{Éco-défi} Vers une cuisine éco-éthique & minimaliste

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux différents manières de réduire mon empreinte écologique, j’ai rapidement pris conscience du fait que je pouvais faire une énorme différence en adoptant de nouvelles habitudes en cuisine. J’ai par la même occasion réalisé que ces changements me permettraient non seulement de réduire mon empreinte écologique mais aussi de me nourrir de manière plus saine et plus éthique.

Alors que les changements à mettre en place me semblaient évidents, dans la pratique, j’ai mis des mois à les appliquer : difficile de bousculer des habitudes culinaires et alimentaires profondément ancrées dans la société et depuis des années du jour au lendemain ! En outre, pour avoir une cuisine saine, éthique et écologique, il ne s’agit pas seulement de changer le contenu de son assiette : cela passe aussi par la réduction des déchets, le choix des matériaux, la réduction du gaspillage (eau, énergie, nourriture) etc.

Après avoir consacré quelques petits éco-défis autour du thème de la cuisine, en faisant la chasse au plastique et aux additifs alimentaires par exemple, je souhaitais consacrer un nouvel éco-défi plus approfondi à ce sujet pour en aborder les différentes facettes : vers une cuisine écologique, éthique et minimaliste. Si aujourd’hui ma cuisine et mon alimentation sont bien plus saines, éthiques et écologiques qu’elles l’étaient il y a un ou deux ans, il me reste encore beaucoup d’information à décortiquer pour savoir dans quelle direction m’orienter et quelques détails non négligeables à améliorer pour aller jusqu’au bout de ma démarche. Cet éco-défi se déroulera en 3 étapes…

Eco-défi cuisine éco-éthique minimaliste echosverts.com

Eco-défi cuisine éco-éthique minimaliste echosverts.com

Durant cette première étape je vous invite à partager vos astuces, vos expériences et vos connaissances pour tendre vers une cuisine écologique, minimaliste et bien évidemment pratique. L’objectif est d’épurer, assainir, désencombrer et organiser cette pièce pour qu’elle soit propice à l’inspiration et à la création culinaire et pourquoi pas faire de la place à de nouvelles habitudes… Pour cela, je vous propose de :

  • Trier la vaisselle et les ustensiles : déterminer ce dont on a besoin au quotidien ou régulièrement et mettre de côté ce qui nous encombre inutilement- les doublons, les accessoires superflus, les ustensiles que l’on utilise rarement où jamais, ceux dont on avait oublié l’existence…
  • Trier les appareils électroménagers : comme pour la vaisselle, cela vaut la peine de se demander si les divers appareils électroménagers qui prennent de la place sur notre plan de travail et dans nos placards nous rendent réellement et régulièrement service ou bien si l’on pourrait s’en passer.
  • Gérer le superflu : une fois le tri effectué dans la vaisselle et les appareils electroménagers, on peut s’organiser pour vendre ou donner son surplus. S’il l’on a peur qu’un ustensile ou un appareil vienne à nous manquer, on peut aussi le garder pour une durée déterminée dans un carton au grenier juste “au cas où” et le vendre/donner si l’on en a pas eu l’utilité une fois le délai dépassé.
  • Éviter les matériaux toxiques : plastique, aluminium, téflon… la quantité de matériaux toxiques pour notre santé et pour l’environnement sont particulièrement nombreux dans nos cuisines. C’est donc le moment de se renseigner sur les alternatives plus saines et écologiques qui existent.
  • Réduire les déchets : la cuisine est certainement la pièce où l’on produit le plus de déchets. En adoptant des alternatives réutilisables, sans emballages et compostables, on peut pourtant facilement réduire le volume de sa poubelle.

cuisine minimalisme appareils electroménagers echosverts.com

Eco-défi cuisine éco-éthique minimaliste echosverts.com

Durant cette seconde étape, le but est de faire le point sur le contenu de son assiette et de prendre le temps de s’informer sur l’empreinte écologique et l’implication éthique des aliments que l’on a l’habitude de consommer en se posant quelques questions clés :

  • D’où ça vient ?
  • Par qui est-ce produit ?
  • Dans quelles conditions est-ce produit ?
  • Quelles sont les ressources nécessaires à leur production, leur transport et à leur emballage ?

Ce sera l’occasion de faire le point sur les avantages et inconvénients de l’alimentation bio, locale ou de saison ainsi que ceux du régime paléo, végétarien ou végétalien et également de regarder de plus près les implications de la consommation d’aliments spécifiques tels que le cacao, le café, l’huile de palme, le sucre etc.

L’objectif ne sera pas de déterminer quel est le régime idéal ni quels sont les aliments à bannir, mais de partager des informations permettant à chacun-e de comprendre l’impact de ses propres choix pour manger en pleine conscience…

alimentation écologique fruits echosverts.com

Eco-défi cuisine éco-éthique minimaliste echosverts.com

Enfin, après s’être informé sur les différentes manières de réduire son empreinte écologique en cuisine et sur l’impact de notre alimentation, il y a des chances pour qu’on ait envie de changer une ou plusieurs habitudes afin que notre cuisine et notre assiette soient un reflet plus juste de nos valeurs et de nos aspirations. Durant cette dernière étape, l’idée sera donc de déterminer ses objectifs personnels pour les semaines et les mois à venir et de partager nos astuces et bons plans pour y parvenir. Que vous souhaitiez gagner du temps en cuisine, faire plus de préparations maison, manger bio sans dépenser plus, éliminer certains matériaux, remplacer certains aliments, végétaliser vos repas ou autre, le but sera de cette dernière étape sera de trouver les clés pour y arriver en douceur et à votre rythme.

Eco-défi cuisine éco-éthique minimaliste echosverts.com

L’éco-défi de mai

Beaucoup d’entre vous m’ont fait part de leur souhait d’avoir plus de conseils, d’astuces et de recettes autour de l’alimentation végétale– bien qu’on parlera des avantages éthiques et écologiques du végétalisme durant cet éco-défi, je n’avais pas prévu d’aborder l’aspect pratique de ce régime alimentaire… Alors pour que tout le monde s’y retrouve, j’ai un peu chamboulé le programme des éco-défis du reste de l’année afin d’aborder le sujet en profondeur dès le mois prochain : l’éco-défi de mai s’intitulera donc “Manger végé, varié et équilibré”. Alors il faudra encore patienter un petit mois avant d’approfondir ou de découvrir les joies de la cuisine végétale !

En attendant, j’espère que vous serez nombreux/nombreuses à vous inscrire pour relever l’éco-défi d’avril avec moi et à arborer fièrement cette bannière sur votre page Facebook pour inviter vos ami-e-s à relever le défi avec nous 😉 !

Pour échanger tout au long de l’éco-défi, je vous invite à rejoindre le groupe Facebook et pour en savoir plus sur le principe des éco-défis, les inscriptions et leur déroulement, je vous invite à consulter cette page.

Eco-défi cuisine éco-éthique minimaliste echosverts.com

Je m'inscris à l'éco-défi du mois

Nombre d’inscrit-e-s à ce jour (23/04/2015) : 763

Quels sont vos objectifs pour cet éco-défi ? 

 

Commentaires- Mettez-y votre grain de vert!

Cet article, publié dans Alimentation, Éco-défis, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

55 commentaires pour {Éco-défi} Vers une cuisine éco-éthique & minimaliste

  1. Emilie dit :

    Ces 2 prochains défis me parlent vraiment! Ce sont des questions que je me pose en ce moment et j’espère trouver de bonnes astuces pour faire une transition en douceur (homme à appâter en douceur oblige!). Merci pour tous tes bons conseils Natasha!

    • Je compte justement aborder la question de la transition vers une alimentation différente lorsqu’on est en couple au mois de mai 😉 En attendant, j’espère que les astuces partagées ce mois-ci te seront utiles !

  2. salycile dit :

    Ah, j’aime beaucoup cet éco défis également !
    J’ai pas mal de questions justement (comme par exemple, remplacer le plastique, par quoi ? L’inox c’est vraiment sans danger ?).
    En plus, pour la seconde partie de l’éco défis, j’ai eu des réponses durant mes études cette année, puisque j’ai eu l’occasion de faire une étude sur les circuits courts. Je voulais en parler sur mon blog, et maintenant que les partiels sont passés, il faut que je m’y mette !
    Du coup je file mettre la nouvelle bannière, ça intriguera bien quelqu’un 🙂

  3. Aline dit :

    Cet éco-défi s’annonce passionnant. Hâte de lire toutes les astuces ^^
    Pour ma part mon but premier est de cuisiner beaucoup plus et mieux, et ainsi tout préparer maison.
    C’est quelque chose d’assez compliqué pour moi qui n’aime pas cuisiner…

  4. cécile dit :

    Super!! j’ai hâte!!! 😀

  5. Taia dit :

    Super écho defi! Je suis vegetarienne à tendance vegan, passionnée de cuisine saine et simple, et prof de yoga! Et j’anime des ateliers de cuisine vegetale. J’ai hate de lire tes prochains articles, toujours passionnants ! Merci pour ce blog on ne peut plus enrichissant.

  6. Mathilde dit :

    Très belle idée! Je crois être déjà bien avancée sur la voie d’une telle cuisine, mais nul doute que je vais encore apprendre plein de choses :). Du coup, je partage, en espérant que ça touchera ne serait-ce qu’une personne de mon entourage!

  7. fedora dit :

    Je vais suivre ce défi avec intérêt !! j’ai déjà commencé la phase un en triant mes armoires et mes ustensiles mais je suis convaincue que je pourrais encore faire mieux ! j’ai hâte !!

  8. Le Trèfle dit :

    Personnellement, pas de plastique chez nous, j’ai même renoncé aux robots ménagers car leur cuve est toujours en plastique.
    Pas de téflon, ni d’alu, oui à l’inox!
    J’ai déjà trié la vaisselle car j’en avais assez des objets dépareillés.
    Je suis sure que je trouverai des astuces et nouvelles idées grâce à ce nouvel eco défi!!

    • Mon blender m’a lâché il y a quelques semaines et j’étais bien embêtée… j’aurais bien du mal à me passer de ce robot ménager car il me permet de faire un tas de choses maison (soupes, burgers, laits végétaux etc.) et donc d’éviter les déchets ! Malheureusement c’est en plastique, mais pas de ceux qui sont considérés toxiques alors je me dis que c’est déjà ça ! En tous cas, n’hésite pas à partager tes astuces pour te passer de robot ménager dans le groupe Facebook des éco-défis 😉

  9. Emilie dit :

    Mais quel défi prometteur ! 🙂 J’ai déjà intégré pas mal d’automatismes dans mes achats et je suis assez minimaliste en électro (une bouilloire et un mixeur sur pied).
    J’avoue être très intéressée par les alternatives aux tupperware et sur les astuces pour conserver des aliments au frigo par exemple sans avoir recours au film plastique (je sais que tu en as déjà parlé auparavant, cela a aiguisé ma curiosité !).
    Sinon, je rêve de me débarrasser de mes poêles en céramiques qui collent (je n’aime vraiment pas céramique) et ma vieille poêle avec du téflon pour deux belles poêles en fonte.
    Dans le cadre de manger avec sa tête, cela revient une fois de plus à s’assumer avec les autres, ce qui n’est pas toujours évident ! Chaque week-end chez mon père, ma mère nous ramène un dessert mais je n’arrive plus à manger les pâtisseries (trop sucrées à mon goût): résultat, elle est déçue et je me sens ingrate devant son attention…
    L’alimentaire et le social sont vraiment indissociables !

    • Je suis en train de réaliser qu’il y aura tant d’aspects à aborder durant cet éco-défi que j’aurais mieux fait de l’étaler sur 3 mois ! En effet, j’avais parlé des alternatives aux emballages plastique par ici et je prévoie d’aborder la question du végétalisme et du décalage avec les autres durant le mois de mai 😉 Merci d’être encore et toujours là, prête à relever ces éco-défis avec moi !

    • Emilie dit :

      🙂 tu vas devoir modifier ton planning une fois de plus !

  10. Clarisse dit :

    Super idée comme toujours depuis que j’ai découvert ton blog !
    Merci !!! les 2 défis me parlent vraiment

  11. Ping : Zéro déchet : la cuisine de Mélanie du blog Une vie sans gâchis | Échos verts

  12. Mathilde dit :

    J’avais hâte d’en savoir un peu plus sur ce défi ! C’est totalement raccord avec mes projets/envies/aspirations du moment, ça tombe vraiment a pic ! 🙂
    Je suis entrain de répeindre ma cuisine et j’ai envie de la simplifier et de mettre en place quelques alternatives auquelles je pense depuis un petit moment ( inspiré par ton blog et ton article sur les alternatives au plastique notamment ! )

    Pour cet eco-défi super motivant mes objectifs sont donc :
    – finir le tri dans ma vaisselles, ustensiles etc.
    – trouver une alternative au liquide vaisselle et remplacer mon éponge par des brosses.
    – me renseigner sur le compostage à Paris afin de trouver une solution pour mes dechets organique
    – essayer de faire complètement disparaitre le plastique et Particuliètrement dans le frigo et trouver une alternative au film étirable en plastique

    Au niveau de l’alimentation, je suis vegetarienne et je fais pas mal de trucs maison. Ton défi va etre l’occasion d’en faire encore plus et de m’essayer au végétalisme de facon plus régulière !

    Merci pour cette motivation et cette inspiration que tu nous donnes chaque jour avec ton blog, cela fait un petit moment que je te lis et je n’avais jamais pris le temps de te le dire 🙂

    • Merci beaucoup pour ton message Mathilde, tes mots me touchent beaucoup 🙂 J’espère que tu arriveras à atteindre les objectifs que tu t’es fixé ce mois-ci… pour le compostage à Paris je t’invite à commencer par regarder par ici et pour les alternatives aux emballages plastiques, par là. Si tu trouves des alternatives qui te conviennent vraiment pour le liquide vaisselle et l’éponge, ça m’intéresse 🙂

    • Mandarine dit :

      Pour remplacer le film étirable, j’ai peut-être une ébauche de solution : je stocke dans des boites en fer avec couvercles récupérées bien sûr (genre boites à gâteaux) et je mets au frigo. Résultat, pour l’instant, mes galettes faites maison pour le petit déjeuner se gardent beaucoup plus longtemps sans rassir. Je vais peut-être mettre un rond de tissu au fond de la boite pour ne pas que la nourriture soit directement en contact avec le métal. Faut que je teste. Moi, mon interrogation c’est de remplacer les éponges. Les brosses, comme tu dis, peuvent être une option à laquelle je n’avais pas pensé. Merci 🙂 Et les carrés de microfibres lavables, ça pourrait marcher en complément des brosses ?
      En tout cas, je trouve cet éco-défi très intéressant et je compte bien participer aux suivants car faire de l’écologie, en plus d’être bon pour la planète, c’est ludique 🙂
      Je me rends compte aussi que petit à petit mon raisonnement se modifie, que je prends conscience de mes actes et que j’acquiers de nouveaux réflexes. En devenant végétalienne, mon regard sur l’industrie agro-alimentaire et la condition animale a complètement changé. Cet éco-défi est dans la continuité de tout cela.

    • Merci pour ces astuces ! Tu fais bien de souligner le côté ludique de ces défis écologiques : cela est d’autant plus motivant que ça booste notre créativité je trouve 😉 Ravie de savoir que tu es déjà motivée pour les suivants !

  13. Anfofi dit :

    Bonjour,

    J’ai découvert ton blog récemment. Ton éco-défis du mois tombe à pic puisque depuis le début de l’année je suis en train de réfléchir à notre alimentation (et la modifier petit à petit) et de trier et réfléchir à ma cuisine. Hâte de pouvoir partager à ce sujet.

  14. mioumi dit :

    Bonjour Natasha,
    ça fait un moment que je suis ton blog j’aime beaucoup tes articles, je m’en inspire et ça me réconforte de voir toutes ces initiatives (il faut dire qu’au début je te lisais depuis le Japon, pays où la surconsommation est reine, avec une débauche d’emballage plastique hallucinante…) Donc ce défi m’intéresse bien sûr, mais j’ai une question bien spécifique : penses-tu parler de l’eau du robinet/en bouteille? (Désolée si j’ai raté l’info quelque part) j’essaie de réduire mes déchets mais j’ai vraiment un frein vis-à-vis de l’eau du robinet, à une époque j’utilisais une carafe filtrante puis j’ai lu que finalement ce qui était filtré n’était pas le pire (le plomb par exemple) qu’il fallait conserver l’eau filtrée au frigo (je déteste l’eau trop froide), etc. Du coup je rachète des bouteilles, peut-être est-ce une croyance irrationnelle mais j’ai l’impression que cette eau-là est meilleure.Par contre ça me désole de voir s’entasser ces bouteilles en plastique…du coup je suis perplexe…

    • Bonjour ! Je n’avais pas l’intention d’aborder la question de l’eau du robinet… Personnellement j’ai toujours bu l’eau du robinet sans me poser de questions (à part en voyage en Inde). A partir du moment où l’eau est potable, personnellement cela ne me pose pas de problème de boire l’eau du robinet… mais je n’y connais vraiment rien au sujet. Vis-tu dans un endroit où il est décommandé de boire l’eau du robinet ? Voici quelques astuces d’Idécologie pour purifier l’eau. J’espère que tu trouveras une solution pour ne plus acheter de bouteilles en plastique !

  15. Mélanie dit :

    Bonjour,
    Végétalienne et profondément écolo, je découvre ce blog via cette rubrique et c’est un réel plaisir ! Je me suis également abonnée à la page FB. Concernant le tri en cuisine, c’est à mon avis le plus difficile quand on cuisine énormément : blender, robot multifonction, extracteur de jus, mixeur plongeant, tous ont leur fonction et chez moi et difficile de m’en passer.
    En revanche j’ai déjà fait un tri dans la vaisselle et ça fait beaucoup de bien ! Reste à savoir que faire des appareil qui peuvent resservir : appareil à raclette 1x/an, en version végétalienne ca reste super bon, idem pour les fondues… Au plaisir de vous lire encore !
    Mélanie

    • En effet, quand on aime cuisiner (et recevoir du monde !) et que l’on cuisine beaucoup, le minimalisme en cuisine a ses limites ! Pour les appareils qui servent peu, une idée serait de les garder mais de les mettre à la disposition des voisins/amis, pour qu’ils servent davantage 🙂

    • Mélanie dit :

      Oui, c’est d’ailleurs ce que l’on fait avec nos voisins dans un autre domaine : le bricolage ! Je suis traiteur donc je prête mes gros robots et ustensiles au besoin et en échange je profite de scie sauteuse, disqueuse, perceuse…au lieu d’acheter pour m’en servir deux fois l’an !

    • Renaud dit :

      Hello, pour les appareils qui servent peu, l’appli Mutum permettrait de mettre en commun tous ces objets…. ce n’est que le début et je suis assez tentée pour m’y mettre !
      Maëlys

  16. Ping : Les Éco-défis d’Écho vert | Madame Doum

  17. Ping : Les 9 piliers d’une cuisine zéro déchet | Échos verts

  18. blogplanetaddict dit :

    C’est avec grand plaisir que je participe! D’ailleurs, je pense entrer dans le thème avec mon défi du printemps! Avant de jeter ou recycler, créons avec nos déchets 🙂

  19. bonjour, je suis bien contante de participer a ce défie, j ai déja changer beaucoup de choses dans ma consomation, mais je tante d amiliorer encore plus.ma cuisine est déja avec peux de vaiselles et peut d électo . et j aimerais changer mes quelques plats de plastique pour des pots de verres bois.enox. alors j avais penser fair une échange dans un comptoir usager.et j ai encore quelques zipploc7 ou 8 que je garde et lave et relave depuis un an mais j aimerais bien pouvoir avoir que du bio. alors je garde loeil dans les contoirs usager. je tente de ne pas acheter de produit neuf appart mes souliers et quelques vetement tres ocasionelement. j ador ce mode de vie
    merci a vous

  20. Ar Gwarc'h dit :

    Haha Natasha, je viens de me rendre compte que mon dernier article était dans la lignée de ton éco-défi du mois. J’aime ces synchronicités. Il me reste 9 jours pour approfondir entre guillemets ce défi car j’avais aussi prévu un article sur ma cuisine sans plastique (c’est fantastique!). Belle journée à toi 😉
    La Gwarc’h

  21. Ping : :: Ben, t’es vegan ou pas? (réflexions partagées) :: | Ar Gwarc'h Breizhek

  22. Ping : Peperonata : un air d’Italie vegan | Clémentine la Mandarine

  23. J’en suis à triller mon dressing (c’est long), et la prochain étape c’est la salle de bain et la cuisine. Pour la cuisine, j’achète déjà tout en vrac et de saison au marché, mais il y a plein d’ustensiles et de trucs en double (en triple) qui servent à rien, prennent de la place pour rien et sont mauvais pour la santé (en premier lieu je pense aux poêle teflon…). J’ai découvert cet éco défit un peu tard pour le relever, mais bon …je ferai le prochain 😉

    • Bon courage pour la suite du tri alors… même si l’éco-défi est terminé, j’espère que les articles publiés sur le blog sur cette thématique t’aideront à te motiver pour le relever plus tard 😉

  24. J’ai tout lu (et pas que sur la cuisine, je parle de tous les éco défis) 😉 Du coup j’ai tous les chantiers en même temps !

  25. Sunev dit :

    Ah, tous ces défis me plaisent beaucoup ! Dommage que je n’ai pas regardé ton blog avant (j’en ai entendu parlé de nombreuses fois et même liké sur FB pour me rappeler de le suivre). Le défi du mois d’avril m’intéresse particulièrement ! Notamment au niveau gaspillage alimentaire, puisque c’est mon boulot. J’aurais aimé partagé avec vous à ce sujet, mais de toute façon, j’ai pas de blog. ^^

    Bravo pour cette remise en cause perpétuelle de ton mode de vie. Je sens que je vais passer quelques heures sur ce blog à lire ce que j’ai loupé.

  26. Ping : Récap mois d’Avril | Make me green

  27. Ping : Livret de 10 recettes de plats végétaliens à télécharger | Échos verts

  28. Ping : Vers une cuisine éco-éthique et minimaliste : le bilan | Échos verts

  29. Ping : Le meilleur de 2015 | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s