Valérie, bénévole dans un refuge pour chats et chiens

Il existe d’innombrables moyens de contribuer à la protection et au bien-être des animaux : en changeant ses habitudes alimentaires ou vestimentaires, en consommant des produits non testés sur les animaux, en évitant les lieux où les animaux sont exploités pour nous divertir… et l’on peut aussi s’impliquer encore plus activement en devenant bénévole dans une association de protection animale.

C’est ce qu’a choisi de faire Valérie, bénévole chez Gentiane & Cookie depuis 10 ans. Aujourd’hui cette  nous parle de son rôle dans ce refuge pour chats et chiens, et partage avec nous son expérience et son ressenti.

chats

Valérie, comment est née ta sensibilité envers les animaux et comment se traduit-elle dans ton quotidien ?

Toute petite, quand on me demandait ce que je voulais faire comme métier, ma réponse était « docteur des animaux ». J’ai toujours été attirée par leur douceur, l’amour qu’ils pouvaient me démontrer. Je vivais en ville mais j’ai eu quelques chats qui malheureusement disparaissaient brutalement sans que je sache ce qu’ils étaient devenus. Je soupçonne mes parents d’avoir été les instigateurs de ces disparitions en donnant mes chats à des amis vivant en campagne.

Dès que j’ai eu mon appartement et mon indépendance financière, c’est-à-dire très vite après le début de mes études, j’ai eu des chats. Mon compagnon, devenu mon mari, a vécu à la campagne et pour lui un chat ne pouvait pas être heureux en appartement … J’ai tenu tête et nous avons eu très vite 5 chats, tous adoptés dans une association, à la maison. Ils nous ont apportés de la douceur et de la sérénité dans notre vie d’étudiants. Nos études ont été longues et sans nos chats, elles auraient engendré un stress difficile à évacuer : c’étaient nos boules anti-stress, 10 minutes à ne faire que les caresser et nous repartions du bon pied.

Nos 1ers chats sont maintenant morts tous tranquillement à la maison entre 13 et 19 ans, mais d’autres les ont remplacés et les nouveaux nous apportent aussi leur part de sérénité et de « zenitude ».

chats

Qu’est-ce qui t’a motivée à devenir bénévole chez Gentiane & Cookie et qu’est-ce ça t’apporte ?

« Gentiane et Cookie » a été crée par la présidente actuelle en 2003, c’était ma patiente et on parlait souvent chats quand elle venait en consultation, elle savait donc que j’aimais les animaux et les chats en particulier. Tout doucement j’ai adhéré financièrement à son association, c’était ma façon de faire quelque chose mais tout en me cachant les yeux afin de ne pas voir la détresse et les maltraitances qu’avaient pu subir certains des protégés de l’association. En 2005 elle m’a demandé 2 services : prendre une famille chats (la maman et 2 chatons) en pension à la maison, le temps qu’une famille d’accueil puissent les prendre en charge et l’aider à la comptabilité le temps de trouver quelqu’un qui accepte de le faire. J‘ai gardé la famille 2 mois et je suis toujours la trésorière de l’association !

M’occuper de la comptabilité n’est pas ce que j’affectionne le plus, mais je m’y attelle de bon cœur, il faut bien que quelqu’un le fasse et j’ai maintenant pris une certaine habitude qui fait que je n’y passe pas des heures.

Famille d’accueil est une activité prenante mais qui nous remplit de joie et de fierté : nous accueillons des chatons (pas plus de 4 en même temps) le temps de les socialiser, de les faire identifier et vacciner. Toute la famille est investie à cette tâche. On les câline, on les aime, ils nous rendent tout ça au centuple et c’est un déchirement de les voir partir quand une famille les adopte. Mais quelle joie et quelle fierté quand on a des retours positifs avec des photos de chatons heureux et des compliments sur leur éducation surtout au niveau de la propreté.

Ces chatons n’ont pas toujours eu un début de vie facile, souvent d’une portée non désirée par les propriétaires de la maman et lâchement abandonnés une fois sevrés (voir à quelques jours de vie …), ou confiés à notre association pour qu’ils soient adoptés (nous acceptons ces portées souvent à condition que la maman soit stérilisée). Ils mettent plus ou moins longtemps à être confiants envers l’humain et chaque fois que nous y parvenons c’est une grande joie pour nous.

chats

​En moyenne combien de chats et de chiens abandonnés l’association sauve-t-elle chaque année ? Quelles sont les raisons principales qui poussent leurs propriétaires à les abandonner ?

L’an passé notre association a permis le sauvetage et l’adoption de 128 chats et chatons confondus et 14 chiens.

Nous n’avons pas de local, une dizaine de famille d’accueil qui prend en charge ces animaux comme si c’étaient les leurs. Les chats vivent donc en famille avant leur adoption. 1 seule famille d’accueil chien et 1 box en chenil que nous louons à l’année chez un éducateur canin adorable qui s’occupe des chiens que nous lui confions avec générosité et attention.

Comme dit plus haut, les chats abandonnés sont le plus souvent des chatons issus de portées non désirées, des problèmes d’allergie sont souvent évoqués mais il y a aussi l’hospitalisation et le départ en maison de retraite pour les propriétaires plus âgés (c’est toujours à l’origine d’une grande souffrance morale pour tous), et les questions financières qui restent sous-entendues : les animaux vieillissants ont besoin de soins souvent coûteux … Sans parler aussi de l’irresponsabilité des gens qui achètent un chiot ou un chaton pour Noël et se rendent compte que l’organisation s’en trouve compliqué au moment des vacances, mais ça n’est jamais dit franchement, une certaine honte les en empêche et les problèmes d’allergie arrivent souvent au moment des vacances d’été !​

​Comment peut-on prévenir ces abandons ?

Sensibiliser les gens sur le fait qu’un chiot ou un chaton va grandir, assez vite ce sera un adulte, qu’il va vivre entre 10 et 20 ans, qu’il aura besoin de soins, qu’il aura besoin de nourriture, qu’il devra faire ses besoins (donc promenade plusieurs fois par jour tous les jours pour les chiens, litière propre et nettoyée pour les chats), qu’ils peuvent faire des bêtises surtout les plus jeunes.

La stérilisation des animaux domestiques nous semblent primordiale pour éviter de se retrouver avec des portées de 4 ou 5 chatons (ou chiots) tous les ans, parce qu’on aura oublié de donner la pillule, ou que Pupuce l’a recrachée sans qu’on le voit et ensuite on est parti en vacances en laissant Pupuce dehors aux bons soins des voisins…

Il serait bon aussi de faire respecter la loi : chaque animal donné ou vendu doit être identifié. Ce n’est jamais fait sauf si l’animal vient d’un élevage ou d’une association.

Minnie

Quel est ton avis sur l’élevage d’animaux de compagnie, d’un point de vue éthique ?

Éthiquement parlant les élevages ne peuvent pas se justifier : utiliser les animaux comme reproducteurs, comme des outils est contraire à mes principes. Des élevages où les animaux vivent dans des conditions déplorables, sans soins appropriés, sans caresses, sans présence existent malheureusement et leur existence même est à déplorer.

Je connais personnellement une éleveuse de chats (de magnifiques Scotish et British) qui attend la maturité sexuelle de ses femelles pour leurs présenter un mâle que cette éleveuse aura choisi scrupuleusement le plus loin possible de la lignée de ses femelles (elles ne portent pas avant leurs 2 ans). Elles n’ont que 2 ou 3 portées dans leur vie et sont ensuite stérilisées, les chatons sont élevés en famille avec amour, présence permanente et cédés stérilisés à 3 mois voir 4 quand ils partent à l’étranger à des familles qu’elles sélectionnent aussi avec soin. Elles demandent régulièrement des photos et des nouvelles et se déplacent même pour aller voir sa « progéniture » si elle en ressent le besoin.

On ne pourra pas empêcher les gens de faire de l’élevage sauvage, mais ce genre d’élevage familial attentionné me semble le plus approprié et éthiquement parlant le plus acceptable. Le départ stérilisé des chatons est chose courante chez les éleveurs de chats de race, beaucoup moins chez les éleveurs de chiens de race, je trouve ça dommage que tout un chacun puisse faire faire des portées à leurs chiens ou leurs chats sans connaître rien en génétique et en faisant du profit sur leurs animaux en passant par des sites de vente aux particuliers sans se soucier du devenir des chiots ou des chatons.

Tout ceci est vrai pour les autres animaux domestiques, mais je suis moins à l’aise dans le domaine des lapins, cochons d’Inde et autres NAC (nouveaux animaux de compagnie).

Conclusion :

  • Adopter un animal doit être un acte réfléchi
  • Éviter les animaleries, les animaux viennent souvent d’élevages insalubres où les reproducteurs vivent en cage dans des conditions inimaginables
  • Favoriser les refuges qui font grâce à leurs bénévoles un travail formidable de réadaptation et de socialisation. On y trouve de plus en plus d’animaux de race pure pour toutes les raisons évoquées plus haut.
  • Si vous prenez un animal dans un élevage, prenez le temps visiter les lieux de vie plusieurs fois y compris sans prévenir trop à l’avance.

chats abandons

Êtes-vous également bénévoles pour une association qui prend soin des animaux ? Vos animaux domestiques viennent-ils de refuges ou d’élevages ?

Commentaires- Mettez-y votre grain de vert!

Cet article, publié dans Animaux, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Valérie, bénévole dans un refuge pour chats et chiens

  1. Valerie dit :

    Merci Natasha pour ta confiance et pour m’avoir donné la parole. Je voulais m’excuser pour les fautes d’orthographe qui se sont glissées dans cet article malgré une relecture attentive (surement pas assez !)

  2. So dit :

    Nous avons 2 chattes. La première a déjà 8 ans. Une amie avait une femelle qui avait eu des petits et elle savait que j’adorais les chats. J’ai craqué sur Minette, une boule de poils brune très sociable. En juillet 2013, Tisha, quelques semaines à peine, s’est présentée à notre porte un matin, la patte arrière fracturée et le ventre criant famine… Depuis, ce petit bout très rigolo va très bien et elle est très affectueuse. Chez nous pas d’achat d’animaux en animalerie ou élevage… Trop de malheureux attendent un foyer, de bons soins… et beaucoup d’amour !

  3. rese dit :

    bravo Valérie !!
    c’est le genre de chose que je ne pourrai faire …. 😥
    famille d’accueil…. je garderai tout le monde !! impen(pos)sible pour moi de les laisser repartir ..
    je t’admire sincèrement !!
    encore bravo à toi !

  4. Valerie dit :

    Merci Résé. C’est toujours un déchirement de les laisser partir et certains sont restés tu sais … Mais les chats sont des animaux territoriaux, il leur faut un espace de vie bien à eux et ils sont surement bien plus heureux quand ils sont les seuls ou avec 1 ou 2 copains avec eux dans leur maison à eux, avec leurs humains à eux. Parce qu’on ne sait pas vraiment qui est le maitre des lieux quand il y a un chat dans une maison …

  5. Ping : Bilan et partage autour de l’éco-défi | nous sommes tous des graines

  6. Ping : Apprendre à connaître, respecter et protéger les animaux : le bilan | Échos verts

  7. Ping : Le meilleur de 2015 | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s