Johanna et sa 1ère année de végétarisme

Johanna est une lectrice fort sympathique qui vient de temps en temps enrichir certains articles en y mettant son grain de vert ! L’un de ses commentaires qui m’a fait le plus plaisir était celui où elle me disait que grâce à mon article au sujet des additifs alimentaires elle avait enfin réussi à persuader son compagnon de bannir le coca ! Comme quoi, il en faut parfois peu pour faire prendre conscience à son entourage de l’importance de choisir des alternatives saines, éthiques et écologiques 😉

Johanna vit dans la région Toulousaine avec son compagnon Benjamin. Il y a un an, elle a fait le choix de devenir végétarienne. Benjamin, lui, continue de manger de la viande et des produits d’animaux. Aujourd’hui, Johanna partage avec nous tout ce que cette première année de végétarisme lui a appris et apporté…

food-plate-rucola-salad-large

Comment ton compagnon a-t-il réagi lorsque tu lui as annoncé que tu souhaitais arrêter de manger des animaux ? S’y attendait-il ?

Je ne sais pas trop ce que Benjamin a pensé à ce moment là, il devait s’en douter…. on avait réduit notre consommation d’animaux à 1 ou 2 fois par semaine, mais à chaque fois je ne pouvais m’empêcher de dire que les cochons ont l’intelligence d’enfants de 4 ans et « où sont les élevages d’enfants ? ». Et comme je me répète beaucoup, ça a le don de l’énerver !

Et puis ma décision a été soudaine, je lui ai dit que c’était fini ! Il m’a juste dit ‘OK’ mais 2 semaines plus tard: dispute. Lors de cette première dispute, Benjamin a en fait exprimé ses craintes : il redoutait que le végétarisme prenne pour ainsi dire ‘le pas’ sur mes autres traits de caractères, que je devienne une ‘ayatollah’ de la salade ! Il pensait aussi que j’allais le forcer à changer, le forcer à arrêter les produits animaux, et que si je n’arrivais pas à le changer je le quitterais ! J’ai été surprise que ça le touche à ce point !

Je l’ai rassuré sur l’importance de notre couple, et lui ai dit que c’était justement parce qu’il me soutenait que j’étais capable d’avoir ces réflexions sur mon alimentation, et que j’étais donc capable de me passer de produits animaux.

Depuis, nous avons d’autres discussion: sur l’alimentation VG des tout petits, sur le foie gras, la fréquentation des parcs et zoos ; petit à petit nous remettons en cause les habitudes que nous avons face à l’exploitation des animaux. Face aux autres il est mon premier soutien quand il s’agit d’expliquer mes choix de vie !

Étant donné que tu es la seule à manger végé à la maison, comment s’organisent vos repas au quotidien ? Penses-tu que vous y trouviez tous les deux votre compte ou y a-t-il parfois des frustrations de part ou d’autres ?

Pour les repas ça a toujours un peu été ‘chacun son assiette’. Commençant tôt le matin et finissant tard le soir, je mange quand je peux et le plus souvent au travail. Pour les repas en commun, généralement le week-end, celui qui cuisine propose à l’autre la base commune : pâte ou riz ? Et on se rajoute chacun ce qu’on veut. J’aime bien, on est tous les 2 en cuisine !

food-lunch-meal-pasta-large

De quelles autres manières le fait que tu sois devenue végétarienne affecte-t-il votre quotidien, votre vie de couple ?

Au quotidien être VG a changé de petites choses :

  • On ne regarde plus la TV pour ne plus voir ces émissions et pubs lobbyistes ! Cela nous énervait déjà avant mais maintenant c’est épidermique, je ne veux plus voir Cohen et compagnie !
  • Je lui fais part de mes lectures/ reportages vus sur la nutrition, la cause animale, environnementale. Je ne sais pas s’il les lit/regarde, mais en tout cas il m’écoute.
  • On discute plus de notre futur, de l’alimentation et de l’éducation de nos futurs enfants.
  • Benjamin goûte ce que je teste (hier des saucisses VG), même si bien souvent il n’aime pas!
  • Pour notre anniversaire, il a accepté qu’on aille au resto vegan La belle verte à Toulouse !

Avec le reste de la famille, comment ça se passe ? Es-tu entourée de personnes qui respectent et/ou comprennent tes choix ?

À Noël, chez mes beaux parents, ma belle mère avait tout simplement oublié que j’étais végé ! Je me rappelle m’être sentie très mal, gros silence dans la cuisine, suivi de “mais j’ai rien pour toi !”. Mon compagnon m’a emmené dehors, j’ai pleuré, je ne voulais pas remanger d’animaux et j’ai eu l’impression qu’on allait m’y obliger ! Finalement, j’ai mangé des pâtes ce soir là. Et toutes les vacances j’ai trié ou mangé les accompagnements… Je n’osais pas demander 2 cuissons à part ou des choses particulières. Ce n’était pas une question de rejet, je sentais bien que c’était compliqué pour ma belle-mère de faire plaisir à tout le monde.

Toujours pendant les vacances de Noël, on est allés déjeuner chez des cousins à moi, une tablée de bons vivants. Sur la table il n’y avait presque rien pour moi : olives, légumes grillés et pain… J’ai eu une remarque géniale : « mais on a fait du risotto aux langoustines !”, tu as le droit ? » Oui oui j’ai le droit, c’est une question de choix… J’ai fait contre mauvaise fortune bon coeur, après tout je leur avais moi même dit que peu importe ce que j’avais dans l’assiette, l’important était d’être avec eux ! Et puis comme d’habitude on s’est bien amusés !

Avec mes amis, certains en profitent pour manger végé aussi en ma compagnie. Ou alors lors du BBQ hebdomadaire d’après zumba je pioche sur la table ce qui me convient, et j’en profite pour amener du taboulé plein de légumes ou une salade de fruits. Je vois bien que je ne suis pas comprise par certains mais on m’accepte comme je suis, et je les accepte comme ils sont !

food-salad-restaurant-person-large

Cet été, cela fera 1 an que tu es devenue végétarienne : que retiendras-tu de cette première année ? Quelles ont été tes plus grandes frustrations et tes plus belles réalisations ?

Bientôt 1 an de végétarisme !

Comme beaucoup j’ai eu de nombreuses remarques au sujet des carences. Je me rappelerai toute ma vie je pense d’une personne qui me dit “mais eh….. comment tu fais pour LES VITAMINES ?” ! Plus généralement on me parle de protéines, je reste patiente et j’explique. Pas toujours évident mais je pense que j’aurais pu poser ce genre de questions à un végétarien il y a 2 ans !

Dernièrement je suis partie quelques jours avec une amie à Lisbonne, j’ai été très frustrée de ne pouvoir manger comme je voulais : au resto on m’a servi du riz blanc et des haricots verts vapeur… alors que j’avais demandé une assiette sans viande ni poisson, précisant que je mangeais de tout ! L’horreur ! Aussitôt sorties du resto, et encore maintenant, on en a fait une blague: “j’ai un petit creux je me ferai bien du riz blanc !” Ça fait des choses à raconter et il vaut mieux en rire ! 🙂

Enfin, l’une de mes plus belles réalisations est très récente : dans mon café/ sandwicherie je propose des options végétariennes et végétaliennes pour les sandwichs et je propose régulièrement une alternative végétarienne à mes pâtisseries maison- cookies, muffins, brownie vegan. Mais depuis la lecture de l’expérience de Romain, j’ai décidé de ne proposer plus que des pâtisseries maison vegan !

Pâtisseries Johanna

Que vous inspire l’expérience de Johanna ? Vous sentez-vous également soutenu-e par votre compagne/compagnon non-végé ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Alimentation, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Johanna et sa 1ère année de végétarisme

  1. Assmat31 dit :

    Je suis contente de trouver un témoignage qui parle des difficultés que l’on peut parfois rencontrer dans son couple lorsqu’on devient vg !
    Moi-même végétarienne pendant 9 mois, et vegan depuis peu, j’ai eu très peur que ce mode de vie crée des tensions dans mon couple (mon mari est un carniste) !
    Surtout avec un bébé : quels choix faire pour lui? Doit-il devenir vegan comme maman? omni comme papa?
    Au final, mon mari et moi faisons beaucoup de compromis tous les deux, et je me sens très soutenue par lui !

    • Johanna dit :

      Merci assmat31! Je partage ton point de vue: dans un couple tout est ‘compromis, patience et dialogue’! 🙂

    • Assmat31 dit :

      Je viens de voir que tu as un café sur Colomiers !!! Trop contente : je vais déménager là-bas en août ! Je passerai sûrement y déguster une pâtisserie vegan du coup 🙂

  2. Lucile dit :

    Sympa de voir un témoignage toulousain, je me note l’adresse du restau pour aller faire un tour un de ces 4 ! Quel est le café/sandwicherie de Johanna ? Est-ce à Toulouse ?
    Je ne suis pas végé, mais je m’intéresse de plus en plus à cette cuisine. Depuis que j’ai compris qu’il n’est absolument pas nécessaire de manger de la viande tous les jours, j’ai beaucoup réduit ma consommation : à peine une fois par semaine, et uniquement de la bonne qualité. D’ailleurs, la dernière fois j’en avais acheté et j’ai… oublié de la manger ^^ Du coup le chat en a profité xD
    En tout cas, on peut dire bravo à Johanna, sauter le pas seul ce n’est pas évident ! Je suis toujours étonnée de voir les réactions des gens… Il est vrai qu’il est plus difficile en cuisine « classique » d’avoir à sa table un végétalien si l’on n’est pas habitué, mais servir un repas sans viande, c’est vraiment d’une simplicité enfantine !
    Courage Johanna ! 🙂

    • Johanna dit :

      Merci Lucile! Je suis à Colomiers, en face du lycée international, si tu passes par là…. 😉

      ‘La belle verte’ est en centre ville de Toulouse!

    • Lucile dit :

      Super, je passerai peut-être un de ces 4 ! 😉 Comment ça s’appelle ce café ? Je retiens pour le restau aussi, merci 🙂

  3. Sandrine dit :

    Super intéressant comme témoignage !! Je suis végétarienne depuis un peu moins d’un an et une certaine stabilité arrive… mon entourage comprend que ce n’est pas une « lubie » et que non, je ne vais pas changer d’avis ! Perso, je suis la seule végé dans la famille mais on cuisine végé et mon mari se cuit un steak en plus si il veut… Même lui est surpris de réduire sa consommation de produits carnés et c’est le premier défenseur de mon alimentation, et ça c’est inestimable !

    • Johanna dit :

      Merci Sandrine!
      Être à 2 en cuisine j’aime bien aussi! Je suis contente que ça marche bien pour vous 2, comme tu dis, la compréhension et le soutien de l’autre sont inestimables!

  4. Mathilde dit :

    Wahow, comme j’aimerai devenir végétarienne voire végétalienne ! Mais puisque je ne suis pas encore majeur j’attends avec impatience. Tout les articles de ce blog ne font que renforcer mon souhait. Merci pour tout ce contenu très bien rédigé qui j’en suis sure inspire de nombreuses autres personnes.

    • Johanna dit :

      Merci Mathilde! 🙂

      Tu vis chez tes parents?
      Tu peux peut être leur faire lire le blog, leur dire que ça te tient à coeur de réduire voir diminuer votre/ta consommation de produits animaux. C’est le rôle de tes parents de s’inquiéter pour toi, c’est normal, mais en en discutant tous ensemble, posément, tu peux peut être leur faire changer d’avis! 🙂

  5. Kolibri dit :

    Je crois que ça fait beaucoup de bien de lire de tels témoignages sur la vie de couple végé/omni… Parce que oui, c’est possible et que oui, il y a plein d’autres choses qui peuvent rendre deux personnes amoureuses! 😉 Si un jour, je passe à Toulouse, je passerai sans faute tenter les pâtisseries vegans! C’est une super idée et c’est bien vrai que le témoignage de Robin est des plus inspirants!

    • Johanna dit :

      Merci Kolibri! 🙂

      Oui, c’est possible! 😉 à bientôt sur Toulouse!

    • Kolibri dit :

      Je le vis aussi au quotidien chez moi… Et je crois vraiment que ce ne doit pas être une raison de se séparer et/ou de ne pas changer son alimentation! Après tout, être en couple n’exclue pas les changements dans nos vies! 🙂 Voilà pourquoi j’ai envie que tout le monde lise ton témoignage! 🙂

  6. onnaturesroad dit :

    Très intéressant comme témoignage! Pour moi c’est également du côté de la belle-famille que ça pose problème. Chéri est tout à fait prêt à devenir végé, mais beau-papa et belle-maman sont des carnivores en puissance à qui on ne peut pas faire entendre raison sur le fait que le végétarisme est une alimentation tout à fait viable et non contre-nature…

  7. Ping : Manger végétalien, varié et équilibré : le bilan | Échos verts

  8. Ping : Le meilleur de 2015 | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s