Objectif zéro déchet: de l’utopie à la réalité

© Bea Johnson

© Bea Johnson

Les 5 “R”

“Reduce, Reuse, Recycle” (“Réduire, Réutiliser et Recycler”) est LA devise écologique des pays anglophones où il semble qu’agir en éco-citoyen ne se résume qu’à ça… Aux deux extrémités de cette devise, Béa Johnson a elle ajouté “Refuse” (Refuser) ainsi que “Rot” (Composter). En effet, pourquoi perdre son temps à trouver des stratégies pour réduire, réutiliser et recycler des objets dont on peut tout simplement se passer? Et pourquoi se limiter au recyclage quand on peut transformer certaines matières organiques en engrais? En appliquant à la lettre sa propre devise basée sur les 5 “R”, Béa Johnson et sa famille ont fini par adopter un mode de vie leur permettant de ne produire presque aucun déchet. Ainsi, depuis plusieurs années, Béa, d’origine française, son mari Scott et leurs deux enfants Max et Léo, installés aux USA, génèrent à eux quatre moins d’un litre d’ordures par an!

D’un extrême à l’autre

Béa Johnson

Lorsqu’elle a débarqué aux Etats-Unis en tant que fille au pair, cette jeune avignonnaise n’imaginait pas qu’elle y rencontrerait son mari, s’y installerait et adopterait certains extrêmes de « l’hyperconsommation à l’américaine »: immense maison, grosse voiture et shopping à gogo. Le couple a vécu ainsi avec ses deux jeunes garçons jusqu’à ce que Béa ressente “un grand vide, un profond malaise et une immense insatisfaction” (Source). Les Johnson décident alors de quitter San Francisco pour vivre à Mill Valley, une petite ville de banlieue dans le Nord de la Californie. Mais en attendant de trouver la maison de leur rêve, ils louent un appartement, bien trop petit pour y loger tous leurs biens qu’ils décident de conserver au garde-meuble. Ils réalisent alors que rien de ce qu’ils ont stocké ne leur manque et que le fait de posséder moins leur permet de gagner du temps qu’ils passent en famille et à l’extérieur. Ils décident alors de se débarrasser de tout ce qu’ils considèrent superflu et emménagent dans une maison deux fois plus petite que la précédente. Ce premier pas vers le minimalisme va conduire Scott et Béa à s’informer davantage sur les bienfaits écologiques de ce mode de vie et de là naîtra l’idée d’une vie sans déchets.

Refuser avant tout

pantry-225x300

Ils leur faut donc changer entièrement leurs habitudes, à commencer par les courses. Cela n’est pas le plus difficile puisqu’ils peuvent s’approvisionner en produits frais et sans emballages au marché, et acheter le reste en vrac au supermarché ou dans des magasins spécialisés. Ils s’organisent également pour transporter leurs provisions dans des bocaux en verre ou des sacs en toile. Pour le mobilier et les vêtements, ils font des affaires dans les magasins d’occasion. Grâce à une organisation méticuleuse, à des choix plus sains et à une routine bien réglée, non seulement la famille a gagné en temps mais aussi en vitalité et en argent. Le plus laborieux est de contrôler ce qui arrive chez soi, contre son propre-gré: la pub dans la boîte aux lettres, ce que les enfants ramènent de l’école ou encore ce que la famille et les amis offrent à différentes occasions. Il faut donc apprendre à refuser le superflu et c’est là la clé d’une vie zéro déchet selon Béa.

Du blog au livre

Depuis le début de son expérience, Béa partage ses conseils et ses recettes sur son blog. Ainsi, l’attention qu’elle a attiré du public et des médias a fait d’elle le gourou du mode de vie “Zéro Déchet”. Évidemment, les critiques vont aussi bon train: certains lui reprochent de priver ses enfants des “joies” de la consommation, d’autres de ne pas en faire assez puisque la famille utilise du papier toilette, mange parfois de la viande et du poisson et prend l’avion pour partir en vacances. Béa reconnait que certains aspects de son mode de vie ne sont pas entièrement écologiques, mais jamais n’a-t-elle clamé qu’elle se prenait pour une écolo! Finalement, après plusieurs années passées à bloguer, Béa décide de publier un livre à travers lequel elle raconte son parcours pour réduire sa quantité de déchets tout en donnant des conseils pratiques et des exemples d’alternatives pour supprimer les poubelles dans chaque pièce de la maison. Bien que certains conseils se transforment parfois en leçon de morale ou de vie qui n’ont à mon goût pas leur place dans un livre qui s’intitule “Zéro déchet”, cela ne m’empêche pas d’admirer les efforts de Béa et de sa famille pour atteindre son objectif et d’apprécier l’utilité de ses idées ainsi que la pertinence de ses remarques.

Zéro Déchet France

“Moi aussi, je pourrais le faire!”- voilà la première réflexion qui m’est venue à l’esprit après avoir lu Zero Waste Home, la version américaine du livre. Que ce livre donne à ses lecteurs le sentiment de pouvoir et l’envie de changer est pour moi signe que l’auteur a réussi à faire passer son message! Affaire à suivre…

Béa Johnson vous a-t-elle aussi poussé à réfléchir à votre production de déchets?

Cet article, publié dans Quotidien, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Objectif zéro déchet: de l’utopie à la réalité

  1. agrippine dit :

    ce livre a changé ma vision des petits gestes de tous les jours que l’on fait…mediter sur ces actions du quotidien et leur impact..
    je le devore, et souvent retourne y picorer une astuce…
    mais je suis loiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin du compte!

    • Je suis également impressionnée par la portée du blog de Béa Johnson, avant même qu’elle ne publie ce livre, et par le simple fait qu’elle ait, par ce biais-là, réussi à éveiller les consciences sur l’impact de nos déchets!

  2. Ping : Acheter en vrac: la 1ère étape d’une cuisine zéro déchet | Échos verts

  3. Ping : S’alléger et ne plus s’encombrer: un pas de plus vers le minimalisme | Échos verts

  4. Ping : Idécologie: de chouettes astuces pour une planète verte! | Échos verts

  5. Audrey dit :

    Héhé, j’ai le livre aussi! C’est vrai que c’est pas mal, clair et facile à lire. Aprés c’est vrai que j’ai déja vu des critiques de ce livre pour certains passages. Mais bon, c’est pas la bible ou quoi non plus, on a notre libre arbitre.^^ C’est un bon début toujours, pour savoir par où commencer. J’ai un autre livre dans le style, et avec pleins d’astuces et de bon sens, mais qui porte sur faire des économies. Mais au final ça renvois aussi vers une vie simplifiée, moins de gachis, plus de réparations etc…

    • En effet, il y aura toujours des gens pour critiquer et qui ne verront malheureusement pas plus loin que les petites choses qui les dérangent dans les idées et les initiatives telles que celles de Béa Johnson… Je ne suis pas tous ses conseils à la lettre (pour des raisons pratiques, éthiques ou personnelles) mais cela ne m’empêche pas d’apprécier et de partager sa vision des choses et de m’en inspirer pour avancer vers un mode de vie zéro déchet. Ses accomplissements sont extraordinaires et vraiment admirables, surtout lorsqu’on pense au nombre de gens qui, grâce à ses astuces, tendent vers un mode de vie zéro déchet… qui va bien plus loin qu’une vie sans poubelle c’est bien vrai- plus de temps pour se consacrer à soi, aux autres, aux belles choses de la vie, un mode de vie plus sain, moins de dépenses, moins de superflu… que du bon 🙂

  6. Ping : Un Noël zéro déchet: l’expérience et les astuces de Béa Johnson | Échos verts

  7. C’est super! Personnellement, je coince au niveau des sacs plastique en ce moment. Je n’ai pas réussi à adopter les sacs en tissu. La poubelle est encore assez grosso ici mais le compost bat son plein! J ecrois que je devrais acheter ce livre!!

  8. Nath S. dit :

    Bonsoir,
    Pour rappel ou pour info, Béa Johnson est en « tournée » en Europe pour des conférences dès demain vendredi 27/3 à Bâle en Suisse, Quievrain et Louvain la Neuve en Belgique, puis en France : Roubaix, Briec, Nantes mercredi 1/4, Moulins et Bagnols sur Ceze. Toutes les infos sur sa page Facebook/événements.

  9. Ping : 12 blogs sur le zéro déchet | Échos verts

  10. Ping : Zéro déchet : la cuisine de Claire du blog Sakaïdé | Échos verts

  11. alex dit :

    je suis nouvelle j’ai decouvert ton blog qui est tres sympas et plein de conseil donc hier j’ai commender le livre zero dechet sur priceminister en occassion (c deja un petit pas non??) il me tarde de le lire je suis deja un fervente adepte du tri selectif mais j’ai tjr eu envi d’aller plus loin dans la reduction ce livre et ton blog va beaucoup m’aider j’ai bcp aimer ton article sur les vetement car je me suis fais une propre reflexion sa fait 3 semaine que je n’ai pas repasser ca deborde mais nous avons encore des vetement dans l’armoire a nous mettre peut que nous en avons trop??? je pense bien faire du tri un jour ou l’autre
    merci

  12. Ping : Pourquoi je préfère les livres aux liseuses ? | Échos verts

  13. Ping : Graines vertes #5 | Échos verts

  14. Ping : 14 livres pratiques pour un quotidien écologique | Échos verts

  15. Ping : Dans ma valise estivale « éco-minimaliste  | «Échos verts

  16. Ping : Zoom sur les alternatives naturelles au dentifrice | Échos verts

  17. Ping : 10 tutos couture de base pour adopter le zéro déchet | Échos verts

  18. Ping : Éco-entreprenariat : Tiphaine lance la 1ère box zéro déchet | Échos verts

  19. Anne-Laure dit :

    C’est Béa Johnson qui m’a converti au Zéro déchet ! Je l’ai découverte en 2012 sur internet dans un article. Quand j’ai lu ce qu’elle avait réussi à faire, je me suis dit « Ouha mais c’est ça ! Elle a tout compris. ». Avant je ne m’étais pas posée la question des déchets dans mon quotidien ( à part bien les recycler). À partir de ce jour là, j’ai simplifié ma vie (je collectionnais beaucoup) et je suis passée en mode (presque) zéro déchet. Cela s’est fait au fur et à mesure car j’avais beaucoup d’habitudes à changer !
    Je la suis depuis 4-5 ans maintenant. J’ai lu son livre 2 fois et je l’ai offert à ma mère pour qu’elle comprenne bien pourquoi j’ai ce mode de vie là. Au début, cela a tellement révolutionné ma vie que mes parents ont dû me prendre pour une folle ! ^^

    En plus d’adopter ce mode de vie, j’ai décidé d’ajouter une pierre à l’édifice dans cette vague zéro déchet. J’ai créé un site pour trouver des magasins en vrac.
    Je compte y ajouter d’autres informations pour aider la démarche zéro déchet de nous tous/toutes (en cours de réflexion). Je suis ouverte à toutes idées 😉

    Pour résumer, le zéro déchet a changé ma vie 😀

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s