7 idées pour se mettre au vert et s’évader cet été

Depuis quelques jours, je rêve de vacances et d’évasion. Même si mon quotidien est très agréable car j’ai la chance de mener la vie que j’ai choisie dans un lieu que j’aime, je ressens le besoin de faire une coupure. Car cette vie que j’ai choisie me laisse peu de répit ces derniers mois ; il est donc temps que je change de rythme et que je me ressource en faisant des activités régénératrices et en me mettant au vert.  À vrai dire, je ne pense pas pouvoir faire une telle coupure cet été tant mon emploi du temps est chargé et les délais à respecter sont nombreux.

Cela ne m’empêche toutefois pas de rêvasser et d’espérer qu’on pourra s’échapper à un moment ou à un autre. C’est pourquoi j’ai tout de même pris le temps de repérer des destinations et activités de vacances qui me plairaient… et si ce n’est pas pour cet été, je me dis que ce ne sera que partie remise ! Si vous aussi vous avez envie de passer vos vacances dans les campagnes de France et d’en profiter pour découvrir des lieux insolites, faire des activités et ateliers écologiques et/ou rencontrer des personnes engagé.e.s, voici 7 idées pour vous évader et vous ressourcer cet été (ou après !).

Si vous lisez mon blog depuis un moment, que vous intéressez à la permaculture et/ou que vous avez vu le film documentaire Demain, vous avez certainement déjà entendu parler de La Ferme du Bec Hellouin que je vous avais présentée en détail dans cet article. Il y a quelques semaines, je vous racontais également le stage sur la reconnaissance et la cuisine des plantes sauvages que j’ai eu la joie d’y suivre il y a un an.

Ce qui me plaît beaucoup dans la philosophie de Charles et Perrine Hervé-Gruyer, le fondateur et la fondatrice de ce lieu unique, c’est leur vision holistique de l’écologie. Ainsi, en dehors des stages directement liés à la permaculture iels proposent également un stage d’écologie intérieure en août. L’objectif de ce stage est de donner aux participant.e.s “des outils éprouvés pour ensuite mieux gérer notre vie quotidienne et l’orienter dans la direction qui nous convient vraiment”. Pendant 5 jours, accompagné.e.s par des professionnel.le.s, dont Charles, les participant.e.s seront initié.e.s à des exercices de yoga, de respiration, de méditation et de massages personnalisés. Le cadre est aussi beau que reposant, la cuisine (bio, locale, végétarienne ou végétalienne) est absolument délicieuse et, d’après mon expérience, c’est le contexte idéal pour y rencontrer des personnes de divers horizons qui partagent nos valeurs et préoccupations.

 

L’association Les sorcières du Vercors qui se trouve dans la Drôme et que j’ai découverte grâce au magazine Kaizen propose différents stages sur le thème “Oser Faire et Oser Être”. L’objectif de ces stages qui durent de 4 à 8 jours est de découvrir les plantes sous différentes facettes via des ateliers pratiques et créatifs.

Parmi les différentes activités proposées, il y a des ateliers de reconnaissance, de cuisine, de teinture et de fabrication de cosmétiques à base de plantes sauvages, des cours de yoga, de danse, de chant ou encore de dessin. Selon la formule de stage choisie, on peut en plus avoir du temps pour explorer les environs. La cuisine est locale et si possible biologique.

Toujours grâce au magazine Kaizen, j’ai découvert le gîte Le Bonheur est dans le Pré qui organise des randonnées qi gong  au milieu des lacs et volcans d’Auvergne. Chaque jour, les randonneurs.euses parcourent une douzaine de kilomètres et découvrent l’art énergétique chinois accompagné.e.s de Paul Blanchard, enseignant de qi gong depuis 25 ans.

Le gîte se situe à un peu plus de 1000 mètres d’altitude et propose des repas biologiques.

Le centre agroécologique des Amanins, co-fondé par Pierre Rabhi, propose chaque année des séjours estivaux de 3 à 7 jours avec différentes formules d’hébergement : chambres, cabanes ou camping. Il s’agit de séjours en pension complète pour découvrir la vie à la ferme en famille et s’initier à toutes sortes d’activités. Ainsi, enfants et adultes peuvent apprendre à s’occuper des animaux, aider au maraîchage, se familiariser avec le compost et la phyto-épuration, apprendre à faire du pain ou encore participer à des ateliers de cuisine.

Le centre s’étend sur 55 hectares et comprend des bâtiments d’accueil éco-construits, un lieu de restauration, des salles d’ateliers, une école et une ferme pour assurer l’autonomie alimentaire du centre.

Quand on est végane, les voyages et les vacances peuvent être de vrais casse-tête selon nos destinations. À ma connaissance, il existe encore peu de lieux qui proposent un logement, des activités et un service de restauration entièrement adaptés au mode de vie végane. J’étais donc ravie d’entendre parler de La Petite Okara, le premier gîte végane en France, qui a ouvert cette année à Cuinzier. J’avais espéré en apprendre un peu plus sur ce lieu lors du Veggie World à Lyon en janvier dernier, mais j’ai malheureusement manqué de temps. Grâce à la sympathique interview de Marion, la fondatrice de La Petite Okara et publiée par Lili il y a quelques jours, j’ai tout de même pu en savoir davantage sur la naissance de ce projet et sur ce gîte.

Il s’agit d’un logement de 60 mètres carrés qui peut héberger 4 adultes et un bébé. Les travaux de rénovation ont été réalisés de manière écologique et tous les matériaux ainsi que le mobilier sont véganes. Marion, qui aime beaucoup cuisiner et qui vit juste à côté du gîte avec sa compagne, propose également des repas végétaliens en table d’hôtes pour celles et ceux qui le souhaitent. Les ingrédients sont principalement biologiques et de saison et si besoin, les repas peuvent être crus, sans soja ou sans gluten.

Il est également possible de profiter du bain nordique installé sur le terrain du gîte et même d’organiser des soirées astronomie, cinéma en plein air ou karaoké. Enfin, la région est propice à tous genres d’activités comme la randonnée, la baignade dans les lacs ou encore les balades sur la Loire.

Dormir à quelques mètres du sol et au milieu des arbres : voilà ce que propose Natura Tazenat, un petit village de 5 cabanes en bois perchées dans les Combrailles. Emma du blog Planet Addict a eu la chance d’y séjourner et nous raconte son expérience  dépaysante dans cet article.

Toutes les cabanes sont situées sur des plateformes qui font office de terrasse et  depuis lesquelles ont peut observer la faune et la flore en hauteur. Une cabine séparée avec toilettes sèches privatives se trouve sur chaque plateforme. Il n’y a pas d’électricité mais les hôtes fournissent l’essentiel pour s’éclairer la nuit et se chauffer lorsqu’il fait froid. Il n’y a pas de douche non plus, mais il y a un bain nordique chauffé au poêle à bois et accessible à tou.te.s les vacanciers.ères. Il est aussi possible de commander des paniers repas pour le petit déjeuner ou les piques-niques.

Du côté des activités, on peut faire de la randonnée, du canoë-kayak et du canoë aux alentours. On peut également s’offrir un modelage du corps ou un reiki dans sa cabane et participer à des ateliers de cosmétique ou d’initiation à la cueillette sauvage.  

Dans le même esprit, il y a également Cap’ Cabane, un autre petit village de 13 cabanes en bois qui se trouve en Gironde et que j’ai découvert grâce à Aline du blog Consommons Sainement. Le site a été conçu de manière à se fondre dans le décor naturel et de nombreux efforts ont été faits pour une gestion écologique de l’eau, de l’énergie et des déchets. Certaines de ces cabanes se trouvent à 8 mètres de hauteur et leur plafond en verre permet d’observer la cime des arbres le jour et le ciel étoilé la nuit. Chaque cabane comprend une terrasse, une douche et des toilettes sèches privatives.

Sur le site, les vacanciers.ères ont accès à une piscine dont l’eau est naturellement oxygénée et filtrée par les plantes, une aire de jeux, un restaurant qui propose des repas à base de produits biologiques et locaux ainsi qu’une cuisine partagée pour celles et ceux qui souhaitent cuisiner. Quant au petit déjeuner, il est déposé chaque matin au pied de la cabane.

Aux alentours, il est possible de se balader dans le parc naturel régional des Landes de Gascogne, de faire des randonnées, du canoë ou du vélo ou bien de profiter des bains de Casteljaloux.

Crédit photos : Echos verts / Echos verts / Unsplash / Les amanins / La Petite Okara / Cap’Cabane / Consommons Sainement

Redécouvrez également Au Petit Bonheur la Yourte, si vous avez envie de vous évader dans le Poitou-Charentes.

Quels sont vos bons plans pour se mettre au vert et s’évader en France pendant les vacances d’été ?

Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour 7 idées pour se mettre au vert et s’évader cet été

  1. breizhfanfan dit :

    nous ce sera le canal de nantes à brest en vélo et en camping

  2. J’aime vraiment bien cette idée de découvrir des plantes médicinales dans le Vercors! 👍👍C’est l’une des choses que j’aimerai faire un jour pour m’évader 😊 Merci pour tes petites idées , bon lundi et à bientôt 😊

  3. Eve dit :

    Cet été, ça ne sera pas en France, mais pour nous évader en famille sans (trop) casser notre tirelire, nous échangeons notre maison.
    Ça fait plusieurs années maintenant, et pour rien au monde nous ne reviendrions en arrière…

  4. Je note l’adresse des cabanes en Gironde, merci 😀

  5. soline dit :

    Merci pour toute ces pistes! L’Ardèche est la région de mon papa, ça mie donne envie d’y retourner, je cherchais justement des pistes

  6. Hello Natasha,
    Super article, parfait pour préparer ses vacances !
    Je suis ravie que mon article sur Cap’Cabane t’ait plu et t’ait été utile ! Merci de l’avoir cité 🙂
    A très vite !

    Aline, blog Consommons Sainement

  7. Un trésor dans mon placard dit :

    Merci pour ces belles idées. J’aime beaucoup ce que propose Les sorcières du Vercors, je garde l’idée en tête.

  8. Elodie dit :

    Cette été nous allons randonner 4 jours et faire du camping sauvage durant 3 nuits avec notre fille de 6 ans, dans la région de Nyons, nous voulions absolument quelque chose pour déconnecter, j’ai tellement hâte!
    Puis direction un hébergement écologique, qui s’appelle Divinessence, toujours dans la même région. Les photos font rêver, là aussi, vivement!
    Et enfin, direction un gite dans l’arrière pays varois.

  9. Catherine [La marmotte chuchote] dit :

    Merci pour ces belles idées.
    Personnellement, pas de vacances ou d’évasion pour cette année encore alors je prévois des petites sorties nature dans la région avec au programme pique nique, détente et promenade pour me ressourcer.
    Belle fin de journée.

  10. poli dit :

    Tu auras si peu de vacances cet été, alors que tu es enseignante ?
    Merci pour toutes ces belles idées, ça me donne plein d’envies !

    • Je jongle entre différents projets professionnels, c’est pourquoi je travaille aussi pendant les vacances scolaires. En outre, le programme que j’enseigne change complètement à la rentrée donc je vais devoir passer une bonne partie de mon été à commencer à refaire mes cours de A à Z…

  11. mélanie tournier dit :

    super article, tous ces sites et leurs concepts sont originaux et nous donnent envie de partir de suite!

  12. Madame Bidale dit :

    moi j’étais allé chez Mamita des Montagnes qui fait des stages entre femmes, mais aussi possible en séjour libre dans la cabane, la tente, etc. Véritable paradis à cet oasis ! Prix (absolument pas cher ! ) sur demande.

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s