Et si “L’homme qui plantait des arbres” sommeillait en chacun de nous…?

Premier blog, premier article. Je voulais que ce dernier représente ma manière de voir et de rêver le monde tout en étant une source d’inspiration pour chacun d’entre nous… Amoureuse des mots et des histoires, je cherchais un conte, une légende, un récit qui reflète mes aspirations. Finalement, c’est lorsqu’on m’a demandé récemment si j’avais lu “L’homme qui plantait des arbres” (J. Giono, 1953) que j’ai trouvé L’histoire qui ferait l’objet de mon premier article.

L'homme qui plantait des arbres

Comme le dit si bien Thierry Crouzet dans la préface de l’oeuvre de Giono, “nous devrions tous lire et relire ces quelques pages pour nous prouver que des petits gestes, répétés jour après jour avec patience, peuvent changer un coin du monde, que nos gestes à tous, une fois cumulés, peuvent changer le monde. Nous n’avons rien à demander à personne. Aucune autorisation ne nous est nécessaire. Nous n’avons nul besoin d’attendre les prochaines élections ou de faire tomber le gouvernement. Nous sommes armés de nos volontés. Il nous suffit d’en prendre conscience, comme Elzéard Bouffier le héros de Giono.”

Voilà pourquoi cette histoire est celle avec laquelle j’aimerais inaugurer mon blog, en espérant que vous prendrez plaisir à la découvrir ou à la redécouvrir, soit en lisant la nouvelle (environ 20 minutes de lecture) traduite dans plusieurs langues, soit en regardant le film d’animation (30 minutes), primé plus de 40 fois.

Merci à celui qui m’a inspiré ce premier article et à la semaine prochaine pour de nouveaux échos verts!

Natasha

Cet article, publié dans Quotidien, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Et si “L’homme qui plantait des arbres” sommeillait en chacun de nous…?

  1. Claire dit :

    Bienvenue dans le monde des blogs! Belle initiative 🙂
    J’ai hâte de découvrir tes prochains articles, de voir où tu vas nous emmener…

  2. Jim Stillwaggon dit :

    Bravo Natasha, vraiment doux (pas sectaire/apocalyptique) à lire. Bien sur, les problèmes écologique de ce monde dépasse de très loin la contexte d’un petit couple sur une île, ou celle d’un bonhomme dans les garrigues (récit qui m’inspire très, très souvent, si ce n’est au quotidien). C’est à ce niveau ‘macro’ que mes réflexions s’embrouille…. j’ai de la peine à trouver la sortie, à longue terme. Mais là, je me soupçonne d’être, bien malgré moi, encore et toujours sous l’emprise de schémas apocalyptiques/chrétiènnes. content d’avoir de tes nouvelles! Adios, Jim

  3. Tu as raison. Ce que tu écris rappelle aussi la philosophie de Pierre Rhabi et du colibri.

  4. Ping : Le 1er anniversaire d’Échos verts: ça se fête… avec des cadeaux! | Échos verts

  5. Bonjour, je me suis décidée à prendre ce blog par le début et je ne suis pas déçue ! J’ai l’impression d’être une petite fille à qui on a lu une très belle histoire avant de s’endormir… Merci de cette découverte et à bientôt pour la suite de la lecture !

  6. mido1w dit :

    ah ah ah tu es la 1ère personne que je rencontre qui a aussi lu ce livre! C’est un bonheur de suivre ton blog, tu as bien fait de te lancer.

  7. Audrey dit :

    Quel merveilleux petit film d’animation! Et quelle magnifique histoire! Merci infiniment de permettre de découvrir ce superbe récit!

    • Oh ça me fait un petit quelque chose de recevoir un commentaire sous le tout 1er article de ce blog qui a certainement été très peu lu… Et pourtant, cette histoire et ce film d’animation sont si beaux en effet… Je pense souvent à Elzéard et à son histoire qui me redonne une bouffée d’espoir quand j’en ai besoin!

  8. Emilie dit :

    Oh, une histoire ! J’adore les histoires =) c’est une belle manière de commencer ton blog.
    Si tu aimes Giono (que je lirai ce soir), je te conseille André-Marcel Adamek, un auteur belge, et notamment « Un imbécile heureux ». =)

  9. Ping : Par où commencer quand on veut passer à un mode de vie plus vert ? | Trucs et astuces de La Botte Chantilly

  10. Ping : Un invincible été » Echos verts et ses éco-défis

  11. Laurence LAURENT dit :

    Magie de l’écrit magie de la pérennité même si ici elle est toute relative, un petit commentaire pour ce tout premier article de bientôt six ans qui le mérite bien. J’ai eu grand plaisir grâce à toi, de suivre cet animation magnifique de cette nouvelle de Giono qui l’est tout autant. Je connaissais déjà. Prés de 40 années plus tard, et avec plus grande conscience des problématiques que soulèvent l’évolution du monde qui n’en est pas une, (nous en aurions enfin pris, enfin peut être la mesure) cette histoire, m’a émerveillée encore plus. Premier article ? Marchera ou marchera pas ce petit blog. Un brin d’humour !

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s