Papierbleistift. L’avantage de ces crayons-là est que contrairement aux modèles en bois, ils sont faits à partir de matériaux récupérés. J’ignore si les mines sont véganes, mais si elles le sont, je pense que c’est le modèle de crayon à papier pour lequel j’opterai lorsque j’aurai terminé mon stock de mines pour mon portes-mines.

papierbleistift crayon en papier recyclé

© Papierbleistift

écriture et écologie- echosverts.com

Enfin, les crayons en branche de l’Ile aux crayons, découverts grâce à une lectrice du blog, sont certainement les plus originaux. Ils sont réalisés artisanalement dans un atelier au coeur de l’Auvergne, à partir de petites branches d’arbres. Chaque crayon est donc unique et a une allure un peu plus rustique que les modèles lisses et classiques du commerce ! Les mines sont également de fabrication française et réalisées à partir de matériaux naturels. Il est spécifié que de la cire est utilisée pour les crayons de couleur mais je ne sais pas si elle est d’origine végétale ou animale. Patrick Tourre, le créateur de ces crayons, explique également sur son site toute l’importance de la taille du crayon pour éviter de casser leur mine et augmenter leur durée d’utilisation.

Crayon en branche de l'Ile aux crayons

© L’île aux crayons

Quels genre de matériel d’écriture utilisez-vous ? Connaissez-vous des marques écologiques et véganes ?

 Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Quotidien, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

68 commentaires pour Stylos et crayons écologiques

  1. Bounza dit :

    Wahouuu moi qui désespérait de tomber sur un article comme le tiens avant ma rentrée … heureusement que tu es là 🙂
    Merci pour cet article génial !

  2. minimalisons dit :

    Je ne connaissais pas les crayons avec les graines au bout mais c’est absolument génial comme idée ! Merci pour cet article, j’ai appris plein d’autres choses en le lisant 🙂

  3. Béa dit :

    Coucou Natasha, merci pour cet article. Je débarque complètement je pensais bêtement que les crayons de couleur étaient quasi tous végane, Merci pour l’info. J’ai encore beaucoup de réserves glanées à droite et à gauche de stylos, crayons, feutres… et je n’ai toujours pas fait le tri ! Au quotidien, j’utilise un stylo plume rechargeable que j’ai depuis longtemps, deux feutres l’un noir et l’autre vert et un crayon de papier… Je te souhaite un très bel aprem. A bientôt,

    • Comme toi j’étais vraiment surprise d’apprendre que même un simple crayon de couleur pouvait contenir des matières animales ! Et comme toi j’ai encore pas mal de réserves donc j’espère que le jour où j’en viendrai à bout il existera des options véritablement écologiques et éthiques pour l’écriture 🙂

  4. Laura dit :

    Pour les crayons de couleur réalisés artisanalement en Auvergne j’ai demandé par mail à l’artisan si ses crayons de couleur contenaient des produits d’origine animale, il m’a répondu que malheureusement les mines qu’il achète à son fournisseur ont de la graisse animale. C’est très dommage car je trouve son travail magnifique, mais au moins c’est une personne honnête. Et à mon avis de toute façon la plupart des marques de crayons de couleur utilisent des graisses animales et je pense pas que de la cire d’abeilles.

    Mais merci beaucoup beaucoup pour tout ce travail de recherches minutieux que tu fais, je sais à quel point ça prend du temps et que c’est très compliqué de trouver du matériel de bureau écologique et vegans, mais plus nous serons nombreux à demander ces critères auprès des marques et fabriquants pour acheter leurs produits, plus vite ils changeront les ingrédients et les processus de fabrication

    • Merci beaucoup pour cette info Laura. Je vais la rajouter dans l’article du coup. En effet, j’espère que plus nous serons nombreux/ses à demander certains critères, plus ont trouvera de produits qui y répondent 🙂

  5. J’avais vraiment besoin de cet article ! Comme ça, je saurais où piocher la prochaine fois que j’aurai quelque chose à acheter. Pour la fin de mes études, mes parents vont m’offrir un stylo plume. Du coup, j’aimerais bien opter pour un réservoir amovible. Comment choisir le stylo ? Sur le site, il est indiqué qu’il est compatible avec tous les stylos, mais il ne rentre pas dans le tien visiblement 😦

    • Je pense que seuls les stylos à plume qui peuvent loger des cartouches grand format peuvent également utiliser le système de réservoir… mais je me trompe peut-être alors le mieux serait de te renseigner en papèterie. Mon stylo à plume a une forme bien particulière avec un manche très étroit au bout, d’où l’impossibilité d’y glisser une grande cartouche ou un réservoir…

    • Ma mère disait que pour les stylos de grande marque, il était souvent proposé une recharge de ce type. Du coup, c’est forcément adapté à leurs stylos ! A voir donc, même si je ne sais pas encore pour quelle marque je vais opter 🙂

    • Je serais curieuse de savoir ce que tu as choisi alors n’hésite pas à me tenir au courant 🙂

    • Ca marche 🙂 D’après mes parents experts, il vaut mieux que j’évite Parker parce qu’ils ne sont vraiment pas terribles pour les gauchers ! Mais ça ne préjuge en rien de leur qualité. Si tu connais des marques de « luxe » écolo, je suis preneuse aussi !

    • J’avoue que je ne m’y connais pas du tout en marque de stylo à plume (et de stylo de manière générale)… J’ai toujours eu beaucoup de mal à trouver un stylo plume qui me convient. À chaque rentrée ma maman ultra-patoente me faisait faire le tour des papèteries afin que je trouve LE stylo-plume-parfait- autant au niveau de la taille que de la forme du manche, que du trait de la plume etc. Et bien sûr la couleur ! Et comme ils s’usaient généralement au bout d’un an, c’était la même galère à chaque rentrée ! Mais là j’ai un beau Stypen depuis plusieurs années qui tient bien. Bon il faut dire que je n’écris pas autant que quand j’étais élève au collège…

  6. tredok dit :

    Han ! J’adore les crayons de bois à planter et ceux en papiers recyclés !

    Je n’avais pas du tout pensé à utiliser des crayons de couleurs en lieux et place des feutres. Merci pour l’astuce ^^

    Pour ma part, je me rends compte que je suis plutôt économe en matière de crayons et stylos. Je dois utiliser deux Bic par an à tout casser et ça fait bien longtemps que je n’ai pas alimenter mon porte-mines. Quand au feutre que j’ai au boulot, je les traîne depuis deux ans ^^

  7. Daphne dit :

    Tu connais les stylos-plumes en verre vénitien? j’adore le mien, acheté il y a bien longtemps, et que j’apprécie énormément pour sa qualité d’écriture, le fait qu’il ne faille pas le tremper dans l’encre toutes les deux lettres, et puis il ne bave quasiment jamais… et pareil, il est facile de l’utiliser pour plusieurs couleurs…
    Et on ne les trouves pas seulement a Venise, mais aussi dans de nombreux magasins d’art… 🙂
    Il ne reste que l’inconvénient du transport de l’encre, ainsi que la fragilité du verre, mais bon, même un enfant soigneux peux l’utiliser et garder a vie…
    En tout cas, merci pour ton super article!

    • Je pense qu’il y en avait dans la boutique où j’ai acheté mon stylo à plume non rechargeable… où peut-être était-ce une imitation mais en tous cas il y avait bien des stylos en verre, très jolis d’ailleurs. Mais je ne connaissais pas du tout. Je ne les ai pas essayés car j’ai tout de suite été attirée par le modèle en bois, ultra-léger, comme j’aime ! Et très peu onéreux aussi (6 euros !). Mais du coup j’essayerai le modèle en verre la prochaine fois que je passerai devant la boutique, j’adore y aller juste pour le plaisir des yeux 🙂

  8. soline dit :

    Merci pour cet article complet et détaillé.
    J’ai déjà une boite de crayon de couleurs, mais quand je l’aurais fini, je sais maintenant vers où me tourner: j’hesite entre les fcs et les crayons de l’ile aux crayons. Mais je suis plus sensible aux fabriques en France, d’une part ça réduit quand même les transports et d’aitre part ça fait vivre un artisans français et aide l’économie française.
    Pour l’écriture, tu m’as convaincue avec le pilot effaçable, et sinon j’ai opté pour un bit 4 couleurs rechargeable: plus simple, pratique, économique, et un peu moins de déchets.

  9. JULE dit :

    En ce moment, j’essaie d’user mon stock post-études (surligneurs en plastique, stylos jetables). J’ai énormément de crayons de couleurs, je les utiliserai pour remplacer les surligneurs quand le temps sera venu! Sinon, j’utilise un porte-mine lorsque j’ai besoin d’effacer et je cherche encore quelle option me convient le mieux du côté des stylos (j’adore écrire à l’encre, je trouve l’écriture plus douce, alors je suis très difficile sur ce point). 🙂

    • Ah je vois bien ce que tu veux dire concernant le plaisir d’écrire à la l’encre ; j’ai aussi mis beaucoup de temps à trouver les modèles qui me convenait, tant pour le diamètre du manche, que la finesse de la pointe et du tracé… tout joue dans le confort et la beauté du stylo !

  10. Cécile dit :

    Bonjour Natasha, je me demande en quoi est écologique l’encre en flacon? Qu’a-t-elle de particulier? Merci de ta réponse. Sinon, pour aller encore plus loin dans la démarche, il est possible de fabriquer des encres végétales, tout simplement à partir de plantes 😉

    • Je trouve les flacons plus écologiques car ils peuvent être réutilisés ou recyclés contrairement aux cartouches d’encre. Il y a également plus de choix en matière d’encres écologiques- on en trouve justement davantage réalisées à partir de pigments naturels.

  11. Belinda dit :

    ben en fait pour le moment je ne me suis pas penchée sur la question car nous avons un stock impressionnant de tout ce qui a été cité en matériel « classique ». Ayant des enfants scolarisés (4 en tout 13ans, 9ans, 7ans, 3ans) j’avais pris l’option d’acheter un grand casier de crayons couleurs et feutres contenant plusieurs de chaque coloris de marque Sta…er, du coup on remplace au fur & à mesure. Pour les crayons papiers et stylos j’ai acheté il y a 1an environ avant l’été tout un stock en vente-privée, du coup nous avons un stock pour plusieurs années….(idem pour les cahiers 😉 )
    Par contre ce que je vais regarder ce sont les stylos plumes des enfants, sur les trois je crois qu’il y en a deux qui peuvent se recharger par piston donc je n’ai plus qu’à acheter un flacon d’encre et faire des essais…
    C’est vrai que nous essayons de faire attention mais il y a encore des choses auxquelles on ne pensent pas et maintenant grâce à ce blog on s’y mets petit à petit et ça nous plait 😀

  12. Sabine B dit :

    Bonjour Natacha… J’ai lu cet article et je l’ai trouvé comme tout ce que tu écris, très pertinent, bien documenté. Tu as un angle et tu fournis un travail de recherche et de clarté que les autres ne font pas (pas un reproche les autres blogs remplissent d’autres fonctions très bien!) et que j’apprécie.

    Donc je lis ton article et je cogite sur le fait de m’acheter un stylo plume, de réduire les masses de stylo chez moi…

    Et puis j’ai repensé à la liste des fournitures scolaires de mon fils de 7 ans, et au fait que l’année dernière il a fallu racheter 2 fois des feutres parce que Monsieur perd certaines couleurs en cours de route… Je me demande si certains parents se retrouvent avec 35 feutres dans la trousse de leurs enfants???

    Bref… C’est difficile d’être aussi raisonné et cartésien quand on a un bout de chou qui ne comprend d’ailleurs pas très bien pourquoi sa mère est vraiment embêtée de racheter les feutres (c’est du gâchis argh) 😉

    Mais c’est pas grave CAR je note toutes ces infos précieusement et il y a toujours des leviers d’amélioration quand même!!

    bonne journée

  13. dominique dit :

    Merci pour toutes ces astuces !
    J’adore l’idée des crayons à planter c’est très écologique mais surtout très poétique. Je crois que je vais essayer d’en trouver et en offrir à tout le monde à Noël.

    Chez moi c’est assez soft, à l’école par contre pas du tout : crayons pas écolo et beaucoup de feutres… inévitablement avec des maternelles.
    Mais par contre je recycle le plus possible (je n’ai pas encore essayé de recharger les feutres je ne sais pas si on aura le courage avec mon ATSEM) :
    – je garde tous les feutres vides : on peut se servir du corps pour faire des mobiles, du corps ou des bouchons pour faire toutes sortes de bricolages.
    – je garde tous les vieux crayons trop petits : dans un premier temps on les mets dans un atelier Montesori pour que les enfants s’entraînent à tailler. Dans un deuxième temps on garde les petits bouts de crayons qui restent pour faire des bricolages (cette année on a prévu un porte-clé pour la fête des pères et un collier pour la fête des mères).
    – je garde toutes les taillures de crayon: on fait des jolies réalisations d’arts plastiques (collage sur papier).

  14. Géant vert dit :

    Merci d »avoir fait mention de mon auvergnate fabrication !
    Je voudrais faire une petite rectification à propos des crayons à papier. Il n’y a pas de matière animale dans les mines de ces crayons : graphite, argile et noir de fumée en sont les composants (que des matériaux naturels mais traités par l’industrie). Le tout est cuit dans un four comme pour la céramique. Toutefois certaines mines font l’objet d’une légères trempe dans de la cire, terme employé pour désigner le suif (graisse de mouton). On reconnait ces mines car elles écrivent sur des matières lisses comme le plastique et parce qu’elles résistent à la pluie). La proportion de graphite indique le degré. Plus on compte de B, plus on aura un crayon gras Plus on totalise les H et plus la proportion d’argile va augmenter. Mes crayons de papier sont légèrement trempés dans cette « cire » pour en augmenter le caractère doux et onctueux et je remercie Laura pour son commentaire à mon égard. Les crayons de couleurs sont fait en kaolin, pigment + un liant à base de cellulose (du bois) mélangés, mis en forme, séchés et cuit dans un bain marie de « cire » à raison de 2 heures par millimètre de diamètre du moins pour les mines que j’utilise, qui sont effectivement de fabrication française certes, mais avant tout de très bonne qualité.Je sais qu’il existe des crayons trempés dans la cire végétale, et cela au Japon mais les habitants de ce pays sont très protectionnistes et pas moyen de faire sortir cette plante de leur pays. Enfin la société Bic fabrique des crayons en résine (mine et bois) issue de matériaux de récupération (c’est ce qu’ils disent, j’ai pas eu l’occasion de vérifier)(et je suis pas allé au Japon bon plus). A ma connaissance, mais je peux me tromper les crayons « cire d’abeille » relèvent plus d’une démarche marketing que véritablement écologique. Il y a certainement de la cire d’abeille dans les crayons qui l’annoncent, mais exclusivement ??? ou en certaine quantité ???
    Sinon j’ai horreur des stylos !

    • Merci beaucoup pour toutes ces précisions Géant Vert ! Toutes ces informations seront certainement très utiles à celles et à ceux qui voudront en savoir plus sur vos jolis crayons avant de faire leur choix 🙂

  15. Pierre dit :

    Salut !
    Je viens de tomber sur des surligneurs rechargeables. Pas sur qu’ils soient totalement ecolos, mais je pense que ca peut vous intéresser ^^

    A plus.

  16. Ping : Automne | Un kolibri sous la neige

  17. Ping : 10 idées de bonnes éco-résolutions pour 2016 | Échos verts

  18. Gael dit :

    Rien à voir avec les stylos, mais j’ai une agrapheuse sans agraphes, et je trouve ça super^^

    • Moi aussi j’en ai une… et je trouve cela vraiment top pour « agrafer » quelques pages sans générer de déchet et avoir à acheter autre chose que l’objet en lui même ; c’est juste dommage que ce soit en plastique !

    • Gael dit :

      Oui par contre le produit en lui mm… la mienne vient d’Allemagne mais je suis pas sûre qu’elle y soit fabriquée (je viens de me rendre compte de mes 2 fautes énormes, je sais pas pourquoi j’ai voulu mettre un « ph », mdr^^).

  19. Lili dit :

    Wahou ! Tu m’ouvres de nouveaux horizons écolos ! Merci beaucoup !

  20. Ping : Préparer son potager printanier avec La Box à Planter #3 | Échos verts

  21. LaTourStudio dit :

    Merci beaucoup pour cette étude approfondie des stylos et crayons! Je l’ai partagée sur ma page Facebook (en donnant le lien et la source, bien sûr).
    J’aimerais pouvoir fabriquer moi-même des crayons en papier recyclé, à partir de chutes. Je n’ai pas encore trouvé de méthode (à part des machines à usage industriel), auriez-vous des pistes?

  22. Lucie dit :

    Bonjour et merci pour ce blog inspirant!
    J’ai une question qui est peut-être bête mais je ne trouve la réponse nulle part: peut-on recycler voire composter les vieux crayons devenus trop petits?

  23. LaTourStudio dit :

    Lucie, pour information, il existe une boutique qui travaille à partir de petits crayons: https://www.etsy.com/fr/shop/isabellelamontagne
    C’est mignon, n’est-ce pas? (Je n’ai aucun lien avec cette boutique).

  24. DiMac dit :

    Au bureau on me dit parfois que j’ai des idées bizarres, mais alors je ne suis pas le seul… je me rappelle encore ado qu’on fabriquait notre encre à partir de l’écorces de certains arbres, et les plumes à base de jeune bambou… je pense qu’il n’y a pas mieux pour respecter la nature…
    à défaut de trouver le matériel naturel à portée de main ici, votre article me donne pas mal d’idée… je suis ouest africain

    • Fabriquer son encre et ses plumes… je suis épatée et j’aurais adoré avoir la possibilité d’apprendre ce genre de compétences ado et même encore aujourd’hui ! Je comprend bien vos préoccupations et je suis ravie que cet article vous inspire 🙂

  25. Ping : Graines vertes #10 | Échos verts

  26. Deltour dit :

    Je fournis aux commerçants qui vendent mes produits (sacs à vrac alimentaires réutilisables en lin) des marqueurs permanents pour marquer au passage à la caisse les sacs achetés par les clients. J’ai trouvé une marque suédoise qui propose des marqueurs permanents à l’eau, écologiques et rechargeables. Le corps est en carton recyclé. J’ai essayé: ils fonctionnent aussi bien que les marqueurs permanents à l’alcool qu’on trouve partout dans les commerces et ils résistent très bien à l’eau. Friendly Marker

  27. Emma - Planet Addict dit :

    Ah mais il est top celui là ! Comment se fait-il que je ne l’ai pas vu passer l’an passé ?!? L’écriture écolo est encore un sujet dont je dois m’occuper ^^

  28. Lune dit :

    Bonjour Natasha,
    Merci pour ton blog très inspirant !
    Ayant finit tous mes stylos, je me suis posée cette problématique…J’ai trouvé quelques solutions sur ce site (même si tout n’y est pas écologique). Et Sprout est vraiment trop chouette en ce qui concerne les crayons !
    Bonne continuation ! 🙂

  29. Lune dit :

    (PS : C’est pour les professionnels, après il faut les chercher pour les particuliers – c’est un peu musclé !)

  30. Aurore dit :

    Bonjour, j’habite en Italie et ici il commence a se vendre un stylo inusable et sans recharge (c’est à dire que techniquement il semble que le stylo soit conçu pour durer à vie et sans générer de déchêt) Je ne l’ai pas encore essayé mais ça me tente bien d’aller tester ça en magasin.
    Si vous voulez jeter un oeil sur le site, ils détaillent un peu la technologie utilisée (en anglais ou italien) http://www.napkinforever.com/en/

    En tout cas très bon article très complet, comme toujours!Merci!

    • Un grand merci pour cette découverte ! C’est vraiment étonnant comme technologie… J’ai trouvé un revendeur à Freiburg donc je vais tâcher d’aller voir ça de mes propres yeux en espérant pouvoir le tester !

  31. Entreprise de la Nature dit :

    J’ai une entreprise équitable et biologique.C’est l’Entreprise de la Nature! Cet article m’a fait avancer, merci!

  32. Justine dit :

    Bonjour, Ton article est très intéressant je vais finir ce que j’ai en cours et passer à ce système avec quelques variations suivant mes besoins.
    J’ai deux petites questions:
    – en crayon à papier j’utilise un critérium (le même depuis de nombreuses années) est ce qu’il existe des mines allant dedans plus écologique?
    – l’encre que tu utilise pour les plumes ne s’effacent elle pas avec le temps? (celle de mon stylos plume que j’avais lors de mes études s’est effacé au bout de quelques années).

    • Pour répondre à tes questions :
      – Je ne sais pas s’il existe des mines plus écologiques que d’autres
      – J’utilise généralement le stylo à plume pour mes courriers donc je ne sais pas si l’encre s’efface au bout d’un certain temps.

    • justine dit :

      Merci pour tes réponses 🙂 Je vais me renseigner sur les mines 🙂

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s