10 astuces pour imprimer sans gaspiller

Imprimer nécessite l’usage d’une imprimante, d’encre, d’électricité et de papier… et rien de tout cela n’est très écologique ! Néanmoins, si je n’ai personnellement pas besoin d’imprimante à la maison, au travail j’aurais malheureusement bien du mal à m’en passer.

Je fais bien évidemment de mon mieux pour imprimer le strict minimum et je fais aussi attention à plein de petits détails afin de ne gaspiller ni énergie, ni encre, ni papier. Voici donc mes 10 astuces pour réduire l’impact écologique de chaque impression.

10 astuces pour imprimer sans gaspiller ecologique echosverts.com

1

Réduire les marges de ses documents de type Word permet d’inclure plus de texte sur chaque page et ainsi parfois d’éviter l’impression d’une feuille entière pour quelques lignes à peine.

2

Il existe plusieurs police de caractères écologiques, comme Ryman Eco (que j’utilise) ou Eco Font, que l’on peut télécharger gratuitement. La particularité de ces polices de caractère est que des sillons ou des trous sont incorporés dans chaque lettre, réduisant ainsi la quantité d’encre utilisée à l’impression.  

3

En plus ou à la place d’utiliser une police de caractère écologique on peut aussi réduire la taille des caractères. La taille 12 est souvent utilisée par défaut mais plusieurs polices restent lisibles si on réduit leur taille à 11, 10, voire 9. Pour Ryman Eco, la taille 10 suffit par exemple. De même, on peut réduire la taille des espaces entre chaque paragraphe. Personnellement je trouve que 8 suffit généralement. Comme pour la réduction des marges, cela permet de gagner quelques lignes d’écriture sur chaque page.

4

Relire attentivement un document avant de l’imprimer pour corriger ses erreurs permet d’éviter de l’imprimer pour rien une première fois ! Et au cas où malgré cette relecture une erreur nous aurait échappé, il est préférable d’imprimer un exemplaire du document et de le relire avant d’en photocopier plusieurs exemplaires si besoin.

5

Enregistrer ses documents sous format PDF plutôt que sous Word permet, quand ils contiennent plusieurs pages, d’en imprimer 2 au recto et 2 au verso en format paysage. Ainsi on réduit le nombre de feuilles utilisées par 2, ce qui est particulièrement avantageux pour les gros documents. À défaut de vouloir imprimer sous ce format-là, on peut au moins faire l’effort d’imprimer en recto-verso !

6

Si l’on doit imprimer un article ou une page d’un site internet par exemple, on n’a généralement pas besoin des publicités qui les entourent ou des images qui les accompagnent. Dans ces cas-là on peut soit copier et éditer le texte sous Word avant de l’imprimer ou bien utiliser le site Print What You Like pour sélectionner les parties à imprimer directement sur le site.

7

On imprime parfois du texte ou des images qui contiennent quelques couleurs sans intérêt dans notre usage du document. Il convient alors de faire attention à choisir le mode d’impression en noir et blanc si jamais ce n’est pas l’option par défaut.

8

Imprimer les documents en mode brouillon quand cela est possible permet de diminuer la quantité d’encre utilisée lors de l’impression. La qualité de l’impression est généralement correcte.

9

Avoir à côté de l’imprimante/la photocopieuse une boîte où les utilisateurs/rices peuvent y déposer leurs imprimés ratés/inutiles ayant une page vierge, permet à d’autres de les réutiliser pour imprimer certains documents « brouillons ». Et dans tous les cas, il va de soi qu’il vaut mieux utiliser du papier recyclé pour toutes ses impressions !

10

Saviez-vous que beaucoup de cartouches d’imprimantes contiennent encore de l’encre alors qu’elles indiquent être vides ? C’est la ruse des fabricants pour nous obliger à consommer et à dépenser toujours plus… Heureusement, il existe quelques astuces, ici et , pour utiliser la dernière goutte d’encre de chacune de ses cartouches !

Ordinateur portable bureau

Lesquelles de ces astuces utilisez-vous déjà pour imprimer sans gaspiller ? En connaissez-vous d’autres ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Quotidien, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour 10 astuces pour imprimer sans gaspiller

  1. Mathilde dit :

    Génial la police Ryman Eco ! Personellement je la trouve géniale et si en plus elle est écologique … plus qu’à télécharger !
    Merci pour la découverte.
    Bises.

  2. Clémentine dit :

    Oh lala oui, c’est tellement vrai pour l’encre des imprimantes. Notre toner a fonctionné plus longtemps après qu’on ait collé un petit bout de papier dessus qu’avant qu’il nous dise qu’il n’avait « plus » d’encre… C’est totalement hallucinant et scandaleux !!

  3. Je viens de télécharger Ryman Eco!
    Je vais également lire les articles pour utiliser l’encre jusqu’au bout!
    Sinon quand j’imprime des timbres, je peux réutiliser la même feuille.
    Sinon, je garde ces feuilles pour au cas où j’aurais besoin d’écrire des ptits mots dans mes courriers, comme bloc note, etc. Je jette jamais!

  4. JULE dit :

    Je suis justement en train de préparer un article sur « l’informatique écologique »! Je mettrai un lien vers ton article dans la section impression, car je ne pense pas pouvoir faire plus complet que toi! 😉

  5. Et aussi pensez à faire recharger vos cartouches d’encre (par exemple chez Cartridge World). Vous économisez sur les emballages plastiques en réutilisant vos anciennes cartouches « vides » et aussi sur votre facture: moitié prix en général par rapport au rachat de cartouches « neuves » 🙂
    Pour ce qui est du papier, je n’hésite pas à utiliser le verso de feuilles qui ont déjà servies quand j’imprime un document juste pour moi.
    Merci Natasha pour ce très article très complet!

  6. Belinda dit :

    merci pour tous ces points. Je vais voir pour me télécharger les polices. Comme je suis à la maison les enfants me demande souvent des coloriages, et on privilégie d’en mettre deux sur une seule feuille et cette dernière est bien souvent un brouillon (rapporter par papa du travail 🙂 et je les utilises aussi pour imprimer mes recettes 😉 ), on n’utilise que les feuilles blanches lorsque les coloriages sont destinés à être offert (aux maîtresses, à l’amoureux etc etc)
    la cartouche en général j’attends vraiment que les impressions soient illisibles pour les remplacer (et je les mets dans des bacs de recyclage au collège de mon fils) mais du coup ce point m’intrigue je vais donc voir le lien 😉
    je réfléchis sérieusement à garder mes recettes dans l’ordi en format PDF par exemple pour éviter de les imprimer mais je ne me suis pas encore penchée sur la question 😉

  7. minimalisons dit :

    c’est vrai que c’est un vrai problème… Une astuces pour utiliser sa cartouche d’encre jusqu’au bout : lorsqu’elle indique être vide (ou que cela fait plusieur semaine que l’on s’en ai pas servi) il suffit de la passer sur un mouchoir ou une éponge humide… et hop ! c’est reparti ! je le souvent et ça marche bien 🙂
    Merci pour tes idées !

  8. poli dit :

    Merci beaucoup pour ton article. J’évite le plus possible d’imprimer, et je recopie astuces, recettes et modèles de tricot dans des cahiers. Un peu long et fastidieux mais plus écologique.
    J’ai aussi gardé les cahiers de recettes de mes grands-mères, c’est sympa de retrouver leur écriture quand je cuisine !

  9. LaTourStudio dit :

    Merci pour ces astuces, qui nous aident à avoir un bureau plus vert! Je partage sur ma page Facebook!

  10. Ping : Pourquoi je préfère les livres aux liseuses ? | Échos verts

  11. Ping : 10 idées de bonnes éco-résolutions pour 2016 | Échos verts

  12. Gael dit :

    J’ai acheté des cartouches remplissables sur internet avec 4 flacons en 2012 ou 2013, et je suis seulement sur la fin des flacons… quand je dois faire un nettoyage des têtes (ce qui arrive souvent vu que je n’utilise pas l’imprimante régulièrement), je ne pleure plus (avant, un nettoyage=4 cartouches, et même en générique ça finit par coûter un rein). Ca fait moins de déchets, moins d’argent gaspillé, et je n’ai plus à me déplacer en urgence au magasin pour acheter des cartouches. J’avais commencé par aspirer l’encre restant dedans qd l’imprimante m’obligeait à les changer (mon imprimante précédente ne m’obligeait à rien du tout^^), mais c’était embêtant (les cartouches étaient encore à moitié pleines quand même!). Donc pensez-y, ça vaut vraiment le coup si vous ne pouvez pas passer au toner!

  13. Lili dit :

    J’ai scotché un pense-bête sur le tiroir à papier de mon imprimante : je ne me souvenais jamais du sens pour pouvoir imprimer le verso de la feuille… du coup, il m’est arrivé d’imprimer trois fois pour parvenir à utiliser une feuille déjà utilisée au recto.
    Reste à trouver comment remplacer le scotch…

  14. Ping : Zéro déchet : informatique écologique – LE BLOG DE JULE

  15. Manon dit :

    J’utilise la plupart de tes astuces et d’ailleurs ton article est hyper complet 🙂
    Malheureusement, je suis entrain de rédiger mon mémoire de fin d’étude et pour corriger la totalité de mes fautes, je suis obligée de l’imprime, sinon j’en oublie obligatoirement.
    Mais attention, toujours en noir et blanc, recto/verso et sur papier brouillon 😉

    On minimise l’impact ! 🙂

  16. qwerty dit :

    Bonjour,

    sur mon blog, j’ai décidé de faire un test pour voir quelle est la police la plus écologique, deux critères pour cela : le nombre de caractères par page et la quantité d’encre nécessaire pour imprimer une lettre (j’ai compté les pixels, mais j’ai pas trouvé d’autres solutions plus pertinentes). Sur le tableau final où j’ai voulu essayer de synthétiser avec une méthode reproductible, j’ai remarqué que, grosso modo, Spranq et Ryman avait paradoxalement un mauvais score. Je recommande d’utiliser une police type Baskerville ou Garamond qui, outre leur aspect esthétique économise de l’encre, mais plus que des polices trouées.

  17. Ping : Un invincible été » Meal planning : comment j’organise mes repas (+ printables)

  18. Anne dit :

    Le contre exemple de ma cheffe: elle reçoit un courriel de sa propre hiérarchie adressé à environ 50 personnes, pour nous annoncer une date quelconque, un séminaire. L’info réelle prend 2 lignes. Nous sommes 4 personnes concernées par cette information.

    Procédure actuelle:

    sauvegarder par une impression pdf le message, en rendant visible la liste des destinataires (pour savoir qui l’a eu) (on ne sait jamais, le message pourrait s’autodétruire)
    impression papier (heureusement nos copieurs font du recto verso par défaut): souvent cela donne une impression de 2 feuilles, la première avec les destinataires et la dernière avec les signatures et/ou le message « n’imprimer que si nécessaire » et entre les deux 15 lignes de blabla pour 2 lignes intéressantes et soulignées de gras dans le message.
    transfert du message aux personnes concernées,
    PHOTOCOPIES du message (les 3 pages bien sûr): pour qu’elle soit sûre qu’on ait bien eu l’info…

    Quand on sait que l’administration prépare un projet « zéro papier » pour le 1er janvier 2020, je ris!

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s