Mon Petit Balcon : un blog plein d’éco-astuces pour le potager

Mon Petit Balcon est sans nul doute l’une de mes plus belles découvertes de l’année 2015 dans la blogsphère ! Sur ce joli blog qui s’adresse aux jardiniers/jardinières urbain-e-s, Ana partage un tas d’astuces à la fois écologiques et économiques pour jardiner en toute simplicité au fil des saisons et en fonction du calendrier lunaire. Ses articles joliment illustrés par ses soins sont de véritables mines d’information sur les différentes plantes que l’on peut faire pousser sur son balcon et elle propose également des DIY pour jardiner sans se ruiner ainsi que des recettes végé pour se régaler avec nos récoltes.

Pour nous aider à relever les premiers éco-défis de l’année, Ana a préparé spécialement pour nous une série d’articles sur les bases du potager de balcon. Vous pourrez les découvrir sur son blog au fil des prochaines semaines… en attendant, je lui ai posé quelques questions pour en savoir plus sur sa passion et lui demander quelques conseils en tant que jardinière débutante.

Mon Petit Balcon Blog Potager

D’où te vient ton intérêt pour le jardinage et qu’est-ce qui te motive à entretenir ton propre potager  ?

C’est la curiosité et l’envie de tester qui m’ont mené au jardin potager et aussi m’a passion pour la cuisine. Quand on aime cuisiner on ne peut pas rêver mieux que de faire pousser ses propres aliments !

En remplissant un formulaire sur internet il y deux ans, j’ai eu l’occasion de recevoir un échantillon de graines de haricots verts. Bien que je n’avais pas la main verte à cette époque, je me suis laissée tenter.

Pour faire pousser les petites graines tout juste semées, je me suis mise à chercher tout un tas d’informations sur internet (même si le jargon était un peu trop technique pour moi). Finalement, j’ai laissé faire la nature et c’est à partir de là que le jardinage est devenu un nouveau passe temps.

Aujourd’hui je m’occupe de mes plantes comme un amoureux des animaux s’occuperait de ses amis les bêtes. Je ne manque pas un jour sans voir si les radis ont pointé le bout de leurs fanes et si les fraises ont mûri dans la nuit. J’essaie de les nourrir d’amour et d’eau grise récupérée dans ma cuisine même si ça ne suffit pas toujours ;).

Fraises Mon Petit Balcon

Comment as-tu appris à jardiner ?

J’ai commencé à jardiner à ma façon en m’inspirant de ce que je voyais à la télé ou sur internet (merci « Silence ça pousse ! »). J’ai donc appris de mes erreurs. Mais je me suis vite rendue compte que ça ne suffisait pas car les haricots verts, premières graines que j’ai semées, ont commencé à m’en faire voir de toutes les couleurs (feuilles qui tombent et jaunissent, tâches blanches, graines qui poussent sous terre,…). À partir de là, j’ai pris le jardinage plus au sérieux et je me suis mieux informée.

Haricots verts Mon Petit balcon

As-tu des ressources pratiques pour débutant-e-s à nous recommander ?

Un des livres qui m’a été offert pour débuter et que je consulte régulièrement est « Le guide marabout du carré potager pas à pas » par Lucy Halsal.

  • Les plus : il s’adresse aussi bien aux propriétaires d’un vrai jardin qu’aux chanceux possédant un balcon. Des indications sont données pour semer et planter en pleine terre ou en pot et il contient de nombreuses images avec les gestes à reproduire au moment de cultiver et d’entretenir son petit coin de verdure. Les ravageurs et maladies qui peuvent attaquer les plantes sont mêmes illustrés pour mieux les identifier.
  • Le moins : sur 256 pages, 8 seulement sont consacrées à la culture des plantes aromatiques qui sont une bonne porte d’entrée pour débuter un balcon potager.

Je bouquine aussi « Un potager sur mon balcon » par Larousse.

  • Les plus : il donne les bases pour commencer à verdir son balcon potager. Des fruits aux légumes en passant par les aromates, il est tout aussi illustré que le premier. Je trouve que les image sont importantes quand on apprend à jardiner surtout quand les termes « butter les pommes de terre » et « éclaircir la laitue » sont bien obscurs pour vous.
  • Le moins : bien que le contenu du livre soit détaillé, il y a peu de plantes présentées.

Enfin mon incontournable est le magazine « Jardin d’ici ».

  • Les plus : il s’adresse tant aux débutants qu’aux jardiniers expérimentés. À chaque saison il propose conseils, fiches pratiques, recettes et remèdes de jardin et même un calendrier lunaire saisonnier !
  • Le moins : il n’y a qu’un numéro paru tous les trois mois et je m’impatiente d’arriver à la saison prochaine pour découvrir le nouveau numéro.

Avec ses trois bouquins sous la main, impossible qu’elle ne devienne pas verte !

Livres potager Mon petit Balcon

Il paraît que tu jardines avec la lune… qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Quels sont les bienfaits de cette méthode ?

En effet, je jardine avec la lune depuis cet été. Chaque mois j’essaie de réaliser un petit calendrier lunaire illustré avec des tâches bien précises pour pouvoir m’y retrouver. En quelques mots, jardiner avec la lune c’est prendre en compte l’influence que cet astre a sur la terre et sur les végétaux.

Comme avec la marée, qui monte et qui descend, la lune influence le mouvement de la sève dans les plantes :

  • en lune montante la sève remonte par les tiges : c’est le moment idéal pour récolter des fruits et légumes plus savoureux et c’est aussi le temps des semis,
  • en lune descendante la sève redescend, ce qui stimule le sol et les racines. C’est le moment idéal pour travailler la terre et apporter des engrais verts ou du compost.

Jardiner avec la lune c’est aussi prendre en compte la classification des plantes. Il y aura des jours favorables pour s’occuper des légumes-fruits et des fruits (fraise, poivron, piment, aubergine,…), d’autres pour les légumes-racines (radis, carotte, ail, pomme de terre,…), les légumes-fleur (chou-fleur, brocoli, …) et d’autres encore pour les légumes-feuilles et les aromates (salade, épinard, mâche, menthe, sauge…)

Certains jardiniers poussent l’expérience plus loin en y incluant l’influence des signes du zodiaque et les mouvements de lune croissante et décroissante. Pour l’heure je me contente de suivre les basiques du calendrier lunaire. Grâce au nouvel ouvrage qui m’a été offert à Noël « Le potager biodynamique » de Marabout côté jardin, j’espère en apprendre davantage sur le calendrier lunaire.

Pour le moment j’ai l’impression que la méthode porte ses fruits car je suis sur le point de récolter ma première botte de radis après plusieurs échecs et le goût des fraises et tomates récoltées en lune montante n’a jamais été aussi savoureux.

tomates Mon petit Balcon

Quels sont les investissements/ acquisitions à prévoir lorsqu’on démarre son potager de balcon ? Quelles sont tes astuces pour créer et développer son potager de manière économique ?

Pour l’investissement tout dépend du type de balcon (petit, grand ou terrasse) mais la récupération et le DIY sont maître mots. Quelque soit la taille, il y a des indispensables comme :

  • la terre de jardin,
  • les billes d’argiles,
  • le paillis (écorces ou feuilles mortes ramassées en automne),
  • le compost,

qui vont servir à confectionner un lit douillet pour les plantes.

Avec la tendance à la consommation collaborative, les plus motivés pourront même acheter ses matières premières à plusieurs (amis, voisins, proches) car les grosses quantités reviennent souvent moins chères.

Pour les contenants pas besoin de dépenses superflues. Au début j’ai commencé par acheter plusieurs jardinières onéreuses en magasin de bricolage mais ça fait vite gonfler la facture. Aujourd’hui, je plante et je sème dans :

  • des cagettes récupérées sur le marché d’à coté,
  • des boîtes de conserves,
  • des bocaux à moutarde
  • ou des barquettes en plastique.

Tout ce qui traîne à la maison peut servir de contenant à condition de le rendre étanche et de trouver un moyen de laisser respirer les racines des plantes. J’ai même tenté de faire pousser quelques pommes de terre dans un sac de course type cabas.

Enfin l’étape la plus enrichissante est d’y installer un compost de balcon. J’ai fabriqué le mien en m’appuyant sur les conseils du livre « Moins gaspiller c’est pas sorcier » de Stéphanie Araud-Laporte, en empilant des bacs de polyester récupérés chez le poissonnier. Aujourd’hui c’est devenu un lombricompost car les vers naturellement présents dans le terreau ont grossi et ont investi les lieux pour le plus grand bonheur de mes plantes et de ma poubelle ménagère.

petits_pois Mon Petit Balcon

Comment choisis-tu tes graines et où les trouves-tu ?

Pour débuter j’ai choisi les graines où il était inscrit sur le paquet « facile à cultiver » ou « récolte abondante » comme la laitue à couper.

Mon deuxième critère de choix était le fait que la plante puisse se cultiver dans un petit espace. C’est assez important de prendre en compte ce facteur. Faire pousser de la courge dans moins d’un mètre carré ça devient vite compliqué.

Enfin je me fiais à mon estomac. Je me suis laissée tenter par des graines de poirée, de menthe et de navet marteau car je me voyais déjà les transformer en cuisine avant même de les avoir semés.

Selon les régions où l’on cultive le climat est aussi à prendre en compte tout comme la saison. Certaines plantes comme l’épinard géant d’hiver et la salade peuvent résister aux températures basses. Pour le basilic par contre c’est une autre histoire.

Je me suis procurée toutes ces graines bios et non bios en jardinerie mais de plus en plus j’envisage de passer par des revendeurs de semences paysannes qui luttent pour la conservation et la reproduction du patrimoine que sont les graines.

On trouve facilement ces revendeurs sur internet. La ferme de Sainte-Marthe dont les graines bios sont vendues dans les grandes surface de jardinage et bricolage travaille aussi dans cette démarche.

poivrons Mon Petit Balcon

Y a-t-il un fruit, légume ou aromate que tu aimes particulièrement faire pousser sur ton balcon ?

Ma plante préférée est la menthe. Je la surnomme Menthe la jolie car cet aromate sait s’imposer en jungle urbaine. Avec juste ce qu’il faut d’eau elle pousse à une allure folle et prend vite de la place par temps chaud. Il faut donc la planter dans un pot individuel pour qu’elle ne prenne pas tout l’espace. Elle me permet de profiter tout l’été de bouquets frais pour agrémenter un taboulé, un plat de bœuf épicé ou une salade de fruits.

Et pour faire durer le plaisir j’ai même mis des branches de menthe à bouturer un peu partout dans la maison tandis que d’autres ont fini au congélateur.

Menthe Mon Petit Balcon

Retrouvez Ana sur son blog, Facebook, Twitter et Instagram.

Connaissiez-vous Mon Petit Balcon ? Quels sont les autres blogs/sites au sujet du jardinage que vous aimez ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Alimentation, Nature et jardinage, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Mon Petit Balcon : un blog plein d’éco-astuces pour le potager

  1. Natacha dit :

    C’est vraiment top 😀
    Ce témoignage est trop inspirant, moi je rêve de cultiver quelques petits trucs… Pas de bol par contre je n’ai pas de balcon ni même de terrasse 😦

    • En effet, Ana nous donne envie de se mettre au jardinage là-tout-de-suite-maintenant ! As-tu un rebord de fenêtre sur lequel tu pourrais faire pousser quelques aromates peut-être ? Sinon, rendez-vous en mars pour l’éco-défi « Faire pousser de bonnes choses sans jardin ni balcon » 😉

    • Je rejoins tout à fait Natasha, un rebord de fenêtre ou même un plan de travail dans la cuisine peut faire l’affaire, de mon côté c’est dans ma cuisine que j’ai commencé à jardiner 😉

  2. Audrey dit :

    Houuu, j’ai hâte de commencer! Je sais pas trop comment je vais faire exactement, surtout que si je veux mettre des jardinières il faut que ça reste élégants, pour les clients des chambre d’hôtes qui sont elles trés élégantes! Je voudrais pas nuire au travail de mes beaux parents.^^

  3. GreenerDaddy dit :

    Bonsoir
    Et bien on aime aussi Mon Petit balcon, couplé à La Box à Planter, c’est la combo idéal ^^
    On lit aussi Yannick Hirel et son site qui donne pas mal d’info pour un potager bio : http://au-potager-bio.com/

  4. Daniel dit :

    C’est tres sympa ce site. J’adore aussi le site des quatre saisons du jardin bio qui publie tous les 2 mois son magazine. Le dernier numéro disponible en kiosque parle des jardins tres productifs : 250 kg avec 37 m2. Cela fait rêver ! Beaucoup d
    astuces des lecteurs sont en ligne.
    j’ai créé une page sur mon blog biosansdechets spécialement pour cet echo defis avec tous les liens et références. Je l’enrichit et le complète tout doucement mais sûrement.

  5. Un trésor dans mon placard dit :

    Je rêverais d’avoir un potager sur mon balcon seulement voilà je n’ai décidément pas la mais verte

  6. Céline dit :

    Merci pour la découverte Natasha ! Je vais sûrement trouver quelques bons conseils et astuces sur ce blog que j’ai ajouté à mes favoris… c’est pile-poil dans mes intérêts car j’ai commencé une formation en horticulture et jardinerie en septembre (mais elle est davantage tournée vers les plantes ornementales) et cela va me donner des sources autres et différentes que celles données dans mes cours. J’aime le fait que ce le blog soit basé sur un partage d’expérience et non juste basé sur de la théorie.
    J’ai eu quelques légumes et aromates cet été sur mon balcon (donnés par beau-papa) mais dès le printemps prochain, je compte bien faire mes propres semis et expériences pour avoir un beau balcon rempli de fruits/fleurs/légumes/plantes de toutes sortes 🙂
    Sinon, ma référence principal à moi en terme de blog de jardinage est celui de Larry Hodgson: http://jardinierparesseux.com/ . J’aime la diversité de ses articles et le fait qu’il démystifie un peu le sujet en montrant que le jardinage est accessible à tout le monde… il y met aussi parfois une touche d’humour, ce qui me plaît bien. 🙂

  7. En effet, le blog d’Ana est très axé sur la mise en pratique et ça donne envie de mettre les mains à la Terre. Oh l’horticulture, cela doit être passionnant ! Merci pour la découverte du blog de Larry Hodgson 🙂

  8. Emilie dit :

    Quelle belle et intéressante découverte ! Toutes ces histoires de potager me font rêver de printemps, même si j’aimerais d’abord un bel hiver froid avec de la neige 😉
    J’attends mars avec impatience aussi, pour peut-être me lancer sur mes rebords de fenêtre.
    Douce journée Natasha 🙂

  9. Emilie dit :

    Merci Natasha pour cette belle découverte et Ana pour tous ces bons conseils. Les quelques pots vides de mon balcon devraient vite se remplir !

  10. Moineau dit :

    Merci à Ana de partager son expérience, qu’il s’agisse de ses petites galères ou de ses jolies surprises ! J’aime aussi les astuces pour se débrouiller sans se ruiner. !
    Par contre je suis un peu réticente pour certaines idées récup, comme utiliser un sac poubelle au fond d’une cagette (ils me semblent que les sacs sont traités avec fongicides ou insecticides, pas top quand on fait l’effort de trouver des graines bio…) et récupérer des boîtes de conserve à cause de la corrosion (qui fait qu’il ne faut pas conserver des aliments dans une boîte de conserve ouverte) : même si c’est un petit investissement, je suis plus inspirée par de bons vieux pots en terre cuite 😉
    Mais j’ai hâte de découvrir la suite de ses aventures avec ses radis, haricots et épinards ! 🙂

  11. Ping : 10 plantes faciles à cultiver sur son balcon | Échos verts

  12. Ping : Préparer son potager printanier avec La Box à Planter #3 | Échos verts

  13. Ping : Blogs plein d’astuces pour son potager de balcon | Échos verts

  14. Ping : Le kit éco-minimaliste du jardinier débutant | Échos verts

  15. Ping : Ma bibliothèque d’apprentie jardinière | Échos verts

  16. Ping : {Éco-défi} Cultiver son mini potager d’intérieur | Échos verts

  17. pamelacumin dit :

    Article très cool. Je fais déjà pousser quelques petites choses sur mon balcon, mais toutes les idées sont bonnes à prendre. Par contre, moi qui adore la menthe aussi, je crois que c’est une des seules plantes aromatiques que je fais mourrir à chaque fois…. Et pourtant elle est toujours dans un pot seul… Soit je l’arrose trop…. ou je ne sais pas en fait? Et j’ai souvent un tas de pucerons qui viennent l’envahir, alors que les plantes d’à côté n’en ont pas…. ?? Si vous avez des réponses à me donner, je suis preneuse. 🙂

  18. k4d3d2 dit :

    Article très inspirant 🙂
    Merci de m’avoir fait découvrir l’ouvrage « Le potager biodynamique » qui me semble intéressant.
    Pour ma part pour les graines de potager, aromates ou fleurs j’aime bien recommander le site https://ravissant-jardin.fr . Et on y trouve de la menthe (la jolie ? ^^)

  19. Greg dit :

    Bonjour,
    super article sur les plantation de balcon et belle interview
    bonne journée

  20. Ping : 10 idées de bonnes éco-résolutions pour 2017 | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s