Le no-poo & moi… à la télé!

Lorsqu’il y a plusieurs semaines j’ai été contactée par une journaliste pour me proposer de partager mon expérience sur le no-poo dans l’émission La quotidienne, ma première question fut “La quoti-quoi?!”. Voilà plus d’une quinzaine d’années que je vis sans télé et qu’en plus je ne vis pas en France alors ne me demandez pas de vous donner le nom de mon animateur et de mon émission préférés!

Capture d'écran 2014-10-05 18.59.28

J’ai donc cherché à en savoir plus sur l’émission et comme on m’a promis qu’il n’y aurait pas de débats, je me suis dit, pourquoi pas… C’est ainsi que j’ai découvert cette émission somme toute intéressante et que je me suis retrouvée à Paris mercredi 1er octobre en tant qu’invitée “témoin” pour contribuer au dossier du jour “Des shampooings pas très propres” aux côtés de Aurèle Clémencin, Directeur scientifique de l’Institut Noteo, et Christine Lafforgue, dermo-pharmacologue et enseignante-chercheuse à l’université.

Capture d'écran 2014-10-02 12.59.09

Entre les reportages filmés hors plateau et les questions-réponses en direct, quelques informations intéressantes ont été échangées au sujet des dangers des shampooings et de l’intérêt du no-poo. Néanmoins, on n’a malheureusement pas eu le temps d’expliquer tout cela en profondeur. Je n’ai moi-même pas pu aller jusqu’au bout de mes réponses, ni pu questionner certains propos tenus par le Dr Christine Lafforgue. D’après elle, les shampooings ne présentent pas vraiment de dangers, “du moment qu’on ne les avale pas”, mais par contre, elle a suggéré que d’ici quelques années, mes cheveux risquaient de pâtir des conséquences de ma méthode no-poo… alors que les produits que j’utilise sont d’après elle les mêmes que dans les shampooings classiques!…

Capture d'écran 2014-10-02 20.30.45

De toute évidence la question de la nocivité des shampooings et des cosmétiques de manière générale fait presque autant débat que les bienfaits/méfaits des différents régimes alimentaires et les avis sur un même produit peuvent être complètement contradictoires même quand ils sont émis par 2 “experts” en la matière…

Capture d'écran 2014-10-02 20.10.34

Quelles que soient nos croyances quant à la toxicité des shampooings et des cosmétiques de manière générale, est-il encore nécessaire de questionner leur impact environnemental? D’après moi l’on ne peut dénier que fabriquer ces cocktails de “beauté” non-biodégradables et les emballer dans des flacons en plastique toxique et souvent non-recyclables est une source de gaspillage de ressources naturelles et de déchets dont on pourrait se passer…

Soyons honnête, j’aurais bien aimé que ma première intervention en direct sur un plateau télé porte sur un sujet plus inspirant, sur une invention extraordinaire pour sauver la planète… Mais derrière le no-poo se trouve tout de même la remise en question de la confiance qu’on accorde bien trop aveuglément à l’industrie des cosmétiques et à notre (sur)consommation de produits aussi superflus que malsains… Et si c’est en parlant du no-poo qu’on éveillera les consciences à ce sujet, alors parlons-en encore et encore!

Capture d'écran 2014-10-05 19.29.00

D’ailleurs, le 31 octobre, je fêterai ma 1ère année sans shampooing et je publierai donc à cette occasion un petit bilan de mon expérience no-poo/water only avec toutes mes astuces à ce sujet. D’ici là, voici le lien vers l’émission à laquelle j’ai participé– le dossier sur les shampooings commence à la 24ème minute. NB: le replay n’est disponible en ligne que durant les 7 jours suivants la diffusion de l’émission.

Vous pouvez également consulter mes autres articles au sujet du no-poopourquoi j’ai arrêté le shampooing, le bilan des 3 mois de no-poo et le bilan des 8 mois de no-poo & water only.

Capture d'écran 2014-10-02 20.35.37

Si vous avez regardé l’émission, qu’en avez-vous pensé? Avez-vous appris quelque chose d’intéressant?

Laisser un commentaire

Cet article, publié dans Hygiène & santé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

71 commentaires pour Le no-poo & moi… à la télé!

  1. purée c’est génial! félicitation! je suis en plein dans mon no poo depuis 3 mois, c’est un peu dit parce que je ne vois pas tellement de résultat.. j’en suis a 2 semaines d’espacement entre les shampoing, et je ne peux les détacher que 2/3 jours… c’est triste, mais je persiste car il semblerait que les résultats viennent plus tard… patience 🙂

    • Merci 🙂 En effet la patience semble être un mot clé pour toute personne qui souhaite tenter le no-poo… et comme on a tous des cheveux et modes de vie différents il faut se rappeler que pour certains les espacements se feront plus lentement que pour d’autres! Il n’y a donc pas UNE recette/méthode qui marche… Il faut juste prendre le temps de trouver celle(s) qui nous convient/conviennent le mieux. Bon courage pour la suite 🙂

  2. Bravo ! C’est vraiment bien d’avoir été contactée 🙂 C’est un peu dommage que tu n’ai pas eu le temps de développer tes idées. Ce mois-ci après avoir testé le savon d’Alep comme shampooing je peux dire qu’il y en a des alternatives à l’industrie, il suffit de trouver celle qui nous convient. 🙂 Sinon, je regarde très peu la télé (sauf Arte ^^) mais je vais quand même jeter un oeil au replay pour enfin entendre ta voix ^^ 😉

    • Merci beaucoup pour ton commentaire Samia- en effet, j’espère qu’on a au moins réussi à faire prendre conscience qu’il existe des alternatives aux shampooings industriels… après, à chacun de trouver le produit et la méthode qui lui conviennent!

  3. Jenny dit :

    merci Natasha pour ton blog. Je finis mon shampoing solide et ensuite, je commence le no-poo!! Bises à Mister Green… une amie pictavienne!

  4. Julie dit :

    J’apprécie beaucoup cette émission, c’est vraiment un plaisir de voir que tu y as participé!

  5. rese dit :

    tu es magnifique !!!

  6. Lameunache dit :

    Félicitations ! Mais les arguments de l’experte sont contradictoires en particulier sur les bienfaits du no-poo, d’ailleurs elle n’a pas répondu quand un des animateurs lui a demandé le nom de son shampoing. Plusieurs fois, tu as été présentée comme « la femme qui ne se lavait plus les cheveux », bien que ce ne soit pas vrai. En tout cas, tu es très jolie à la télé et je te dis bravo pour ta prestation audiovisuelle qui espérons-le ne sera pas la dernière.

    • Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 En effet, j’ai tâché de rectifier l’erreur dès le départ concernant le fait que je ne me lavais soi-disant pas les cheveux… Ce serait bien d’en arriver-là un jour mais je ne pense pas que ce soit possible et ce n’est pas mon but! Les laver moins souvent avec des produits moins couteux et moins polluants, c’est déjà pas mal de progrès pour moi 🙂

  7. delphine1310 dit :

    Je comprends ta frustration car entre le fait qu’on te coupais sans arrêt (comme le monsieur de notéo d’ailleurs) et la pharmacologue dont le discours se contredit un peu, j’aurais été comme toi ! Je n’avais pas percuté que tu étais passé au rhassoul… Pour ma part, j’ai abandonné au bout de 4 mois, après être parvenu à 18 jours d’espacement. Mes cheveux étaient vraiment ternes et moches, malgré l’utilisation de vinaigre. Je suis actuellement revenu à un shampoing bio, environ une fois par semaine, ce qui est moins qu’avant (deux à trois fois par semaine).
    Je regardais depuis un moment du côté du rhassoul, je pense que je vais sauter le pas.
    En tous cas, tes cheveux à toi sont superbes !

    • Merci Delphine 🙂 C’est déjà bien d’avoir réussi à diviser ton nombre de lavages par 2! No-poo ou pas, le plus important d’après moi est de regarder de plus près ce que l’on met sur son corps et de réaliser qu’on n’a pas besoin de tout ça aussi souvent que l’industrie des cosmétiques aimerait nous le faire croire! J’espère que le Rhassoul fonctionnera aussi pour toi.

  8. Gaëlle dit :

    Tout d’abord, un grand BRAVO ! C’est vraiment bien qu’au moins ils s’y intéressent.

    Et puis, vu tes magnifiques cheveux sur les photos, on ne peut pas dénier l’efficacité du no-poo ! Entre les effets à long termes des shampoings tradi et le no-poo, franchement, c’est du bon sens !! Enfin, c’est comme pour tout, il faut laisser le temps pour que les gens se fassent à l’idée, c’est la même chose que pour le végéta*isme, ça bouleverse tous les acquis qu’on a depuis enfant… Et je suis d’accord avec le commentaire au dessus, le mode de vie joue un grand rôle ! Depuis que je suis à Paris, je suis obligée de me laver les cheveux une fois par semaine… (bon, je ne fais pas le ‘vrai’ no-poo non plus, parce que le bds me donne plein de pellicules… Du coup je teste différentes méthodes et pour l’instant j’utilise du savon d’Alep, mais j’ai l’impression qu’il assèche trop, voire ‘décape’… Enfin, bref, comme d’habitude, ça dépend vraiment des personnes ! )

    A bientôt Natasha ! Je réponds au plus vite à ton mail, je suis ultra-chargée en ce moment, je suis désolée !

    • Gaëlle dit :

      (long terme, bien évidemment… 😉 )

    • Merci beaucoup pour ton commentaire Gaëlle 🙂 Moi aussi depuis que j’ai quitté la campagne et que je me retrouve en ville j’ai l’impression que mes cheveux se salissent davantage et plus vite… Alors même quand on a trouvé LA recette qui nous convient il faut savoir l’adapter en fonction de l’environnement dans lequel on se trouve et se résoudre à se laver les cheveux plus souvent si besoin. Car pour moi, contrairement à ce que certains pensent, il est hors de question d’avoir les cheveux cracra (sauf quand j’ai juste la flemme de me les laver, mais ça c’est un autre problème indépendant du no-poo!). J’attends impatiemment ta réponse 🙂 À bientôt!

  9. Planet Addict dit :

    Woua tu as la classe! et tes cheveux sont supebes! Bravo Natasha 🙂

  10. christine dit :

    Non je ne l’ai pas vu même si le no poo ne me tente pas il y a bien je n’utilise plus de shampooing vendu en grande distribution; par contre je reçoit des mails de la protection de la santé naturelle et les lis avec attention : dans son dernier articles il note que les femmes s’appliquent 515 produits chimique sur le corps chaque jour je cite’: Nos parfums, déodorants, maquillages, teintures pour les cheveux, crèmes de jour et de nuit, anti-moustiques, savons et produits de vaisselle contiennent tous potentiellement de dangereux produits qui peuvent pénétrer au plus profond de nos organes et déclencher des maladies mortelles’ alors raison de plus d’être vigilant .les petites graines vertes finissent par germer même si nous ne sommes pas au printemps alors continuons à les arroser!!!

  11. A partir de la minute 3, je t’ai trouvé particulièrement à l’aise ! A croire que tu as fait ça toute ta vie. Tu es maintenant devenue la caution télé pour Petit Lutin : quand il demande à regarder la télé avec nous et que nous n’avons pas envie, il nous dit « si tu veux, on regarde Natasha. »

    Comme toi, j’ai été un peu frustrée du peu de temps qui t’a été accordé, et du fait que finalement, le sujet est survolé. Mais ces émissions ne sont, je pense, finalement pas là pour informer en profondeur, mais susciter un premier questionnement chez le spectateur, qui pourra alors se renseigner plus en profondeur et se faire sa propre opinion.

    Je rajouterai aussi volontiers à ton raisonnement que, en comparant les prix, je ne vois pas l’intérêt d’aller payer, aller, à la louche, 10 fois plus cher pour un produit cosmétique potentiellement toxique alors que la maïzena de ma cuisine fait le même travail !!

    Question curiosité : c’est eux qui t’ont coiffé de la sorte ? Car j’aurais pensé que tu allais avoir les cheveux lâchés, pour montrer comme ils sont beaux !

    • Si tu savais comme cela me fait rire de penser que je suis devenue une référence télé pour Petit Lutin!! C’est eux qui m’ont coiffé- je suis arrivée au studio les cheveux lâchés… Beaucoup de personnes ont dit que c’était dommage en effet de ne voir à quoi ils ressemblaient vraiment, ce que je comprends!

  12. Meugleu dit :

    J’avoue m’être aussi demandée s’ils t’avaient laqué les cheveux 🙂
    Pareil ils n’ont pas vraiment creusé le sujet et complètement passé sous silence l’impact environnemental comme tu le dis. Mais au moins ils ont essayé 🙂 Le reportage qui était passé sur les gels douches sur la même chaine il y a plusieurs mois était beaucoup plus poussé (forcément car plus long) http://www.youtube.com/watch?v=RkTzofz0Rys
    En tous cas tu as assuré 🙂

  13. Hellow je suis ravie de ne pas être la seule qui sois en no poo, j’utilise le shikakai et le reetha avec de le poudre de racine de guimauve ou autres poudres ayurvédiques pour soigner le cuir chevelu, fini les grosses pellicules, les racines grasses! mes cheveux sont doux, brillants, aériens et tout cela sans aucun shampoing!

  14. Gael dit :

    J’ai été atterrée par cette chronique… Comme d’hab à la télé, on aborde le sujet mais pas trop, on n’explique pas grand chose, et surtout on laisse le spectateur croire qu’au final, c’est pas trop grave, c’est un expert qui le dit! En fait on veut faire peur, montrer que la solution pourtant simple est juste compliquée et hyper chronophage, et comme ça conforter le consommateur ds ses habitudes. Oui c mal, mais c’est bon le mal non??? Bien contente de ne pas regarder la télé, et c’est triste que la 5 diffuse des trucs autant survolés. J’en suis à 7mois sans shampoing, j’ai tenté plusieurs produits ac plus ou moins de succès, et j’ai bien l’intention de continuer! J’ai mm converti mon chéri. Pr info c’est intéressant de pratiquer un drainage hepatique, ça aide à éliminer tous les toxiques accumulés dans le corps depuis la naissance, ds ceux des cosmetiques (méthode Moritz).

    • Je vois que je n’étais pas la seule à me sentir frustrée par rapport à la manière dont le sujet a été abordé… Concernant ton dernier point, je lis justement en ce moment TOXIN TOXOUT, dans lequel on parle des différentes méthodes qui existent pour se désintoxiquer et éliminer tous ces produits chimiques ingérés par voie orale, respiratoire ou cutanée… Heureusement c’est possible mais toutes les méthodes ne sont pas accessibles.

    • Gael dit :

      (* même ceux des cosmétiques, ahhh le prédictif^^)

      Je ne connais pas Toxin Toxout, ça a l’air pas mal, tu l’as trouvé en français ou il n’y a qu’en anglais?

      J’ai fait il y a qq semaines la méthode Moritz, ça ne coûte pas très cher (17€ pour 6L de jus de pomme bio, 2 sachets de sulfate de magnésium en pharmacie, 2 pamplemousses et 3 oranges, une peu d’huile d’olive, le bio n’étant pas obligatoire, mais bon, si l’idée c’est de se détoxiquer… et je précise que je n’ai pas de revenus). Il faut juste avoir 1 ou 2 jours tranquilles à la maison pour effectuer le drainage sans stress. Ce n’est pas douloureux du tout, et pour un 1er essai je suis satisfaite du résultat. J’en referai un dans quelques semaines, car je pense que je n’ai fait qu’amorcer le processus. J’ai été étonnée du drainage des toxiques à proprement parler, ça a duré plus lgtps chez moi que ce que j’avais pu lire comme témoignages.

      Les infos ici http://www.unetoutezen.com/drainer-drainage-le-foie/ et il y en a un autre, je vais le retrouver…

    • Je lis TOXIN TOXOUT en anglais… malheureusement il ne semble pas exister de traduction en français. Si j’ai le courage de le relire, j’en parlerai sur le blog (mais il va falloir patienter un bon moment!). Merci pour les détails concernant la méthode Moritz, je vais regarder ça de plus près… Mais je ne supporte pas du tout les agrumes (que ce soit la vue, l’odeur ou le goût!) donc j’avoue que je ne risque pas d’essayer! Mais c’est bon de savoir qu’il existe des méthodes plus accessibles pour se « désintoxiquer ». Si tu en connais d’autres, ça m’intéresse 🙂

    • Gael dit :

      Pour les agrumes c’est surtout pour la préparation du soir le 6e jour, en fait ça donne un peu le goût d’une vinaigrette à l’orange, mais sincèrement c’est très bien passé (au pire tu peux te boucher le nez, c’est ce que j’ai fait parce que j’avais peur que ça soit un peu dégueu lol). Le lendemain j’ai fait les oranges restantes, mais tu peux reprendre à la place du jus de pomme. Concernant les autres méthodes de drainage je suis loin d’être une experte, mais axer son alimentation sur du cru bio, les infusions et limiter tout ce qui est protéines animales, graisses et sucres industriels est déjà une très bonne chose, que ce soit ponctuellement en cure ou de façon plus générale. Pratiquer le jeûn semble intéressant aussi, mais de façon plus modérée si on n’est pas habitué. En pratiquant un peu de sport (ou de marche au minimum 40min), en buvant minimum 1.5L d’eau par jour ( de préférence ac peu de sodium et un peu plus de magnésium et calcium que la moyenne, sauf contre-indications) et en favorisant les pauses (type méditation, sans forcément que ça dure 20 min), ça allège déjà pas mal le foie et tout le système nerveux. Ca permet de libérer les émonctoires, et donc d’avoir une plus belle peau, des cheveux moins gras et des inflammations (aussi bien cutanées qu’internes) moins importantes. Si on cuisine, il est très intéressant (nécessaire en fait j’ai envie de dire!) de troquer son sucre blanc contre du blond ou du complet bio, et d’utiliser des alternatives végétales (perso je sens vraiment la différence qd ça m’arrive de manger des gâteaux industriels, tout de suite il m’en faut d’autres, je ressens le besoin de me goinfrer alors qu’avec des gâteaux maison, je m’arrête rapidement. Pareil pour le fromage, je suis une addiiiiiiiict, bah ça va mieux quand j’arrête – surtout qu’il a fallu que je me calme vraiment vu que je ne supporte plus le lait de vache – du coup je vais me lancer dans le fromage végétal maison >>> plusieurs études sorties récemment parlent du phénomène d’addiction qui s’opère ac l’ingestion progressive de sucre blanc et de caséine, et donc des répercussion en terme de santé publique – d’où l’idée de ne pas refiler du lait de vache industrialisé à son bébé si on n’allaite pas!!!). Trop de gens pensent à tort que tout ça est inacessible, et/ou n’osent pas se lancer, c’est dommage! On n’est pas obligés de tout aimer non plus… nous on a testé une sorte de seitan, même en se forçant on en a laissé dans les assiettes, pourtant on ne supporte pas de jeter! Il faut tester, comprendre qu’on a le droit d’avoir mal fait les choses jusqu’ici et qu’il n’est pas (encore) trop tard pour changer ses habitudes. Enfin bon, je digresse XD

    • Merci pour tous ces détails Gaël. Je pense déjà avoir une alimentation me permettant de limiter l’ingestion de toxines: bio, sans viandes ni presqu’aucun produit d’animaux, pas de graisses industrielles et encore moins de sucres raffinés- alors c’est déjà ça! Par contre le cru, c’est pas mon truc. J’ai besoin de manger chaud, même en été, et j’ai besoin de manger des féculents. Tout comme on n’est pas obligés de tout aimer comme tu dis, il faut savoir être à l’écoute des besoins de son corps à un moment donné (encore faut-il savoir l’écouter me diras-tu!). J’ai toujours fonctionné comme ça et cela me permet de garder la forme j’en suis convaincue 🙂 Mais c’est vrai, on disgresse… je prépare des articles sur le thème de l’alimentation; ça t’intéressera donc peut-être!

    • Gael dit :

      Oh oui, sûrement! Comme tu le dis, il faut savoir écouter son corps, on est malheureusement tellement conditionnés à croire que s’écouter c’est faire la chochotte… Toute mon enfance on m’a seriné « ohlalaaa, mais t’as toujours mal qq part toi! »… bah oui, et yavait une raison LOL! Par contre qd il s’agit de nanas enceintes, ah bah non, tu comprends, elles c’est pas pareil… mmmhhh, bah si en fait! (par contre pour l’accouchement c’est normal de leur poser une péridurale de force, et de dire que l’accouchement à domicile c’est dangereux hein!!! Logique, quand tu me tiens…). Je suis vraiment contente de tomber sur des blogs comme le tien, je me sens moins seule dans ma démarche et mon mode de réflexion. Je suis loin de tout faire comme je le voudrais (j’ai encore parfois des envies de viande par exemple, mais heureusement c’est devenu rare, contrairement à certaines personnes je n’ai pas pu arrêter d’en consommer en claquant des doigts, même si déjà à l’origine je n’en mangeais pas beaucoup), mais j’y mets de la bonne volonté (vive les noix^^) et je pense que c’est ça la clé. Et être soutenu aussi, même si c’est par un carnassier qui mange de la viande tous les jours au self, au moins le soir il fait l’effort de manger comme moi et a compris pourquoi on le faisait. J’espère que je ne t’ai pas froissée avec mon précédent commentaire, c’était pas histoire de sortir ma science hein, j’ai juste écrit comme je pensais^^

    • Moi non plus si cela peut te rassurer je suis loin d’avoir le quotidien auquel j’aspire; on ne peut tout changer du jour au lendemain si l’on veut prendre de nouvelles habitudes qui puissent s’ancrer dans le temps sans frustrations. Y mettre de la bonne volonté comme tu dis, c’est important, mais il faut aussi faire les choses de plein gré… sinon, un jour ou l’autre la frustration nous rattrapera et on reviendra en arrière. Et en effet, lorsqu’on partage son quotidien avec quelqu’un qui a différentes habitudes et manières de vivre les valeurs qu’on partage, cela peut rajouter des difficultés et des barrières dans son propre cheminement. Là encore, inutile de brusquer; il faut se montrer ouvert et patient des 2 côtés 🙂 J’avoue que je ne vois pas ce qui aurait pu me froisser dans ton commentaire précédent?! Et je me demande aussi comment on en est arrivées là suite à un article sur le no-poo à la base 😉

    • Gael dit :

      (Zut j’ai répondu au comm du dessus par erreur! Tu peux l’effacer!) Il y a certaines persones qui sont vite excédées quand on leur dit des choses qu’elles savent déjà, et comme je n’ai pas lu tous tes articles, je ne savais pas ce qu’il en était. J’ai tendance à tout expliquer quand je commente un post (ou quand je parle tout court en fait XD), parce que trop de lecteurs lisent à l’arrachent, ne comprennent rien, ne font aucun effort de recherche… le post du no-poo d’Antigone par exemple, purée mais même moi je m’arrache les cheveux quand je lis certains comm, alors quand c’est 10fois les mêmes… du coup, je m’étends, et des fois c’est peut être trop lol. Je pense qu’on en est arrivées là parce qu’on a compris que le changement était global 😀 Et parce que le dialogue est facile 😉

    • En effet, les lecteurs qui lisent entre 2 lignes et se permettent de commenter, critiquer, questionner sans avoir fait l’effort de lire un article du début à la fin, c’est frustrant! Heureusement il n’y en a aucun par ici pour le moment 🙂 PS: j’ai effacé l’autre commentaire.

    • Gael dit :

      Merci! (« à l’arrachent » nan mais moi faut que je reprenne mon Beschere*** XD)

  15. rese dit :

    personnellement, c’est savon d’Alep dans la maison (lessive et pour le corps ET cheveux !!!
    d’ailleurs, ces derniers n’ont jamais été aussi beaux depuis que je me les lave avec et ce…. depuis 6+ ans!!! au moins!! et pas pus d’une fois par semaine 😉

  16. Johanna dit :

    Très bon article comme d’habitude! Ne pas toujourd prendre pour argent comptant ce que les ‘experts’ nous conseillent!
    Nombre d’entre eux ont des conflits d’intérêts!! Ou ne se tiennent pas à la page niveau publications scientifiques.

    Je m’en vais de ce pas regarder le replay! 🙂

  17. Johanna dit :

    Reportage assez intéressant, j’aurais aimé que tu parles un peu plus, je trouve que l’impact ecologique est peu abordé, (pourtant il y avait un msg sms interessant qqch comme ‘les produits chimiques versés dans la nature reviennent plus tard dans notre assiette’ les animateurs n’ont pas rebondis) mais il est vrai que c’est ‘grand public’, cela peut au moins éveiller quelques consciences….

    En tout cas, toi et tes cheveux vous êtes magnifiques! 🙂

  18. Agrippine dit :

    ah dommage je n’ai pas vu l’emission.J’aime beaucoup cette emission mais le midi, je suis rarement chez moi..c’est vrai qu’il est difficile de creuser vraiment à fond les sujets car c’est un programme assez court, mais ca reste néanmoins une bonne chose que d’avoir pu en parler là bas !!

  19. coucou!
    bravo à toi pour ce reportage! certes ce n’était pas long et un peu beaucoup trop light (j’ai notamment fais un très grand bond pour les références de « bons » shampoings présentés à la fin…!) mais au moins, tu es apparue et surtout tu as bien réagis avec cet article qui continue le reportage en quelques sortes!
    J’ai partagé ton article et l’émission sur la page FB de la slow cosmétique et sur ma propre page 😉
    bonne journée!

  20. La classe d’être invité dans une émission, c’est dommage que tu n’es pas pu tout dire tout ce que tu voulais mais bon, c’est déjà ça!
    Pour ma part, je commence le no poo dès que je finis mon shampoing solide bio!

  21. Charlotte dit :

    Ah la télé, et son pouvoir de ne jamais informer en profondeur… comme disent les autres commentaires, le no-poo passe à la Tv, c’est déjà ça ! En tout cas, j’espère que ta bonne mine donnera envie aux téléspectateurs de se mettre au Green, le résultat est plutôt convainquant !
    (et je comprends mieux maintenant pourquoi tu étais si occupée ces derniers temps 😉

    • En effet, j’espère que le no-poo éveillera au moins la curiosité des lecteurs sur les alternatives écologiques qui existent dans le domaine des cosmétiques… Il aurait fallu consacrer l’émission entière à ce sujet pour aborder ne serait-ce que les points principaux- pourquoi éviter les shampooings, quelles alternatives utiliser, quelles sont leurs avantages sur la santé/l’environnement/le porte-monnaie… Peut-être qu’on devrait se réunir entre blogueuses Green et créer notre propre émission 😉

  22. Marie dit :

    Bonjour Natasha,
    Tu es rayonnante, une belle ambassadrice du no-poo 🙂
    Ca doit être étrange de passer sur un plateau télé.
    Les temps de parole doivent être assez limités, impossible d’approfondir. Mais comme tu dis en en parlant encore et encore ça fera des petits.
    Pour ma part, je ne pratique pas le no-poo. J’ai essayé mais ça n’a pas été concluant (peut-être à cause du psoriasis?). Je me contente d’un shampoing par semaine et espère enfin trouver un shampoing solide… Mais qui sait, peut-être arriverai-je un jour à passer au no-poo??
    Bises,
    Marie.

    • Bonjour Marie, merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Je stressais un peu au départ à l’idée de passer dans une émission en direct sur un plateau télé mais finalement, l’équipe a tout fait pour nous mettre à l’aise alors j’ai vite oublié les caméras et ça a plutôt bien été (et une petite goutte d’HE de Petit Grain Bigaradier fait des miracles pour destresser!!). Faire un shampooing par semaine c’est déjà bien je trouve; c’est sûr qu’en fonction de nos cheveux, de notre environnement, du temps, il n’est pas toujours évident de trouver la méthode idéale, no-poo ou pas, pour se laver les cheveux… il faut donc s’adapter!

  23. Ah les experts … Rien de telle que l’expérimentation empirique, tes éco-défis nous le montrent brillamment… tout comme ta chevelure rutilante, elle aussi.

  24. Ping : Tout savoir sur les huiles essentielles avec la Compagnie des Sens | Échos verts

  25. Ping : No-poo & water only: 1 an sans shampooing | Échos verts

  26. Ping : Une belle année | Échos verts

  27. Ping : No-poo: méthodes, astuces et ressources | Échos verts

  28. Ping : No-poo: mes 3 premiers mois sans shampooing | Échos verts

  29. Ping : No-poo & water only: 8 mois sans shampooing | Échos verts

  30. Ping : Générations Cobayes : pour se faire du bien sans se faire de mal ! | Échos verts

  31. Bravo a toi c’est en tombant sur un de tes articles que je me suis mis au no poo 🙂 depuis je créé tte mes comestiques et ça fait 7 mois sans shampoing !!!!! 🙂 aujourd’hui g mon propre blog (cosmetinelle) e bientôt un article sur ma venue au no poo ou je ne manquerai pas de dire que c tout blog qui m’y a amené 🙂

  32. Peau Neuve dit :

    Tu as eu énormément de courage de te rendre à une émission de télé ! On m’a proposé d’assister à cette émission mais j’ai peur du monde des médias alors bravo à toi !

  33. Ping : Ma routine capillaire après 2 ans sans shampooing | Échos verts

  34. Ping : Ma routine capillaire après 3 ans sans shampoing | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s