No-poo & water only: 1 an sans shampooing

Tout a commencé le jour où j’ai décidé de réduire les déchets dans ma salle de bains et de me débarrasser, par la même occasion, de tous mes cosmétiques remplis de produits toxiques pour adopter une routine de soins plus simple, plus saine et plus naturelle.

Untitled design (10)

Ma routine capillaire avant le no-poo

Jusqu’alors, j’utilisais un shampooing et un après-shampooing classiques pour cheveux gras et pointes sèches ainsi qu’un soin hydratant ou anti-chute. Je choisissais mes produits en fonction de la promotion du moment car j’étais encore loin de me douter de la nocivité de certains d’entre eux! Je me lavais les cheveux tous les 3-4 jours (mon cuir chevelu re-graissait au bout de 2 jours), j’oubliais de mettre de l’après-shampooing une fois sur 2 et quant au soin, j’y pensais une fois tous les 2 mois… au mieux! Autant dire que je ne faisais pas grand chose pour prendre soin de mes cheveux et cela explique donc certainement en partie le fait que j’en perdais beaucoup, qu’ils étaient très fourchus, très gras au niveau du cuir chevelu et secs sur les longueurs. Néanmoins, je n’utilisais pas de sèche cheveux depuis environ 5-6 ans et s’il m’arrivait d’utiliser un fer à lisser, ce n’était pas plus d’1 à 2 fois par an. De plus, je n’appliquais ni colorations, ni gel, ni laque et j’allais chez le coiffeur 1 à 2 fois par an pour me débarrasser de mes longueurs et de mes pointes sèches et fourchues.

Shampooings bio: la déception

Lorsque j’ai enfin décidé de remédier à mes mauvaises habitudes en terme de soins capillaires, c’est naturellement que je me suis tournée vers les produits bio qui, je pensais, amélioreraient l’état de mes cheveux… Peut-être n’ai-je pas été assez patiente et n’ai-je pas essayé les bons produits, mais ni les shampooing solides, ni les shampooings liquides bio vendus en vrac que j’ai testés ne m’ont satisfaite. J’ai alors questionné l’intérêt d’acheter des shampooings bio, plus chers et pas plus efficaces que les autres… En plus, comme le souligne Gala, le label bio ne garantit pas toujours l’absence de conservateurs, de parfums ou d’autres produits non-naturels et potentiellement toxiques: il faut donc du temps et de la patience pour apprendre à décrypter la liste des ingrédients des cosmétiques industriels, qu’ils soient bio ou pas…

No-poo: la solution

Je suis donc partie en quête d’alternatives au shampooing et c’est ainsi que je suis tombée sur Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux, article dans lequel Ophélie explique comment elle est passée des shampooings bio au water only (lavage à l’eau uniquement) en passant par le no-poo (lavage sans shampooing)… À la fin de la lecture de son article, c’est sans hésiter que j’ai décidé de m’inspirer de sa solution pour bannir les shampooings de mon quotidien. Outre le fait que cette méthode me permettrait d’utiliser des produits naturels et zéro déchet, ce qui m’a motivée encore plus, c’est le fait que grâce au no-poo et au water only, Ophélie se lavait de moins en moins les cheveux- à peine une fois par mois au moment de la publication de son article! Moi qui ai horreur de me laver les cheveux, j’étais ravie à l’idée qu’il soit possible de s’en occuper si peu! J’ai donc appliqué mon dernier shampooing le 31 octobre 2013 et mes cheveux n’en ont pas vu l’ombre d’une goutte depuis… et comme j’en ai témoigné au bout de 3 mois, puis au bout de 8 mois (et même à la télé!) mes cheveux s’en portent très bien, voire mieux…

No-poo-water-only-1 an sans shampooing-bilan-echos verts

Les avantages du no-poo

⇒ Réduction de l’empreinte écologique

Mes premiers pas vers le no-poo avaient, en premier lieu, été motivés par le souhait de prendre soin de moi sans abîmer la planète et grâce au no-poo, c’est possible! Tout d’abord, cela permet, selon la méthode adoptée, d’utiliser des produits bruts et/ou naturels, vendus en vrac ou dans des emballages recyclables. En outre, la vente de produits bruts nécessite bien moins de ressources énergétiques et matérielles que la vente de produits transformés et mélangés tels que les shampooings. En effet, que ces derniers soient bio ou pas, liquides ou solides, ils doivent être fabriqués, additionnés de conservateurs et ils sont la plupart du temps vendus emballés dans du plastique. En plus, comme je le mentionnais plus haut, un shampooing bio n’est pas forcément composé de produits 100% naturels. L’empreinte écologique de ces derniers n’est donc pas négligeable… Enfin, si grâce au no-poo on parvient à se laver les cheveux moins souvent, cela permet de faire des économies d’eau.

⇒ Mes cheveux vont bien (mieux)

Certains trouvent que mes cheveux sont particulièrement beaux, d’autres qu’ils poussent particulièrement vite… cela dit, sont-ils plus beaux et poussent-ils plus vite qu’avant? Je ne saurais vous le dire car je n’ai aucun moyen de voir ou mesurer cela puisque je ne m’amusais pas à prendre de photos de mes cheveux tous les mois avant de me mettre au no-poo! Néanmoins, il est certain que le no-poo ne les a pas rendus moches et ne les a pas empêchés de pousser (15-20 centimètres en 12 mois)! En outre, voici quelques améliorations notables:

  • Mon cuir chevelu re-graisse moins vite, grâce à des lavages moins fréquents et à l’usage de produits qui n’agressent pas le cuir chevelu
  • Je n’ai plus ces problèmes de racines-grasses-et-pointes-sèches, grâce au brossage qui permet de répartir le sebum sur les longueurs
  • Je n’ai plus de fourches, certainement grâce à l’usage de produits respectueux du cheveu.

⇒ Gain d’argent

Faire un comparatif de mes dépenses en terme de soins capillaires sur 6 mois avant et depuis le no-poo m’a également permis de réaliser que cette méthode me permettait de faire de belles économies. Voici une estimation de mon budget avant/après:

Mon budget -soins capillaires-Étant donné que je n’ai plus les longueurs et les pointes abîmées, pour la 1ère fois depuis bien longtemps j’ai plaisir à laisser pousser mes cheveux et je ne ressens pas le besoin de les couper (ma dernière coupe remonte à juillet 2013). Il m’arrive d’utiliser des soins tels que l’Aloé vera, le beurre de Karité ou des huiles essentielles mais ce sont des produits que je n’ai pas achetés spécialement pour mes cheveux et que j’utilise en si petite quantité et si rarement sur mes cheveux qu’ils ne constituent, selon moi, pas une réelle dépense… j’ai cependant ajouté 3 euros symboliques à mon budget soins actuel pour que les comptables les plus pointilleux ne trouvent rien à y redire 😉 ! Mais soins ou pas, la différence entre mon budget avant/après reste énorme puisque cela me permet de faire une économie de près de 200 euros par an! 

⇒ Gain de temps

Plusieurs personnes m’ont fait remarqué que l’utilisation de poudres lavantes demande plus de temps que de se laver les cheveux avec un shampooing prêt à l’emploi. Il est certain qu’il est plus rapide de verser quelques gouttes de shampooing que de mélanger un peu de poudre et d’eau (ce qui prend une minute à peine!) avant de pouvoir l’appliquer sur les cheveux… cela dit, pour moi, le no-poo est synonyme de gain de temps car:

  • Les produits que j’achète (par paquet de 500g à 1 kg) me durent de 6 mois à 1 an alors qu’avant je devais acheter de nouveaux produits toutes les 6 à 8 semaines.
  • J’applique moins de produits (1 ou 2) à chaque lavage et non 1 shampooing + 1 après-shampooing + 1 soin…
  • Je ne vais plus chez le coiffeur
  • Et enfin, je lave mes cheveux bien moins souvent: 2 à 3 fois par mois à l’heure actuelle contre 7 à 10 fois par mois avant!

Voici un aperçu de l’évolution de mes lavages sur les 12 derniers mois:

Lavage BdS  + Rinçage VdC
Shampooing sec (Fécule de maïs)
Water Only + Rinçage VdC
Lavage Rhassoul + Rinçage VdC
Nov. 2013
4
3
Décembre 2013
3
3
Janvier 2014
1
3
Février 2014
1
1
4
Mars 2014
1
4
2
Avril 2014
2
2
1
Mai 2014
1
1
1
Juin 2014
2
Juillet 2014
1
2
Août 2014
1
3
Septembre 2014
1
2
Octobre 2014
1
1

Vous avez peut-être remarqué que depuis quelques moins, la fréquence de lavages a cessé de décroître. En juin dernier, beaucoup de choses ont changé; outre la saison, j’ai changé de rythme et d’environnement et je pense que ces différents facteurs ont affecté l’état de mes cheveux. En effet, jusque-là j’habitais au coeur d’une forêt, loin de la pollution de la ville où je me rendais très rarement. Depuis, j’habite en plein centre-ville et mes cheveux sont exposés tous les jours à la pollution… ils se salissent donc certainement plus facilement. Cela dit, il semblerait qu’après une période d’adaptation le nombre de lavages se stabilise à nouveau à 2-3 par mois.

Bicarbonate de sodium vs Rhassoul

Vous avez également certainement remarqué que j’ai fini par remplacer le bicarbonate de sodium par du Rhassoul (également appelé Ghassoul). Pourquoi? Déjà, il faut savoir que le bicarbonate de sodium est un produit qui peut agresser et assécher le cuir chevelu s’il est utilisé trop fréquemment et sur le long-terme. Personnellement, étant donné que je l’ai utilisé sans problème pendant 8 mois, je ne pense pas qu’il m’ait causé de problème particulier.

Bicarbonate-rhassoul-no-poo-echosverts

Cependant, au début de l’été, mon cuir chevelu (tout comme ma peau) était plutôt sec et j’ai commencé à avoir des pellicules. J’ai donc préféré utiliser un produit qui ne risquait pas d’empirer ce genre de désagrément et le Rhassoul m’a semblé être l’alternative la plus adaptée à mes cheveux. Le Rhassoul est une argile naturelle qui, une fois mélangée à de l’eau, absorbe les impuretés (poussières, cellules mortes) et le sébum sans éliminer le film naturel protecteur des cheveux. Quant au bicarbonate, je ne l’utilise plus que pour laver ma brosse et mon peigne.

Rhassoul: mode d’emploi

L’utlisation du Rhassoul est aussi simple que celle du bicarbonate. Voici comment je procède quand je me lave les cheveux avec cette argile:

  1. Mélanger environ 40g de Rhassoul (soit 4 cuillères à cafés légèrement bombées) avec la quantité d’eau nécessaire pour obtenir une crème lisse.
  2. Appliquer la crème obtenue sur l’ensemble du cuir chevelu mouillé
  3. Laisser poser 10 à 15 minutes
  4. Rincer à l’eau chaude, à l’aide d’un peigne (propre) si besoin pour bien ôter tous les résidus de poudre et de saletés
  5. Passer un jet d’eau froide sur l’ensemble des longueurs (cela permet de resserrer les écailles des cheveux et de les rendre plus brillants)
  6. Verser l’eau de rinçage (2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pommes dans un grand verre d’eau froide) sur les longueurs (ne pas rincer à l’eau).

Masque lavant au Rhassoul-no-poo- echos verts

L’autre avantage du Rhassoul c’est qu’il peut être mélangé à d’autres produits naturels tels que les huiles végétales, les huiles essentielles etc., pour en faire un soin à la fois lavant et traitant- Hélène de Green Me Up nous explique tout ça dans un article dédié à sa routine beauté green pour les cheveux.

Ma routine no-poo actuelle

Pour conclure, voici un résumé de ma routine actuelle en terme de soins capillaires:

  • Brossage quotidien (et lavage de la brosse au bicarbonate après chaque utilisation)
  • Lavage au Rhassoul 1 à 2 fois par mois
  • Water Only 1 à 2 fois par mois (méthode détaillée ici)
  • Rinçage au vinaigre de cidre de pommes après chaque lavage (méthode détaillée ici)

No-poo-l'essentiel-echosverts

Il m’arrive également, comme je vous le disais plus haut, d’utiliser un peu d’Aloe vera ou de beurre de Karité pour hydrater mes longueurs ou une huile essentielle pour les pellicules, mais c’est rare… et c’est tout!

Le bilan

Mon bilan de cette 1ère année sans shampooing se résume en une phrase: les shampooings et moi c’est fini et le no-poo et moi c’est pour la vie! Ma routine évoluera certainement au fil des mois et des années car je pense qu’il faut savoir adapter la manière dont on prend soin de soi en fonction des saisons, des circonstances et de l’environnement. 

Peut-être me les laverai-je plus ou moins, avec plus ou moins de soins, mais quoi qu’il en soit, je sais maintenant qu’il existe mille et une alternatives plus saines, naturelles et efficaces que les produits vendus par les « grandes » marques pour avoir des cheveux beaux et propres… Dans un prochain et dernier article à ce sujet je vous ferai partager toutes mes astuces et ressources utiles pour les découvrir et faire ses premiers pas dans l’univers du no-poo! 

En attendant, rendez-vous sur la page Facebook du blog pour suivre l’évolution  de mes cheveux en mode no-poo en photo.

No-poo-12 mois- echosverts

❀Laisser un commentaire❀

Cet article, publié dans Hygiène & santé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

162 commentaires pour No-poo & water only: 1 an sans shampooing

  1. VivreEcobio dit :

    Salut.
    Pour ma part j’essaie également d’espacer et de passer au no-poo. Je suis actuellement à 1shampoing/semaine au ghassoul et 1 ou 2 au shampoing sec.
    Ça fait des mois que je n’arrive pas à espacer plus que cela. Comment as tu fait?
    J’ai essayé le water only, ça a été la catastrophe 😦 cheveux hyper-gras après le lavage à l’eau seule.

    • Coucou. Il me semble que tout le monde galère au début avec le Water Only… j’ai remarqué que plus mes racines sont grasses, moins le water only est efficace… Il faudrait voir si faire un water only avant que tes cheveux ne soient trop gras fait une différence. Quant à l’espacement des lavages, je crois qu’il faut prendre son « mal » en patience… ce n’est qu’au bout de 8 mois que j’ai pu laisser tomber la fécule de maïs et me contenter de lavages tous les 10 à 15 jours. Outre le brossage, ce qui peut aider à espacer les lavages c’est bien protéger ses cheveux lorsqu’ils risquent de se salir: quand on fait le ménage, du sport, du bricolage etc. Avant je ne faisais pas attention à ce genre de détails, mais maintenant j’attache automatiquement mes cheveux et/ou je mets un large bandeau pour les protéger dans ce genre de circonstances. Peut-être que tu fais déjà tout ça, auquel cas je ne sais trop quel autre conseil te donner… Ta fréquence de lavages a-t-elle tout de même diminué par rapport à quand tu utilisais du shampooing? Quand t’es-tu mise au no-poo?

    • VivreEcobio dit :

      ah c’est vrai que je ne fais pas spécialement attention à mes cheveux quand je fais le ménage ou autre.
      Merci pour les pistes.
      Je suis d’abord passé à un shampoing tous les 3 jours avec le savon d’Alep/de Marseille mais c’est en passant au Ghassoul que j’ai réussit à atteindre 1 shampoing tous les 4 jours et sans avoir honte de sortir! Puis avec la fécule de mais j’ai pu passer à un shampoing par semaine avec 1 ou 2 shampoings sec selon les circonstances.
      J’ai pu remarquer que quand je suis tressée ou que je dors peu pendant la semaine/mange mal mes cheveux se graissent aussi plus vite…
      Depuis juin je suis au no-poo donc en gros 4-5 mois mais je n’ai pas encore eu l’occasion de faire 1 mois sans rien comme recommande Antigone. L’as tu fait ?

    • Oui j’ai fait le mois « sans rien » au bout du 3ème mois- j’ai fait 3 shampooings secs en l’espace de 30 jours. Ça vaut peut-être la peine d’essayer car cela ralentit naturellement la production de sébum… c’est peut-être ce qui fait toute la différence par la suite…Sinon, une autre idée serait d’ajouter une HE contre les cheveux gras à ton masque au Rhassoul… cela devrait aider sur le long-terme. J’espère que ces idées t’aideront à trouver un rythme de lavage qui te convient 🙂

    • VivreEcobio dit :

      oui je pense aussi que le moins sans rien peut beaucoup aider. Cela me fait juste peur.
      Pour l’HE je vais regarder effectivement.
      Merci pour tes conseils!

    • De rien, bonne chance pour la suite 🙂

  2. Sandrine dit :

    Bonjour ! Ton parcours m’intéresse bien ! Cependant, peux-tu me dire si tu as noté une différence au niveau de la chute de cheveux ? C’est mon principal problème capillaire…

    • Bonsoir! En effet j’ai noté une différence au niveau de la chute des cheveux car avant de me mettre au no-poo, à chaque fois que je m’attachais les cheveux, il fallait que je fasse preuve d’habileté pour couvrir les « trous » dans mon cuir chevelu sur les côtés en bougeant les mèches et en calant des pinces plates ici et là… maintenant, je n’ai plus du tout besoin de faire ça donc je pense que je perds moins de cheveux qu’avant. Je ne puis dire avec certitude si c’est grâce au no-poo mais étant donné qu’il n’y a pas eu d’autres changements radicaux dans ma vie et mon environnement à ce moment-là, l’on peut penser que le no-poo a aidé…

  3. Je regardais La Quotidienne ce midi chez mes parents et je parlais de ton intervention sur le no-poo – j’essaie de convertir ma mère- et elle m’a dit qu’elle avait vu ton intervention dans l’émission et qu’elle avait trouvé tes cheveux très longs et beaux.

    • Alors j’espère que ta maman osera sauter le pas… de toute façon, rien ne l’empêchera de revenir aux shampooings si elle préfère, c’est ce que beaucoup semblent faire d’ailleurs, ou bien ils alternent entre shampooing et no-poo…

  4. Merci pour ton article super détaillé. De mon côté, je n’arrive pas à me passer de mon shampoing hebdomadaire (avant, je me lavais les cheveux un jour sur 2 ! gros progrès déjà donc). C’est plutôt psychologique : je crois que je n’ai pas assez confiance en moi pour lâcher vraiment. J’ai besoin de mousse en quelque sorte.
    Je n’ai jamais supporté le bicarbonate, et il me faut donc un produit lavant hebdomadaire. Avec la maizena, je ne retrouve pas mes cheveux aussi propres qu’avec un lavage avec de l’eau, et j’en ai qui se colle sur mon cuir chevelu. Ca me démange, et c’est désagréable. Je dois mal m’y prendre, mais comment faire ? Ou alors, les poils de ma brosse sont trop souples ?
    Ma belle-soeur m’a parlé de préparer un « shampoing » avec de la farine de pois chiche, comme tu fais avec ton rhassoul. Comme j’avoue que l’idée d’acheter du rhassoul exprès pour mes cheveux, sans savoir si cela va me convenir, ne m’enchante pas, je pense essayer la farine de pois chiche, qui elle, servira de toute façon.

    • Gros progrès en effet! Je crois que beaucoup galèrent avec les shampooings secs aussi… c’est sûr que si ça en devient désagréable et que les cheveux ne sont pas propres, ça ne vaut pas la peine de s’acharner! Je n’aurais pas souhaité continuer dans ces conditions-là non plus! Les poils de ma brosse sont assez durs-il s’agit de poils de sanglier car au moment où je l’ai achetée il y a un an, j’avoue que je ne faisais pas attention à ce genre de « détail ». La prochaine fois que je passe par Grenoble je t’apporterai un peu de Rhassoul, comme ça tu pourras essayer si tu veux 🙂

    • Ma brosse a le même âge que la tienne et les mêmes poils, pour la même raison de « détails ». Je veux bien la voir la prochaine fois qu’on se rencontrera, si ça ne te dérange pas, pour faire une étude comparative de « dureté » de poils 😉
      J’accepte avec plaisir ton offre pour le rhassoul. En attendant, samedi je vais acheter de la farine de pois chiche pour tester sur ma tête, ainsi que dans la recette de mac and cheese de Gaëlle (Better than Butter) qui me fait très envie depuis qu’elle l’a publié !

    • Je serais curieuse de savoir ce que donne le lavage à la farine de pois chiche; j’espère que ça fonctionnera pour toi… en tous cas, si tes cheveux n’aiment pas je suis sûre que tes papilles se régaleront! Je ne manquerai donc pas d’apporter du Rhassoul et ma brosse la prochaine fois qu’on se verra 😉

    • Je me rends compte que je ne t’ai pas écrit de retour pour le shampoing à la farine de pois chiche : et bien c’est adopté, j’adore, ça me convient parfaitement ☺ Et la recette de Gaëlle est un pur délice !

    • Merci pour ton retour; j’ai justement vu ton article à ce sujet hier… je viendrai bientôt t’y laisser un commentaire 😉

    • marianne dit :

      Le ghassoul sert aussi de gommage pour le visage et le corps.

    • Je n’ai jamais essayé mais il paraît que c’est aussi bon pour la peau en effet!

  5. AnnyMay dit :

    Çà fait longtemps que j’y pense… l’alternative au Rhassoul me donne le goût d’essayer pour de bon!! (j’avais lu que le bicarbonate de soude avait ses limites)
    Une nouvelle résolution pour 2015 peut-être?
    En tout cas, merci du partage!!!
    🙂

  6. coucou!
    il faudra aussi que je mette mes 1 ans! hihi! mais bon, moi, ce ne sera qu’en mars!
    comme toi j’ai abandonné le ss, je n’ai pas aimé sur le long terme.
    quand au WO… comment dire au début ce fut vraiment la cata… aujourd’hui un peu moins… mais bon, c’est un peu mieux meme si ce n’est pas comme apres un shampoing!
    j’ai essayé aussi la poudre de sidr et shikakai mais vraiment je n’arrive pas a avoir de resultats homogènes d’une fois sur l’autre… alors aujourd’hui… je considère que je suis au low poo et non au no-poo : 1 shampoing (fait maison bien sur! 😉 ) par mois et 1 ou 2 WO avec vdc en rinçage 😉

    tes cheveux sont superbes en tous les cas! Pour ma part… ce fut le défi qui m’a permis de laisser repousser mes cheveux « pour voir »! :p

    bisous!

    • Coucou! C’est une bonne idée aussi d’alterner entre shampooing et no-poo… je pense que si je n’avais pas réussi à me passer complètement de shampooing c’est ce que j’aurais fait! As-tu publié ta recette de shampooing sur ton blog? Je ne sais pas à quoi tu ressemblais les cheveux plus courts mais cette longueur ta va très bien je trouve (j’ai regardé La Quotidienne mais je viendrais commenter à ce sujet-là sur ton blog ;-)). Bises

  7. Sabrina dit :

    Merci pour cet article encourageant !
    J’ai commencé le no poo depuis quelques semaines (à peu près trois mois je pense), après avoir réussi à espacer les shampoings grâce au brossage, à une semaine.
    En ce moment, je fais un no poo, et la semaine suivante, si ça fait seulement une semaine je fais un shampoing, si ça fait une semaine plus un jour, je fais un no poo. J’ai un peu peur de réagir au bicarbonate du coup je n’ose pas le faire à chaque fois.
    Je fais un shampoing sec souvent deux jours avant le lavage, pour avoir l’air impeccable jusqu’au bout.
    Et je continue d’utiliser mon après-shampoing, avant le vinaigre, car je n’aime pas que mes cheveux ne glissent pas après le lavage.
    J’en suis un peu coincée à ce stade, je ne sais pas trop comment continuer à progresser avant d’essayer le mois sans rien.
    Je serai ravie d’avoir un ou deux conseils, une ou deux pistes pour progresser !
    Merci infiniment pour ces articles, quel bonheur déjà de les laver moins souvent !

    • Merci de partager ton expérience ici Sabrina; ça montre bien qu’on passe tous par des stades différents et que l’évolution varie énormément d’une personne à l’autre… de ce fait, je trouve ça difficile de donner un conseil en particulier qui marche à coup sûr! D’après la routine que tu décris, tu sembles en être au stade à partir duquel je suis passée au mois sans « rien »- pas de lavage mais 3 shampooings secs sur 30 jours (j’ai fait en fonction des besoins). Est-ce le bon moment pour toi? Si tu continues d’utiliser de l’après-shampooing je te conseille d’arrêter le shampooing complètement car l’après-shampooing peut suffire à laver les cheveux- c’est ce que font plusieurs personnes et d’ailleurs à la base c’était ça le « no-poo »- il paraît que l’après-shampooing (bio bien sûr) est moins agressif que le shampooing. Voilà, j’espère que ces pistes te permettront d’avancer 🙂

  8. wow je ne sais pas si un jour j’arriverais à sauter le pas, mais c’est vrai que mes cheveux sont pas mal agraissés !! un jour peut etre… bravo en tout cas !

    • Ce qui m’a motivé à sauter le pas c’est justement que mes cheveux n’étaient pas en forme… Et si je n’avais pas réussi à sauter le pas, j’aurai au moins cherché à remplacer mes shampooings par les meilleurs shampooings bio ou faits maison qui soient- tu peux peut-être commencer par là 😉

    • ouiii moi je fais de temps en temps un peu comme toi tous les 2 mois un masque maison et ‘a chaque fois je me preomets d’en faire plus regulierement tellement je susi impressionee par le resultat (oeuf huile dolive citron miel) !!!

    • C’est vrai qu’il y a mille et une recettes de masques à base de produits naturels. Le gros avantage de celui au Rhassoul je trouve c’est qu’il peut-être à la fois lavant et traitant.

  9. Merci d’avoir partager ton expérience, c’est très encourageant!
    J’attends que mon shampoing solide bio se finit avant de me mettre au no poo!

  10. Charlotte dit :

    Ah le no-poo… j’avoue m’être démotivée cette semaine donc ton article tombe à pic pour me faire une piqûre de rappel ! Comme je voyage en ce moment, je peux confirmer : l’environnement peut changer du tout au tout l’état des cheveux ! A Hawaï, je tenais une semaine sans me laver les cheveux (contre un jour sur deux avant). Au Mexique, dans les villes plus ou moins polluées, ça allait encore. Mais là, je suis arrivée depuis une semaine dans une nouvelle ville, et je ne sais pas pourquoi, mes cheveux regraissent au bout de 3 jours. Pareil pour mon copain, qui essaie aussi le no-poo ! Après deux mois à espacer bien mes shampooings, j’avoue que c’est décourageant. Mais lorsque je lis que tu as mis du temps, toi aussi, à te passer de shampooing sec, je me dis qu’il faut que je m’accroche encore un peu. Le seul problème, c’est que moi, j’aime bien me laver les cheveux : cette sensation d’eau qui coule sur la tête et le cuir chevelu propre… En espaçant mes shampooings, je m’attache beaucoup plus les cheveux et me fais des coiffures (j’ai au moins gagné ça, je n’en faisais pas avant), mais j’avoue ne pas vraiment apprécier passer ma main dans les cheveux… enfin, dernier truc : en bonne flemmarde que je suis, je ne fais pas la routine du brossage quotidien… faudrait peut être que je m’y mette !!
    Merci en tout cas pour cet article bien détaillé, ça remotive ! 🙂

    • Ah ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à avoir remarqué un changement dans un nouvel environnement; ceci confirme donc ma théorie 😉 C’est sûr que si tu aimes te laver les cheveux, ce doit être difficile de trouver la motivation de passer au no-poo! Est-ce qu’il t’arrive de les laver seulement à l’eau dans ce cas? Moi aussi je m’attache davantage les cheveux mais j’avoue que je ne suis pas très créative de ce côté-là… je devrais en profiter davantage d’ailleurs maintenant que j’ai d’assez longs cheveux! J’espère que ta prochaine destination te permettra de te les laver moins souvent 😉 PS: Ton 1er commentaire a bien été enregistré!

    • Charlotte dit :

      Pour répondre à ta question, oui je me passe souvent la tête sous l’eau, mais je n’ai pas cette sensation de sortir de la douche super propre… on verra avec le temps 😉

  11. anicca dit :

    Bonjour, je découvre cette méthode de no-poo et je m’interroge sur son intérêt réel. Je me lave le corps tous mes jours et les cheveux avec depuis 50 ans, sans problème, avec un shampoing bio. Et surtout quel bien être pour démarrer la journée ! Ça prend quelques secondes chaque jour mais pour moi c’est vital, si la douche ne coule pas sur mes cheveux, je ne me sens pas totalement réveillée. Et oui pas besoin de beaucoup de shampoing. Donc je ne vois pas la finalité de cette pratique, si ce n’est de revenir tant d’années en arrière où les femmes ne se lavaient les cheveux qu’une fois par mois. Bonne journée à vous.

    • Bonjour, c’est sûr que si on aime se laver les cheveux et qu’ils se portent bien, on peut se demander l’intérêt du no-poo. Comme expliqué dans cet article et mes autres articles à ce sujet, mes motivations étaient d’abord écologiques: réduire ma production de déchets, cesser de déverser des produits toxiques dans l’eau et d’en imprégner mon corps, réduire ma consommation d’eau etc. Je ne voyais pas non plus l’intérêt de continuer d’utiliser des produits qui m’obligeaient à laver mes cheveux plus souvent, les rendaient gras, secs et fourchus et de continuer de dépenser mon argent dans une industrie peu regardante de son impact sanitaire et écologique. Je préfère également mettre 200 euros par an dans autre chose que mes cheveux. Enfin, contrairement à vous, je n’aime pas me laver les cheveux… alors si me les laver 2-3 fois par mois pour qu’ils soient beaux et propres me suffit, je préfère en rester là. Voilà j’espère que cela vous aura éclairé sur mes motivations personnelles. Je vous souhaite également une bonne journée 🙂

  12. Helychrise dit :

    Super article de grande qualité, avec beaucoup de chiffres et d’éléments de comparaison!

    Je n’arrive pas à sauter le pas du no-poo (j’ai beaucoup utilisé cet été le lavage au shikakai pourtant). Je n’ai jamais testé le rhassoul de peur que cela assèche trop mes cheveux, mais au vue des différents témoignages et du tien, je crois que je vais essayer!

    Bises

    Helychrise
    http://www.bullesdinspirationbioetzendhelychrise.blogspot.com

  13. Fantasy-Cook dit :

    J’ai découvert ton site il y a quelques semaines, et je ne rate plus aucun article depuis que je suis abonnée à la Newsletter ! Je ne connaissais pas du tout le No-Poo avant de lire ton premier article sur la réduction des déchets dans la salle de bain. C’est avec plaisir que je découvre celui-ci aujourd’hui ! Je me suis renseigné depuis, notamment sur le site d’Antigone, et je me tâte de plus en plus à sauter le pas ! Merci pour tes précieux conseils !

    • Merci pour ton commentaire qui me fait très plaisir! Je pense que mon prochain article au sujet du no-poo avec plein de liens, d’astuces et de ressources utiles devrait t’aider à faire tes premiers pas dans le monde sans shampooing… mais si tu as déjà lu les articles d’Antigone XXI alors tu sais l’essentiel et le plus important 😉

  14. Ecuriix dit :

    Bonjour, article très intéressant !
    pour ma part je suis au naturel depuis bientot 1 an, je me lave les cheveux 1 fois/ semaine, j’ai les cheveux, raide, lisse, plat, si je fais du no-poo, mes cheveux seront aussi raplapla sans volume.. qu’en penses-tu?

    • Bonjour! Difficile de dire comment tes cheveux réagiront au no-poo… on a tous des cheveux et des environnements tellement différents que ce qui fonctionne pour certains ne fonctionne pas pour les autres… Le tout est de bien se renseigner sur les différentes alternatives au shampooing qui existent et de choisir celle(s) appropriées à son type de cheveu avant de se lancer. Je pensais qu’il n’y avais que le bicarbonate mais non en fait il existe plein d’autres poudres naturelles lavantes. Mon prochain article à ce sujet devrait donc t’éclairer sur la question… en attendant, je te conseille de consulter la formidable FAQ d’Antigone XXI qui répond à mille et une questions en détail…

  15. Kolibri dit :

    haha! C’est drôle ça, je me faisais justement la réflexion cette semaine que ça faisait maintenant un ans que je n’avais pas mis de shampoing dans mes cheveux… Ça été Head & Shoulder un jour, la lecture du billet d’Ophélie le lendemain et la fin de ce shampoing dès le jour même! Alors presque le même cheminement, mais sans le passage par les shampoings bios! Et que de bonheur depuis… J’aime mes cheveux et mes cheveux m’aiment. Ils sont faciles à coiffer, doux, ils sentent bons… Alors que du positif et je suis contente d’en voir sur un autre blog… Il y a tellement d’articles de gens pour qui ça n’a pas marché que parfois, j’ai l’impression de me faire des idées sur le fait que ça fonctionne pour moi! Mais tu me montres que non! 🙂
    K.

    • Moi aussi, au vu des expérience négatives ou laborieuses des autres personnes qui tentent le no-poo, des fois je me dis que soit j’ai perdu toute notion de ce que sont des cheveux propres et beaux, soit j’ai vraiment de la chance que ça marche avec mes cheveux… Alors c’est chouette de savoir que ça fonctionne bien pour toi aussi et depuis aussi longtemps… ça nous fait un no-poo-versaire en commun 😉

  16. Hello, comment tu m’as donné envie de sauter le pas ! Je commande (comme beaucoup de bloggeuse) sur le site iherb mes shampoings mais ça coûte quand même de l’argent. J’ai déjà essayer les pourdres comme le shikakai. Et il est vrai que c’est moins cher, car on en a pour plusieurs mois, qu’on produit moins de déchets et surtout que les cheveux sont vachement beaux! uh uh merci pour ton article!

  17. Hélène dit :

    Article super intéressant (et commentaires aussi !! 😉 )
    Je trouve le no-poo très tentant, à te lire et à lire Ophélie…
    Mais je garde cette idée en tête pour plus tard car ce n’est pas le moment dans ma vie. Je suis en phase « bicolorité » car j’ai arrêté de me colorer les cheveux il y 6 mois et c’est une étape longue à vivre, pleine de satisfaction mais aussi parfois difficile (les cheveux gris ne sont pas toujours bien admis dans notre société)… Alors une fois que ma chevelure sera 100% naturelle et aura perdu toute trace d’ancienne coloration, je re-penserai au no-poo ! (pour l’instant c’est shampoing solide… qui limite déjà beaucoup la pollution par le plastique et la consommation d’eau)

    • En effet chaque chose en son temps! Je trouve le concept du shampooing solide vraiment bien aussi car cela génère tellement moins de déchets… mais je n’ai pas dû essayer le bon moi! J’espère que tu te feras bien à ta couleur naturelle et n’hésite pas à revenir par là pour nous faire par de ton expérience si tu décides de passer au no-poo 😉

  18. folie verte dit :

    Je Noo Poote depuis 8 mois, j’apprécie énormément le coté zéro déchets et zéro synthèse. J’utilise, des œufs (c’est d’ailleurs juste la folie comme ça lave bien!) de la poudre de shikakai et mes savons solides + masque coco/miel. Force est de constater que je ne les ai pas coupés depuis 4 mois, j’ai passé mes vacances à la mer, soleil+sel, et zéro fourches, cheveux nickel. Pour la fréquence j’en suis à un noo poo tous les 5 jours, ma foi ça me va !!

  19. Odile Sacoche dit :

    Bonjour Bonsoir

    Je ne suis pas encore du tout dans le no poo mais ton article m’a vraiment beaucoup intéressée.
    Je suis déjà passé à une méthode plus douce pour mes cheveux (plus de plaques, plus de shampoings de GMS, du lush par contre, c’est pas encore le top mais c’est déjà mieux qu’Elsève) et pourtant…. J’ai toujours les cheveux plats, mous, qui régressent vite.
    Je ne suis pas sure d’être prête à passer au no poo mais ce que tu dis à propos du rasshoul m’intrigue beaucoup.

    Le rasshoul remplace donc tes shampoings ? Il pourrait donc être envisageable de faire sur 1 semaine : 1 shampoing normal, et 1 masque rasshoul ?
    Actuellement je me lave les cheveux 2 fois par semaine, parfois 3. Mes cheveux régressent assez vite et je rêve d’une jolie chevelure. J’en prends beaucoup plus soin qu’avant, mais je sens que je passe encore à côté de qqch.

    Qu’en penses tu ?

    Merci Merci !

    • Bonjour! Le Rhassoul est une argile aux propriétés lavantes (aussi bien pour les cheveux que pour le corps) et peut donc remplacer le shampooing. Sa différence principale avec le shampooing est le fait que cette argile n’agresse pas la couche protectrice naturelle du cuir chevelu et qu’elle permet des lavages moins fréquents sur le long-terme car elle ne stimule pas la production de sebum et les cheveux re-graissent donc moins vite. Le Rhassoul est particulièrement conseillé pour les cuir chevelus sensibles, gras et/ou avec des problèmes de pellicules. Mais comme pour tous les produits (naturels ou pas), ça peut ou pas convenir à certaines personnes… ma maman l’a essayé et a trouvé que ça lui asséchait les longueurs… Pas moi. Alterner entre shampooing et Rhassoul peut être une bonne manière de commencer à espacer les shampooings… mais il est déconseillé d’utiliser le Rhassoul aussi fréquemment qu’un shampooing. Je te conseillerais donc de ne pas en utiliser plus d’une fois tous les 7-10 jours. Ça peut-être un premier pas vers le no-poo… 😉 Je serais curieuse de savoir ce qu’en pensent tes cheveux si tu essayes! À bientôt 🙂

  20. Odile Sacoche dit :

    Merci pour ta réponse très claire ! Je vais essayer de me procurer du rasshoul et faire comme tu dis une fois tous les 7-10 jours. Depuis hier je suis super intriguée par ton article et lu aussi celui d’Ophélie, je ne sais pas si je suis prête à passer le cap, mais je vais déjà essayer le rasshoul, ne fut ce que pour espacer mes shampoings (non pas que ça me coûte cher pcq j’achète 1 shampoing solide par an, mais parce que j’en ai marre qu’ils graissent si vite ^^ )

    Merci encore !

  21. Claire dit :

    bonjour,

    alors moi, je commence le no-poo depuis peu… j’ai espacé les shampoings (une fois par semaine) puis j’ai fait mon premier no-poo dimanche dernier. Au bicarbonate. Nickel… objectif: tenir quasi 10 jours, avec un shampoing sec dimanche prochain.

    cela dit, je suis enceinte, et mes cheveux regraissent moins vite et sont plus brillants et forts que quand je ne le suis pas… j’appréhende du coup l’après grossesse….
    je me dis qu’il faut absolument que je fasse mon mois sans rien avant la fin de la grossesse, mais malheureusement, ça tombe sur les fêtes et je n’ai pas envie d’avoir les cheveux moches pour cette période…

    bon on verra bien…
    juste une info: pendant le mois sans rien on peut quand même faire des shampoings secs??

    autre chose: je n’arrive pas à intérgrer la page facebook… c’est normal?

    merci pour toutes ces infos en tout cas. J’attends la suite…..
    bonne continuation.
    Claire

    • Bonjour! J’avais justement entendu dire que les femmes enceintes avaient des cheveux en meilleurs santé… c’est donc vrai?! C’est chouette ça et j’espère pour toi que ça va durer! Pour répondre à ta première question, j’ai fait 3 shampooings secs (fécule de maïs) pendant le mois sans rien (on devrait d’ailleurs l’appeler autrement car cela prête à confusion!)- c’est plutôt un mois sans lavages. Concernant la page Facebook, je ne saurais te dire d’où vient le problème… car ça semble marcher de mon côté et il y a eu un nouvel abonné depuis ton commentaire… J’espère que tu arriveras à tenir 10 jours comme tu le souhaites et j’espère publier la suite d’ici un mois. À bientôt!

    • Alice dit :

      Coucou Claire !
      Comme toi, j’ai commencé le no-poo pendant ma grossesse. J’ai craqué pour un shampooing du commerce une fois ( à la maternité : besoin de facilité après l’accouchement !). Mes cheveux ont recommencé à graisser plus vite deux mois après, mais jamais autant qu’avant la grossesse. Ça fait maintenant 9 mois, je fais un bds tous les quinze jours, et de moins en moins de shampooings secs.

  22. Bonjour,

    Ton article est super et ça donne envie d’essayer. Pour ma part, deux questions se posent : étant fumeuse et entourée de fumeurs, je lave mes cheveux tous les jours pour ne pas avoir cette odeur sur moi. Avec le no-poo j’imagine que ce ne sera pas possible ?
    Par ailleurs, concernant la chute de cheveux, est-ce que le no-poo aide aussi ?

    Bisous

    Julie

    • Bonjour Julie, difficile de dire si le no-poo aide à diminuer la chute de cheveux ou pas car tout dépend de ce qui cause la chute des cheveux: cela peut-être causé par tellement de facteurs différents: pollution, stress, produits agressifs… Concernant l’odeur de la cigarette, elle part très bien au lavage au bicarbonate… mais il est décommandé de se laver les cheveux au bicarbonate trop souvent ni sur le long-terme et surtout pas tous les jours, donc il faudrait trouver un autre moyen de faire partir l’odeur… Tu peux peut-être te faire un spray désodorisant pour les cheveux- je te conseille d’aller voir le groupe Facebook No-poo & Water Only où tu trouveras peut-être des conseils à ce sujet.

  23. Laetitia dit :

    Bonjour, merci pour ton article !! Tu détailles bien toutes les étapes du no-poo !! Je me lance dans l’aventure depuis 3 semaines. Après mon premier lavage au bicarbonate, j’ai pu tenir une semaine sans les laver avec un shampooing sec entre les 2 lavages (4 jours après le lavage au bicarbonate). Je suis contente d’avoir pu espacer mes lavages. Par contre, j’ai un souci, 5 jours après les lavages, j’ai le cuir chevelu qui me démange. Aurais-tu un conseil à me donner concernant ce problème ? Merci encore !!

    • Merci pour ton commentaire 🙂 Avais-tu des démangeaisons avant ou est-ce depuis que tu as commencé le no-poo? Si c’est récent, c’est certainement dû au fait que le bicarbonate est trop agressif pour ton cuir chevelu (dans ce cas, vaut mieux essayer autre chose) ou bien qu’il reste des résidus de shampooings secs… Il se peut aussi que ce soit passager et que les démangeaisons s’estompent au fil des semaines… Mais n’ayant pas eu ce problème et étant donné qu’on réagit tous différemment au no-poo, difficile de te donner des conseils pour résoudre ce problème- il faudrait savoir à quoi c’est dû… J’espère que ça ira mieux très vite car ça ne doit pas être agréable!

    • Laetitia dit :

      Merci pour ta réponse ! J’avais effectivement des démangeaisons avant le no-poo, mais là elles sont plus importantes surtout après un shampooing sec, je me demandais si cela ne viendrait pas de là, comme tu le précises. Comme j’ai les cheveux bruns, j’ai mis un peu de cacao mélangé avec la fécule de maïs, mais peut-être que j’en mets trop ? Comment fais-tu techniquement pour faire un shampooing sec ? J’ai la peau sèche, je me suis également posée la question sur le bicarbonate, je vais peut-être essayer le rhassoul, où l’achètes-tu ? Est-ce possible que les démangeaisons soit dues au fait que mon cuir chevelu était habitué à être lavé plus souvent ? Je suis vraiment contente de voir que mes cheveux peuvent rester beau et propre plus longtemps, je n’ai pas envie d’arrêter la démarche, j’espère pouvoir trouver une solution !

    • Il semblerait en effet que les démangeaisons soient liées à tes shampooings secs… le problème ne vient pas forcément de la quantité mais peut-être du fait que tu n’élimines pas tout au brossage. J’explique ma technique dans cet article. J’ignore si le fait de moins laver ses cheveux peut provoquer des démangeaisons- je pense que c’est surtout dû au fait que le cuir chevelu est irrité par les produits que tu utilises… Mais je ne suis pas une experte en la matière, ceci ne sont que des suppositions! Pour le Rhassoul, j’utilise actuellement celui de la marque Logona (cher mais de bonne qualité et vendu dans un emballage sans plastique, en papier/carton recyclable- c’est important pour moi!), trouvé au rayon cosmétique d’un magasin bio. Celui vendu sur le site Aroma-Zone est moins cher. J’espère également que tu finiras par régler tes petits soucis et que tu pourras profiter des bienfaits du no-poo sans désagréments.

  24. Laetitia dit :

    Bonjour!
    alors ma question est vraiment trés bête, et n’a pas franchement à voir avec le no-poo. Voila, je suis passée au no-poo depuis decembre 2013. J’ai terminé le mois sans rien et tout va bien, je peux me passer de lavage pendant 1 mois, voire 1 mois 1/2. Chouette. Mon souci, c’est ma brosse en poil de sanglier. Je suis d’accord avec toi, il faut la laver trés souvent étant donné qu’elle sert à nettoyer les cheveux. La mienne est comme la tienne, en bois. Je la lave au bicarbonate + passage sous l’eau. Et voila que le bois s’abime: il commence à se fendiller. J’impute ce problème au passage sous l’eau. Comment faites-vous pour l’entretenir?

    • Bonjour! Ce n’est pas une question bête… je me suis posée la même car comme on peut certainement le voir sur l’une de mes photos, le bois de ma brosse s’abîme aussi. Je pense en effet que c’est dû au passage régulier de la brosse sous l’eau et que cela est donc inévitable avec tout manche en bois… Je fais néanmoins attention à faire sécher ma brosse posée côté poils histoire d’éviter que le bois de la tête ne s’imbibe d’eau. Je ne sais pas vraiment si cela fait une réelle différence, mais ça ne peut pas faire de mal! Pour éviter ce genre de problème, le mieux serait certainement une brosse en plastique… pas très écolo, mais peut-être plus durable tout de même. Cela dit, je n’ai jusque-là jamais vu de brosse à poils avec un manche en plastique…

  25. Laetitia dit :

    Merci pour la réponse rapide! Je n’ai pas vu de commentaires à ce propos et j’en avais déduit que j’étais bien le seul boulet à ne pas s’avoir s’occuper de sa brosse.
    Je vois que nous avons les même idées! Actuellement, j’essaye de la laver le plus souvent possible à sec (brossage avec 1 brosse à ongle + maizena que je n’utilise plus pour les cheveux depuis 1 bon moment: no-poo pour brosse? 😉 ). Sinon, je suis tombée sur le Blog de Mini pour le nettoyage de brosse (http://www.lescheveuxdemini.com/2012/11/comment-nettoyer-ses-peignes-et-brosses.html) mais elle ne parle pas de fendillement ou autre .
    Sinon il existe effectivement des brosses en plastique en poils de sanglier. Mais elles sont trés chéres et je n »ai pas vraiment envie de racheter 1 nouvelle brosse. A part le fait qu’elle soit plutôt lourde, je n’ai rien à reprocher à ma brosse: http://www.lescheveuxdemini.com/2013/03/peignes-et-brosses-les-must-have.html

    • J’aime l’idée du no-poo pour la brosse 😉 !… Mais est-ce que ça nettoie bien? Merci pour ces liens. Le blog de Pauline est une véritable mine d’information pour prendre soin de ses cheveux au naturel! Le gros inconvénient de la brosse à poils en plastique dans son article c’est le fait que les poils sont implantés dans une espèce de « mousse » qui absorbe l’eau, très longue à faire sécher quand on lave sa brosse à l’eau… Moi aussi, je n’ai pas l’intention de changer ma brosse pour le moment puisque malgré son aspect usé, elle prend très bien soin de mes cheveux et se lave facilement 🙂

  26. Laetitia dit :

    Honnétement, oui, c’est pas terrible de laver sa brosse comme ça: alors que j’avais fait 1 mois 1/2 sans lavage, là, au bout de 15j, ils ont déjà pas mal regraisssé….. 😦 . Le brossage et une brosse bien propre, c’est vraiment l’essentiel!

  27. Ping : Faut-il arrêter de se laver les cheveux ? | Même pas mal

  28. Antonella dit :

    Bonjour,
    J’ai également utilisé le rhassoul, mais j’ai eu des démangeaisons et des pellicules dans la semaine qui a suivi, alors que je n’ai jamais eu des pellicules! J’ai toute de suite arreté. Avez-vous eu ce problème?

    • Bonsoir- comme expliqué dans l’article j’ai eu des problèmes de pellicules au début de l’été et j’ai donc arrêté le bicarbonate de sodium pour passer au Rhassoul. Je ne sais pas si mes pellicules étaient liées à l’usage du bicarbonate car ça faisait déjà 8 mois que je me lavais le cuir chevelu avec au moment où les pellicules ont commencé à apparaître. Etant donné que c’était le début de l’été et que le reste de ma peau était également sèche, j’en ai déduit que les 2 n’étaient pas liés. Mais j’ai lu des témoignages comme quoi les méfaits du bicarbonate pouvaient se révéler assez tardivement… Quoi qu’il en soit, je n’ai à aucun moment souffert de démangeaisons et j’ai de moins en moins de pellicules depuis que j’ai arrêté le bicarbonate/la fin de l’été. Si vous avez des démangeaisons cela peut-être dû au fait que votre cuir chevelu n’est pas bien lavé ou bien qu’il est irrité, mais c’est difficile de dire avec certitude à quoi c’est dû car on réagit tous différemment à l’usage de divers produits… Je vous conseille de rejoindre le groupe Facebook No-poo & Water only où quelqu’un pourra peut-être vous aider à trouver des solutions 🙂

  29. Nola dit :

    Bonjour,

    Ça fait un moment que je tente de me mettre aux produits simples et peu industrialisés pour ma routine beauté mais j’hésite toujours pour le shampoing parce que mes cheveux sont vraiment ultra minables. Ils re-graissent en 24h, très fins et très peu nombreux.
    Mes cheveux ne sont jamais un peu sales, ils sont presque immédiatement dégueu. En gros le minimum c’est une fois tous les deux jours si je n’ai pas à sortir. Si je dois sortir de chez moi, et bien je les lave parce que sinon l’effet c’est « fille cachée de Severus Rogue ».
    Je n’utilise que des shampoings ultra-doux.
    J’aimerais que quelqu’un avec des cheveux comme les miens témoigne parce qu’à chaque fois, les auteures ont toujours des beaux cheveux. Echos Verts, les vôtres sont superbes.
    Les masques nutritifs tendent à graisser les miens, alors c’est pas plus d’une fois par semaine.
    Je fais des hennés naturels mais je suis obligée de faire un shampoing derrière. J’avais lu que c’était possible de faire sans, mais quand j’ai essayé c’était l’horreur. Les rincer qu’à l’eau c’est pire que tout.
    Jusqu’à présent, y a que l’eau de mer qui améliore un peu les choses et qui me permettent d’espacer les shampoings. Mais évidemment je n’habite pas à côté de la mer.

    Qu’est-ce que vous en pensez?

    • Je pense que quand on a l’habitude de se laver les cheveux si fréquemment, la transition vers des lavages plus espacés et le no-poo est forcément plus longue et laborieuse… A chaque fois qu’on lave ses cheveux avec des shampooings classiques, on élimine les saletés bien sûr mais on abîme aussi la couche naturelle protectrice du cuir chevelu et tout le sébum ce qui provoque une production de sebum plus importante pour pallier à ce manque. Habitués à être lavés tous les jours, ton cuir chevelu re-graisse certainement presque aussitôt lavé car il « sait » que 24h plus tard, il sera de nouveau agressé… Il faut donc passer par une phase de « désintoxication », le temps que le cuir chevelu se déshabitue à être lavé aussi fréquemment et ainsi ne produise plus autant de sébum… Il n’y a donc pas de secret, il faut être patiente… Mais il faudrait déjà commencer par t’assurer d’utiliser des produits lavants complètement naturels et adaptés à ton cuir chevelu- moi qui avais les cheveux très gras, je trouve que le Rhassoul et l’huile essentielle de cèdre de l’Atlas ont fait des miracles! Pour arriver au stade où on peut les laver seulement à l’eau, il faut vraiment qu’ils ne soient pas très gras, sinon en effet, ils restent poisseux. J’espère que tu finiras pas trouver une routine de soins naturels qui te conviendra 🙂

  30. Ping : Et si vous essayiez le no-poo ?

  31. Noëlie dit :

    Bonjour et merci pour cet article hyper encourageant.
    En ce qui me concerne, j’en suis à ma deuxième tentative de l’expérience no-poo. La première, qui a durée 4 mois, et fut une catastrophe!!! J’ai due me résoudre à me faire un shampoing + après-shampoing + soins tellement ils étaient abîmés et dégue! Puis, je l’ai est fait coupé car j’avais gagnée de belles fourches desséchées sur plusieurs centimètres!
    Aujourd’hui, j’en suis à ma deuxième tentative. J’ai espacée mes shampoings de presque deux semaines. J’utilise un shampoing solide de chez Lush (pas bio). Je n’ose pas encore le bicarbonate car j’ai peur des fourches, je préfère encore les racines grasses à camoufler sous un bonnet! 😉
    Tu donnes comme astuce l’utilisation d’huiles essentielles, mais ce n’est pas conseillée pendant la grossesse. D’autres idées?
    Je me suis fixée comme objectif de donner sa chance au no-poo jusqu’à mon accouchement en juin. Ça te parait jouable? Crois tu que vraiment mes cheveux peuvent devenir moins fins, plus nombreux et moins collés à mon crane grâce au no-poo? J’aime les rincer à l’eau chaude un jour sur deux. Est ce que je peux continuer ainsi ou tu le déconseille?
    Merci encore à toi pour tes conseils et aussi tes cheveux sont tellement beaux que ça me motive.

    • Bonjour Noëllie! Je suis contente de savoir que cet article de redonne espoir dans le no-poo 😉 Difficile pour moi de répondre à toutes tes questions car il semble que nous ayons des cheveux et des réactions très différentes et je ne peux donc prédire si ce que tu proposes répondra à tes attentes… Le mieux est d’essayer! Par contre, pour les huiles essentielles je t’invite à te renseigner auprès de La Compagnie des Sens qui explique bien que ce n’est pas parce qu’on est enceinte qu’il ne faut pas utiliser d’huiles essentielles- il faut simplement en éviter certaines. Je ne sais pas lesquelles t’intéressent, mais en regardant sur leur site qui est très bien conçu, tu verras tout de suite lesquelles tu peux utiliser ou pas. Quant au shampooing, puisque tu en utilises toujours, pourquoi pas passer au bio? Cela ne peut faire que du bien à tes cheveux! J’espère que cette 2ème tentative sera la bonne pour toi!

    • alexandrabui dit :

      Bonjour Noëlie,

      Je me permets de répondre aussi parce que j’ai des cheveux difficiles, fins, mous et gras, comme je le disais dans un précédent commentaire et que grâce à ce blog je me suis décidée à tenter l’aventure sans shampoing.
      Cela fait à peu près trois semaines et mon bilan est le suivant :
      Le rhassoul, c’est définitivement le mieux. Je ne suis pas fan de l’odeur du cèdre de l’atlas, alors j’ai opté pour l’huile essentielle d’Ylang Ylang, qui régule moins spécifiquement le gras mais qui améliore la qualité des cheveux. Et qui sent délicieusement bon. Avec ce mélange auquel j’ajoute un tout petit peu d’huile de jojoba pour protéger les longueurs, j’obtiens des cheveux propres et avec une meilleure densité qu’avec un shampoing. Mais pendant la grossesse presque toutes les huiles essentielles sont déconseillées. Pour l’odeur, je crois (à vérifier) que l’huile essentielle de lavande vraie est autorisée. A défaut d’améliorer les cheveux, elle est décontractante et facilite le sommeil.
      J’ai essayé le bicarbonate, ça a été l’horreur. Cheveux super électriques, l’air sales et pourtant rêches comme tout.
      Pour le moment je suis obligée de faire le masque au rhassoul tous les 4 jours. J’espère qu’avec le temps je pourrais espacer un peu plus quand même, parce que c’est coûteux.
      Moi, y a rien de pire que le rinçage à l’eau. Un bon brossage oui pour débarrasser des poussières etc. Mais si je les mouille seulement, ils deviennent gras deux fois plus vite.

    • Merci pour ton partage d’expérience et tes conseils 🙂

  32. Ping : 8 astuces du quotidien pour économiser sans difficulté - Coesiae

  33. Odile Sacoche dit :

    C’est encore moi 🙂
    J’ai reçu du rhassoul du maroc d’une de mes collègues.
    Je suis en train de le poser mais mon cuir chevelu picote un peu.
    C’est normal tu crois ? 🙂

    Merci Merci

    • Je n’ai jamais ressenti de picotements et je n’ai jamais entendu parler de telle réaction non plus… alors je ne sais que te dire… Les picotements sont-ils passés? Es-tu satisfaite du résultat?

    • Odile Sacoche dit :

      Non justement :/ Ca a picotté durant les 15 minutes de pause puis j’ai fait le rinçage au vinaigre, mais j’ai pas du bien frotter le rhassoul car mes cheveux était super poisseux (et sentait hyper fort le vinaigre)
      Du coup j’ai refait un shampoing par au dessus, et ça a repiqué gratté pendant une bonne vingtaine de minute (et maintenant je sens que mon cuir chevelu est « chaud »

      Mais sur twitter on m’a dit que pour les peaux sensibles et les cheveux très fin (j’ai vraiment des cheveux de bébé) c’était pas l’idéal…..

      Snif. Moi qui voulais une chevelure de rêve…..

    • Zut! Je suis vraiment désolée que ton lavage au Rhassoul ait été si désagréable! Ma pauvre! J’espère que ces « brulures » vont vite s’estomper… Il semblerait donc que cette argile soit bien trop agressive pour ton cuir chevelu 😦 Aimerais-tu essayer autre chose du coup? Il y a tellement d’alternatives naturelles aux shampooings; il doit bien en exister une parfaite pour toi! Mais ce n’est pas toujours évident de la trouver du 1er coup! Je vais tâcher de publier courant janvier un article avec plein de liens & ressources utiles pour se mettre au no-poo- peut-être y découvriras-tu d’autres poudres lavantes qui te conviendraient… alors ne désespère pas encore pour ta chevelure de rêve 😉

    • Odile Sacoche dit :

      Mille mercis pour tes réponseS.
      J’attends ton article avec impatience alors
      (j’ai entendu parler aussi du shikakai et de bicarbonate, mais ce dernier est semblerait il aussi irritant (si pas plus) que le rhassoul)
      En attendant je ne désespère pas 🙂

      Merci encore !!

    • De rien 🙂 Alors pour le bicarbonate, je préfère te dire d’ores et déjà que ce n’est pas la peine d’essayer! C’est bien plus agressif que le Rhassoul donc ton cuir chevelu ultra-sensible n’aimera pas du tout ça selon moi!

  34. sofi dit :

    Moi aussi je fête ces jours ci mon « 1 an sans shampoing…  » sauf lors de mes 2 passages chez le coiffeur ! J’ai rapidement abandonné le bicabornate de soude (cuir cehvelu trop sensible je pense) qui ne me convenait pas et j’alterne rhassoul et savon d’Alep, rinçage au vinaigre blanc. Mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux, solides et facile à coiffer… J’ai convertis mon mari, mon fils et presque mes filles ado. Je ne trouve pas de solution pour ma fille aînée qui a beaucoup de cheveux (mais pas plus que ton abondante chevelure si j’en juge par les photos) et qui les a assez gras…

    Merci pour ton site qui est très intéressant et bonne continuation en 2015 !

    sofi

  35. Vanessa dit :

    J’ADORE le rhassoul c’est vraiment ma poudre fétiche ❤
    Je m'y suis mise sans trop de conviction sachant que j'avais déjà testé les poudres indiennes et les argiles et qu'elles me restaient collées dans les cheveux (les rendant raides, ternes, cassants), mais déjà pendant l'application je sentais que c'était hyper agréable et onctueux, et au rinçage le miracle se produit : pas de cheveux qui crissent et qui s'agglutinent en mèches mais un beaux rideau démêlés, doux et soyeux… Et une fois secs, une brillance comme dans les pubs ! Le top du top. J'oublie une fois sur 2 le rinçage au vinaigre, de toutes façons je ne sens plus la différence ^^"
    Je met un peu de poudre d'ortie aussi pour accélérer l'espacement des no-poo (en plus j'adore l'odeur :3) et un trait de glycérine pour ne pas trop assécher les cheveux.
    En tout cas merci pour ces articles, tu as la rigueur de noter tout pour appuyer tes descriptions, en plus d'avoir l'honnêteté pour le bds qui a mal fini… Ca donne beaucoup plus de poids à ton ressenti et la démarche en général.

  36. Ping : No-poo: méthodes, astuces et ressources | Échos verts

  37. Laura dit :

    Salut Natasha !
    Merci pour cet article, super utile. En plus je me sens assez proche de toi niveau nature de cheveux (tu ne serais pas d’origine indienne toi aussi 🙂 ?), bien que les miens soient très courts. Je suis en période de transition en ce moment (espacement des shampooings) et mon principal soucis est de me battre contre mes démangeaisons et mes pellicules sèches (j’en avais déjà avant cela dit)…bref, j’essaye de tenir bon !
    Juste deux petites questions : je cherche une brosse comme la tienne, tu sais où je peux la trouver ? Que penses-tu du shikakaï pour commencer en no-poo ? Vu la nature de mon cuir chevelu, je me disais que c’était l’idéal.
    Merci encore pour tes conseils et ton blog !

    • Et oui je suis aussi d’origine indienne 😉 J’avais acheté ma brosse… au Canada! Alors je ne suis pas sûre que ça t’aide! C’est une brosse de la marque Scünci (pas végane). Je n’ai jamais utilisé le shikakaï donc je ne peux pas beaucoup t’aider pour cette question-là non plus! Désolée! Je te conseille de demander directement à l’une des 3 blogueuses qui ont essayé et pour qui j’ai mis les liens 🙂

  38. alita dit :

    Bonjour! Dans une demarche à la base « écologique » je suis tombée sur vos postes à toi et Ophélie et je dois dire que je suis hyper tentée!! Depuis des années je dois me laver les cheveux tous les jours et j’avoue que ça me fatigue un peu!!! Mais si je ne le fais aps, mes cheveux sont gras, collant, me démangent, et ce meme avec un shampooing sec! C’est le cas aujourd’hui, car par un concours de circonstances (Chaudière en panne…) je ne me suis pas lavée les cheveux ce matin! En réalité ca ne m’arrive jamais car je ne supporte vraiment pas cela! Mais j’ai envie de voir cela un peu comme un signe qui m’inciterait à me lancer… Est-ce vraiment possible avec des cheveux qui ont l’habitude de rencontrer du shampooing 365 jours sur 365??
    J’ai une brosse en plastique avec des picots plus que des poils, est-ce ok ou faut-il absolument une brosse à poils? Et le rhassoul me tente vraiment, mais où le trouver???
    Merci en tous cas pour cet article, j’espère trouver le courage de sauter le pas…

  39. Ping : No-poo: mes 3 premiers mois sans shampooing | Échos verts

  40. Ping : No-poo & water only: 8 mois sans shampooing | Échos verts

  41. Ping : Faut-il arrêter de se laver les cheveux ? | Filles de Loups

  42. eva dit :

    Bonjour,

    j’ai une petite question, je me lave les cheveux deux fois par semaines, mais au bout du deuxième jour j’ai déjà les cheveux terne… pas gras mais pas propre non plus, j’ai également u souci de sébopsoriasis…

    J’ai essayé de me les rincer au bout de mon deuxième jour à la méthode Only water + vinaigre de cidre et j’ai été agréablement surprise du résultat. mes cheveux était top et pas gras du tout.

    ma question est: Est-ce que je peux utiliser la méthode only water chaque jour jusqu’à mon shampoing?

    Merci pour ton retour et tes conseils.

    Eva

    • Bonjour, tu ne prends pas beaucoup de « risques » à mon avis à vouloir te mouiller les cheveux à l’eau tous les jours donc pourquoi pas essayer ! Je n’ai jamais lavé mes cheveux à l’eau quotidiennement donc je ne pourrai pas te dire ce que ça donne et puis de toutes façons on réagit tous différemment…

  43. eva dit :

    Oui c’est bien vrai! merci pour ton retour.

  44. Orodruín dit :

    Salut Natasha! Dis-moi, tu prends le ghassoul de Logona en 1 kg ou la boîte cylindrique à 300g? Car en fait je me demande s’il y a un emballage plastique dans la boîte de 1kg. J’en utilise tous les 10 jours en alternance avec un shampooing Logona sauf qu’actuellement c’est celui d’Aroma Zone que j’emploie et j’aimerais aussi éviter le plastique autant que possible.
    Je peux pas faire autrement actuellement sur la fréquence, hélas (cheveux gras + pellicules et en plus un environnement poussiéreux donc un lavage tous les 5 jours contre 10 l’été dernier mais avec des démangeaisons à cette époque-là). J’aurais pourtant adoré pouvoir aussi réduire plus drastiquement les lavages et me passer de shampooing, même bio… Bonne fin de journée. 🙂

    • Le Rhassoul de la marque Logona que j’ai acheté était vendu dans une sachet en papier lui-même emballé dans une boîte en carton… donc zéro plastique 🙂 Il s’agissait certainement de la boîte d’1 kg dont tu parles (j’ai déjà recyclé l’emballage). Cela fait combien de temps que tu utilises du Rhassoul ? Tes cheveux supportent-ils bien le Rhassoul tous les 10 jours ? Je connais peu de personnes qui en utilisent aussi alors j’en profite pour te demander comment ça se passe pour toi ! J’ai aussi des problèmes de pellicules en ce moment… as-tu trouvé un soin naturel efficace contre ça ? Bonne fin de journée à toi aussi !

    • Orodruín dit :

      Merci beaucoup pour ta réponse, j’ai pu effectuer mon achat! 😉
      Pour le rhassoul ça fait deux-trois mois que je l’emploie régulièrement comme lavage entre 2 shampooings. Actuellement je le pose uniquement en racines et pas en trop grande quantité (2-3 cuillères à soupe non bombées avec assez d’eau, ce n’est pas pâteux mais plutôt semi liquide sinon je n’arrive pas à bien l’appliquer), sur cheveux mouillés et juste essorés. Je ne laisse pas vraiment poser mais je devrais peut-être car toutes les particules de poussière ou de pellicules grasses ne partent pas (pour ça je dois décoller toutes les impuretés « à sec » avant le lavage, ce que je ne fais pas systématiquement pour ne pas agresser le cuir chevelu). Je frotte avec la pulpe des doigts sur le cuir chevelu et ensuite pour rincer (je me lave la tête en bas, toute une gym!) au lieu de mettre tout plein d’eau, j’en mets un tout petit peu, je masse (ça mousse un peu!) et je recommence jusqu’à avoir fait toutes les zones du crâne. Et après je rince à grande eau en passant doucement un peigne à larges dents pour le démêlage (qui n’est pas si difficile que ça je trouve avec cette technique). Je ne mets pas d’après-shampooing après un rhassoul. Je finis par un rinçage eau du robinet (assez dure) + vinaigre de cidre ou d’alcool blanc ou infusion de romarin + vinaigre (le romarin aide à réguler un peu tout ça, ça avait très bien marché durant le printemps).
      J’apprécie énormément la douceur du rhassoul et sa facilité à glisser sur la peau et la fibre capillaire. Il ne me laisse pour l’instant pas de sécheresse ni de la peau ni des cheveux. Par contre, quand je fais mon shampooing tous les 10 jours, je fais aussi un après-shampooing (Fleurance Nature) que je laisse poser 3-5 minutes juste sur les longueurs, en guise de soin, car j’en fais très peu en fait, tout juste parfois un peu d’aloé vera et d’huile végétale, de l’eau, jamais de masque. Dans la mesure où en ce moment mon cuir chevelu est plus gras que d’habitude (+ pellicules grasses) je crains de rajouter du gras avec des huiles végétales et le rhassoul a du mal à déloger tout ça même s’il lave bien. J’avais testé les noix de lavage, ça lave encore mieux je trouve (ça fait presque crisser!) mais c’est un peu fastidieux. Ça reste bon à savoir ceci dit car en cas de panne de rhassoul ou shampooing c’est pas mal si on n’a pas vidé un pot de karité ou de coco sur sa tête évidemment 😉
      Niveau pellicules, comme les miennes sont grasses, je viens de me procurer une brosse tout en poils de sanglier (j’en avais une qui comportait trop de nylon *soupir*) -je suis désolée pour le sanglier au passage- alors je vais pouvoir voir si ça me convient mieux pour « dépoussiérer » et déloger les pellicules de mes cheveux car je ne veux pas employer de bicarbonate ou de sel pour exfolier. Je vais tester aussi des poudres ayurvédiques (neem, sidr, tulsi) sachant que j’ai déjà utilisé le fameux shikakai plusieurs fois et que je l’ai trouvé trop agressif et difficile à rincer (bonjour les économies d’eau). Ça m’embête un peu, d’une part parce que l’emballage craint, ensuite parce que ça vient de loin, mais j’ai besoin de trouver quelque chose qui me permette au moins une fois par mois (ou tous les 2 mois) de déloger les pellicules grasses de sur le crâne et surtout de sur les racines; ma crainte étant que ça stimule d’autant plus les glandes sébacées mais je verrai bien à l’usage. Durant l’été je le faisais par frottement de la pulpe des doigts + huile végétale et HE de tea tree sur le crâne que je laissais poser mais ça n’a jamais tout résolu et je n’avais pas les mêmes soucis d’actuellement… Il faut donc adapter! Je vais aussi tenter l’huile essentielle de cèdre de l’atlas pour réguler la production de sébum et le tea tree (toujours) pour les pellicules. Ça fait beaucoup de produits tout ça de prime abord, pour l’instant en tout cas, le temps que je trouve quelque chose d’adapté pour chaque souci ou chaque saison (car c’est surtout depuis l’automne-hiver que j’ai les cheveux plus gras et plus de pellicules, peut-être une question d’humidité ambiante et d’hormones). Désolée de ne pouvoir t’aider plus sur ce sujet, hélas. Si tu as des pellicules sèches ça peut être dû plutôt à une sécheresse de la peau mais je pense que tu dois parler de pellicules grasses (?)

    • Merci pour tes réponses à mes questions ! Pour ma part j’ai des pellicules grasses et/ou sèches… ! Mais j’ai peut-être trouvé une solution : l’autre jour j’ai laissé posé un soin à base de vinaigre de cidre dans lequel j’avais fait macéré pendant 10 jours du romarin et de la lavande. J’ai appliqué cette lotion sur mon cuir chevelu (non mouillé) en massant et j’ai attendu une quinzaine de minute avant de rincer à l’eau. Contrairement à d’habitude, je n’avais aucune pellicule une fois mes cheveux secs 🙂 Comme toi je pense qu’il faut, comme pour sa peau, adapter ses soins en fonction du temps, du lieu, des saisons, donc je préfère me retrouver avec quelques produits de plus mais au moins je sais qu’ils seront efficaces le moment voulu ! Sinon, à quoi bon utiliser quoi que ce soit- utiliser un seul produit pour être aussi minimaliste que possible n’a aucun intérêt pour moi si celui-ci ne remplit pas nos besoins ! Ça reste du gaspillage dans ce cas ! Le plus ‘frustrant’ je dirais pour moi dans tous ça c’est qu’avant de passer au no-poo je ne faisais vraiment pas attention à ce que je mettais sur mes cheveux (ni sur ma peau d’ailleurs) et évidemment ils ne se portaient pas bien. Maintenant que je suis plus attentive à tout cela, je passe moins de temps à m’occuper de mes cheveux car j’applique moins de shampoings/soins mais je passe quand même plus de temps à me renseigner, à chercher le soin le plus adapté. C’est un peu paradoxal… mais bon, je préfère passer du temps à trouver le non produit plutôt que de perdre du temps à appliquer des soins sans effets positifs ! En tous cas tout cela m’a permis de retrouver le goût des cheveux longs et j’aime davantage le reflet que je vois dans le miroir grâce à eux 🙂 !

    • Orodruín dit :

      J’ai tenté sur une courte période le vinaigre de cidre sur les racines, mélangé à de l’eau de source, mais je n’ai rien noté de transcendant pour mes pellicules. Par contre oui, les préparations à base de romarin j’ai l’impression que ça marche bien mais je suis quasi à court. Je dois refaire un plein dans les collines derrières chez moi à la bonne saison (c’est bientôt, car la floraison débute). Ah la la oui m’en parle pas du temps passé à faire des recherches, ça me rend chèvre lol alors des fois je lève le pied et je laisse mes cheveux vivre, tout simplement… et j’évite de me prendre la tête. Je me souviens d’une époque où je m’en faisais moins et paradoxalement ils n’allaient pas non plus « mal » (ça fait une dizaine d’années que j’emploie du shampooing bio dont le même Logona depuis plusieurs années aussi et j’ai toujours eu des pellicules, donc il y a certainement un facteur génétique, mon papa ayant ce désagrément là).
      Bref. Merci pour tout, j’espère que le soin va bien te convenir. 🙂 A bientôt.

  45. Emeline dit :

    BonjOur, j’ai attentivement lu depuis quelques temps tes articles ainsi que ceux d’autres blogs dont tu parle également sur ta page et j’avoue que le noo-poo m’attire beaucoup…

    En effet, j’ai le cuir chevelu gras et les pointes sèches (comme toi auparavant), je les lave normalement tous les deux jours (mais le deuxième je les attache tellement c’est pas beau à voir ^^ ). je fais un soin avec ça et si pas je mets une crème sans rinçage sur les longueurs que j’utilise depuis plus de deux ans car elle fonctionne très bien.
    De fait, je désespérais de trouver une méthode correcte qui puisse réguler tout cela.
    J’ai donc décidé de ne plus me laver les cheveux depuis samedi passé (5 jours maintenant). j’ai effectué deux water only mais celui que je viens de faire n’a pas aussi bien fonctionné que le premier car ils sont gras aux racines, un peu poisseux… Je suis déjà heureuse d’avoir tenu aussi longtemps pour la première semaine…

    Je pense essayer le Rhassoul en guise de « shampoing » par semaine mais je ne sais pas du tout où m’en procurer!

    • J’espère qu’au fil du temps tu réussiras à réduire tes lavages autant que tu le souhaites ! Si tu passes au Rhassoul, je te suggère de ne pas en utiliser plus de 2-3 fois par mois car ça peut être déséchant pour les longueurs. En France, j’en avais trouvé au rayon cosmétique d’un magasin Bio, de la marque Logona. Sinon, tu peux en acheter en ligne chez Aroma-zone.

    • Orodruín dit :

      Coucou Emeline! On peut acheter le Logona aussi en ligne (sous la dénomination « ghassoul » par contre et pas « rhassoul »), j’ai trouvé justement la boîte de 1kg comme ça car mon magasin bio n’est pas toujours bien pourvu. On trouve aussi la boîte à 300g, en magasin ou en ligne. 🙂

  46. Tatianna dit :

    Bonjour, je trouve ton article super intéressant et il donne vraiment envie d’essayer ! Pourrais tu me dire si cette méthode est compatible avec le fer a lisser et les mèches décolorées s’il te plait ?
    Bonne continuation à toi =)

  47. Ping : On va se faire passer un savon… | Dans Mon Bocal

  48. Chachouminimaliste dit :

    Bonjour, j’aimerai cité ton article sur le no poo sur un de mes prochains article. Ca ne te dérange pas?

  49. Lucrezia dit :

    Bonjour, j’ai commencé le no-poo il y a environ 3 semaines, en espaçant les shampooing et maintenant en me lavant les cheveux à l’argile (jaune ou rose) ; je suis ravie du résultat au niveau du volume et de l’aspect… tout le monde me dit d’ailleurs que mes cheveux sont très beaux. Malheureusement, mon cuir chevelu me gratte énormément ce qui ne m’arrivait jamais avant. J’ai peur de devoir repasser au shampooing à cause de cela. Pourquoi le cuir gratte et que peut-on faire ?

    • Bonjour- personnellement je n’ai pas eu ce problème et je pense que le cuir chevelu peut gratter pour des raisons différentes : saletés, irritations, pellicules, réaction aux produits utilisés… tu pourrais donc peut-être essayer de changer de produit pour voir si ça fait une différence.

  50. Lucrezia dit :

    Oui mais je me demande ce qui peut laver à part l’argile, peut être le rhassoul…

  51. Dine dit :

    Bonjour !
    Je début à peine et je souhaite savoir si pour commencer les lavages au rhassoul, il faut attendre d’être passé à un lavage par semaine maximum ou si on peut en faire un tous les 5-6 jours.
    Merci !! 🙂

    • Bonjour- on ne peut utiliser le Rhassoul aussi souvent quun shampooing, notamment parce qu’il peut être asséchant. Aussi je te conseille de ne pas l’utiliser plus d’une ou deux fois par mois.

  52. Daphné dit :

    Bonjour,
    Je suis bien tentée par cette méthode. En revanche je me pose certaines questions, et dans les commentaires je ne crois pas avoir vu la réponse. J’ai les cheveux longs (70cm environ), dois je utiliser les mêmes quantités qu’indiquées dans l’article ou plus ? Car, outre le lavage, pour le rinçage si il ne faut pas d’eau, comment puis je bien me rincer les cheveux avec un si petite quantité de préparation vinaigre cidre ? De plus, pour le démêlage des cheveux epais que me conseillez vous ?
    Merci d’avance ☺

    • Bonjour, je te suggère de doubler le volume d’eau de rinçage et ensuite d’ajuster plus ou moins la quantité par la suite si besoin : le but est que tous tes cheveux bénéficient de cette eau de rinçage. Je n’y connais absolument rien en produits ou techniques démêlantes pour cheveux épais… Personnellement, je les démêle au peigne, comme avant.

  53. Daphné dit :

    Merci bien j’essaierai de faire cette méthode. J’ai hâte !!

  54. flora2806 dit :

    Bonjour,

    J’ai lu l’article d’Ophélie hier et j’ai décidé d’essayer le no poo, j’ai fait un shampooing sec ce matin mais je vois que mes cheveux sont pas top, puis je ce soir faire un lavage eau + vinaigre ? puis je utiliser autant d’eau que je souhaite ?

    J’ai aussi de l’argile verte par la suite puis -je l’utiliser pour des lavages ?

    Merci

    • Bonjour, personnellement je n’ai jamais lavé mes cheveux après avoir mis de la fécule dessus donc j’ignore ce que ça peut donner et je n’ai jamais utilisé d’argile verte non plus. Je pense que tu peux mouiller tes cheveux autant que tu le souhaites. Enfin, il n’y a pas UNE recette ni UNE méthode qui marche pour tout le monde… et l’évolution vers le no-poo se fait à différents rythmes et avec différents produits. J’ai proposé une diversité d’astuces et de liens dans cet article pour guider ceux/celles qui débutent.

  55. flora2806 dit :

    Merci beaucoup, je vais déjà tenter de me les laver juste à l’eau. Pour l’argile c comme le ghassoul faut bien faire une pate ?

    Merci à toi c’est un peu compliqué de débuter

  56. Ping : ECHOS VERTS | Life Without Waste

  57. Ping : ECHOS VERTS | mmoo

  58. LeZap dit :

    Bonjour,
    Cela fait longtemps que je cherche une alternative au Shampoing.
    Personnellement, je n’utilise plus de savon ou de gel-douche depuis 8ans.
    Avant, j’utilisait beaucoup de savon, gel, déo, etc…puis un jour j’ai une boule qui est apparu sous mon bras. Le médecin m’as dit que c’était a cause de mon déo.
    Le soir, j’ai TOUT viré à la poubelle et décider de me doucher SANS savons aucun.
    Au début (env 1 mois) ma peau produisait plus de substance grasse. et je transpirais également plus. Petit à petit ma peau à régulé les sécrétions. Je me douche quotidiennement et n’utilise que mes mains que je frotte sur ma peau, et rien de plus. Il faut savoir que la maison fonctionne à 99% à l’eau de pluie. Ma femme à attendu 3ans avant d’arrêter les savons, avant, elle utilisait également toutes sortes de savons avec pH neutre, etc…Fini les démangeaisons et autres problèmes de peau. En hiver, notre peau reste souple et pas besoin de crème au de baume pour les lèvres. Ce n’est pas simple de partager ce genre d’expérience de peur d’être taxé de « crasseux » ou « puant »
    LeZap

  59. Rafa dit :

    Salut!
    Je dois dire que je suis bien d’accord avec toi! Je suis la méthode no-poo depuis environ deux mois. Au début, j’étais assez sceptique (je trouvais ça même un peu douteux et, je l’admets!, légèrement dégueu), mais j’ai essayé quand même par curiosité. Avant, je perdais pas mal mes cheveux (qui devenaient graisseux rapidement…) et je devais les laver deux fois/semaine l’hiver, plus en été à cause de la sueur, et, depuis, je dirais que la perte a commencé à diminuer (de 25% à 50% environ!) et mes cheveux prennent plus de temps à devenir graisseux. C’est vraiment bien! Je ne sais pas si la diminution de la perte de cheveux est vraiment due à ça ou si c’est un heureux hasard, mais je ne vois pas vraiment de différence entre avant et après côté qualité du lavage. Je dirais même que c’est beaucoup moins agressant (pas d’yeux qui piquent! 🙂 ). La seule chose, c’est que ça sent parfois le vinaigre, mais c’est assez subtil comme odeur. (Au pire, il y a toujours les huiles essentielles.)
    Pour l’instant, j’utilise du bicarbonate (1 cuillère à soupe mélangée à une tasse d’eau), je rince, je re-rince avec un mélange d’eau et de cidre (environ 1 à 2 cuillères à soupe pour une tasse d’eau) et re-re-rince à l’eau seulement. Je vais essayer le jet d’eau froide pour voir, mais je ne suis pas encore rendu au water-only. Pour l’instant, les lavages sont distancés à une fois par semaine, parfois une semaine et demie. Bref, je ne regrette pas du tout d’avoir changé mes habitudes!

    • Contente que le no-poo te plaise ! Mais je te conseille de limiter l’usage du bicarbonate qui peut agresser le cuir chevelu et causer des problèmes de pellicules par exemple, sur le court ou le long terme.

  60. Baudrey06 dit :

    Bonjour,

    je viens de découvrir votre blog, et c’est très intéressant.
    Je suis intéressée par la technique du No poo, mais j’avoue avoir un peu peur d’avoir des cheveux cracra au début… Je suis végétarienne, et je souhaite devenir vegan, et je pense que le no-poo est la solution plutôt que de payer cher un shampoing dit « vegan ».

    J’ai surtout deux questions, la technique du no-poo est elle compatible avec le sport ? Je m’explique je fais du sport 6 a 7 jours par semaines, je cours, je vais à la muscu, mes cheveux graissent donc plus vite… Est-ce problématique?
    Et j’habite proche de la mer… donc en été j’y vais souvent 2/3 fois par semaine si j’en ai la possibilité. Est-ce problématique ? Comment faire pour pouvoir bien nettoyer le cheveu, retirer le sel ?

    Merci d’avance pour votre réponse =)

    • Bonjour et bienvenue sur Echos verts 🙂 Ne faisant pas autant de sport que vous et ne me baignant pas dans la mer, je ne peux vous donner de conseils à ce sujet… le mieux reste d’essayer, de voir ce que ça donne et d’adapter vos soins en conséquence. De toutes façons nous avons tous/toutes un cuir chevelu et une nature de cheveux différents et nous vivons dans un environnement différent également alors ce qui marchera pour les un-e-s ne marchera pas forcément pour les autres. Je vous conseille de faire un tour sur cet article dans lequel vous trouverez plusieurs liens et astuces utiles pour démarrer le no-poo. J’espère que vous trouverez une routine et des soins qui vous conviendront 🙂

    • Baudrey06 dit :

      Merci pour votre réponse ! je vais lire plus attentivement le lien que vous m’avez donné ! je n’ai pas encore fais le tour de tout le blog lol

  61. Sophie dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord, félicitations pour cette belle évolution! Vos cheveux ont l’air d’extrêmement bien se porter, ils ont considérablement poussé pendant cette année sans lavages, ils sont tellement brillants et beaux!
    J’ai découvert votre blog il y a un peu plus d’un mois, et je dois dire que ça a tout changé… Je suis passée aux soins naturels pour les cheveux il y a un an, mon objectif est d’espacer mes shampoings. je pensais que c’était une bonne alternative mais en découvrant la méthode no poo que vous présentez ici, j’ai décidé de me lancer aussi. Mon dernier shampoing classique remonte donc au 22 mai dernier et depuis, seulement 3 bicarbonate+vinaigre. Je lavais mes cheveux tous les 2 jours, c’était beaucoup trop et j’en avais conscience… Maintenant, ils regraissent beaucoup moins vite et grasse à la fécule de maïs, je peux tenir 8 jours! Désolée pour ce déballage, vous devez recevoir des tas de témoignages… Mais tout cela pour vous remercier, je trouve que votre blog est documenté et réfléchi, et c’est génial d’avoir pu voir votre évolution.

    Bonne continuation, S.

    • Merci beaucoup pour votre message Sophie ! Ne vous excusez pas, cela me fait tellement plaisir d’avoir des retours positifs et inspirants comme le votre 🙂 J’espère que vous serez satisfaite du no-poo sur le long-terme… attention au Bicarbonate tout de même car il peut assécher les cheveux et le cuir chevelu à la longue. Dans cet article vous trouverez d’autres alternatives.

    • Sophie dit :

      Natasha, je vous remercie pour votre réponse, c’est très agréable de voir que vous prenez le temps de répondre aux commentaires que l’on vous laisse. Cela fait donc plus de deux mois maintenant que je suis au no poo et je suis plus que convaincue! J’avais lu votre article, où vous évoquiez les problèmes du bicarbonate de soude. J’ai acheté du rhassoul, et j’aime beaucoup l’aspect qu’il laisse à mes cheveux! en revanche, j’ai l’impression que mes cheveux regraissent plus vite après ce lavage, mais ce n’est peut-être qu’une impression… je pense donc alterner bicarbonate/rhassoul. Je ne les lave maintenant que deux fois par moi et entre temps je me suis mise au water only. Contrairement à ce que je pensais, les premiers n’ont pas été catastrophiques! Le seul problème que je rencontre tient aux pellicules que je commence à avoir… L’huile essentielle de tea tree est-elle efficace contre les pellicules? Je voudrais me lancer dans le mois sans rien, mais je voudrais aussi me débarrasser des pellicules justement.

      Bonne continuation,

      Sophie

    • Je vous en prie Sophie ! Le bicarbonate assèche de cuir chevelu et peut donc être la cause de pellicules… mon premier conseil serait donc d’arrêter complètement le bicarbonate. Il vaut mieux, à mon sens, avoir les cheveux qui regraissent plus vite et les laver plus souvent que des pellicules, qui une fois installées sont difficiles à gérer. Pourquoi pas alterner avec un shampooing solide sinon- ceux de Lamazuna (vegan, zéro déchet, écologiques, fabriqués en France) sont vraiment bien je trouve. Je ne sais pas dans quelle mesure l’HE de Tea Tree est efficace contre les pellicules. La compagnie des sens conseille également une synergie de 4 HE contre les pellicules. Chaque cas est différente et je ne suis pas du tout une experte dans le domaine capillaire donc difficile de vous donner des conseils plus précis… mais quoi qu’il en soit, l’important me semble être d’arrêter l’usage de produits qui visiblement assèchent votre cuir chevelu et également compenser avec des produits naturels qui rééquilibreront tout ça. J’espère que ça ira mieux !

  62. Ping : Comment tout a commencé | Lost in transition

  63. Dod dit :

    J’ai une question: sais tu comment celà se passe chez le coiffeur? J’ai les cheveux courts et je dois donc m’y rendre tous les mois, mois et demi… Bien que ma coiffeuse soit une amie de longue date, je ne suis pas sûre qu’elle acceptera de me couper les cheveux sans les laver…

    • Le mieux est de lui demander directement si elle accepterait soit de te couper les cheveux après que tu les aies lavés avec tes produits, soit qu’elle te les lave avec tes produits. Ou alors d’aller chez un coiffeur qui n’utilise que des produits naturels.

  64. Mon cheveux adore le no poo !!
    Il faut dire que quand j’étais au chimique , je ne lavais mes cheveux qu’une fois par semaine du coup j’avais un bon rythme même si c’était du chimique.
    Bref un jour, j’ai décidé de passer au naturel en donnant plus d’importance a nos traditions orientales (je suis tunisienne) par la , je veux dire qu’il était temps pour moi d’utiliser des produits locaux et a comme faisait ma grand mère .
    j’ai découvert le tfal (une sorte d’argile qui ressemble au ghassoul) et j’étais contente car le tfal lave et démêle aussi le cheveux du coup pas besoin d’un démêlant !!
    j’ai testé aussi des produits comme le shikakai, l’amla et différentes poudres ayurvédique. j’ai beaucoup aimé mais y’en a pas chez moi donc je devais commander et sincèrement cela revient cher.
    Du coup, je me limite a des produits que je trouve en tunisie comme le tfal, le bicarbonate de soude, les argiles, la farine de pois chiche et parfois un shampoing bio type logona …
    je suis satisfaite : mes cheveux cheveux pousse plus vite , ils fourchent et cassent moins vite qu’avant .
    Maintenant, c’est l’été et dieu sait que l’été en tunisie c’est l’enfer (la température minimum est de 33 degré) ce qui implique un lavage plus fréquent et donc la solution est le water only 🙂

    Pour résumer ma routine :
    Un no poo par semaine (je change souvent)
    Water only tous les jours et jusqu’a 2 ou 3 fois par jours (eh oui, il fait trop chaud sans oublié la plage )
    Rinçage a l’eau citronné ou l’eau au vinaigre ( et d’ailleurs j’amerais avoir ton avis : ce type de rinçage est il bien a faire chaque jour)
    je scelle l’hydratation a l’huile de coco et voila pour cet été .

    • Contente que tu aies trouvé une routine sans shampoing qui te convient ! Je ne sais pas du tout si le rinçage au vinaigre ou au citron peut s’appliquer quotidiennement sans problème. Tu trouveras peut-être la réponse dans la FAQ d’Antigone XXI.

  65. le duc du guesclin dit :

    Bonjour,
    est-ce que la méthode no-poo peut-être utilisé par des hommes ?
    si oui, l’application du gharoul,vinaigre de side est-elle différente ?

    • Bien sûr, de nombreux hommes se passent également de shampooing ; il faut simplement adapter le produit/la routine à sa longueur et à son type de cheveu… J’ai partagé un tas d’astuces, de conseils et de liens utiles pour les débutant-e-s dans cet article.

  66. Ewa dit :

    Bonjour,
    d’abord merci pour ce blog super et les explications claires pour le non-poo!
    Cela fait plus d’un an que je suis adepte; avant j’étais à 2 shampoings par semaine et depuis, c’est un shampoing par semaine/10 jours pendant les vacances. En gros, je fais un shampoing bicarbonate + vinaigre de cidre; la semaine suivante shampoing sec; et la dernière semaine water only.

    Mais, avec le water only, j’ai des pellicules qui restent sur le cuir chevelu (je n’en n’ai pas avec le bicarbonate, ni avec le fécule de maïs). Je ne sais pas comment éviter ça ?

    Par ailleurs, peut-on appliquer 2 shampoings secs deux semaines consécutives ou il vaut mieux éviter ? Par exemple, si je fais un shampoing sec le dimanche, est-ce que le dimanche suivant, je peux en refaire un en attendant de faire un shampoing bicarbonate ou water only la semaine suivante ?

    Par avance GRAND merci, et bonne continuation à vous!!

    Ewa

    • Bonjour Ewa, chaque cuir chevelu et type de chevelure réagit différemment donc difficile de te donner des conseils généraux. Il faut essayer et voir ce qui marche ou pas pour toi… je n’ai personnellement eu aucun problème à faire 2 shampooings secs de suite, mais j’ignore si ce sera le cas pour toi. J’avais partagé plein de liens et de ressources dans cet article– peut-être y trouveras-tu des astuces naturelles pour lutter contre les pellicules. Bonne continuation à toi aussi.

  67. touta dit :

    félicitation de très beaux cheveux!

  68. Ping : Se diriger vers le no-poo : l’expérience de Natasha | Clémentine la Mandarine

  69. Ping : Ma routine capillaire après 2 ans sans shampooing | Échos verts

  70. Ping : Pérégrinations capillaires – Communauté Zéro Déchet d'Orléans

  71. Julie dit :

    Salut Natasha! 🙂

    Ça n’assèche pas le cheveu de laisser poser le mélange d’argile au lieu de le rincer tout de suite?

  72. Swenny Tod dit :

    Bonjour, je suis Coiffeur depuis 12/13 ans maintenant ^^ ,
    j’étais très surpris dans un premier temps voir interrogatif , mais en faite c’est totalement logique .
    on l’apprend des nos premiers pas en coiffure, la séborrhée hydrate et protège le cheveux naturellement ,
    aprés il faut savoir que le shampooing est un gros gros trés gros marcher en coiffure et supermarcher cosmétique … qui dit shampooing dit Soin ….
    c’est compliquer en tant que coiffeur salarier a un patron et souvent une frangise dire a ces clientes , arretez les shampoings …. je vous laisse imaginez la tête de mon supérieur .
    en tout cas je préconise cet méthode . je la pratique et j’en suis très content !
    merci ❤
    swenny

  73. Irene dit :

    Natasha , tes cheveux (longs et au bout d’un an) sont tout simplement superbes ^-^ ! woaouh! bravo !

  74. Brigitte dit :

    Bonjour , je vais sur mes 60 ans , pensez vous que je peux commencer le no-poo , j’ai les cheveux très longs , je ne fais plus de mèches depuis environ 4 ans , mes cheveux sont naturels .J’ai stoppé le shampoing il n’y a que 8 jours …c’est VRAIMENT PAS TOP et ça gratte un peu mais j’ai bien compris en lisant tous les messages qu’il fallait en passer par là ….j’en profite pour arrêter le savon , là c’est pas un problème , et aussi pour adhérer à une alimentation fruits / légumes et notamment en jus ( voir les vidéos de Thierry CASASNOVAS ) , c’est complémentaire car pour avoir de beaux cheveux ( et une belle peau ) il faut aussi soigner son alimentation. Merci pour toutes ces infos . Au plaisir d’autres infos . Brigitte .

    • Bonjour,
      Je ne suis pas du tout une experte en la matière et ce qui a marché pour moi ne marchera pas forcément pour les autres et vice versa… En tous cas, je ne pense pas que ce soit une question d’âge. Le mieux est donc de tester. Vous trouverez un petit répertoire de toutes les alternatives naturelles dont j’ai entendu parler dans cet article.

  75. Ping : Ma routine capillaire après 3 ans sans shampoing | Échos verts

  76. Ping : Alternative au Shampoing genre Head & Shoulders – Les Alternatives

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s