5 exercices pour s’initier au minimalisme en douceur

Vous en êtes convaincu·e·s : un grand tri s’impose chez vous afin de désencombrer votre intérieur et de ne garder que les objets qui sont beaux, utiles et importants à vos yeux. Vous avez toutefois du mal à vous lancer, vous ne savez pas par où commencer et l’idée de vous plonger dans un grand tri dès aujourd’hui vous intimide encore un peu ou vous semble impossible pour le moment. Alors en attendant d’être prêt·e·s à faire le vide chez vous, voici 5 petits exercices que vous pouvez réaliser l’espace de quelques heures, jours, semaines ou mois afin de vous initier au minimalisme en douceur…

Crédit photo : Unsplash

Le principe : imaginez devoir déménager avec un minimum d’objets personnels : lesquels emporteriez-vous ? Lesquels seriez-vous prêt·e·s à vendre et à remplacer ? Lesquels feriez-vous mieux de conserver par souci écologique ? Vous pouvez partir sur une base de 100 objets, sans pour autant vous obliger à atteindre ou vous empêcher de dépasser ce chiffre.

L’intérêt de cet exercice : cet exercice est une invitation à la réflexion car il nous oblige à nous poser les questions suivantes : « De quoi ai-je vraiment besoin ? », « À quoi est-ce que je tiens vraiment ? » et « Quels objets contribuent réellement à mon bien-être ? ». Cette réflexion peut nous aider à prendre conscience du rôle des différents objets qui nous entourent et à différencier ceux qui nous semblent indispensables pour leur côté pratique de ceux auxquels on tient parce qu’ils sont uniques, parce qu’ils répondent parfaitement à nos besoins ou bien simplement parce qu’ils représentent un investissement pour le long terme.

Pour aller plus loin : (re)découvrez l’article dans lequel je partage ma liste, ainsi que les billets de Marina et d’Eva qui ont également réalisé l’exercice à leur manière.

Le principe : choisir 10 pièces dans sa garde-robe et créer 10 tenues pour 10 jours.

L’intérêt de cet exercice : cet exercice nous oblige à exploiter le potentiel de chacune des pièces que l’on choisit en faisant appel à notre créativité. Cela peut nous permettre de réaliser qu’un même vêtement – associé à différents habits, chaussures et accessoires – peut avoir une tout autre allure et donc remplir différentes fonctions. Cela peut nous aider à maximiser l’usage des vêtements que l’on possède et minimiser les nouveaux achats.

Pour aller plus loin : le blog de Style Bee (en anglais) qui a lancé l’idée et l’article d’Eva Bee qui a relevé le défi cet automne.

Le principe :  l’objectif est de se débarrasser d’un certain nombre d’objets inutiles chaque jour pendant 1 mois – un objet le premier jour, deux objets le second, trois objets le troisième, etc. Ainsi, au bout de 30 jours, on se retrouve en théorie avec 465 objets superflus  en moins chez soi (rien ne nous oblige évidemment à chercher à atteindre ce chiffre !).

L’intérêt de cet exercice : le minsgame permet d’entamer son désencombrement sans se poser trop de questions et peut nous aider à identifier les types d’objets dont on arrive à se débarrasser facilement ainsi que ceux nécessitant davantage de réflexion. Cela pourra certainement nous aider à organiser un tri plus efficace et approfondi par la suite.

Pour aller plus loin : le blog The minimalists (en anglais) – dont les auteurs Joshua et Ryan ont lancé l’idée – et le bilan de Laurine ainsi que celui de Catherine qui ont joué le jeu cet été.

Le principe :  se constituer une garde-robe avec 33 pièces (vêtements, chaussures et accessoires) pour 3 mois, soit le temps d’une saison.

L’intérêt de cet exercice : tout comme le challenge 10×10, le projet 333 nous invite à prendre conscience du côté multifonctionnel des pièces que l’on possède. Étant donné qu’il s’agit d’un exercice de plus longue durée, il oblige à réfléchir davantage à la polyvalence des pièces que l’on choisira car celles-ci devront pouvoir s’adapter au temps qui variera certainement un peu au fil des mois. Par ailleurs, c’est un bon exercice pour faire le point sur le nombre de pièces qui nous sont réellement nécessaires à chaque saison et identifier celles que l’on porte sans se lasser parce qu’elles nous plaisent et nous vont vraiment bien et celles, au contraire, que l’on a porté par défaut pendant 3 mois.

Pour aller plus loin : le blog Be more with less (en anglais) qui a initié ce projet, la liste de Joanne et d’Eva ainsi que la vidéo de Josée-Anne qui ont tenté l’expérience.

Le principe :  ne rien acheter d’autre que des aliments (et éventuellement des produits cosmétiques, ménagers, etc.) pendant un mois – ou plus -, soit aucun objet.

L’intérêt de cet exercice : se mettre en mode « zéro achat d’objets » permet de réfléchir aux envies et besoins matériels qui apparaissent au fil des semaines et des mois et de prendre le temps de se poser différentes questions à leur sujet plutôt que de sortir son porte-monnaie. Cela peut également nous aider à réaliser que certaines envies sont passagères et que certains besoins peuvent être comblés autrement, grâce à l’emprunt, à la récupération ou au fait maison par exemple.

Pour aller plus loin : plusieurs personnes ont relevé ce genre de défi pendant un an, comme Grant et Jen qui ont partagé leur aventure sur leur blog The Clean Bin Project  (en anglais) ainsi que dans un documentaire éponyme.

🌿 🌿 🌿

J’espère que ces petits exercices à la fois ludiques et pratiques pourront inspirer certaines personnes à faire leurs premiers pas vers le minimalisme, en les adaptant à votre sauce si besoin !

Avez-vous déjà relevé certains de ces défis ? Avez-vous d’autres idées d’exercices pour s’initier au minimalisme en douceur ?

Cet article, publié dans Bien-être, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

63 commentaires pour 5 exercices pour s’initier au minimalisme en douceur

  1. Géniales toutes ces idées ! J’ai déjà relevé le défi du zéro achat sans aucun problème. Je vais peut être tenter le minsgame qui me paraît intéressant et ludique.
    Le 10×10 est une bonne idée pour re-découvrir sa garde robe.
    Quant au 333 je pense que j’y suis déjà (ou plutôt 666 !) Je vais faire le compte
    Bon tri à tous !

  2. CAROLE dit :

    Bonsoir,
    J’aime bien le jeu du minsgame…je vais réfléchir à l’idée. Commencer avec un objet par jour peut être plutôt 465 sur un mois. Ça me semble assez irréaliste ou alors il faut avoir plein de choses inutiles. Acheter aucun objet, je m’entraîne aussi mais sans véritable objectif. C’est à dire que dès que j’ai une envie de m’offrir qqchose de superflu, hop je l’ajoute sur ma wishliste pour Noël ! Merci Natasha pour ces idées.
    bonne soirée

    • 465 c’est effectivement beaucoup si l’on n’a pas tendance à accumuler beaucoup de superflu ou bien si l’on a déjà entamé son tri. Comme toi, j’ajoute les objets dont je pense avoir besoin sur « la liste de mes envies » et j’y pioche des idées pour les fêtes lorsqu’on m’en demande.

    • Je m’incruste 😀 465 ça semble énorme et pourtant, ça peut vite monter. Je n’achète plus rien depuis, pfff, bien longtemps, j’avais déjà réalisé quelques tris importants et pourtant, je suis presque arrivée au bout des 465 objets. Les stylos, les cartes de vœux, les petites boites, les livres qui ne seront jamais relus + les projets inachevés (quand on créée), ça peut aller vite 😉

    • Cleopiti dit :

      Tout comme Laurine, j’ai commencé le désencombrement il y a quelques années et vu les stocks que j’avais, je les utilise … et je peux encore pratiquer Minsgame… et effectivement, ce que j’aime, c’est que tous les jours, c’est un nouveau défi de trouver le nombre à sortir de la maison… Mon regard sur mes possessions s’en trouvent modifié.

  3. Anne dit :

    Je pense me lancer dans la liste de 100 objets, avec une annexe sur « les livres à garder »… Ensuite en déduire une liste de choses à donner ou revendre.
    Je me pose la question des meubles… « Doit »-on les prendre en compte ou pas?

  4. bou dit :

    alors le défi 1, la liste de 100 objets, trop conceptuel pour moi, et je ne sais pas pourquoi, mais , elle m’angoisse …
    Le défi 2, les 1o habits, je vais l’adapter, je vais réfléchir à 4-6 tenues boulot-compatibles. Et le coupler avec le défi 333.
    Quand je tri mes habits, contrairement à d’autres, je n’enlève pas les habits non-portés durant la saison, je fais l’inverse. Là en ouvrant le carton fringues d’hiver, je vais voir lesquels me mettent en joie, et pour lesquels je me dirai « mais pourquoi j’ai gardé ça ? ».

    Le Minsgame, c’est un peu perpétuel chez nous … mais à chaque recommencement, il y en a moins à trier, ouf … et surtout, grâce à l’éco-défi, je suis allée 2 fois chez Emmaüs en 5 jours ! Parce que ce qui était trié restait stocké …

    Quand au zéro achat, pas possible, mais j’ai des listes de choses précises à acheter, notamment un jean (le mien est troué) et du linge de lit (pour remplacer ce qui est troué) + quelques habits aux enfants qui ont grandi.
    Et je me suis imposée comme défi cette année de n’acheter que des habits noirs (parce que ça va avec tout).

    Sur un site sur la simplicité volontaire, j’avais vu un autre défi consistant à faire durer le plus longtemps possible un billet de 20€. Les gens glanent, font les fonds de placard, décalent des achats, réparent … pour limiter au maximum leurs dépenses à l’essentiel.

    Je trouve que ces défis sont ludiques et motivants et c’est bien si en plus ils amènent une prise de conscience écologique.

    • Merci de partager ton ressenti personnel par rapport à ces différentes idées !
      Tu vois, autant faire une liste (fictive) ne me dérange pas, autant l’idée de devoir restreindre ce que je vais porter pendant une certaine durée à un chiffre précis ne m’inspire pas… Heureusement, il y a tout genre de défis pour tout genre de personnalité, contraintes et de modes de vie 🙂
      Effectivement, le noir ça va avec tout… Mais personnellement, après en avoir beaucoup porté, je ressens le besoin de mettre de la couleur sur moi et je me sens beaucoup mieux ainsi :-).

  5. Myrtilla dit :

    Intéressant comme article ! Je vais essayer de m’y mettre au Minsgame dès aujourd’hui ! 😀

  6. green2folie dit :

    Coucou, tout comme bou, l’idée de limiter les objets à un nombre fixe m’angoisse un peu, je suis plus à l’aise avec le fait de réduire au fur et à mesure.
    J’adore ton article car au delà de proposer différentes astuces, il fait réfléchir sur quelle astuce est la plus appropriée pour soi ou nous correspond le mieux, et ça c’est top. Agir en conscience et selon son rythme. 😉
    Je suis très emballée par le dernier défi, ne rien acheter pendant un mois, surtout juste avant les fêtes de fin d’année où je crains de me sentir (un peu comme chaque année même si je n’en avais pas pleinement conscience) envahie de cadeaux inutiles juste parce qu’il faut bien quelque chose sous le sapin.
    Je trouve tes défis inspirants et motivants car concrets, un grand merci!
    Des bisous 🙂

    • Je ne souhaite pas non plus réduire mes possessions à un nombre fixe, je préfère me poser des questions sur le sens des objets que je possède (c’est ce que j’expliquais en introduction de mon article sur l’exercice des « 100 objets »… je ne me suis d’ailleurs pas limitée au chiffre 100 !).
      Je pense effectivement que la période des fêtes est un très bon moment pour relever le défi « zéro achat »… ça permet d’explorer un tas d’autres jolies possibilités écologiques pour la déco, les cadeaux et les emballages.
      Je suis heureuse de savoir que les éco-défis te plaisent tant 🙂

  7. Kathy dit :

    Bonjour Natasha,
    Je retiens l’idée du Minsgame, je suis actuellement chez mes parents à la campagne et je comptais désencombrer.
    En ce qui concerne le nombre de vêtements, ça ne me tente pas du tout. Je pense avoir suffisamment de vêtements ( ni trop ni pas assez) mais l’idée de m’imposer un nombre précis de vêtements me stresse. L’année dernière, en janvier, j’avais fait le défi  » 0 achat » ( sauf l’alimentaire bien entendu ), les 10 premiers jours avaient été compliqués et ensuite je notais sur une liste ce quo me faisait envie, pourquoi et ce que cela allait m’apporter. J’ai ainsi évité d’acheter pas mal de choses sur un coup de tête.
    Petite question qui n’a rien à voir avec cet article : comment sait – on si tu touches un pourcentage lorsque l’on passe par l’un de tes liens affiliés ? J’ai passé une commande Slow Cosmétique en passant par l’un de tes liens mais à aucun moment je n’ai vu un message indiquant que quelque chose allait t’être reversé. Est – ce normal ?
    Belle journée Natasha,
    Kathy

    • Bonsoir Kathy,
      Pour les liens affiliés, c’est normal que tu ne sois pas prévenue, car cela n’affecte pas ton achat.
      Par contre, je reçois un relevé à la fin de chaque mois m’indiquant combien de personnes ont réalisé un achat via mon lien affilié ainsi que le montant que je recevrai en contrepartie.
      Je te remercie en tout cas d’avoir pensé à passer via mon blog pour tes achats car mises bouts à bout ces petites commissions font une petite mais réelle différence pour moi à la fin du mois 🙂
      Belle soirée à toi.

  8. Myriam dit :

    Que des bonnes idées ! 🙂 En ce qui me concerne, le challenge 10*10 et le projet 333 ne me posent aucune difficulté car j’ai peu de vêtements et je n’en achète quasiment jamais. Le jeu des 100 objets je l’avais fait il y a quelques mois et je l’ai refait dernièrement. C’est amusant de comparer les deux listes. Les deux autres jeux sont un peu plus difficiles. J’achète au minimum mon magazine de yoga tous les mois, donc c’est déjà raté pour n’acheter aucun objet pendant un mois. Quant au minsgame, ça risque d’être très compliqué car je garde beaucoup de vieux vêtements et bouts de tissu en tout genre pour les transformer en d’autres objets pour la maison et bien sûr j’en accumule bien plus que je n’en recycle. Peut-être devrai-je ne relever le défi que sur une semaine ou deux pour commencer.
    Mais j’aime beaucoup ton article Natasha car il donne des idées très concrètes pour tendre vers le minimalisme. Merci à toi. 🙂

    • Pour le Minsgame, l’idée reste de se débarrasser de ce dont on ne veut plus – donc cela ne t’empêcherait pas de garder tes vieux vêtements et bouts de tissu s’ils font partie des objets que tu tiens à conserver 🙂
      Contente de savoir que ces idées te plaisent en tout cas !

  9. Claire dit :

    très intéressant ton article
    pour le fait de ne pas acheter de nouveaux objets, ce n’est pas difficile pour moi peut-être aussi parce qu’on a vraiment pas beaucoup d’argent… Sinon le minsgame à l’air intéressant mais me paraît difficile pour la fin, il faut que j’essaye

  10. eliettelf dit :

    Super article! Je n’arrivais pas à me lancer mais les différents exercices donnent presque envie de libérer son logis!
    Pour moi le plus dur, c’est vraiment de me séparer des livres, il faut encore que je réfléchisse à une solution pour cela!
    Merci à toi pour ce bon partage!

  11. Hey 🙂 merci pour le petit lien 😉

    Le défi des 100 objets me tentent, sans forcément débarrasser ce qui ne rentre pas dans la liste, mais pour estimer encore mieux que ce dont j’ai réellement besoin.

    En revanche, pour les fringues c’est niet ; je n’en ai pas énormément, peut être que sans le savoir j’en ai juste 33, mais j’aime les vêtements que j’ai et je fais beaucoup trop le yoyo avec mon poids pour me permettre de supprimer encore des vêtements. J’ai donné des fringues neuves après avoir perdu 35kg, sauf que quelques mois après, j’en ai repris 10… j’ai bien regretté ce besoin frénétique de vider ma garde robe ^^ »

    Et n’acheter aucun objet pendant un mois, je le fais sans m’en rendre compte 😀 J’ai déjà tout ce qu’il faut (ou presque 😉 )

    Bonne journée 🙂

  12. Eve dit :

    En ce moment, je redécouvre le site apartment therapy (j’avais aimé un article il y a quelques années: « 10 things to make you happy at home ») il est plein de ressources sur la déco (j’adore leurs visites de maisons) mais aussi sur le minimalisme. (Onglet « lifestyle » puis « mindful living »): Je trouve leurs articles courts, pratiques, positifs et inspirants.

  13. Catherine [La marmotte chuchote] dit :

    Très intéressant tous ces petits jeux. En ce moment, celui qui me tente le plus est le challenge 10×10. J’ai peu de vêtements dans mon armoire et j’ai l’impression qu’ils ne me correspondent pas tous. C’est un bon test pour savoir si j’ai réellement besoin de racheter des vêtements ou si en me créant des tenues je peux être satisfaite!
    Pour les autres exercices, j’essaierai sans doute plus tard. Je retiens les idées sauf le minsgame car je ne sais pas si je recommencerai! En tout cas, merci pour avoir mentionner mon article.
    Il existe aussi La Packing Party qui peut être utile pour désencombrer lors d’un déménagement.
    Bonne journée

    • Je t’en prie, il me semble que j’ai découvert le Minsgame grâce à toi ! J’espère que tu retrouveras plaisir à porter les vêtements que tu as ou bien que tu pourras identifier le genre de pièces qui te conviendrait davantage.

  14. bou dit :

    alors, aujourd’hui, j’ai fait la liste du linge de maison (sur l’ordi !): j’ai tout sorti, évaluer à combien de pièces j’estime vouloir tourner et j’ai viré le surplus (c’est à dire les délavés ou troués). Mon critère était « est-ce que j’oserais utiliser ce drap pour un invité ?  »
    Du coup, je vais retourner chez Emmaüs demain !
    Et pour la liste des besoins, je vais m’y mettre pour différencier MES besoins de ceux du reste de la famille, parce que finalement, je vais commencer par trier mes affaires avant d’attendre d’eux qu’ils désencombrent ce qui leur est (ou semble) nécessaire.

    • Tu es bien partie dis-moi ! Merci de nous tenir au courant de tes petits pas, c’est super motivant !

    • Maluch dit :

      Bou, je suis d’accord avec toi, j’ai aussi trié le linge de maison il y a un an. J’ai gardé deux parures par lit pour pouvoir tourner avec les lessives, quelques pièces en plus pour pouvoir improviser un couchage pour des amis (cela nous arrive assez souvent). J’ai fait de même pour les serviettes de toilette (un double par personne + qques unes pour les mains et les invités par ex + 2 tapis de bain). Et depuis un an, nous n’avons pas eu besoin de ressortir les autres. Dès que j’ai un peu de temps, je file chez Emmaüs. Pour les torchons et les lingettes, je dois en avoir une quinzaine de chaque et c’est la bonne quantité pour nous, en tout cas.

    • Cleopiti dit :

      J’ai fait l’inventaire hier du linge de lit : chaque parure dans la taie d’oreiller et ce qui ne me plaît pas vraiment : Emmaus!
      Je me suis aperçue que j’avais une multitude de housse de traversin en trop et un peu moche donc, aujourd’hui, j’en fais de nouvelles housses d’oreiller.

  15. corinne dit :

    Très bonnes idées ces exercices de mise en pratique. Je vais essayer le challenge 10X10 et le zéro achat pendant 1 mois. Le désencombrement de mes objets a commencé. C’est très bénéfique pour la clarté des pièces et de l’esprit.Très bien aussi la liste des 100 objets qui permet de mieux connaitre ses besoins. Perso, je ne peux pas me séparer de ma machine à coudre !

  16. minimalevabee dit :

    Merci Natasha d’avoir parlé de mon article 🙂
    Bisous 😘

  17. Ces jeux et astuces sont de tres bonnes idees! J’ai beaucoup desencombre mon appartement recemment et je continue de le faire un peu chaque jour. C’est assez progressif comme demarche, mais je prends le temps de bien reflechir a ce que je veux faire avec chaque objet 🙂

  18. lartdeflaner dit :

    J’ai voulu arrêter d’acheter il y a plus d’1 mois quand j’ai vu une vidéo sur les terribles conditions de travail pour des vêtements de marques connues. Et je me dis aussi que ce n’est pas le matériel qui nous rend heureux mais bien d’autres choses… Je fais du tri régulièrement, je vais chez Emmaüs et j’ai organisé deux après midi troc/ventes d’objets. Bravo à toi pour toutes ces initiatives et ces partages.

    • Lorsqu’on prend conscience des conditions dans lesquelles ont été fabriqués la plupart des objets que nous avons achetés jusque-là, cela met effectivement un véritable frein à nos achats futurs car on réalise alors que très peu d’objets sont fabriqués dans de bonnes conditions (et avec des matériaux écologiques) et lorsque c’est le cas, il faut pas mal économiser avant de pouvoir se les offrir…
      Merci 🙂

  19. Alexandra dit :

    Bonjour, ces petits défis sont très plaisants, en particulier les 100 objets pour réaliser ce qui compte vraiment pour nous et le 10×10 quant à lui me permettra de revoir ma garde robe.
    Personnellement, ce qui m’aide aussi à voir ce qui est vraiment nécessaire, ce sont les vacances en mode léger : régulièrement nous faisons avec nos enfants du cyclo camping. Du coup, il faut réussir à emmener dans 8 sacoches et une remorque l’essentiel : tente, sac de couchage, vêtements, affaires de toilettes, trousse de secours, cuisine. Nous vivons comme ça 2 semaines par an et bien que nous sommes contents de retrouver du confort en fin de voyage, cette période est vraiment très agréable, on vit au grand air, en famille, loin de tout le superflu et on se rend compte de ce qui compte vraiment pour nous.
    À noter que nous avons gardé à la maison des habitudes de camping en particulier au niveau de la trousse de toilette : 1 savon et 1shampoing solide pour toute la famille par exemple.
    Et depuis, même quand nous partons en vacances en train ou voiture, on voyage léger : limiter le nombre de vêtements/chaussures, mais aussi de jeux ou électronique.
    Merci pour tous ces articles et commentaires qui permettent d’avancer dans notre réflexion personnelle.

  20. Cleopiti dit :

    Merci pour ces exercices, ils sont de bonnes pistes et chacun y puisera ce qu’il souhaite.
    Pour ma part :
    Défi 1 : non merci ! Bien trop chronophage et restrictif pour moi.
    Défi 2 : Trop triste ! Ma garde-robe compte désormais des pièces que j’aime et que j’ai depuis bon nombres d’années et je les combine au fil du temps avec de nouvelles pièces choisies et réfléchies. De plus, j’aime modifier des vêtements : les mettre à ma taille, les coudre aussi.
    Défi 3 : Alors celui-là me plaît ! Je l’ai démarré il y a 10 jours… ça fait du bien !
    Défi 4 : Trop contraignant… voir défi 2.
    Défi 5 : Déjà testé il y a quelques années en raison d’une situation financière catastrophique. Et depuis, mes achats sont largement réduits : mon grand plaisir est de traîner chez Emmaus (j’y dépose beaucoup et y trouve mon bonheur au Bric à brac et livres) et la récup’ et recyclage.
    En fait, je m’aperçois que « mon » minimalisme ne ressemble vraiment pas à « peu de choses » mais à « ce que j’aime vraiment ».

    • Contrairement à ce que beaucoup semblent penser, le minimalisme n’est, à mon sens, pas une question de quantité… mais bien de qualité : il s’agit de posséder uniquement des objets qui nous apportent quelque chose de positif, qui ont un sens pour nous, qui remplissent une fonction… Et même si cela passe généralement par une phase de désencombrement, l’objectif n’est pas d’atteindre le chiffre le plus bas possible mais plutôt avec un maximum d’objets véritablement utiles et aimés.

  21. En mai dernier je me suis promis de ne rien acheter (pas de vêtements, pas de chaussures) pendant un an. Pour le moment je tiens le coup parce que j’étais une grande consommatrice, et même si j’ai donné 10 gros sacs de vêtements à Emmaüs, il me reste largement de quoi m’habiller et me chausser. Mon objectif est de refaire un tri à la fin de l’hiver pour me délester encore et encore de vêtements mais aussi d’objets, d’ailleurs merci je vais me lancer dans le défi minsgame, ça m’intéresse beaucoup !

  22. poli dit :

    Pour moi, exercice n°5. Je le fais au quotidien depuis maintenant quelques années et il me convient très bien !
    Un très long bon moment à lire tous les commentaires, encore une fois !

    • Tu n’achètes donc plus aucun objet désormais ? Il peut se passer plusieurs mois sans que je n’achète rien, mais je continue toutefois d’acheter quelques livres et vêtements, au fil des besoins.

    • poli dit :

      Ah mais oui, j’achète encore ! Mais je peux rester des mois sans rien acheter, à part des livres ! J’ai tellement de vêtements d’avance que je peux tenir des années !

  23. Emmeline dit :

    Merci pour ces petites exercices. J’ai pour ma part démarrer par ma cuisine et là mais je rêve….Ai je besoin d’autant de casserole plat saladier….On est rarement 50 à tables !!!
    Même chose pour les torchons, les boites, les serviettes….
    Ouh là là quel boulot Mais quel bonheur quand ce matin j’ouvre le tiroir des casseroles et que je vois peu de choses….C’est reposant. Ma fille adore et m’encourage !!!Un grand merci

  24. kellyac dit :

    Super cette petite liste, j’ai plus ou moins tout essayé avec assez peu de succés je dois dire: le mindsgame, entre les jours ratés et le manque d’idées, j’ai sorti une petite centaine d’objets à peine. Le projet 333 ou les 10 tenues, j’ai un vrai probleme avec la météo: je passe 1 heure par jour sur mon vélo, il faut que je puisse m’adapter. J’ai commencé une liste qui a environ 60 objets, et j’ai foiré mon défi zéro achat en 3 jours (j’achète peu, mais j’ai découvert une super solution à mes problèmes de dos, et je n’ai pas hésité..). Malgré ces echecs, chaque exercice m’a fait réflechir et m’a permis de mieux me connaitre. Du coup, je conseille à tout le monde d’essayer, et de ne pas se désespérer d’échouer, parce qu’on en retire toujours quelquechose!

    • Merci pour ton retour d’expérience sur ces différents exercices. Visiblement, même si tu n’y es pas toujours arrivée comme tu le voulais, tu en as retiré quelque chose et il me semble que c’est le plus important 🙂

  25. Elodie dit :

    C’est super de nous donner des exercices concrets pour mettre en application les conseils lus dans les témoignages des dernières semaines !
    N’étant plus étudiante depuis peu et étant dans mon propre logement, je suis partagée entre l’envie d’apposer ma déco chez moi et par mon envie de suivre un cheminement plus minimaliste.
    En tout cas, je suis intéressée pour faire les exercices 2, 3 et 5. Je vais me lancer !
    Encore merci Natasha !

  26. maddizfee dit :

    Excellent , ca donne envie de s’attelter a un ou deux défis j’en connaissais quelques uns mais une fois regroupé, ils sont d’autant plus motivants

  27. Ping : Cheminements minimalistes #4 | Échos verts

  28. Ping : Défi 1 mois sans achats – #minimalisme – Green de Folie

  29. Ping : Minimalisme : idées reçues et préjugés | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s