No-poo & water only: 8 mois sans shampooing

Voilà bientôt 8 mois que je n’ai pas utilisé une seule goutte de shampooing pour laver mes cheveux… Après vous avoir fait part de mes motivations pour arrêter le shampooing, j’avais fait un premier bilan, très positif, au bout de 3 mois de no-poo. A ce moment-là, j’alternais entre lavage au bicarbonate de sodium (BdS) + rinçage au vinaigre de cidre de pommes (VdC)  et shampooing sec à la fécule de maïs (FdM). Et bien évidemment, je m’adonnais minutieusement au sacro-saint brossage quotidien!

No-poo- J1 mois 4- copyright- échos verts

Depuis, en dehors du brossage, ma routine no-poo a quelque peu évolué:

  • Je ne fais plus de shampooings secs
  • Je fais de moins en moins de lavage au bicarbonate de sodium
  • J’ai intégré les lavages à l’eau, plus communément connus sous le nom Water Only (WO).

Même si j’avais du mal à le croire il y a encore quelques semaines, Ophélie, alias Antigone XXI l’avait bien dit: après avoir réussi à désintoxiquer son cuir chevelu et ses cheveux et les avoir habitués à des lavages moins fréquents, on peut se contenter de les laver à l’eau! Cela dit, je dois avouer qu’après mes premiers WO, j’ai bien failli abandonner l’idée…

No-poo mois 5 6 7- copyright- échos verts

Le WO: les premières tentatives… poisseuses!

En février (mon 4ème mois sans shampooing), j’ai repris la piscine et comme je tenais à laver mes cheveux après chaque bain sans utiliser de BdS, j’ai décidé de passer au WO. Malheureusement je m’y suis très mal prise au début car je pensais qu’il suffisait de se rincer les cheveux à l’eau chaude! Pendant près d’un mois, j’ai donc eu le sentiment de faire marche arrière car même s’ils ne semblaient pas gras, mes cheveux étaient “lourds” et presque “collants” au toucher entre chaque WO. Certains se seraient alors probablement rabattus sur le shampooing… Moi j’ai juste préféré aller courir plus souvent plutôt que d’aller nager!

Le WO: les tentatives suivantes… plus fructueuses!

Lorsque j’ai enfin compris comment procéder pour le WO, grâce aux conseils des membres du groupe No poo et water only sur Facebook (que je vous conseille de rejoindre pour bénéficier de l’expérience des autres ou partager la vôtre!), les choses se sont arrangées.

Water only- no-poo- copyright- échos verts

En effet, depuis mai, malgré une transition au WO ‘ratée’ puisque cela m’a obligé à augmenter le nombre de lavages au bicarbonate de sodium et de shampooings secs, on peut dire que les choses évoluent dans le bon sens: mon dernier shampooing sec remonte au 14/05 et depuis je n’ai fait qu’un lavage au bicarbonate de sodium (le 22/05) et 2 WO (le 11/06 et le 25/06).

Pour vous donner une meilleure idée de l’évolution du nombre de lavages au bicarbonate de sodium, de shampooings secs et de water only, voici un tableau récapitulatif de ces 8 derniers mois:

Lavage BdS+ rinçage VdC

Shampooing sec (FdM)

WO + rinçage VdC

11/13

4

3

0

12/13

3

3

0

01/14

1

3

0

02/14

1

1

4

03/14

1

4

2

04/14

2

2

1

05/14

1

1

1

06/14

0

0

2

Total

13

17

10

Ce tableau reflète aussi bien les difficultés de ma transition vers le WO en février/mars que l’évolution positive par la suite… Et voilà justement les étapes qui m’ont finalement permis de réussir mes WO:

Water only- mode d'emploi- comment faire- échos verts

Et voilà! Ensuite je frotte bien l’ensemble des longueurs à l’aide d’une serviette avant de les laisser sécher à l’air libre.

Les soins capillaires

On m’a demandé si je faisais des soins en dehors de tout ça, avant et depuis le no-poo, alors il me semble pertinent d’aborder cette question ici.

Avant le no-poo

Avant le no-poo, je me contentais d’une routine shampooing + après-shampooing et je dois admettre que, très mal informée concernant les méfaits des ingrédients des cosmétiques/produits d’hygiène, je n’utilisais certainement rien de sain, ni pour mes cheveux, ni pour la planète. J’étais plutôt du genre à opter pour l’offre du moment qui trônait sur les étagères du magasin… Je changeais donc de produits tous les 2-3 mois, espérant un jour tomber sur LE bon, celui qui permettrait à mes cheveux de ne pas re-graisser au bout de 3 jours, de rendre mes longueurs douces, mes mèches disciplinées, de faire disparaître mes fourches et stopper une chute de cheveux plus importante que d’habitude.

Pendant un temps, j’ai justement tenté quelques soins/masques dans l’espoir de remédier à certains de ces problèmes, sans succès. Je dois néanmoins avouer que trouvant tout cela trop contraignant, je n’en ai jamais appliqué très régulièrement et je dirais, tout au plus 6 fois par an, alors que la plupart de ces soins/masques doivent s’appliquer après chaque shampooing ou au moins une fois par semaine.

Je n’ai donc jamais été adepte aux soins capillaires de manière régulière et quand je me suis mise au no-poo, cela faisait déjà quelque temps que je me contentais d’un shampooing et d’un après-shampooing tous les 4-5 jours.

Depuis le no-poo

Aujourd’hui, je n’applique aucun soin. Aspirant au minimalisme dans tous les aspects de mon quotidien, ja tâche également de répondre à mes besoins en terme d’hygiène et de soins corporels avec le strict minimum.

no poo- minimalisme- cheveux- copyright- échos verts

Il se peut néanmoins que j’incorpore d’ici peu l’utilisation de produits naturels en soins capillaires, tels que les huiles et les beurres végétaux, notamment si je vais à la piscine, pour éviter le désèchement dû au chlore. En outre, même si j’en ai de moins en moins et très peu, je remarque parfois des pellicules ici et là. J’essayerai donc peut-être une eau de rinçage à base d’huiles essentielles si les pellicules ne finissent pas par disparaître complètement.

Mais pour l’heure, mes cheveux se portent à merveille! J’ai le sentiment qu’ils ont bénéficié d’une véritable cure de désintoxication ces derniers mois et de découvrir leur vrai nature: des cheveux lisses à la base, légèrement ondulés sur les longueurs et doux au toucher. En plus, ils poussent sans problème et je ne vois pas l’ombre d’une fourche (ma dernière coupe de cheveux remonte à juillet 2013)… Alors si l’eau et le vinaigre de cidre de pommes suffisent à les rendre et à les maintenir ainsi, pourquoi chercher à en faire plus?

No-poo- water only- copyright- échos verts- 1

Pour aller plus loin, je vous invite à lire mes autres articles au sujet du no-poo et du water only:

Je vous conseille également de consulter les 2 articles d’Antigone XXI à ce sujet:

Où en êtes-vous dans votre routine no-poo/water only? Hésitez-vous à vous lancer? Avez-vous abandonné? Et quels sont vos soins capillaires naturels préférés?

Commentaires- Mettez-y votre grain de vert!

Cet article, publié dans Hygiène & santé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

88 commentaires pour No-poo & water only: 8 mois sans shampooing

  1. altgaby dit :

    Bonjour, première fois que je commente 🙂 même si je lis régulièrement. Je suis rentrée dans une phase plus prononcée de réduction des déchets, simplification et « getting things done » combinaison qui m’amène à croiser différentes approches et méthodes.

    Sur le No poo, après avoir pris connaissance du mouvement et audité ma propre routine, j’ai décidé de rester en dehors, un peu comme les cosmétiques maison (qui utilisent pleins d’ingrédients à acheter sous plastique) ou toutes ces choses qui pour moi compliquent fortement la tâche. Au final je suis d’accord qu’après quelques mois tu es arrivée au résultat attendu.

    Pour ma part, j’ai envie de simplifier jusqu’aux méthodes elles même. Je me lave les cheveux une fois par semaine environ avec un shampoing bio ou pas, je n’en mets pas des tonnes et j’attache mes cheveux entre.

    Quand je lis ta routine, je note qu’elle demande près de 6 minutes d’eau pour seulement tes cheveux avant de prendre ta douche. Pour ma part, je prends des douches également de façon parcimonieuse et surtout j’essaie de ne pas laisser couler l’eau trop longtemps. C’est en cela que parfois la simplification pour moi mène à des situations qui rentrent en conflit avec d’autres valeurs.

    Par ailleurs, j’ai plutôt envie de me concentrer sur des actions extérieures et moins centrées sur moi (en tant que corps), j’ai mis en place par exemple le seau dans la douche (ici nous avons un réel souci de distribution dans la maison très mal faite de ce point de vue là) et comme c’est à disposition de moi et mon mari, il s’y est mis naturellement. J’ai remarqué que tout ce que j’entreprends qui ne concerne que ma personne a du mal à s’appliquer à l’entourage. et j’aime vraiment quand un comportement que j’ai initié gagne la famille (j’ai 2 enfants).

    Bon déménagement 🙂

    • Bonjour et merci pour ton commentaire, plein de bon sens, plein de bonnes idées et qui montre qu’il y a différentes manières d’aborder la vie en vert! Il est vrai qu’au départ, le temps passé sous la douche pour le water only me paraissait long, mais sachant que j’en fait à présent 2 par mois alors qu’avant je me lavais les cheveux 6 à 8 fois par mois et que cela nécessitait l’utilisation de shampooings toxiques vendus sous plastique, et que je ne me douche pas tous les jours et en moins de 3 minutes, cette routine me semble bien plus écologique que celle que j’avais il y a 8 mois. Je ne fais aucun cosmétique maison non plus et pour les mêmes raisons que toi. De toutes façons, depuis mon éco-défi pour réduire les déchets dans la salle de bains, je me contente juste du minimum pour laver et hydrater ma peau. Je suis admirative des gens comme toi qui réussissent à inspirer leur entourage, et d’ailleurs me concentrer sur « moi-même » ne m’empêche pas de me concentrer sur les action extérieures, car en simplifiant la manière de répondre à mes besoins, j’ai plus de temps pour le reste 🙂

    • altgaby dit :

      Tu as visiblement en effet réduit significativement ta routine et sans aucun doute ton impact, en cela aussi je t’admire. Je pense qu’à choisir, je me couperais les cheveux courts (aujourd’hui mi-longs) plutôt que me lancer dans le no poo. par contre, je n’ai pas résolu les contenants en plastique car je ne trouve pas de shampoing en vrac en France. Mais mon voyage dans ces contrées de simplification va durer un bon bout de temps, j’essaie de me concentrer sur le voyage et je m’inspire des autres.
      Quant à inspirer les autres, au-delà de mon mari… :-)) Bon par contre, bien que d’un âge avancé, je reste d’un enthousiasme très juvénile quand j’atteins un but et je le fais savoir. 🙂

  2. Damien dit :

    Hello 😀 Alors je suis au no-poo depuis 1 mois et demi, 2 mois (je ne sais plus exactement), je n’ai utilisé que le BdS que 3 fois (au début), maintenant je les brosse 2 à 3x/jour mais je n’ai pas encore de brosse en poils naturel je dois seulement la commander, je fais des shampoings sec à la fécule de mais + cacao régulièrement et je les lave 1x/ semaine-semaine et demi juste à l’eau, mais j’avoue n’avoir jamais acheté de VdC pour le rinçage car il n’y a aucun magasin bio/vrac près de chez moi il y a une herboristerie mais c’est tout. Avant le noo-poo j’étais à un shampoing tous les 2 ou 3 jours + coiffeurs tous les mois, ici je n’avais plus étais au coiffeur depuis 3 mois mais cheveux ont bien poussé entre temps, j’ai beaucoup de fourche parce que avant j’utilisé fer à lisser tous les jours et le sèche cheveux à chaque fois, chose que je n’utilise plus du tout aujourd’hui ! J’ai comme objectif du WO 1x/mois et du Zéro brossage à sec. Par contre j’habite dans un lieu très fréquenté et donc assez bien polué, je réfléchi à quelque chose pour nettoyer mes cheveux de la polution naturellement.
    PS : Toi qui est adepte du noo-poo, n’essayerais-tu pas le brossage à sec de la peau avec la douche? Cherche « brossage lymphatique » et tu trouvera beaucoup de chose 😀 Je m’y suis m’y et j’ai la peau beaucoup plus douce et propre 🙂

    • Salut Damien et merci de partager les détails de ta routine no-poo! Tu sembles bien parti! Je suis juste surprise que tu te les brosses 2 à 3 fois par jour… pourquoi si souvent? En tous cas, j’espère que tu atteindras bientôt ton objectif 🙂 Je n’avais jamais entendu parler du brossage à sec… je viens donc d’aller regarder une vidéo à ce sujet et je me dis, pourquoi pas?! As-tu une brosse différente pour le corps et le visage? Où les/l’as-tu/ achetée(s)? Depuis combien de temps fais-tu ça? Je suis très curieuse!

    • Damien dit :

      http://www.ecco-verde.fr/accessoires/kit-spa-complet-pour-soin-du-corps Voilà le kit pour le corps que j’ai acheté, alors j’ai commencé il y a plus ou moins une semaine seulement (j’ai cherché des brosses partout où je pouvais acheter sans carte de crédit) et j’en suis déjà pleinement satisfait ! Je me brosse le corps matin et soir et ma peau est assez douce, il y a la plus petite pour le visage mais je la trouve assez « agressive » pour la peau du visage qui est plus fragile donc je brosse très doucement et je trouve le gant en luffa très utile car il permet également un gommage et avec son coté doux on peux même se laver. Et pour le brossage des cheveux 3x/jour c’est parce que j’ai l’habitude le matin et le soir et le midi quand je me brosse les dents après avoir mangé je brosse tout bêtement et naturellement mes cheveux.

    • Merci pour ces détails supplémentaires Damien! Dis donc, ne serais-tu pas accro au brossage toi?! 😀 Je vais me pencher sur la question de plus près pour assouvir ma curiosité jusqu’au bout! Et je serai curieuse de savoir ce que t’en penses d’ici quelques mois 🙂

  3. Planet Addict dit :

    Ha Natasha! Ca me fait trop plaisir de lire ça car je suis à deux doigts d’abandonner le no poo! Juste parce que la fécule de mais c’est pratique mais impossible de me débarrasser de l’excédent, même à l’eau (je vais juste arrêter le cacao dedans je pense 😉 ). J’ai fait mon « mois sans » et sur la fin c’était une cata! Je me suis fait violence pour tenir jusqu’au bout. Là je ressors de mon BdS et je revis 🙂
    Merci pour tes tuyaux WO, je vais tester ça sur les prochaines fois. Je persévère car quand je te lis, je me dis: tiens bon ça va marcher! En tout cas, il faut une sacré dose de motivation!
    Je te tiendrais au courant de ma bataille!

    Bises 🙂

    • Ah oui effectivement je peux comprendre que tu veuilles abandonner si tu te retrouves avec des restes de fécule dans les cheveux! Penses-tu que tu en mettais trop? En tous cas ma transition ratée de février/mars prouve que même si on galère par moments on peut très bien se rattraper sans avoir à recommencer à zéro… alors ça vaut la peine de persévérer… tant que l’on ne s’arrache pas les cheveux 😉 Bon courage! Bises.

  4. envi2bio dit :

    Et bien, je dis chapeau ! S’il y a bien un domaine où j’ai du mal à passer du côté vert de la force c’est bien la douche et le shampooing :$

    De mon côté, c’est slow cosmétique et très récemment henné pour en finir avec les colos chimiques. Mais par manque de connaissances, je ne sais que prendre en shampooing ou après shampooing bio (même si je lis bien des blogs beauté). Je commence depuis plusieurs mois a essayer d’espacer mes lavages mais pas toujours évident quand on a un rdv ou autre, je trouve.
    En tout cas encore bravo !

    Et puis, tant que j’en suis a commenter ici, je voulais te féliciter pour les un an de ton blog. C’est toujours un plaisir de te lire ! Continue comme cela.

    Passe une belle fin de journée 🙂

    • Coucou Anne, merci pour ton commentaire; cela me fait plaisir de savoir que tu apprécies de lire mes articles! J’avoue que je n’ai pas hésité à passer au no-poo car j’en étais arrivé à un point où l’état de mes cheveux me déplorait tellement que j’étais prête à les raser… je n’avais donc pas grand chose à perdre et pour moi qui ai horreur de me laver les cheveux, c’était la méthode rêvée pour en prendre soin 😉 Donc cela ne m’a demandé ni effort ni courage! J’avoue que moi non plus je n’y connais rien en shampooings bio… mais j’espère tout de même que tu en trouveras un qui te conviendra sans avoir à te ruiner car beaucoup sont chers! En attendant, c’est déjà bien d’espacer les lavages… et encore mieux de renoncer aux colorations chimiques 🙂 Dans ma famille, originaire de l’Inde, on utilise beaucoup le henné et cela donne de beaux cheveux je trouve (mais perso je n’ai jamais essayé). À bientôt 🙂

  5. Bulle dit :

    Coucou 🙂
    J’en suis encore au no-poo, et je ne suis pas sûre de vouloir aller plus loin. Je me lave les cheveux avec des poudres tous les 10-15 jours environ. Mes cheveux sont doux, brillants, mais les fourches débarquent (dernière coupe : septembre 2013, j’ai débuté le no-poo début 2014). Mais le point noir, c’est que j’ai des démangeaisons et des pellicules, que je n’avais pas avec les shampooing bio… Je ne sais pas trop comment faire pour faire passer ça 😦
    Merci pour ton retour, j’espère que ça va motiver du monde :p

    • Coucou! Moi non plus, au départ mon objectif n’était pas de passer au Water Only… mais quand j’ai atteint le stade où, 2-3 semaines après un lavage au BdS mes cheveux étaient encore impeccables, ni gras, ni sales, je me suis dit, pourquoi ne pas tenter le WO puisque je ne ressens pas le besoin de les « décrasser »! Moi aussi, les pellicules ont fait leur apparition lorsque j’ai commencé le no-poo: j’en ai déduis que c’était dû au fait qu’avant, je les lavais tellement souvent qu’elles n’avaient pas le temps de s’installer. Mais comme je l’ai dit, j’en ai de moins en moins et elles sont maintenant presque invisibles. Et comme toi, je suis passée par une petite phase de démangeaison, vraiment courte, au tout début… Donc tu vois, je suis moi aussi passée par des périodes pas rigolotes qui ne m’ont néanmoins pas empêché d’en arriver au WO 🙂 J’espère que les choses évolueront aussi bien pour tes cheveux!

  6. Maëlle dit :

    Bonjour

    Moi j’avoue désepérer un peu. J’ai commencé le no-poo à la sortie de l’article d’antigone XXI.
    Je me lavais les cheveux tous les 3 jours avec un shampoing bio.
    Je suis donc passé au rhassoul ( le bds ne me convenait pas). Et au bout de bientôt 8 mois je n’arrive à espacer les shampoings que de 8 jours max. Avec un WO au bout de 3 jours et un shampoing sec au bout de 6. Je n’abandonne pas encore mais je me demande si tout ces efforts en valent bien le coup.
    Pour ça on est tous différents. Et peut être que je ne fais pas partis des gens chez qui ça peut marcher.
    Pourtant je rêve de faire comme Antigone et de pouvoir me les laver qu’a l’eau…

    Sympa ton blog. Je n’ai jamais commenté mais je le lis de temps en temps.

    • Bonjour Maëlle, je comprends ton désespoir si au bout de 8 mois tu dois encore faire autant de lavages et de shampooings secs. En effet, on a tous des cheveux très différents… mais je suis convaincue qu’avant l’invention du shampooing, tout le monde s’en sortait sans… Je pense que la nature est bien faite et cela me paraît simplement insensé qu’on soit devenu dépendants de produits chimiques et toxiques pour se laver! Le no-poo, je vois ça comme une cure de désintoxication et je pense que selon la nature et le passé de nos cheveux, cela peut prendre plus ou moins de temps pour en voir les bienfaits… J’espère que tu tiendras bon et que tu obtiendras les résultats souhaités… Bon courage 🙂

  7. christine dit :

    Moi je dis bravo, car c’est une chose à laquelle je ne pourrais renoncer c’est le shampoing! même si je n’en met que très peu que je dilue avant de l’appliquer sur mes cheveux. C’est à ma décharge un produit ‘respectueux de l’environnement’ de mes cheveux et vendue en écho recharge!!! la fréquence varie, car de tous les jours, je suis passée à un jour sur deux, puis sur trois et plus si affinité!!!! un bon brossage le soir, mais avec des cheveux court cela est plus rapide et le lavage ne prend que peu de temps et d’eau!!!!

    • C’est gentil, mais je n’ai vraiment pas le sentiment d’avoir accompli un exploit 😉 Même s’il y a eu des hauts et des bas, à aucun moment cela n’a été contraignant. Avant le no-poo, j’avais moi aussi tenté un shampooing bio vendu dans un flacon rechargeable; je trouve ce système vraiment super, si le produit convient! Bonne idée de diluer le shampooing… et c’est sûr qu’avec des cheveux court, ça facilite la tâche! Moi du coup, mes cheveux sont tellement en forme et le no-poo/WO est si peu contraignant que j’ai décidé de les laisser pousser alors qu’il y a un an, je voulais tout simplement les raser tellement j’en avais marre!

  8. Rachel dit :

    Bonjour,
    Ma question va être un peu en décalage avec l’article… mais peut-être que vous pourriez me donner quelques conseils !
    Voilà : ma fille de (presque) 9 ans souhaite passer au savon solide pour prendre sa douche. Elle m’a demandé si je pouvais aussi lui trouver un shampoing solide (elle est en avance cette petite, moi je n’ose pas encore le changement coté salle de bain !).
    Comme elle a une peau un peu fragile, qui réagit aux huiles essentielles et au savon, son médecin m’avait conseillé de prendre un savon sans savon… Ce que j’ai fait depuis qu’elle est toute petite, et à chaque fois que j’ai « dérogé » à la règle ça n’a pas été cool pour elle ! (L’Huile essentielle de lavande diluée dans de l’amande douce, en préventif contre les poux, lui a valu une telle brûlure que je n’ai plus jamais voulu réessayer !)
    Alors voilà, après conseils dans le magasin bio, je lui ai acheté une savonnette d’alep qui permet de laver visage, corps et cheveux. Toute simple, avec 4 ingrédients : sodium olivate, sodium laurate, aqua, sodium hydroxide.
    Que pensez-vous de ce genre de savon ?
    Je crois qu’il ne mousse pas ? Comment l’utiliser pour être bien lavée, autant pour le corps que pour les cheveux… ?
    Merci d’avance pour votre réponse !
    A bientôt !!!

    • Bonjour Rachel! J’utilise justement le savon d’Alep, aussi bien pour mon corps que pour mon visage. Je l’utilise depuis plusieurs mois et j’en suis très satisfaite- d’après moi, il mousse comme tout savon solide. Beaucoup l’utilisent également pour les cheveux. Bien que je ne l’ai jamais testé sur les cheveux, j’avais testé un shampooing solide et comme j’en parle ici, cela ne m’avait pas du tout convenu. Il y a différentes manières d’appliquer ce genre de shampooing je pense: soit en passant le pain de savon directement sur les cheveux mouillés, puis masser, soit en le faisant mousser entre ses mains, puis frotter ses cheveux avec ses mains savonnées. C’est vraiment super que votre fille s’intéresse à ce genre de produits et j’espère vraiment que vous réussirez à trouver des savons qui conviennent à sa peau fragile et à ses cheveux.

  9. oceswappy dit :

    J’ai commencé le No Poo en Février 2014 donc cela fait maintenant 5 mois et j’adore! J’ai fait un mois sans rien (j’en parle ici http://naturoce.wordpress.com/2014/03/08/objectif-no-poo-bilan-apres-un-mois-sans-lavage/) puis une fois par mois lavage au bic de soude et entre ces lavages je fais un ou deux shampoings secs à la fécule de maïs et quelques rinçages au vinaigre/plantes/HE cela dépend de mon humeur. J’habite au Cambodge au bord de la mer donc il fait chaud et humide ici plus l’eau salée, bref je transpire plus qu’en France et mon casque de moto n’aide pas trop mais avec les brossages quotidiens mes cheveux m’impressionnent vraiment! Cela fait trois semaines (après 4mois de no poo) que je me suis lavée les cheveux et je vois vraiment l’évolution et ça en vaut le coup!
    Pour les pellicules et le cuir chevelu qui grattent depuis le bic de soude, plus de pellicules et je me grattent de temps en temps mais souvent cela signifie que j’ai besoin d’un coup de peigne au lieu de ma brosse. Le peigne je l’utilise deux à trois fois par mois pour vraiment nettoyer mes cheveux et surtout déméler et enlever le maximum de cheveux morts.
    J’essaie de me les laver à l’eau seulement (sans rinçage au vinaigre ou autre) et il est vrai qu’il ne sont pas propres et légers comme d’hab donc je vais essayer avec ta technique.
    Le no poo me change la vie et à mes cheveux aussi!
    Pour le problème des fourches ou pointes sèches, je me coupe les pointes à la maison tous les mois et c’est nickel.
    Bonne continuation à tous!!!
    Océ

  10. silecee dit :

    C’est impressionnant ! Je ne sais pas si j’aurais le courage d’essayer.
    Surtout que j’ai les cheveux méchés. Oui, je sais, c’est très mauvais pour les cheveux… mais je n’aime pas ma couleur naturelle 😉
    Bravo en tout cas. Tes cheveux ont l’air très beaux.

    • Ah c’est dommage que tu n’aimes pas ta couleur naturelle… j’espère que tu t’y feras un jour! En attendant, si tu ne le fais pas déjà, peut-être peux-tu essayer l’espacement des shampooings et utiliser des produits naturels 😉

  11. Juliette dit :

    Bonjour !
    Tes cheveux sont magnifiques…!
    De mon côté je suis encore en transition… Je ne suis pas encore totalement lancée dans le no-poo car il faut que je finisse mon dernier shampoing bio.
    Je fais donc un shampoing tous les 10 jours, et entre deux, c’est shampoing sec à la fécule de maïs et/ou un no-poo au bicarbonate de soude et/ou no-poo au rhassoul. Et je suis bien les conseils d’Antigone en ce qui concerne le rinçage au vinaigre de cidre. C’est tout ! Je vais régulièrement à la piscine, et lorsque je n’ai pas envie/besoin de faire un no-poo, je me contente de bien les rincer, avec du vinaigre de cidre dans la dernière eau de rinçage (eh mais c’est un WO ça !!!). La nuit je protège juste les pointes avec un kardoune. J’avoue que les résultats sont spectaculaires : mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux, ils sont doux, faciles à coiffer, avec un joli volume (alors que j’ai toujours considéré mes cheveux comme plats, gras aux racines, secs aux pointes).
    Je pense attendre 15 jours pour mon prochain shampoing, et continuer à les espacer peu à peu, pour les cesser tout à fait par la suite. Ce rythme me convient bien, j’imagine qu’une cure de sébum de 1 mois doit être éprouvante et décourageante !
    La seule chose qui me pose souci au final, c’est que j’aime beaucoup faire un bain d’huile que je laisse poser la nuit précédent mon shampoing, et que sans « vrai » shampoing, j’ai peur de ne pas réussir à rincer l’huile… Il faudra que je teste !
    Merci pour cet article, il est encourageant !

    • Coucou Juliette! Merci pour tous ces détails qui montrent qu’on peut aussi combiner le no-poo et le low-poo! Dis-moi, question bête peut-être mais à quoi sert la kardoune exactement? Tu sembles bien partie en tous cas et j’espère que le passage au no-poo only sera aussi réussi… et peut-être que tu arriveras même à te passer des bains d’huile 😉

    • Juliette dit :

      Bonjour, merci pour ta réponse ! J’ai les cheveux très fins et très secs, et en enroulant mes cheveux dans mon kardoune tous les soirs (un kardoune fait maison, avec un vieux foulard), je les protège et les longueurs sont plus belles…
      Et peut-être que je vais passer au no-poo plus rapidement que prévu : avant-hier, après un lavage au BDS+vinaigre de cidre en rinçage, je me suis rendue compte que mes cheveux étaient aussi propres (et bien plus beau) qu’après un shampoing classique… je vais finir par vraiment sauter le pas !
      Bonne journée et merci pour ton blog 🙂

    • Juliette, j’étais en train de lire cet article au sujet des poudres lavantes et j’ai pensé à toi puisque Mini présente notamment 2 poudres lavantes qui permettent de rincer les masques à l’huile… Alors il semblerait que no-poo et bains d’huile ne soient pas incompatibles du tout 🙂

  12. Ferdinande dit :

    Bonjour!
    Je souris en lisant les commentaires parce que je me retrouve un peu dans chacun d’eux.
    J’ai commencé le no-poo il y a 8 mois également. Il y a une semaine, je dois dire que je commençais à désespérer parce que j’alternais un lavage Bds+V et un lavage aux écorces de bois de panama+V tous les 15 jours, et entre les 2 je faisais au moins 2 ou 3 shampoings secs FdM.
    Il y a 3 semaines j’ai essayé le WO pour remplacer les shampoings secs mais je n’étais toujours pas convaincue: systématiquement, 3 jours après le lavage (Bds ou bois de panama), mes racines grasses apparaissaient, accompagnées de pellicules donc tenir jusqu’à 2 semaines n’était pas vraiment agréable (heureusement je vis à la campagne et travaille de chez moi).
    Cependant, je me suis rendu compte que le gras se limitait de plus en plus seulement aux racines du sommet du crâne et plus trop le reste du crâne. Puis la semaine dernière j’ai lu l’article d’une anglophone qui disait avoir arrêté tout shampoings pcq le Bds et vinaigre rendait ses cheveux plutôt poisseux.
    Donc il y a 6 jours je n’ai fait qu’un lavage au bois de panama, sans rinçage au vinaigre et… miracle! Mes cheveux sont nickels!
    Concernant le fait de se brosser les cheveux plusieurs fois par jour, je dois dire que certaines fois je le fais aussi, ça redonne de la légèreté à mes cheveux.
    Je vais essayer d’appliquer ta formule WO, merci pour tes bons conseils!
    En tout cas, tes cheveux sont vraiment splendides! Bravo bravo, tu leur as donné une seconde jeunesse on dirait 😉

    • Bonjour! Je n’avais jamais entendu parler du lavage au bois de panama… ça fait tellement plus envie que le lavage au BdS! Et visiblement c’est plus efficace aussi: peut-être que cela conviendra mieux également à d’autres lecteurs/lectrices qui galèrent avec le BdS alors merci d’avoir partagé ton astuce! L’essentiel est de réussir à trouver le produit/la routine qui marche pour ses cheveux. Même si je suis satisfaite du BdS, je vais de ce pas chercher à en savoir plus sur le bois de Panama… ça m’intrigue! 🙂

    • Ferdinande dit :

      Pour répondre à ta question concernant le bois de Panama, son nom c’est le quillaja saponaria, bref, il contient de la saponaire.
      Le super bonus dans mon cas, c’est que ça pousse dans la région où je vis donc j’ai la conscience tranquille question impact écolo, ce dont je ne suis pas sûre c’est l’absence de nocivité pour l’arbre de lui enlever son écorce.
      Je l’avais découvert en lisant le livre de Julien Kaibeck « Adoptez la slow cosmétique » (http://www.lessentieldejulien.com/).
      Concernant l’utilisation, je laisse tremper un morceau d’écorce dans une tasse toute la nuit et le lendemain je le répartis sur le cuir chevelu comme un shampoing normal. Sur le coup ça ne mousse pas spécialement mais il faut bien rincer parce que ça m’est arrivé de vouloir me laver les cheveux et, en les mouillant, ils moussaient « tout seuls » vu que je n’avais pas bien rincé la fois d’avant !
      J’ai mis un peu le temps pour trouver le bon dosage mais maintenant j’en suis satisfaite!

    • Merci pour toutes ces précisions 🙂

  13. Charlotte dit :

    Et bien ! Tu me disais être admirative de ma poubelle qui tient 6 mois, saches que je suis admirative de tes cheveux ! Le no-poo, j’aimerais vraiment y arriver, mais j’en suis encore loin ! J’ai tout d’abord espacé mes shampoings mais il suffit d’un rdv important pour mon boulot pour que je me lave les cheveux et qu’ils se réhabituent à graisser (les bâtards !) 😉 Du coup après être arrivée à presque un lavage par semaine il y a quelques mois, je suis de nouveau à un shampoing tous les deux jours 😦 Je dois avouer n’avoir pas encore tenté le shampoing sec (avec du cacao) ni le brossage quotidien. Comme pour chaque étape importante dans mon chemin vers une empreinte carbone plus légère, il faut juste que je me fasse un peu violence au départ pour acheter ce dont j’ai besoin (du rhassoul, une brosse), relire l’article d’Antigone et me lancer. Ca demande juste un peu d’énergie que je n’ai pas pour le moment. Mais j’espère bien y arriver un jour ! Juste une question : tu laves ta brosse tous les jours du coup ? Et ton oreiller ? En tout cas bravo, ton article donne espoir !

    • Coucou Charlotte! Ah je pense que je serais quand même plus fière de pouvoir dire que je ne sors ma poubelle qu’une fois tous les 6 mois plutôt que de dire que je n’utilise plus de shampooing 😉 Disons que tout s’est passé tellement ‘naturellement’ et sans véritable contraintes que je n’ai pas du tout le sentiment d’avoir accompli quoi que ce soit d’admirable en passant au no-poo/water only! Mais je conçois bien sûr que ce ne soit pas évident pour tout le monde! C’est frustrant que ton nombre de lavage ait à nouveau augmenté alors que tu avais réussi à te les laver moins souvent… Mais comme tu as pu le voir, malgré mon retour en arrière en février/mars, j’ai réussi repartir sur de bonnes bases… alors tout n’est pas perdu! Pour la brosse, au départ je la lavais tous les jours au BdS. Depuis un mois, comme elle est moins sale, je continue de la laver tous les jours mais j’alterne entre lavage à l’eau chaude et lavage au BdS. Quant à mon oreiller, je ne le change pas plus souvent qu’avant- environ une fois par mois. À bientôt 🙂

  14. Planet Addict dit :

    Je me pose une question: est-ce que le WO ça marche aussi sur cheveux gras? Héhé je ne m’en sors pas trop avec cette expérience! Après mon « mois sans » et un lavage BdS, ça regraisse encore au bout de 4 jours! Pas vraiment de différence avec quand je faisais mon BdS une fois par semaine et en prime: j’ai des pellicules! Je désespère!

    • Coucou Emma! En effet, je pense que les cheveux re-graissent peut-être un peu plus vite après un WO. C’est pour ça je pense qu’il vaut mieux attendre d’en être à un BdS toutes les 3-4 semaines avant de passer au WO. Pour les pellicules, c’est aussi possible qu’elles partent moins facilement après un WO puisqu’elles ne peuvent s’accrocher à rien au rinçage. Je te conseille d’attendre d’avoir réduit tes lavages au BdS à une fois par mois avant de te lancer dans le WO… En attendant, il faudrait essayer des eaux de rinçage anti-pelliculaires pour masser le cuir chevelu. Mais je n’ai pas encore lu/testé assez pour pouvoir te conseiller à ce sujet. En tous cas, moi j’avais encore pas mal de pellicules au bout de 6 mois. Alors tiens bon!!!

  15. Meugleu dit :

    Merci beaucoup d’avoir partagé ta routine WO!
    Depuis que je suis passée au low poo (1 shampoing par semaine il faut finir le stock) je n’arrivais pas à faire un WO correct. Mes cheveux étaient gras et lourds.
    J’ai essayé ta technique hier matin et mes cheveux étaient propres!!! Gé-nial! Ca me fait gagner encore deux jours de shampoing. Merci encore.
    J’ai hâte de passer aux poudres de lavage (oui je veux des poudres qui sentent bon et pas juste du BS. On n’a pas construit Rome en un jour hein 🙂

    • Coucou! Comme je suis contente de savoir que tu as réussi ton WO grâce à cet article! Youpiii! Chaque jour de gagné compte! J’espère que ta transition aux poudres de lavage se passera aussi bien 🙂

  16. poupougnette dit :

    j’ai eu comme toi au début, des p’tits pb. Mes cheveux étaient poisseux, maintenant ça va bcp mieux! je suis contente du résultat!! 😉

  17. Eclectik Girl dit :

    hello !
    on a commencé a peu près en meme temps, mais j’avoue que mes wo n’étaient pas toujours fructueux. Je crois que j’attendais trop longtemps avant d’en faire, du coup mes cheveux commençaient a etre gras …
    Désormais, ma routine c’est 1 lavage de cuir chevelu BDS ou rhassoul, + 1 henné et le reste du temps, des wo. (sauf le mois dernier, mais j’ai eu des impondérable, du coup j’ai fait 1 lavage cuir chevelu de plus).
    Mon but est de faire en sorte que le henné (pouvoir lavant) soit le seul no poo du mois, et des wo le reste du temps …

    Mais déjà, je tiens 1 semaine sans les laver et mes cheveux ne sont pas gras ni lourd ni terne. c’est déjà une belle victoire !

    ce qui m’aide bien aussi, c’est effectivement le brossage bi-quotidien,
    mais aussi de les attacher la nuit (2 tresses).

    En tout cas, je suis ravie de voir que cette methode te convient parfaitement !

    • Coucou Anya! J’ignorais que le henné avait un pouvoir lavant, merci pour l’info. J’attache également mes cheveux la nuit, surtout parce que ça évite qu’ils s’emmêlent et cela m’évite d’avoir à les re-brosser le matin 🙂

  18. Ping : No-poo: mes 3 premiers mois sans shampooing | Échos verts

  19. Miam & Trucs dit :

    Salut 🙂 Bon je suis vraiment tentée pour me lancer dans cette expérience, d’autant plus comme tu l’a dit, c’est vraiment pas évident -voire impossible- de trouver un très bon shampoing respectueux de l’environnement et de mes cheveux. Bref une question se pose à moi, je vais chez le coiffeur tous les 2/3 mois pour entretenir ma coupe (avec mon boulot il me faut quelque chose d’assez structuré), comment faire ? Si la coiffeuse me fait un shampoing normal, toute la routine que j’aurai instauré les 2/3 mois avant tomberait à l’eau ? 😦

    • Salut! Je n’ai jamais eu à aller chez le coiffeur depuis que je me suis mise au no-poo donc je ne peux te donner de conseils basés sur mon expérience… cependant, si j’étais amenée à aller chez le coiffeur, je m’assurerais avant de prendre rendez-vous qu’il accepterait de me faire une coupe sans utiliser aucun produit- je lui expliquerais que je les laverais la veille avec des produits naturels… Je suis sûre que certains coiffeurs accepteraient de te les mouiller tout simplement- d’ailleurs ça se fait très bien dans certains salons où le shampooing est payant! Penses-tu pouvoir demander cela à ton coiffeur? Tiens-nous au courant en tous cas! Et surtout, bienvenue dans le monde du no-poo et bon courage pour les débuts de ta transition 🙂

  20. Ping : Le No-Poo, on teste ou pas ? | La Vie en Mag

  21. Vita dit :

    bonjour! Merci pour ton blog tres interressant.
    Je suis un peu desesperee.
    suite au blog d’Antigone, je me suis mise au no poo il y a deja 8 mois.
    je me lavais les cheveux tous les 2 jours et je reussissais a ne les laver que tous les 4 jours, ce que je dois considerer comme un progres mais je stagne.
    En plus, d’apres antigone, passer au bicarbonate ou aux poudres naturelles tous les 4 jours est trop agressif pour les cheveux et c’est sans doute pour cela que mes cheveux sont moins soyeux qu’avant, que j’ai des pellicules…
    Cet ete, 3 semaines de vacances sans miroir et sans prise de tete ont fait du bien a tout ca, j’arrivais a ne les laver que tous les 5 jours ( tres cracra les derniers jours mais pas grave!)
    De retour a paris, entre le boulot et la pollution, je me redecourage, ils sont sales, moches tous les 3 jours.
    J’ai tente le shampooing avec des oeufs, l’horreur, je perds la moitie a les rincer, rincer.
    j’ai tente l’argile, pareil, ils sont tout poisseux
    Aurais tu un conseil pour que je ne revienne pas en arriere?
    je veux continuer les poudres naturelles ou le BDS mais 1 fois tous les 7 jours, du coup, que puis je faire entre 2 pour laver mes cheveux sans les agresser, sans me retrouver avec de la paille.
    J’y crois! Je veux y arriver! A chaque fois que je relis un blog ca me remotive mais VRAIMENT le lavage de ma tete est devenu une torture (j’en perd, ils s’emmelent, je ne vois pas si ils sont bien rinces, si ca va poisser au boulot une fois secs…..) et du coup moi aussi je me dis 10 min a rincer…. C.est pire pour la planete qu’avant!!!!
    Help!!!!
    Meerci merci merci

    • Bonjour et merci pour ton commentaire 🙂 Je suis désolée de savoir que tu galères autant depuis 8 mois! J’ai moi aussi eu quelques hauts et bas, mais rien de comparable! As-tu essayé le Rhassoul comme poudre lavante? Je n’utilise que très peu de poudres lavantes depuis que je suis passée au water only, et à part de BdS je n’avais rien essayé jusque-là. Mais étant donné que mes cheveux étaient assez secs cet été avec des pellicules en prime j’ai décidé d’arrêter le BdS et d’essayer le Rhassoul et cela me parait bien. Je ne l’ai utilisé qu’une seule fois cela dit, donc sur le long terme, je ne sais pas ce que ça donne. Je l’ai juste mélangé avec de l’eau mais Hélène de Green me up propose une recette plus complète. Elle l’utilise une fois par semaine il me semble sans que ça lui pose problème. J’espère que cela t’aidera… Tiens-moi au courant!

    • vita dit :

      Merci merci pour ta réponse, ca me remotive!
      oui je me les lave au Rhassoul , Shikakai ou Bds (mais moins souvent)
      en fait… en lisant ton blog je me demande si ca n’est pas le vinaigre aussi qui rend mes cheveux poisseux ou les HE…
      certaines conseillent de ne pas le rincer derriere, peut-etre que je devrai rincer plus, ou mettre plus d’eau!
      Je vais finir par trouver ma routine – ce qui est difficile je trouve, c’est de savoir si les cheveux réagissent mal au changement juste le temps de s’adapter ou si on est en train de les abimer tout simplement!
      Je suis motivee mais j’ai l’impression d’avoir les cheveux plus moches qu’avant et finalement d’etre moche tout le temps a part les 3 jours suivant le lavage. Peut-etre aussi ne suis-je pas assez patiente!
      Mais impossible pour moi d’aller au boulot avec les cheveux tres gras!
      Est-ce que c’est plus difficile aussi d’espacer les shampooing dans une ville tres polluee…
      je vais repprendre tout ca et je te dirai!!!
      Merci beaucoup!

    • De rien 🙂 Moi je fais systématiquement un rinçage au VdC. Les rares fois où je n’ai pas pu le faire, j’ai trouvé mes cheveux plus difficiles à démêler et plus poisseux… mais bon, chaque chevelure est différente! Je pense aussi que lorsqu’on vit dans un cadre pollué, cela change beaucoup de choses… Je remarque ça depuis que j’ai déménagé en ville il y a 3 mois- il y a plus de saletés dans mes cheveux et de ce fait je les lave un peu plus souvent 😦

  22. Ping : Le no-poo & moi… à la télé! | Échos verts

  23. Ping : Idécologie: de chouettes astuces pour une planète verte! | Échos verts

  24. Ping : No-poo & water only: 1 an sans shampooing | Échos verts

  25. mala dit :

    Bonjour.
    Je suis à la recherche de réponses car au bout d’un mois je ne vois toujours pas de changement sur mes cheveux et je n’arrive toujours pas à espacer les shampoings.
    J’ai voulu entamer le processus de no poo mais malheureusement mes cheveux regraissent toujours aussi vite, je voulais donc avoir votre avis.
    Voici ma fréquence de lavage : lundi shampoing du commerce, mercredi fécule de mais, jeudi shampoing du commerce, samedi et dimanche fécule de mais. Je suis donc entre 2 et 3 shampoing du commerce par semaine depuis 3 semaines et malgré tout mes cheveux sont toujours gras au bout du 3ème voire même 2ème jour. Ma question est : faut-il être patiente et attendre encore, ou bien est ce à cause du shampoing du commerce qui agresse à chaque lavage et annule le bénéfice ???
    Merci beaucoup pour votre retour.

    • Bonjour, utilises-tu un shampooing certifié bio, de bonne qualité? Car si tu continues d’utiliser des produits qui agressent ton cuir chevelu et qui le font re-graisser trop vite, c’est normal de ne pas voir d’évolution… Mais personnellement, je suis directement passée à l’étape no-poo, donc je ne peux comparer mon expérience à la tienne… Peut-être que ça vaudrait le coup de passer au no-poo; moi j’ai sauté l’étape de l’espacement des lavages aux shampooings bio et cela a évolué plus rapidement que pour toi (je me lavais aussi les cheveux 2 à 3 fois par semaine avant). Si ce n’est pas fait, je te conseille de lire mon bilan au bout de 3 mois et de 1 an.

  26. Sabrina dit :

    Bonjour ! Merci énormément pour ta réponse à mon précédent commentaire (je ne le retrouve plus, incapable de savoir si je l’avais mis sur cette page ou une autre, pardon). Tu m’avais dit que j’avais l’air d’en être au stade où tu avais fait ton mois sans rien… Je n’aurais jamais imaginé seule pouvoir déjà tenter le mois sans rien, j’étais tellement persuadée que ça prendrait beaucoup plus de temps ! Et il se trouve que j’ai pu essayer. J’ai fait un shampoing sec tous les 5-6 jours pendant trois semaines, et personne n’y a vu que du feu ! Pour la 4ème semaine, il se trouve que j’ai été très malade, et arrêtée pendant une semaine, et hop ! Je vais mieux aujourd’hui, c’est la fin de mon arrêt, et je viens de faire un no poo. Et voilà, le mois sans rien est passé tout seul ! Je serai heureuse si tu nous en redis plus sur tes essais au Rhassoul. Je suis tentée, surtout si je n’ai plus à le faire qu’une fois par mois, parce que je trouve le bicarbonate assez désagréable à l’utilisation. Je ressens le rinçage au vinaigre un peu comme un soulagement ! Et je me permets aussi de te demander des conseils pour bien laver la brosse à cheveux. Je saupoudre la mienne au bicarbonate après avoir retiré les cheveux à la main. Je laisse agir un quart d’heure et puis je rince en frottant. J’ai un peu peur d’abimer ma brosse, elle a des poils qui cassent, et il reste toujours de la poussière au ras des touffes de poils, je ne sais pas comment faire mieux. Merci pour tes conseils, je suis tellement ravie de ce passage au no poo, j’ai hâte de voir combien de temps ça tient après le mois sans rien !! Bises

    • Bonjour Sabrina! Je suis contente que ma réponse au précédent commentaire t’ait aidé à avancer dans le no-poo! Moi aussi, j’avais été surprise que le mois sans rien se passe aussi simplement- c’est la preuve que tu l’as fait au bon moment je pense! Pour le Rhassoul, j’en ai parlé un peu ici. J’en parlerai plus en détail dans un prochain article avec plein de liens/ressources/astuces pour le no-poo en général mais si d’ici-là tu as des questions précises, n’hésite pas! Laver la brosse, je trouve, est finalement plus compliqué que se laver les cheveux! Comme pour la tienne, elle retient la poussière. Ce que je fais c’est que je retire un maximum de cheveux à la main, puis le reste avec un peigne… en gros, je peigne les poils de la brosse et cela permet d’attraper les cheveux et poussières restantes, même à la racine des poils. Ensuite, comme toi je la soupoudre de bicarbonate et généralement je la laisse ainsi une journée/une nuit avant de la rincer avec de l’eau chaude. En quoi sont les poils de ta brosse? Les miens ne sont pas cassants; par contre le manche en bois s’abîme au fil des lavages (le vernis s’en va, ce qui en soit n’est pas dérangeant mais du coup le bois naturel étant exposé à l’eau, je pense qu’elle finira pas s’user complètement et sera difficile à faire sécher).

    • Sabrina dit :

      Merci beaucoup pour ta réponse encore une fois ! Ca doit être un sacré boulot de répondre à tous les commentaires… J’ai encore besoin de conseils. J’ai donc fini le mois sans rien, et j’ai fait un no poo samedi, il y a 6 jours. Et j’ai du mal à tenir la semaine sans me les laver, ils sont déjà tout gras ! Je vais chez le coiffeur samedi, donc demain vendredi je pense tenter un lavage au rhassoul, mais je suis un peu déçue de devoir les relaver si vite. En gros j’aurais fait un shampoing sec si je n’allais pas chez le coiffeur, donc même rythme qu’avant le mois sans rien. Et encore j’ai de la chance, mon coiffeur me coiffe à sec ! As-tu une idée de pourquoi ça regraisse si vite après mon mois sans rien ? En revanche, mes cheveux sont super brillants ! Toujours ça de gagné ! Sinon, ma brosse est en poils de sanglier, mais elle est très vieille (aussi vieille que moi !) peut-être que ça vieillit à force ? Merci merci ! Bises

    • Oui là je dois avouer que répondre aux commentaires me prend de plus en plus de temps… mais quand ils sont sympathiques et bien formulés et que les gens ont vraiment pris la peine de lire les articles avant de poser leur question, ça ne me dérange absolument pas 😉 Pour en revenir au no-poo… 6 jours, ça ne me paraît pas si mal du tout! Généralement les miens re-graissent au bout d’une semaine, mais ils sont encore corrects 3-4 jours après donc je les lave au bout de 10-15 jours. Donc 6 jours sans re-graisser du tout, à ton stade, c’est bien il me semble.

  27. Bonjour Natasha,

    Je suis tombée par hasard sur ton article sur le no-poo pendant mon tour du monde et je m’y suis mise il y a un peu plus de 2 mois. Le voyage me semblait la bonne occasion, notamment pour cette fameuse période de « sevrage » d’1 mois. Je suis passée très rapidement à la méthode water only, car j’ai les cheveux très secs et fins et ils n’appréciaient pas beaucoup le bicarbonate de soude (et encore moins la fécule de maïs).
    Je suis très satisfaite mais j’ai encore des ajustements à faire. J’ai des cheveux fins et bouclés, donc la brosse, c’est pas trop leur truc non plus et pour l’instant, mais cheveux sont propres mais très indisciplinés. Utilises-tu de l’huile essentielle de Ylang Ylang ? Si oui, de quelle manière ? Tu l’ajoutes au verre de vinaigre et d’eau? En quelle quantité exactement?

    • Bonjour Julie, quelle bonne idée de te lancer dans le no-poo durant ton voyage! Je n’utilise pas d’HE d’Ylang Ylang. Mais je sais qu’Hélène de Green Me Up la met directement dans son masque au Rhassoul et qu’Ophélie d’Antigone XXI la mettait dans son eau de rincage au vinaigre de cidre. Une goutte devrait suffire. Il ne faut pas abuser des HE, ce sont des produits très puissants comme on en parlait ici ou .

  28. Ping : No-poo: méthodes, astuces et ressources | Échos verts

  29. Emilie dit :

    Merci pour cet article très clair et très encourageant.
    J’en ai marre de mes cheveux qui depuis que j’ai changé de région graisse très vite. Je me suis rendu compte que cela fait au moins 6mois voir un an que je me les lave tous les jours… Quand ils sont gras et que je dois aller travailler je ne connaissais pas d’autre technique que le shampoing. Jusqu’a maintenant. Dernier shampoing le 03/02. Le 04 bicarbonate., le 05 rien. Le 06 bicarbonate a nouveau (je sais que c’est pas bien j’eviterais de le faire si peu espacé) J’ai tenté lavage a sec avec maïzena le 07 en soirée car nous étions invité et ils commençaient a être gras…sauf que j’en ai trop mis du coup cheveux blanchis j’ai lavée a l’eau et rinçage au vinaigre mais j’ai du mettre trop de vinaigre car ils étaient gras après. J’ai gardé gras aujourd’hui dimanche… Demain je reessairai a l’eau…mais dur dur faut s’accrocher… 😞
    Impossible pour moi d’espacer les shampoing avant de commencer. Ca fait des semaines que j’essaie et vmt honteux d’aller bosser avec les cheveux gras…

    • De rien Emilie! Comme pour toi, il serait hors de question pour moi de sortir avec des cheveux sales et/ou gras! Mais je te déconseille vraiment d’utiliser autant de bicarbonate… je dirais pas plus d’une fois par semaine pendant 1 mois ou 2 grand maximum et ensuite, pas plus de 2 fois par mois… Et si tu peux t’en passer complètement, c’est encore mieux! Le BdS peut vraiment abîmer le cuir cheveux à court, moyen ou long terme donc aujourd’hui je n’en utilise plus du tout. Puisqu’il t’est difficile d’espacer tes lavages, je te conseille d’utiliser un après-shampooing bio et à la composition aussi saine que possible: l’AS est beaucoup plus doux que le shampooing et lave tout aussi bien d’après tout ce que j’ai pu lire à ce sujet. Et pour découvrir d’autres alternatives au BdS, je te suggères mon dernier article au sujet du no-poo avec plein de recettes et astuces pour celles/ceux qui démarrent 🙂

  30. Ping : Mes soins cheveux au naturel | The Elsa Diary

  31. Laëtitia dit :

    Bonjour Natasha,
    ça y est je crois que je vais me lancer, grâce aux éco-défis et à tous tes articles, je me sens dans une bonne dynamique et puis j’en ai marre de mes cheveux gras le lendemain de mes shampoings. Et après avoir essayer plusieurs types de shampoings et après shampoing bio et non bio, je ne suis satisfaite d’aucun donc je me dis qu’il est temps d’essayer autre chose. Je ne suis vraiment qu’au tout début, j’essaye de ne me laver les cheveux qu’une fois par semaine et j’ai acheté du bicarbonate de soude pour laver mes brosses. J’espère pouvoir passer à l’étape suivante rapidement grâce à toutes tes astuces sur le sujet et je m’aide aussi du blog d’AntigoneXXI. Je vais suivre les étapes que vous proposez pas à pas 🙂

  32. Martinez dit :

    Bonjour le savon au lait d ânesse bio me parait beaucoup moins sec que le savon d Alep qu en pensez vous?

  33. Passante dit :

    Par lassitude,désaffection de ces cheveux que l’on perd qui s’abîment, du coup je me lave les cheveux qu’une fois par mois depuis 2 ans avec un gel douche qui ne pique même pas les yeux..on s’étonne qu’ils restent brillants, non gras aussi longtemps..Mais j ai craqué avec un colo chim…vais chercher les soins naturels pour pallier à cette chute vertigineuse dans les blogs et autres tutos…vrai qu’avant elles se débrouillaient sans..mais ma grand mère qui ne connaissait pas le shampoing, avait un cheveu fin et rare , itou pour moi..la différence? elle avait autre chose à penser ,et, donc on revient à la réflexion qu’un peu moins d’égocentrisme siérait tant à notre planète…

  34. Ping : Ma routine capillaire après 2 ans sans shampooing | Échos verts

  35. bdn dit :

    Bonjour,

    1ere fois que je commente, mais j’adore l’article. Je suis dans le même principe en ce moment de vouloir diminuer mes utilisations de produits toxiques et de réduire mon impact. En ce moment, et ce depuis plusieur mois, j’utilise les shampoing solides de chez Lush. Ce ne sont que des produits végéteaux, non testés sur les animaux, et qui durent longtemps! Ce sont des galets a frotter pour avoir de la mousse et se laver avec! a base d’avoine, d’orge, de beurre de karité… QUE des produits naturels. Je me lave une fois par semaine les cheveux avec ça, et tout va bien! je n’arrive pas a passer le cap, me laver juste avec de l’eau… alors en attendant cela est parfait

    • Merci pour ton témoignage ! J’avoue que je ne suis pas fan de LUSH car tous leurs produits ne sont pas 100% naturels mais ils sont tous présentés comme s’ils l’étaient et cela m’ennuie que certain-e-s vendeurs/vendeuses ne soient pas entièrement transparent-e-s et honnêtes à ce sujet. En tous cas, c’est super que tu aies réussi à trouver des produits naturels qui te conviennent 🙂

  36. Julie dit :

    Bonjour Natacha!

    Vraiment, j’ai toujours été perplexe sur les filles ‘qui ne se lavaient pas les cheveux’, car pour moi, elles avaient quand même une manière de se les laver (bicarbonate, après-shampoing, henné…).

    Pour la petite histoire du parcours de mes propres cheveux: j’ai toujours eu cette perruque ‘racines grasses, pointes sèches’ et fait comme maman disait, c’est-à-dire un shampoing tous les deux jours. J’ai même fait le test de les laver tous les jours, histoire de me rendre compte par moi-même (et effectivement, au bout de 3 jours, c’était la graisse permanente).

    Puis, comme je suis quelqu’un qui est facilement atteint par la maladie de la flemme, j’ai voulu les laver moins souvent. J’avais plus vraiment cours en mai, et j’en ai profité pour montrer mes cheveux gras (heureusement qu’il y avait un peu de soleil): et c’est passé facilement de 2 à 3 à 5… à une semaine easy les jours d’été! (Grosse fierté.) J’avais également supprimé tous mes cosméto-chimiques, et adopté le bio.

    Autant dire que je suis connue dans mes études pour mes beaux cheveux doux rien qu’en les regardant!

    Mais avec tout ça, j’ai une grande question:
    J’ai récemment entendu que les cheveux n’avaient besoin de rien du tout, sinon d’être brossés chaque jour. – Et c’est comme ça que je vois les cheveux jamais lavés: ils ne passent ja-mais ja-mais sous la douche, ni sous une poudre ou un autre produit. Juste la brosse.

    Est-ce que je peux te demander ce que tu en penses?
    Car je lis que tu utilises de l’eau et du vinaigre de cidre de pomme. Cela changerait quelque chose?

    Merci!

    • Bonjour Julie,

      Merci pour ton partage d’expériences !

      J’ai beaucoup de mal à croire que l’on puisse se contenter de brosser ses cheveux pour avoir un cuir chevelu et des cheveux propres… Personnellement, si je continue de me laver le cuir chevelu et les cheveux, c’est justement parce que le brossage ne suffit pas à ôter le sébum, les peaux mortes, la poussière etc. C’est peut-être différent avec les cheveux très courts ou le crâne rasé… et encore, même si j’avais le crâne rasé ou les cheveux très courts, je pense que je me passerais de l’eau régulièrement, rien que pour enlever les peaux mortes et autres résidus car évidemment je ne me brosserais pas le crâne.

      J’utilise de l’eau pour me laver les cheveux et du vinaigre de cidre de pommes pour les adoucir… et oui, ça change quelque chose puisque mes cheveux ne sont plus gras après les avoir bien lavés sous l’eau chaude et qu’ils sont plus doux et moins secs quand je termine avec un rinçage au vinaigre de cidre.

      J’espère avoir répondu à tes questions 🙂

      PS- j’écris mon prénom ‘Natasha’ (sans « c ») 😉

  37. Marie dit :

    Hola Natasha !
    Je suis pour ma part au no poo (bicarbonate + vinaigre de pommes) depuis environ 8 mois et je suis très satisfaite de cette méthode, j’en suis actuellement à un no poo par mois + quelques WO !
    J’aurais une question par rapport à la méthode de rincage du WO que tu proposes, qui comporte du vinaigre : ne risque-t-elle pas de faire regraisser les cheveux lorsqu’elle est utilisée sans bicarbonate ? J’avoue que j’aimerais vraiment passer au WO mais je ne suis pas encore très douée avec la méthode, je préfère en général ne rien faire du tout pendant 3 semaines puis faire un petit no poo, l’eau seule me laisse les cheveux lourds et poisseux…
    En tout cas merci pour tes jolis articles !

    • Personnellement j’utilise le vinaigre sur mes longueurs généralement donc cela n’affecte pas la production de sebum, et même quand j’en applique sur mon cuir chevelu, je n’ai pas remarqué de différence… As-tu essayé de rincer tes cheveux à l’eau froide pour éviter cet aspect poisseux ? C’est ce qui a fait toute la différence pour moi 🙂

  38. Sikolette dit :

    Bonjour Natasha !

    je viens de lire ton article et tous les commentaires, ce la me laisse perplexe. J’ai tenté de me mettre au no-poo il y a maintenant 2 ans, et monsieur aussi. J’ai espacé mes shampooings du commerce jusqu’à en faire 1 par semaine maxi, puis je suis passée au BDS+vinaigre de cidre. Ca marche bien mais les cheveux régraissent quand même après 8 jours.
    On a réussi à faire le mois sans rien (que c’était dur !!), et depuis je dois continuer à me laver les cheveux tous les dimanche. Le shampooing sec ne m’avait pas convaincue, je suis brune et ça faisait mamie. Je lave au BDS et citron (c’est plus écolo chez moi que le vinaigre, puisque j’en ai dans le jardin) mais je lis là que c’est trop agressif aussi souvent.

    De lire cet article me fait comprendre que le souci, c’est sûrement le brossage. Je ne les brosse jamais en fait, à part quand je les lave.
    Mais pour laver la brosse, est-ce que l’eau chaude est obligatoire ? Nous n’avons pas l’eau chaude chez nous et faire bouillir de l’eau pour ça tous les soirs m’embête un peu.

    En tout cas, dimanche dernier, j’ai tenté un shampooing sec au cacao, et ça marche super bien !

    Monsieur, qui s’en fout d’avoir des cheveux gras, se lave les cheveux une fois par mois environ, mais là, il va retenter avec moi avec de vrais brossages, et parfois shampooing sec au cacao.

    Je fais vraiment ça par amour de ma planète, parce que quand même, pour le moment, je t’avoue que je trouve ça un peu contraignant. Le lavage au BDS est long, et faut l’appliquer mèche par mèche…

    Bref, merci pour ces articles en tout cas, ça me redonne la motivation nécessaire !

    A bientôt !

    • J’avoue que je n’ai jamais essayé de laver ma brosse à l’eau froide- étant donné que l’eau chaude est nécessaire pour diluer le sebum des cheveux, je me disais qu’il en était de même pour les poils de la brosse- mais peut-être pas. Le mieux est d’essayer pour savoir si ça marche !

      Personnellement, je pense que si la méthode que tu utilises à l’heure actuelle est trop contraignante pour toi, tu devrais peut-être tester une autre alternative écolo… Mais tout dépend de ton objectif- est-ce de te laver les cheveux moins souvent ? Seulement à l’eau ? Avec des produits naturels ?

      Le no-poo et le water only c’est bien, mais ce ne sont pas les seules options qui font du bien à nos cheveux ET à la planète. J’ai répertorié tous les produits naturels dans cet article et tous les shampoings solides dans celui-ci.

      J’espère que tu y trouveras des alternatives qui répondront à tes besoins 🙂

      PS- avoir les cheveux qui regraissent après 8 jours, c’est plutôt pas mal, non ? Regressaient-ils plus ou moins souvent avant que tu te lances dans le no-poo ?

    • Sikolette dit :

      Je suis impressionnée que tu me répondes si vite à un article qui date de plus de 2 ans ! Ca me fait vraiment plaisir car sur bon nombre de blogs, les blogueuses ne répondent plus (ce que je peux comprendre vu la quantité de commentaires). Donc merci !

      Pour l’eau froide, je me lave de toute manière les cheveux à l’eau froide (qui n’est quand même pas si froide ici, en Guyane, je dirais 26 ou 27°) et le BDS marche très bien, donc c’est vrai que pour la brosse, y a pas de raison que ça marche pas, non ?

      Bon, je crois qu’il faut que j’investisse dans une brosse, la mienne est vieille et trop crade je trouve, avec plein de bouts de poussière accrochés aux poils !

      Comme je lis tes articles depuis le tout début, donc dans l’ordre chronologique, je n’étais pas encore tombée sur celui qui répertorie les astuces du no-poo que tu as mis en lien, j’y vais de ce pas pour voir ce que tu proposes. Le shampooing solide, pourquoi pas, mais je n’en trouve pas ici, il faudra que je vois ça lors d’un de mes séjours en métropole. Et que je sois sûre que les ingrédients ne polluent pas du tout, car l’eau de la maison est rejetée dans notre jardin, sous nos bananiers.

      Pour répondre à ta question, avant le no-poo, mes cheveux regressaient très vite, je les lavais tous les 2 jours il y a 4 ou 5 ans. Puis j’ai vécu au fin fond de l’Amazonie sans eau courante quelques années, ce qui m’a obligée à espacer mes shampooings. Puis, y a 2 ans, j’ai lu l’article d’Antigone, et la procrastinatrice fainéante en moi a vu un super moyen de se simplifier la vie ! J’aimerais ne plus me les laver dans l’idéal mais ça me semble impossible.

      De toute façon, prochaine étape, achat de brosse et brossage quotidien !

    • Les shampoings que je présente dans mon article sont fabriqués à partir de produits naturels donc ils sont entièrement biodégradables et ne polluent donc pas 🙂

      Il est certain que ta brosse doit être bien propre avant chaque utilisation… sinon, cela ne fera que salir tes cheveux davantage.

  39. Luu dit :

    Bonjour

    Depuis 4 – 5 ans, surement à cause du stress du travail, mes cheveux (raide, à tendance gras) pourtant robustes commencent à me faire la misère avec les problèmes de pellicules et de démangeaisons du cuir chevelu. (Pourtant, mes cheveux eux-mêmes sont beaux, très brillants, un bon volume et solides). En cherchant une méthode plus douce j’ai tenté l’expérience no poo depuis un an. Malheureusement, j’ai du revenir au shampooing conventionnel depuis qq mois. Mais je ne veux pas abandonner l’aventure donc j’aimerais vous solliciter pour avoir quelques conseils.

    J’ai commencé par espacer les lavages et ai fait le 1 mois sans rien (sauf eau et rinçage jus de citron). Ensuite, je me lave les cheveux avec Rhassoul tous les 10 jours environ. Entre temps j’évite les shampooings secs car cela me donne des démangeaisons de cuir chevelu.
    Le début a été satisfaisant. Mes cheveux sont doux et les problèmes de pellicules et démangeaisons se réduisent. La production du sebum réduit visiblement.
    Pour rémédier aux pb du cuir chevelu, j’ai essayé l’huile essentielle Tea Tree et la poudre Shikakai et un poudre de Pivoine. Cela n’apporte rien.
    Le rinçage au vinaigre laisse mes cheveux poisseux et ça démange encore plus que sans. Quand j’essaie avec du jus de citron, le résultat est plus agréable mais le coût de la méthode est un peu élevé. Après un lavage à WO, mes cheveux mettent du temps à sécher, plus long qu’avec qu’un produit chimique. Et ils sont pas « aériens » comme avec les produits du commerce.
    La rechute date vers Octobre, quand le temps recommence à faire froid et dans mon bureau, la clim tourne à plein régime. J’ai pensé qu’il s’agit d’une sécheresse du cuir chevelu mais mon pharmacien m’a dit qu’il s’agissait plutôt d’un champignon qu’il faut traiter. J’ai donc acheté le produit anti pellicule car je n’en pouvais plus.
    Récemment, j’ai acheté une base lavante très doux, sans aucun produit chimique, ni odeur, avec du propolis. C’est satisfaisant en terme de lavage. Au bout de 4 jours, mes cheveux sont toujours aussi doux et pas gras. Mais les démangeaisons par contre apparaissent….
    Je vous serai reconnaissante si vous avez une idée de traiter ce genre de souci.
    En vous remerciant,

    • Bonjour,
      Cela doit être très pénible d’avoir autant de souci mais je ne suis pas du tout experte en terme de soins capillaires.
      Personnellement, j’utilise des shampoings solides, très doux pour les cheveux et le cuir chevelu et permettant d’espacer les lavages sans problèmes.
      J’espère que vous finirez par trouver une routine et des produits qui vous conviendront.

  40. Ping : Ma routine capillaire après 3 ans sans shampoing | Échos verts

  41. Brigitte dit :

    Bonjour,
    je veux bien croire à cela, mais lorsqu’on a une couleur pour cacher ses cheveux blancs ou poivre et sel juste à la racine, là ça se complique, le vinaigre de cidre fait abondamment dégorger la couleur. Je pense que cela est valable que sur des cheveux naturels, des cheveux « jeunes » en fait …

  42. Cristina_98 dit :

    Bonjour à toutes et à tous !
    Je viens de lire ton blog sur le no-poo, sur lequel je suis tombée par hasard et je trouve ce défi très courageux de ta part !
    J’aimerais bien me mettre au vert, prendre des douches « vertes » sans shampooing et peu de savon mais honnêtement, je n’arrive pas à passer le cap du no-poo ou du WO. J’ai les cheveux qui graissent très vite et malgré les dizaines de shampooings que j’ai pu tester, ils ont tous la même efficacité, si pas une moins bonne ! Etant donné que j’ai les cheveux très gras, je suis assez réticente quant aux shampooings bios : mes « capellis » risquent de paraître encore plus gras. Non ?De plus, c’est assez difficile « d’arrêter » de se laver les cheveux, surtout quand on a des RDV, des occasions importantes, etc.
    Si qqun peut me donner quelques conseils, ce serait vraiment super !
    Merci 🙂

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s