Mes astuces pour une garde-robe minimaliste

Comme j’en parlais dans mon dernier article, il y a de nombreux avantages à avoir une garde-robe minimaliste… Mais si vous ne savez pas par où commencer pour vous constituer la garde-robe minimaliste qui vous correspond le mieux, voici mes astuces:

garde-robe minimaliste- cerner ses besoins

La garde-robe minimaliste des un-e-s ne ressemblera pas à la garde-robe minimaliste des autres, tant au niveau du contenu que de la quantité de vêtements, chaussures, accessoires… L’on peut cependant s’inspirer des méthodes utilisées par d’autres: par exemple, Courtney qui est à l’origine du Projet 333 propose de constituer sa garde-robe autour du chiffre 3, soit 33 pièces pour 3 mois. Pour Dominique Loreau, auteure de L’art de la simplicité, la garde-robe minimaliste tourne autour du chiffre 7: 7 tenues d’extérieur, 7 hauts, 7 bas et 7 paires de chaussures.

Exemple d'une garde robe d'été inspirée par le projet 333: 33 pièces pour 3 mois

Exemple d’une garde robe d’été inspirée par le projet 333: 33 pièces maximum pour 3 mois

D’après moi, outre le style, il est essentiel d’adapter sa garde-robe à son mode de vie, à son métier et à ses loisirs. Alors pour commencer, je vous invite à remplir cette fiche qui j’espère vous aidera à cerner vos besoins. Le but de cet exercice n’est pas forcément de se débarrasser du surplus s’il y en a, mais peut-être de commencer par réaliser que l’on possède déjà ce qu’il nous faut, voire plus, et ainsi éviter d’acheter de nouvelles pièces pour rien, surtout en cette période de soldes!

Pour vous aider à y voir plus clair dans ce que vous possédez déjà, vous pouvez également ranger tous vos vêtements à l’envers, aussi bien dans votre penderie que ceux empilés sur des étagères. Un mois plus tard, faites le point: lesquels avez vous mis et donc retournés depuis? Lesquels, au contraire, sont restés à l’envers? Pour ces derniers, il serait bon de se demander s’ils ont vraiment leur place dans votre garde-robe. À vous de voir ensuite si vous gardez, mettez de côté, transformez, donnez ou vendez votre surplus et les pièces malaimées.

Si à l’inverse vous réalisez, après avoir fait le tri, qu’il vous manque des pièces, on reparlera très bientôt des matières, teintures, marques et boutiques à privilégier pour se constituer une garde-robe non seulement minimaliste mais aussi éthique et écologique.

garde-robe minimaliste- couleurs

Comme en parle Marie-France sur son blog Save the Green, il est important de choisir des couleurs qui nous font du bien. Certain-e-s d’entre nous savent depuis longtemps et instinctivement quelles couleurs nous vont le mieux. Si ce n’est pas le cas, je vous conseille de prendre le temps de faire plusieurs essais, soit avec ce que vous avez déjà dans votre armoire, soit dans une boutique et de demander l’avis d’une personne en qui vous avez confiance et qui sera honnête avec vous.

Source: Trop top tendance

Source: Trop top tendance

Vous pouvez aussi regarder cet article de Modetic qui identifie les couleurs qui nous vont le mieux en fonction de notre teint et de notre couleur de cheveux de base/naturelle. Voici également les astuces de Pin Up Bio pour bien associer les couleurs. Une fois que l’on a effectué des essais et trouvé les couleurs qui nous mettent en valeur, on peut déjà faire un premier tri dans sa garde-robe, tout en gardant en tête la liste de nos besoins vestimentaires.

garde-robe minimaliste- morphologie

Beaucoup d’entre nous avons conservé de vieux vêtements, simplement parce qu’ils sont en bon état et/ou qu’ils nous vont encore… Pourtant, ces vêtements ne reflètent plus forcément notre style, notre âge, et/ou notre personnalité qui ont évolué depuis, ni notre morphologie.

morphologies

Tout comme pour les couleurs, il existe plusieurs guides pour nous permettre de déterminer quelles formes nous vont le mieux: voici celui du site Au féminin et vous pouvez également en recevoir un gratuitement par mail en vous inscrivant sur Pin Up Bio (dans la colonne de droite sur son blog). Après cette seconde étape du tri, on ajoute les vêtements qui ne sont pas adaptés à notre morphologie à la pile des vêtements dont on n’a pas besoin et des couleurs qui ne nous vont pas.

garde-robe minimaliste- gérer le surplus

Une fois que l’on a éliminé les vêtements inadaptés à nos besoins, les couleurs qui nous ternissent le teint, les formes qui ne nous mettent pas en valeur, les vêtements d’une époque révolue, les chaussures qui nous font regretter de ne pouvoir marcher pieds nus, les accessoires qui ne sont assortis à aucune de nos tenues, inutile de les garder sous prétexte qu’ils pourraient nous servir plus tard!

Surplus de vêtements- copyright

S’ils ne nous vont pas et que nous ne les avons pas mis depuis des mois voire des années, il y a peu de chance pour qu’on s’en resserve un jour. Vient alors le moment de donner, vendre, voire échanger ce dont on n’a plus l’utilité. Voici toutes mes astuces pour donner une seconde vie aux vêtements, chaussures et accessoires dont on ne veut plus.

garde-robe minimaliste- ne plus s'encombrer

Pour certains l’étape du tri est la plus difficile… pour d’autres, le plus compliqué c’est de ne pas se ré-encombrer. Donc pour commencer, il me semble important de bien organiser sa penderie/ses étagères/tiroirs à vêtements de manière à voir clairement tout ce qui s’y trouve et d’y avoir facilement accès. Pour dégager de la place, on peut également, en fonction des rangements dont on dispose, stocker ailleurs (dans une valise, au grenier etc.) les vêtements que l’on ne mettra pas à certaines saisons.

Vêtements rangés

De plus, fini le lèche vitrine: si l’on est accro au shopping ou qu’on se laisse facilement tenter par les belles choses ou les bonnes affaires, on ne rentre plus dans un magasin “juste pour voir”! D’où l’utilité de remplir cette petite fiche qui permet de savoir précisément ce qui nous manque et d’acheter en conséquence.

En outre, pour minimaliser le nombre de pièces que l’on possède, on peut privilégier celles qui s’adaptent aux 4 saisons, qui sont assorties les unes aux autres, ainsi que celles qui sont modulables. Ensuite, on peut jouer avec les accessoires (ceintures, écharpes, bijoux etc.), moins encombrants et plus faciles à revendre ou à emprunter, pour donner un nouvel air à une tenue, la rendre plus sobre, ou au contraire plus originale. Enfin, plutôt que de posséder certains articles, surtout ceux que l’on porte rarement ou pour les grandes occasions, pourquoi ne pas s’organiser pour les emprunter à l’une de nos connaissances, ou à défaut les louer via un site tel que Ziloc.

Inspiration

Pour plus d’inspiration, voici quelques articles écrits par des blogueuses qui ont fait leurs premiers pas vers une garde-robe minimaliste:

Garde robe minimaliste

Quelle est l’étape la plus simple pour vous… et la plus difficile?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Garde-robe, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

68 commentaires pour Mes astuces pour une garde-robe minimaliste

  1. Merci pour ce post superbement documenté, ça m’aide à y voir plus clair dans mon placard !

  2. Sbou dit :

    Bonjour à toutes…. Je vous propose de partager ma réflexion et mon expérience … Après des années à me poser toutes ces questions, j ai cassé ma tirelire… Ou plutôt je me suis fais offrir pour mes 30 ans un relooking…. Pas facile à faire accepter car je n étais pas habillée comme un sac mais je n avais jamais rien à me mettre ! Grace a cette expérience, j ai compris mes erreurs, et ce qui me va bien…. Une vraie expérience minimaliste… Pas de cadeau qui encombre mes étagères, un vrai bonheur que je continue à apprécier tous les jours… J ai éliminé tout ce qui ne m allait pas, donc je n ai que des choses que j aime et qui me rendent belle, je gagne du temps le matin, et je n ai même pas envie d acheter autre chose… Et si je craque, je craque pour quelque chose qui me va parfaitement… Je n acheté plus jamais quelquechose qui ne va qu’à peu près, ou de mauvaise qualité… Sur le long term, je suis certaine d’avoir amorti le coût du relooking….! Bon courage à toutes

    • Merci pour ton partage d’experience! Je n’y connais absolument rien en relooking donc en lisant ton commentaire, je me suis posée la question suivante: est-ce que les conseils donnés permettent d’adapter sa garde-robe sur mesure sur le long-terme? Car on change tous au fil des années: certains changent de morphologie, d’autres de travail, de lieux ou de style de vie… Qu’en penses-tu?

    • Sbou dit :

      C’est une bonne question …. J ai fais ce relooking il y a 7 ans…. Donc oui je dirai que cela marche sur le long terme… J’ai utiliser les conseils pour choisir ma robe de mariée, j ai pris 8 kg mais ça marche toujours…. Une fois que l’on a compris les couleurs qui nous vont, la texture aussi… Et les conseils que tu donnes sont excellents des basiques et quelques accessoires …

  3. Kolibri dit :

    Quel bel article récapitulatif avec tous plein de lien intéressants! J’aime beaucoup l’idée des vêtements qui se transforment pour faire plusieurs tenus. Un de mes morceaux favoris de ma garde-robe est un pantalon qui peut aussi faire un habit complet (en remontant le bas…) Je ne sais pas comment ça s’appelle, mais il est tellement beau et confortable qu’il m’a permis de réduire presque de moitié ma garde-robe d’été! Et les informations sur les couleurs sont vraiment pertinentes! J’étais un peu sceptiques au début, mais j’ai regardé la palette qui me correspondait et j’ai comparé avec les morceaux qui m’allait le mieux (selon mon avis et des avis extérieurs! 😉 ) et… ça concordait vraiment! Alors je m’y fis la prochaine fois, promis! 🙂
    Merci encore pour toutes ces infos!!

    • Je t’en prie Kolibri, je suis heureuse de savoir que ces infos pratiques te seront utiles à l’avenir. Je n’ai jamais eu de vêtements modulables; dommage qu’on n’en vende pas plus en boutiques car les rares modèles sur lesquels je suis tombée jusque-là étaient vraiment sympa et offraient des tenues/styles très variés et le tout grâce à une pièce seulement. Les créateurs de ce genre de vêtements sont de véritables artistes!

  4. Emilie dit :

    Je vais poser une question piège: ta robe du 2 janvier, penses-tu la réutiliser ? 😉
    Ton article est très bien construit, et ta petite fiche bien pensée !
    Il y a deux choses que je garde même si elles ne ne vont pas: mes 2 paires de chaussures à talons ! Deux fois j’ai du revenir pieds nus… mais c’est un des problèmes avec les chaussures: sur place, quand on est statique, ça va. Mais marcher avec, c’est une autre histoire! A moins que je ne sois pas faite pour avoir une démarche adaptée à la nouvelle situation en hauteur 😉

    • Je sais déjà que je vais la réutiliser au printemps 😉 Et j’espère bien à d’autres occasions par la suite… c’est l’avantage d’avoir choisi un saree plutôt qu’une robe de mariée « classique » car le saree peut se porter à diverses occasions. Moi aussi j’ai une paire de chaussures que je garde alors qu’elle ne correspond en rien à mes « critères » de garde-robe minimaliste: une paire de chaussures à talons aiguilles argentés et en satin rouge. Je les vais achetés à l’occasion d’un évènement que j’avais organisé pour faire une collecte de fond lors de la Journée Mondiale de la Femme et pour laquelle je dirigeais et jouais dans la pièce de théâtre « Les monologues du vagin ». J’avais proposé à chacune des actrices d’avoir un accessoire rouge sur scène… et quand j’ai vu ces chaussures, j’ai craqué! Pourtant je ne suis pas du tout une fille à chaussures, je trouve difficilement des modèles qui me plaisent. Celles-ci sont vraiment belles et presque confortable pour marcher 😉 Mais bien évidemment j’ai rarement l’occasion de les mettre… j’ai dû les porter 4-5 fois tout au plus en 7 ans. Mais elles sont si belles! Et elles me rappellent de bons souvenirs… Mais je crois que je vais finir par réussir à les donner… enfin, j’espère!

  5. fedora dit :

    Pour moi, il y a des étapes difficiles à chaque étape : une fois les évidence éliminées, comment trier ce qui reste ? faire ou pas une capsule ? pour y mettre quoi ? comment et où sélectionner des basiques ? Bref, la route va être longue mais je suis optimiste 🙂

  6. Moineau dit :

    Ça me choque de lire « Une fois que l’on éliminé […] les couleurs qui nous ternissent le teint, les formes qui ne nous mettent pas en valeur ». Si j’aime m’habiller en beige, quelle importance si ça me « ternit le teint » ??? Je m’habille d’abord pour moi, et si je suis à l’aise dans des vêtements « qui ne me mettent pas en valeur », je ne vais certainement pas les jeter parce que la société ne me trouve pas assez jolie dedans :-/
    Il me semble qu’on peut largement s’affranchir des étapes 2 et 3 (mais merci pour les autres 😉 ).

    • Je suis désolée de t’avoir choquée avec mes astuces. Jamais n’ai-je dit qu’il fallait s’habiller en fonction des couleurs et des formes qui plaisent aux autres! Bien évidemment il s’agit de se sentir bien dans ce que l’on porte- visiblement toi tu sais exactement ce qui te plaît et ce qui te va mais si tu suis les discussions depuis le début de cet éco-défi tu auras peut-être remarqué que beaucoup justement ne savent pas ce qui leur va ni leur plaît et n’aiment pas ce qu’ils/elles voient dans le miroir, d’où ma suggestion de demander l’avis des autres. Après, chacun-e fait comme il/elle veut! Mais personnellement non, je n’ai pas envie de porter des couleurs qui me ternissent le teint ni des formes qui ne me mettent pas en valeur parce que je ne me sens pas bien dedans. Cela n’a rien à voir avec la société mais mes préférences personnelles! Enfin, à aucun moment n’ai-je suggéré de jeter des vêtements; d’ailleurs je précise bien dès le début « À vous de voir ensuite si vous gardez, mettez de côté, transformez, donnez ou vendez votre surplus et les pièces malaimées. ».

    • Moineau dit :

      Ma réaction peut sembler disproportionnée mais je ressens vraiment un piège dans le fait de chercher auprès d’autrui ce qui « nous va bien », du moins si on le fait pour tout. Ponctuellement ça m’arrive d’hésiter sur un vêtement, de me dire « c’est joli sur le mannequin, mais sur moi ? » et de demander l’avis d’un proche ; mais demander de façon générale quelles couleurs porter me semble une forte soumission à l’injonction sociale « sois belle (et tais-toi) », et/ou le signe d’un manque de confiance en soi.

    • Mon article s’intitule « MES » astuces. Et non LA marche à suivre pour une garde-robe minimaliste. À chacun-e de prendre ensuite ce qui lui plaît dans mes idées et celles piochées ailleurs et de laisser de côté celles qui ne correspondent pas à sa manière de faire et voire les choses. Certains aiment avoir l’avis des autres et voir ce qui se fait ailleurs. D’autres non. Et ce pour différentes raisons. Personnellement je ne demande pas l’avis des autres et je ne m’inspire pas de mes lectures pour m’assurer de correspondre à des normes sociales mais simplement pour m’ouvrir à d’autres possibilités, m’en inspirer et petit à petit trouver les alternatives et les solutions qui me correspondent le mieux. Je présente donc ces liens pour offrir des sources d’inspiration et non imposer un modèle à suivre pour se soumettre aux normes de la société.

    • Moineau dit :

      Je ne voulais pas dire que tu voulais imposer quoi que ce soit ; plutôt que certaines injonctions patriarcales s’étaient imposées dans ton texte. Peut-être que c’est juste que j’en vois partout depuis que je lis des écrits féministes 😉

    • Béa dit :

      Merci pour ce chouette récapitulatif Natasha.

      Moineau je peux être d’accord avec toi de façon générale et ressentir une forme de rejet envers ce que la société nous dicte notamment en termes d’images corporelles, de normes etc Et je crois aussi qu’il est important de savoir s’affranchir dans une certaine mesure du regard des autres. Mais il ne me semble pas du tout que ce soit ce dont Natasha parle dans cet article. Au contraire. Nos échanges à ce sujet dans l’éco-défi, entre tous les participant-es sont honnêtes, sincères et bienveillants. Il s’agit pour moi des premières étapes pour se constituer une garde robe éthique qui nous corresponde et nous sommes différent-es. Il s’agit donc à travers une démarche collective de se réapproprier individuellement un aspect concret de nos vies, de réfléchir ensemble et non de se contraindre ou de porter des jugements.

      Belle journée tout le monde

    • Merci pour ton point de vue Béa. En effet, comme tu l’as souligné je ne souhaitais pas, en partageant ces idées, soutenir les dictats de la société mais plutôt proposer des pistes de réflexion et des outils pratiques pour que chacun-e puisse trouver ce qui lui convient, selon ses besoins, ses envies, ses aspirations et ses priorités.

  7. Linda dit :

    Très bon article. Merci.

  8. françoise dit :

    Bonjour Natacha,Pourquoi vouloir te séparer de tes chaussures rouges?Elles sont plus que des chaussures, elles sont pleines de souvenirs et te font du bien en les voyant .

    • Bonjour Françoise: parce que je n’ai plus de place dans notre rangement à chaussures et je les mets si rarement… mais ta dernière phrase me donne une idée: et si je les posais simplement sur une étagère, en guise de déco-souvenir d’un autre genre? C’est Mister Vert qui va être content! Merci pour l’inspiration 😉 PS: j’écris mon prénom avec un « s » à la place du « c » 🙂

  9. Johanna dit :

    Je rêve ou j’ai bien compris dans les commentaires que tu t’es mariée le 2 janvier…?? 🙂 félicitations !!!!! 🙂 🙂 🙂

    Avec mon copain on parle plutôt de PACS, mais l’idée de remettre sa robe me plait! Je m’étais dit une robe blanche assez simple, que l’on remet avec plaisir l’été venu!
    Ma mère s’est mariée en costume blanc, c’était très chic (d’après les photos) et réutilisable!

    Pour en revenir aux placards, je fais la même taille depuis 10 ans, et j’ai des vêtements qui datent donc de cette époque!!!!!! Ahah j’ai du mal à trier parce que tout me va…. mais j’ai honte, il y a encore qques pièces avec leurs étiquettes…. enfin, il y AVAIT car cet été je suis rentrée chez mes parents avec 25 kilos de fringues à donner à mes cousines, et dans ces valises il n’y avait que 8 ou 9 pieces pour moi pour 3 semaines et ça a été parfait!

    Malgré ce tri énorme, j’ai encore BCP BCP BCP de vêtements… ce que j’ai décidé de faire est de ne rien acheter tant que je n’ai pas usé jusqu’à la corde ce que j’ai!! Et à ce moment là je racheterai utile et uniquement des pièces qui s’accordent entre elles!

    Autrement dit prochain shopping dans 2 ou 3 ans! Et c’est très bien!

    • Tu n’as pas rêvé! Merci beaucoup Johanna, c’est très gentil à toi 🙂 C’est super que tu aies pu faire profiter tes nièces de tout ce que tu ne mettais plus! C’est vrai qu’en été on a besoin de très peu de choses! Je m’en suis bien rendue compte car ces dernières années, tout ce dont j’avais besoin pour les 3 mois d’été (habits, chaussures, trousse de toilette etc.) devait tenir dans une valise puisque je rentrais du Canada à la France. Du coup, j’ai réalisé que je n’avais vraiment pas besoin de grand chose en dehors d’un ou deux shorts, d’une robe et de quelques hauts! La garde-robe d’été est la plus facile à minimaliser je trouve.

  10. Johanna dit :

    Encore moi! 😉

    J’avais lu il y a qques années dans un magasine une réflexion: une fille disait lors d’un micro trottoir sur la mode qu’elle achetait très peu et exclusivement aux fripes, car elle préférait se prendre un aller retour Paris Barcelone plutôt qu’une petite robe noire dont on a toutes soit disant besoin!

    Et bien je partage tout à fait son point de vue!

    Je ne bois pas, ne fume pas, vais une fois par an chez le coiffeur et ai très peu consommé de vêtements sur les 2 dernières années: pas de scrupules si mes prochaines vacances me coûtent un bras!! :p

    • Je partage également son point de vue! De manière générale, je préfère mettre de l’argent dans des expériences, des bons moments à partager, plutôt que dans des objets. Mais je dépense encore beaucoup dans les livres…

  11. folie verte dit :

    Encore un article très complet, bravo et merci !! Et oui il faut être à l’aise dans les vêtements que l’on porte. J’ai bannis les talons, les robes et les jupes depuis que j’ai des enfants..Ce bête hein, mais il ne se passe pas un jour sans que je doive me mettre à genou pour récupérer un ballon coincé sous une voiture, ou que je cours après le petit qui s’emballe dans une descente avec son vélo :)))) A bientôt !

    • Merci beaucoup! Moi aussi j’ai banni les talons… pour tous les jours en tous cas! Et je ne possède qu’une seule jupe, que je peux porter aussi bien en hiver avec des collants qu’en été. Par contre, j’aime bien les robes pour l’été; c’est pratique d’avoir qu’une seule pièce à se mettre pour s’habiller je trouve! A bientôt!

  12. Lya dit :

    Merci pour ce billet. Je fais souvent du tri dans mes placards et je donne ce que je ne porte pas. Je n’ai donc jamais beaucoup de vêtements mais j’ai la faiblesse d’en racheter régulièrement de nouveaux que je ne porte pas toujours et je fais du tri…et je donne et…
    Je trouve quand même que l’exemple de garde robe d’été que tu mets en illustration est une garde robe bien fournie.

    • En effet, j’ai fait une simulation de garde-robe « 333 » pour l’hiver avec ce que j’ai et finalement ça fait déjà pas mal! J’espère que tu arriveras dorénavant à éviter d’acheter des vêtements que tu ne porteras pas 🙂

  13. christine dit :

    La morphologie, les couleurs, la saison, détermine un choix de vêtements , je pense aussi que le choix des matières est aussi importante car il faut aussi penser à l’entretien, le lavage etc…mettre trop de temps pour repasser, laver et sécher !!!!! l’été privilégier les matières qui ne se froisse pas c’est bien mais là on est dans le synthétique!! alors ??? en ce qui concerne les demi-saisons on retrouve d’une part la marinière et le pull ou gilet irlandais : une que l’on trouve partout en Bretagne l’autre : à vos aiguilles : un peu difficile à réaliser là on en a pour des années et si on ne sait pas tricoter il existe des ‘ateliers pour apprendre’ et même certaines marques de laines ont des tricoteuses !!

    • La question du choix des matières est prévue durant la phase 3 de l’éco-défi, c’est à dire dès aujourd’hui 😉 En effet, il est également important pour moi de choisir des matières qui ne nécessitent pas d’entretien particulier et surtout pas de repassage… car je n’ai jamais eu de fer à repasser!

  14. Cyrielle dit :

    Le tri est fait depuis ce matin ! J’ai rangé dans un petit sac mes habits d’été, je visualise mieux mes habits d’hiver. Dressing bien rangé. Et j’ai ainsi retrouvé un pull tout doux rouge pour en faire un coussin et un vieux polaire pour faire des cotons. Prochaine étape la garde robe de chéri, il est partant !

  15. Merci pour ce post qui va m’être d’une grande aide pour… renflouer ma garde-robe. J’ai gardé, je n’ai pas voulu éliminer pendant bien trop longtemps. Et finalement, peu de vêtements me conviennent encore : Tshirt trop courts, gilets à la fermeture cassée vieux de 12 ans (si si c’est véridique !)… Cela fait un moment que je veux réfléchir à quoi mettre dans ma garde-robe, pour enfin avoir des vêtements qui me correspondent, mais un minimum. Cet article est un condensé de bonnes idées 🙂

    • Merci Clémentine! Je comprends qu’on puisse se retrouver avec des vêtements aussi vieux… en quittant le Canada en juin dernier, j’ai laissé une tenue que j’avais déjà là-bas la 1ère fois que j’y étais allée, c’est à dire en l’an 2000!!! Elle était en bon état, alors je ne voyais pas l’intérêt de m’en débarrasser… pourtant je ne la portais plus! Elle aura voyagé celle-là et finalement c’est marrant parce que je réalise qu’elle finira ses jours à la case départ (ou peut-être pas d’ailleurs)!

  16. Merci beaucoup pour toutes ces bonnes idées. Je retiens celle des couleurs qui nous vont ou pas (découvrir à 32 ans que le marron ne nous va pas… il n’est jamais trop tard…). La dernière photo est-elle une photo de ton dressing ? Car elle fait très envie.
    Je suis dans le minimalisme de la garde-robe depuis un an, et encore en plein dedans. Mais mon armoire s’est bien allégée de la moitié de ce qu’elle contenait, et s’est enrichie de vêtements que j’aime vraiment, de bonne qualité, matières naturelles. Comme toi, j’ai choisi une robe de mariage que je pouvais reporter (100% soie, facile à laver, 5 euros sur le bon coin…), c’était il a 6 mois, et je l’ai déjà remise pour 2 occasions.
    Maintenant, je fais du shopping sur les vide-greniers, je trouve que c’est bien plus agréable que les magasins (et j’évite ainsi l’empreinte écologique des vêtements neufs, notamment les emballages individuels en plastique qui emballent presque tous les vêtements dans les magasins à l’arrivage), et on trouve à tous petits prix des vêtements de qualité, souvent de marque (pour ce que ça vaut…). Pour ces vêtements achetés, j’applique la règle « un qui entre, un qui sort », ce qui me permet de renouveler (très partiellement, car je suis exigeante concernant les vêtements qui « entrent » justement, j’ai une liste de 10 points à respecter, et si il en manque un, même si c’est un crève-cœur sur le moment, je n’achète pas) et d’améliorer ma garde-robe sans que l’armoire ne déborde. Pour ceux qui sortent, je donne, je vends (Bon coin, ou dépôt-vente), je recycle…
    Désolée pour ce long commentaire, mais merci vraiment pour cette série d’articles !

    • Nul besoin de s’excuser pour ce long commentaire! J’apprécie vraiment de lire les expériences et avis des autres et que certain-e-s comme toi prennent le temps de les partager! Comme toi je pense que la règle « un qui rentre, un qui sort » peut vraiment aider à éviter de s’encombrer, du moment qu’on a déjà tout ce qu’il faut. Je serais curieuse de connaître tes 10 points à respecter pour l’achat des vêtements 😉 PS: non la dernière photo n’est pas celle de ma garde-robe.

  17. Johanna dit :

    Je suis aussi curieuse des 10 points que doivent remplir les vêtements!!

    @Natasha: cet été je suis rentrée ‘chez moi’ CAD en Nouvelle-Calédonie où c’était la saison fraiche, à défaut d’hiver! J’ai ‘survécu’ 3 semaines avec 9 pièces, dont une robe prévue pour n’être portée qu’une fois au resto!

    Et finalement je me rends bien compte qu’en France en hiver je m’habille toujours avec les mêmes fringues!
    Depuis le début de l’hiver:
    3 jeans ( les mêmes que tte l’année…)
    2 tee shirts manches longues
    3 ou 4 t-shirts m courtes
    1 polaire
    3 ou 4 pulls
    1 veste en cuir et 1 manteau.

    Je dois VRAIMENT mettre en cartons le reste!!
    ^^

  18. Mes 10 points à respecter sont basés sur des critères très personnels, des choix qui me sont propres, mais les voici, sans ordre d’importance, puisque les 10 sont indispensables à l’achat :
    1. D’occasion, 2. Textile naturel, 3. De bonne qualité, 4. Indémodable (ou en tout cas, ne succombant pas à la mode éphémère du moment !), 5. Vraiment beau, 6. Léger et pas trop serré, 7. A ma juste taille, 8. Facile à porter et à laver, 9. Utile, 10. Un qui rentre, un qui sort.
    (Fortement inspiré des théories de Dominique Loreau…)

    • Merci pour ta réponse! Je pense en effet que chacun-e doit adapter ses critères en fonction de ses préférences personnelles/ses priorités/ses valeurs/son mode de vie… et j’essaie justement de préparer un petit guide qui va dans ce sens.

  19. dominique dit :

    Bon, alors, promis-juré, je vais m’y mettre : marre de voir des « au-cas où » dans ma penderie.
    J’ai bien apprécié le lien vers les couleurs qui nous vont bien. Mais pas convaincue par celui vers les vêtements qui vont en fonction de notre morphiologie : je sus A et je sais qu’il y a quelques vêtements proposés que je ne pourrai absolument pas mettre, c’est bizarre.
    Merci et Bonne continuation

    • En effet, je pense que certaines préférences, que ce soit pour les couleurs ou les formes restent vraiment propres à chacun. A nous de prendre ce qui nous plaît dans les astuces partagées et de les adapter à nos envies et à notre instinct 😉 Bon début de tri dans ta penderie!

  20. JOëlle dit :

    Je suis tes articles concernant la garde robe minimaliste avec un grand intérêt, ainsi que tous les com. super enrichissants et motivants. Je rêve de réussir ce challenge, mais je « garde tout » « au cas où ». J’ai commencé à réduire, non, à ne plus en rajouter avec l’astuce : un qui rentre, un qui sort, c’est dur, mais je m’y tiens et çà fait du bien. Je ne fais plus les boutiques (sauf pour une belle pièce au moment des soldes) mais les vide-grenier où « je craque » toujours … je déniche toujours de superbes articles, mais s’il ne me vont pas arrivée à la maison, de suite, je donne ou revends en faisant moi-même des VG. Ton astuce des couleurs est primordiale, j’ai fait moi-même « une clinique de beauté », après-midi avec une spécialiste pour étudier les couleurs qui nous correspondent, c’est génial ! quelle découverte ! je m’y tiens maintenant et ne craque plus pour le joli pull beige qui ne me va pas du tout au teint, çà réduit un peu les choix, c’est bien.
    Merci pour tous tes conseils et astuces, ton blog est une mine d’or ! j’adore ! dès que je lis ou relis tes articles, j’ai envie de me précipiter dans mon dressing et « d’attaquer ». Tu me motives vraiment, merci de partager et de nous aider dans cette démarche. Belle semaine. Amicalement de Perpignan.

    • Merci pour ce très gentil message JOëlle. Cela me fait tellement plaisir de savoir que les réflexions, astuces et informations partagées sur mon blog puissent inspirer certaines personnes à adopter des alternatives et des habitudes plus écologiques 🙂

  21. Potiron dit :

    Merci pour cet article. J’aime beaucoup l’idée de la fiche que je vais essayer de remplir ce week-end. J’ai fait un grand tri de mon dressing et me retrouve avec plein de vêtements dont je ne parviens pas à me débarrasser. J’attends avec impatience la suite.

  22. dominique dit :

    rhhh, je ne vais pas y arriver !!! j’ai commencé à trier, mettre de côté et voir ce qu’il me manque Samedi je suis aller faire les boutiques (je n’aime pas particulièrement ça) il me fallait un manteau car le mien commence à être tout bouloché (ça fait un peu clocharde) et des chaussures grises ou noires car en ce moment je n’ai que des marrons., Alors pour les chaussures OK, dans le premier magasin j’ai trouvé. Mais pour le manteau je suis allée dans mon magasin préféré et là plus de manteau à ma taille dans le genre du mien. J’ai craqué pour une jolie veste chaude, pas envie de chercher plus loin ni plus longtemps. Résultat, la moitié de mes fringues ne vont pas aller avec la veste parce que ça dépasse. ET en plus j’ai acheté aussi une tunique qui dépasse encore plus que le reste…. Il va falloir que je retape mon manteau avec mon rasoir anti bouloches pour pouvoir continuer à le mettre. Je crois que je retenterai la garde-robe minimaliste quand j’aurais plus de temps :
    – pour m’organiser et planifier avec les fiches et bien suivre tous les conseils
    – pour faire les boutiques.
    Bonne journée

    • Se créer une garde-robe éco-éthique et minimaliste n’est pas évident du tout… c’est bien pour ça qu’il s’agit d’un éco-défi 😉 ! Il faut parfois faire quelques faux pas avant de trouver les solutions et les alternatives qui nous conviennent. Il faut aussi être patients et accepter que l’on ne peut tout changer du jour au lendemain… Bon courage pour la suite 🙂

  23. Ping : GREEM 21: mon petit guide pour s’habiller responsable | Échos verts

  24. Ping : Vers une garde-robe éco-éthique & minimaliste: le bilan | Échos verts

  25. aemi dit :

    Merci pour le lien!

  26. Ping : Ne pas sortir la poubelle (1) | nous sommes tous des graines

  27. Ping : Le meilleur de 2015 | Échos verts

  28. Ping : Dans ma garde-robe (un peu plus) responsable #1 | Échos verts

  29. Ping : :: De capsules, de vêtements et comment être à sa mode :: | Ar Gwarc'h Breizhek

  30. mel dit :

    très belle article 🙂 personnellement j’ai vraiment du mal à m’habiller dans les couleur qui me vont bien ( je suis été) car je ne raffole pas du violet et j’adore la couleur corail ou pêche ❤ bref toute la saison du printemps ahah

  31. Ping : Vers une garde robe minimalisme - un tresor dans mon placard

  32. Anne dit :

    Je viens de faire un grand pas dans le « développement » de ma garde robe minimaliste: j’ai fait la liste de ce dont j’ai besoin:
    – 5 tee shirt d’été (qui font sous-pull l’hiver),
    – 1 polo (commandé et made in France),
    – 1 gilet (un des rare reliquat de cachemire que je conserve encore),
    – 1 pull noir (made in France, le Tricolore, en coton)
    – 1 pull de couleur (cadeau de Noël de l’an dernier)
    – 1 pantalon noir (je ne sais pas encore si je m’en couds un, si j’en achète un… pour l’instant je fini d’user un vieux pantalon qui ne me flatte pas mais bon, osef),
    – 1 jean (j’attends le salon du made in france pour trouver mon bonheur)
    – 1 robe noire (même problème que pour le pantalon: acheter ou faire? à moins que je garde un de mes robe classique),
    – 2 ou 3 tee shirt basique (autant dire que là je vais écrémer sec dans ma garde-robe)
    – 1 chemisier,
    – 1 veste « détente »,
    – 1 veste « élégante »
    – 1 doudoune,
    – 1 manteau d’hiver,
    – 2 pyjamas
    + sous vêtement et paire de chaussette (*7).
    Je pense en volume réduire de moitié ma penderie!

  33. Meteore17 dit :

    Bonjour ,merci Anne ,je vais recopier ta liste,,et c est vraiment suffisant,en attendant je viens de découvrir ce site ,pour m apercevoir,que j ai fait le contraire ,tout est étalé sur mon lit ,j ai vidé mes étagères et du coup épuisée ,je me suis allongée à côté de mon gros tas de vêtements ,et pris ma tablette pour trouver des conseils,merci à toutes pour vos astuces,je vais filer à Emmaus et faire une brocante avec le reste,hahaha!!! Quel travail,mais après ,qu’elle tranquilite,enfin ,j ai encore plus de bouquins que de fringues,mais la ,c est encore trop difficile pour moi,plus tard c est sûr,bonne soiree a toute,Meteore17 et merci à toutes

  34. soline dit :

    Bonjour,
    Je m’y suis enfin mise, j’ai fait un premier tri avec ce que je garde et ce que je donne et ce que je jeté au recyclage.
    Ensuite je suis perdue pour savoir quoi garder, j’ai bien vue les couleurs qui me vont et la forme que j’ai mais je voudrais simplifier la quantité.
    Quelle liste type recommanderais tu Natasha?

    • Bonsoir Soline,
      Il est difficile de proposer une liste type qui puisse correspondre à tous le monde car nous avons tou.te.s des besoins/styles de vie et lieux de vie très différents… J’espère toutefois pouvoir présenter le contenu de ma garde-robe plus en détail dans ma garde-robe plus en détail l’an prochain si ça peut inspirer certaines. En attendant, peut-être que cette fiche pratique pourrait t’aider ?

  35. Ping : Une garde robe capsule | Mam'Weena

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s