Un an d’éco-défis: le bilan… et après?

Il y a un an, inspirée par Colin Beavan, je décidais à mon tour de faire mon possible pour réduire mon empreinte écologique, non pas en changeant mon mode de vie du jour au lendemain, mais en en examinant l’impact écologique d’une habitude chaque mois et en y trouvant une ou plusieurs alternatives plus saine(s). L’idée était de prendre le temps de comprendre, chercher, étudier et tester différentes solutions avant d’adopter celle(s) qui me convenai(en)t. Ainsi sont nés les éco-défis.

Un nouveau défi chaque mois

Je suis depuis longtemps consciente de toutes les petites choses que je devrais/pourrais changer pour être plus en phase avec mes valeurs et mes aspirations. Mais je pars du principe qu’un changement n’est positif et durable que s’il est effectué en connaissance de cause, par réelle envie et conviction d’une part et seulement s’il s’applique sans désagréments, ni doutes, ni frustrations d’autre part. Au moment où je me lance dans chaque éco-défi, j’ai donc déjà suffisamment lu, réfléchi, comparé, questionné pour être convaincue du bien-fondé des changements à mettre en place. Puis, le mois qui suit me permet de tester une ou plusieurs alternative(s) et de prendre le temps de l’(les) adopter… ou pas. Ce mois de transition me permet d’apprivoiser de nouveaux gestes avec pour but d’en faire de nouvelles habitudes dès les mois suivants et sur le long-terme.

Un an = 12 éco-défis

Depuis juillet 2013, j’ai donc relevé 12 éco-défis différents qui m’ont permis de trouver des réponses à de nombreuses questions, qui en ont soulevé de nouvelles et qui m’ont aidé à trouver divers moyens de me rapprocher du mode de vie sain, éthique, écologique et durable auquel j’aspire. Au bout d’un an d’éco-défis, où en suis-je? Plusieurs semaines, mois, voire un an après m’être organisée pour changer certaines habitudes, explorer diverses alternatives, qu’en est-il de mes engagements? Ai-je réussi à m’y tenir? Ont-ils évolué?

Voici venue l’heure de prendre un pas de recul, faire le bilan de chaque éco-défi et réfléchir à la suite… 

(Pour ceux qui débarquent et veulent en savoir plus sur les tenants et les aboutissants de chaque éco-défi, rendez-vous sur les pages éco-défis 2013 et éco-défis 2014)

Réduire consommation d'eau salle de bains- 1Dans ma salle de bains, l’eau coule moins qu’avant c’est certain et plusieurs habitudes adoptées quelques temps après l’éco-défi, comme le no-poo et des douches moins fréquentes, m’ont permis de continuer à réduire mon débit d’eau. Cependant, je pense que je peux encore faire des efforts, car lorsqu’il fait froid ou simplement quand j’ai besoin d’un peu de réconfort, j’avoue avoir du mal à fermer le robinet… En outre, j’aimerais m’organiser pour récupérer l’eau froide qui s’écoule pour rien en attendant que la température soit convenable pour la douche.

Bannir sacs plastique- 2Si je devais parier sur la disparition d’un objet non-écologique dans notre quotidien d’ici le siècle prochain, ce serait le sac plastique. Non seulement il est ultra simple d’adopter des alternatives pour s’en débarrasser, mais en plus, plusieurs pays/régions/magasins l’ont officiellement banni ou le feront prochainement. En France, plus aucun sac en plastique à usage unique ne devrait être distribué à partir du 1er janvier 2016… Quant à moi, j’ai profité de mon déménagement pour laisser derrière moi ceux que j’avais accumulés dans un coin avant l’éco-défi et je compte bien continuer à faire en sorte que les sacs plastique ne passent pas le pas de ma porte!

Se déconnecter-3Parmi les nouvelles habitudes que j’ai adoptées, il en est une qui m’a fait véritablement du bien: celle de me déconnecter 24h par semaine… Les contraintes professionnelles et le développement de ce blog ont fait que cela n’a pas toujours été facile, mais je n’ai que très rarement manqué à mon engagement et ces 24h hebdomadaires que je m’accorde hors-ligne ont de nombreux avantages. Mais je vous en dirai plus à ce sujet dans un prochain billet!

Réduire les déchets salle de bains.4Cet éco-défi m’a non seulement permis de réduire 70% des déchets dans la salle de bains mais il m’a aussi naturellement obligé à adopter des accessoires, une routine et des produits d’hygiène plus simples et plus sains. Dans les mois qui ont suivi mon bilan, j’ai continué de tester d’autres alternatives naturelles et zéro déchet et d’éliminer certains soins et produits. Je vous révèlerai donc prochainement le contenu de ma trousse de toilette qui, on peut le dire, s’est refait une véritable beauté… minimaliste!

No-poo- se laver les cheveux sans shampooing- 5Je dois vous avouer qu’il y a un an, j’étais sur le point de me raser les cheveux. Lasse d’en perdre des masses, de devoir les laver deux fois par semaine, de les voir s’abîmer et s’assécher alors que je n’utilisais ni sèche-cheveux, ni fer à lisser, ni teintures, j’espérais qu’en les rasant ils repousseraient mieux. Finalement, redoutant l’idée d’attirer les regards et d’avoir à expliquer des centaines de fois pourquoi j’avais osé couper mes longs cheveux moches, j’ai décidé d’en faire couper une bonne vingtaine de centimètres. Et moi qui n’allait chez le coiffeur pour couper les pointes qu’une fois par ans, j’avais décidé que dorénavant, j’irais chez le coiffeur tous les 6 mois pour les garder assez courts. Aujourd’hui, grâce au no-poo et au water only j’ai redécouvert la joie d’avoir de longs cheveux en pleine forme sans leur donner trop d’attention. Cela fait plus d’un an que je n’ai pas été chez le coiffeur et je n’ai guère l’intention d’y retourner! Alors il va de soi que le no-poo, le water only et moi, c’est pour la vie!

Cartes 100% récup- 6Pour ceux d’entre nous qui suivent un parcours scolaire “classique”, je dirai que les travaux manuels prennent une place assez importante dans notre quotidien jusqu’à la fin de la maternelle… Puis, très vite, le pinceau est remplacé par le stylo à plume, le bâton de colle par une équerre, la pâte à sel par un cahier d’exercices. Et à moins d’avoir la possibilité de créer, fabriquer, construire chez soi, notre créativité s’exprime entre les limites de critères d’évaluation et de papier millimétré. Cet éco-défi m’a permis de réveiller l’esprit créatif qui sommeillait en moi et non seulement de retrouver le plaisir de créer mais aussi celui de découvrir les joies de la récup. Fini donc les heures passées à flâner dans les papèteries et les dizaines d’euros dépensés dans des cartes couteuses et dont l’originalité ne dépassera jamais celle de mes créations sur mesure pour chaque occasion et chaque être aimé!

Faire le ménage au naturel- 7Faire le ménage n’a jamais été une partie de plaisir… mais les odeurs toxiques en moins rendent la tâche bien moins désagréable!  Et quand je pense à l’argent économisé, aux emballages en moins à jeter/recycler, je regrette de ne pas avoir découvert les vertus nettoyantes du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc, du sel, du citron et de l’huile essentielle d’arbre à thé avant!

Alimentation- 8Pendant plusieurs semaines, j’ai interviewé une quinzaine de personnes de tous âges et de tous horizons pour en savoir plus sur leurs habitudes et leurs croyances autour de l’alimentation et son impact sur la santé, l’environnement et le bien-être animal. J’ai également lu plusieurs ouvrages, articles, écouté des émissions radios, regardé des témoignages, des documentaires. A ce jour, je n’ai toujours pas fait de bilan… non seulement parce qu’un article ne suffirait pas pour refléter la richesse de ces échanges et découvertes et des réflexions qui en découlent, mais aussi parce que je cherche encore la meilleure manière de partager mes trouvailles sur ce blog. Les différentes régimes alimentaires sont un sujet de débat et de discordes et comme je le disais en lançant cet éco-défi, je souhaiterais avant tout ouvrir la porte au dialogue. Il me reste donc encore à trouver le meilleur moyen de le faire.

Emballages plastique alimentairesBien que les sacs plastique soient par endroits en voie de disparition, il n’en est pas de même pour les autres formes d’emballage plastique. Il est des jours où le bannir entièrement de ma cuisine me semble impossible… et l’abondance de ce matériau aussi nocif pour soi que pour la planète dans les rayons alimentaires me désespère parfois. Mais je ne baisse pas les bras et même si je n’ai pas réussi à me débarrasser entièrement des emballages alimentaires en plastique, ma poubelle en contient bien moins qu’avant grâce aux nombreuses alternatives adoptées et au fait que je n’hésite pas à renoncer à la consommation d’un produit emballé sous plastique lorsque je peux facilement m’en passer.

Additifs alimentaires- 10De même que le plastique, les additifs alimentaires sont un peu partout… à partir du moment où l’on achète un aliment préparé ou que l’on mange au restaurant ou sur le pouce, l’on consomme certainement, souvent à notre insu, un bon nombre de conservateurs, de colorants et j’en passe. Bien qu’il soit facile de les éviter lorsqu’on mange chez soi et cuisine 100% maison, peut-on vraiment les éviter complètement à l’extérieur? A moins de demander à ses amis de s’assurer de ne pas utiliser d’ingrédients bourrés d’additifs quand ils vous invitent à diner et de ne manger que dans des restaurants qui garantissent que tout est 100% fait maison, je ne pense pas… Quoi qu’il en soit, il est très facile de les éviter chez soi comme le prouveront certains de mes prochains articles…

Nature- 11Lester B. Pearson, ancien premier ministre canadien et fondateur du lycée international où j’ai été élève puis prof, partait du principe suivant: « How can there be peace without people understanding each other; and how can this be if they don’t know each other? » (Comment peut-il y avoir la paix si les gens ne se comprennent pas et comment peuvent-ils se comprendre s’ils ne se connaissent pas?). Je pense que cette idée s’applique également à notre relation à l’environnement. Ainsi, l’on pourrait se demander: “Comment peut-on préserver l’environnement si l’on ne le comprend pas; et comment peut-on le comprendre si l’on ne le connait pas?”. Même si, pour diverses raisons, je n’ai pas réussi à profiter de la nature quotidiennement depuis la fin de cet éco-défi, j’ai réalisé combien il était important que j’en fasse une priorité, au même titre que dormir et manger… et j’espère qu’un jour, connaître son environnement fera partie des savoirs considérés comme étant essentiels pour le bien-être des êtres humains et de la planète.

Déménager léger- 12Cet éco-défi est le plus récent, et certainement celui qui se mettra en place sur la durée la plus longue. Car même si certains l’ont peut-être déjà fait, je trouverais cela difficile de me débarrasser du superficiel du jour au lendemain. Ce déménagement et cet éco-défi m’ont permis de et m’ont obligé à laisser derrière moi un bon nombre de possessions inutilisées ou superflues… mais je sais que j’ai malgré tout emballé quelques affaires dont je pourrais me passer, mais dont je n’étais certainement pas encore prête à me séparer. En outre, il reste à voir si j’arriverai, comme je le souhaite, à ne pas acquérir de nouvelles possessions dont je n’ai pas réellement besoin. Le fait d’inscrire chacun de mes achats (non-alimentaires!) sur une liste m’oblige à réfléchir à la véritable nécéssité de chaque nouvelle acquisition. Ainsi, je peux vous dire précisément ce que j’ai acheté depuis le 1er juin: deux livres (de cuisine) et une brosse à légume… La cuisine étant ma grande passion, c’est un domaine où j’ai encore du mal à minimaliser… Mais je compte bien y travailler… à mon rythme!

Ainsi s’achève le bilan de cette première année remplie d’éco-défis et je suis convaincue que c’est un excellent moyen de verdir son quotidien de manière continue, réfléchie, efficace et durable… De ce fait, j’ai bien l’intention de continuer! Mais pour cela, je souhaiterais d’abord faire appel à vos contributions concernant deux aspects…

Vos idées m’intéressent!

Premièrement, j’aimerais que vous me lanciez des éco-défis! Quels sont les aspects de votre quotidien que vous aimeriez verdir? Quels sont les domaines dans lesquels vous manquez d’information, de motivation, d’idées pour adopter des alternatives plus écologiques? Dites-moi tout et je m’en inspirerai pour les prochains éco-défis!

Peut-être que nous pourrons alors relever ces éco-défis ensemble… c’était d’ailleurs mon idée dès le départ. À chaque nouvel éco-défi, je proposais aux lecteurs qui le souhaitaient de me “suivre” et de me faire part de leurs impressions, difficultés, astuces pour que je puisse les inclure dans le bilan le mois suivant… J’avais espéré que cela nous permettrait d’échanger, de s’entraider et de se motiver davantage. Néanmoins, n’ayant reçu aucun retour, j’ai cessé de lancer mes invitations qui ne semblaient alors motiver personne. Cela dit, vous étiez alors très peu nombreux à me lire…

Ceci me mène donc à ma deuxième requête. J’aimerais savoir qui d’entre vous aimerait partager davantage autour de chaque éco-défi? J’aimerais également savoir si laisser des commentaires en dessous de l’article pour partager vos astuces et impressions vous convient? Préfèreriez-vous un autre espace d’échange plus interactif? Si oui, quelles sont vos idées? La page Facebook du blog? La page Facebook de mon profil personnel? Autres?

Ce blog ne conservera de l’intérêt et de la valeur à mes yeux que s’il VOUS apporte aussi quelque chose… alors à vous de me dire ce que vous aimeriez y trouver pour qu’on puisse, ensemble, parsemer le monde de graines vertes!

J’attends donc impatiemment vos suggestions et je vous dis à très vite pour l’éco-défi du mois de juillet!

❀Laisser un commentaire❀

Cet article, publié dans Éco-défis, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

67 commentaires pour Un an d’éco-défis: le bilan… et après?

  1. Bulle dit :

    Coucou !
    Beau bilan, et bravo pour tous ces changements que tu as mis en place ! J’essaye d’en faire autant.
    Pour ma part, j’avais pour idée de lancer des défis un peu dans le genre des tiens à la rentrée : un article info et un bilan à la fin du mois. Etant donné mes centres d’intérêts, je pensais reprendre quelques une de tes idées (si tu m’y autorise). J’avais pensé que créer un groupe facebook puvait êter une bonne plate-forme d’échange.
    Je trouve que l’information, comme tu le fais, est importante, d’où la nécessité de s’être renseigné avant de se lancer un défi.
    Concernant les idées d’éco-défi que tu pourrais lancer, plusieurs choses me viennent à l’esprit :
    – se soigner au naturel pour les petits maux du quotidien (idéal pour l’automne, non ?)
    – des éco-idées pour le bureau/la fac (consommation du matériel de bureau)
    Voilà, si autre chose me vient, je te ferai signe 🙂
    A bientôt !

    • Coucou Marie! Merci pour tes très bonnes idées! J’avais bien pensé aux articles au sujet des soins naturels pour soigner les « petits maux du quotidien » comme tu le dis mais étant très très rarement malade ces dernières années, je n’ai pas eu l’occasion de tester quoi que ce soit… Mais c’est certain que si j’ai besoin de me soigner, je ferai appel à des remèdes naturels et que je partagerai volontiers mes trouvailles ici! Quant aux idées pour un bureau écolo, c’est prévu 😉 Bien évidemment, tu peux reprendre « mes idées » pour tes prochains articles; on a tous différentes manières d’écrire et de faire alors cela ne peut qu’enrichir la toile de nouvelles idées vertes et de nouvelles perspectives! Hâte de découvrir tes astuces. À bientôt!

  2. Audrey dit :

    J’adore ton blog. Je suis entrain de réduire mes produits de beauté à l’essentiel. Je choisis maintenant des produits naturel comme du miel à la place du gloss.

    • Coucou Audrey! Contente de savoir que ce blog te plaît 🙂 Le fait de passer aux soins naturels et de n’utiliser que l’essentiel a vraiment simplifié ma routine toilette/hygiène/beauté et maintenant que je sais ce que contiennent les produits classiques et que je comprends mieux leur impact sur la santé et l’environnement cela me fait peur de voir combien de gens les utilisent encore! Mais dis-moi, du miel à la place du gloss, ça ne colle pas trop?!

    • Audrey dit :

      Le miel colle légèrement comme le gloss. Je ne trouve pas de grande différence. Il faut que le meil ne soit ni gros liquide ni trop compacte. Pour cela il faut retourner le pot et voir les bulles d’airs remonter doucement. J’ai trouvé cette idée sur le blog : http://www.pinupbio.com/.

  3. Juju dit :

    Hello Natasha,
    Personnellement, je chemine au feeling sans me « contraindre » avec des défis mensuels. Mais le résultat se rapproche du tien. Petit à petit, je réduis l’impact environnemental de ma famille.
    Il y a un gros challenge que nous nous sommes fixé il y a un bon moment déjà avec mon mari: ne plus rien acheter dans les grandes surfaces. Au départ, cela nous semblait impossible notamment pour les produits d’entretien, shampoing…mais ça c’était avant. Je me suis mise au no-poo, puis aux produits d’entretien maison, au pain maison, aux lingettes en coton, et j’en passe. Et un jour je me suis rendue compte que nous ne fréquentions quasiment plus les grandes surfaces…
    Il y a autre chose que j’aimerais réussir à faire: ré-utiliser plus les déchets pour des travaux manuels avec ma fille ou des objets utiles pour la maison.
    Enfin, il y a une chose sur laquelle je suis nulle et pour laquelle je ne trouve pas de solution, c’est l’eau. Là où je vis, il est déconseillé de boire de l’eau du robinet et je ne consomme que de l’eau en bouteille…et ça me rend malade de jeter autant de plastique. Alors je suis à la recherche d’un bon système de filtration de l’eau du robinet. Voilà, je t’ai fait part de mes petits défis personnels…en tous cas, j’aime beaucoup te lire! À bientôt!

    • Coucou Juju! C’est vrai que le fait de ne plus faire ses courses en grande surface permet de découvrir d’autres manières de consommer et d’adopter naturellement des alternatives bien plus simples, bien plus saines et bien moins couteuses sur le long-terme. Et cela permet de découvrir plein de nouvelles choses je trouve, surtout au niveau de l’alimentation! J’ignorais qu’il existait des endroits en dehors de certains pays d’Asie et d’Afrique où l’on ne pouvait boire l’eau du robinet… Je comprends bien ton désarroi face au nombre de bouteilles en plastique que tu dois acheter/recycler. J’espère que tu finiras par trouver un système de filtration efficace et peu contraignant. J’aime également ton idée de réutiliser certains déchets pour faire des travaux manuels; rien qu’avec les rouleaux de papier toilette on peut faire pas mal de choses je trouve! Connais-tu le blog S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée? Je pense que tu pourrais y trouver plein de bonnes idées 🙂

  4. Juju dit :

    J’oubliais…je suis devenue vegetalienne avec pour principale motivation de préserver l’environnement…et ça c’est grâce à toutes les blogueuses dont tu fais parti…mais surtout grâce à Ophélie (Antigonne xxi).

    • J’admire ceux qui comme toi ont réussi à passer au végétalisme… Personnellement, je cuisine végétalien 99% du temps mais je n’arrive pas encore à imposer ce choix lorsque je ne suis pas chez moi ou ce n’est pas moi qui cuisine donc il m’arrive encore de consommer des produits laitiers et des oeufs, surtout en voyage 😦

  5. Johanna dit :

    Bonjour !!

    Les échos défis m’intéressent vraiment, je n’avais pas participé/ laissé mes impressions parce que je ne te lis que depuis peu, mais tes préoccupations autour du mode de vie occidental sont aussi mes préoccupations, et je me rends compte sue cette année j’ai aussi réalisé mes petits défis à moi!!! 🙂

    Salle de bain: plus de savon ni de shampoing ni de masque ni d’apres shampoing ni de lessive, QUE du savon de Marseille!!
    Douche raccourcie (ou petite toilette) et ‘shampoing’ 1fois par semaine seulement.
    Plus de serviettes hygiéniques mais une cup.

    Cuisine: beaucoup plus de vrac et dans le nouvel appart (on déménage bientôt): des bocaux pour stocker!
    Viande 1 ou 2 fois par semaine et diminution du fromage…. unique produit laitier consommé et mon péché mignon….

    Chambre: tri ENOOOORME des vêtements, j’ai donné.

    Et enfin, last but not least…. expliquer mes choix et convaincre par l’exemple ma moitié !

    Ensuite, pour communiquer, je préfère les commentaires du blog!! C’est très simple de lire -ou pas- les autres commentaires, de se répondre, et on peut cocher la case ‘être prévenu des réponses’ parfait pour moi!!!!! 🙂

    A bientôt!

    • Coucou Johanna! Je vois que tu avances bien dans ton cheminement vers un mode de vie plus vert 🙂 Moi j’ai encore un peu de mal à parler de certains de mes choix ouvertement autour de moi et l’idée d’essayer de convaincre qui que ce soit (même ma moitié) à les suivre me mets plutôt mal à l’aise je dois l’avouer. Par contre, je me fais toujours un plaisir d’expliquer mes choix et mes motivations quand on me pose des questions et j’ose espérer qu’en me voyant faire, certains se sentiront naturellement inspirés. Bon courage à toi pour la suite et bon déménagement- je trouve que c’est vraiment la meilleure opportunité de laisser le superflu et les mauvaises habitudes derrière soi et de redémarrer avec l’essentiel et sur des bases plus vertes 🙂

  6. Planet Addict dit :

    Coucou Natasha!

    Tout d’abord, BRAVO pour tous ces éco-défis!! Chaque mois, je me disais, « mais qu’est-ce qu’elle va bien pouvoir faire ce mois-ci? » et à chaque fois, tu te relances un défi intéressant! Moi je suis 100% pour te suivre dans tes défis (d’ailleurs, je dois rattraper mon retard !) 🙂
    Pour les suggestions, peut-être quelque chose sur la lessive, l’hygiène du corps au naturel, les transports, hum les vêtements? Attends, je vais pas tarder à lire no impact man, je suis sûre que je vais trouver de l’inspiration !!

    Bises,

    Emma

    • Merci beaucoup Emma! Contente de savoir que mes éco-défis te plaisent autant! Merci aussi pour tes idées: elles font justement toutes partie des articles prévus dans les semaines à venir donc c’est bon de savoir que ces thèmes t’intéressent 😉 Et n’hésite pas à m’en envoyer d’autres une fois que tu auras terminé No Impact Man! À bientôt!

  7. perce2neige dit :

    Bonjour ! Oui, j’aimerais participer aux éco-défis dans la mesure du possible avec toute une gang. Ça pourrait être très amusant de partager sur ce blog nos impressions et nos difficultés à réaliser tel ou tel défi. « Parsemer le monde de graines vertes » … tellement bien dit ! 😉

  8. Pendant mon année 2013 de défis hebdomadaires écolo-éconos : http://ladilafeandco.overblog.com/2014/01/bilan-d-un-an-de-d%C3%A9fis-%C3%A9colo-%C3%A9cono.html
    J’ai adopté une technique pour récupérer l’eau de « chauffe » à l’aide d’un seau que je positionne sous le robinet de la baignoire ou sous la pomme de douche et ça fonctionne super bien (environ 5 seaux par semaine!) : http://ladilafeandco.overblog.com/d%C3%A9fi-de-la-semaine-n-32-utiliser-du-bicarbonate-de-soude-en-d%C3%A9odorant
    Bonne continuation et à bientôt !
    Ladilafé & co

  9. valea123 dit :

    Je découvre ce blog et c’est très inspirant. Vous parlez beaucoup de ce qui tourne autour de l’alimentation, contenant, additif etc…mais est-ce que vous recyclez les déchets alimentaires?Je ne sais pas si vous êtes en maison ou appartement mais ça peut être une piste, peut- être le faites vous déjà……

    • Bonjour et bienvenue sur Échos verts! J’ai la chance d’habiter depuis plusieurs années dans des endroits/pays ou le compost est roi donc les déchets alimentaires non-comestibles sont automatiquement compostés 🙂 Mais peut-être que je pourrais en effet proposer un article sur le BA-B.A. du compostage en maison/en appartement.

  10. Marie dit :

    Bonjour bonjour,
    J’ai beaucoup aimé cet article. Je suis la même démarche que toi. Le plus étonnant c’est qu’il y a encore 1 an je ne m’intéressais pas du tout à l’écologie, au bio (bien que consciente qu’on nous fait avaler n’importe quoi)… Et puis j’ai été arrêtée assez tôt lors de ma grossesse, j’ai eu envie de m’informer (inconsciemment je devais être prête à changer), j’ai lu Le Guide Antitoxique du Dr Chevalier, on s’est mis au bio (sans augmenter le budget), avec + de fait-maison, etc… mais du jour au lendemain. (en Septembre 2013)
    Puis, en fin de grossesse : grosse envie de désencombrement, je relis Dominique Loreau. Je commence à désencombrer mais doucement avec le bidon et les problèmes de dos.
    En février, ma fille née, je décide de lire Zero Déchet. Le style de vie me plait bien. Je dévore consciencieusement le bouquin, j’adore. Je réalise notre impact et je trouve ça Indécent ! Comment peut-on se permettre de laisser une telle trace négative? Indécent, irresponsable.
    Bref, nous adoptons le mode de vie zéro déchet (enfin surtout moi mais c’est moi qui gère les courses et les menus), il nous reste encore des améliorations mais en peu de temps le volume de nos poubelles a conséquemment diminué. Finalement c’est assez simple de changer certaines habitudes, il suffit de petits efforts (mouchoirs en tissu, coupe menstruelle, achats en vrac, économies d’énergie…).
    Bref, je viens d’écrire un roman là; on va dire que ça rattrape les commentaires que je ne prends pas le temps d’écrire. Ton blog est super, j’adhère à ta démarche. Tu as raison d’y aller petit à petit, tu es sûre que ça tienne dans la durée et que tes choix soient cohérents. Perso, je suis un peu plus brutale dans mes changements, il faut que je m’imprègne totalement de ce mode de vie sinon j’ai tendance à revenir en arrière. C’est un peu tout ou rien.
    Concernant les réseaux sociaux afin d’échanger, je suis une grande adepte (accroc?) d’Instagram. C’est fluide, rapide. J’y ai rencontré des adeptes du zéro déchet, ça permet d’échanger des astuces, des idées de menus zéro déchet et de saison et de se sentir moins seul (dans mon entourage, presque personne ne s’intéresse au bio et encore moins à la réduction des déchets). C’est même via ce réseau que Béa Johnson m’a appris qu’elle faisait une conférence à Rennes, ce qui m’a permis de la rencontrer brièvement. Mon Insta : mimi.lolo.lala
    Je ne reviens pas de tout ce que je viens d’écrire. Je crois qu’il faut que je me décide à publier un article sur le sujet.
    Bises,
    Marie.

    • Coucou Marie! Merci d’avoir pris le temps de partager ton cheminement vers le bio, le fait-maison, le minimalisme, le zéro déchet… quelle évolution dans ton mode de vie en quelques mois à peine (avec un bébé en plus!)! Comme quoi, quand les gens disent « Je n’ai pas le temps », c’est vraiment une fausse excuse… Je n’ai pas de compte Instagram et pour être honnête j’aimerais éviter d’ajouter un nouveau réseau social à ma liste car je passe déjà trop de temps à gérer Facebook, Hellocoton et Twitter à mon goût. Mais il semble en effet que ce soit un réseau de partage intéressant, surtout s’il t’a permis de rencontrer Béa Johnson, alors je garde ton idée en tête! J’espère en tous cas que tu écriras un (voir plus) article pour raconter tout ça sur ton blog que je suis avec plaisir 🙂 A bientôt!

  11. très bel article, plein de propositions à essayer. Merci

    je l’ai mis sur ma page FB http://www.facebook.com/petitsacaidees

  12. christine dit :

    Pour changer une habitude il faut à peu près trois semaines, après il faut de la détermination pour ne pas retomber dans les vieilles habitudes. Notre comportement est souvent liée au ‘manque de temps’ ce qui fait que nous allons au plus rapide: donc la plupart des comportements reste anti-écologique.alors je te propose un écho défi: avec comme thème général ‘prendre le temps de ;’!!!!! un peu comme un mode d’emploi!!!!

    • Bonjour Christine! Ta suggestion tombe à pic car je contemplais justement l’idée de créer une nouvelle catégorie d’articles autour des « contraintes »/ »barrières » à surpasser pour être ouvert et prêt au changement… Affaire à suivre donc!

  13. Chloé dit :

    Pas l’habitude de laisser un commentaire pourtant je lis assidument le blog, et je sais que ce sont les commentaires qui font « vivre » le blog alors cette fois je me lance. J’adore le concept d’éco-défi, c’est très motivant et stimulant, je suis prête à suivre ces défis avec vous. Après pour les retours, les solutions proposées me conviennent toutes (blog, facebook…). Je suis contente que vous poursuiviez ces éco-défis, après pour les idées il va falloir réfléchir ;-))

  14. Fanny dit :

    Je réduis un peu plus chaque année. J’explique tout ça aussi sur mon blog « sereconnecter.org » dans mes articles sur le déménagement, le tri, la réduction des déchets et le chemin vers le  »no plastic ».

  15. lilietbibi dit :

    J’aime beaucoup lire tes défis, je trouve ça inspirant pour moi. Je suis en tout cas partante pour te suivre dans la mesure de mon temps disponible car avec la reprise du boulot, mes deux petits loups, mon blog et ceux que je lis, plus accessoirement mes loisirs, ça n’est pas toujours simple …

    • Coucou! T’inquiète, je n’irai pas vérifier qui s’investit dans les éco-défis et à quel degré 😉 Je voulais juste savoir si certains étaient intéressés pour partager de temps en temps leurs astuces de manière à ce que je puisse en parler dans les bilans. Après, à chacun(e) de m’en faire part si/quand ça l’inspire 🙂 Bon courage pour tout! A bientôt!

  16. ducotedechezcyan dit :

    Bravo pour tous ces défis relevés et pour les résultats obtenus 😉

  17. Merle dit :

    Je découvre votre blog que je trouve vraiment super. Depuis quelques temps, je m’intéresse à cette façon de voir les choses, mais je ne me suis pas encore lancée. Avoir des petites astuces comme ça et voir comment d’autres font me donne envie d’essayer à mon tour.
    Bon courage pour la suite et à très vite !

    • Bienvenue sur Échos verts 🙂 Cela me fait vraiment plaisir de savoir que les astuces partagées ici vous donnent envie d’en essayer certaines! J’espère que vous oserez vous lancer… l’important est d’y aller à son rythme 🙂 Bon courage à vous également!

    • Merle dit :

      Je me permets de rajouter une petite chose. J’ai appris par une connaissance qui travaille dans tout ce qui touche au fosse septique. Il m’expliquait que la nouveauté dans le PQ, avec le carton à la fin qui peut se mettre dans les toilettes, ça ne fonctionne pas du tout. Au contraire même, bien souvent de ce qu’il a constaté en allant chez les gens, ça bloque les conduites…
      Donc mieux vaut les garder de côté (déjà ya plein d’idées sur les blogs pour les réutiliser), ou alors les faire entrer les uns dans les autres et ensuite les jeter dans les ordures recyclables.

    • Merci pour cette info et ces astuces Merle! J’avoue que j’ignorais complètement l’existence de rouleaux de papier toilette à jeter dans la fosse septique!

  18. Beau bilan Natasha,j’attends avec impatience tes prochaines expérimentations et découvertes !

  19. Juliette dit :

    Bonjour !
    J’applique plein de petites choses au quotidien, sans forcément en faire la liste. Lire tes éco-défis déjà accomplis me permet de faire le point, de voir ce qu’il y a à améliorer (ou de me féliciter… 🙂 ). J’espère donc que tu vas continuer, c’est très stimulant ! Et je suis tout à fait prête à relever les éco-défis que tu proposeras !!! En ce qui me concerne, je rejoins ce qui a été dit dans les commentaires : j’aimerais mettre en place un bac à compost au fond de mon minuscule jardin, afin de continuer à réduire mes déchets. Bonne journée 🙂

    • Bonjour Juliette! Je suis contente de savoir que ces éco-défis te plaisent et je note ton envie d’en savoir plus sur le compostage. En attendant, si tu ne l’as pas encore lu, voici un article dans lequel je parle du compostage collectif. À bientôt!

  20. Il y a plusieurs choses que je fais au jour le jour mais pas tout, et ça me donne plein d’idées merci beaucoup! 🙂 J’aime beaucoup celle de récupérer l’eau froide qui coule pour rien sous la douche (ou ailleurs), je vais y réfléchir…. Ça n’est peut-être pas très pratique mais j’ai pensé à un seau? (Mouais, se balader de la cuisine à la SDB avec un seau ça donne pas très très envie, certes….) Dans la même idée je récupère souvent l’eau bouillante de mes légumes pour faire tremper mes casseroles sales, ça m’évite de faire couler de l’eau chaude quand j’en ai juste à côté ou quand je m’apprête à en avoir. Pour la douche, sinon, je pense que la meilleure solution reste le lavabo, il y a beaucoup de réfractaires mais ça n’est pas moins propre que la douche et c’est beaucoup plus écolo! 🙂

    • Bonjour! En effet, il y a tout plein d’astuces simples pour éviter de gaspiller l’eau que ce soit dans la cuisine ou la salle de bains et je pensais justement utiliser un seau pour récupérer l’eau froide de la douche 🙂

  21. Rachel dit :

    Bonjour bonjour !

    Je sais, j’ai un peu tardé à répondre à cet article… je saturais un peu d’être devant un écran ! Besoin d’une pause !
    Donc, me voici aujourd’hui, toute disposée à donner mon point de vue !!!

    Participer aux éco-défis ?
    J’ai presque failli commencer pour les 30×30 jours dehors !!! Ça avait même plutôt bien débuté ! Balades, jardinage… mais voilà que le temps (du ciel) c’est ligué avec le temps (de ma montre) et plus rien n’a été comme je voulais ! Frustration, car je croyais vraiment être capable de relever ce défi-là !

    Des idées d’éco-défis ?
    Pourquoi pas quelque chose qui touche l’intime : protections (préservatifs…) & contraceptions (parait qu’il vaut mieux en éviter certaines, rapport au hormones qui sont dedans), serviettes lavables (j’ai vu plein de tests, je n’arrive pas à me faire une opinion) & coupes menstruelles (j’en ai essayé une, j’arrive pas à me sentir à l’aise avec, du coup je ne l’utilise pas 😦 ), gadgets coquins (euh, je m’éloigne là, pardon 😉 !).
    Et sinon, je pensais aux « pique-nique » des repas au boulot. Je n’arrive pas à trouver de solution. Je sais que le plus simple serait de cuisiner la veille. Mais je n’en ai pas le courage, ni la motivation. Du coup, j’achète de vilains sandwiches, des pâtes-box, des parts de pizzas, des salades composées… dans de vilains emballages pas top du tout ! Une solution (à part celle de cuisiner la veille 😉 ) ?

    Bon alors, concernant « la forme » que prennent ces articles, j’aime beaucoup le côté « article » dans un blog suivi des commentaires. Si je veux relire un article un peu ancien, je trouve ça pratique et facile de le trouver, et je peux voir s’il y a de nouveaux commentaires. Et j’aime beaucoup les « petits plus » partagés sur facebook ! C’est comme un bonus !!!! Et comme j’ai vraiment mis plusieurs jours avant d’écrire ce message, je peux dire aussi que j’aime la nouvelle page facebook pour suivre et partager les défis. A voir comment cela évolue dans le temps pour en dire plus sur cette page !!!!

    Voilà, j’ai répondu à cet article, car ce blog m’apporte vraiment des astuces, des partages, des infos, des valeurs, du lien, des sentiments… et la liste n’est pas exhaustive !

    A très bientôt sur le net !

    PS : Il est vraiment très agréable de lire un blog sans fautes d’orthographe. Je ne suis pas une championne d’orthographe, mais j’essaie d’être lisible. Le fait que vos articles soient bien écrit, est très apprécié !!!

    • Bonjour Rachel et merci d’avoir pris le temps de réfléchir à toutes mes questions et de me donner ton avis! Mieux vaut tard que jamais 🙂 Il y a déjà tellement d’articles à propos des protections intimes autant pour les règles que pour les relations sexuelles que je n’avais pas pensé abordé ce sujet ici, mais je pourrais éventuellement parler plus en longueur de la coupe menstruelle et des serviettes lavables (j’avais brièvement abordé le sujet ici). Quant aux déjeuners-piques-niques pour le boulot qui ne demandent ni préparation la veille et permettent d’éviter les emballages et les additifs des aliments préparés… là tu me poses une colle!!! Mais si je proposais des options déjeuner maison hyper-simples et rapides à préparer la veille…? Contente de savoir que tu apprécies les petits plus partagés sur Facebook. Reste à voir en effet si la page Facebook des éco-défis prend vie… mais cela ne tient qu’aux lecteurs 😉 Heureuse également de savoir que mes trop nombreuses relectures pour peaufiner le contenu de mes articles soient appréciées 🙂

    • Rachel dit :

      Bonsoir Natasha,
      Merci à vous de prendre le temps de répondre à tous les messages. C’est tellement… convivial !
      Vous voilà maintenant avec plein de nouvelles idées d’éco-défis !
      Je souhaite longue vie à ce blog et ces échanges qui permettent à chacun d’avancer à son rythme, trouver des astuces et une oreille (un œil ?) pour partager ses doutes et ses victoires !
      Voilà, j’avais juste envie de vous faire part de mon plaisir à vous lire, vous et tous ceux qui vous suivent !!!
      A bientôt !

    • Merci de prendre le temps de me dire tout ça Rachel, ça me fait vraiment très, très plaisir (et vous pouvez me tutoyer :-)).

  22. mido1w dit :

    Merci pour cet article bilan.
    Je suis ce blog depuis plus de 6mois mais j’ai lu tous tes éco-défis.
    Concernant tes requêtes, j’aimerais te suggérer/te questionner sur cet éco-défi que je trouve particulièrement difficile: comment être plus vert au boulot?
    Imprimer moins et réutiliser les vieilles feuilles imprimées comme brouillon:ok mais après?
    Je reprend aussi la proposition de Bulle: se soigner au naturel pourrais être bien interessant pour dévouvrir des recettes de grand-mères pourquoi pas.

    Pour ta 2e requête l’espace commentaire me va bien.
    Bravo et bonne continuation

  23. Bonjour Natasha ! J’aime beaucoup les défis que tu t’es lancés et aussi la manière dont tu présentes les choses, toujours claire, précise, tu réponds à toutes les questions que l’on peut se poser. Concernant les défis j’en propose aussi sur mon blog tous les mois (pas durant l’été mais je reprends en septembre car je publie déjà deux articles par semaine qui est mon défi de l’été ^^).
    Sur mon blog je propose trois défis tous les mois sur plusieurs thèmes (écologique, solidaire, beauté, recyclage), l’idée que je te propose serait la suivant : pourquoi pas faire des défis en commun avec ton blog et mon blog et de partager nos expériences respectives. Dans cette même lignée il y a le blog ladilafeandco.overblog.com qui se lance pas des défis écolos chaque semaine, c’est d’ailleurs elle qui m’a donné envie de me lancer dans des défis écolos.
    Voilà voilà, continue en tout cas car j’aime beaucoup ce que tu proposes 🙂

    • Bonjour Samia! Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et de me faire partager tes idées! Je suis en effet tes défis et ceux de ladilafeandco et suis admirative que vous arriviez à relever plusieurs défis par mois! Moi j’avoue que je préfère en rester à un éco-défi par mois car entre les recherches d’infos, d’idées, d’alternatives j’arrive à peine à m’en sortir… je dois être bien moins efficace que vous autant dans mes recherches que ma rédaction d’articles! Mais je suis toujours partante pour collaborer alors si tu as une idée de défi précise qui pourrait nous intéresser toutes les deux, n’hésite pas à m’envoyer un email 😉 En attendant, bon courage pour ton défi de l’été!

  24. altgaby dit :

    Bonjour,

    J’avais laissé un commentaire sur le no-poo il y a quelques temps et ta consommation d’eau. Comme beaucoup, je lis sans commenter, alors qu’un blog se nourrit de commentaires 🙂 .
    J’ai lu avec plaisir tes écos-défis, comme une autre lectrice, cela me permettait de me rappeler à quel niveau j’en étais.
    Comme toi, je pars du principe que désormais « ça part de moi » et j’espère inspirer et non convaincre. D’ailleurs j’ai lu sur un blog anglophone pas plus tard que ce jour « ne cherchez pas à convaincre mais partagez » (sur le minimalisme).
    Pour ma part, j’essaie de faire une sorte de mix du zéro déchets / désencombrements / écolo attitude (celle-ci la plus ancienne 🙂 ) et désormais vers la simplification.
    J’ai bien aimé les « Twelve months without » de « Becoming a minimalist » : chaque mois l’auteur a testé sa vie sans : la télé, le téléphone, le café etc etc. Ces défis peuvent se considérer comme écolos aussi 🙂 .
    Pour ma part, j’ai pensé à me lancer dans « 12 mois avec » (car je me suis dit que si on enlève des choses inutiles on peut mettre plus de temps utile à ). J’ai déjà pensé aux thèmes suivants : avec de la gentillesse / de l’écoute / du dessin / de l’écriture / de la générosité / du lâcher prise etc. Je souhaiterais mettre des actions concrètes derrière ces mots et en faire le bilan chaque mois. à débuter en septembre. Histoire de mesurer concrètement les avantages que procurent la simplification.
    Je continuerai de lire avec plaisir tes éco défis.

    • Bonjour! Merci de prendre le temps de partager tes idées et tes inspirations! J’aime également beaucoup l’idée d’un mois sans ceci ou sans cela car en effet, cela revient à minimaliser ses possessions/sa consommation et donc à réduire son empreinte écologique… et cela permet de réaliser qu’on peut très bien se passer d’un grand nombre de choses au quotidien! J’aime beaucoup ton idée des « 12 mois avec… ». En plus, les thèmes que tu donnes en exemple rejoignent ceux que je compte aborder dans ma nouvelle catégorie sur L’art de vivre! En effet, derrière ces belles idées se cachent des actes concrets et réfléchis qui changent notre manière d’être et donc de faire… J’ai donc hâte de découvrir tes réflexions à ce sujet 🙂

  25. altgaby dit :

    Tu as eu la primeur de mes idées, autant appliquer le concept de partage des idées en commençant par les miennes 🙂 . Côté blog, je suis en mode slow, je ne poste pas vraiment régulièrement 😉 . Rendez-vous en septembre alors. Et nous pourrons croiser nos réflexions 🙂 .

  26. lilwen dit :

    Bonjour Natasha
    Ton blog apporte forcément aux autres, à moi là sur l’instant, donc merci, et forcément un peu plus demain…quand j’en aurais lu davantage.
    A chacun ses expériences, ses convictions et ses choix de vie, Pour autant, il me semble qu’on est tous un peu comme des éponges, sans copier, on s’inspire, pour adapter, créer ce qui nous va bien.

    Pour tout te dire, je suis tombée ce soir sur ton site en recherchant une méthode pour espacer mes shampoings…plus pour une approche santé, soin du cheveu qu’écologique, et je n’y avais pas songé mais c’est vrai que ça génère d’autres avantages en chaîne pour soi et ce monde dans sa globalité, fantastique ! (-eau -produits -plastique – poissons à 2 têtes etc),..
    J’avais lu différents articles sur le no poo et la fécule, mais j’avais besoin de me convaincre encore un peu, donc merci de tes expériences sur le sujet…je persévère dans la méthode.

    J’avoue que ça fait du bien, de voir qu’on est pas seul à afficher de telles démarches Ecologique/economique/biologique/santé/bien-être , tout pour une meilleure et belle vie en fait.

    Dans de telles démarches on est souvent qualifier par certains, loin de ces objectifs, d’un peu « sauvage », de « bizarre »…
    Ben oui ok on est parfois discordant, mais bon Rome ne s’est pas construite en 1 jour on dit ?bosser pour une entreprises du cac 40, mais n’avoir ou refuser tout portable, ne pas avoir de tv, faire ses courses à 99% à la biocoop, faire son potager, son verger, refuser 1 mac do ou resto en prétextant ne pas vouloir s’empoisonner, préférer se balader à la campagne que d’aller faire un bowling, préférer les vacances chez soi plutôt qu’à 1000 kms et +, n’avoir acheter qu’un seul fut et une paire de chaussette en 1 an, depuis bientôt une dizaine d’année… ah oui virer aussi peu à peu à une alimentation à la crudivore, se mettre au yoga, apprendre une langue étrangère à 34 ans, vouloir apprendre un 2nd métier.
    Bref des façons de pensée et de vivre qui ont de quoi décontenancer bcp trop de gens encore malheureusement, y ‘a du chemin et des blogs comme le tiens à faire vivre.

    • Bonjour! Je suis contente que tes recherches pour espacer les shampooings t’aient menées jusqu’à Échos verts 🙂 J’espère que tu y trouveras d’autres astuces utiles… et que tu nous feras partager les tiennes! C’est vrai qu’en dehors du web on peut se sentir un peu isolé des fois en passant pour quelqu’un d’extrême, sauvage ou bizarre comme tu le décris si bien… Mais depuis que j’ai ce blog, je réalise qu’on est nombreux sur la même voie à vouloir partager et échanger nos idées alors c’est à la fois inspirant et motivant 🙂

  27. Guillaume dit :

    Première fois que je m’intéresse à l’écologie, que je cherche à me renseigner et je tombe sur ton blog. Ton article et ce que j’ai trouvé sur le net m’apporte de quoi réfléchir et pourquoi pas agir. C’est des personnes comme toi qui inspirent les autres, je vais voir ce que je peux faire du haut de mes 19 ans. Merci, un long et beau chemin m’attends, à une prochaine fois peut être.
    Guillaume

    • Bienvenue sur Échos verts Guillaume et merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait très plaisir! J’espère que tu continueras de trouver de l’inspiration sur ce blog pour t’aider dans ton cheminement. En tous cas, n’hésite pas à nous faire partager tes expériences en commentaire et je t’invite à rejoindre Le groupe Facebook sur lequel on échange nos astuces autour de chaque éco-défi. À bientôt 🙂

  28. Isabelle dit :

    Bonjour,
    Pour la consommation d’eau dans la maison, j’ai mis des économiseurs de pression (achetés sur le site de la FRAPNA, ce ne sont pas les mêmes pour la cuisine et la salle de bains). Pour récupérer l’eau froide avant que ne vienne l’eau chaude, ma mère a un arrosoir sur le rebord de sa baignoire et arrose ses plantes avec ou lave sa salade et arrose après ses plantes avec.
    Je découvre votre blog et à très bientôt !

  29. Vanessa dit :

    C’est marrant parce qu’il n’y a que sur ton blog que j’ai spontanément envie de mettre des commentaires :3
    Bref, j’adore ton blog et tu as de très bonnes idées sur la manière de faire ta transition écologique. Tu m’inspires beaucoup :3

  30. Aline dit :

    Et voila j’ai lu tous les articles jusqu’à celui-ci. Depuis quelques semaines je te suis et je parcours ton blog en entier ^^
    Il est tellement plein de bonnes idées !! Je suis contente que tu aie continué ton blog malgré le peu de réponse à ce moment là !

    J’en suis à 6 mois de réflexion intense sur la Vie et j’ai d’ailleurs voulu tenir un « blog » pour mettre à plat mes avancées et garder le cap car ce n’est pas tous les jours facile de faire face au monde et aux préjugés..

    Tes articles m’inspirent et me boostent 😉 je tient à t’en remercier infiniment 😉

    • Merci infiniment pour tes mots qui me touchent beaucoup et ne me donnent qu’une envie : continuer de bloguer pour partager et échanger 😉 ! En effet, ce n’était pas évident de bloguer durant la 1ère année où les lecteurs/lectrices étaient peu nombreux et laissaient peu de commentaires… je me sentais bien seule ! Aujourd’hui, c’est bien différent et encore plus motivant de bloguer car je sais qu’il y a des personnes avides d’échanges et de partages sur ces thématiques-là derrière l’écran 🙂 Encore merci… et bonne lecture pour la suite 😉 !

  31. Ping : 2 ans d’éco-défis : le bilan | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s