Pourquoi et comment éviter le plastique en cuisine ?

L’un de mes premiers éco-défis, il y a bientôt 2 ans, était de bannir les sacs plastique de mon quotidien et quelques mois plus tard j’ai également entrepris d’éviter le plastique dans ma cuisine. Grâce à différents types de sacs et d’emballages réutilisables ainsi que de nouvelles habitudes lors des courses et en cuisine, j’ai réussi à réduire la présence de cette matière aussi toxique pour la santé que pour la planète dans mon quotidien.

En effet, je n’achète que des fruits et légumes sans emballages, la plupart des rares produits préparés que je consomme encore sont vendus dans des bocaux en verre (tomates séchées à l’huile, purées d’oléagineux etc.), le lait de coco est le seul aliment en boîte de conserve avec lequel je cuisine et en plus de refuser systématiquement les sacs plastique, je n’utilise plus de sachets de congélation, ni de film étirable.

Sacs en toile courses en vrac- echosverts.com

Pourquoi et comment éviter le plastique ?

Pour en savoir plus sur la nocivité du plastique et sur les alternatives qui existent, je vous propose de découvrir le dossier que j’ai rédigé à ce sujet sur le site de Générations Cobayes.

Néanmoins, il faut reconnaître que bannir entièrement le plastique de son quotidien et de sa cuisine en particulier n’est pas évident. En effet, nous dépendons de beaucoup d’objets dont les alternatives au plastique n’existent pas (encore) ou sont peu accessibles.

En outre, se débarrasser d’objets en plastique que l’on possède n’est pas forcément la meilleure solution non plus. Jeter des objets en plastique en bon état serait synonyme de gaspillage et les donner à d’autres personnes ne serait pas très éthique à mon sens  – à moins que ces personnes soient conscientes des impacts sanitaires et écologiques du plastique et qu’elles reconnaissent que ça leur est bien égal !

filet fruits et légumes sans plastique zéro déchet cuisine echosverts.com

Que faire du plastique qui reste ?

Personnellement, voici comment je m’y suis prise et où j’en suis dans ma chasse au plastique commencée il y a plus de 2 ans déjà…

Les sacs plastique 

Étant donné que je me suis organisée pour avoir de quoi transporter n’importe quel achat sans sac plastique, je n’en ramène jamais chez moi. Il arrive malgré tout que je me retrouve avec un sac plastique sur les bras quand les invités de passage en laissent derrière eux. Dans ce cas, je les garde et je les mets de côté pour les fois où d’autres invités repartiraient avec quelque chose qu’ils n’ont pas de quoi transporter.

Les boîtes en plastique

Avant d’utiliser des bocaux en verre ou des boîtes en inox, j’utilisais essentiellement des boîtes en plastique pour conserver et transporter différents aliments. Quelques unes ont été récupérées par des amis qui les voulaient volontiers. Pour le reste, je les utilise soit pour ranger divers objets non alimentaires, soit pour y conserver des aliments froids. Il faut savoir que le risque de transfert des phtalates du plastique aux aliments est provoqué par la présence de gras ou de chaleur. Quand j’aurai assez de contenants en verre ou en inox pour stocker tous mes aliments, je bannirai définitivement les boîtes en plastique de ma cuisine et j’utiliserai celles qui me reste à d’autres fins.

boîte plastique cuisine echosverts.com

Les ustensiles de cuisine

J’ai également plusieurs ustensiles qui contiennent du plastique : une passoire, une essoreuse à salade, une râpe à fromage et une mandoline… Étant donné qu’ils sont en bon état et que les aliments ne sont jamais en contact avec ces ustensiles très longtemps, cela ne me dérange pas de les garder. Néanmoins, s’ils s’usent un jour et que je ressens le besoin de les remplacer, je chercherai des alternatives sans plastique.

plastique cuisine echosverts.com

Les appareils électroménagers

Je ne pense pas qu’il existe des appareils électroménagers sans plastique… Parmi ceux que nous avons et qui contiennent du plastique, il y a un frigo/congélateur, un lave-vaisselle, une cafetière, une bouilloire, un grille pain, un blender/hachoir et bien que certains d’entre eux soient essentiellement en inox, ils ont quelques ou plusieurs parties en plastique. Ce sont des appareils, certains donnés ou achetés d’occasion, dont nous ne sommes pour le moment pas prêts à nous passer et que nous remplacerions certainement s’ils étaient amenés à s’user.

appareil ménagers plastique cuisine echosverts.com

Les emballages alimentaires

Alors que j’étais  sur le point de bannir les emballages alimentaires de ma cuisine lorsque je vivais au Canada où je m’étais organisée pour acheter en vrac, depuis que je vis en Allemagne j’ai fait un gros pas en arrière… Ici le vrac n’existe pas vraiment en dehors de rares boutiques exotiques où l’on peut trouver quelques ingrédients comme les épices ou les fruits secs vendus au poids- malheureusement ce n’est jamais bio !

Tous les aliments de base secs sont donc, à mon plus grand désarroi, emballés dans des sachets en plastique : farines, flocons, lentilles, légumineuses, graines etc. Arrivée à la maison je les transfère dans mes jolis bocaux en verre histoire que tout ce plastique soit au moins hors de ma vue ! J’espère qu’un jour le concept Original Unverpackt, le seul magasin allemand sans emballages qui s’est ouvert à Berlin l’an dernier, fera des petits à travers le pays…

emballage plastique cuisine echosverts.com

Comme en avait témoigné Jay, co-fondateur de Vivre sans plastique, il n’est pas toujours évident de fuir le plastique en cuisine et on ne peut pas non plus s’en débarrasser du jour au lendemain : tout jeter ne serait pas écologique et tout remplacer ne serait pas économique ! Le plus important reste d’éviter les plastiques reconnus comme étant toxiques en priorité et d’adopter les alternatives quand elles existent et quand on en a les moyens.

Pour découvrir les marques qui proposent des alternatives sans plastique et sans BPA pour les objets du quotidien, je vous conseille de faire un tour sur ces boutiques en ligne :

Bocaux verre cuisine sans plastique zéro déchet echosverts.com

Où en êtes-vous dans votre chasse au plastique dans votre quotidien et dans votre cuisine ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Alimentation, Quotidien, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

55 commentaires pour Pourquoi et comment éviter le plastique en cuisine ?

  1. Julie dit :

    Personnellement, j’arrive à acheter de plus en plus en vrac pour tout ce qui est de l’épicerie. Ma grosse difficulté reste d’oser refuser le sac plastique chez le boucher ou le fromager.
    Ça me demande un gros effort et je n’ose pas toujours le faire!!

    • Pour ne pas me retrouver dans la situation où je dois dire non au sac plastique, je sors mon sac en tissu à l’avance et je le tends au vendeur/à la vendeuse ou j’annonce d’emblée que je n’aurai pas besoin de sac… J’espère que tu finiras toi aussi aussi par trouver une astuce pour ne pas te sentir mal à l’aise et oser dire non 🙂

  2. June dit :

    Merci pour cet article qui arrive juste au moment où je cherche à me débarrasser le plus possible du plastique. Je garde tous les pots en verre mais je trouve que les contenants ne sont jamais suffisants… Sinon, j’aime beaucoup les sacs en tissu que nous voyons sur les photos et j’ai très envie de m’en confectionner un aussi 🙂

  3. carole cr dit :

    Pour l’instant on réduit les déchets en évitant d’acheter sous emballage et on refuse les sacs en plastiques…. Mais j’ai encore plein de sac en plastique que je recycle pour re-acheter les fruits et légumes en supermarché. Quand ils ne seront plus utilisables, je passerai aux poches en tissus.
    Mais c’est vrai que le plastique n’est pas facile à être éliminer à 100% d’une cuisine, mais on va s’y approcher 😉

  4. O'Kryn dit :

    Dans ma chasse au plastique, je progresse doucement.
    J’ai commencé par ne plus accepter les sacs en plastique dans les petits magasins où c’était encore distribué. J’utilise systématiquement des sacs ou cabas réutilisables pour transporter le tout. Je compte coudre sous peu des sacs en coton pour éviter d’être en contact avec des matières synthétiques quand je transporte mes produits. Et je vais tenter aussi d’amener mes petits sacs pour me servir en fruits et légumes. Je suis à la campagne et ça risque d’être difficile à négocier.
    Dans ma cuisine, je choisis préférentiellement des boites en carton sans plastique intermédiaire (céréales, fruits secs, sucre, …) ou des emballages en papier (farine). Pour ranger mon riz et mes pâtes, j’utilise des bocaux et je colle dessus des étiquettes avec les temps de cuisson. Je viens aussi de remplacer 2 saladiers en plastique par un en verre et l’autre en inox. J’ai changé ma louche, mon écumoire et mon fouet en silicone (pour moi, c’est proche du plastique) par des versions en inox.
    Niveau appareils ménagers, je vais donner mon cuit-vapeur en plastique et ne conserver que ceux en bambou. Mon mixeur-plongeur va être remplacé prochainement par un version avec le plongeur en inox.
    Il reste d’autres éléments à remplacer comme les tupperwares mais je n’ai pas la place de mettre des bocaux dans le congélateur. Pour l’instant, je transvase dans un contenant neutre pour le réchauffage.

    • Merci pour ce partage ! J’aimerais tant que plus d’aliments soient proposés dans des emballages papiers ou cartonnés ici… mais même quand ils le sont, il y a une fine couche de plastique à l’intérieur 😦

  5. Le Trèfle dit :

    Personnellement, j’ai remplacé tout ce que je pouvais car je ne voulais pas exposer mes enfants à des perturbateurs endocriniens.
    Pour l’essoreuse à salade, j’en ai trouvé une en inox chez Habitat! (le bol extérieur).
    J’attends de trouver un robot avec bol en verre pour en acheter un!

    • En effet il y a de jolies essoreuses en inox ! Si un jour tu trouves un robot avec un bol en verre, tiens-moi au courant STP 😉

    • Orodruín dit :

      Coucou! 🙂 Pour le robot je sais que le Thermomix possède un bol et des couteaux rout inox par contre quasiment tout le reste est en plastique et c’est très onéreux en plus… j’ai résolu la chose en ne mixant que les préparations froides dans mon bol acrylique (lait d’amande, de noisette, purées d’oléagineux, ou légumes à râper) et les prépararions chaudes (type soupes) avec le mixeur plongeant en inox (comme celui présenté en photo dans cet article). Bon weekend.

  6. Le Trèfle dit :

    Euh, cela n’a rien à voir: où habitez vous en Allemagne?
    Ici, c’est Düsseldorf.

  7. Lolo dit :

    J’ai osé (avec un petit palpitant dans la poitrine) dire à mon pizzaïolo que je n’avais pas besoin de sa boîte en carton (j’avais amené une plaque de four) pour emporter la pizza… il m’a félicité en me disant que j’étais une extra-terrestre et que plus de gens devraient faire pareil car ça lui permettrait de baisser le prix de ses pizzas dans lequel l’emballage est bien sûr compté. Donc même si au départ, j’ai surpris le chef, finalement, ça s’est très bien passé et maintenant, il me reconnaît quand j’arrive avec ma plaque de four pour chercher ma pizza ;-), ça crée une complicité !

    • Oh mais c’est la meilleure histoire de la semaine (voire du mois !). Comme quoi, il faut oser… et se souvenir que même si on est nerveux/nerveuse au départ, on n’a vraiment rien à perdre ! Cela me rappelle la fois où je suis allée chez le glacier avec ma tasse et ma cuillère… Etant donné que je ne mange pas de blé, je ne peux manger les glaces en cône et ça m’ennuie à chaque fois de gaspiller un pot et une cuillère en plastique. J’y suis aussi allée le coeur battant… mais le glacier m’a servi dans ma tasse sans problème ! Merci beaucoup d’avoir partagé ton histoire qui m’a bien faire rire ! 🙂

    • jeff dit :

      Et combien vous coûte le déplacement pour aller chercher exprès votre pizza au lieu de la faire chez vous avec des ingrédients achetés en même temps que vos autres courses ?

    • Emilie dit :

      Jeff, permets-moi de répondre ceci : http://antigonexxi.com/2014/03/13/faut-il-etre-parfait-pour-etre-engage/
      On a tous nos objectifs, nos valeurs et nos compromis, et c’est au final notre diversité qui fait notre force !

  8. Aline dit :

    Cette semaine a été une semaine de courses dans tous les sens du terme. J’ai couru partout pour faire des courses :p
    J’ai cherché un magasin de savon où je pouvais acheter sans plastique, j’ai acheté des bocaux, des mouchoirs en tissu, et j’ai trouver des sacs assez grand et solide en tissu de coton bio.
    Et à chaque fois, j’ai dit « non merci, pas de sac j’ai ce qu’il faut » !!

    Je suis assez fière de moi car au final je n’ai ramené qu’un petit sac plastique car la dame a été trop vite…

    J’avance lentement mais surement dans ma vie sans plastique :p

  9. Planet Addict dit :

    Je partage ta frustration pour le vrac, c’est pareil pour moi ici. Beaucoup de condiments en plastique et les invites qui laissent des cadeaux. Pour le moment, je garde les boites en plastique pour conserver les aliments car je ne veux pas acheter d’autres contenants vu que je suis de passage. Je suis degoutée aussi, j’ai cassé le vase de mon mixeur et bien sur c’est un modèle où on ne peut le remplacer. Du coup il faut que je me fasse à l’idée de jeter le tout, mais cela me fait trop mal au coeur.
    Pour les sachets plasiqtes, je vais essayer d’en faire des creations, j’ai deja pas mal d’idees, et ça sortira bientôt sur le blog!
    Et j’adore l’histoire de la pizza sur plaque de four, vraiment à tester!! 🙂
    Encore merci pour ce super defi, j’adore voir les idées de tout le monde! Tu devrais faire un article qui combine les astuces farfelus de tous pour contourner les emballages!
    Bises

    • J’ai hâte de voir ton article avec tes idées upcycling pour les sachets plastique ! En lisant le commentaire au sujet de la pizza je me suis justement dit que ce serait sympa de réunir ce genre d’anecdotes dans un article 😉

    • blogplanetaddict dit :

      Héhé 😉
      Oui parce qu’il y a plein d’idées qui circulent sur le groupe et tout, mais j’ai pas le temps de tout lire et retenir!

  10. dublinecolo dit :

    Merci pour cet excellent article. Il est également très très (pour ne pas dire impossible) de trouver du vrac en Irlande. Pour les fruits / légumes, il a le marché mais pour le reste (dans les supermarchés ce n’est même pas la peine d’y compter!), j’ai uniquement réussi à trouver un produit vaisselle (le seul que je ne fabrique pas encore) et… De la bière artisanale ;). Je suis vraiment jalouse des magasins bios avec tout ce vrac en France.., un jour viendra…

    • C’est fou le décalage d’un pays à un autre ! Au Canada, c’est vraiment le paradis du vrac- même dans les supermarchés il y en a ! Du bio ET du non bio en plus ! C’est tout de même chouette que tu aies trouvé d’autres produits courants sans emballages 🙂

  11. salycile dit :

    Je trouve qu’éviter le plastique est au départ une gymnastique mentale. Un peu comme si on devait tout réapprendre, et surtout, réfléchir ! Pour trouver des alternatives, pour se dire « non, ça n’est pas utile de mettre ceci dans un sac plastique ».
    Je veux voir pour des sachets en tissus, je réfléchis à si je le fais moi-même, si je demande à ma maman (idée cadeau comme elle aime coudre ça peut lui plaire), ou acheter.
    Et pas pratique pour l’Allemagne… Dans le département de mes parents (Corrèze), j’ai montré à ma mère qu’un magasin de producteurs avait vu le jour sur la route qu’elle emprunte tous les jours pour aller au travail (pour qu’elle se dise « pas besoin de faire un détour »), et ils proposent des sacs en papier (qu’elle conserve, héhé, à force d’en parler je vois le changement chez mes parents, c’est agréable), et il y a aussi du vrac.
    Et pour là où je suis (Poitiers), un ami vient de me dire qu’une boutique en vrac allait bientôt voir le jour (j’ai hâte !), du coup je suis contente. 🙂

    • C’est vrai que de se défaire d’habitudes bien ancrées et d’adopter de nouvelles alternatives demande une certaine gymnastique mentale comme tu le dis : il faut tout questionner, bousculer ses repères, redéfinir ses besoins… Mais j’aime le fait que cela nous force à être créatifs et à revenir à l’essentiel 🙂 PS: je guetterai aussi cette boutique en vrac dont tu parles car Mister Vert vient de Poitiers du coup on y va de temps en temps 😉

    • salycile dit :

      Dès que je vois qu’elle est montée, j’en parle ! 🙂 C’est le genre de truc qu’il faut faire tourner !

  12. Cha Wool dit :

    Concernant la passoire, on peut simplement la supprimer ! Il faut juste mettre la salade dans un torchon, et secouer celui-ci en le tenant par les coins, au dessus d’une baignoire ou à l’extérieure (dans douche ça doit pouvoir se faire).
    Nos grand-mère le faisaient de cette manière là 🙂 .
    Sinon, nous avons banni pratiquement la totalité du plastique dans notre cuisine, seul reste le contenant de la lessive (qui enfin est bientôt finie et sera remplacé par de la lessive maison contenue dans un bocal), les contenants à épice puis mixer/frigo/machine à laver…

    • La passoire m’est indispensable pour égoutter les pâtes, les légumineuses, le quinoa etc. Je ne vois pas comment je pourrais faire sans. Je pense que tu parles plutôt de l’essoreuse- je sais bien qu’il existe d’autres alternatives et d’ailleurs je n’en avais pas avant de vivre avec Mister vert et donc j’utilisais aussi la technique du torchon 😉 Cela dit je ne vois pas d’intérêt à me débarrasser de notre essoreuse puisqu’on en a une; ce serait du gaspillage selon moi- du coup je préfère la garder jusqu’à ce qu’elle s’use. Après, on verra 🙂 C’est super en tous cas que tu aies réussi à bannir presque tout le plastique de ta cuisine !

  13. christine dit :

    Si je tiens compte du nombre de kilomètres que je devrais faire pour tout acheter en vrac je ne suis pas sûre que cela soit écologique. malgré tout je suis tenace quand je ne peux pas avoir en vrac je choisis les emballages carton: les spaghettis je n’en ai jamais vu en vrac!!! le boucher, le charcutier, le fromager etc… je présente un sac congélation ‘origine végétal’ avec curseur réutilisable, plus pratique que les flacons en verre , pour les fruits et légumes c’est filet coton .il m’est même arrivé de dire que j’étais allergique au plastique pour justifier ma démarche!!! pour les œufs j’ai une boîte en plastique sans BPA ! la crème fraîche le fromager accepte de me remplir mon bocal en verre. par contre pour le lait je n’ai pas de solutions. les appareils électroménager robots et compagnie j’attends leur fin de vie .L’essoreuse je l’ai remplacée par un torchon :méthode à l’ancienne !! ma passoire par une en inox, tous les contenants plastique je les ai envoyé au recyclage et acheté des contenants en verre, seule bémol le couvercle est en plastique !! il reste la cafetière, le grille pain etc…

    • Merci de partager tes astuces ! En effet, ça ne vaut pas forcément la peine de faire des kilomètres de voiture pour pouvoir tout acheter en vrac. Une autre idée pour les oeufs serait de simplement réutiliser une boîte d’oeufs en carton- option gratuite ET 0 plastique 😉 Quant au lait, tu pourrais le faire toi-même à base d’oléagineux si tu peux trouver ceux-ci en vrac. C’est tellement simple et rapide à faire !

  14. Horrie Audrey dit :

    Merci pour ce partage c’est très intéressant 🙂
    pour ma part je suis également dans cette démarche de bannir au maximum le plastique de chez moi.
    c’est donc super motivant de pouvoir lire le témoignage d’autre personnes
    Merci !

  15. Julie dit :

    Merci pour ce défi! Nous avions déjà entamé des démarches pour réduire nos déchets, mais avec votre défi, on est passe à la vitesse supérieure!
    Ce week-end ce fut gros tri des contenants en plastique, j’ai gardé ceux en bon état.
    Sinon, ici on compose et comme on a la chance d’habiter un village, nous achetons nos oeufs à une dame du village et un poulet ou un lapin de temps en temps à une autre. Nous achetons essentiellement nos légumes à un producteur en agriculture raisonnée à 2 villages de chez nous, et ce dernier vient de m’apprendre que je pouvais me procurer du lait cru chez un agriculteur du même village… Tout n’est pas bio, mais je me dis que c’est déjà local… Il m’a fallu juste oser demander si quelqu’un connaissait.
    Je confectionne aussi depuis deux mois mes propres éponges en tricotant des carrés à base de collants qui ont filés, c’est super efficace et joli. Mon compagnon quant à lui s’occupe de trouver des recettes pour les produits nettoyants et cie.
    La question qui me travaille encore est celle de la congelation… Nous avons investit l’année dernière dans un congélateur (pour conserver les surplus de notre potager – mes tentative de conserves ont toutes été un échec…), mais je n’arrive pas a trouver de solution pour des contenants qui ne soient pas en plastiques, car pour l’instant le budget n’est pas la pour remplacer les boîtes en plastiques par celles en vert avec couvercle en plastique… Quelqu’un a-t-il des alternatives? J’ai entendu parler de congeler dans des pots de confiture, mais cela me fait un peu peur.
    Je sais que cela sous entend quelques kilomètres en voiture, mais Freiburg n’est pas loin de l’Alsace (où nous vivons) et ici le bio et le vrac (même en grande surface) se développe. Peut-être qu’une virée en Alsace de temps à autre serait envisageable (ce serait même le monde à l’envers, vu le nombre d’alsaciens qui vont en Allemagne pour profiter des tarifs d’une célèbre droguerie).
    En tout cas, si jamais une ballade dans le nord de l’Alsace te tente (nous habitons près de Haguenau), toi et M. Vert êtes les bienvenus.
    Merci encore.

    • Merci à toi pour ce partage ! Nous n’avons pas de voiture donc venir jusqu’en Alsace pour faire nos courses ne serait pas pratique pour nous… Cela dit je pense en effet que de manière générale, cela vaut peut-être la peine de combiner une sortie loisirs + courses lorsqu’on a de meilleures options en dehors de chez nous. Dans ces cas il faut pouvoir faire le plein et stocker de grosses quantités pour ne pas avoir à faire ce genre de trajets plus d’une fois par mois je dirais. Merci pour l’invitation en tous cas ! Je ne connais pas du tout l’Alsace et c’est toujours plus sympa de découvrir un nouvel endroit avec des personnes qui connaissent le coin alors je garde ça en tête 😉

  16. GreenerDaddy dit :

    Bonjour, on s’y met mais les habitudes ont la vie dure ! Certains commercants jouent le « jeu » mais on n’est pas encore bien équipé, on reviendra lire vos articles pour s’en inspirer dans notre quotidien
    Merci

  17. Mathilde dit :

    Je réussi à me passer de sacs plastiques et de biens des emballages lors de mes courses (d’ailleurs, chaque fois où j’ose tendre ma boite au vendeur et une petite victoire pour la grande timide que je suis ^) mais dans le quotidien de la cuisine, c’est beaucoup plus délicat ! Ca demande de changer ses habitudes (le film plastique et les sacro-saint tup’) et de leur trouver des alternatives …
    Pour le moment j’essaye d’éliminer le film plastique et je stocke les aliments à conserver au frais dans des tupperwares justement, lesquels je compte remplacer progressivement par des contenants en verres et en inox.
    Et du coup, quelle genre de contenants utilises-tu au congélateur ?

    • C’est vrai que dans certaines situations, il faut savoir ‘oser’ et ce n’est pas toujours évident… Mais quelle satisfaction quand on y arrive 🙂 On congélateur j’utilise différents contenants : les boîtes en plastique qui me restent, celles en inox ou des bocaux en verre récupérés ici ou là.

  18. aemi dit :

    coucou! tu peux jeter un oeil sur tous les articles de mon blog avec le tag « vivre sans plastique » cela pourra peut être t’aider dans tes derniers objets… J’en parle régulièrement depuis longtemps! Où as-tu trouvé tes sacs? notamment celui un peu « mesh bag » qui est exactement le genre de chose que je cherche!!! bisous Aemi

  19. La Clamartoise dit :

    Bonjour,
    Je trouve ça très difficile d’éviter le plastique. C’est facile pour les sacs d’achat, mais pour le reste, il peut se glisser n’importe où. Par exemple: j’ai acheté une boite de thé bio et les sachets de thé étaient emballés individuellement encore dans un autre sachet plastique ! Des boites en cartons de légumes secs ou de riz : idem, il y a un sur-emballage plastique qu’on ne peut pas déceler au moment de l’achat… Je tente depuis peu de diminuer mes déchets et donc d’acheter en vrac et tout le tralalala et c’est là que je me rend compte que l’on est cerné par ce foutu plastique ! J’ai vu aussi le documentaire de France « emballages, le grand déballage » (c’est ce qui m’a déclenché mon « déclic ») : on produit du déchet, et beaucoup en plastique hyper polluant, avant même d’avoir commencé à consommer le produit.

  20. Blin dit :

    Bonjour et merci pour votre article tres interessant.
    Les bocaux est ce une photo de chez vous ?
    Si oui ou les avez vous trouvé svp
    J’ai cousu des sacs pour aller au magasin bio mais j aimerais trouvé de jolis bocaux pour ma cuisine et je ne trouve pas 😦
    Belle journée

  21. Jérôme dit :

    Bonjour

    Merci pour cet articles et tous les autres plus instructifs les uns que les autres.

    Comment et par quoi avez-vous remplacer les sacs poubelles ?

    Utilisez-vous un micro-onde ? Car je m’en sert beaucoup avec des pichet Micocook Tupperware.
    Ultra pratique pour réchauffer sans éclabousser tout l’intérieur du micro-onde voir cuire des pomme de terre en 10 minutes. J’ai bien des bols en verre mais rien en non plastique pour protéger des éclaboussures…?

    Je fais tous mes pains cocotte aussi dans l’Ultra Pro de Tupperware Je ne vois pas d’alternative à moindre frais (cocotte en fonte ou en céramique).
    Et j’ai appris dernièrement qu’il y a céramique et céramique. Il y a des céramiques pas de gamme ultra nocif pour la santé. Mais je ne sais pas les différencié vu que le fabriquant ne précise pas le type de céramique et le processus de fabrication.

    Merci pour votre retour d’expérience

    • Bonjour, j’ai parlé des différentes alternatives aux sacs plastiques (poubelles incluses) ici et . Je n’utilise pas de micro-ondes donc je ne peux vous donner de conseils à ce sujet. En effet, il faut se méfier de certains matériaux et les informations ne sont pas toujours évidentes à trouver.

  22. Ping : Dans ma cuisine : rangements et organisation | Échos verts

  23. Marie dit :

    Bonjour,

    Je voulais savoir si tu avais une alternative aux moules en silicone, par exemple ceux qu’on utilise pour faire des madeleines.

    Bonne journée (:

  24. Rosy dit :

    Bonjour,
    Connaissez vous une marque de bouilloire sans plastique, c’est à dire exclusivement en inox?
    Merci…

  25. Ping : Manger sain, éthique et écologique : mes priorités et compromis | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s