L’Île de Vancouver: berceau d’échos verts

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous présenter l’endroit qui m’a le plus rapproché de la nature, m’a poussé à changer ma relation à l’environnement et m’a inspiré la création d’Échos verts: l’île de Vancouver au Canada… Une île où j’ai d’abord été lycéenne de 2000 à 2002 et où je vis et travaille depuis 2011.

carte du canada- ombragée

3 idées reçues sur l’Île de Vancouver

Étant donné tout ce qu’il y a à dire sur la faune, la flore et la relation entre les habitants et leur environnement, je consacrerai une série d’articles à ce sujet. Pour l’inaugurer, je vous invite à faire le tour du top 3 des idées reçues que je me retrouve le plus souvent à corriger quand je parle de l’Île de Vancouver avec des personnes qui ne connaissent pas le coin…

  • Qui dit île ne dit pas ville…

J’ai beau dire que je vis sur l’Île de Vancouver, lorsqu’on prend de mes nouvelles, on me demande généralement: “Alors, comment ça va à Vancouver?”. Même si elles font partie du même pays et de la même province- la Colombie Britannique, sur la côte ouest du Canada-, l’Île de Vancouver et la ville de Vancouver sont bien distinctes.

Ile de vancouver et Vancouver- carte détaillée

Vancouver est une ville de 603 000 habitants et l’île de Vancouver est une île du Pacifique de plus de 759 000 habitants. Victoria, qui compte environ 80 000 habitants, est la ville principale de l’île et la capitale de la Colombie Britannique. Pour se rendre de l’île de Vancouver à la ville de Vancouver, il faut traverser le détroit de Georgie, large de 18,5 à 55 km par endroits.  Le ferry ou l’avion s’imposent donc pour voyager entre les deux.

Victoria BC Canada échos verts

Alors quand on me demande comment ça va à Vancouver, c’est un peu comme si on demandait à un Corse, comment ça va à Marseille! Outre la distance qui les séparent et leur différentes superficies, l’île de Vancouver et la ville de Vancouver sont deux endroits singuliers aux paysages et aux charmes différents…

Vancouver BC Canada échos verts

  • Qui dit Île ne dit pas forcément minuscule…

Une fois qu’on a réalisé que je vis sur une île, on a tendance à s’imaginer que je dois m’y ennuyer et/ou que je dois en avoir fait le tour un bon nombre de fois… Hors, ce n’est pas le cas.

L’Île de Vancouver fait 460 km de long, soit l’équivalent de la distance entre Grenoble et Paris, et 80 km le large, soit à peu près la distance entre Lyon et Grenoble. Sa superficie est de 32134 km carrés: elle est donc près de 4 fois plus grande que la Corse. En outre, il n’existe qu’une seule autoroute qui traverse l’île en long et qu’une seule autoroute qui traverse l’île en large (en vert sur la carte ci-dessous): certains endroits sont par conséquent très sauvages et seuls les véhicules tous terrains et les randonneurs peuvent y accéder. On ne fait donc pas le tour de l’Île de Vancouver aussi rapidement qu’on ferait le tour de la ville de Vancouver…

Carte du Canada

  • Qui dit Canada ne dit pas forcément froid…

Enfin, à partir du moment où l’on sait que je vis au Canada, on se préoccupe de savoir comment je fais pour y supporter le froid l’hiver, voir toute l’année! Le Canada fait 9,98 millions de kilomètres carrés, soit 15 fois plus que la France, s’étend sur une distance d’environ 9000 km de long (de l’Alaska à l’Atlantique) et plus de 4250 km de large (de l’Arctique à la frontière Nord des USA). Les températures sont donc très variées, non seulement d’une province ou d’un territoire à l’autre, mais aussi d’une extrémité à l’autre de chaque province ou territoire.

China Beach Vancouver Island échos verts

L’Île de Vancouver bénéficie d’un climat océanique et du climat le plus doux de tout le Canada. En moyenne, il fait 25° l’été et entre 0° et 7° l’hiver, rarement moins. Bien qu’il neige généralement assez pour faire du ski à Mount Washington, l’unique station de sports d’hiver de l’île, il neige peu et rarement plus bas. Ces 3 dernières années la neige est tombée 3 fois et elle n’a jamais tenu plus de 3-4 jours.  Sur l’île de Vancouver, on n’a donc pas si froid que ça… La preuve en photo ci-dessus: j’étais en débardeur sur la plage il y a 2 jours!

Maintenant qu’on sait tous que je vis sur une île dont je suis loin d’avoir fait le tour et où j’ai peu de chances de faire des bonhommes de neige hiver comme été, dans le prochain article de cette série, je vous ferai découvrir les richesses de la flore et des paysages de l’Île de Vancouver qui m’ont permis d’apprécier davantage mon environnement. En voici un bref aperçu en attendant…

China Beach- échos verts

Connaissiez-vous l’Île de Vancouver? Y a-t-il un lieu en particulier qui a changé votre relation à l’environnement?

♦Laisser un commentaire♦

Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

46 commentaires pour L’Île de Vancouver: berceau d’échos verts

  1. Planet Addict dit :

    Super Article! En plus, je me rends à Vancouver d’ici quelques mois donc c’est avec grand plaisir que je vais lire ta série d’articles!

    Je suis un peu jalouse que tu balades en débardeur, alors qu’on s’est pris (encore) une tempête de neige hier même. 😉

    A très vite!

  2. Je suis ravie de découvrir cette île que je ne connaissais que de nom. Je suis allée une fois au Canada, mais c’était à Montréal… Vivement la suite de tes articles sur le sujet ! Bises Natasha

    • Je suis contente de savoir que le sujet t’intéresse Karine et j’espère que si tu as l’occasion de revenir au Canada, tu auras la possibilité de découvrir la côte ouest. En attendant, je compte bien faire voyager à travers la suite de cette série 🙂

  3. vgtable dit :

    Ouh, ça fait longtemps que je n’ai pas commenté ici… Pour répondre à ta question, j’avais déjà entendu parler de l’île de Vancouver, mais je n’ai jamais vraiment cherché plus loin… Bien mal m’en a pris! J’avais déjà une liste looooongue comme « ça » d’endroits à visiter, et je vais vite rajouter celui ci 😉 (je suis une (trop) grande rêveuse…). Très bon article en tout cas! (comme d’habitude 😉 )

    • Merci, je suis contente que l’article te plaise et te donne envie de découvrir ce coin du monde. C’est en rêvant qu’on fait de sa vie un rêve… Alors on ne peut pas trop rêver selon moi ;-)! Quand j’ai dû quitter le Canada après mes deux ans de scolarité ici, je n’avais qu’un rêve en tête: revenir vivre au Canada… 9 ans plus tard, c’est devenu ma réalité 🙂

    • vgtable dit :

      Ah c’est trop cool ça! 🙂 Moi aussi, depuis que je suis revenue en France après 7 ans passés en Italie, je rêve de repartir à nouveau (pas forcément pour l’Italie par contre…). Alors, peut être qu’un jour… 😉

  4. Cécile67 dit :

    Bonjour,
    Que de bons souvenirs en voyant tes photos: j’ai eu l’occasion de découvrir l’île de Vancouver cet été à l’occasion d’un road trip au canada et aux USA. Nous avions notre hôtel à Ucluelet et avons découvert la « wild pacific trail » . Que de paysages magnifiques (j’ai particulièrement apprécié les balades en pleine forêt qui finissent par déboucher…sur la mer!). J’ai aussi trouvé Victoria très sympa, surtout le soir quand tout le port et les hôtels étaient éclairés.
    Bonne journée
    Cécile

    • Bonjour Cécile! C’est super que tu aies eu l’occasion de voyager dans le coin! Pour moi, « l’inconvénient » d’habiter ici c’est que c’est loin de ma famille qui vit en France… du coup, dès que j’ai des vacances, je rentre en France; il me reste donc ensuite peu de temps (et d’argent!) pour voyager ailleurs. Du coup, tu as certainement dû visiter plein d’endroits que je ne connais pas! Mais j’ai passé quelques jours à Tofino donc je suis aussi passée par Ucluelet 🙂 En effet, Victoria est une ville agréable- mais à vrai dire, j’y passe peu de temps donc je la connais peu et j’ai toujours le sentiment de tourner en rond! Par contre, effectivement, avec tous les paysages magnifiques qui nous entourent, on s’en met plein les yeux!

  5. Crabcake dit :

    Bonjour!
    Je viens de découvrir ton article (et ton blog par la même occasion) via HC! Vancouver Island a l’air d’être vraiment une île magnifique ! On projette d’y aller sous peu (on vit à Seattle) ! On en a vu les côtes récemment lors de notre escapade dans les San Juan Islands qui sont superbes aussi… Merci pour ce petit bilan sur ton île qui balaye les clichés et qui donne encore plus envie d’y débarquer !
    Bonne journée 🙂

    • Bonjour Crabcake! Contente de découvrir ton site et de savoir que tu auras bientôt l’occasion de visiter l’Île de Vancouver. Je parlerai notamment de mes endroits préférés dans l’un des articles de cette série- peut-être que cela pourra te guider dans la réalisation de ton itinéraire… quoi qu’il en soit, où que tu ailles, tu t’en mettra plein les yeux, c’est certain! Bonne journée à toi aussi 🙂

    • Crabcake dit :

      Génial ! J’ai hâte de lire ce prochain article ! 🙂 C’est tellement plus sympa qu’un simple guide touristique pour faire son séjour ! A bientôt !

  6. christine dit :

    Les deux seules îles que je connaisse c’est Tahiti, j’avais deux ans j’y ai passé 6 mois et l’île de Ré où je vais régulièrement pour les vacances alors je découvre les photos de ton île avec plaisir!!! peut-être qu’un jour je pourrais y aller ça m’a l’air bien agréable, il y a quelque chose de magique sur une île, on a l’impression de larguer les amarres!!!! merci à toi

    • Tahiti et l’Ile de Ré sont deux îles que j’aime beaucoup aussi! Il est vrai que les îles ont une atmosphère très particulière, qu’elles que soient leur taille d’ailleurs. Je te souhaite de pouvoir en découvrir plein d’autres, dont l’Île de Vancouver bien sûr 😉

  7. delphine1310 dit :

    Coucou !
    Moi ce n’est pas un endroit en particulier qui a changer mon rapport à l’environnement, mais les vacances passées avec ma mère (parents divorcés donc rapport particulier à ces moments) avec qui je faisais du camping dans des coins très isolés (et par n’importe quel temps : au mois de février, dormir sous la tente, çà tonifie 🙂 ). Je me souviens par exemple d’un camping dans les Pyrénées Atlantiques en haut d’un col (non là c’était en été quand même) : nous étions au milieu d’une forêt, il n’y avait que nous et un camping-car à l’autre bout du camping. Autre souvenir : une randonnée en montagne durant laquelle je me suis baignée dans des ruisseaux ou des réserves d’eau pour éteindre les feux de montagne (super, il y avait de petites sangsues dans l’eau :o).
    Depuis, j’avoue toujours ressentir une grande sérénité quand je me trouve en pleine nature…

    • J’imagine que ce genre d’aventures aurait aussi pu déplaire et distancer certains de la nature… c’est super que tu en gardes d’aussi bons souvenirs 🙂 Je crois aussi que tout dépend de l’ambiance et des personnes avec qui l’on partage ce genre de moments: moi mes seules vacances « nature » c’était en camps de vacances (ma mère ne m’aurait jamais emmené faire du camping!) où je ne me suis pas toujours fait de supers amis, ce qui peut facilement tout gâcher quand on est si jeune! Heureusement, je me suis rattrapée avec des personnes sympas après, mais j’avoue que les vacances nature/camping ne me sont pas venues naturellement du tout.

  8. marie-jose dit :

    J aime les cartes !!!
    Il est parfois bon de garder des coins secrets ou l on puisse encore se recueillir!!! les » tourist-operator « toujours avides de nouveau sont toujours aux aguets…
    Il me semble que c est a chacun de sentir la nature , un a un , face a face…C est une intimite qu il n est pas toujours bon d etaler .
    Laisser a chacun sa decouverte … le plaisir de decouvrir dans Sa purete , deja la sienne , puis celle de la nature… en lui demandant Sa Permission
    Parfois qd je vais ds un lieu « saint » que ce soit une eglise romane, une cathedrale, une mosquee, un temple , une montagne, une riviere, etc… je n en peux plus des passants … a moins de sentir, de voir , d AIMER , on « salit » par notre presence !!!

    Marie-Jose

    • Bonjour Marie-José, il est vrai que les lieux envahis de touristes perdent de leur charme et que cela reste un véritable privilège de pouvoir communier avec la nature en tête à tête…

  9. Très instructif… j’ignorais que Vancouver état aussi une île… et à en croire ton billet, je suis loin d’être la seule.

  10. Ping : À chacun son rythme… | Échos verts

  11. Ping : Les paysages de l’Île de Vancouver et le défi nature 30×30 | Échos verts

  12. Ping : Quitter et emporter un lieu qu’on aime | Échos verts

  13. Ping : 7 adresses pour se régaler à Victoria sur l’Île de Vancouver | Échos verts

  14. Ping : Vivre à bord d’un voilier | Échos verts

  15. Ping : Mes plus belles rencontres sauvages sur l’Île de Vancouver | Échos verts

  16. Ping : {Idée cadeau} Gourmandises aux noix | Échos verts

  17. Audrey dit :

    J’espère vraiment avoir l’occasion de visiter ces lieux un jour! J’aime beaucoup voyager, même si pour l’instant je ne peut pas beaucoup, mais j’ai plein de projets pour l’avenir!
    Sinon moi j’aime me retrouver dans ma campagne natal (et vraiment natal d’ailleurs vu que je suis née dans ma maison). C’est dans l’Orne, et voir tous ce vert et cette humidité à laquelle je suis habituée, ça me fait toujours une sensation de bien être.

  18. Linda dit :

    Tu m’as donné envie de découvrir l’Île de Vancouver 😉

  19. Ping : Les animaux & moi | Échos verts

  20. Shamanimal dit :

    Voilà, tu nous as convaincus. Et cet été, c’est là que nous irons en vacances ! Je prends note des meilleures adresses. Peut-être reviendrai-je te demander quelques conseils de points de chute. Mais je dois te faire une confidence : je me sens très bête, parce que je suis à la fois excitée d’aller visiter ce petit paradis de nature, et à la fois j’ai une pointe d’appréhension de rencontrer un ours à chaque croisée de chemin. Cela rejoint ce que tu disais dans le défi du mois concernant nos rapports avec les animaux. Alors dis-moi : il y en a souvent des « accidents » avec les animaux sauvages de l’île ?
    Et les autres, s’il vous plait : pas se moquer.

    • Oh génial ! L’île me manque énormément et j’hésite à y retourner cet été… je vous aurais volontiers fait visité mes endroits préférés si j’y étais encore ! En tous cas, je prévois justement un article à ce sujet donc cela me motivera à le terminer au plus vite 😉 Bien sûr, n’hésite pas à me contacter si tu as des questions ! J’avoue que je ne sais pas s’il y a souvent des accidents avec les animaux sauvages – je dirais que non puisque sinon j’en aurais entendu parler ! Je pense que l’on a plus de chance de rentrer dans une biche sur la route que de se faire attaquer par une biche quand même !

  21. Shamanimal dit :

    Re-bonjour Natasha,
    Je voudrais tout d’abord rendre hommage à ton blog qui me soutient dans mes préoccupations (simplicité, zéro déchet, réduction de ses consommations, empreinte carbone et autres, etc…), bien que je ne laisse pas souvent de commentaires. Suite au défi sur les animaux, je suis en train de franchir le pas du végétarisme. J’ai changé mon regard sur le règne animal alors que j’étais partie pour zapper cet éco-défi là ! mais ton premier article s’est montré très éloquent. Je suis en train de lire « Plaidoyer pour les animaux ». L’écho défi du mois (végétalisme) arrive à point nommé, même si je ne m’y suis pas inscrite, je le suis avec assiduité. Le végétalisme me fait peur (par rapport au végétarisme) à cause du temps accru qu’il nécessite pour cuisiner (la plupart des alternances aux fromages ou aux œufs demandent tout de même de la préparation). Mais bon. Je me re-manifeste par rapport au voyage à l’île de Vancouver que nous projetons de faire cet été. Nous sommes en train de préparer l’itinéraire. Pourrais-tu m’indiquer tes incontournables ? Tes bonnes adresses pour loger/se restaurer ? Nous n’y resterons malheureusement que quelques jours, car notre périple inclura aussi la ville de Vancouver, Seattle et Portland. Alors que privilégier ? Merci à toi…

    • Merci pour ce commentaire qui me fait très plaisir ! J’espère que l’éco-défi du mois t’aidera dans ta transition vers le végétarisme.

      Mon article au sujet de l’Ile de Vancouver est en cours de rédaction mais au cas où il ne serait pas fini à temps, voici mes recommandations en vrac :

      Point No Point et les plages le long de Juan de Fuca Trail– pour un petit séjour avec vue sur l’océan et profiter des belles plages aux alentours
      East Sooke Park– très joli parc sauvage le long de l’océan pour une grande balade
      Tofino– à environ 3-4h de Victoria, sur la côte ouest, jolies plages et balades, le paradis des surfeurs. Pour se loger Ocean Beach Resort.
      Hot Springs– y aller en bateau depuis Tofino (possibilité de voir des ours et des baleines en chemin) et accès à une source naturelle d’eau chaude en pleine forêt avec vue sur l’océan
      Pour se restaurer à Victoria, voici mes bonnes adresses

      Il y a encore des dizaines d’autres choses à voir/faire mais si vous y restez à peine quelques jours, ça fait déjà pas mal 🙂

      Je te recommande de ne pas t’éterniser à Victoria ; même s’il y a des choses à voir, il vaut mieux profiter du côté sauvage de l’île surtout que tu auras une bonne dose de visites urbaine durant le reste de tes vacances ! Donc pourquoi pas passer une nuit/journée à Victoria puis partir direction Point No Point (min. 1/2 nuits) et/ou Tofino (min. 2/3 nuits).

      Tiens-moi au courant !

      Bons préparatifs !

  22. shamanimal dit :

    Merci Natasha, c’est très gentil d’avoir pris le temps de me donner toutes ces indications. Nous regardons cela dès ce soir. Effectivement nous aurons déjà passé du temps à Portland et Seattle, mais tes bonnes adresses pour se restaurer à Victoria sont toutes alléchantes ; il faudrait une bonne semaine pour toutes les essayer ! Je plaisante, et effectivement nous y allons surtout pour voir des sites naturels. Quant à la ville de Vancouver ? Vaut-elle le coup ? Nous y passerons de toutes façons pour prendre notre avion de retour.

  23. Ping : Le jour où j’ai quitté la campagne pour vivre en ville | Échos verts

  24. Marion dit :

    Bonjour Natasha,

    Ma belle soeur passe un semestre à Victoria dans le cadre de son cursus scolaire et elle est un peu perdue niveau alimentation. Elle trouve les produits chers, gras, salé et sucré. Est-ce que tu aurais des boutiques ou des bons plans à lui recommander ? Merci de ton aide.

    • Bonjour Marion, la pauvre ! J’avais parlé de mes restaurants préférés dans cet article si ça peut l’aider. Dans tous les supermarchés, parmi la masse d’aliments transformés, salés et sucrés, elle devrait malgré tout trouver une belle sélection d’aliments bruts et sains, bio ou pas ; perso je faisais mes courses à Thrifty’s mais ce n’est pas le supermarché le moins cher et les magasins bio où j’allais étaient encore plus chers… Le coût de la vie à Victoria est élevé de manière générale. J’espère qu’elle finira pas y trouver son compte !

  25. Ping : Échos verts fête ses 3 ans… avec un méga concours ! | Échos verts

  26. Ping : {Éco-défi} Prendre soin de soi grâce à des techniques naturelles | Échos verts

  27. Abdel dit :

    Bonjour,

    Je vous dis en toute sincérité que je rêve de visiter un jour l ile de rêve  » ile de vancouver « , que je ne connais qu’à travers les photos et l’excellent commentaire de Natasha, c’est vraiment superbe
    j’y étais à quelques petits kilomètres ( Seattle ) il y a une décennie mais malheureusement je n’ai pas eu l’occasion de la voir,
    Voilà, donc on doit se préparer pour découvrir ce rêve, merci Natasha

    Abdel / Casablanca Maroc

  28. Ping : Mon cheminement vers une « conscience écolo  | «Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s