FAQ: Les huiles essentielles

Tout au long du mois d’octobre les experts de la Compagnie des Sens ont patiemment répondu à chacune de nos questions pour nous aider à relever l’éco-défi du mois: apprendre à se soigner au naturel avec les huiles essentielles…  Grâce à leurs précieux conseils, je me sens à présent suffisamment informée pour savoir différencier les huiles essentielles d’excellente et de médiocre qualité, savoir quelles précautions prendre et comment choisir et utiliser une variété d’huiles essentielles en fonction des gros bobos ou des petits maux qui peuvent m’affecter au cours de l’année. J’ai également découvert l’existence de mille et une plantes aux vertus insoupçonnables et au potentiel infini et j’en ai appris beaucoup sur le processus de fabrication des huiles essentielles… Des découvertes qui n’ont fait que renforcer ma certitude que la nature est bien faite… et que j’ai encore tant à apprendre sur ce qu’elle peut nous apporter au quotidien!

Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’éco-défi dans le groupe Facebook, voici une sélection des questions, au sujet de la Compagnie des Sens et des huiles essentielles de manière générale, qui ont été posées au fil du mois et les réponses que la Compagnie des Sens y a apporté (je vous rappelle que je ne reçois aucune contre-partie de la part de la Compagnie des Sens pour parler d’eux sur mon blog). Experts ou pas en la matière, je suis certaine que vous apprendrez tout plein de choses intéressantes à travers ces réponses!

2008-05-12 15.20.31

Questions au sujet de la Compagnie des Sens

– D’où viennent les informations publiées sur le site de la Compagnie des Sens? 

 ⇒ Les informations proviennent de deux sources :

– Depuis plus d’un an, nous étudions les huiles essentielles que nous vendons, et avons acquis une très grande connaissance de leur composition et des caractéristiques des différents constituants biochimiques qu’elles contiennent.  A la Compagnie des Sens, nous repartons toujours de l’état moléculaire pour vérifier ou mettre en place (lorsque l’info manque ou est soumise à controverse dans la littérature scientifique) certaines caractéristiques, modes d’utilisations, précautions d’emplois des huiles essentielles. Cela nous permet une précision que l’on retrouve rarement (jamais ?) dans les ouvrages imprimés accessibles au grand public.

– Parfois, nous citons directement des ouvrages réputés, notamment concernant les synergies célèbres couramment utilisées. Nul besoin de réinventer la poudre… Nous effectuons cependant une sélection de ces synergies, certaines étant parfois d’une inutilité troublante, et affichons toujours un lien vers les ouvrages concernés dans ce cas. 

– Les huiles essentielles vendues par la Compagnie des Sens sont-elles testées sur les animaux? 

⇒ Notre fournisseur d’huiles essentielles est le laboratoire français Sirius. Leur démarche est profondément responsable et solidaire car ils contractent avec des producteurs locaux dans diverses régions du monde (îles Comores, Australie, Chine, Inde etc…). Les matières premières sont issues uniquement de l’agriculture biologique pour respecter l’environnement et assurer la qualité de leurs huiles essentielles. Les matières premières ne sont jamais d’origine animale et aucun produit n’est testé sur les animaux.

 – La Compagnie des Sens a-t-elle compilé un savoir ancestral ? 

⇒ Depuis des centaines d’années, voir des milliers, l’aromathérapie est utilisée dans le domaine médical, culinaire, ou tout simplement pour améliorer son bien-être. En enrichissant les connaissances des experts en la matière par des recherches scientifiques, nous avons créé une base de données fiable à 100% et la plus complète possible. C’est pour cela que nous proposons aujourd’hui 33 huiles essentielles et non une gamme illimitée. Nous sélectionnons nos produits sur deux critères clés : leur simplicité d’utilisation et leur efficacité pour un problème donné. Nous tâchons d’élargir notre gamme petit à petit mais toujours en restant extrêmement précis sur leur composition biochimique et leurs possibilités d’utilisation.

– Les contre-indications, les indications : y a-t-il des tests statistiques effectués?

⇒ Les contre-indications dépendent des molécules contenues dans les huiles essentielles. Chaque huile est composée d’une molécule principalement active qui la rendra particulièrement efficace pour un problème donné. Ces composés biochimiques sont connus depuis longtemps et même parfois utilisés comme principes actifs dans certains médicaments. Leurs effets sur l’organisme et leurs contre-indications que nous donnons sont connus car ils se basent sur des études cliniques et sur l’avis des experts cités plus haut.

2008-05-12 15.23.01

Questions générales sur les huiles essentielles

– Pourquoi ne trouve-t-on pas d’huiles essentielles en vrac? 

⇒ Les huiles essentielles sont des produits précieux, et parfois rares donc chers (comme l’Hélichryse Italienne par exemple (appelée aussi Immortelle). L’aromathérapie est accessible à tous mais il faut connaître les précautions d’utilisation car certaines peuvent être toxiques ou mal supportées parce qu’elles peuvent contenir des composants allergènes. Vendre des huiles essentielles en vrac reviendrait à dire qu’elles peuvent être utilisées par tous sans aucun mode d’emploi, ce qui est faux d’une part, mais surtout dangereux. De plus, les huiles essentielles se volatilisent si les flacons sont mal fermés. Il faut les conserver dans des flacons en verre opaque pour optimiser au mieux leur conservation.

– Est-ce possible de consigner les flacons d’huiles essentielles ?

⇒ Une fois votre flacon vidé, vous pouvez le nettoyer avec de l’alcool à 90°C (que l’on trouve en pharmacie). Après avoir enlevé l’étiquette, le mieux est de mettre votre flacon vide et propre dans une poubelle réservée au verre, tout simplement !

– Quel est l’impact écologique de la production d’huiles essentielles, notamment en terme d’usage des terres? 

⇒ Les huiles essentielles sont extraites par distillation à partir des feuilles des plantes, de leur écorce ou de leurs pétales. Les productions desquelles proviennent nos huiles sont garanties à 100% biologiques par les Laboratoires Sirius, notre fournisseur. Il n’y a aucun engrais utilisé, aucun produit rajouté pour essayer de maximiser le rendement de quelque façon que ce soit. Nous refusons catégoriquement de vendre des huiles essentielles dont la production a une empreinte trop forte sur l’écologie ; par exemple l’huile essentielle de Bois de Rose, un arbuste qui met près de 100 ans pour atteindre deux mètres de haut! C’est révoltant de vendre cette huile essentielle quand on sait que le bois de rose est en voie de disparition tellement cette espèce est mal exploitée!

– Nous savons qu’il existe sur le marché des huiles essentielles bio, produites de manière éthique et sélectionnées de façon à ne pas nuire à la survie de certaines espèces végétales. Malgré cela, certains pensent qu’au vu de la quantité de plantes/terre/eau et autres ressources naturelles nécessaires pour produire un seul flacon d’huile essentielle, elles ne seraient pas si écologiques que ça. Qu’en pensez-vous?

⇒ Les plantations de végétaux dont sont extraites les huiles essentielles contribuent à faire prospérer la biodiversité. Pour de nombreuses HE, seules les feuilles sont utilisées, ce qui permet de ne pas couper l’arbre en entier mais de cueillir seulement ses feuilles dans un respect total de la nature. Pour d’autres plantes, on utilisera les graines, les racines, la fleur ou encore l’écorce. Là encore, nul besoin d’arracher la plante pour produire les huiles essentielles!

Les plantations sont installées dans les régions ou la plante en question se développera au mieux, ce qui optimise les ressources naturelles « sur place » : ensoleillement, zones plus ou moins pluvieuses… Les plantes ne se développeront jamais à l’encontre de la nature ! En ce qui concerne l’épuisement des terres, il s’agit de la régulation de la nature comme dans n’importe quelle forêt !

– On utilise aujourd’hui les huiles essentielles à différentes fins et un peu à tout-va: pour la santé, l’hygiène, assainir/parfumer l’air/le linge, la cuisine… Pourtant, les HE, comme vous le dites, sont de véritables trésors: leur production demande des ressources naturelles considérables; ne devrait donc pas se limiter à les utiliser avec parcimonie, quand c’est vraiment nécessaire, et ne pas en abuser là où l’on pourrait tout à fait s’en passer?

⇒ Pour produire 5 ml d’huile essentielle, il faut parfois des dizaines de kilos de feuilles. Les plants de Menthe Poivrée pour donner un exemple, ne sont pas arrachés chaque année! Cueillir les feuilles suffit amplement pour la distillation et fabriquer l’huile essentielle de Menthe Poivrée.

Les huiles essentielles encouragent la culture de plantes variées, arbres, arbustes… ce qui ne peut que favoriser l’entretien de la biodiversité. Comme dit précédemment, les plantations sont installées dans les régions où la plante se développera le mieux possible, ce qui réduit les apports humains au développement des plantes.

La Compagnie des Sens met un point d’honneur à vendre exclusivement des huiles essentielles issues de l’agriculture biologique. D’autre part, nous refusons catégoriquement de fournir des huiles essentielles extraites à partir d’espèces protégées. Nous plaçons nos efforts à privilégier des produits qui ne sont pas issus des fleurs mais plutôt des feuilles, ce qui demande moins de matière première (huile essentielle de Petit Grain Bigaradier (feuilles de l’oranger) plutôt que de l’huile essentielle de Néroli (les fleurs de l’oranger)).

Que faire des huiles essentielles qui ont dépassé la date de péremption ? Sont-elles vraiment mauvaises ? Comment s’en débarrasser ?

⇒ Les huiles essentielles peuvent se conserver des années si elles sont bien entreposées! À la Compagnie des Sens, nous mettons une date de péremption de trois ans pour respecter les normes légales mais chez vous, les flacons peuvent être conservés jusqu’à dix ans s’ils sont entreposés à l’abri de la chaleur, dans des flacons en verre et opaques (pour les protéger de la lumière), debout et non allongés pour éviter que le produit puisse s’évaporer par le bouchon. Une vieille huile essentielle ne sera pas aussi efficace qu’une récente, mais elle ne sera jamais moisie grâces aux nombreuses molécules qui la composent et qui protègent la plante de nombreuses maladies.

Les huiles essentielles sont des produits naturels, vous pouvez donc vider vos flacons périmés au fond de votre jardin. Il n’y a pas de risque de pollution. Dans tous les cas, n’hésitez pas à ramener vos flacons à votre pharmacien si vous avez le moindre doute !

– Concernant le dosage des huiles essentielles, votre site est très clair et documenté; néanmoins est-il possible de faire une ‘overdose’ d’huiles essentielles?

⇒ Évidemment, une utilisation illimitée et non contrôlée des huiles essentielles peut être toxique pour l’organisme! Il y a certaines doses à ne pas dépasser par jour. Danièle Festy conseille de ne pas dépasser 6 gouttes par jour en ingestion et 3 applications cutanées de 10 gouttes. Pour ce qui est du traitement de plusieurs jours, la règle générale est « trois semaines d’utilisation, une semaine d’arrêt ». Mais certaines huiles essentielles doivent être utilisées sur un laps de temps beaucoup plus court (exemple de l’HE de Clou de Girofle)!

Le mieux est de traiter les problèmes un par un, en commençant par le plus gros et le plus embêtant. Faites toujours une pause d’une semaine entre deux traitements. Une huile essentielle contient plusieurs composants biochimiques (parfois plusieurs dizaines!), ce qui permet parfois d’utiliser une seule huile essentielle pour traiter plusieurs problèmes à la fois.

Si vous utilisez plusieurs voies d’utilisation, vous pouvez utiliser plusieurs huiles en même temps, sinon, il vaut mieux prioritiser les problèmes.

J’imagine qu’il n’est pas conseillé de conserver une huile essentielle (contre le mal des transports) dans sa voiture?

Effectivement, conserver un flacon d’huile essentielle dans sa voiture n’est pas l’idéal. Même s’il est à l’abri de la lumière, les fortes chaleurs d’été, ou au contraire les nuits glacées d’hiver pourront altérer la qualité de l’huile essentielle.

En revanche, vous pouvez acheter dans les commerces des gadgets sans senteur sur lequel vous déposerez deux gouttes d’huiles essentielles. À renouveler dès que le support n’a plus d’odeur. 

Beaucoup de personnes, conseillées par des professionnels, disent que les huiles essentielles ne doivent en aucun cas, quelles qu’elles soient, être appliquées à même la peau- or, vous recommandez d’appliquer certaines d’entre elles pures- comment savoir qui a raison? 

En effet, on trouve de tout et de rien, on entend une information et son contraire. Difficile de croire qui que ce soit dans ces cas là…

Certaines personnes, diront qu’on ne doit surtout pas utiliser des huiles essentielles directement pures sur la peau ou qu’on ne doit pas les ingérer ou encore qu’elles sont interdites aux enfants. C’est souvent par principe de précaution abusif, car les huiles essentielles ne sont pas des produits anodins et doivent être utilisés avec beaucoup de précautions car elles sont très puissantes.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’action des huiles essentielles dépend de leur composition biochimique. En connaissant cette composition et en connaissant les molécules potentiellement dangereuses pour la peau, on peut déterminer si les huiles essentielles peuvent être appliquées pures ou non. Nous nous basons sur l’étude des composants biochimiques et sur des ouvrages de référence en Aromathérapie écrits par des spécialistes pour établir nos restrictions d’utilisation.

Le tout est de connaître le produit et surtout la personne qui va l’utiliser pour adapter l’utilisation de l’huile essentielle. Si vous hésitez ou si vous ne savez pas qui croire, choisissez toujours le mode d’utilisation le plus prudent.

Vous trouverez sur notre site toutes les méthodes dans l’onglet «précautions d’utilisation» où nous détaillons pour chacune de nos huiles les précautions à prendre.

– Quels livres/auteurs son fiables au sujet des huiles essentielles?

 ⇒ Les ouvrages les plus fiables concernant l’aromathérapie sont pour nous :

  • Fabienne Millet, « Le grand guide des huiles essentielles » aux éditions Marabout. Grande technicité, grande précision. De loin notre préférée !
  • Dominique Baudoux, « L’aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles ». Il n‘est plus nécessaire de présenter monsieur Baudoux, mondialement connu. Ses ouvrages ne sont pas très précis en terme de sources, mais conviennent parfaitement à un débutant qui souhaite s’initier en toute sécurité aux huiles essentielles.    
  • Docteur Jean-Pierre Willem « Les huiles essentielles médecine d’avenir » aux éditions Dauphin.

Cette liste n’est certainement pas exhaustive et reflète une partie seulement de notre bibliothèque. Notre travail de recueil est disponible pour tous sur notre Lab’ en ligne. Nous avons croisé toutes les informations des ouvrages majeurs de spécialistes.

Nous offrons ce contenu car nous pensons qu’il est essentiel de pouvoir se renseigner afin de profiter au mieux des huiles essentielles. Vous pouvez y retrouver tous les ouvrages utilisés pour chacune des huiles essentielles que nous proposons.

– Quels sont les huiles essentielles les plus utilisées en cuisine pour donner de l’amour dans nos plats ?

 ⇒  Dans les préparations culinaires, les huiles essentielles peuvent être d’une grande aide. Nul besoin d’enchérir en quantité : la règle générale est « une goutte pour un plat ». Libre à vous, de rehausser le goût en ajoutant UNE goutte de plus la prochaine fois que vous cuisinerez, si le goût n’est pas assez prononcé pour vous !

Les huiles que l’on retrouve le plus en cuisine sont : les huiles essentielles de basilic, cannelle, citron (agrumes en général), estragon, mandarine, menthe poivrée, orange douce, pamplemousse, romarin, thym, Ylang Ylang.

On peut aussi citer: les huiles essentielles de cardamome, curcuma, géranium,  gingembre, lavande vraie, laurier noble, marjolaine à coquilles, sarriette des montagnes, sauge sclarée et la verveine citronnée.

Nous vous conseillons un petit livre très bien écrit pour débuter dans la cuisine aux huiles essentielles : Mes petites recettes magiques aux huiles essentielles, écrit par Danièle Festy et Catherine Dupin, éditions Quotidien Malin.

– Lorsqu’il est préconisé de mélanger une huile essentielle à une huile végétale avant son application, comment savoir quelle huile végétale choisir? Cela dépend-il de l’huile essentielle? Ou de la partie du corps sur laquelle on l’applique? Y a-t-il une huile végétale qui peut servir dans tous les cas?

⇒ Tout comme les huiles essentielles, les huiles végétales n’ont pas les mêmes priorités. Si certaines huiles essentielles peuvent être appliquées pures directement sur la peau, il est conseillé de les diluer en cas d’application répétées ou sur une large surface. Le choix d’une huile végétale se fait en fonction du problème traité (certaines sont plus efficace que d’autres pour un problème donné) et de l’huile essentielle à laquelle vous la mélangez.

À La Compagnie des Sens, nous vendons pour le moment uniquement l’huile végétale d‘Argan (d’autres huiles végétales à venir fin novembre). Cette huile contient des particules très fines, qui la rendent facilement absorbable par la peau. Ayant une forte odeur, nous vous conseillons vivement de choisir de l’huile végétale d’argan désodorisée! Elle a un fort pouvoir antioxydant, réparateur et régénérateur. C’est une huile « passe-partout ».

Tour d’horizon rapide des principales huiles végétales :

  • Huile végétale d’Amande Douce: parfaite pour les bébés et les femmes enceintes, hydratante et apaisante.
  • Huile végétale d’Arnica: la plus efficace contre les douleurs musculaires, bleus, chocs, hématomes sans plaies et favorise la circulation sanguine.
  • Huile végétale de Coco: très parfumée, exceptionnelle pour l’entretien des cheveux (mais à part ça, pas de grande spécificité).
  • Huile végétale de Noisette : très pénétrante, facilite le drainage. Huile passe-partout elle aussi.
  • Huile d’Olive: la reine pour ingérer les huiles essentielles par voie orale et dans les préparations culinaires.

2008-05-12 15.25.27

Vous avez été nombreux à poser des questions par rapport à la manière de soigner des problèmes particuliers. Les réponses à ces questions se trouvent sur le document partagé dans le groupe Facebook Les éco-défis d’Échos verts et vous pouvez également vous référer à cette page du site de la Compagnie des Sens pour savoir quelle huile essentielle utiliser en fonction d’un problème précis.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à contacter la Compagnie des Sens directement: ils se feront une joie de vous répondre! Vous pouvez également consulter les articles précédents à ce sujet ici et .

Enfin, je vous donne rendez-vous très vite pour démarrer l’éco-défi du mois de novembre que des centaines et des centaines d’entre vous attendez impatiemment, pour mon plus grand plaisir! Si vous n’êtes pas encore inscrits, rendez-vous par ici.

✿✿

Quelles sont les choses que vous avez apprises à travers cet-éco défi et qui vous ont été particulièrement utiles ou qui vous ont surpris? Aimeriez-vous en savoir plus sur d’autres manières de se soigner au naturel? 

Laisser un commentaire

Cet article, publié dans Hygiène & santé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour FAQ: Les huiles essentielles

  1. Sympa cette petite faq 😉
    bon pour ma part, tu sais déjà que je les utilise déjà beaucoup les HE ! 😉 mais je fais de plus en plus gaffe quand meme car beaucoup sont très précieuses et par exemple l’HE bois de rose se fait de plus en plus rare… je n’aimerais pas qu’un nouveau scandale ecolo se mette en place parce les HE sont à « la mode »…
    bisous!

    • Merci pour ton commentaire 🙂 C’est vrai que ces derniers temps j’ai aussi le sentiment que les HE sont « à la mode » comme tu dis… et beaucoup les utilisent n’importe comment et à tout-va alors je suis contente que certaines questions-réponses et commentaires dans mes articles à ce sujet mettent en avant le fait que ce sont des produits naturels puissants et précieux.

  2. Super éco-défi ! Je n’ai pas pu tout suivre à travers le groupe mais en tout l’article est très complet et ludique, je le partage avec grand plaisir 🙂
    A bientôt,
    Samia

  3. Bravo pour cette super compilation très utile! Depuis que j’ai fait mon séjour en herboristerie, je suis encore plus motivée par les soins par les plantes! D’ailleurs, j’ai un article sous le coude sur ce que je prends en voyage et pourquoi, j’espère pouvoir le publier bientôt! En tout cas, merci pour la découverte de la compagnie des sens et pour toutes ces questions auxquelles vous avez apporté des réponses 🙂

  4. Ping : 25 cadeaux écolo pour les petits & les grands | Échos verts

  5. Ping : 25 cadeaux écolo pour petits & grands | Échos verts

  6. charlie dit :

    on sent que vous aimez les huiles essentielles et que vous les connaissez vraiment bien.
    merci pour ce site, pour vos info et votre disponibilité. merci. salutations.

  7. Ping : Petit guide pour acheter responsable | Échos verts

  8. Ping : 14 livres pratiques pour un quotidien écologique | Échos verts

  9. Ping : 7 idées de cadeaux « bien-être au naturel  | «Échos verts

  10. Cess2208 dit :

    Dommage que parfois la question soit mieux que la réponse… Pourquoi ne disent ils pas que oui, les HE doivent être utilisées avec parcimonie !! Et pas pour tout et n’importe quoi.. A part ça c’est un FAQ très instructif.
    Merci 🙂

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s