Un Noël zéro déchet: l’expérience et les astuces de Béa Johnson

Zéro Déchet FranceSi je n’avais pas entendu parler de Béa Johnson et lu son livre Zéro déchet, le contenu de ma poubelle serait probablement bien plus volumineux et bien moins beau à voir aujourd’hui… et ce serait certainement le cas de milliers de personnes à travers le monde! Grâce aux astuces partagées sur son blog et dans son livre, nous sommes nombreux à avoir pris l’habitude, entre autres, de faire nos courses en vrac, de privilégier les emballages et contenants réutilisables, de faire nos produits ménagers et à avoir ainsi réduit nos déchets

Noël étant sans aucun doute la période où les poubelles débordent le plus, j’ai voulu en savoir plus sur la manière dont Béa Johnson et sa famille célèbrent cette fête sans produire de déchets. Je lui ai donc posé quelques questions auxquelles elle a, à ma plus grande joie, bien voulu répondre en exclusivité pour les lecteurs d’Échos verts !

✮✮

Que représente Noël pour vous et votre famille ?

Depuis 2008, Noël représente une période de bonnes actions et de découvertes (nous voyageons systématiquement au moment des fêtes) pour notre famille.

À quoi ressemblait Noël avant vos premiers pas vers le zéro déchet?

Je passais le mois de décembre à stresser: à préparer un évènement grandiose qui n’avait pas lieu d’être, à récolter les objets figurant sur les listes de mes enfants (lesquels je poussais à en rajouter), à toujours tenter d’avoir des décorations et des cartes de voeux plus élaborées que l’année d’avant. Bref, que notre Noël surpasse celui de l’an passé. Le pied du sapin (la hauteur duquel ne cessait de croître d’année en année) était recouvert d’objets qui nécessitaient d’innombrables rouleaux de papier cadeau pour les emballer.

christmas-xmas-gifts-presents

Concrètement, qu’est-ce qui a changé depuis?

Aujourd’hui, notre vie est basée sur des expériences, non plus sur des biens matériels. A Noël, nous ne nous offrons pas d’objets (nous avons déjà tout ce qu’il nous faut), mais plutôt des activités. Comme nous ne courrons plus après des listes de Père Noël démesurées, nous pouvons prendre le temps de nous consacrer à de bonnes actions (volontariat, banque alimentaire, lettres de remerciements, etc) pendant les trois premieres semaines de décembre, puis nous partons en vacances. La simplicité volontaire que nous avons adoptée grâce à ce mode de vie, nous a permis de nous désencombrer de 80% de nos affaires: par exemple, chacune de nos garde-robes rentrent dans un baggage à main. Grâce à ce minimalisme, il nous est facile de louer notre maison sur des sites comme Airbnb, ce qui nous paie nos vacances. Celles-ci nous donnent, notamment en période de fêtes, l’occasion d’offrir des expériences insolites à nos enfants. Le Noël dernier, nous avons passé deux semaines au Costa Rica. Nos enfants ont reçu une sortie plongée dans une réserve marine, une balade de nuit guidée dans la jungle, une leçon de surf, etc. Ces expériences nous rapprochent tout en créant des sensations fortes et inoubliables.

Forêt de sapins

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui ne sait pas par où commencer pour préparer un Noël zéro déchet?

Voici 10 astuces pour un Noël Zen et sans déchet:

1. On simplifie ses traditions pour prendre soin de soi et rester zen pendant les fêtes: envisagez de moins acheter, moins décorer et moins cuisiner, de vous servir de votre vaisselle de tous les jours si celle des fêtes se lave à la main, ou même de pique-niquer le 25 si le temps le permet.

2. On prend soin des autres: 1) en restant zen (appliquer l’astuce précédente), 2) en évitant le centre commercial, ce qui libère les embouteillages et une place de parking, 3) en faisant une Bonne Action : se porter volontaire à une soupe populaire, envoyer ses remerciements à quelqu’un dont on apprécie le service (son boulanger amical par ex. ? ) ou organiser une collecte de vestes pour les sans-abris …

3. On demande au Père Noël de se limiter à un seul cadeau par personne. Son présent sera facilement repérable car c’est le seul qui ne sera pas emballé. Ce cadeau unique provenant du Père Noël met a égalité les petits quel que soit le revenu de leurs familles, mais cela réduit aussi nettement leurs listes et le stress du Père Noël !

4. On offre des «expériences» au lieu d’objets, sous forme de bons ou de billets d’entrée. Voici quelques idées: cinéma, cours du soir, bowling, nuit a l’hôtel, location de kayak, patinoire, musée, pêche au crabe, nuit sur ​une péniche, traineau de neige, etc. Une année, nous avons offert un “abonnement mensuel à une activité familiale surprise” à nos enfants: une fois par mois, nous avons participé à une activité que nous n’avions jamais faite ensemble… les enfants ont adoré et l’année suivante, ils l’ont réclamée!

5. On offre un produit consommable dans un contenant réutilisable: 1) Soit du fait maison: biscuits, préparation de gâteau, tisane, confiture, conserves, exfoliant à base de sucre ou de sel, limoncello, ou baume à lèvres (recette simple dans mon livre, Zero Déchet) 2) Soit un produit acheté en vrac: cornichons ou olives du marché de producteurs, bonbons ou chocolats de la confiserie du coin. Pensons aussi aux bougies et savons artisanaux qui sont des alternatives sans emballage tout aussi valables.

present wrapping

6. On emballe ses cadeaux dans des sacs ou des carrés en tissu. Les techniques japonaises de Furoshiki permettent d’emballer des objets de taille et de formes variées tout en beauté et sans ruban! Ces alternatives réutilisables se transmettront d’un cadeau à l’autre.

7. À défaut de l’alternative précédente, on pense a emballer son cadeau dans un autre: un t -shirt, un chandail ou une serviette de cuisine peuvent envelopper un autre cadeau (cela fait donc deux cadeaux en un!).

8. On cherche a réutiliser ce qu’on a sous la main: des dessins de vos enfants, du papier provenant du bac de recyclage (vos enfants peuvent les décorer rapidement avec de la peinture a l’eau), des enveloppes en papier reçues dans votre courrier, ou du journal si vous le permettez encore chez vous ;-).

christmas tree9. On décore une plante d’intérieur vivante en guise de sapin, ou on achète un arbuste qui servira les années à suivre. Lorsque nous célébrions Noël à la maison, je rentrais le grand topiaire du balcon à l’intérieur et on le décorait: la première année, ça nous a fait bizarre, maintenant on n’envisagerait plus de faire autrement! En voyage, on trouve toujours un arbuste quelconque a décorer avec ce qu’on a sous la main. A Hawaii, c’était un palmier.

10. On crée des décorations mangeables: une crèche en pain d’épice (décorée de friandises disponibles en vrac ) ou une guirlande de popcorn (vous pouvez la pendre dehors pour les oiseaux après les fêtes). Tant que vos enfants apprécient de faire ces créations avec vous, cela renforce les liens!

✮✮

Comme le prouve l’expérience de Béa Johnson, il n’est jamais trop tard pour changer ses habitudes, bousculer certaines traditions et en créer de nouvelles… pour que Noël ne rime plus avec poubelle !

red-winter-spices-decoration

Quelles sont vos astuces pour un Noël plus zen, sans déchet ni gaspillage ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Créations, fêtes & cadeaux, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

55 commentaires pour Un Noël zéro déchet: l’expérience et les astuces de Béa Johnson

  1. maptitetribu dit :

    Merci pour ces astuces 🙂

  2. VivreEcobio dit :

    Superbe!
    Cette année je pense offrir beaucoup de fait main (crème pour le visage, confiture, kit sos cookies) ou des « expériences » (bon pour un week-end quelque part). Je trouve cela tellement sympa d’offirr et de recevoir du fait-maison et puis les expérienes c’est tellement enrichissant par rapport à un nième bibelot/ machine qui ira dans le placard!

  3. jessicakroon dit :

    Plein de bonnes idées pour Noël en effet ! J’adore l’idée des cadeaux fait-maison consommable bien sûr et la guirlande de pop corn à donner aux oiseaux ensuite. Merci Natasha pour cette interview.

  4. Gwen dit :

    Merci pour cet interview inspirante. Ca me donne des idées. Cette année, j’essaie d’offrir des expériences également. 🙂 Et on va tester l’emballage dans du tissu et la création de certains des cadeaux.

    • Heureuse que ces idées t’inspirent! L’emballage en tissu est celui que je préfère je crois car il peut être réutilisé d’innombrables fois et de multiples manières plus jolies les unes que les autres 🙂

  5. Chlouwy dit :

    Merci pour ce partage d’expériences qui est très riche et qui me donne plein d’idées pour noël ! Mais finalement le plus difficile, c’est de convaincre la famille… !Je vais leur envoyer de ce pas un lien vers ton article 😉

    • Convaincre son entourage qu’un autre Noël est possible, quand ils sont attachés à leurs « repères » et « traditions » n’est effectivement pas chose évidente… Je pense que pour les convaincre que ça en vaut la peine, il faut qu’ils en fassent l’expérience… ils réaliseront alors peut-être qu’un Noël un peu différent mais pas moins chaleureux et gourmand pour autant peut être bien plus appréciable et agréable! Merci de partager 🙂

  6. Kolibri dit :

    Comme quoi, un Noël où l’on consomme moins ne rend pas les gens malheureux… au contraire! Inspirante petite entrevue qui donne envie de prendre le temps de passer du temps avec ma famille qui est un peu trop loin… 🙂

  7. blogplanetaddict dit :

    Jadooore!! Que de bonnes idées et comme quoi, un Noël sans cadeaux matériel et sans stress est tellement plus enrichissant! Merci pour cette interview, je partage!!

  8. christine dit :

    Trois de mes enfants sont nés en octobre et novembre alors entre l’anniversaire et Noël la situation est cornélienne. les paquets cadeaux au pied du sapin, après ceux de leurs anniversaires : galères!!! maintenant que ma position est au minimaliste et au moins consommer je passe sans soucis aux cadeaux utiles qui n’encombreront pas étagères et placards. Combien de cadeaux que l’on nous offre ne servaient pas:alors je donnais mais cela ne règle en rien le problème de l’orgie de consommation de Noël: offrir un souvenir joyeux, une expérience nouvelle , une souvenir gustatif, olfactif, visuel: chercher à travers nos cinq sens et faire travailler son imagination!!! le plus difficile est de faire comprendre aux autres que ce qui est important est le moment passé ensemble pas la débauche de nourriture.

  9. Milounette dit :

    C’est toujours inspirant des témoignages comme celui-ci. J’avoue que finalement, je m’aperçois que dans ma famille, nous appliquons déjà sans le conscientiser bon nombre de ces prescriptions. Les cadeaux sont depuis longtemps limité à un nombre raisonnable (1 par personne) et sont soit des « bons pour » soit des cadeaux utiles (nouvelle paire de chaussure, gourde, mixer à celui qui vient d’emménager,….) soit encore des cadeaux maisons (il est de tradition d’offrir à chacun un petit assortiment de biscuits et de confiseries faites maison, qui remplacent sur la tables leurs homologues industriels). Le temps des fêtes est avant tout un partage entre nous, une réflexion sur ce que l’autre désire vraiment. J’avoue que le seul point d’achoppement est le sapin : j’aurais beaucoup de mal à faire accepter l’idée d’un sapin alternatif en bois ou autre (ou pas de sapin du tout!). Bon, on limite quand même les dégâts en le choisissant avec racines et issus d’une culture durable mais ce point reste clairement à améliorer…

    • En effet, beaucoup appliquent déjà toutes ces astuces ou la plupart sans même se poser la question tellement c’est une évidence pleine de bon sens. Mais on est tous « attachés » à certains repères, certaines traditions et il faut parfois laisser un peu de temps à ces nouvelles idées pour germer dans notre esprit avant de pouvoir les adopter 🙂

  10. Hélène dit :

    ah super sujet…
    les choses changent petit à petit aussi chez nous, mais c’est dur avec la famille élargie !
    enfin je viens de faire accepter par les marraines de mes enfants de leur offrir des jouets d’occasion ! c’est déjà ça et je suis super heureuse car je ne pensais pas qu’elles accepteraient…
    et puis je suis en train de préparer un calendrier de l’Avent non-matériel, avec des « actions » sympa pour chaque jour.
    Je retiens d’ailleurs l’idée d’écrire une lettre de remerciement au boulanger sympa !!! 😉

    • Je crois effectivement que le plus difficile n’est pas d’adopter de nouvelles habitudes minimalistes et zéro déchet, mais plutôt de faire en sorte que l’entourage nous suivent… Le mieux je pense est de leur faire partager nos lectures et notre cheminement pour qu’ils comprennent et adhèrent mieux à nos choix. Les lettres de remerciement sont de magnifiques cadeaux je trouve car les mots, aussi simples soient-ils, peuvent être plus touchant que tout…

  11. thegreenwasher dit :

    Allez je mets mon grain de vert : Bea Johnson donne beaucoup d’inspiration pour un Noël sans déchets – je ne suis juste pas sûre que son expérience de voyages en avion soit forcément transposable/recommandable à tous. En revanche je recommande vraiment l’idée de consacrer les 3 premières semaines de décembre à préparer des cadeaux personnalisés plutôt que faire du shopping. Je prépare des cartes de Noël pour chacun des membres de ma famille avec du papier et des enveloppes de récup+collages et je suis certaine que cela fera davantage plaisir qu’un achat lamda. Merci pour ce challenge, Natacha.

    • Lorsque certains lui font remarquer que ses voyages n’ont rien d’écolo, Béa répond généralement qu’elle ne s’est jamais présentée ni considérée comme une écolo et que son but est de limiter son impact écologique en réduisant ses déchets matériels et en privilégiant les expériences… alors elle assume- de prendre l’avion, de manger de la viande etc. Ce qui me choque plus c’est le fait que beaucoup de personnes qui travaillent pour des ONG environnementales prennent l’avion tous les mois, voir toutes les semaines, pour des voyages d’à peine une journée parfois… Personnellement, après plusieurs années passées à prendre l’avion au moins 4 fois par an j’ai cette année choisi de quitter le pays où j’aurais voulu passer ma vie et le boulot de mes rêves pour me rapprocher de ma famille et ainsi ne plus avoir à prendre l’avion aussi souvent pour les voir. Ce fut une décision difficile pour moi mais à l’heure actuelle, cela me semble important… J’admets tout de même que cela ne m’empêchera pas de prendre l’avion une fois de temps en temps, pour faire un voyage qui me tient vraiment à coeur. Je suis ravie que l’éco-défi du mois te plaise 🙂

  12. Helychrise dit :

    Ton article tombe à pic (j’allais parler de ce livre prochainement) et fait le lien avec d’autres actuels sur le même sujet surfant sur la vague de l’éco-responsabilité!

    Je suis tombée complètement amoureuse de ce livre…C’est une vraie bible de la gestion des déchets.

    Béa Johnson va plus loin que donner de grands principes, elle propose de vraies solutions concrètes à cette problématique avec une approche juste, celle de ne produire aucun déchet sans penser de suite à l’étape recyclage directement.

    Je l’ai toujours à porter de main dans le salon ou la cuisine.

    Bises Helychrise

    • En effet, j’aime le fait que le recyclage soit en 4ème place dans la devise des « 5R » de Béa… ça m’attriste toujours un peu quand certains me disent fièrement « oh mais moi je recycle » en pensant que ce geste est un incroyable effort et a un véritable impact sur la planète… Je sais que c’est un effort pour certains qui ne prenaient pas du tout la peine de trier avant, mais soyons honnêtes, une fois qu’on a pris le pli, on peut faire des efforts supplémentaires… Et puis recycler, même si c’est mieux que jeter, cela demande de sacrées ressources énergétiques…

  13. schuldisworld dit :

    Avant d’avoir lu son livre, je faisais déjà pas mal de choses, comme ne plus offrir des objets ou beaucoup moins. J’ai toujours trouvé ça plus sympa d’offrir des bons pour une activité, c’est tellement plus enrichissant. Cette année, je compte aller plus loin avec mes emballages écolo et du volontariat 🙂 Les lettres de remerciement, je trouve que c’est un idée super, je vais y réfléchir 🙂
    Bel article pour une belle personne
    Schuldi

    • En effet, beaucoup des gestes qu’elles décrit sont presque innés chez certains, une évidence au quotidien… mais ce n’est pas le cas pour beaucoup de gens (je dirais même la plupart à voir le mode de vie des gens qui m’entourent!) malheureusement. Je n’avais jamais pensé aux lettres de remerciements et je trouve aussi que c’est une merveilleuse attention 🙂

  14. Jeanne Curt dit :

    Merci pour cet article, et merci à B. Johnson (dont je suis une grande fan !) pour l’interview.
    Je vais appliquer tous ces conseils du mieux que je peux, la perspective de ne pas aller au centre commercial me réjouit déjà totalement.
    De notre côté, nous faisons avec mes enfants du tri dans les jeux et donnons ceux en bon état aux associations de notre commune (assoc de parents d’élèves, Secours Pop…) qui en cherchent souvent à cette période pour leur fête de Noël. On a donné aussi nos rouleaux de papier cadeau pour faire le saut vers des solutions plus écolos.
    Je commence à suivre votre blog et je le trouve très chouette, continuez !

    • Merci beaucoup pour votre commentaire très encourageant Jeanne 🙂 Je trouve cela super de faire le tri avec les enfants pour les sensibiliser un peu à tout ça et leur faire réaliser combien ils ont, combien de choses inutiles encombrent leur placard et de combien ils ont réellement besoin au quotidien. Surtout à un âge où les envies et les besoins changent au bout de quelques mois je pense qu’il vaut mieux recevoir peu mais renouveler plus régulièrement, que ce soit le contenu de la garde-robe, du bac à jouer, de la bibliothèque ou autre…

  15. Clémentine dit :

    Merci pour cette chouette interview ☺ Il y a tellement de belles démarches dans cet article. Un concentré de bonnes idées ! J’ai bien envie de me lancer dans la confection de cartes de remerciements pour les producteurs de notre AMAP avec Petit Lutin. Attention, 12 idées à la secondes se bousculent dans ma cervelle… 😉

    Chez nous, comme chez d’autres d’après les commentaires, la famille élargie a bien du mal à comprendre notre démarche. On limite tant que l’on peut les cadeaux à Petit Lutin, et mettons l’accent sur les cadeaux expériences. Cela a semblé fonctionné un temps, mais il faut en reparler encore et encore et encore… Sinon hop, ça sort des esprits.

    Nous avons aussi décidé de ne pas remonter dans nos familles, dans le Nord de la France, pour Noël. Trop de kilomètres, trop de repas trop lourds et trop carnés, trop de cadeaux, trop de monde à voir en trop peu de temps… Trop de trop pour ce soit une expérience positive. Honnêtement, cela nous a été maintes fois reproché, ouvertement ou non. D’autant plus depuis que Petit Lutin est né. Comme si nous le privions de quelque chose de magique… Et encore, tous ne savent encore pas qu’il ne croit pas au Père Noël !

    Pourtant, pour nous, c’est magique. Cette année, première année où Petit Lutin a conscience de Noël, nous allons faire un sapin en palette et le décorer. Puis fabriquer chacun un cadeau pour les deux autres membres de la famille. Petit Lutin n’a aucun doute : « Pour Papa, je vais fabriquer des skis ! » Et le jour de Noël, nous irons faire de la luge. Oui oui, ça va être magique 🙂

    • On parlait justement de ce qui faisait la magie de Noël l’autre soir avec Mister Vert… et comme toi, je pense que l’on a pas besoin d’inventer des personnages imaginaires, ni d’encombrer le pied d’un sapin qui finira à la décharge d’innombrables cadeaux pour faire de Noël un moment de partage unique et magique! C’est tellement plus satisfaisant, motivant et amusant je trouve de laisser parler sa créativité, de bousculer les traditions, d’en créer de nouvelles ensemble… et de ne pas faire comme tout le monde et comme tous les ans! Et d’avoir autre chose à raconter et à retenir que ce que l’on a mangé et que ce que le « Père Noël » nous a apporté… Je sens que vous allez bien vous amuser tous les 3 🙂

  16. guerle dit :

    Comment faire concrètement, avec un enfant de 2 ans? les grands parents veulent lui offrir un cadeau, nous voulons aussi lui faire un cadeau, sa marraine aussi, son parrain aussi…etc, etc! J’aimerais leur dire à tous : faites tous ensemble 1 seul cadeau pour mon fils! mais ils ne l’accepteraient pas… je vais tout de même essayer!
    Béa est vraiment mon guide dans mon mode de vie zéro déchet! bravo et tout mon soutien à elle, ainsi qu’à toi, Natasha pour faire si bien circuler l’information!

    • Gérer les cadeaux des uns et des autres pour qui gâter les enfants signifie les couvrir d’objets matériels n’est pas évident… Béa, elle, dit qu’il faut refuser… mais il faut avoir un sacré cran pour le faire je trouve! Le mieux reste de prévenir les personnes concernées de ta démarche vers le zéro déchet, vers un mode de vie minimaliste etc. et de leur donner une liste d’idées de cadeaux « expériences » (sortie luge, week-end au bord de la mer etc.- des expériences qui leur permettront aussi de profiter de ton petit bout!) en leur disant que s’ils tiennent à faire un cadeau chacun il faut que ce soit un cadeau immatériel… sinon un cadeau matériel en commun… Explique-leur que ton enfant est à un âge où il peut se lasser vite de certains jouets et que tu trouves cela dommage que tout le monde dépense de l’argent dans des choses qui ne lui serviront que quelques mois, voire quelques semaines… et qui finiront vite à la cave ou données à des associations. Et quelle perte de temps pour toi d’avoir à gérer ce surplus de cadeaux/jouets! J’espère que tu arriveras à leur faire passer le message, d’une manière ou d’une autre…

  17. Morlière dit :

    Bonsoir! 🙂 Belle initiative de réduire au maximum nos déchets! De plus Noël est en premier lieu une fête familiale et les commerçants mettent tout en oeuvre pour le rendre encore et encore plus commercial. Un cadeau est quelque chose qui dans tout les cas fait plaisir puisqu’il est offert par une personne à laquelle on tient. Cependant un tee shirt comme emballage… Je suis septique :p Par contre l’idée du voyage me tente bien! Mais les finances doivent suivre et le trajet ne résout pas forcément le développement de la pollution :/ En tous les cas Bravo pour ce geste écologique. A petit pas le monde bouge et des gens comme vous et bien il en faut!! 😀 Bonne continuation. Marine

    • Si la personne a besoin de T-shirts… pourquoi pas 😉 Les voyages n’ont pas besoin d’être loins ni longs… ça peut-être un week-end à 30km de chez soi; on oublie souvent qu’on n’a pas besoin de prendre l’avion ni de partir longtemps pour se dépayser et se changer les idées… Il suffit parfois juste de changer de rythme et de lit 😉

  18. Caroline dit :

    un Noël plus responsable oui ! J’ai fait le choix de bon cadeaux d’activités pour mes neveux, mais pour mes filles j’ai peur de les décevoir si je leur offre autre chose que ce qu’elles ont demandé (et on n’achète pas tout oh non). J’aimerais trouver la juste balance entre le rêve et l’émotion de cette fête et les bonnes résolutions pour la planète…

    • Peut-être que tes enfants ne seront pas aussi déçus que ce que tu imagines? Il faut juste leur montrer que ce que tu leur offres est encore mieux que ce qu’ils voulaient 😉 Mais il est certain que cela ne doit pas être évident de gérer les envies des uns et les priorités des autres; il faut savoir trouver le juste milieu pour qu’il y est plus de plaisir des deux côtés que de frustration, c’est certain… et cela sera peut-être plus facile de mettre tes priorités à l’honneur quand ils seront en âge de comprendre le désintérêt de certains cadeaux.

  19. Ping : {Éco-défi} Préparer de jolies fêtes sans ruiner la planète | Échos verts

  20. Audrey dit :

    L’an dernier j’ai fait noel au Cambodge (cadeau de mon chéri) je n’était jamais partie en vacances si longtemps (Deux semaines quand même) et hors des pays frontaliers. C’était génial!!!! Surtout que du coup comme je te l’ai déja dit nous ne le fêtons plus…
    Cette année finalement je ne le fête pas non plus, je vais aller tenir compagnie à ma mère (qui ne voulait jamais que je viennent à la maison depuis …. plus d’un an, et qui là veut que je vienne). Je vais ranger et nettoyer, vu qu’à cause de son état ma mère ne le fait pas. Je voulais venir chez elle faire tous ça en début de semaine, mais elle ne veut pas…
    Je sais que ce n’est pas trés bien mais je suis quand même déçu qu’elle me privent de cette date alors que pour elle ça ne compte pas et que j’aurais pu venir d’autres fois, mais bon… Je sais au moins que de retour chez moi j’aurais des surprises dans ma boite à lettre grâce à toi!!!! 😉

    • Noël au Cambodge, quel beau cadeau! A Noël, quand j’étais célibataire, soit je partais en voyage (j’ai eu la chance de passer un Noël en Inde, un autre au Canada), soit je restais tranquillement chez moi… Etant donné que cette fête n’a pas d’importance particulière pour moi, je préfère être-là où je ne me sens pas obligée de « faire comme tout le monde ». Cette année, je serai dans ma famille et ça me va bien puisqu’eux non plus ne font rien du tout pour Noël. Mais je comprends que ça puisse être important pour d’autres car c’est le cas de Mister Vert dont la famille célèbre Noël en bonne et due forme. Du coup, entre l’avalanche de cadeaux et les repas à n’en plus finir, je ne m’y sens pas toujours à l’aise à cette période… J’espère que ces quelques jours avec ta maman seront aussi agréables que possible et que les quelques jours qui suivront seront remplis de la magie de Noël 🙂

  21. Ping : 10 bonnes éco-résolutions pour soi & pour la planète | Échos verts

  22. Ping : 14 livres pratiques pour un quotidien écologique | Échos verts

  23. J’adore ces idées ! Trop tôt pour moi et ma famille, mais je sens que dans les années à venir, je vais tendre vers ça au moins dans mon couple 🙂

  24. cindy dit :

    super cet article , j’adore l’idée de la crèche en pain d’épices et de la plante en guise de sapin !ce livre doit être très intéressant !

  25. Mélo dit :

    Pour nous aussi Noël cette année sera sans déchets. Pour les enfants, ce sera des poupées et vêtements cousus main, des jouets achetés en vide grenier, des jouets en bois. Pour mon mari, ce sera un bon pour aller chez un barbier, un moment de détente et de conseils avec une cagnotte pour acheter un coupe-chou. Pour les parents, frères et soeurs, des paniers gourmands fait maison avec des petits cadeaux personnalisés. Le tout emballé dans du tissu imprimé et décoré d’un beau ruban en tissu aussi. Pas de gros sapin et un calendrier de l’avent sur le bord de la cheminée fait de petits sacs en tissu où se trouvent des petits papiers avec un plaisir ou une action à faire en famille ^^ C’est tellement mieux comme ça!

  26. Coucou Natasha! Merci à toi et à Béa d’avoir joué le jeu de l’interview. Ici pas moyen de faire du zéro-déchet, c’est trop brutal pour la famille (surtout les aînés en fait) et on ne veut pas offrir quelque chose dont ils ont ni l’envie ni le besoin ou rien. Résultat: ce sont des produits emballés voire suremballés… Heureusement il y en a peu. Nous sommes entre adultes alors j’ai demandé et prévenu que nos cadeaux ne soient pas emballés ce qui a immédiatement créé une levée de bouclier d’un côté mais a été très bien perçu de l’autre (corvée d’emballage en moins!). Les cadeaux sont très peu nombreux et ça fonctionne plutôt par étrennes mais pour la première fois nous allons offrir par exemple une place de concert et se faire offrir (oui, on sait déjà 😉 ) un séjour dans un parc naturel. Quand à la déco et compagnie, depuis que je suis en couple soit 13 ans, je n’installe qu’une crèche et rien d’autre: je ne supporte pas l’idée qu’on fasse pousser des arbres pour les couper et qu’ils ne servent qu’à décorer pendant au mieux deux semaines un intérieur… Les décorations ne sont jamais à mon goût depuis que j’ai trouvé que le gel et le givre le matin de bonne heure sur des feuilles ou sur des baies ou sur l’herbe est un spectacle éphémère bien plus féérique et réel. Je cuisine biscuits et brioches dont les surplus sont offerts mais cette année j’espère réduire un peu tout ça également. Je ne veux pas avoir d’enfants mais je suis fondamentalement contre les histoires de Père Noël, je trouve dommage que les parents et les proches qui ont parfois trimé pour « faire plaisir » s’effacent derrière un personnage invisible… J’approuve toute la démarche de Béa ainsi sur Noël, sauf les cartes ou les lettres de remerciement que je ne fais plus et que je limite à trois membres de ma famille. Je crois plus dans le quotidien que dans les jours spéciaux, car c’est tous les jours que les efforts et les remerciements doivent se faire, quant à l’exceptionnel il n’a pas besoin d’une date en particulier… Souvent il suffit d’ouvrir les yeux ou le coeur. Bons préparatifs à toi et aux lectrices! 🙂

    • Merci d’avoir pris le temps de partager avec nous comment ça se passe de ton côté. Personnellement je ne fête pas Noël donc ça simplifie beaucoup de choses… mais je me plie tout de même à la tradition de la « liste des cadeaux » à laquelle tient ma belle famille. Je me disais justement il y a quelques jours que j’aimerais pouvoir leur demander de ne pas emballer mes cadeaux… mais je ne sais pas si j’oserai. En tous cas, je te rejoins entièrement sur ta manière de voir les choses : j’essaie également que d’être attentive, généreuse et reconnaissante envers les autres au quotidien… ou en tous cas sans attendre d’occasions particulières 🙂

  27. aubepine dit :

    Bonjour Natasha, merci pour ce billet.

    Je venais chercher des tuyaux pour confectionner des gourmandises de Noël et des idées de jolis emballages car j’ai décidé cette année d’offrir des petits cadeaux à certains sans-abris que je connais de l’asso dans laquelle je suis bénévole. L’idée me réjouit et j’espère que ça leur fera plaisir.

    Sinon, je voulais dire que dans ma famille on a jamais été très Noël-consommation et que pendant longtemps j’en ai souffert, enfant et adolescente surtout. Je trouvais que Noël c’était une période terriblement glauque. Quand tous mes amis avaient au moins deux Noël (le réveillon du 24 et le 25), nous c’était juste un petit Noël le 25 avec un bon repas certes mais rien à voir avec les véritables festins de mes camarades ; assez vite mes parents ont abandonné le sapin de Noël (aujourd’hui, je suis reconnaissante à ma gardienne – qui a le droit à un gentil mot de remerciements, et un peu plus – de faire une super déco de Noël pour l’immeuble. c’est bien kitschouille mais j’adore!) ; et peu de cadeaux : alors quand à la rentrée tu racontes que tu as eu deux livres et une boîte de crayons de couleurs et que tes copains-copines partent dans l’énumération de leurs nombreux présents, c’est vraiment les boules.

    Ce qui est difficile donc, c’est de convaincre les autres quand on est adulte, mais aussi de faire en sorte que l’enfant ne se sente pas à la marge par rapport à ses amis d’école.

    (aussi : jusqu’à nos 13-14 ans, avec ma soeur on faisait nos propres cadeaux de Noël à nos parents et puis après, on a commencé à acheter des petits trucs parce qu’on n’avait plus la moindre inspiration et que c’était devenu une vraie corvée ! c’était avant l’ère d’internet il est vrai)

    Merci pour tes idées!

    • Merci pour ton témoignage. Il est en effet difficile parfois de mettre ses valeurs en pratique sans donner à ses enfants le sentiment d’être marginalisés… je n’ai pas d’enfants mais j’imagine que dans ces cas-là, il est parfois préférable de faire des compromis en attendant qu’ils comprennent nos choix 🙂

  28. Ping : Pour un noël simple, éthique & minimaliste | Simple Miso Vert

  29. nesto dit :

    pas encore au niveau de Bea Johnson mais depuis quelques années, on arrive à limiter les folies des gp pour mes filles à noel! on demande des sous, des « bon pour », ou tout le monde se groupe pour un « gros » (tout est relatif!) cadeau commun. je répète aussi que le cadeau n’est pas une obligation du tout! mais certains ont beaucoup de mal avec le concept ^^ perso je continue à aimer offrir des livres, je trouve que c’est pas inutile, il peut à son tour être offert à quelqu’un d’autre ou revendu etc (sinon j’aimerais bien trouver la maison de Bea sur airb&b moi ^^ quelqu’un a l’adresse?!!)

  30. Ping : {Noël} Liens et idées pour passer les fêtes autrement |

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s