Pesto végétalien basilic et graines de tournesol grillées

Je me souviens très bien de la première fois que j’ai mangé du pesto de basilic fait maison. C’était à Sanary-sur-Mer où j’étais en vacances avec ma maman et mon frère il y a une quinzaine d’années. Un matin, sur la plage, nous avons fait la connaissance d’une Sanaryenne vraiment sympathique qui nous a proposé de venir déjeuner chez elle. Nous sommes allé.e.s au marché puis nous avons préparé le repas ensemble et j’ai alors appris combien il était simple et rapide de faire son propre pesto ! J’ai surtout réalisé, sans surprise, qu’un pesto fait maison à base d’herbes fraîches était bien plus savoureux qu’un pesto du commerce !

J’ai toutefois mis plusieurs années avant de me motiver à faire mon propre pesto. À vrai dire, ce n’est qu’à partir du moment où j’ai commencé à cuisiner végétalien que j’ai décidé de me lancer car les pestos sans produits laitiers qu’on trouve en magasin bio ont généralement un goût citronné qui ne me plaît pas du tout. Je n’en fais pas souvent et chaque été je me dis que je devrais en préparer de grosses quantités à congeler afin d’en avoir pour toute l’année… et puis j’oublie. Je me dis aussi que ce n’est pas plus mal non plus d’apprendre à profiter pleinement de certains fruits, légumes et aromates lorsqu’ils sont là et d’attendre patiemment leur retour l’année suivante !

Quelle que soit ma recette de pesto, je mets toujours les mêmes ingrédients de base : de l’huile d’olive, de la levure maltée et des graines ou des fruits à coques. Cette fois-ci, j’ai choisi d’utiliser des graines de tournesol que j’ai fait griller au préalable. Personnellement, je préfère le goût des graines grillées de manière générale mais rien ne vous empêche de sauter cette étape bien évidemment.

Ingrédients

Pour accompagner 4 portions de pâtes

  • 50 g graines de tournesol
  • 120 ml d’huile d’olive
  • 50 g de feuilles de basilic
  • 2 cuillères à soupe de levure maltée
  • 1 pincée de sel

Préparation

  • Faire griller les graines de tournesol dans une petite poêle, pendant 2 à 3 minutes, en remuant régulièrement. Laisser refroidir complètement.
  • Bien laver les feuilles de basilic, les essorer puis les sécher.
  • Mettre l’huile, les graines de tournesol, la levure maltée, le sel puis le basilic dans le blender.
  • Mixer à vitesse moyenne jusqu’à l’obtention d’un pesto homogène.
  • Conserver dans un bocal hermétique au frigo.

Astuces

  • Pour faciliter la conservation du pesto, penser à ajouter un peu d’huile sur le dessus, au fur et à mesure que votre pot se vide.
  • Ce pesto se congèle très bien, dans un bocal ou dans un bac à glaçon.
  • Il se déguste comme n’importe quel autre pesto, froid ou chaud, pour assaisonner un plat de pâtes, une quiche, un cake, une pizza ou peut même faire office de dip ou de tartinade…

Qu’aimez-vous mettre dans votre pesto ? 

Cet article, publié dans Recettes végétales, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

44 commentaires pour Pesto végétalien basilic et graines de tournesol grillées

  1. Gentil dit :

    Recette qui donne des envies ! Petit astuce : ne pas mettre de l’huile d’olive pour le conserver car elle fige. Recouvrir d’huile neutre.

  2. Estelle dit :

    Coucou
    Cette recette a l’air simple et délicieuse….Aussi vite lu aussi vite imprimée, à tester rapidement
    Merci
    Bonne journée

  3. Coquelibio dit :

    Je ai jamais fait de vrai pesto maison. Dernièrement j’ai fait un pesto de blettes, mais il y avait beaucoup moins d’huile. En fait, c’est ça qui me bloque, la quantité d’huile à ajouter (mais qui bien sûr ne me dérange pas dans les pots tous faits… Logique logique)
    Lorsque mes basilics auront poussés j’en ferai un avec 🙂

  4. Laura dit :

    Super idée ! merci beaucoup pour cette jolie recette ! la semaine dernière j’ai fais du sel aromatisée basilic/thym/origan/ciboulette, semaine prochaine j’essaye ta recette !

  5. Bonjour. Qu’est ce que la levure maltée apporte à la recette? car il est difficile de trouver de la levure garantie sans gluten.

  6. Résé dit :

    super !! j’ai du basilic le plein jardin 😀
    merci !!
    des bisous aussi (il fait gris et froid et en plus il pleut pffff bon …. c’est le jardin qui saute de joie pour le coup!!!!! )
    ♥ ♥ ♥

  7. Mary dit :

    Bonjour Natasha,
    ce que j’ai fait avec les radis du jardin : du « pesto » aux fanes de radis : des fanes de radis lavées, de l’huile d’olive et un tout petit peu de sel et de poivre, le tout mixé =>pas de gaspillage et très goûteux!
    Une autre recette que j’avais trouvée dans une réclame que j’ai gardée en tête tellement c’est simple et bon : des linguines avec des pleurotes rissolées + du pesto à la roquette (feuilles de roquette, pignons de pin, huile d’olive, sel). Perso, je rajoute du parmesan râpé mais tu peux très bien t’en passer.
    A propos de parmesan, j’avais trouvé une recette de faux-parmesan à base de noix de cajou, sel et levure maltée, le tout concassé. Je ne sais pas ce que ça vaut mais ça me tenterait d’essayer pour manger moins de fromage.
    Au passage, merci pour ta spontanéité et ta sincérité. Savourer la justesse de tes propos est source de sérénité et d’espoir.

  8. Jeanne dit :

    Merci pour cette recette! je n’ai jamais pensé à la levure maltée, je vais essayer…
    moi j’en fais régulièrement avec fanes de carottes et noix de cajou, c’est très bon! Mais je ne parviens par contre jamais à la texture lisse des pestos en pot.. peut être un mixer pas adapté aux petites quantités?

  9. breizhfanfan dit :

    coucou
    c’est drôle, je viens de voir mon basilic dans le jardin et allait chercher sur le net; qu’en faire et comment le conserver surtout! je vais le congeler
    j’ai fait du pesto hier mais juste du basilic, de l’ail et de l’huile d’olive!
    je vais essayer ta recette
    merci

  10. Roanne dit :

    Je m’en tiens à du très basique pour ma part, c’est à dire la recette de famille (dans laquelle nous ne mettons pas de parmesan) : basilic, ail, huile d’olive et pignons de pin (ça coûte un bras, les pignons bio, mais pour moi du pesto dans pignons, ce n’est pas un ‘vrai’ pesto ^^ ).
    (en vrai, quand j’en fais pour moi seule, je supprime l’ail car je le digère mal, surtout cru, par contre pour ma moitié c’est juste obligatoire…)

    • Je ne digère pas l’ail cru non plus alors j’utilise parfois de l’ail en poudre à la place. Ça parfume bien aussi même si ça ne remplace pas l’ail frais bien évidemment. Les pignons sont trop onéreux pour moi mais, heureusement, je trouve que le « faux » pesto c’est tout aussi bon 😉 !

  11. Kathy dit :

    Bonjour Natasha,
    Merci pour cette recette ! Je crois que le pesto au basilic est mon pesto préféré, j’adore l’odeur et le goût du basilic. Je testerai ta recette prochainement 🙂
    Belle journée,
    Kathy

  12. Roanne dit :

    Merci pour ta réponse ! C’est vrai que les pignons, c’est un luxe, je ne me l’autorise qu’à petites doses ponctuelles.
    Blague à part, heureusement que nous pouvons détourner les recettes pour les tester avec d’autres matières premières, ça permet de découvrir des associations parfois vraiment sympathiques.
    Du coup, comme j’ai toujours des graines de tournesol en stock, je vais tester celle-ci (ce que j’aurais dû préciser dans mon commentaire précédent).
    Je ne connais pas la levure maltée mais ça fait un bout de temps que je veux (re)tester la levure, de toute façon, donc ce sera le prétexte pour en acquérir.
    (j’ai entendu beaucoup de bien des pestos réalisés avec des fanes de radis, mais je n’ai même pas pensé à en faire en mai-juin : j’ai tellement le réflexe de les offrir à mes animaux que ça ne m’a même pas traversé la tête)

  13. Lili dit :

    Merci pour cette recette, bien appétissante.
    Je n’avais pas osé tester le pesto sans fromage, maintenant, je vais essayer.
    Pour éviter le botulisme, on conseille de consommer les préparations à base d’huile dans la semaine, au maximum. Et je crois que pour la congélation, c’est 2 mois pour les matières grasses et l’ail.

  14. poli dit :

    Merci pour cette belle recette, j’adore le basilic, je fais mon pesto avec quelques noix de cajou.

  15. kellyac dit :

    Oh, tu as toujours de supers idées pour changer de mes recettes habituelles! Et vu tut ce que donne mon basilic cette année, je vais pouvoir tester ca rapidement 🙂

  16. Rosenoisettes dit :

    Le pesto est magique, on peut le mettre partout 🙂

  17. Ping : Apprendre à méditer {Semaine 4} | Échos verts

  18. dublinecolo dit :

    Ail de l’ours – amandes et tout récemment salade roquette (j’en avais beaucoup trop dans mon jardin) – noix de Grenoble, un délice

  19. Ping : Apprendre à méditer {Semaine 5} | Échos verts

  20. Maluch dit :

    Bonjour, je l’ai fait avec des amandes grillées parce que je n’avais rien d’autres sous la main. Je ne savais même pas que l’on mettait des pignons dans un pesto. J’ai appris quelque chose.
    Servi avec des pâtes, des haricots encore un peu al dente et des tomates cerises, c’était très bon !
    Néanmoins je m’attendais à ce qu’il se conserve un peu au réfrigérateur. Mais j’ai tout jeté tout le reste au bout de 5 jours. Je m’y prendrais mieux parce que c’était du gâchis.

  21. Maluch dit :

    Non il était partiellement couvert d’huile. J’ai aussi pensé que c’était cela la raison. Mais j’essaierai à nouveau parce que le goût m’a plu. 😉
    Combien de temps le gardes-tu, toi ?

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s