{Éco-défi} Se soigner au naturel avec les huiles essentielles

Dans l’idéal, chacun d’entre nous aurait une alimentation saine et équilibrée, une activité physique régulière, suffisamment d’heures de sommeil chaque nuit, des relations sociales harmonieuses, un cadre de vie non pollué où l’on se sentirait en sécurité, un rythme agréable et soutenable au quotidien… autant de facteurs nécessaires à notre bien-être physique et moral mais qui ne font pas partie de la réalité de plusieurs d’entre nous, ce qui fait qu’on se retrouve parfois, souvent ou régulièrement à aller chez le docteur ou à la pharmacie pour trouver un remède à nos petits maux et à nos gros bobos…

SI Exif

Malheureusement, le premier réflexe des médecins est de nous prescrire des médicaments à tout-va, parfois sans chercher à cerner la source du problème et souvent sans se demander si le mal en question pouvait se soigner sans avoir recours à l’industrie pharmaceutique. Je n’ai jamais aimé l’idée d’avaler des produits chimiques pour me sentir mieux et encore moins depuis que je réalise combien les médicaments peuvent nuire au bien-être des éco-systèmes de notre planète!

L’impact environnemental et sanitaire des médicaments

La fabrication et de l’usage des médicaments a de nombreux impacts écologiques puisqu’une fois rejetés dans l’environnement, que ce soit via les eaux usées, l’urine, les déjections, ils se retrouvent dans l’eau, l’air et le sol.  À partir de ce moment-là, ils peuvent se mélanger à des éléments présents naturellement dans l’environnement, être absorbés par la faune et la flore terrestres ou aquatiques et se retrouver à notre insu dans notre propre corps, lorsqu’on consomme des aliments souillés par les résidus d’anti-inflammatoires, d’antidouleurs, d’antidépresseurs, de pilules contraceptives etc. Ainsi, des études ont montré, entre autres, que la salive de certains hommes contenait des traces de contraceptifs, que le développement et la reproduction d’animaux aquatiques notamment étaient perturbés, que d’autres développaient une résistance aux antibiotiques… Autant de conséquences qui prouvent que les médicaments ne font pas que du bien!

Je suis bien consciente que dans certains cas, l’on ne peut faire autrement qu’y avoir recours… Néanmoins dans plus de cas qu’on ne le pense, on peut aussi faire appel à des remèdes plus naturels et pas moins efficaces pour autant.

Les remèdes naturels

Acupuncture, aromathérapie, Ayurveda, phytothérapie, réflexologie… Il existe des dizaines et des dizaines de méthodes dites “douces” ou “naturelles” venues des 4 coins du monde pour venir à bout de divers problèmes de santé et il y en a tellement qu’il est d’ailleurs difficile de s’y retrouver et de savoir à quelle méthode se fier! Pour ce nouvel éco-défi, je voulais donc me concentrer sur une méthode accessible à tous, à condition d’être bien renseigné: les huiles essentielles.

Les huiles essentielles

Plus j’en apprends sur ces trésors de la nature, plus je réalise combien ils recèlent de propriétés incroyables pouvant soigner 1001 maux… cependant, comme pour tout, il y a des contre-indications et il me paraît important de bien s’informer avant d’utiliser quelque produit naturel que ce soit. En outre, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les huiles essentielles ne font pas partie des méthodes dites “douces”. Ce sont des produits naturels certes, mais puissants, qu’il ne faut pas utiliser à la légère!

2008-05-12 15.21.30

Bien qu’il existe de nombreux ouvrages, sites et articles au sujet des huiles essentielles, aucun ne sont d’après moi suffisamment clairs et accessibles pour ceux qui n’y connaissent pas grand chose et beaucoup présentent des informations contradictoires! Alors à qui faire confiance? D’après moi, rien ne vaut l’aide de véritables experts et passionnés en la matière et c’est pour cela que pour préparer cet éco-défi j’ai fait appel à La compagnie des sens, une boutique d’huiles essentielles en ligne.

La compagnie des sens

Encore une autre me direz-vous… Oui, mais non! La compagnie des sens se différencie des autres d’innombrables manières et c’est la raison pour laquelle j’ai voulu les rencontrer, en savoir plus sur leur cheminement, la création de leur entreprise et leurs motivations. Quel bonheur de faire connaissance avec des entrepreneurs animés par le désir de prendre soin de l’humain, de la planète et de la vie de manière aussi simple et saine que possible!

Je vous présenterai donc très bientôt cette belle initiative plus en détails. En attendant, je tiens à préciser que je parle d’eux sans recevoir aucune contrepartie de leur part, mais seulement parce que je suis convaincue qu’ils sont les fournisseurs les plus fiables et accessibles à l’heure actuelle pour s’initier aux huiles essentielles en toute sécurité ou même approfondir ses connaissances en la matière de manière poussée.

D’ici là, dites-moi, quels sont les maux que vous aimeriez pouvoir apaiser grâce aux huiles essentielles? Et quelles sont les questions que vous aimeriez poser aux experts de la Compagnie des sens?

Laisser un commentaire

Cet article, publié dans Éco-défis, Hygiène & santé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour {Éco-défi} Se soigner au naturel avec les huiles essentielles

  1. Florence dit :

    Bonjour Natasha et tout d’abord, bravo pour ton blog!!! Je l’ai découvert via le blog d’Antigone XXI(qui est formidable aussi!), en m’initiant au no-poo(1 mois environ).merci pour tes indications, conseils,etc…j’ai vu aussi l’émission sur les shampooings et je regrette que l’on ne t’ai pas laissé raconter un peu plus en détail ton aventure no-poo.
    Revenons aux huiles essentielles…
    je me soigne un peu aux HE (je débute) mais j’aimerais savoir comment utiliser le giroflier en cas de cystite car on ne peut pas l’ingérer et surtout, est-elle assez efficace contre ce mal?
    A bientôt!

    • Bonsoir Florence, merci beaucoup pour ton message 🙂 En effet, l’émission ne m’a pas laissé le temps d’élaborer sur le no-poo, ni même de répondre entièrement à certaines questions qui m’étaient posées! Mais vu le nombre de personnes qui sont venues lire mes articles au sujet du no-poo depuis, cela semble avoir suffit à égayer leur curiosité alors c’est déjà ça! Je note ta question pour La compagnie des sens et j’espère revenir vers toi avec une réponse très bientôt. Je pense qu’on doit être plusieurs à s’intéresser aux moyens de soigner les cystites de manière naturelle et efficace! À bientôt 🙂

  2. Bulle dit :

    Yeah !

    J’avoue que j’attendais ton article avec impatience ! J’ai réfléchi à en écrire un sur ce sujet aussi, après notre conversation de l’autre jour, pour faire un genre de bilan de mon expérience, et je suis heureuse de voir que l’on ne part pas du tout dans la même direction !

    Comme je ne suis pas trop souvent malade, j’ai décidé de parler de ma propre expérience et des produits que j’utilise, parce que je ne suis pas trop à l’aise pour parler de choses que je n’utilise pas ou que je ne connais pas assez bien, surtout quand il s’agit de produits aussi puissants que les HE ! J’ai donc hâte de voir la suite de ton éco-défi pour pêcher plus de petits trucs intéressants 🙂

    A bientôt !

  3. folie verte dit :

    Depuis que j’ai des enfants je suis du genre malade non stop pdt 3 mois l’hiver. Le nez qui coule je gère, mais la toux…bon sang, la toux jour et nuit ça m’achève !! Alors ma question serait : existe t-il de HE pour prévenir ou soigner la toux ?

    • Comme cela doit être pénible… les rares fois où j’ai des problèmes de toux cela m’épuise alors je n’ose même pas imaginer un hiver entier comme ça! Ce que j’aime bien avec La compagnie des sens c’est qu’ils répertorient la liste des problèmes et en fonction de ça, LA meilleure huile essentielle pour se soigner. Pour prévenir, les maux liés au froid, le mieux c’est l’HE de Ravintsara. Pour le nez qui coule, c’est l’HE de Naiouli. Pour les toux sèches, celle de Cyprès et pour les toux grasses, celle d’Eucalyptus Radiata. J’espère que cela t’aidera à passer un hiver plus doux… Tiens-nous au courant en fonction de ce que tu essaies, mais vraiment le mieux serait d’utiliser l’HE de Ravintsara pour renforcer l’immunité dès que tu sens le froid arriver… cela t’évitera peut-être d’avoir à utiliser quoi que ce soit d’autre! Il paraît que cette HE fait des miracles!

  4. Pourquoi on trouve pas d’HE en vrac (en tous cas, j’en ai jamais vu) ? Et les bouteilles, c’est possible de les consigner ?

    • Très bonnes questions- j’imagine que c’est dû à la nature très volatile des HE qui doivent être conservées à l’abri de la lumière, dans un flacon bien fermé etc… enfin, si l’on prend les précautions qu’il faut, cela ne relève pas de l’impossible! Je transmets en tous cas tes questions!

    • J’en ai une autre qui m’est venue cette nuit : d’où viennent ces informations publiées sur le site ? Les contre-indications, les indications : y a t’il des tests statistiques qui sont fait ? Tests sur les animaux (je ne veux pas dire par eux directement bien entendu !) ? C’est un savoir ancestral qu’ils ont compilés ? Bref, ils font comment pour savoir tout ça, c’est impressionnant de précision et de détails, tellement agréable à parcourir !

    • Eh bien tu t’en poses de grandes questions la nuit 😉 J’espère que ce n’est pas ce nouvel éco-défi qui t’empêche de dormir hein?! Sinon, il paraît que l’HE de Marjolaine à coquille est très bien pour les insomnies! Encore une fois, des questions très pertinentes que j’ajoute à la liste 🙂

    • Non, pas une insomnie : je me suis endormie en y pensant, et le lendemain matin, j’avais ma question dans la tête en me réveillant, en ayant dormi paisiblement entre deux. Je ne sais pas de quoi j’ai rêvé par contre 😉
      Merci d’ajouter mes questions, j’adore ce défi !!

    • Ah, tu me rassures 😉 Vraiment contente que ce défi te plaise autant :-)!

  5. christine dit :

    j’ai découvert les huiles essentielles à travers un livre ‘l’aromathérapie : se soigner par les huiles essentielles’ Dr Jean Valnet livre que je consulte et qui: en ce qui me concernent m’a permis de soigner ‘de petits soucis de santé’ sans chimie!!! les produits cités sont en vente dans certaines parapharmacie et sur internet

    • Certains ouvrages sont très bien faits en effet pour s’initier aux huiles essentielles. Par contre, peu de personnes savent différencier les huiles essentielles de qualité des autres et ce n’est pas parce qu’elles sont vendues en parapharmacie ou un site populaire sur Internet qu’elles sont forcément les meilleures (d’ailleurs, peu de pharmaciens s’y connaissent réellement en HE car cela ne fait pas partie de leur formation…)… Je te conseille de consulter la page « La qualité d’une huile essentielle » sur le site de la Compagnie des sens pour en savoir un peu plus sur les critères à regarder avant d’acheter une HE, quelle que soit la marque.

  6. Laurie dit :

    Oh ça c’est un super défi!! Moi aussi j’aimerai être plus au point sur les huiles essentielles qui soignent l’hiver car je vais être professeur des écoles, et à mon avis, ça va y aller les nez qui coule et autre ^^.
    Sinon j’aurais aimé savoir si il y avait une ou des huiles préconisées en cas de règles douloureuses?
    Merci beaucoup!!!

  7. Marine dit :

    Hello! Moi aussi ce défi m’intéresse! Je suis tout à fait disposée à me soigner par les HE pour éviter les médicaments traditionnels, mais malheureusement j’ai testé déjà beaucoup de choses et ça n’a pas très bien marché… Ce qui me gêne c’est que les différents livres de spécialistes conseillent chacun des choses différentes pour soigner différents maux, et ma pharmacienne en rajoute d’autres du coup au bout d’un moment je ne sais plus trop comment faire! Par exemple, pour mes cystites récidivantes (encore une!), j’ai essayé 3 ou 4 traitements et rien n’a marché. Ni pour les mycoses des orteils…
    Le seul truc qui marche super bien chez moi c’est l’HE de tea tree en cas de mal de gorge, 2 ou 3 gouttes sous la langue et en 2 ou 3 jours c’est terminé!
    En tout cas je lirais ton article avec grand intérêt!

    • Merci pour ton commentaire qui prouve que malgré l’abondance d’information sur les remèdes naturels, il n’est pas évident de savoir à qui se fier et de trouver LA solution à nos petits maux tant il y a de conseils contradictoires! J’espère donc que la suite de ce défi pourra répondre à certaines de tes interrogations et t’aider à trouver des HE qui te conviendront!

  8. Shamanimal dit :

    Bonjour Natasha,
    J’ai visionné votre passage à l’émission La Quotidienne. Vous y étiez très bien ! Mais pas facile de défendre un sujet comme ça en si peu de temps. Et que de contradictions dans la partie « adverse »… J’attends le bilan du no-poo avec impatience.
    Enfin, mon commentaire concerne plutôt les huiles essentielles.
    Que faire des huiles essentielles qui ont dépassé la date de péremption ? Sont-elles vraiment mauvaises ? Comment s’en débarrasser ? (je suppose qu’il n’est pas anodin de les jeter tout bonnement à la poubelle, comme les médicaments).

  9. Ping : Tout savoir sur les huiles essentielles avec la Compagnie des Sens | Échos verts

  10. Sandrine dit :

    J’ai, depuis des années des problèmes de constipation , j’ai vu plusieurs médecins qui prennent mon problème plutôt à la légère… J’ai finalement trouvé une tisane ( mauve frisée ) qui me faut beaucoup de bien mais j’aimerai pouvoir alterner avec autre chose, que le conseillez-vous ?
    Cordialement
    Sandrine

  11. anc dit :

    Bonjour à toutes,
    comme vous je m’intéresse depuis plusieurs années aux plantes sous toutes leurs formes pour leur bienfaits sur notre santé. Mon père me faisait beaucoup de tisanes quand j’étais malade (indigestion, rhume..).
    En ce qui concerne les HE comme leurs nom l’indiquent se sont des extraits concentré de plantes et c’est pour cela que l’on utilise que quelques gouttes a chaque fois dans les préparations car à hautes doses cela pour être dangereux et c’est aussi pour cela qu’elle s’utilisent toujours diluée!!
    Je vois plus haut Marine qui les utilisent pures sous sa langue!!!je trouve ça un peu inconscient!!
    je ne suis pas chimiste ou médecins ms je sais que les molécules actives des HE passent directement dans notre métabolisme et c’est pour cela qu’elles sont interdites pour les femmes enceintes ou pour certains animaux comme les chats qui ne métabolisent pas les HE.
    Lors de massages les HE sont toujours diluées avec une huile neutre car on ne les appliquent jamais directement sur la peau. Si vous voulez les ingérer, mélangez les avec du miel ou sur un sucre mais jamais directement dans votre bouche!!!

    • Bonjour et merci pour votre commentaire, riche en informations. Je sais bien que certaines HE ne doivent en aucun cas être appliquées à même la peau, ni êtres utilisées par les femmes enceintes, mais chaque HE a son lot de propriétés et de précautions et d’après plusieurs professionnels, dont la Compagnie des Sens, certaines HE peuvent être utilisées par les femmes enceintes et appliquées sur la peau. Hors, certains les mettent toutes dans le même panier alors que chaque HE est unique. Je me demande donc d’où vous tenez les indications que vous préconisez car il serait dommage, voire dangereux, de mal les utiliser. Merci!

  12. Ar Gwarc'h dit :

    Salut Natacha, quand j’ai vu le défi du mois, je me suis dit chouette, je vais m’y remettre! Et aujourd’hui j’ai enfin réussi à pondre mon article sur les HEs après m’être ruinée (non, je blague) à la compagnie des sens. Tu compte une nouvelle green copine (enfin qui te lisait en sous-marin depuis un moment), et j’avoue que tu m’as bien motivée à reprendre la plume, enfin le clavier.

  13. Bonjour Natasha,

    Bon sujet encore une fois. J’utilise les huiles essentielles depuis environ 2 ans. Essentiellement dans mes cosmétiques maison, mes produits ménagers et en diffusion pour assainir et parfumer mon intérieur. Je l’utilise très peu en auto médication. Effectivement, on trouve de nombreuses informations sur le net ou dans des ouvrages, la plupart contradictoires. Comme les HE sont extrêmement concentrées, j’ai peur de faire des erreur et de me rendre plus malade qu’autre chose.

    La seul utilisation « médicale » que je fait c’est un mélange d’HE de chez pranarom pour les congestions du nez et le rhume et ca marche très bien. (maintenant, je m’inspire de la composition et je fait mon propre mélange). Je l’utilise aussi au travail avec un mélange zen (je suis infirmière scolaire) et l’infirmerie sens bon l’orange douce apaisante …

    Donc ma question : quels sont les auteur(e)s fiables ayant un bon recul sur ce type de traitement ? quels livres conseillés ?

    Merci pour ces défis, j’adore ce concept !!

  14. Ping : FAQ: Les huiles essentielles | Échos verts

  15. Ping : Éco-défis 2015: le programme & les nouveautés | Échos verts

  16. Delphine dit :

    Pile poil ce qu’il me faut, merci pour la découverte de ce site qui me plait dejà beaucoup (et je commence juste à le découvrir).
    De plus comme je vais entamer des études de naturopathie, ça va être une aide précieuse!

  17. Ping : Graines vertes #4 | Échos verts

  18. Ping : 14 livres pratiques pour un quotidien écologique | Échos verts

  19. Ping : De l’écologie à l’écoute et au respect du corps… | Échos verts

  20. Ping : Prendre soin de son potager avec les huiles essentielles | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s