Pour donner des droits à la Terre: une initiative européenne contre l’écocide

L’écocide: un mot aux racines grecques et latines, un mal international

Le suffixe “-cide”, issu du latin caedere signifiant tuer est le plus souvent entendu en association avec les préfixes “géno-” ou “homi-”. Ôter la vie à quelqu’un ou exterminer un groupe d’êtres humains sont des crimes punis par la loi à travers le monde. Quant à l’écocide- dérivé du grecque “oikos” signifiant “maison”-, définit comme la destruction des écosystèmes, c’est à l’heure actuelle un crime aux yeux du gouvernement de 10 pays: le Vietnam (1990), la Russie (1996), le Kyrgyzstan (1997), le Kazakhstan (1997), le Tajikistan (1998), la Biélorussie (1999), la Géorgie (1999), l’Ukraine (2001), la Moldavie (2002) et l’Arménie (2003).

Ainsi, à ce jour, les responsables de l’exploitation des sables bitumeux au Canada, des étêtages miniers aux USA, de la fracturation hydraulique dans ces mêmes pays, ou encore de la disparition de colonies d’abeilles en Europe notamment, risquent tout au plus une amende pour avoir nui à l’environnement. Cette amende n’empêche en rien les acteurs de ces désastres écologiques de recommencer.

“Arrêtons l’écocide”, à l’échelle européenne

ofsADjKOqYNgQX_iHnjzjjl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJ

Pour que les responsables d’actes nocifs au bien-être de la planète soient jugés et stoppés, une douzaine de citoyens européens de 9 pays différents ont décidé de présenter une Initiative Citoyenne Européenne– dispositif démocratique et participatif créé par le Traité de Lisbonne– auprès du Parlement Européen le 22 janvier dernier. L’adoption de l’initiative “Arrêtons l’écocide en Europe” (End Ecocide in Europe) par la Commission Européenne permettrait de:

  • Reconnaître l’écocide en tant que crime
  • Criminaliser la destruction partielle ou totale d’un écosystème
  • Juger les personnes responsables d’écocides en Europe
  • Juger les ressortissants européens accusés d’écocides en dehors de l’Europe
  • Mettre en cause toute personne ayant de près ou de loin contribué à un écocide (en validant ou en finançant un projet par exemple)
  • Interdire, limiter et empêcher la destruction d’écosystèmes sur le territoire ainsi que le domaine maritime européens
  • Interdire l’importation en Europe de produits résultants d’un écocide

Afin que cette initiative soit examinée par la Commission Européenne, il faut qu’elle soit signée par 1 million d’européens d’au moins 7 pays différents d’ici le 21 janvier 2014. A ce jour, 7 mois après que la pétition a été mise en ligne, près de 40 000 votes ont été enregistrés dans 28 pays différents. Pour l’heure, les français constituent plus du quart des votants, avec plus de 13 000 voix enregistrées.

“Eradiquons l’écocide”, à l’échelle mondiale

L’avocate et auteure Polly Higgins se bat également pour que les Nations Unies considèrent les écocides comme des crimes contre la Paix et exécutent une loi internationale. Via internet, elle invite les citoyens du monde entier à soutenir cette loi pour que les écocides cessent d’ici à 2020. Les deux initiatives oeuvrent donc dans le même sens sauf que “Arrêtons l’écocide” se concentrerait sur l’adoption d’une directive pour que chaque pays européen applique les lois visant à juger les responsables d’écocides.

Un petit pas pour la Planète, un grand pas pour la conscience de l’homme

Bien que l’emploi du néologisme “écocide” paraisse exagéré pour certains, Valérie Cabanes, porte parole d’ “Arrêtons l’écocide en Europe”,  confie que même si «Le terme peut choquer, (…) nous l’assumons. L’urgence environnementale est telle que nous voulons réveiller les consciences» (Source: la Croix).

Malgré que l’on ne soit pas encore certain de l’impact de la criminilisation de l’écocide sur le comportement des gens et sur l’environnement, pour Pierre Rabhi, «cette initiative lancée pour faire reconnaître des droits à la Terre et s’assurer que des personnes physiques et morales puissent être reconnues juridiquement responsables de destructions d’écosystèmes est de première importance dans le contexte de notre société planétaire d’aujourd’hui» (Source: Endecocide).

© Endecocide

Cet article, publié dans Inspiration, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pour donner des droits à la Terre: une initiative européenne contre l’écocide

  1. Valérie Cabanes dit :

    tres impressionnee par votre synthese. du beau travail ! merci d’agir pour diffuser cette initiative. Valérie Cabanes
    porte-parole End Ecocide in Europe

    ps: avec un a et un e inversés 😉

  2. Audrey dit :

    Voila, signé! C’est toujours incroyable le temps que mettent certaines choses à se mettre en place, alors qu’elles découlent du bon sens. Il est de plus en plus évident qu’il faut prendre soin de la terre, notre chez nous. Toutes les sociétés, même les plus riches finiront par en pâtir. Mais ils se sentent encore en sécurité….

    • Malheureusement cette initiative n’avait pas réussi à récolter le nombre de signatures nécessaires avant la date buttoir l’année dernière alors je me demande où ça en est puisque visiblement ils continuent d’enregistrer les signatures… J’ose croire qu’il y a encore de l’espoir pour que l’écocide soit un jour reconnu comme étant un crime… Encore faut-il que l’humanité réalise qu’en tuant la planète à petit feu, c’est notre avenir que nous détruisons…

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s