{Éco-défi} Préparer de jolies fêtes sans ruiner la planète

Noël, nouvel an, anniversaire, naissance, mariage… quelles que soient nos croyances et nos traditions, les occasions de faire la fête ne manquent pas tout au long de l’année. Le mois dernier, nous avons partagé toutes nos idées de cadeaux de Noël faits-main, utiles et écolo… mais qu’en est-il des autres aspects de cette fête et de toutes les fêtes de manière générale? Du lieu de la célébration aux ingrédients du menu, en passant par le choix des divertissements et de la déco, tant de facteurs peuvent contribuer à rendre nos fêtes plus ou moins vertes.

Pour ce nouvel éco-défi, je vous propose donc de réfléchir à différentes questions et de partager nos astuces pour préparer de jolies fêtes et s’amuser avec ceux qui nous sont chers sans oublier l’impact de nos choix sur la planète et surtout sans se prendre la tête. Prenons exemple sur Béa Johnson dont le premier principe est de simplifier les traditions pour rester zen tout au long des fêtes: un principe qui pourrait tout à fait s’appliquer à n’importe quelle célébration!

En décembre, beaucoup seront préoccupés par les préparatifs de Noël et du Nouvel An, mais je souhaiterais aussi parler d’autres genres de fêtes qui nous concernent tous à un moment ou à un autre, que ce soit en tant qu’invité ou en tant qu’hôte: anniversaire, mariage, enterrement de vie de jeune fille/de vie de garçon, célébration d’une bonne nouvelle ou d’une réussite personnelle…

Voici donc les 8 aspects auxquels j’aimerais réfléchir pour préparer de jolies fêtes en restant zen et sans ruiner la planète:

1

Il me semble que beaucoup de fêtes s’organisent par obligation, par habitude, juste pour faire plaisir aux uns ou aux autres et manquent alors de personnalité, d’originalité et surtout de sens. On oublie de se poser des questions clés pour que cette fête corresponde à nos envies et à nos priorités:

  • Qu’est-ce que je souhaite célébrer et pourquoi?
  • Quelle atmosphère est-ce que je souhaite créer?
  • Avec qui pourrais-je créer cette atmosphère?
  • Qu’est-ce que j’aimerais partager avec mes invités?

Les réponses à ces questions permettront de déterminer tous les autres aspects de la fête et nous permettront peut-être de réaliser qu’on n’a pas forcément besoin de se cantonner à certaines traditions ni de faire dans la démesure pour faire une fête qui reflète nos valeurs et nos envies…

2

Les personnes avec qui l’on célèbre un petit ou un grand évènement contribuent grandement à la réussite d’une fête, le nombre d’invités et l’état d’esprit dans lequel ils arrivent aussi. Voici donc quelques questions à se poser pour élaborer une jolie liste d’invités:

  • Avec qui serais-je heureux/heureuse de partager ce moment?
  • Ces invités auront-ils plaisir à se voir/faire connaissance?
  • Ai-je envie d’avoir autour de moi un minimum ou un maximum de personnes?
  • Les personnes que je souhaite avoir à mes côtés devront-elles voyager, prendre l’avion pour me retrouver? Cela en vaudra-t-il la peine pour eux/moi?
  • Pourrais-je profiter pleinement de mes invités et auront-il la possibilité de profiter pleinement de moi?

À une époque où nos amis et nos familles habitent souvent dans des villes, des pays ou des continents différents des nôtres, les déplacements en avion ou les longs trajets en voiture sont inévitables pour certaines occasions. Ainsi, l’on passe parfois plus de temps à voyager pour se rendre à un évènement que l’on ne passe de temps à profiter de l’évènement lui-même et des invités présents. Cela est néanmoins inévitable dans certains cas et l’on peut alors faire davantage attention à d’autres aspects pour limiter l’empreinte écologique de notre fête…

3

Le choix du lieu détermine un grand nombre de facteurs: l’hébergement des invités, les kilomètres qu’ils auront à parcourir, le style de fête, les options de divertissements… Voici donc quelques critères verts à privilégier:

  • Choisir un lieu qui permette à un maximum d’invités de faire un minimum de route
  • Choisir un lieu accessible en transports en commun
  • Choisir un lieu avec plusieurs options de divertissements et activités à proximité
  • Mettre les invités en relation pour faire du co-voiturage
  • Identifier les options d’hébergements plus économiques et écologiques: airbnb, chambres d’hôte, couchsurfing, camping…

À certaines occasions, le choix du lieu est une évidence mais ce n’est pas parce qu’on fait Noël chez Untel depuis des générations que c’est la seule et la meilleure option. Alors quand cela est possible, peut-être pourrions-nous privilégier d’autres critères que les habitudes et les traditions familiales pour choisir le lieu d’une fête.

4

Qui dit fête dit généralement festin! Et à chaque célébration sa tradition: la pièce montée pour le mariage en France, la dinde pour Thanksgiving en Amérique du Nord, les mille et une sucreries pleines de beurre pour n’importe quelle occasion en Inde… Pour beaucoup, il est hors de question de considérer certains repas sans la présence de tel plat ou tel ingrédient au menu… simplement par habitude! Et si on prenait le temps de questionner ces dernières pour se régaler d’alternatives plus éthiques et plus écologiques:

  • Proposer un festin végétarien ou végétalien
  • Privilégier la qualité plutôt que la quantité
  • Déterminer son menu en fonction des options bio et de saison du coin

L’important n’est-il pas de se régaler? Et pour cela, il existe mille et une options qui ne nécessitent pas la (sur)consommation de produits industriels ou de produits d’animaux, ni de passer d’innombrables heures à courir et à stresser en cuisine pour arriver épuisé-e l’heure H.

5

Lorsqu’il s’agit de bien plus qu’un repas, chaque fête a droit a son lot de divertissements et d’activités: musique, activités à sensations fortes, activités détente, sorties en plein air… Voici quelques options à privilégier pour choisir des divertissements aussi écologiques que possible:

  • Proposer des activités permettant de profiter des attractions naturelles à proximité pour limiter les déplacements
  • Opter pour des activités nécessitant peu de ressources et permettant à tous de profiter les uns des autres: balades, randonnées, jeux sur la plage/au parc, jeux de société, chasse au trésor etc.
  • Choisir des activités pour lesquelles l’achat de matériel ne sera pas nécessaire ou pour lesquelles il sera possible d’emprunter/louer ce dont on aura besoin.

D’après mon expérience, ce n’est pas ce que l’on fait qui compte le plus, mais avec qui… On pourrait très bien passer la meilleure nuit blanche de sa vie à discuter simplement autour d’un feu de bois et tout aussi bien s’ennuyer terriblement lors d’une journée “saut à l’élastique + spa + resto 5 étoiles + karaoké” avec des invités qui n’ont rien en commun! D’où l’importance de commencer par bien choisir ses invités 😉 !

6

La décoration d’une table, d’une pièce ou d’une salle contribue grandement à l’atmosphère que l’on veut créer… et les rayons des magasins ne manquent pas de bibelots à poser ou à suspendre pour donner des airs de fêtes à n’importe quel endroit. Ces bibelots sont souvent fabriqués loin de chez nous, dans des conditions qu’on ignore et avec des matériaux qui n’ont rien d’écolo. Alors voici quelques idées pour embellir nos fêtes sans rien gaspiller:

  • (Ré)utiliser ce que l’on a déjà sous la main
  • Transformer le contenu de son bac à recyclage en objets décoratifs
  • Ramasser (et non arracher!) dans la nature autour de soi, les éléments qui peuvent l’être sans perturber les éco-systèmes environnant et les utiliser pour sa déco
  • Chercher des recettes réalisables à partir du contenu des placards de notre cuisine (colle, peintures…)
  • Si l’on manque de matériel, emprunter ce que l’on peut
  • Si l’on doit acheter du matériel, prendre le temps de chercher les options les plus écologiques, durables et qui génèreront le moins de déchets possible.

Les magasins de déco savent nous en mettre plein les yeux… mais si on prend le temps de laisser notre créativité s’exprimer, on peut créer des décorations bien plus uniques, originales et durables qui seront sans aucun doute bien plus remarquées et appréciées par les invités!

7

Pour beaucoup les fêtes sont l’occasion d’acheter une nouvelle robe, un nouveau costume, les chaussures et les accessoires qui vont avec… Mais voici quelques possibilités à considérer avant d’acheter quoi que ce soit:

  • Faire avec ce que l’on a déjà dans sa garde robe
  • Customiser/transformer une tenue de sa garde-robe
  • Emprunter une tenue/des accessoires à quelqu’un de son entourage
  • Coudre/fabriquer une tenue/des accessoires à partir de tissus/matériaux récupérés
  • Acheter d’occasion, en ligne ou en boutique
  • Si l’on doit absolument acheter du neuf, choisir quelque chose que l’on pourra porter à plusieurs autres occasions.

Pour certaines occasions et en fonction de ce que l’on a ou pas dans sa garde robe, il est plus ou moins évident d’opter pour ces possibilités… Mais même s’il est important de se sentir bien dans ce que l’on porte, il ne faut pas oublier qu’on ne s’apprête pas pour un défilé de mode et que la tenue ne fait pas la réussite d’une fête!

8

Offrir et recevoir des cadeaux est un véritable rituel qui a sa place dans grand nombre de fêtes. C’est malheureusement aussi trop souvent l’occasion d’offrir et de se voir offrir des objets encombrants et/ou superflus, dont les conditions de fabrication et les matériaux utilisés ne sont ni éthiques ni écologiques. Voici quelques idées pour offrir des cadeaux plus écolo:

  • Des bons cadeaux personnalisés, comme ceux-là.
  • Des cadeaux faits main, utiles et écologiques, comme ceux réalisés tout au long de l’éco-défi de novembre
  • Des cadeaux « zéro shopping », à réaliser à partir de ce que l’on a déjà sous la main
  • Des objets fabriqués par des créateurs locaux, soucieux de leur impact éthique et écologique, comme ceux présentés dans cette liste.
  • Choisir une cause qui est chère aux yeux de la personne que l’on aimerait gâter et faire un don à une association qui oeuvre pour cette cause en son nom.
  • Faire des emballages cadeaux récup comme ici ou .

On a déjà beaucoup parlé des cadeaux au cours de l’éco-défi de novembre alors je suis certaine que vous ne manquez pas d’inspiration et d’idées de ce côté-là!

Tout au long de ce nouvel éco-défi, je vous invite à partager ci-dessous en commentaire ou dans le groupe Facebook Les éco-défis d’Échos verts:

  • Vos expériences de jolies fêtes célébrées dans la « sobriété heureuse »
  • Vos astuces pour préparer de jolies fêtes en mode “zen” et profiter pleinement des invités
  • Vos menus de fête pour privilégier les ingrédients bio, locaux et/ou végans
  • Vos bons plans pour avoir une garde-robe de fête éco-minimaliste
  • Vos idées déco récup pour les tables, les salles…
  • Vos idées de divertissements et d’activités écolo

Bien évidemment, on ne peut pas toujours donner priorité à tous ces aspects-là en même temps… mais l’idée de cet éco-défi est de faire des efforts et de compenser là où l’on peut. Pour cela, il faudra peut-être questionner certains repères, bousculer plusieurs traditions et donner priorité à ses valeurs pour que nos jolies fêtes ne soient pas source de surconsommation, de gaspillage et de déchets. Et si l’on prend vraiment la peine de se concentrer sur le sens et l’essence d’une fête, c’est naturellement que celle-ci reflètera nos priorités…

Que vous soyez en train de préparer Noël, le nouvel an, l’arrivée d’un heureux évènement ou même un mariage, je vous souhaite de préparer tout cela dans la joie et la bonne humeur et j’attends impatiemment vos bonnes idées!

Laisser un commentaire

Cet article, publié dans Éco-défis, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour {Éco-défi} Préparer de jolies fêtes sans ruiner la planète

  1. lefebvre dit :

    avant d’avoir les filles, mon plus grand plaisir était de préparer le cadeau de St valentin pour mon homme
    un recueil de photos choisies et de textes écrits de ma main pour lui dire combien je suis heureuse de l’avoir rencontrer, un bel album rempli d’amour qui lui a tiré sa petite larme la 1ère fois que je lui ai offert !!

    • J’aime aussi beaucoup offrir ce genre de cadeaux… A la fin de ma 1ère année avec Mister Vert, je lui ai offert un album avec 12 poèmes qu’il m’avait inspiré au fil des mois avec 12 photos de nous… mais du coup je n’ai pas réussi à faire mieux depuis! Je n’ai pour ma part jamais reçu ce genre de cadeau mais je crois que comme ton chéri, cela m’aurait mis les larmes aux yeux! Il n’y a rien de plus beau qu’un cadeau fait-main et inspiré par l’affection qu’on éprouve pour quelqu’un 🙂

  2. ISabelle dit :

    Merci pour tous ces conseils qui faciliterons surement les fêtes de fin d’année…. et pour le repas végétarien c’est l’occasion d’essayer autre chose… vive la découverte et le plaisir des sens !

  3. dublinecolo dit :

    Merci pour tous ces conseils. J’en profite pour te laisser un lien vers un article sur les repas de fête écolos que j’avais rédigé en 2012: https://dublinecolo.wordpress.com/2012/12/27/idees-pratiques-pour-un-repas-de-fete-ecolo/. Merci encore à toi et clémentine pour le défit du mois dernier

  4. lafeelili dit :

    Super, quelle bonne idée ! Du coup, je partage ici mes lanternes de Noël (avec des bocaux recyclés) : http://lafeelilietsesfilles.blogspot.fr/2014/11/fee-le-toi-meme-les-lanternes-de-noel.html

    Mon objectif cette année, c’est de faire une déco 100% récup !!!

  5. poupougnette dit :

    j’adooooore! il y tellement d’idées! Si seulement tout le monde décidé de s’y mettre, ce serait vraiment chouette!! 🙂
    Belle soirée. Bises

  6. Audrey dit :

    Comme toujours un article et un défi trés inspirant!
    J’ai fait noel chez ma soeur dimanche dernier car ensuite elle part le féter à la vrai date dans de la famille plus au sud. Et j’adore me faire une jolie tenue, pour l’occasion j’avais une robe longue sans manches et fendue en velours bleu nuit moiré, achetée 4euro en friperie. j’avais ajouté une ceinture avec gros noeud en sorte de taffeta noir dans le dos (cadeau d’un noel précedent), et un boléro en velour noir à manche gigot (acheté en friperie à Paris il y a deux ans, je ne sais plus combien car c’était au prix du kilo de vêtement). Plus un collant noir à broderie sur le coté (liddl, il y a plusieurs années) et une paires d’escarpin verni eu en solde il y a aussi quelques années… J’était trés chic! ^^ Pour dire, ma soeur et mes nièces m’ont complimentées, alors qu’elles trouvent en générale mon style trop extravagant.

    • C’est super de pouvoir personnaliser/customiser ses propres tenues! Ca me donne envie de voir une photo! Et ton expérience montre qu’on n’a pas besoin de dépenser beaucoup d’argent ni d’acheter du neuf à chaque saison pour cela!

  7. Ping : Noël 2015 : demandez le programme ! - Au Vert avec Lili

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s