Mes jolies découVertes #2

Pour le deuxième volet de cette série d’articles dédiés aux jolis objets et produits éthiques et écologiques que j’ai pu découvrir dernièrement, j’aimerais vous parler de 5 grands coup de coeur : un très joli porte-bijoux en bois, une marque de linge de lit engagée jusqu’au bout (de la nuit), un guide pratique pour profiter pleinement de la nature, des savons auvergnats qui ne fondent pas trop vite et un beurre de cacao solide hydratant ultra efficace !

J’ai toujours aimé les bijoux. Je crois que je tiens ça de ma maman. On aime beaucoup les boucles d’oreilles en particulier ; j’ai d’ailleurs 5 piercings en tout aux oreilles. On est tellement habituées à porter des boucles d’oreille qu’on a du mal à s’en passer. La preuve, c’est que j’ai vu nombre de fois ma maman remonter chez elle après avoir observé son reflet dans le miroir de l’ascenseur et réalisé  qu’elle avait oublié de mettre ses boucles d’oreille ! Je suis un peu comme ça aussi, sauf que je n’enlève pas certaines de mes boucles donc mes oreilles ne sont jamais complètement nues.

Il fut un temps, je crois que j’avais autant de bijoux que de vêtements. Bon, j’exagère peut-être un peu, mais pas tant que ça non plus. Depuis, j’ai épuré ma garde-robe et ma collection d’accessoires pour ne conserver que ce que j’aimais vraiment et ce que je portais régulièrement. J’ai gardé pas mal d’accessoires tout de même car ces derniers me permettent de varier le style d’une seule et même tenue en toute simplicité. En outre, ils sont peu encombrants, ne s’usent pas facilement et peuvent se revendre, se donner et s’échanger bien plus aisément que des vêtements ou des chaussures. Enfin, il est très simple se les prêter et de se les emprunter entre amies. Avoir des accessoires me permet donc de limiter mon besoin en vêtements.

J’avais malgré tout tendance à utiliser souvent les mêmes bijoux, simplement par flemme : ils étaient tous entassés dans un petit rangement à tiroirs que je prenais rarement la peine d’ouvrir. J’avais donc tendance à porter toujours les mêmes bijoux. C’est pourquoi je voulais depuis longtemps trouver une autre forme de rangement pour mes bijoux afin de pouvoir y accéder plus simplement. J’avais déjà repéré des arbres à bijoux ici et là, mais ils n’étaient généralement pas assez grands, ni jolis, ni écologiques. Je voulais un porte-bijoux qui me permette de ranger mes bagues, mes bracelets, mes colliers et mes boucles d’oreilles en tous genres et lorsque je suis tombé sur ce modèle de la Reine Mère, j’ai su que ce serait l’arbre à bijoux idéal pour moi !

Je vous ai déjà présenté Reine Mère dans cet article. Chacun de leurs objets est fabriqué en France, par des artisans aux savoir-faire divers qui maîtrisent l’éco-design et l’éco-conception. Afin de limiter leur impact environnemental, les matériaux naturels et locaux sont privilégiés, ainsi que le papier et les emballages 100% recyclés. En plus de favoriser l’emploi des artisans locaux, Reine Mère s’est  engagée dans une démarche sociale en établissant des partenariats avec des ESAT (Entreprises et Services d’Aide par le Travail).

Ce porte-bijoux en bois nommé “Brocéliande”* m’a été offert par Sandrine et il me plaît énormément ! C’est le seul objet décoratif de ma chambre (à part les plantes) et j’aime le fait qu’il soit à la fois esthétique et utile. Comme vous pouvez le voir sur la photo, il est constitué de 3 arbres et de deux buissons ainsi que d’un petit vide-poche. Les arbres sont parfaits pour les boucles d’oreilles de toutes tailles (à clou ou à crochet), les bracelets, les colliers ou même les bagues. On peut également poser ces dernières dans le vide-poche. Quant aux buissons, ils conviennent davantage aux chaînes ou aux colliers fins. C’est selon moi le rangement idéal quand on a veut aime avoir une vue d’ensemble de ses bijoux en un clin d’oeil et qu’on souhaite pouvoir accéder à chacun d’entre eux aussi facilement.  

Depuis que nous avons emménagé ensemble, J. et moi nous sommes le plus souvent débrouillés avec des draps de lits récupérés dans la famille. De manière générale, pour tout ce qui est de l’ameublement et des accessoires pour la maison, on préfère, lorsque cela est possible choisir des objets d’occasion plutôt que du neuf. Sauf qu’à force de faire avec ce qu’on trouvait ici et là et de changer de matelas (ça, je dois dire qu’on les achète toujours neufs), on s’est retrouvé avec du linge de lit complètement dépareillé et inadapté à la taille de notre matelas, de notre couette et de nos oreillers. En outre, si au départ l’esthétique de nos draps m’était bien égale, j’ai fini par me lasser de ces parures vieillottes, recouvertes de motifs et aux couleurs ternies.

Alors l’an dernier on a décidé de renouveler notre linge de lit. On nous avait déjà offert deux housses de couettes. Il nous manquait donc des draps housses et des taies d’oreiller pour compléter. En début d’année, Gala avait partagé toutes ses bonnes adresses pour une chambre “éco-friendly et non toxique”. J’avais mis quelques liens de côté, mais je n’avais pas forcément été très inspirée par les marques et les modèles présentés. Et puis, il y a quelques semaines, j’ai reçu une très chouette newsletter d’Idécologie (qui s’arrête d’ailleurs malheureusement…) qui m’a permis de découvrir Kalani, une marque de linge de lit belge qui propose des produits de qualité, écologiques et éthiques.

Leur linge de lit est fabriqué en coton bio, il est certifié GOTS, il répond aux normes REACH et des efforts sont faits tout au long de la chaîne de production pour limiter l’impact environnemental (transports, emballages…).  D’un point de vue social, Kalani travaille avec des usines de sociétés familiales à taille humaine basées en Inde qui respectent les critères sociaux de l’Organisation Internationale du Travail et des fermiers des coopératives “Best Practice” certifiées Fairtrade. Enfin, ils communiquent de manière transparente sur leurs coûts de production et ils reversent une partie de leurs revenus au Samu Social International. J’apprécie donc les engagements environnementaux et humains de Kalani.

Je nous ai équipé de 2 draps housses et de 2 taies d’oreiller en satin de coton couleurs ivoire et gris qui sont vraiment très jolis et qui vont me permettre de passer de meilleures nuits j’en suis sûre 😉 ! Si les produits de Kalani vous intéressent, vous pouvez bénéficier de 10% de réduction avec le code IDEKALANI valable jusqu’au 31/05/2017 et proposé par Idécologie. Vous pouvez également utiliser mon lien de parrainage avec mon code parrain (1320104) pour bénéficier d’une réduction de 5 euros (plus de détails par ici).

 

Pour moi, la nature est le lieu idéal pour se ressourcer. S’il me suffit généralement de me balader dans la forêt ou de m’allonger dans l’herbe d’un champ pour ressentir l’énergie des éléments naturels qui m’entourent, je ressens aussi parfois le besoin de trouver des moyens d’en profiter de manière plus active et consciente. C’est pourquoi, le petit guide pratique Envie de bien-être dans la nature de Florence Thinard et illustré par Cécile Hudrisier m’a tout de suite attiré.

Dans ce joli livre édité par les Éditions Plume de Carotte l’auteur nous invite à nous ressourcer au coeur de la nature à travers quatre éléments : la terre, l’eau, le feu et l’air. Grâce à toutes sortes d’exercices conçus pour lâcher prise, profiter pleinement de l’instant présent et se relaxer, on apprend à ouvrir les yeux sur la beauté naturelle qui nous entoure, on s’allège l’esprit et on rebooste son énergie vitale. Les activités proposées sont à la fois simples, originales et variées : certaines mettent l’emphase sur l’éveil d’un sens en particulier, d’autres stimulent notre créativité ou bien nous aide à détendre notre corps.

Ce qui m’a particulièrement plu dans ce livre c’est que quelle que soit l’activité proposée, on n’a pas besoin de quelque objet que ce soit : notre présence dans un lieu nous permettant de nous connecter à différents éléments naturels suffit. Outre les idées pratiques, on trouve de jolies citations inspirantes ainsi que des informations intéressantes sur certaines plantes, animaux et autres éléments naturels que nous pourrions croiser dans la nature qui nous entoure. Enfin, les illustrations pleines de vie et de couleurs rendent cet ouvrage particulièrement agréable à lire. C’est un compagnon inspirant et motivant pour prendre l’air plus souvent et en profiter pleinement !

Il y a environ 4 ans, j’ai adopté les savons saponifiés à froid (SAF) en remplacement du gel lavant pour le corps, le visage et les mains. Depuis, je prends plaisir à découvrir les produits de différents artisans qui fabriquent des savons biologiques de qualité. En août dernier, je vous avais présenté les avantages du savon saponifié à froid ainsi que 5 marques françaises de savons qui m’avaient plu. Plus récemment, j’ai pu tester les savons de la Savonnerie Bourbonnaise, installée en Auvergne, qui a reçu le label Nature et Progrès ainsi que la mention Slow Cosmétique.

Ce que j’apprécie particulièrement chez cette marque, ce sont ses efforts pour sélectionner des ingrédients qui font du bien à notre peau. Ainsi, elle limite l’usage de l’huile de coco qui, une fois transformée en savon, peut assécher la peau et casser son film hydrolipidique. En outre, plus un savon contient d’huile de coco, plus il risque de fondre rapidement. J’ai d’ailleurs remarqué que les savons de la Savonnerie Bourbonnaise fondaient beaucoup moins vite que d’autres savons SAF que j’ai pu tester jusque-là. Ludivine, qui travaille à la savonnerie, m’a expliqué que cela était dû non seulement à la présence limitée d’huile de coco, mais aussi au fait qu’ils laissaient sécher leurs savons entre 8 à 20 semaines avant de les expédier : plus un savon sèche longtemps, moins il s’use. Alors qu’un savon qui aura séché à peine 6 semaines durera moins de 3 semaines, un savon qui aura séché entre 15-20 semaines durera au moins 5 semaines.

Par ailleurs, leurs savons sont enrichis en beurre de karité, un ingrédient que la Savonnerie Bourbonnaise se procure directement auprès de coopératives de femmes, comme pour l’huile d’argan et l’huile de coco. Leur sélection végane compte une quinzaine de savons aux couleurs et aux odeurs très variées. Chacun à son petit nom et une petite boîte cartonnée personnalisée (imprimée en France sur papier FSC en encre végétale) recyclable que l’on peut même réutiliser en guise d’emballage cadeau tellement elles sont jolies !

Depuis plusieurs mois maintenant, j’ai un problème de sécheresse généralisé de la tête aux pieds. Je sais que j’ai besoin de résoudre ce souci de l’intérieur, mais en attendant d’en identifier la cause et de trouver des solutions pour réhydrater ma peau de manière naturelle, j’ai besoin de produits complémentaires afin de soulager la peau de mon visage, de mes lèvres et de mes mains en particulier. Jusque-là, j’utilisais de l’oléogel pour le visage, de l’huile végétale de coco pour les lèvres et à peu près n’importe quelle autre huile végétale ou macérat huileux pour les mains. Mais il y a quelques semaines, il a fallu que je me rende à l’évidence : ces produits n’étaient pas suffisant pour calmer cette peau sèche qui me tiraillait et qui avait besoin d’être soulagée de 2 à 3 fois par jour, alors qu’avant je n’avais besoin d’hydrater mon visage que 3-4 fois par semaine et 1 fois par jour pour mes lèvres et mes mains

La lecture du livre Dans Ma Peau de Yael Adler- qui explique pourquoi l’huile végétale peut faire plus de mal que de bien à notre peau- a fini par me convaincre d’essayer autre chose. Depuis quelques semaines, j’utilise donc le beurre de cacao solide de Lamazuna pour le visage, les lèvres et les mains et je le trouve bien plus efficace que les huiles végétales que j’utilisais jusque-là (j’y reviendrai toutefois certainement, une fois mes problèmes de sécheresse résolus). Au niveau de la composition, il contient du beurre de cacao (hydratant), de l’huile de baobab (régénératrice), de l’huile de coco (nourrissante et fondante) ainsi que du parfum naturel de frangipanier ; tous les ingrédients sont biologiques.

Outre l’effet hydratant durable de ce produit, j’apprécie son format, pratique à emporter, et son mode d’utilisation : il suffit de le frotter contre la paume de la main pour qu’il fonde un peu et il s’étale ensuite très facilement, sans laisser de film gras sur la peau. En plus, il laisse une douce odeur de frangipanier que je trouve particulièrement agréable.

* Les articles suivis d’un astérisque sont des liens affiliés. En achetant via ces liens, vous soutenez mon travail de blogueuse et je vous en remercie ! Pour en savoir plus sur les liens affiliés, RDV sur cette page.

Quelles sont les jolies découVertes que vous avez faites dernièrement ?

Cet article, publié dans Mes jolies découVertes, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Mes jolies découVertes #2

  1. Bonjour !
    Je dois avouer que tous tes coups de coeurs sont des découvertes pour moi (la savonnerie bourbonnaise mise à part que je connaissais déjà et dont j’apprécie également les savons). Le porte bijoux est une merveille et ce pour un prix vraiment abordable, je vais sans doute me laisser tenter ! Nous avons acheté un matelas BRUNO – pour parler literie, il y a quelques mois, fabriqué en Allemagne dans une petite entreprise familiale respectueuse de l’environnement avec un vrai savoir faire, et ce après avoir visionné une vidéo (ou un article?) de friendlybeauty sur le sujet. Et dois avouer que nous en sommes très satisfaits, malgré le coût important. Aussi je comprends ton choix concernant les draps. C’est tellement important d’être bien entouré pendant son sommeil !
    Bonne soirée Natasha,
    Mélanie

    • J’avais également entendu parler des matelas BRUNO grâce à Julie mais je crois que mon mari a renouvelé notre matelas avant que je ne découvre cette marque.
      Je suis bien d’accord avec toi, c’est important de dormir dans un contexte confortable pour un sommeil paisible et réparateur 🙂 Mais je sais que certaines personnes ont la capacité de dormir n’importe où et n’importe comment aussi, ce qui doit être bien pratique !

  2. Carole dit :

    C’est rigolo, j’ai découvert exactement les mêmes savons en mars dernier car je voulais faire des cadeaux et la seule boutique que j’ai trouvée à Paris qui vendaient des savons saponifiés à froid était celle de la Savonnerie Bourbonnaise. L’endroit est super, on a envie de tout acheter, on y trouve même des morceaux de savon à la coupe et c’est moins cher que sur Internet. Effectivement, mon compagnon a entamé directement le savon que je lui ai rapporté et il dure encore (il arrive au bout cela dit). Une bonne adresse pour les Parisiens !

  3. Natalia dit :

    Natasha, Je me permets de te corriger sur: « En outre, plus un savon contient d’huile de coco, plus il risque de fondre rapidement », parce que c’est l’envers: plus un savon contient d’huile de coco, moins il risque de fondre rapidement. Une fois lu, merci d’enlever ce message 😉

  4. freD Garcia dit :

    Bonsoir,
    je souffre depuis quelques temps d’extreme secheresse, avec un eczema monstrueux en apotheose! je sais aussi que je dois resoudre ce probleme de l’interieur , mais comme toi j’ai arrêté les huiles (je pense aussi être allergique aux produits Weleda surement trop costauds pour moi), et même le gel d’Aloé vera
    je testerai bien le beurre de cacao Lamazuna, mais j’ai bien peur d’y être allergique aussi…
    Quel est ton ressenti, aucun petit grattage de ton coté?
    joli arbre à bijou , mais trop encombrant dans ma tiny-house!
    bonne soirée

    • Cela doit être vraiment contraignant toutes ces allergies et l’eczema… j’espère sincèrement que tu en trouveras la cause et des solutions pour apaiser ta peau entre temps.
      De mon côté, j’ai surtout des tiraillement au niveau du visage et des mains, des brûlures au niveau des lèvres et quelques démangeaisons sur le cuir chevelu…

  5. Merci pour ces belles découvertes qui font envie !!!

  6. Florence dit :

    Bonjour Natasha, merci pour cet article!
    Je pense essayer le beurre de cacao solide. J’avais essayé les savons de la savonnerie Bourbonnaise mais ils m’avaient laissé la peau sèche 🙁
    Pour le visage, j’utilise l’huile vegetale de rose musquée qui marche très bien. A bientôt !

    • Merci pour l’info concernant l’HV de rose musquée. Je n’en ai jamais vue. Connais-tu des producteurs.rices français.es ?
      Le beurre de cacao existe aussi en version chocolat si ça peut t’intéresser 😉 (je ne l’ai pas encore testée).

  7. Anicette dit :

    Bonjour,
    et tout d’abord merci pour tous les partages 🙂 En Auvergne nous sommes très bien équipés en savons – lol – en effet, je vous envoie deux autres liens, cette fois dans le Puy de Dôme (aussi Nature et Progrès)et une autre qui est plus récente mais commence à être connue.

    plus d’excuses pour ne pas se laver !!!
    Belle journée à vous

  8. Bonjour :-D, Le porte bijoux est super, j’avais également eu un coup de cœur pour leur miroir/vide poche amovible et leur corbeille à fruits _. Pour la savonnerie bourbonnaise, les savons Le docker et le touareg sont mes préférés, j’adore leur odeur. Pour ce qui est du linge de lit, je ne connaissais pas cette marque et je suis heureuse de la découvrir, merci pour ce jolie partage 😀 J’ai découvert récemment la marque  » les éditions du Paon » une fabrication artisanale Française qui propose des weekly planner, et j’ai découvert les peluches de l’ONG Sea Shepherd, fabriquées par Pollutoys, pour sensibiliser les enfants sur les dangers de la pollution marine.

    Bonne journée 😀

  9. Eve dit :

    Ma mère m’a appellée hier pour me demander si ce « Broceliande » me ferait plaisir pour mon anniversaire! (Et j’ai dit oui…)

    En recherche DU savon saponifié à froid qui ne me tirera pas le visage, je vais essayer cette marque. Pour l’instant, je n’ai pas trouvé la perle mais je ne désespère pas: je voudrais vraiment rester sur le principe d’un seul savon pour le visage, le corps et les mains.

    Je me rends compte que ma peau tire aux mêmes endroits que la tienne (ça ne doit pas être très original): cuir chevelu, visage, mains, lèvres (alors même qu’elle est plutôt grasse à d’autres endroits). L’oleogel aloe vera / huile de noisette me convient à peu près pour le visage, j’ai trouvé un shampoing aussi, mais pour les lèvres et les mains, rien de probant. Ce qui m’arrête avec le beurre de cacao, c’est sa provenance: j’imagine que tu n.as rien trouvé de plus local? (Tu parles aussi de beurre de karité dans le titre)

    Pour mes découvertes, rien de neuf, à part le stage de guitare offert à mon mari pour son anniversaire, avec des copains-surprises: son émotion, sa joie et les retours très enthousiastes des participants m’ont renforcée dans l’idée de faire ce genre de cadeau.

    Merci pour les inspirations et les discussions!

    • Oh, sympa ta maman ! Alors toi aussi tu aimes les bijoux ? 🙂

      J’espère que tu finiras par trouver LE savon multi-usages qui ne tirailleras pas ta peau…

      Tu fais bien de me dire que j’avais noté beurre de karité dans le titre (en fait, j’avais fait cette erreur tout au long de mon article figure-toi et au moment de le relire j’ai réalisé que je m’étais trompé mais tu vois, je n’avais pas pensé à corriger le titre !). En effet, je n’ai pour le moment pas trouvé d’alternative plus locale mais je me dis aussi que ça va être temporaire : une fois que mes problèmes de sécheresse seront résolus, je reviendrai à l’huile de noisette pour le visage, comme toi. Sinon, j’alterne avec la crème Whole Again d’oOlution. Plus efficace que l’oléogel, mais bien plus onéreuse aussi… J’en avais acheté un petit format pour essayer et ça me convient bien. Mon mari utilise leurs crèmes depuis 2-3 ans déjà et il en est très satisfait. Mais bon, un ou deux tubes par an lui suffisent…

      Merci à toi pour tes partages 🙂

  10. Elsa R. dit :

    Que de belles découvertes ! Je me reconnais bien dans ton passage sur la récup. A la maison, c’est la même chose, on a quasiment rien acheté, à la base c’était tout simplement qu’on avait pas les moyens ! Là, mon homme en a marre et a envie de nouveautés, je le comprends. J’ai découvert les draps Kalani via Idecologie et j’ai déjà repéré ce qui me plaisait mais on verra quand le budget sera là. Après c’est un bon investissement. La thématique du livre m’intrigue pas mal, serait-il possible d’avoir un exemple d’exercice ? Concernant le beurre de cacao je suis ravie de lire ton retour. J’ai voulu le tester pour ma grossesse pour alterner avec l’huile d’amande douce. J’ai lu beaucoup de retours positifs avec un bémol sur la durée, certains disent qu’il fond très rapidement mais du coup je vais peut-être me laisser tenter. Sinon très sympa de nous présenter le porte-bijoux avec les bijoux, ça donne tout de suite autre chose. C’est esthétique et comme tu dis on a finalement une vue d’ensemble pas mal ! Merci pour ce partage.

    • Je ne me rends pas bien compte de la vitesse à laquelle le beurre de cacao fond. Je l’utilise depuis environ 1 mois, une fois par jour, et comme tu peux le voir sur la photo, il m’en reste pas mal (je dirais au moins les 3/4 si ce n’est pas plus) donc à ce rythme-là je pense qu’il me durera bien 3-4 mois. Ceci dit, je l’utilise seulement pour le visage et les lèvres principalement, pas sur tout le corps.
      Pour les exercices, il y a des exercices de respiration, de yoga, de méditation, de marche, de massage, des idées de choses à créer à partir d’éléments naturels… Je pense que le mieux serait de le feuilleter en librairie pour te faire une meilleure idée si tu peux :-).
      J’espère que ta grossesse se passe bien 🙂

  11. Lucile dit :

    Super article (mais sais-tu faire autre chose que des articles bien écrits et intéressants Natasha ? :p), je suis particulièrement intéressée par le livre « Dans ma peau », je viens de découvrir avec bonheur que ma bibliothèque l’a, et j’ai pu le réserver donc je vais m’empresser de le lire. Surtout que je ne m’hydrate qu’à l’huile d’olive (par soucis de zéro déchets mais je suis encore en phase test !), et qu’apparemment ce n’est peut-être pas le mieux ! J’ai le même problème que certains ci-dessus : eczéma (un peu moins présent ces dernières années cela dit), donc comprendre la peau m’intéresse ! Merci pour cette découverte !! 🙂

    • Ton compliment me va droit au coeur, merci Lucile 💚💚💚
      J’ai trouvé ce livre passionnant et je pense qu’il t’intéressa d’autant plus si tu as des problèmes de peau. C’est super qu’il soit disponible à ta bibliothèque ! Je te souhaite une bonne lecture alors 🙂

  12. Peau Neuve dit :

    Que de jolies découvertes !

  13. krotchka dit :

    Bonjour Natasha,
    Ce problème de peau sèche que vous mentionnez m’interpelle car j’en ai souffert moi-même il y a quelques mois. Une hypothèse : et si c’était dû à une carence en oméga 3 ? Je m’explique. Une alimentation végétale ne couvre malheureusement pas nos besoins en EPA et DHA, deux formes d’acides gras que nous devons dès lors obtenir en convertissant les oméga 3 végétaux (huile de colza, huile de lin, etc). Or il se trouve que le taux de conversion, bien que variable d’un individu à l’autre, s’avère en général assez faible. Pour ma part, étant végane, la prise de sang de contrôle annuelle a révélé un taux d’EPA et de DHA effondré. Je me suis empressée de commander des suppléments (une forme de microalgue, on en vend sous plusieurs marques…) et je ne puis que constater qu’incidemment, depuis lors, mes problèmes de peau sèche ont disparu. Si je vous raconte tout ceci, c’est qu’il me semble qu’on n’insiste pas suffisamment sur ce problème de carences en oméga 3 chez les véganes (en tout cas en Europe). On parle de la B12, ce qui est très bien, mais on oublie le reste. Je dois ajouter que le test n’est pas remboursé, ce qui est fort dommage. Néanmoins il est à mon sens essentiel de faire cette vérification lorsque on ne consomme pas de poisson.
    J’en profite pour vous remercier pour le beau travail d’information que vous réalisez sur ce blog.
    bien à vous,

    • Bonjour !
      Je vous remercie pour ces précieuses informations. J’ai justement regardé un documentaire sur Arte au sujet des omégas 3 cette semaine… mais j’avais cru comprendre que l’EPA et le DHA pouvaient être synthétisés par le corps à partir des autres omégas 3. Je vais explorer cette piste dans tous les cas et en parler à mon médecin- pour le moment on explore la piste des allergies alimentaires. En attendant, puis-je connaître quel supplément vous utilisez exactement ?
      Encore merci,
      Belle journée 🙂

    • krotchka dit :

      Bonjour Natasha,
      Cette capacité que nous devrions tous avoir de convertir les omega 3 ALA en EPA et les EPA en DHA dépend fort d’un individu à l’autre. En général elle n’est tout de même pas très bonne… Enfin, vous l’avez compris, je ne suis pas médecin… mais le problème existe et mérite d’être mieux connu chez les véganes. Pour ma part, je prends des suppléments Opti 3. J’espère que vous trouverez bien vite la solution à votre problème !

    • Merci pour votre réponse, j’en parlerai à mon médecin 🙂

  14. le porte-bijoux est superbe! Quant au savon, je suis toujours prête à en tester de nouveaux!

  15. poli dit :

    Je ne porte plus de bijoux depuis des années, alors que je les ai adorés ! C’est sûrement lié au fait que je suis infirmière et que je ne peux pas en porter pour travailler. Ça finit par être compliqué !
    Ton arbre est magnifique !

    • J’ai moi aussi arrêté de porter des bijoux à cause du travail temporairement il y a plusieurs années, lorsque j’enseignais dans une école pour filles en Angleterre et les bijoux étaient interdits aux élèves… et aux profs aussi. Mais dès que je suis sortie de cette école, j’ai repris mes vieilles habitudes !

  16. floriane dit :

    Bonjour Natacha,
    Je serais ravie de ton retour concernant l’hydratation de la peau de l’intérieur. J’ai moi-même des soucis de peau déshydratée, comme vieillissante. Malgré le passage aux cosmétiques naturels, mais également ayant recours à des cures ponctuelles d’huile de bourrache et d’onagre, je n’ai pas réussi à enrayer cette situation. J’ai lu moi aussi le livre « Dans ma peau » et après avoir essayé je ne sais combien de types d’huile végétale, je me retrouve, après cette lecture, complètement perdue.
    Donc le sujet m’intéresse, car je ne me sens pas vraiment bien dans ma peau.
    Merci beaucoup pour tes articles que je suis toujours avec vif intérêt.
    A bientôt.
    Floriane

    • Bonjour Floriane,
      Je pense que ce genre de problème est très personnel et que le mieux serait que tu consultes un médecin pour chercher avec elle/lui la cause de ce dessèchement.
      Avec mon médecin, nous sommes en train d’explorer la piste des allergies alimentaires… Il me disait qu’habituellement le dessèchement pouvait être causée par la consommation de produits d’animaux (viandes, laitages, oeufs) mais comme je n’en mange aucun, on cherche ailleurs. Une autre lectrice me disait que ses problèmes de dessèchement ont été résolus après une cure d’oméga-3 (elle avait une carence en EPA et DHA)…
      J’étais moi aussi vraiment étonnée d’apprendre que les huiles végétales pouvaient faire plus de mal que de bien à la peau grâce à cette lecture… on vante tellement les mérites des HV dans le monde de la cosmétique naturelle que je ne m’étais jamais posée de questions à ce sujet et aujourd’hui j’avoue que j’ai plus de facilité à faire confiance à une dermato.
      J’espère que tu trouveras bientôt la cause de ce dessèchement.
      Bon courage en tous cas… car je sais combien c’est désagréable, visuellement, comme au toucher…
      PS- mon prénom s’écrit Natasha 🙂

  17. Fanny dit :

    Bonjour Natasha, merci pour toutes ses découvertes comme d’habitude!
    J’utilise de l’aloé vera et de l’huile pour m’hydrater le visage depuis 2 ans et tout allait bien jusqu’en janvier. Je me levais avec les paupières toutes dessèchées. Depuis j’utilise l’aloé vera tous les 2 jours et aussi du beurre de cacao, ça va mieux mais j’ai quand même la peau sèche. Au début je pensais que c’était parce que c’est l’hiver. Il ne me semble pas que ça soit alimentaire car je n’ai pas changé mon alimentation mais le commentaire sur les omégas 3 m’a fait réfléchir, il faut que je me penche dessus et si jamais quelqu’un à un supplément à recommander, je suis preneuse.

    • J’ai moi aussi pensé que c’était à cause de l’hiver au début… mais ça ne fait que s’empirer et les problèmes perdurent…
      Mon médecin m’a expliqué que s’il s’agit d’un problème causé par l’alimentation, il peut se déclencher quelques temps après l’introduction d’un nouvel aliment ou bien un changement de régime. Ça vaut donc peut-être le coup de creuser de côté là quand même ? Krotchka (voir commentaire plus haut) prend des suppléments Opti 3. Dans tous les cas, je ne prendrai personnellement pas de supplément avant de m’être assurée qu’il y a effectivement une carence.
      J’espère que tu retrouveras une peau bien hydratée au plus vite ! C’est tellement désagréable ces tiraillement quasi-constants…

  18. Vala dit :

    Coucou, c’est marrant moi aussi j’ai ce problème de sécheresse… avant, le beurre de karité suffisait, bien qu’il me faille en utiliser plusieurs fois par jour. J’alternais avec des huiles végétales… mais ces derniers temps, j’ai beau étaler du karité, notamment sur mes mains, elles restent désespérément sèches, me tiraillent, me font mal… j’ai augmenté la fréquence des applications mais rien n’y fait. Je n’avais pas pensé au manque de quelque chose avant, ça donne à réfléchir.
    Et merci pour les codes de réduction, je vais jeter un oeil sur leurs produits!

  19. etsideuxmains dit :

    Que de belles découVertes par chez toi Natasha ! J’ai comme toi découvert Kalani grâce à Idécologie, et me suis notée le nom pour notre prochain besoin d’achat de linge de lit, voir que tu as été convaincue aussi achève de me convaincre 😉 …

    C’est drôle que tu reparles de ton oléogel, je voulais justement te remercier car il fait des merveilles sur la peau de mon visage, il est bien plus facile à faire pénétrer que l’huile végétale seule et ma peau semble l’apprécier ! Par contre je persiste à avoir des zones très sèches (les sourcils !), j’hésitais à leur appliquer de l’huile de ricin pour nourrir et renforcer mais pourquoi pas essayer le beurre de cacao Lamazuna s’il est facile à faire fondre :), sourcils ou non je me bats toujours avec des problèmes de sécheresse au moins localisés si ce n’est plus… Je suis contente si tu as trouvé un produit qui te convient !

  20. Ping : Échos verts fête ses 4 ans ! {Concours} | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s