{Éco-défi} Voir la ville en vert

Comme vous le savez j’ai quitté l’Île de Vancouver, le Canada et le continent américain il y a près de 2 mois et je dois vous avouer que ce déménagement a bouleversé bon nombre de mes éco-habitudes… Trouver mes repères dans un pays complètement nouveau, dont je ne connaissais pas grand chose en arrivant et dont je ne parle pas la langue, débarquer en ville après avoir connu la quiétude et la verdure de la campagne, réaliser qu’hormis les fruits et les légumes, ici rien ne s’achète en vrac et que je peux donc faire une croix sur la cuisine zéro déchet à laquelle j’aspirais… Tout cela fait que ma green routine a été on ne peut plus bousculée!

Ile de Vancouver- copyright- échos verts

De toute évidence, certains lieux et certains modes de vie sont plus propices à la vie en vert et sur l’Île de Vancouver, j’avais vraiment le sentiment que cela coulait de source. Le cadre de vie, dominé par la nature, faisait qu’on passait plus de temps à l’extérieur que dans les magasins; grâce l’abondance de produits bio et locaux on ne se posait pas toujours la question de leur provenance et étant donné le choix en matière de boutiques débordantes de vrac et de restaurants privilégiant la qualité plutôt que la quantité on n’allait jamais chercher bien loin pour faire ses courses ou se restaurer. En outre, recycler et composter, que l’on vive en ville ou à la campagne, dans une maison ou un appart, sont des gestes presque innés chez les canadiens! Il ne m’a donc finalement pas fallu beaucoup d’efforts pour prendre mes petites éco-habitudes locales.

Cependant, je dois admettre que j’ai tout de même mis du temps à me familiariser avec mon nouvel environnement, et à repérer certains bons plans et bonnes adresses. Avant que je ne devienne une consommatrice plus exigente et une éco-citoyenne mieux informée, lorsque je débarquais dans un nouvel endroit, j’avais plutôt tendance à opter pour la rapidité et la simplicité, je choisissais en fonction de ce qui me tombait sous le nez au lieu de chercher des options plus saines pour la planète et pour moi-même. Mais ça c’était avant.

Avant que je ne prenne conscience de l’impact de mes choix en tant que consommatrice. Avant que je ne réalise qu’il existait des manières plus saines, plus simples et plus sensées de vivre au quotidien. Et depuis, peu importe où je suis, que ce soit chez moi ou en voyage, j’essaie d’adopter les gestes et d’opter pour les choix les plus verts… mais soyons honnêtes, bien que la volonté soit-là, ce n’est pas toujours évident! Soit parce qu’on a nos petites habitudes bien ancrées et que partir en quête d’alternatives demande tout de même du temps ou des efforts, soit parce que quand on arrive dans un tout nouvel endroit, on est déjà préoccupé par tellement d’autres choses qu’on n’a pas forcément la tête à ça…

L’éco-défi du mois d’août

Mais voilà déjà presque deux mois que j’ai atterri dans mon nouveau pays d’adoption et maintenant que j’ai pris conscience des diverses barrières qu’il me faudrait traverser pour retrouver quelques unes de mes éco-habitudes et en créer de nouvelles, il ne tient qu’à moi d’explorer ma nouvelle ville et de trouver les diverses possibilités qui existent pour relever un nouvel éco-défi: celui de trouver de nouveaux repères pour voir la ville et ma nouvelle vie en vert. Ce défi, c’est à Freiburg, en Allemagne que je le relèverai… et vous?

Freiburg- Germany

Que l’on vive dans un lieu depuis longtemps ou depuis peu, je ne sais pas vous, mais j’ai personnellement trop vite fait de m’installer dans une certaine routine et de ne pas forcément me tenir informée des projets, des initiatives, des évènements qui contribuent à différents degrés à rendre l’environnement dans lequel je vis plus vert et solidaire. Pourtant, chaque mois fleurissent dans nos régions des boutiques bio, des ateliers de réparation/récup, des coopératives pour la distribution de produits régionaux, des plateformes de trocs, des jardins potagers partagés… et un tas d’autres beaux projets et initiatives dont on ignore certainement l’existence faute de sortir de sa routine et d’aller au-devant de ces informations.

Pour ce nouvel éco-défi, je vous propose donc de nous concentrer sur les éco-avantages de notre lieu de vie et d’en tirer profit: que l’on vive en ville ou la campagne, quelles sont les infrastructures, les bonnes adresses, les initiatives qui nous permettent de verdir notre quotidien? Que l’on soit installés depuis longtemps ou depuis peu, avons-nous fait l’effort de sortir des sentiers battus pour les découvrir?

Voici quelques pistes pour nous guider dans l’exploration des côtés verts et solidaires de notre ville/région:

Eco-défi- voir sa ville en vert

Chaque lieu a ses avantages et ses inconvénients, c’est certain! Mais si l’on commençait par tirer profit de tout ce que nous offre déjà notre région peut-être qu’on verrait la vie en vert un peu plus facilement.

Je vous propose de partager les éco-avantages de votre village/ville/ région dans le groupe Facebook Les éco-défis d’Échos verts. Ceux qui le souhaitent pourraient même créer un document comme celui-ci pour regrouper les bonnes adresses et les bons plans autour de chez eux. Ces informations seront très certainement utiles pour ceux qui vivent dans le même coin que vous ou ceux qui y seront un jour de passage en vacances!

Sur ce, je vais me plonger dans mon livre d’allemand pour les débutants histoire de pouvoir explorer sérieusement les éco-avantages de Freiburg et de la région du Baden-Württemberg!

eDLHCtzRR0yfFtU0BQar_sylwiabartyzel_themap

Avez-vous le sentiment de profiter pleinement de tous les éco-avantages de votre ville/région?

Laisser un commentaire

Cet article, publié dans Éco-défis, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour {Éco-défi} Voir la ville en vert

  1. kelly dit :

    Coucou,
    Je n avais pas penser à me renseigner sur ce que peut proposer ma ville! L autre jour je suis aller dans le magasin « la vie claire » (magasin bio) j etais contente de voir qu’ une ville a cote de chez moi prônait des valeurs qui me sont chères. Une fois dedans, tout simplement déçu en fait c est comme les grandes enseignes du type Leclerc sauf qu’ il n y a que des produits bio (sous plastiques) quelque produit en vrac et c est super cher! J ai vraiment du mal a comprendre parfois… prochain objectif me renseigner sur ma ville. J espère que de ton côté tu vas pouvoir t épanouir dans ta nouvelle vie et ville!

    • Merci Kelly! C’est vrai que ce n’est pas parce qu’un magasin est bio qu’il proposera forcément des emballages écologiques… n’ayant pas vécu en France depuis longtemps, je ne me rends pas bien compte de la différence de prix entre le bio et le non-bio mais beaucoup disent en effet que le bio est bien plus cher…après, tout dépend de ce que l’on choisit de mettre dans son panier de courses bio et de sa manière de s’alimenter. J’espère en tous cas que tu découvriras plein d’éco-avantages sympas dans ta ville!

  2. mido1w dit :

    Salut!
    Superbe idée! Et bienvenue en Allemagne. Nous vivons nous-même à Berlin et étions à Munich avant.
    Avantage flagrant que je vois en Allemagne c’est le tri des déchets: poubelle bleue pour les papiers-cartons-journaux, poubelles pour le verre (blanc, vert et marron séparés), poubelle noire ‘Biomülle’ pour les déchets organiques, poubelle jaune pour les déchets recyclables (yahourt, et autres emballages…) et poubelle noir pour le reste!
    La plupart des supermarché ont même 3 poubelles près des caisses: papiers, plastiques et autres ce qui permet de laisser l’emballage au supermarché si tu n’as pas trouvé d’alternative sans emballage.
    Dans l’ensemble, pour ce que j’ai pu remarquer les allemands font plus gaffe aux emballage et beaucoup achètent les fruits et légumes en vrac sans aucun sac 🙂
    J’espère que tu t’acclimateras bien là-bas.

    • Merci! Contente que l’idée te plaise! En effet, la première chose que j’ai remarqué ici c’est la facilité de trier et recycler ses déchets; mais ils font déjà très fort au Canada donc j’avoue que je n’étais pas si impressionnée que ça 😉 Mais c’était tout de même un soulagement de savoir qu’on ne galèrerait pas pour le recyclage et le compostage même en pleine ville! À Berlin tu as encore plus de chance puisqu’il me semble qu’un magasin sans emballages devrait bientôt voir le jour… à moins que ce ne soit déjà fait? Je suis vraiment étonnée que le vrac ne tienne pas plus de place dans ce pays soi-disant écolo!

  3. altgaby dit :

    Tu es bien tombée, Freiburg et l’Allemagne en général est un bon point de chute pour continuer sur ta lancée verte. 🙂 . Je crois que Freiburg est le berceau de plusieurs initiatives pilotes en termes d’éco habitats et de circulation si mes souvenirs sont bons :-).
    Bonne découverte ! Ich freue mich auf deine neue lebe 🙂

    • Merci! Et oui, il paraît en effet que Freiburg est la ville verte par excellence… Rien que le nombre de panneaux solaires sur les toits, c’est impressionnant! Alors j’ai bien hâte de découvrir le reste!

  4. christine dit :

    C’est déjà un casse-tête de trouver des solutions pour consommer bon, bio et éco-responsable mais pendant les vacances c’est encore plus difficile, si en plus on change de pays : nos habitudes reste perturbées et il est devient presque ‘obligatoire’ de retomber dans le circuit ‘classique’ pour une toute petite période le mois d’août pour ma part t!!! sinon bonjour les kilomètres en voiture !!! ma poubelle s’est de nouveau rempli plus que de raison!! mais septembre reviendra vite !!!

    • En effet, c’est un véritable casse-tête de garder ses bonnes habitudes dans un nouvel endroit! Ma plus grosse difficulté depuis mon arrivée ici c’est d’éviter le plastique- étant donné qu’on est pas encore installés chez nous, on ne peut pas cuisiner ‘comme à la maison’ donc on achète des aliments préparés qu’on n’achèterait jamais en tant normal (les biscuits surtout) et du coup on se retrouve avec beaucoup plus d’emballages que d’habitude sur les bras. Mais ce qui me mettait hors de moi les premiers jours c’est quand je n’arrivais pas à dire à la maraîchère que je ne voulais pas de sacs plastique pour mes légumes… Je ne sais toujours pas comment dire ça, mais maintenant je tends systématiquement mon sac en tissu comme ça, elle voit bien que je n’ai pas besoin de sac en plastique!

  5. Merci pour cet excellent défi ! Je m’y attèle dès que possible, car même si cela fait 6 ans (déjà !) que nous habitons à Grenoble, il y a encore bien des choses que je souhaite découvrir. As-tu une idée de comment diffuser ensuite les documents récapitulatifs ?
    Je reviens ici avec mes idées bientôt !

    • Contente que tu sois motivée par ce défi! L’idée était de partager nos bons plans via un fichier dans le groupe Les éco-défis d’Échos verts- j’en ai mis un en exemple. Mais si tu as d’autres idées pour simplifier ce partage, n’hésite pas à m’en faire part 🙂 J’ai hâte de découvrir tes recommandations pour que je puisse en profiter lors de mes retours à Grenoble 😉

    • Et bien le groupe me semble être une super idée pour que ces fichiers soient collaboratifs. Pour qu’ils soient plus facilement accessibles par toutes les personnes qui n’ont pas facebook/ne sont pas membre du groupe, peut être qu’il livret téléchargeable à la fin du défi, ça serait bien ? (oui, je sais, j’ai une sorte d’obsession pour les livrets à télécharger, je trouve ça joli et tellement sympa à partager… !)

    • Dis, ne serais-tu pas accro aux livrets téléchargeables toi par hasard ?!;-) C’est une bonne idée mais je ne sais pas (encore) faire… Et je me demande aussi si ça vaudra le coup pour cet éco-défi-là étant donné que l’on aura certainement peu de participants (mois d’août oblige…). Mais si on arrivait à avoir une participante par région française au moins alors oui je pense qu’on pourrait avoir quelque chose d’assez complet. Si c’est le cas, alors oui, je relèverai le défi de créer mon 1er livret téléchargeable (en espérant pouvoir compter sur tes conseils de pro ;-))! PS: Rien à voir mais je ne sais pas si tu avais vu la réponse de Rachel suite à l’article te concernant- elle te proposait une recette à base de betteraves qui à l’air sympa comme tout et simple à végétaliser…

  6. Bonjour, Natasha ! Ton billet est très motivant et pousse à l’action. Personnellement, j’ai la chance de vivre dans la région classée n°1 dans le bio, en France. Il m’est donc facile de faire mes courses dans des supermarchés bio ou dans des coopératives de petits producteurs locaux. J’ai également la chance de profiter du grand potager des mes beaux-parents qui habitent dans le même village que moi… Mais je pourrais faire davantage encore, j’en suis bien consciente… En attendant, je te souhaite toujours ce beau dynamisme qui te caractérise. Grosses bises.

    • Contente que cet article te motive pour chercher à en savoir plus sur les éco-avantages de ta région. C’est super que tu puisses déjà profiter de tout ce qu’elle offre en terme d’alimentation bio et locale… et là en plus, avec l’été, tu dois te régaler!

  7. ton commentaire m’étonne, car l’Allemagne passe pour le pays le plus vert d’Europe de l’ouest : ce n’est donc pas si vrai ?

    • Lequel de mes commentaires t’étonne? L’Allemagne (et Freiburg en particulier) est en effet réputée pour être un pays très axé autour de l’écologie et j’espère donc rapidement découvrir tous les bons plans et les bonnes adresses qui me permettront de profiter des éco-avantages de cet endroit 🙂

  8. Planet Addict dit :

    Ah ben je vois un peu de vert et des montagnes près de ta nouvelle ville… 🙂 Je te comprends tout à fait, c’est très dur de se réadapter une fois que l’on a ses repères ailleurs. Je ressens la même chose en ce moment car je vais bientôt quitter Montréal, où j’ai ma petite routine qui commence à prendre effet. Et quand je suis rentrée en France en vacances, j’ai un peu mis de côté mes efforts car je n’avais pas la tête à ça comme tu le dis!
    C’est avec grand plaisir que je participe à cet éco-défi, et d’ailleurs cela tombe à pic car je voulais préparer un article sur les bonnes adresses à Montréal 🙂
    Bon courage dans ta chasse au trésor!

    • Super, je suis contente que tu participes à cet éco-défi! Te connaissant, je suis certaine que tu auras tout plein de bons plans à nous faire partager et je suis sûre que les lecteurs du Québec seront heureux d’en profiter! Bon courage à toi aussi pour trouver de nouveaux repères verts dans ta prochaine destination… 🙂

  9. Je n’entends que du bien de Freibourg je suis sûre que tu vas te trouver comme un poisson dans l’eau. Bon courage pour l’allemand.

  10. Milounette dit :

    Freiburg! Quelle belle ville pour faire la transition! Tu es drôlement bien tombée car les villes allemandes, au contraire des françaises, sont souvent très proches de la nature, et à taille humaine. L’Allemagne est en outre un pays très en pointe, pleines d’initiatives pour une vie plus écologique et proche de la nature. Pour cause de vacances, je ne pourrais pas participer à ton éco-défi, et pourtant j’aurais vraiment aimé (et j’habite Paris, alors il y a du boulot…).
    Bonne installation et adaptation. A bientôt

    • C’est vraiment rassurant d’entendre autant de choses positives au sujet de l’Allemagne et de Freiburg en particulier; moi qui redoutais le retour à la vie urbaine il semble en effet que je sois bien tombée! N’hésite pas à participer à l’éco-défi « Voir la ville en vert » à ton retour de vacances et à faire une liste de tes bons plans dans un document du groupe Facebook. J’aimerais beaucoup avoir des bons plans des lecteurs pour chaque région de France et pouvoir ainsi les réunir dans un livret électronique. Donc n’hésite pas à relever le défi à la rentrée et à nous faire partager tes trouvailles 🙂 D’ici-là, bonnes vacances 🙂

  11. Ping : No-poo & water only: 1 an sans shampooing | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s