Flocons d’avoine et d’ailleurs de Laurence Bertrand

Flocons d’avoine et d’ailleurs est certainement le livre de recettes végétaliennes qui a le plus révolutionné ma cuisine… Moi qui pensais que le monde des flocons se résumait aux flocons d’avoine et que leur usage se limitait aux granolas, aux cookies et aux crumbles, j’ai découvert un univers bien plus riche et gourmand que je ne l’imaginais !

Flocons d'avoine et d'ailleurs- recettes véganes- echosverts.com

Épeautre, millet, quinoa, châtaigne, soja, pois chiches, pois cassés, azukis… Dès son introduction, Laurence Bertrand, qui est également l’auteure du blog Petits repas Green entre amis, nous plonge dans le monde merveilleux des flocons en nous expliquant leurs intérêts culinaires, gustatifs et nutritifs. Avant même d’avoir regardé ses recettes, j’avais déjà envie de faire une virée au rayon flocons de l’épicerie bio du coin !

Flocons d'avoine et d'ailleurs- echosverts.com

Ce joli livre de près de 30 recettes se divise en 3 parties :

  1. Trucs et astuces, pas à pas techniques en 10 recettes : lait, granola, fonds de tarte…
  2. Mes petits plats salés : velouté, fromage végétal, croquettes…
  3. Mes petits plats sucrés : cookies, blinis, fondants…

C’est un livre très agréable à lire et à utiliser : chaque recette est joliment illustrée et précédée d’une introduction qui contient une anecdote ou des détails pratiques. Certaines sont également complétées par un petit encadré “à savoir” avec des idées de substitutions ou des explications sur certains ingrédients. J’ai justement particulièrement apprécié le fait que malgré qu’elle présente une multitude de flocons différents, Laurence nous montre qu’on peut faire une diversité de recettes avec seulement quelques uns d’entre eux.

Cookies aux 5 céréales- Flocons d'avoine et d'ailleurs- echosverts.com

J’ai adoré chacune des recettes que j’ai testées et je les refais régulièrement sans m’en lasser. Les cookies aux 5 flocons sont devenus l’un de mes goûters préférés, le tofu pané aux flocons de riz impressionne toujours les invités (des amis végé de longue date m’ont même dit que c’était LE meilleur tofu qu’ils n’aient jamais mangé !), le kasha de quinoa m’a fait découvrir le délice et la simplicité du porridge salé et j’attends déjà impatiemment le retour de l’automne pour pouvoir refaire une terrine aux flocons de millet et au potimarron (je n’avais jamais mangé de terrine de ma vie avant et Mister Vert m’a dit que celle-là ressemblait fortement à une terrine traditionnelle !). Vous l’avez compris, grâce à ces recettes, on peut se régaler à toutes les occasions et à chaque saison !

Kasha au quinoa- Flocons d'avoine et d'ailleurs- echosverts.com

Ce livre m’a permis de me familiariser avec différents types de flocons et de réaliser combien il était simple de les utiliser au quotidien. À présent, je cuisine fréquemment avec des flocons de riz, d’épeautre, de quinoa, de millet, de pois cassés et  il me tarde d’essayer ceux de pois chiches et d’azukis. J’en mets dans mes burgers, mes chaussons, mes soupes, j’en fait des porridges salés, des croquettes ou encore de la panure. Moi qui n’utilisais que des flocons d’avoine dans des recettes sucrés, j’utilise maintenant davantage de flocons dans mes préparations salées ! Comme l’explique si bien Laurence, les flocons sont très polyvalents : ils peuvent apporter du croustillant ou de l’onctuosité, rendre une préparation moelleuse ou lui donner du relief, alléger certaines recettes ou les parfumer. Moulus, ils se tranforment également en farines souvent introuvables en magasins. Enfin, l’un des gros avantages des flocons est qu’ils se préparent sans trempage préalable et cuisent très rapidement.

Grâce à ce superbe livre, c’est un univers entier qui s’est ouvert à moi… et c’est sans aucun doute l’une de mes plus belles découvertes culinaires de ces derniers mois !

Flocons d'avoine et d'ailleurs- couverture- echosverts.com

Flocons d’avoine et d’ailleurs de Laurence Bertrand aux Éditions La Plage

Petits repas Green entre amis, le blog de l’auteure

Sa page Facebook

Et vous les flocons, vous les aimez comment ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Alimentation, Inspiration, Recettes végétales, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

34 commentaires pour Flocons d’avoine et d’ailleurs de Laurence Bertrand

  1. Emilie dit :

    J’aime beaucoup le livre de Laurence: les recettes sont joliment mises en valeur, elles sont attrayantes, créatives et – pour celles que j’ai testées- très bonnes.
    Mais, pour ma part, j’ai quelques réticences avec les flocons. Certes, ils sont extrêmement variés, mais les flocons un peu originaux viennent souvent de loin. Je prends pour exemple les flocons de haricots azukis. J’en ai acheté, pour au moins une fois les goûter, mais ils viennent de Chine et cela me dérange. Tu me diras, les azukis en entiers aussi viennent de là-bas mais ceux que j’ai sont réservés à quelques recettes bien précises : je les emploie avec parcimonie et je préfère les fèves entières, plus riches nutritionnellement parlant que les flocons
    Je pense que ce livre reflète assez bien mes différents compromis au niveau du végéta*isme. Souvent, quelques ingrédients clés font la différence (je pense à la levure maltée, au miso). Des ingrédients peu communs qui ne rendent pas forcément ces orientations alimentaires accessibles à tous. Le végéta*sme manque de simplicité parfois. On est à nouveau un peu dans ce gros débat des -ismes : locavorisme VS végéta*isme.
    L’Europe prend doucement le pas dans la diversification des cultures (je pense à un jeune couple d’agriculteur à 50km de chez moi qui a lancé une culture de quinoa) mais actuellement, peut-on être végéta*ien sans trop exception Marco Polo tout en offrant une cuisine simple, bonne et créative? Je me le demande sincèrement.

    • Merci de partager tes réflexions Émilie. Je crois que nous avons chacun-e nos priorités en terme d’alimentation et personnellement une alimentation végétale qui inclut des produits exportés, consommés avec parcimonie et choisis avec soin correspond davantage à mes préférences et à mes besoins personnels qu’une alimentation 100% locale qui inclut la consommation d’animaux et de produits d’animaux, autant pour des raisons éthiques, qu’écologiques et sanitaires. Je pense aussi qu’il faut regarder nos efforts personnels dans leur ensemble et non par catégorie : certes, je consomme des flocons (et bien d’autres aliments importés en bateau) mais à côté de ça, je n’ai plus de voiture, je ne prends plus l’avion 4 fois par an, je n’utilise plus de maquillage, j’évite le plastique, je réduis mes déchets et je fais de mon mieux pour acheter moins et responsable dans tous les domaines de mon quotidien (vêtements, cosmétiques etc.)… pour ne donner que quelques exemples. Alors j’aime à croire que quand j’avale des flocons, mon empreinte écologique est largement compensée par les efforts que je fais ailleurs. C’est ma manière, très personnelle, de voir les choses. Je suis loin d »être un modèle en terme de mode de vie éco-éthique mais je ne crois pas qu’il y ait d’idéal non plus… À moins de vivre (se nourrir, s’habiller etc.) à partir de tout ce que l’on produit au fond de son jardin ou de se priver de certains besoins et/ou plaisirs. Mais bien évidemment, dans l’idéal je préfèrerais avoir une alimentation végétale et 100% locale 🙂

    • Emilie dit :

      C’est vrai également 🙂 de toutes façons, il n’y a jamais un seul et unique modèle mais une multitude. On a des comportements assez proches 😉

  2. Natacha dit :

    Je dois bien dire que tu es excellente ambassadrice, ce livre ne me faisait pas plus envie que ça, et maintenant c’est tout le contraire…

  3. kakounette dit :

    Même commentaire que Natacha !
    Je ne suis pas forcément super fan des flocons d’avoine mais vu la diversité en matière de flocons j’aurais envie d’en tester d’autres avec l’aide de ce livre!
    Bizzzz

  4. carrie4myself dit :

    J’ai l’habitude de l’utiliser dans le porridge et parfois dans les pates a tarte 😉
    Merci pour ce partage!

  5. Bulle dit :

    Coucou 🙂
    J’avoue que j’en suis à peu près à ton niveau de connaissance d’avant ce livre, ce qui me donne bien envie de me le procurer. Promis, personne ne cafte auprès de mon Cher&Tendre ? 😀

  6. ophea44 dit :

    J’utilise flocons d’avoine et de riz, pour faire mes cookies et granola, mais jamais utilises autrement! Une belle lecture en perspective

  7. Original comme livre, merci du partage !

  8. rese dit :

    Natasha : tu es le maaaal !!!!! 😀
    ce livre me fait très très envie après avoir lu ton billet ………..
    allez hop !!! dans la liste des achats !!
    merci bcp et des bisous :*

  9. LaureH dit :

    On se moque vite gentiment de moi et des mes flocons : « c’est pour les chevaux ça non?? » Alors je vais vite acheter ce livre et essayer d’épater mes invités. Oui c’est pour les chevaux, mais pour les Humanoïdes aussi 😉 Merci Natasha pour tes articles et bon w-e prolongé!

  10. Lucille dit :

    Bonjour!
    Pour ma part, je trouve qu’il y a une réflexion très intéressante derrière le végétalisme, mais je n’adhère pas à tout. Je suis végétarienne, mais préfère par exemple cuisiner les œufs de mes poules qui se promènent en liberté que d’acheter certains céréales ou flocons qui viennent de l’autre bout de la planète. Je trouve que ça a du sens de manger en premier lieu ce que l’on trouve chez nous. dommage qu’il y ait des catégories de mangeurs aussi définies et rigides…ceci dit merci pour tes articles d’une grande richesse!!!

    • Comme toi je préfère privilégier un maximum d’aliments locaux… mais ma priorité reste de manger 100% végétal : c’est l’alimentation qui répond le mieux à mes besoins, mes goûts et mes valeurs. En outre, je n’ai pas de jardin, ni de poules : tout le monde n’a pas ce choix. Il faut donc s’adapter en fonction de ses priorités et de ses possibilités. Il n’y a à mes yeux pas de modèle alimentaire idéal- je n’en suis pas un en tous cas, je le sais bien, mais je tâche de faire de mon mieux dans tous les domaines de mon quotidien, comme j’en parlais plus haut avec Emilie 🙂

    • Je t’en prie Laurence ! PS: il faut que je t’avoue quelque chose- j’ai ton livre depuis bientôt un an et j’ai découvert que tu avais un blog il y a seulement quelques semaines !! J’ai donc encore de délicieuses lectures en perspective 😉 !

    • Hihi 😉 Dommage que La Plage n’ait pas mentionné le nom de mon blog en première de couverture 😦 Par contre sur le site, tu pouvais voir que je tenais Petits repas entre amis depuis 3 ans déjà ^^ Mais j’ai ajusté le titre ( [GREEN]) depuis la fin d’année dernière car mes recettes sont maintenant ciblées uniquement VG. Merci encore !

    • J’avais pas fait attention aux détails sur le site de La Plage je dois l’avouer… Il faudra bien penser à dire à ton éditeur d’inclure l’adresse de ton blog sur ton prochain livre 😉

  11. Audrey dit :

    Il donne trop envie ce livre, rien que les galettes sur la couverture me font de l’œil. Les flocons je n’en utilisais pas beaucoup jusqu’à maintenant, juste dans mon petit déjeuner ou pour certains gâteaux . Je pense me laisser tenter, en plus tous mes livres de recettes sont classiques (donc plats de viandes etc…) si bien que je ne m’en sers plus. Faudrait que je les donnes et réinvestisses dans des valeurs sûres.

    (Petit truc qui n’a rien à voir, l’élastique de ton bracelet à céder mais je me suis fait une parure collier et boucles d’oreilles d’inspiration viking avec, je suis pas peu fière de moi^^.)

    • Pareil j’ai encore un tas de livres de cuisine que je n’utilise plus et que j’aimerais pouvoir vendre… Et tant de livres de cuisine VG qui me font de l’œil ! Surtout que ces derniers temps il semble y en avoir des nouveaux presque toutes les semaines, tous plus alléchants les uns que les autres ! Contente que tu aies réussi à donner une seconde vie aux perles de mon bracelet 🙂

  12. Ping : Veggie burgers de Cléa | Échos verts

  13. Ping : {Burger végan} L’Haricavoine | Échos verts

  14. Ping : Manger végétalien, varié et équilibré : le bilan | Échos verts

  15. Ping : J’ai dévoré… La pâtisserie crue d’Ophélie Véron ! | Échos verts

  16. Ping : Éditions La Plage : un éditeur durable et engagé | Échos verts

  17. Ping : Pourquoi et comment planifier ses menus ? | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s