10 alternatives aux emballages plastiques alimentaires

Voilà plus d’un mois que ma chasse au plastique dans la cuisine a commencé… Bien que je connaisse depuis longtemps la nocivité de cette matière sur l’environnement, ce n’est que suite à ma discussion avec Jay que j’ai réalisé à quel point certains plastiques étaient dangereux pour la santé. Motivée par l’accomplissement de ce Canadien et de sa famille qui ont réussi à bannir le plastique de leur cuisine et qui permettent à d’autres de suivre le pas en proposant des alternatives plus saines et écologiques sur leur site Vivre sans plastique, j’ai décidé d’éliminer et de remplacer un maximum d’emballages en plastique en contact avec des aliments dans ma cuisine.

10 emballages zéro plastique cuisine- échos verts

Le plastique: la bête noire de la cuisine!

Comme je l’expliquais ici, cet éco-défi s’avère plus laborieux que mes précédents car plusieurs des aliments préparés que j’ai l’habitude de consommer (lait d’amandes, granolas, galettes d’avoine…) sont systématiquement emballés dans du plastique. Ce mois-ci, j’ai donc décidé de relever un nouvel éco-défi: prendre le temps de cuisiner moi-même ces aliments qui peuvent se préparer à partir d’ingrédients achetés en vrac afin d’éliminer facilement plusieurs emballages plastiques.

Par contre, pour certains ustensiles et appareils électroménagers, comme le bol de mon robot mixeur, il me semble plus difficile de trouver une alternative. Je n’ai pas l’intention de passer au mixage manuel, ni de renoncer aux recettes qui nécessitent l’usage d’un robot, ni de remplacer cet appareil en parfait état de marche… Il faut aussi savoir relativiser: les aliments qui passent au mixeur n’y restent pas plus de quelques minutes, voir quelques secondes et beaucoup d’entre eux ne sont pas forcément fabriqués avec les plastiques les plus nocifs. Néanmoins, au fur et à mesure que mes ustensiles et appareils électroménagers s’useront, je les remplacerai par des équivalents sans plastique, dans la mesure du possible.

Pour l’heure, je me suis surtout concentrée sur l’acquisition et la création de contenants et d’emballages me permettant d’éliminer les boîtes, les bols, les sachets et le film étirable en plastique des placards de ma cuisine. Les alternatives que j’ai testées n’ont rien de révolutionnaire: beaucoup d’entre vous les avez déjà adoptées depuis longtemps. Voici néanmoins mon avis sur les différentes options, leur utilité, leurs avantages et leurs inconvénients.

Les alternatives aux emballages plastiques 100% récup

Les pots (de confiture, moutarde, miel etc.) en verre

  • Remplacent: les boîtes en plastique.
  • Avantages: gratuit, évitent le recyclage, le gaspillage. Une fois les étiquettes décollées avec un coton imbibé d’huile et l’intérieur du pot désodorisé avec du vinaigre blanc, on se retrouve avec un pot comme neuf à customiser à son gré!
  • Inconvénients: pas toujours facile d’enlever les étiquettes et les odeurs!
  • Idéal pour: réfrigérer/congeler les préparations maison (pesto, sauces, confitures etc.) et stocker les petites quantités d’aliments achetés en vrac.

Pots en verre 100% récup- échos verts

Les torchons, les taies d’oreillers

  • Remplacent: le film étirable, les sacs/sachets en plastique
  • Avantages: permettent de donner  une seconde vie aux vieux torchons/ taies d’oreiller dont on ne sait quoi faire.
  • Inconvénients: il faut parfois faire preuve de créativité pour que l’emballage tienne bien, surtout quand on souhaite le transporter (un bout de ficelle, des élastiques, des épingles à nourrice feront alors l’affaire!)
  • Idéal pour: recouvrir les plats à tarte et les moules à gâteaux (soit pour les transporter ou les conserver), conserver le pain ou la salade lavée et essorée, emballer les sandwichs.

Emballages récup- échos verts

Les chutes de tissu, les draps, les nappes

Pour ceux qui savent et ont la possibilité de coudre, on peut alors récupérer des chutes de tissus, des draps, des nappes, certains vêtements usés ou superflus pour fabriquer soit même des emballages à la mesure de nos plats à tarte, de nos baguettes de pain, de nos petits encas! Les créations de vivreEcobio, qui a joliment transformé vieilles chemises et T-shirts troués, devraient en inspirer plus d’un(e):

Vivreecobio- alternatives sacs plastiques- récup- bis.jpg

Les autres alternatives aux emballages plastiques

Les pots en verre avec couvercle vissant en métal, type Pot Mason

  • Remplacent: les boîtes en plastique.
  • Avantages: transparents, hermétiques, pas chers, existent dans différentes tailles, permettent de conserver les préparations sous vide et peut s’utiliser de mille et une manières comme on peut le voir ici ou .
  • Inconvénients: verre= plus fragile et plus lourd.
  • Idéal pour: tartinades, confitures, sauces, restes, graines, granolas maison, fruits secs ou fruits à coques… entre autres!

Pots en verre couvercle vissant métal Pot Mason- échos verts

Les bols en verre avec couvercle

  • Remplacent: les boîtes et les bols de préparation en plastique.
  • Avantages: transparents, hermétiques, multiusages, empilables.
  • Inconvénients: verre= plus fragile et plus lourd; le couvercle est en plastique de la catégorie 4- ceci dit il n’a pas nécessairement nocif et on peut facilement éviter que les aliments rentrent en contact avec le couvercle.
  • Idéal pour: mélanger ses préparations culinaires, les faire cuire et conserver les restes au frigo ou au congélateur.

Bols en verre avec couvercle- échos verts

Les bocaux en inox avec couvercle

  • Remplacent: les boîtes en plastique.
  • Avantages: légers, solides, hermétiques.
  • Inconvénients: le coût (mais vu leur solidité, ils devraient servir à de nombreuses générations donc c’est un bon investissement!), l’opacité (quand on en a plusieurs au même endroit, il faut parfois tous les ouvrir avant de trouver celui que l’on cherche!). Certains couvercles sont en plastique mais cela ne devrait pas poser de problème (voir explication ci-dessus).
  • Idéal pour: transporter des encas ou son repas dans son sac à main, au travail, pour un pique-nique, dans l’avion…

Boîtes en inox- échos verts

Les sacs en coton avec un lien coulissant ou une fermeture éclair

  • Remplacent: les sachets en plastique fournis pour les aliments vendus en vrac
  • Avantages: légers, différentes tailles, coton bio disponible.
  • Inconvénients: légèrement plus lourds que certains sachets en plastique, il se peut que leur tare ne soit pas entièrement déduite lors de votre passage en caisse- mais à moins d’avoir d’énormes sacs, ça ne devrait pas rajouter plus d’un ou deux grammes au poids total!
  • Idéal pour: l’achat de produits secs en vrac- graines, fruits à coques, fruits secs, farines, légumineuses etc.

Sacs en toile avec lien coulissant- échos verts

Les filets à provision

  • Remplacent: les sacs en plastique fournis pour les fruits et légumes au supermarché
  • Avantages: légers, transparents.
  • Inconvénients: idem que pour les sacs en toile.
  • Idéal pour: les fruits, les légumes.

Filets fruits et légumes- échos verts

Les couvercles en silicone

  • Remplacent: le film étirable.
  • Avantages: hermétiques, différentes tailles et formes disponibles.
  • Inconvénients: le coût (mais étant également très solides, ils devraient pouvoir se passer de génération en génération!)
  • Idéal pour: recouvrir différents plats et récipients sans couvercles avant de les mettre au frigo.

Couvercles en silicone- échos verts

L’emballage réutilisable en cire d’abeilles

  • Remplacent: le film étirable.
  • Avantages: hermétiques, différentes tailles disponibles, multiusages, lavables, biodégradables.
  • Inconvénients: ils s’usent au bout d’un ou deux ans.
  • Idéal pour: recouvrir différents plats et récipients sans couvercles avant de les mettre au frigo, emballer les sandwichs.

On peut également fabriquer des emballages similaires soi-même comme le montrent certaines bloggueuses ici ou . Par contre, ces versions maison ne seront pas biodégradables puisqu’elles contiendront du tissu. Cela reste tout de même une meilleure alternative au film étirable en plastique.

Emballages en cire d'abeilles- abeego- echosverts

Ma cuisine est encore loin de ressembler à la cuisine zéro plastique à laquelle j’aspire… Mais ces différentes astuces m’ont permis de me débarrasser petit à petit de cette matière envahissante et définitivement de certains emballages qui sont source de déchets et de pollution (film étirable, papier aluminium). Certaines de ces alternatives ne seront pas “idéales” aux yeux de certains… Mais d’après moi elles sont déjà mieux que tous ces sachets, bols et boîtes fabriqués entièrement en plastique, souvent à usage unique ou à durée d’utilisation limitée et incontestablement nocifs pour l’environnement et la santé. Pour ceux que ça intéresse, l’été dernier, je vous avais également présenté les problèmes écologiques liés à l’usage des sacs plastique en particulier ainsi que d’innombrables alternatives pour s’en débarrasser en toute simplicité. Évidemment, tout cela demande une sacrée réorganisation et un investissement au départ, mais le gain de temps et d’argent par la suite est indéniable… sans parler des bienfaits pour notre santé et celle de notre planète!

Où en êtes-vous dans votre chasse au plastique?

Laisser un commentaire ✿

Cet article, publié dans Alimentation, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

88 commentaires pour 10 alternatives aux emballages plastiques alimentaires

  1. Planet Addict dit :

    Haha! Je suis en train de terminer mon article « 10 idées pour éviter le plastique » . J’y avais déjà mis un lien vers ton article d’avant, et j’ajouterai celui-ci qui complète à merveille ce que je raconte! Bravo pour toutes ces idées! Moi aussi j’ai les boites Kids Konserve 🙂 Pour crédo bags, bien que le siège soit à Montréal, je n’en ai pas trouvé dans les boutiques mentionnées, la seule est beaucoup trop loin! Et c’est marrant parce que j’ai découvert par hasard les couvercles en silicones il y a peu, ainsi que les films en cire !

    Ce que j’adore, c’est que tu réutilises aussi de vieux tissus! J’y ai pensé une fois que j’avais acheté des tissus (pour ma défense, le motif était très sympa!). Tu devrais nous faire un tuto DIY 😉 J’ai réussi mon premier petit sac de vrac, mais sans machine, c’est loooong!!

    Pour le pliage en tissu, tu connais le Furoshiki? Béa J en parle dans sont livre -> http://furoshiki.com/techniques

    Super en tout cas, continue de nous inspirer! 🙂

    • Décidément, que de points communs! Ce qui est chouette c’est qu’on aborde l’une et l’autre des sujets similaires de manière différente et avec des idées qui se complètent très bien je trouve 🙂 Je te filerai l’adresse de boutiques où tu pourras t’équiper en crédobags à Victoria 😉 Mais quelle patience tu as dis moi pour avoir cousu ton premier sac de vrac à la main! Par contre moi je n’ai rien cousu du tout: les créations 100% récup de cet article sont de vivreEco bio et celles que j’avais présentées ici ont été cousues par ma tante- je lui donne les idées et le tissu et après elle gère! J’ai appris à coudre quand j’étais ado mais je n’ai pas eu accès à une machine depuis alors je pense que je serais incapable de coudre quoi que ce soit aujourd’hui… Mais j’aimerais bien m’y remettre, c’est certain. Je connais le Furoshiki, mais j’avoue ne jamais avoir essayé- ça a l’air très pratique aussi! Bon alors j’attends maintenant impatiemment ton article (avec la photo du petit sac de vrac fait main j’espère!) 🙂

  2. christine dit :

    Comme toi je récupère les bocaux en verre (confiture) mais toujours le même modèle (bonne maman ) pour ne pas faire ‘bazar’ et que cela soit agréable à regarder! pour les aliments à conserver au réfrigérateur j’ai trouvé des boites rectangulaires en verre avec couvercle « plastique » clipsable plus pratique et gain de place .j’utilise les sacs et filet en coton., un panier en osier pour les marché,par contre pour les récipients ronds je mets par dessus une assiette (verre ou autres) et pas les couvercles en silicones.j’ai gardé des petites bouteilles de jus de fruits et j’y conserve mes vinaigrettes maisons,pour l’épicerie de base les bocaux Korken ‘Ikéa’ avec joint en silicone,les boites en métal rectangulaire pour les gâteaux et biscuits. Il m’arrive d’acheter un produits pour réutiliser le contenant!!pour les boissons j’ai garder des bouteilles de limonades, et de jus de fruits .les boites en inox je n’ai pas encore sauter le pas: je le ferais pour les produits à garder à l’abris de la lumière!!! reste à définir lesquels !! et je ne connaissais pas les emballages en cire d’abeilles!!!

    • Bonjour Christine! C’est sûr que c’est sympa et pratique d’avoir des bocaux récup du même modèle! On utilise aussi des assiettes parfois pour recouvrir certains plats ou bols quand c’est faisable. J’ai également accumulé une collection de bouteilles pour pouvoir y stocker la sauce tomate maison quand ce sera la saison. En fait, quand on y prête vraiment attention, on réalise qu’il y a des dizaines et des dizaines de bocaux, pots, bouteilles en verre qui partent au recyclage ou à la poubelle et que l’on peut réutiliser non seulement pour y stocker des aliments mais pour bien d’autres choses également… Vive la récup!

    • christine dit :

      Quand on pense que le contenant on le paye alors je ne comprends pas pourquoi plus de personne ne s’en serve pas pour autre chose. Même si le verre est fragile, il existe des verres plus résistants. Pour les verres de table j’achète une marque de glace italienne, vendue par deux et même si c’est ‘industrielle’ cela n’arrive que rarement, je culpabilise moins: pour la ligne, et pour la planète!!!

    • christine dit :

      En cherchant ou acheter les emballages en cire d’abeilles j’ai trouvé ceci ‘comment les faire soi-même :
      http://mamanbio.blogspot.fr/2013/12/remplacer-le-film-plastique-par-du.html

    • Merci de nous faire partager ce lien Christine! Ça me rappelle justement que je voulais déjà ajouter un lien similaire à mon article il y a quelques semaines… mais j’avais complètement oublié. Du coup, je vais le faire de ce pas et ajouté ton lien également. À bientôt!

  3. Marine dit :

    Merci pour ton article! Suite à celui où tu nous parlais des dangers du plastique j’ai acheté des boîtes duralex en verre avec couvercle en plastique sans BPA… J’ai hâte de les recevoir, je peux plus vois mes tupp…!!! 😉 Sinon, je viens d’avoir un flash : il me semble que dans le rayon en vrac bio du supermarché, les gros contenants où on se sert sont en plastique…!!! Et même dans mon magasin bio Satoriz (les distributeurs…) Du coup, des fois on se demande si ça vaut le coup de faire tout ça après alors que les aliments ont de toute façon été stockés dans du plastique avant.
    Bref! Sinon super l’idée des petits sacs réutilisables en filet, je trouve que c’est mieux qu’en tissus parce que on voit à travers! J’essaierai de m’en faire…
    Merci pour tes articles toujours très intéressants!

    • Bonjour Marine! Si tu savais comme cela me fait plaisir de savoir que le fait d’avoir partagé ici l’expérience de Jay t’a motivé à remplacer tes boîtes en plastique! Comme toi, j’ai hâte de m’en être entièrement débarrassée et je trouve les bols en verre avec couvercle très pratiques. Je me suis fait la même réflexion concernant les contenants en plastique des produits vendus en vrac: mais je trouve que nos efforts valent tout de même la peine pour d’autres raisons- éviter les sachets en plastique permet de réduire ses déchets et éviter les boîtes en plastique permet d’éviter l’utilisation d’une matière dont la production et le recyclage pèsent sur l’empreinte carbone et dont la durée de vie est moindre par rapport aux contenants en verre. Alors même si nos aliments auront été en contact avec du plastique avant d’arriver dans nos assiettes, je me dis qu’ils seront au moins arrivés jusqu’à nous avec une empreinte carbone un peu plus basse 🙂 À bientôt!

  4. Pauline dit :

    Bonjour Natasha!
    J’avais laissé un commentaire il y a peu suite à ton article « une espèce en voie de disparition… », pour demander comment remplacer les sacs plastiques pour les fruits & légumes au supermarché.
    Depuis, j’ai trouvé plusieurs filets à linge zippés, et à Auchan je prends donc mes fruits & légumes dans mes filets et je colle l’étiquette sur une feuille à part (puisque ça ne colle pas sur les filets). Et à chaque fois j’explique à la caissière que « dans un souci de protection de l’environnement je ne prends pas de sac en plastique, etc. ». Avec certaines ça passe très bien (« ah oui, bonne idée »), d’autres me regardent comme si j’étais folle, parfois elles repèsent tout… mais bon, ça passe!
    Tout ca pour dire qu’on peut éliminer le plastique même en faisant ses courses dans un hypermarché!

    • Bonjour Pauline! Merci pour ton témoignage qui prouve qu’on peut facilement « défier » les normes, même au supermarché! C’est vrai qu’il faut oser « affronter » les regards et les remarques de personnes qui sont simplement mal informées… Mais maintenant que tu as « osé » faire différemment, d’autres suivront le pas et bientôt c’est ceux qui pèseront encore leurs fruits et légumes dans des sacs plastiques qu’on regardera bizarrement 😉

  5. Pao dit :

    Hello, je suis tombée sur ton blog seulement ajd, je pense que j’y trouverai quelques lectures assez intéressantes!
    Je suis sur la même vague, le plastic n’est plus mon ami, MAIS j’ai deux choses qui m’arrêtent.
    1- mon mari, il trouve ça très pratique et « quand as-tu entendu de quelqu’un qui est mort a cause du plastique? »
    2- ma conscience, je me procure des bocaux, des sacs en tissu, mais et mes vieux récipients? Si je les offre a qqn, ça fait malsain, si je les jette… c’est pas cool pour la terre…tu en as fait quoi?
    (3 Pas cuisine) Ma famille le message est clair ils partagent l’idée d’ailleurs, mais ma belle famille, ils offrent des jouets en plastique moche tout le temps a mes enfants, je voudrais les refuser mais ce ne sont pas des cadeaux pour moi…. AU SECOURS! une idée?

    • Bonjour Pao et bienvenue sur Échos verts! Je comprends tout à fait les difficultés auxquelles tu fais face dans tes démarches.
      1- Si tu tapes « morts à cause du plastique » dans ton moteur de recherche tu trouveras des preuves que le plastique tue les animaux pour commencer. Ensuite, si tu montres la liste des plastiques nocifs à ton mari avec la liste des maladies liées à chacun de ces plastiques il verra que quand ces maladies ne sont pas fatales (cancers par exemple) elles ont des effets irréversibles (fausses-couches entre autres). Évidemment, tous ces problèmes peuvent-être dus à une diversité de facteurs: et l’utilisation du plastique en fait partie.
      2- Comme toi, je ne voudrais pas créer plus de gaspillage en jetant mes boîtes plastique en bon état. Je continue donc de les utiliser, soit pour y ranger/transporter des objets, soit pour y conserver des herbes ou des biscuits- auquel cas je recouvre le fond de la boîte de tissu. L’autre option serait de les donner tout simplement à des personnes qui ne croient pas aux effets néfastes du plastique.
      3- Béa Johnson te dirait de REFUSER; certes ce sont des cadeaux pour tes enfants, mais tu restes responsable de leur bien-être donc libre à toi de leur expliquer, ainsi qu’à ta famille pourquoi tu ne souhaites pas qu’ils jouent avec ce genre de jouets. Il faudrait commencer par informer ses proches de nos inquiétudes par rapport à certaines matières en leur donnant des informations précises leur permettant de comprendre nos craintes. Pour ceux qui se braquent, le mieux est de les inviter à lire par eux-mêmes des articles à ce sujet qui leur prouveront que l’on n’est pas les seuls à s’inquiéter. Ce ne sont pas les exemples qui manquent en ligne mais en voici un ici et un autre ! D’après moi, le manque d’information est la raison pour laquelle les matières et les produits toxiques prolifèrent si facilement aujourd’hui… Alors à nous de propager nos connaissances! J’espère que ces astuces t’aideront dans tes démarches… Bon courage en tous cas et à bientôt 🙂

  6. Ping : Vivre sans plastique | Échos verts

  7. Samia dit :

    Je ne connaissais pas l’emballage étirable en cire d’abeille, tu en trouves en magasins bio ? Recycler les taies de cette manière n’est pas mal non plus, je n’aurais pas pensé.

    Dans ma chasse au plastique je réutilise beaucoup les pots de confiture et Cie en verre pour y ranger les épices etc. Je cherchais aussi des solutions pour éviter le film étirable.

  8. Polina dit :

    Merci pour cet article ! J’essaye d’appliquer ces règles au maximum me concernant, en réutilisant des pots en verre que je trouvais particulièrement beaux, mais je n’avais pas pensé aux vieux tissus, aussi bête que ça puisse paraitre 😉 !

    • De rien Polina! Je suis contente de savoir que tu as trouvé de nouvelles idées dans cet article 🙂 Je crois que plus on cherche à se simplifier la vie, plus on devient créatif et plus on réalise que des petites choses toutes « bêtes » peuvent se révéler carrément écolo-pratiques!

  9. Rachel dit :

    Bonjour, j’ai découvert votre blog (et votre facebook) il y a peu de temps, et je le trouve vraiment très enrichissant. Je m’éveille peu à peu, en me rendant compte de tout ce que l’on pourrait faire pour améliorer notre impact sur notre planète. Certaines choses sont même relativement simples à mettre en place, d’autres demandent plus de réflexions, de recherches, d’essais, de changements radicaux… mais valent la peine de s’informer. Aux vacances de février, j’ai lu le livre de Béa Johnson et c’est ce qui a débuté cette prise de conscience (Je suis en train de vider ma cuisine du 3ème service à vaisselle, des plats que je n’ai jamais utilisés et autres objets décoratifs qui ne servent qu’à ramasser la poussière !). Bien que je ne me fixe pas pour objectif premier (et court terme) le 0 déchets, j’essaie d’y tendre et de trouver des solutions pour améliorer petit à petit mes « mauvaises » habitudes. Et votre blog m’y aide ! Merci !!! Vraiment !!!!!
    J’ai toujours fait un petit potager, des confitures et des coulis, mais depuis peu j’ai ajouté quelques compotes et yaourts, et parfois du pain. Je voudrais aussi faire quelques uns des gâteaux pour les goûters de mes filles. Mais je n’arrive pas encore à trouver le temps pour être complètement « fait maison » pour ces 4 dernières préparations… Mais ce qui est fait, c’est déjà ça, n’est-ce pas ?
    Pour le ménage, je préfère finir les produits (de gamme bio) plutôt que de les jeter, avant d’essayer les recettes maison. Par contre, pour la cuisine, j’ai trouvé une éponge lavable qui me semble pleine de promesses : http://www.toutallantvert.com/eponge-microfibres-bleu-pour-nettoyage-ecolo-14cm-10-cm-p-59.html
    Et suite à cet article plus particulièrement, je viens de faire 2 sacs en tissus (un petit et un grand) pour pouvoir refuser sacs en plastique et papiers enveloppant les aliments… J’en ferai d’autres si j’en sens le besoin.
    Ce que je trouve aberrant, c’est le prix des aliments (bio) en vrac, par rapport au prix que j’ai l’habitude de payer quand ils sont (pas bio) dans un vilain emballage pas recyclable et pas compostable ! Ces produits en vrac coûtent 2 à 3 fois plus cher, alors qu’ils n’ont pas de coût d’emballage ! Je n’arrive pas à « digérer » ce tarif ! Cela freine énormément mon élan à mieux faire !!!!
    J’ai aussi fait des recherches pour pouvoir remplacer mes tupperwares (pour les restes des repas et les repas du midi au travail) par des boîtes en inox. C’est effectivement très cher, et je ne sais pas dans quelle mesure je me sens prête à mettre ce tarif dans des boîtes qui prendront plus de place dans les placards car non emboîtables les unes dans les autres… Je vais peut-être le faire avec des bocaux pour les restes du frigo, mais je n’ai pas encore essayé !
    Voilà, en vrac, quelques unes de mes réflexions… Et j’espère pouvoir en mener d’autres grâce à vos futurs articles !!!! Bonne continuation !!!!!!!
    PS : En me relisant, je me rend compte que je vous ai écris un roman ! Oups !!!!! 😉

    • Merci infiniment d’avoir pris le temps de me laisser ce commentaire Rachel- vous remportez sans aucun doute le prix du commentaire le plus long écrit sur Échos verts jusque-là 😉 ! Je suis sincèrement très touchée et heureuse de savoir que vous trouvez de l’inspiration dans mes articles: cela m’encouragera à continuer dans les moments où je douterai de l’intérêt du temps investi dans ce blog 🙂 C’est vrai que cuisiner maison demande du temps et de l’organisation: comme vous vous en êtes certainement rendu compte, je tâche de mettre en place un changement/ une nouvelle habitude à la fois chaque mois et peut-être que vous pourriez en faire de même pour les préparations maison- en mai vous vous attelez à tester des recettes de gâteaux pour les gouters de vos filles, en juin vous vous mettez aux yaourts, puis ce pourrait être le tour des compotes en juillet… Une fois que vous aurez pris le temps de trouvez les recettes les plus simples, pratiques et qui vous plaisent ça devrait vous faciliter la tâche. Il est vrai que plusieurs alternatives plus écologiques sont plus chères et c’est terrible que ce soit le cas de l’alimentation bio… J’imagine que dans vos démarches vous renoncez également à l’achat de pas mal de choses superflues alors il faut se dire que les économies faites ici peuvent vous permettre d’investir dans l’achat d’alternatives plus écologiques ailleurs. Mais je suis bien d’accord, ce n’est pas évident pour tout et on se demande aussi que faire de nos produits/objets non-écolo mais encore utilisables qui nous font horreur… On a pas envie de continuer de s’intoxiquer, mais on a pas envie de les gaspiller non plus. C’est un véritable casse-tête et j’ignore quelle est la meilleure chose à faire dans plusieurs cas. Quoi qu’il en soit, ce qui est certain c’est que nos démarches sont pleines de bon sens et de bonnes intentions alors quel que soit le chemin que l’on emprunte, il nous mène vers un monde plus vert 🙂 À très bientôt pour échanger de nouvelles astuces et réflexions 😉

  10. Ping : Mes astuces pour bannir les sacs plastiques du quotidien | Échos verts

  11. Ping : Revue de presse du mois de Mai | ConsoMouslim

  12. christine dit :

    Emma de sans BPA est passée dans ‘la quotidienne ‘ de France 5 :sujet: le plastique ce n’est pas forcément fantastique’ en passant par son blog tu as accès à la vidéo. à regarder je pense que cela se plaira!!!!

  13. christine dit :

    Désolé, les doigts sur le clavier vont des fois un peu trop vite, j’ai pas relu!!!!!! c’est bien Katia

  14. rese dit :

    pour enlever les mauvaises odeurs de boites en métal ou pots en verre (ou autre.. ) un truc facile et qui ne coûte rien (et que tout le monde a chez soi.. en principe!!) notre bon vieux bicarbonate!!!!

  15. Ping : Idécologie: de chouettes astuces pour une planète verte! | Échos verts

  16. Ping : Un Noël zéro déchet: l’expérience et les astuces de Béa Johnson | Échos verts

  17. Mullie dit :

    Bonjour,
    Top cet article!
    Nous n’avons pas utiliser les sacs tissu (trop de tare sur la balance) mais nous réutilisons les sacs papiers du mag bio c n pour nos achats au marché à Lille dans le Nord! (Association « les serres des prés »).
    Pour la conservation des aliments, nous utilisons le Papier Cuisson et Conservation « Ah! Table! » recyclable chez En France: http://www.greenweez.com,bio c bon et bio c..p.

    • Je ne connaissais pas ce genre de papier de cuisson; j’en ai également un réutilisable mais il ne permet pas d’emballer les aliments. Pour cela j’utilise généralement les emballages en cire d’abeille ou des torchons propres.

  18. Une petite astuce (qui a peut-être déjà té évoquée, mais je n’ai pas lu l’ensemble des commentaires): les stylos à l’eau effaçables d’un coup d’éponge multi-support de type Posca (désolée pour la pub) permettent d’éviter l’utilisation d’étiquettes/autocollants/scotch et permettent d’inscrire directement sur le bocal de verre ou l’inox le contenu, la date… Je ne m’en passe plus.

    Merci pour la forme agréable et le contenu de ton blog; je ne connaissais pas le « papier-cire », c’est étonnant, je vais enfin pouvoir remplacer mon film alimentaire (biodégradable, mais bon), j’en fais le moins d’usage possible mais parfois c’est incontournable!

    • Merci pour ce partage- j’ai justement parlé de ces stylos dans l’article au sujet des achats en vrac. Ces stylos sont bien pratiques en effet! Mon seul souci- que peut-on en faire une fois qu’ils sont usés?…

    • Oui, cette question se pose… je crois bien avoir vu quelque part l’existence d’une association qui récupère les stylos usés pour les revendre à une filière de recyclage spécialisé, et utilise ses bénéfices pour des opérations humanitaires autour des enjeux scolaires. A défaut d’autre chose…
      En terme de bénéfices-risques-coût environnementaux, j’ai le sentiment que ces stylos me permettent de sauver énormément de film alimentaire/papier/colle/étiquettes qu’il faut ensuite décoller avec force eau, savon etc… et je trouve qu’ils durent très longtemps, j’en ai jeté un seul depuis que j’ai commencé à en utiliser (en 2008!)

    • C’est bon de savoir qu’ils durent si longtemps! J’ai les miens depuis 2 ans à peu près mais je ne les utilise pas beaucoup finalement alors ils devraient me durer très très longtemps 🙂 !

  19. Oups, pardon pour le moche JE majuscule, j’ai tendance à m’attarder sans m’en rendre compte sur la touche maj 😉

  20. Vanessa dit :

    J’adore l’emballage en cire :O Je vais le faire tout de suite !
    Par contre, quand tu dis qu’ils s’usent au bout d’un ou 2 ans… C’est la cire qui part au fur et à mesure ? Rien n’empêche de laver le tissu à 60° pour virer toutes les bactéries accumulées puis remettre une couche de cire, et ça repart comme en 40, non ?

    • Celui qui s’use au bout de 2 ans est celui que j’utilise de la marque Abeego qui est entièrement en cire d’abeilles et 100% biodégradable. Pour en savoir plus sur les modèles en tissu je te conseille de contacter directement les blogueuses concernées qui sauront peut-être répondre à tes questions. Je n’ai jamais utilisé ce genre de modèle.

  21. Closset dit :

    Bonjour à tous,
    je vous remercie pour ce passionnant article et vos commentaires tout aussi intéressants. Je recherche pour une association des contenants 100% naturels et hermétiques pour transporter de la nourriture. Savez-vous vers quoi je peux me tourner? Merci d’avance pour votre aide!

  22. Ping : Amaboomi: des vêtements en matières 100% recyclées | Échos verts

  23. Midinette dit :

    J’en suis au tout début dans ma chasse au plastique et aux déchets en général, et ton blog est une mine d’or pleine de conseils !! merci !

  24. Audrey dit :

    C’est chouette tout ce que tu présente, il y avait plusieurs types de contenants que je ne connaissais pas. J’essaye aussi de réduire au maximum le plastique dans mes course, mais même en bio il y a foule de trucs vendus sous espèces de sachets plastique mon recyclable.
    Sinon je me suis lancée dans le stockage en bocaux il y a quelques temps, notamment pour faire du sucre vanillé.
    J’ai bien lavé un pot de cornichon avant d’y placer des gousses de vanille que ma sœur m’a rapporté de Guadeloupe, avec du sucre roux. Trois semaines après j’ai ouvert pour humer la douce fragrance de ….cornichon.

  25. Lobort dit :

    Audrey, je ris …parce que je connais l’odeur tenace des cornichons. Même lavé plusieurs fois, laissé ouvert pour désodoriser, l’odeur reste dans le bocal. J’y mets donc des produits secs à consommation rapide pour éviter la contamination olfactive.
    J’utilise énormément de bocaux: pour stocker l’épicerie mais également au congélateur. Mes restes sont placés dans de petits bocaux, genre pot à confiture, placés au congélateur. 1 bocal= 1 part. Comme ça je ne décongèle que ce qui est nécessaire . Dans les bouteilles de verre je mets de la soupe à stocker au réfrigérateur ou au congélateur car je la fais en grandes quantités. Pour mettre au congélateur , attention à ne pas boucher la bouteille quand la soupe est chaude car une dépression se fait dans la bouteille, le « pop » à l’ouverture, et si on place le tout ensuite au congélateur, la dilatation du contenu fait casser la bouteille ( vécu !).
    En ce qui concerne le film alimentaire j’en utilise peu, les bocaux toujours , ou les boîtes en verre avec le couvercle plastique ( je sais c’est pas top mais longuement réutilisable).
    Je me suis débarrassée des boîtes plastiques à usage alimentaire en les réutilisant pour y ranger des petits objets et j’en ai donné à une jeune femme qui ne se préoccupait pas de leur nocivité. Mouais, pas trop fière sur ce coup là mais bon, elle était drôlement contente de les recevoir, alors…
    Pour mes achats d’épicerie sèche, j’utilise les sachets papier de la Bio… que je réutilise et qui finissent au compost.
    Pour la vaisselle j’ai réintroduit la brosse de nos grands-mères. Pas trop convaincue a priori mais ça dégrossit bien, économise ainsi la « gratoune » verte et prolonge la vie des éponges. Une microfibre c’est pas mal aussi: vaisselle + ménage.

    Voilà mon témoignage. Je m’aperçois que je suis bien bavarde aussi. 😉
    Bonne soirée

  26. Solène dit :

    génial, super, trop bien! lol merci encore de cet article, je suis exitée à l’idée de me lancer dans ce nouveau défit; je pense par contre que pour les contenants ça me prendra plus d’un mois car j’ai toutes mes poeles et casseroles à changer en plus des boites plastique donc financierement un investissement que je vais lisser! mais quand j’ai démarré le défit sur la garde robe je ne pensais pas y arriver et quelle fierté aujourdhui! la cuisine est un gros chantier mais tu donne tellement de supports pour y arriver à chaque fois que ça facilite grandement la tache! allez, j’entame l’état de lieux (j’ai peur) de ma cuisine et je commence les changements! merci!

    • Merci pour ton enthousiasme (que je croirais même entendre !), quel plaisir de lire ce genre de message ! Bien sûr tout ces changements ne peuvent s’opérer en un mois… Moi j’ai commencé la chasse au plastique et aux matières toxiques il y a plus d’un an et j’en ai encore plein mes placards : d’une part parce que je trouve que jeter des contenants et ustensiles encore en bon état c’est du gaspillage (et c’est pas parce que je vais les utiliser quelques mois de plus que ça va me tuer !) et d’autre part parce qu’effectivement remplacer tout ça a un sacré coût ! En tous cas je te souhaite bon courage dans ton tri Solène 🙂

  27. Ping : Les 9 pilliers d’une cuisine zéro déchet | Échos verts

  28. Catherine Fenech dit :

    Bonjour et merci pour toutes ces idées! Je pratique déjà largement la recup’ de tas d’emballages, mais ce qui me pose problème, c’est comment éviter l’emballage à l’origine? ou trouver la moutarde, la feta, les cornichons, le beurre, la crème fraiche, les pâtes, flocons d’avoine, etc etc…. sans emballage?

    • Cela dépend d’où tu vis Catherine- pour ce qui est des produits laitiers et aliments du type cornichons, je te conseille de trouver un stand sur le marché qui acceptera de remplir tes propres bocaux. Pour les pâtes, les flocons etc., le mieux est d’acheter dans les magasins qui vendent en vrac en apportant tes propres sacs en tissus réutilisables. Pour la moutarde, l’avantage c’est qu’elle est généralement vendu dans de jolis bocaux en verre que tu peux réutiliser ensuite pour stocker tes aliments achetés en vrac 😉 Pour savoir comment t’organiser pour acheter en vrac je te conseille mon article à ce sujet. J’espère que ces astuces te seront utiles !

  29. Ping : Pourquoi et comment éviter le plastique en cuisine ? | Échos verts

  30. Ping : Vers une cuisine éco-éthique et minimaliste : le bilan | Échos verts

  31. Belinda dit :

    merci j’arrive un peu tard et je viens de découvrir les film en cire d’abeille via Idécologie, je ne savais même pas que cela exister. alors merci pour les différents liens et explications 😀

  32. Nekolyne dit :

    Bonjour, je sais que le sujet date un peu mais j’ai besoin d’aide, si jamais quelqu’un a des astuces.
    Il y a en effet un lieu où je n’arrive pas à trouver d’alternatives pour enlever le plastique, j’ai nommé le : congélateur.
    Je sais que certain(e)s se passent carrément de congélateur, mais à l’heure actuelle ça n’est pas possible pour nous à cause de notre mode de vie, au moins pour certains ingrédients : pain, viande (que l’on consomme carrément moins, mais on en mange un peu quand même), légumes en trop grande quantité (ça je vais pouvoir éviter à l’avenir, plus qu’à finir le stock!), poisson (idem que la viande)…
    J’ai trouvé des alternatives ou des solutions pour la plupart, ma principale difficulté restant le pain. On en consomme régulièrement, on a pas le temps de le faire nous-mêmes, par contre je peux l’acheter bio, complet et quasi sans déchet (dans un simple papier) mais il est en format de 3kg! Du coup je le congèle dans des sacs… en plastique…
    On essaie de les laver pour les réutiliser mais c’est pas super pratique. J’ai pensé aux contenants en verre mais je ne trouve rien d’assez grand. Il existe des contenants sous vide en verre mais ça coûte une fortune….

    Si quelqu’un a des idées, des astuces, des compromis, je suis preneuse =)

  33. Nekolyne dit :

    Pour une bonne congélation il faut qu’il y ait le moins d’air possible, est-ce qu’un sac en tissu permettrait une bonne conservation?
    Ou prendre un tissu très épais peut-être?
    Je vais y réfléchir, c’est peut-être à tester ^^

  34. Nekolyne dit :

    Ok, merci en tout cas de m’avoir répondu si rapidement!
    Je pense que je vais réfléchir à comment mettre ça en place ce mois ci, je ferai le test, et je vous raconterai le retour d’expérience après =)

  35. Cuillère dit :

    Bonjour Natasha 😀 Superbe article ! Tu as de très bonnes idées ! Il y a néanmoins un détail qui me chiffonne : Pour le papier-cire, tu dis que les versions maison ne seront pas biodégradables puisqu’elles contiendront du tissu. Or, la version abeego en contient aussi !! Et un tissu peut tout à fait être biodégradable, à partir du moment où il est naturel 😉 Par exemple abeego utilise un mélange de chanvre et de coton organique d’après leur site. Du coup je suis surprise que leurs produits s’usent au bout d’un ou deux ans et j’aurais tendance à penser comme Vanessa que l’on doit pouvoir les remettre sur pied, mais du coup si tu ne peux pas c’est sans doute le tissu qui s’use… Ce qui est un peu dommage à mon avis.

  36. Ping : Zéro Déchet: Bilan 7 mois – Communauté Zéro Déchet d'Orléans

  37. Lunesoleil dit :

    Oh j’en connais un qui va être content, merci pour cet article 🎂🎁💗

  38. Lola dit :

    Bonjour, je vous remercie pour l’article sur le remplacement des plastiques dans la cuisine. Il se trouve que nous procédons à l’heure actuelle à la même action, mais nous avons un soucis avec la fabrication des pâtes.
    Il y a dans la recette un temps au froid emballé dans le film étirable et nous ne trouvons pas dans quel emballage naturel déposer la pâte. Auriez vous un indice qui nous permettrait de remplacer ce maudit film s’il vous plaît ?
    Lola

    • Bonjour Lola,
      Personnellement je mets ma pâte dans un bol que je recouvre d’une assiette par exemple et… voilà 🙂 Je ne sais pas quels effets est sensé avoir le film étirable mais même sans passer par cette étape, mes pâtes sont très bonnes donc je me dis que ça ne doit pas servir à grand chose… 😉

    • Lola dit :

      Vraiment ? aussi simple que bonjour 🙂 je pensais qu’il ne fallait pas d’air pendant la pose froide. Merci beaucoup du conseil, nous allons appliquer ta méthode dès ce soir ! C’est vraiment gentil de ta part d’avoir répondu aussi vite. Ton blog est un vrai plaisir à lire. à bientôt.

    • Je t’en prie Lola ! Sais-tu quelle différence fait le fait qu’il n’y ait pas d’air pendant le temps de repos au frigo ?

  39. Lola dit :

    Non justement, je me demandais si le fait que le film plastique soit hermétique avait une importance capitale dans le fait de faire pauser la pâte au froid. Nous tenterons l’expérience ce soir et je te tiens au courant. pour l’instant notre expérience s’arrête à la préparation de la pâte pour faire des pâtes maisons mais lors de la phase de séchage sur l’étendoir, la matière est particulièrement cassante, et comme nous ne voulions pas utiliser de film plastique, nous évitions la phase repos au froid. Maintenant donc nous allons tester dans un bol avec assiette. la suite demain si tu veux bien 😀

    • chriskcf dit :

      Le film étirable sert à ce que la pâte ne croûte pas.
      J’ai déjà banni beaucoup de plastique de ma cuisine mais je ne connaissais aucunes de vos alternatives… je vais tester tout ça la prochaine fois que je fais des brioches et je vous dit si ça fonctionne bien !

    • Merci pour l’info ! Ma pâte ne fait pas de croûtes en tous cas 🙂

  40. Très bel article, bravo 🙂 Personnellement, j’ai fabriqué mes propres film alimentaire lavables (avec de la cire d’abeille) (comme ça c’est beaucoup moins cher), c’est top pour les sandwichs en vadrouille ! :p
    Aline, blog Consommons Sainement

  41. Matixa dit :

    Je viens de regarder une émission sur les emballages alimentaires  » on est plus des pigeons « , les emballages carton contiennent aussi des polluants, phtalates…vos conseils seront mis en pratique dans ma cuisine dès demain, et ma machine à coudre me sera bien utile, ma cuisine ressemblera bientôt a celle de la famille Ingals dans la petite maison dans la prairie… Merci

  42. BD dit :

    Bonjour! Avez vous des alternatives pour congeler des lasagnes?

  43. Shakkaar dit :

    Salut !
    si tu me permis; je pique quelque photos de ton article voici le mien : http://shakkaar.blogspot.com/2016/06/plastic-bags-alternatives.html

    • Shakaar,
      J’aurais préféré que tu me contactes avant de copier mes photos. En outre, sur les 3 photos que tu as copiées, une n’est pas de moi- j’avais moi-même demandé son autorisation à l’auteure. Quant aux deux autres, la moindre des choses serait d’indiquer la source (Echos verts) et de mettre un lien vers l’article d’où tu les as ‘piquées’. Merci.

  44. Ping : Le guide de la cuisine zéro déchets : fais le plein d’idées ! | Clémentine la Mandarine

  45. Mathilde dit :

    Bonjour,
    J’ai trouvé cet article très intéressant !
    J’ai déjà pas mal supprimé de plastique de ma cuisine, quand je fais les courses je suis pas au top par contre… mais bon
    Mais j’ai un problème, je voudrais congeler des plats que je prépare à l’avance , la par exemple j’ai des poireaux de l’année dernière qui vont montés et je voudrais faire des quiche ou autre pour cet été (arrivée de bébé 3)! Le truc c’est qu’il me faudrait un récipient qui aille directement au four car si je bascule la quiche attention au drame… connaissez vous des récipients qui aille au congél et au four (pas micro-ondes bien sur car je n’en ai pas et exit les barquettes en alu et si possible aussi le silicon, j’utilise ceux que j’ai mais je me méfie de cette matière).
    Avez vous des idées, les boîtes en verre passe t-elles au four ?
    Perso je n’ai jamais osé essayer sauf avec le pyrex.
    Merci de votre aide!!
    Mathilde

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s