Si je ne devais garder que 100 (et quelques) objets personnels…

Cette idée d’article m’est venue à la suite de la lecture du billet Vivre avec 100 objets sur Le Blog Bleu. Marina y dresse la liste des 100 objets qu’elle garderait si elle devait réduire le nombre de ses possessions. Le principe de cet exercice m’a beaucoup plu car il permet selon moi de prendre le temps de réfléchir aux objets qui nous entourent, à leur utilité, à leur rôle dans notre vie, à leur histoire ainsi qu’à leur valeur – matérielle ou sentimentale. J’ai donc voulu me prêter au jeu en adaptant les “règles” à ma sauce et j’ai trouvé que c’était un exercice particulièrement intéressant pour démarrer l’éco-défi Faire le vide chez soi.

Tout d’abord, j’ai utilisé le chiffre 100 à titre indicatif – sans nécessairement chercher à l’atteindre ni m’empêcher de le dépasser – car il m’importait davantage de prêter attention aux objets que je garderais plutôt qu’à leur nombre. J’ai toutefois fait en sorte de réduire ma liste au minimum en partant du principe qu’elle inclurait tout ce que j’emmènerais avec moi si je devais déménager avec un minimum d’objets personnels tout en ayant le même mode de vie et les mêmes occupations principales. J’ai également choisi de ne pas inclure tous les éléments qui me semblent indispensables – tels les meubles, la vaisselle, l’électroménager, les accessoires pour le ménage et les plantes – mais qui sont remplaçables à mes yeux. J’entends par là que je ne ressens pas le besoin d’emporter la majorité de ceux que je possède déjà car je n’y suis pas particulièrement attachée et je pense que n’importe quel autre objet semblable – trouvé ou acheté d’occasion – ferait l’affaire.

J’ai tout de même inclus certains ustensiles culinaires qui ont été un réel investissement financier pour moi ou les personnes qui me les ont offerts et que je préfère garder plutôt que de les remplacer. J’ai également compté des objets facilement remplaçables mais pas facilement revendable comme le manche de ma brosse à dents à tête interchangeable ou ma brosse à cheveux par exemple : je ne vois donc pas l’intérêt de les donner/jeter si c’est pour en racheter d’autres derrière. Ce serait du gâchis, tant sur le plan écologique que sur le plan économique !

Par ailleurs, je n’ai pas compté certains types d’objets individuellement ; ainsi, plutôt que d’inscrire 15 journaux intimes, j’ai compté 1 boîte de journaux intimes. Cela me paraissait plus logique et plus clair pour ce genre de liste, surtout que le contenu m’importe personnellement plus que le nombre en lui-même. De plus, je n’ai pas compté les objets qui en accompagnent généralement d’autres, comme les chargeurs d’appareils électroniques ou leurs housses de protection par exemple. Je n’ai pas inclus non plus les bijoux que je n’enlève jamais : mon alliance et  4 piercings. Enfin, je n’ai pas pris en compte les produits alimentaires, cosmétiques et ménagers – tout ce qui a une durée de vie de base éphémère et qu’il faudra que je rachète régulièrement.

En fin de compte, ma liste contient tous les objets personnels que j’emporterais certainement avec moi où que j’aille à l’avenir – sauf si, bien évidemment, mon mode de vie était amené à changer drastiquement et que je décidais par exemple de retourner vivre sur un voilier ou bien de faire le tour du monde à pied !

J’ai mis 2 ou 3 semaines à faire cette liste ; j’y ai ajouté certains objets et j’en ai enlevé d’autres au fil des jours et de mes réflexions. Cet exercice m’a permis de réaliser que j’étais finalement attachée à bien moins d’objets que je ne l’aurais pensé. Cela ne veut pas dire pour autant que je vais me débarrasser du reste puisque j’aime et j’utilise la plupart des centaines d’autres objets que je possède. Cela m’a toutefois permis de prendre conscience que je pourrais donner et vendre bien plus d’objets personnels que je ne l’imaginais et ce dès demain si je le voulais… Et que je pourrais me satisfaire des 130 objets personnels suivants.

  1. Vélo
  2. Casque à vélo
  3. Valise à roulettes
  4. Petit sac à dos étanche
  5. Grand sac de courses
  6. Tote bag pliable
  7. Sac à main moyen en tissu à fermeture éclair
  8. Petit sac à main avec bandoulière
  9. Pochette pour billets de train ou autres
  10. Set de sacs à vrac
  11. Set de 3 boîtes gigognes en inox
  12. Gourde thermos
  13. Mug thermos
  14. Portefeuille
  15. Agenda
  16. Stylo plume
  17. Stylo
  18. Crayon papier
  19. Crayon de couleur
  20. Taille-crayon
  21. Gomme
  22. Règle
  23. Parka 3 en 1
  24. Anorak très chaud
  25. Veste mi-saison
  26. Bonnet chaud
  27. Écharpe épaisse
  28. Foulard en lin
  29. Gants chauds
  30. Gants très chauds
  31. Bottes d’hiver
  32. Bottines
  33. Ballerines
  34. Baskets de ville
  35. Sandales de randonnée
  36. Baskets de sport
  37. Chaussures de randonnée étanches
  38. Chaussons chauds
  39. Chaussons légers
  40. Gilet fin en lin
  41. Gilet chaud
  42. Pull chaud
  43. Pull chaud
  44. Pull chaud
  45. Pull léger
  46. Pull léger
  47. Pull léger
  48. T-shirt à manches longues en lin
  49. T-shirt à manches longues en lin
  50. T-shirt à manches longues en lin
  51. T-shirt à manches courtes en lin
  52. T-shirt à manches courtes en lin
  53. T-shirt à manches courtes en lin
  54. T-shirt sans manches
  55. T-shirt sans manches
  56. T-shirt sans manches
  57. Pantalon chaud imperméable
  58. Pantalon léger imperméable
  59. Pantalon de sport
  60. Pantalon slim noir
  61. Jean skinny
  62. Jean coupe droite
  63. Legging noir
  64. Short noir
  65. Jupe noire
  66. Robe à manches longues
  67. Robe à manches courtes
  68. Culotte
  69. Culotte
  70. Culotte
  71. Brassière
  72. Chaussettes maille fine
  73. Socquettes
  74. Socquettes
  75. Chaussettes mi-longues
  76. Chaussettes mi-longues
  77. Bas chauds
  78. Bas chauds
  79. Paire de collants noirs
  80. Pantalon de pyjama
  81. T-shirt de pyjama
  82. Nuisette
  83. Maillot de bain
  84. Lunettes de piscine
  85. Montre
  86. Jonc argenté
  87. Mala
  88. Bague
  89. Paire de boucles d’oreille
  90. Paire de boucles d’oreille
  91. Paire de boucles d’oreille
  92. Mouchoir en tissu
  93. Mouchoir en tissu
  94. Serviette de toilette
  95. Serviette de toilette en microfibre
  96. Lingette lavable
  97. Lingette lavable
  98. Coupe menstruelle
  99. Culotte menstruelle
  100. Lunettes de vue
  101. Lunettes de soleil
  102. Trousse de toilette
  103. Étui à lentilles
  104. Brosse à dents à tête interchangeable
  105. Boîte à savon
  106. Gobelet en inox
  107. Brosse pour le corps
  108. Brosse à cheveux
  109. Peigne
  110. Élastiques à cheveux (4)
  111. Barrettes à cheveux (4)
  112. Bandeau à cheveux
  113. Rasoir
  114. Pince à épiler
  115. Couple-ongles
  116. Lime à ongles en verre
  117. Ordinateur portable
  118. Appareil photo
  119. Téléphone portable
  120. Casque audio
  121. Vitamix
  122. Gaufrier en fonte 
  123. Saladier en bois d’arbousier – fait et offert par un ami
  124. Machine à coudre
  125. Boîte de journaux intimes
  126. Boîte d’albums photos
  127. Set des livres de mon voyage à bord de Fleur de Lampaul
  128. Le grand livre de l’ayurvéda adapté à l’Occident
  129. Classeur de papiers importants (diplômes, fiches de paie, etc.)
  130. Ma poupée (le doudou qui me suit depuis ma naissance)

Aimeriez-vous essayer de faire une liste des 100 et quelques objets personnels que vous tenez à garder ?

Cet article, publié dans Bien-être, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

58 commentaires pour Si je ne devais garder que 100 (et quelques) objets personnels…

  1. corinne dit :

    Très bonne idée. J’avais pensé le faire il y a quelques années. Je vais m’y replonger car j’ai bien vidé mon chez moi depuis quelques temps. Je dépasserai néanmoins les 100 objets ! Pas grave, le but étant de les apprécier à nouveau. Un article au top !

  2. Milounette dit :

    C’est en effet une reflexion très intéressante qui fait réfléchir à ce qui compte pour nous. Personnellement je pense que 100 objets seraient un peu juste pour moi car j’ai tendance à m’attacher beaucoup aux objets et à leur accorder une grande valeur sentimentale. Je vais essayer de faire une liste de ce type aussi, cela me tente bien. Belle semaine à toi.

  3. kellyac dit :

    Je trouve ton idée de ne compter que ce que je ne voudrais pas remplacer par un équivalent trés agréable. Ca me permet de penser avec gratitude à toutes ces petites choses qui ont une place dans mon coeur pour une raison ou une autre. Bon, en une soirée la liste n’est pas finie, mais j’ai passé un trés bon moment. Par contre du coup j’ai trés trés peu d’habits: je pourrais remplacer quasiment toute ma garde-robe en allant dans un magasin de seconde-main sans aucun regret.

    • Contrairement à toi, je garderais certainement mes vêtements avant tout car la plupart de ceux que je possède ont représenté un investissement (pièces fabriquées de manière éthique, dans des matières saines et écologiques) et me plaisent/me vont vraiment bien. J’ai mis des années à me constituer une garde-robe qui me correspond donc je l’emporterais avec moi sans hésiter ! En tout cas je trouve ça intéressant de voir combien nos attaches peuvent être différentes d’une personne à l’autre 🙂

  4. Melanie dit :

    lime à ongles en verre?! qu’est ce que c’est que ce truc?

    bravo pour ta liste ! je ne sais pas si j’arriverai à si peu de possession en faisant cet exercice.
    si j’ai un peu de temps dans les semaines à venir peut être que je me prêterai au jeu

    en tout cas, j’ai hâte de voir la suite des articles de l’écho défi, je suis en plein dedans chez moi aussi. J’ai déjà désencombré ma salle de bain, et aujourd’hui je me suis attaquée au bureau (il y a des cartons non ouverts de notre déménagement et ça date de 18 mois…)

    • C’est littéralement une lime à ongles en verre… celles en carton ne me conviennent pas et ne durent vraiment pas longtemps. Celles en verre sont agréables à utiliser et vraiment durables, d’après mon expérience.

  5. Oui, ça me semble être une bonne idée et je pense que ma liste serait assez proche de la tienne. Je m’y colle lors de mon prochain voyage en train 🙂

  6. Gaia dit :

    Waouhh je vais vraiment avoir du mal mais l’exercice en vaut la peine…

  7. Eve dit :

    Sans faire un liste, cet exercice m’en inspire un autre: faire le tour de la maison, pièce par pièce, et interroger mon rapport à chaque objet…
    Merci!

    • Cet exercice revient un peu à ça finalement, à questionner notre rapport aux objets qu’on possède et ainsi à prendre conscience de ceux qui nous importent vraiment. Personnellement, j’ai trouvé cela intéressant de voir ce qui me venait en tête, sans regarder autour de moi… je me dis que s’il y a des objets auxquels je n’ai pas pensé, c’est qu’ils ne comptent pas tant que ça pour moi finalement.

    • Eve dit :

      Ah oui, je n’avais pas pensé à ça!
      Intéressant, en effet…

  8. Amélie dit :

    Bonjour Natasha,
    Article très intéressant, qui donne à réfléchir et qui permet de voir ce qui n’est pas sur la liste et dont on peut se débarrasser.
    Merci pour l’idée !

  9. ducotedechezcyan dit :

    Un billet très intéressant et qui amène à réfléchir 😉
    Il y a chez moi énormément d’objets que j’aime et dont je ne me séparerais pas, mais je crois que tout serait remplaçable, finalement. Il y a quelques temps, on m’a posé la question: « si ton appartement brûlait et que tu n’avais que 5 minutes pour sauver ce à quoi tu tiens le plus, qu’emporterais-tu? ». Avant ou après réflexion, je ne pouvais penser à aucun objet qui aurait valu que je reste 5 minutes dans un appartement en flammes. J’aurais pris mon chat et je serais sortie… Aujourd’hui, je n’ai plus mon chat, si je devais tout laisser derrière moi, je crois que je m’en remettrais, pourvu que j’ai mes souvenirs bien au chaud dans ma tête 🙂
    Mais pourtant je n’envisage pas de me séparer de mes affaires. Je ne comprends pas pourquoi je devrais le faire, en fait ^^ (après je ne suis pas une amasseuse non plus)

    • Effectivement, à peu près tout est remplaçable… mais si je devais quittais mon appartement en 5 minutes et que je pouvais récupérer un ou deux objets sans risquer ma vie, je récupèrerai certainement certains objets irremplaçables à mes yeux, comme ma poupée, ma boîte de journaux intimes, mes albums photos et mon ordinateur (qui contient des documents irremplaçables).

  10. Vala dit :

    Coucou Natasha, je me pose régulièrement la question… Je fais des listes, en listant aussi les éléments basiques nécessaires à la vie quotidienne et je me dis que c’est l’idéal… Si pour certains domaines je m’en rapproche, pour d’autres j’en suis loin. Je tente d’affiner petit à petit et parfois je me dis que l’idéal n’est pas réaliste, en tout cas pour moi. Qu’il faut que je parvienne à mieux adapter mes idéaux à mon quotidien. Ce qui me laisse tout de même pas mal de boulot pour épurer! 🙂
    En tout cas, chouette partage, comme d’habitude!

    • Si l’idéal n’est pas réaliste alors est-ce vraiment ton idéal ? Effectivement, je crois que l’essentiel est de trouver son propre équilibre adapté à son quotidien, des besoins et préférences personnels.

    • Vala dit :

      Ce n’est pas réaliste pour moi. Pour certaines personnes, sans doute. En tout cas, pour le moment, je ne peux pas en arriver là. C’est pour ça que cela reste un idéal. Mais j’essaye, j’essaye… Et mine de rien petit à petit je fais des progrès. 😉

  11. Bulle_Virtuelle dit :

    Après la lecture de 99 objets suffisants et nécessaires de Dominique Loreau début Septembre, j’avais envie aussi de faire ma liste mais je ne savais pas trop comment m’y prendre. Merci d’avoir expliqué ta démarche de réflexion, ça va m’aider pour construire la mienne.

  12. Yanna dit :

    Du coup, on ne compte pas les meubles ? Ni les ustensiles de cuisine ?

    Qu’est-ce que Mala ?

    • Tu peux bien entendu compter ce que tu veux… il n’y a pas de règles ; il s’agit d’un simple exercice de réflexion et personnellement j’ai choisi de me concentrer sur les objets personnels, ceux que je souhaite emporter avec moi où que j’aille – mes meubles et mes ustensiles de cuisine n’en font pas partie ; si nécessaire, je préfèrerais les vendre et en fabriquer/trouver/acheter d’occasion là où j’irai ensuite. Il s’agit bien évidemment d’une situation imaginaire ; dans la réalité, peut-être que je ferais d’autres choix.
      Un mala est un collier de 108 perles pour la méditation.

    • Yanna dit :

      Oui, d’accord je comprends, personnels, aussi en opposition de collectifs qu’on peut partager avec le reste de la maison.

      Comment utilises-tu le mala ?

    • Le mala me permet de me concentrer sur une idée positive, un message à moi-même, un moment de gratitude etc. ; je fais le tour du mala en faisant tourner chaque perle du bout des doigts en répétant ma pensée à chaque fois.

  13. bou dit :

    question très très pragmatique: tu dis que tu as mis 2-3 semaines à faire ta liste. Tu as noté au fur et à mesure sur une feuille ? sur un ordi ?
    tu as fait par pièce en ouvrant les tiroirs, armoires, en sortant tout … ou de mémoire en procédant par catégorie d’objets ?
    Hier, je me suis demandée devant ma penderie: si je n’avais plus tel vêtement, serais-je triste ? (ben, souvent, le réponse était non …), devrais-je le remplacer par le même rapidement ? (si la réponse est oui, c’est qu’il m’est vraiment utile) et sinon, est-il mieux qu’il reste dans mon armoire ou qu’il soit utile à quelqu’un d’autre ? (parce qu’un vêtement, c’est fait pour être porté, alors, zou, direction Emmaüs)
    Je vais commencer par là pour mon prochain tri.

    • J’ai commencé à rédiger ma liste dans mon agenda, au crayon à papier. Puis, au fil des jours, j’ai gommé certains éléments, j’en ai ajouté d’autres. Puis je l’ai finalisé sur l’ordi pour la partager ici. Comme je le disais plus haut à Eve, j’ai souhaité faire cette liste de mémoire. Je me dis que j’ai forcément pensé aux objets qui m’importent le plus et que si ce n’est pas le cas, ils ne sont pas si important que ça pour moi.
      C’est chouette de pouvoir mettre un visage sur ton nom désormais (et une voix sur tes mots 😉 !).

  14. SHEICK Ilmasse dit :

    Oh j’aime trop ton 130ème choix !!! Bisous

  15. Un trésor dans mon placard dit :

    C’est effectivement un très bon exercice qui permet de se reconnecter aux choses essentielles.
    J’ai déjà fait ce genre d’exercice en me disant « si je devais partir précipitamment de chez moi qu’est ce que je prendrais ». Et là en fait je me rend compte que je ne suis pas attachée à grand chose, je ne prendrais vraiment que ce qui ne peut pas se remplacer comme des papiers importants, des photos ou des bijoux qui ont une valeur sentimentale et peut être quelques vêtements que j’ai eu plaisir à coudre. Je suis pourtant très soigneuse avec mes affaires mais c’est plus parce que je n’aime pas abîmer mes affaires que parce que j’y suis attachée.
    PS : je suis surprise de voir une machine à coudre dans ta liste, je ne savais pas que tu pratiquais la couture.

    • On m’a offert cette machine à coudre il y a déjà un moment… parce que je voulais reprendre la couture. Mais je dois avouer que je n’en ai malheureusement toujours pas pris le temps. J’espère que ça viendra !

  16. Sarah dit :

    C’est drôle, j’emmenerais peu de vêtements mais mes albums photos! J’aurais du mal à me séparer de mes cd, certains livres, comme toi ma machine à coudre mais pas de lime à ongles. .. c’est rigolo d’essayer de faire sa propre liste en s’inspirant de la tienne. Mon kitchenaid et mon omniblend seraient aussi de la liste…

    • C’est marrant, vous êtes plusieurs à ne pas souhaiter garder vos vêtements… Personnellement, je me verrai mal renouveler toute ma garde-robe ; je trouve cela tellement compliqué de trouver des vêtements qui me plaisent, me vont et correspondent à mes critères d’achat ! Quant à la lime à ongles, c’est parce que j’adore avoir les ongles très longs… donc la lime m’est indispensable pour leur donner une forme qui me plaît 🙂 De manière générale, j’ai souhaité garder tous les objets de ma trousse de toilette car je ne pense pas que je pourrais les revendre et je ne vois donc pas l’intérêt de les mettre à la poubelle pour en racheter d’autres derrière.

  17. Roanne dit :

    C’est très intéressant cependant, je vais éviter de me lancer dans cette liste-là.
    J’en fais déjà trop et il faut que je me « désintoxique » de ce travers très chronophage et au final anxiogène pour moi.
    (entre les to-do-list, les wish-list, la pile à lire, le tableau récap’ des livres lus, l’inventaire de mes vêtements, le tracking de mes achats / dépenses, et les divers suivis de projets, j’y passe déjà bien trop de temps et d’énergie, j’en ai peur)

  18. Tredok dit :

    Je l’ai fait indirectement lors des deux derniers déménagements. J’ai donc plutôt un raisonnement « carton » ^^
    – une valise de vêtements
    – un carton d’affaires perso
    – un petit carton de livres perso
    – un vélo

  19. Green Kevin dit :

    Hello,
    super liste !
    J’avais le même genre d’exercice avec des liens vers des objets écolos et éthiques.

  20. Il ya tellement d’objets qui me tiennent à coeur, ce ne serait pas facile !

  21. freD Garcia dit :

    j’arrive peniblement à 49 objets/vetements/ustensiles que j’aurais du mal à remplacer ou que j’utilse quotidiennement , peniblement parce que pour certains ça se rachete facilement et je les ai noté parce que je m’en sers, pas par valeur affective , en fait à part une tasse, un bol ,un bougeoir en bois, mon agenda , mes aiguilles à tricoter, ma doudoune ultra light, mes boots ethiques ,mes birkenstoks et mes chiens , je pourrais tout remplacer
    de toutes façons même si j’ai je trouve encore des choses dans ma tiny, il reste assez peu de superflu
    c’est en tous cas un exercice rafraichissant et savoir que je partirais avec juste un sac si necessaire de ces 10 choses me plait bien…

    • Effectivement, tout se rachète (plus ou moins facilement selon ses moyens/besoins etc.) mais personnellement j’ai aussi pris en compte le devenir de mes objets si je ne les gardais pas : je ne suis pas attachée à ma brosse à dents ni à ma brosse à cheveux… mais je doute de pouvoir les revendre (ni même de les donner d’ailleurs) ! Je ne vois donc pas l’intérêt de m’en séparer car cela génèrerait du gaspillage et des frais supplémentaires pour moi.

  22. cleopiti dit :

    Ambitieuse liste !!!
    J’avais déjà songé à lister toutes mes possessions mais bien trop chronophage ! Je préfère garder à ma vue les objets que j’aime voir, toucher.
    Côté garde-robe, elle est assez chargée, certaines pièces datent de 10 ou 20 ans (et je les porte encore). J’aime les matières naturelles. Je suis aussi une accro de chaussures…
    Au final, en réfléchissant, si je perdais mes possessions, cela m’enquiquinerait mais cela n’est pas vital. Les souvenirs sont dans ma mémoire, dans mon coeur.

    • Je ne serais pas dévastée non plus si je perdais tous ces objets – j’ai déjà perdu des affaires personnelles dans un incendie, ce qui, malgré le traumatisme de l’expérience, m’a appris à développer une relation plus indépendante à mes possessions de manière générale. L’objectif de cet exercice n’était pas de réfléchir à ce que j’emporterais en cas de « drame » mais plutôt d’identifier les objets personnels qui sont importants pour mon confort au quotidien.

  23. poli dit :

    Quel bel article, j’aimerais vraiment réussir à faire la liste de mes 100 objets indispensables !!! Du domaine de l’impossible, à priori !
    Mais vraiment une idée que je garde en tête parce que j’ai besoin de quoi au quotidien ?
    Merci pour cette belle réflexion pour me libérer du superflu et garder l’essentiel, enfin, essayer !
    J’apprécie toujours autant de lire tous les commentaires.

  24. Maluch dit :

    Je n’ai pas le temps en ce moment de vraiment me poser pour les 100 objets. Mais du coup, je suis restée sur la liste des 5 objets en cas de feu de mon logement. La réponse responsable/raisonnable était de prendre surtout les papiers administratifs / justificatifs etc… pour ne pas à avoir se battre sur tout avec l’Administration sur les 55 prochaines années (sic sic). Mais après avoir passer ce premier filtre, je cherche encore….

    • Maluch dit :

      Je pense que je m’inspirerais des listes des personnes qui partent faire le tour du monde avec un sac à dos après avoir scanné tous les docs administratifs, dont j’aurais validé la durée de conservation. Pour le coup, c’est un bon moyen de vider ses placards, ça 🙂

    • Comme je le disais à une autre lectrice, je n’ai pas du tout fait cet liste en imaginant devoir fuir mon logement rapidement… J’ai réalisé cet exercice dans l’optique de réfléchir de manière posée aux objets qui me sont utiles au quotidien, à ceux qui me semblent (facilement) remplaçables, revendables etc. et ce bien évidemment en prenant en considération la génération de déchet. Bien que je ne sois pas attachée au manche de ma brosse à dents, je doute de pouvoir le vendre, ni même le donner ; il finirait donc à la poubelle et cela représenterait une dépense supplémentaire pour moi.

  25. Kathy dit :

    Bonsoir Natasha,
    C’est une approche très intéressante, les vacances scolaires commencent dans une semaine et je me prêterai à cet exercice.
    J’ai déjà quelques idées : mon ordinateur, un livre de cuisine végétalienne, mon disque dur, ma pochette avec mes papiers importants, mes petits carnets, quelques photos.
    Je vais me pencher là – dessus pendant les vacances 🙂
    Belle soirée,
    Kathy

  26. Ping : Cheminer vers le minimalisme en 4 étapes | Échos verts

  27. A reblogué ceci sur Mille étoileset a ajouté:

    Un article vraiment intéressant de par la réflexion qu’il amène et de par l’exercice qu’il permet. je vous le repartage.
    Et vous? De combien d’objets personnels essentiels croyez-vous avoir besoin?

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s