Pesto végétalien à l’ail des ours et aux amandes

C’est en arrivant à Freiburg il y a 3 ans que j’ai entendu parler de l’ail des ours pour la première fois. Dès le début du printemps, cette plante sauvage tapisse les sous-bois de la forêt noire et se retrouve sur les étals du marché sous forme de bottes ou de pesto. Comme son nom l’indique, l’ail des ours est une espèce du genre allium, tout comme l’oignon, la ciboulette et l’ail par exemple. Son odeur et son goût sont très proches de cette dernière d’ailleurs mais ses feuilles ressemblent plutôt à celles du muguet avec lesquelles il ne faut surtout pas les confondre car celles-ci sont très toxiques ! Leurs fleurs sont néanmoins bien différentes puisque l’ail des ours produit une ombelle de petites fleurs étoilées qui sont recouvertes d’une spathe translucide.

L’ail des ours se ramasse tout au long du printemps, en plaine comme en montagne. On le repère facilement car il vit en colonie et peut parfois recouvrir des hectares entiers. On en trouve particulièrement en Belgique, en Allemagne, en Pologne, en Autriche et au centre de l’Europe mais aussi en France. Comme la plupart des ails, l’ail des ours possède de nombreuses qualités gustatives et nutritionnelles. En bouche, il apporte une saveur aillée et piquante qui permet de relever toutes sortes de plats froids ou chauds : salades, cakes, quiches, pâtes… C’est également une plante riche en vitamine C connue pour ses propriétés antiseptiques, antibiotiques et digestives.

Cette année, je suis allée en cueillir avec un couple d’amis fribourgeois et leurs trois enfants. Les deux aînés- âgés de 3 et 5 ans- vont à “l’école de la forêt” et passent littéralement leurs journées dehors, au milieu des arbres et des champs. Par conséquent, leur environnement a bien moins de secret pour eux qu’il n’en avait pour moi à leur âge… C’est donc une joie et un émerveillement de faire ce genre de balade et de cueillette avec eux qui partagent si naturellement leurs connaissances avec nous au détour des chemins ! J’espère un jour retrouver ce regard d’enfant qui se pose toujours sur l’essentiel et qui remarque des détails aussi beaux qu’étonnants. 

En attendant, j’apprécie pleinement les joies de la cueillette sauvage et le fait de pouvoir préparer quelques délices avec des plantes fraîchement et soigneusement cueillies. L’ail des ours est très versatile en cuisine et personnellement je préfère le transformer en pesto. Ainsi, il se conserve bien et je peux ensuite l’ajouter à tous types de préparations et de sauces ou bien m’en délecter tout simplement sur des tartines de pain d’épeautre complet aux graines : un régal !  

Ingrédients

Pour un pot de taille moyenne de type « Bonne Maman »

  • 180 ml d’huile d’olive
  • 90g de poudre d’amandes
  • 3 cuillères à soupe de levure maltée
  • 1 belle pincée de sel
  • 90g d’ail des ours

Préparation

  • Bien laver les feuilles d’ail des ours, les essorer puis les sécher.
  • Mettre tous les ingrédients dans l’ordre où ils apparaissent ci-dessus dans le blender (donc mettre l’huile au fond et l’ail des ours en dernier).
  • Mixer à vitesse moyenne jusqu’à l’obtention d’un pesto homogène.
  • Conserver dans un bocal hermétique au frigo.

Astuces

  • Pour faciliter la conservation du pesto, penser à ajouter un peu d’huile sur le dessus, au fur et à mesure que votre pot se vide.
  • Ce pesto se congèle très bien, dans un bocal ou dans un bac à glaçon.
  • Il se déguste comme n’importe quel autre pesto, froid ou chaud, pour assaisonner un plat de pâtes, une quiche, un cake, une pizza ou peut même faire office de dip ou de tartinade… ma version préférée !

 

Avez-vous déjà goûté à l’ail des ours ? Quelles sont vos recettes préférées ?

Cet article, publié dans Recettes végétales, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour Pesto végétalien à l’ail des ours et aux amandes

  1. breizhfanfan dit :

    J’en ai dans le jardin mais n’ai jamais goûté! Je vais donc tester. Merci

  2. Mmmm ! Je fais une recette très approchante et c’est vraiment délicieux.
    Dis donc, cette ecole est incroyable ! Si j’en trouvais une du genre j’en connais qui feraient la queue pour y aller 😉
    Merci pour ton article.
    A bientôt,
    Odile

  3. Helinea dit :

    Bonjour
    Nous allons 2 fois par an à peu près à Freiburg quelle ville magnifique..
    Nous cueillies l’ail des ours autour de chez nous dans le Beaujolais.
    Notre recette préférée (pour les non vegans) c’est de remplacer la poudre d’amande par du parmesan et les amandes par des cacahuètes nature.

    C’est un vrai délice.
    Nous aurons alors une nouvelle activité à faire pour notre visite le printemps prochain

    • C’est une ville très agréable en effet et avec la forêt tout autour, on trouve facilement de l’ail des ours 🙂

    • Bonjour Helinea,
      j’adore l’ail des ours mais n’en ai jamais trouvé autour de chez moi. J’habite mâcon mais suis originaire du beaujolais. Avez-vous quelques coins à me partager ? Merci !!!

    • Helina dit :

      Bonjour,

      On en trouve au bois d’Alix vers Liergues.
      Il faut avoir l’oeil car il se cache bien. C’est un bois qui a pas mal de muguet aussi alors attention à ne pas confondre.

  4. Emilie dit :

    Qu’il a l’air appétissant ton pesto ! J’espère avoir à nouveau de l’ail des ours dans le panier du maraîcher cette année. Tiens je me demande: pourquoi l’ordre des ingrédients a-t-il une importance ?
    Et cette école de la forêt m’intrigue énormément ! Sais-tu ce qu’ils y font?
    Belle journée 🙂

    • L’ordre des différents aliments facilite le mixage dans un blender.
      Je ne saurais pas te dire ce que les enfants font exactement car ils apprennent tout un tas de choses et de différentes manières d’après ce que les parents m’ont expliqué. Et toutes leurs activités ont lieu en extérieur (même le coin pipi !) ; ils ont juste une petite roulotte pour les jours où il fait trop mauvais.
      PS- j’espère que tu auras de l’ail des ours dans ton panier !

  5. Natacha Empain dit :

    Je fais chaque annee une soupe a l’ail des ours (plutot une creme, car j’y ajoute beaucoup de creme liquide ;-), c’est delicieux. Je fais egalement un strudel a l’ail des ours (je remplace les epinards de la recette classique par l’ail des ours, et comme fromage je mets des morceaux de feta). Je fais egalement du pesto, parfois aux amandes, parfois au noix. J’habite la Belgique, et dans certaines forets ici on en trouve beaucoup. J’en ai plante dans mon jardin et ca se transplante bien, il s’etend un peu plus chaque annee 🙂

  6. Pupuce dit :

    oh j’adore! mais je ne mets pas d’amande dans mon pesto je le fais seulement avec de l’huile, le gout se suffit à lui même!!!
    J’en mets partout!

    • L’ail des ours est fort en goût en effet et on peut même manger les feuilles « nature » ! Perso, j’aime ajouter d’autres ingrédients à mon pesto pour varier les saveurs et l’enrichir en nutriments aussi 🙂

  7. Eve dit :

    J’habite dans le sud de la France: pas d’ail des ours par ici…
    Par contre j’achète de délicieuses spaetzle à l’ail des ours dans mon magasin bio: elle sont super bonnes!

  8. Lili dit :

    Miam, un pesto ! je me demandais comment végétaliser le pesto, merci pour la recette.
    J’ai un pot d’ail des ours séché qui sent très fort le persil… Vu ce que tu décris, j’ai comme un doute sur la plante qui remplit mon bocal.

  9. Merci ! J’en ai planté. J’attends la récolte pour tester cette recette

  10. iSi dit :

    J’ai moi aussi la chance d’avoir de l’ail des ours au jardin. J’utilise les feuilles avec de l’avocat façon guacamole. Les fleurs peuvent aussi être consommées (très décoratives dans les salades).

  11. etsideuxmains dit :

    Coucou Natasha !!

    Mmmmh je conserve précieusement cette recette qui me parle, il ne me semble pas avoir déjà goûté l’ail des ours mais en voir à perte de vue lors de mes vacances m’a donné très envie de l’utiliser en cuisine… Grâce à cette belle recette que tu nous proposes, c’est maintenant à ma portée, merci 🙂 !

    Belle journée !

  12. kellyac dit :

    Je fais à peu prés la meme recette mais avec des noisettes, j’ai bein envie de tester avec des amandes, et des noix aussi… les possibilités sont infinies 😀

  13. poli dit :

    Mon épicier en vend, du bio pas certifié (il n’a pas le droit, il vient de son jardin !), que je lui achète, bien sûr.
    Merci pour cette belle recette, j’adore le pesto classique que je mixe avec du tofu, de la chapelure et des graines de lin pour en faire de délicieux biscuits salés.

  14. Ping : Mon menu végétalien de la semaine {Mai} #10 | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s