Mes petits pas et bonheurs verts #17

En commençant à rédiger cet article, j’ai eu envie de relire mes petits pas et bonheurs verts partagés il y a un an. C’était très agréable de me replonger dans ces souvenirs, de réfléchir à ce qui m’est resté de ce mois de novembre-là et de réaliser que tous mes mois de novembre se ressemblent un peu et diffèrent beaucoup. Je crois que cela sera désormais un rituel : prendre le temps de redécouvrir mes petits pas et bonheurs verts de l’année précédente au moment d’écrire ceux du mois qui vient de s’écouler.

Cette semaine, j’ai suivi deux jours de « stage » dans le cadre de notre programme de “développement professionnel” au lycée où j’enseigne. C’était, pour mes collègues et moi, une opportunité de réfléchir aux moyens de vivre pleinement la mission de notre établissement scolaire (Faire de l’éducation une force pour la paix et le développement durable) et d’incarner les valeurs sur lesquelles celle-ci est fondée. Tout au long de ces deux journées, je me sentais à la fois portée par l’inspiration émanant des différents exercices et discussions auxquels j’ai pris part et aussi quelque peu désespérée face aux progrès qu’il nous reste encore à faire pour atteindre nos objectifs et être, véritablement, le changement que nous voulons voir dans le monde (pour reprendre les mots de Gandhi). Pour clore ce « stage » enrichissant, l’un de nos responsables a pris le temps de nous rappeler tout ce que nous avions déjà réussi à faire évoluer et à améliorer depuis l’ouverture de notre établissement il y a 3 ans… Alors que pendant 2 jours nous nous étions concentré·e·s sur ce à quoi nous aspirions – ce qui génère souvent des frustrations car ce sont souvent les mêmes sujets qui reviennent d’une réunion à l’autre et nous avons de ce fait l’impression de nous répéter et de stagner -, il était vraiment agréable de passer en revue la liste de tout ce que nous avions déjà accompli, mis en place et changé ces dernières années.

C’est peut-être cela, inconsciemment, qui m’a donné envie de relire où j’en étais il y a un an. Une manière de me souvenir que même si le chemin à parcourir reste long, j’en ai déjà parcouru un bout. Que même si ça ne va pas aussi vite que je l’aimerais, j’avance. Que même si certains pas me semblent présentement insignifiants, d’autres suivront et leur donneront alors une toute autre allure et envergure. Et que même si certains souhaits me paraissent irréalisables aujourd’hui, ils le seront peut-être demain.

Et ce mois de novembre alors ? Il fut rempli de (très) jolis petits pas et bonheurs verts…

🍃 Voilà un moment que je voulais changer de boîte mail afin d’utiliser les services d’une messagerie éthique, écologique et engagée. J’ai donc abandonné ma vieille adresse Hot**** et je suis passée à Lilo pour mon mail perso. La prochaine étape sera de me créer une nouvelle adresse email pour le blog (si vous avez d’autres “bonnes adresses” à me conseiller, je suis toute ouïe ! Pour le moment, je ne connais que Lilo et Newmanity).

🍃 J’ai lu Notre aventure sans frigo (ou presque)* de Marie Cochard. Il s’agit d’un livre très informatif et pratique, pas seulement pour se passer de frigo mais aussi pour mieux conserver ses fruits, légumes et aromates de manière générale (car la réfrigération n’est pas adaptée à la plupart d’entre eux !). Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à découvrir l’article dans lequel je vous présente ce bel ouvrage en détail.

🍃 J’ai aussi pris beaucoup de plaisir à découvrir Veggie Kids* de Marie Laforêt, Ophélie Véron et Sophie Cottarel. Même si je ne suis pas maman, j’aime m’informer sur tout ce qui touche aux enfants et à l’alimentation végétalienne de manière générale. C’est un guide à la fois informatif et pratique que je recommanderais à tous les parents qui se posent des questions sur l’équilibre alimentaire des enfants végétarien·ne·s et végétalien·ne·s. 

🍃 Le Magazine Slowly Veggie a consacré un petit encadré à mon blog. Cela me fait plaisir de voir que mes menus de la semaine et mes partages au sujet de l’alimentation de manière générale font parler d’eux jusque dans la presse papier 🙂 !

🍃 Les Éditions La Plage m’avaient invitée à créer un menu festif pour l’ouvrage Un Grand Noël Vegan* qui est sorti en librairie le 9 novembre. Vous y trouverez mon menu de Noël composé de 3 recettes : verrines de crème de betteraves rôties et crumble au sésame, risotto de potimarron et de champignons Portobello rôtis et enfin, ma préférée, une bûche façon brownie-cheesecake à la poire. C’est la première fois que l’on peut lire mon nom en couverture d’un livre, aux côtés de nombreuses créatrices culinaires de talent qui plus est, alors je ne vous cache pas que cela me fait très plaisir !

🍃 Dans le cadre de la journée de l’environnement de notre établissement, j’ai proposé une session d’information intitulée “Pourquoi et comment bannir les protections hygiéniques jetables ?”. C’est la seconde fois que j’organisais ce genre d’atelier au lycée et j’ai vraiment apprécié de pouvoir échanger à ce sujet avec des jeunes. Tou·te·s ont quitté l’atelier avec l’envie de tester des alternatives plus saines et écologiques et plusieurs élèves qui n’y avaient pas assisté sont par la suite venu·e·s me demander où iels pouvaient se procurer une coupe.

Je me suis donc proposée d’organiser une commande groupée et pour cela j’ai contacté Les Tendances d’Emma. En février dernier, Emma avait déjà accepté de m’envoyer une coupe menstruelle afin que je puisse l’utiliser lors de ce genre d’évènement (avoir l’objet en question sous la main facilite tellement les explications et je n’allais évidemment pas leur faire manipuler la coupe que j’utilise !). En plus de ça, Emma avait proposé de m’envoyer 9 coupes menstruelles supplémentaires pour les offrir aux élèves intéressé·e·s… Sa générosité m’avait alors beaucoup touchée. Cette fois-ci, elle a accepté de nous offrir les frais de port ainsi qu’une réduction, ce qui a permis à 23 élèves et collègues de commander une coupe menstruelle !

Comme je le disais sur Instagram, je suis remplie de gratitude envers Emma dont l’engagement va bien au-delà de la création et de la vente de produits écologiques, éthiques et zéro déchet. Grâce à elle, plusieurs jeunes ont pu/vont pouvoir tester/adopter une protection hygiénique saine et écologique. Grâce à elle, ces jeunes pourront à leur tour promouvoir ce genre d’alternatives aux membres de leur famille, à leurs ami.e.s, à leurs futurs enfants… Et vous n’imaginez pas combien tout cela m’emplit de joie et d’espoir !

🍃 Enfin, vous avez été 45 à me soutenir sur Tipeee ce mois-ci et je vous remercie du fond du cœur pour votre générosité et votre confiance ! À ce propos, je suis en train de préparer un mini-ebook de 3 nouvelles recettes de gourmandises à offrir qui sera envoyé en bonus à tous mes tipeur·euse·s du mois de décembre (pour tout tip unique ou récurrent d’1 euro ou plus). 

Si ce livre vous intéresse, pourquoi ne pas suggérer à votre bibliothèque de quartier de l’ajouter à sa collection ? Si vous souhaitez l’acheter, je vous invite à le réserver auprès de la librairie la plus proche de chez vous et si vous n’avez vraiment d’autre choix que de passer par internet, vous pouvez le commander via le site de la librairie française Décitre (lien affilié*).

Quels ont été vos petits pas et bonheurs verts du mois de novembre ?

Cet article, publié dans Mes petits pas et bonheurs verts, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Mes petits pas et bonheurs verts #17

  1. Eve dit :

    Oui, c’est sympa de regarder les petits pas d’il y a un an. En le faisant, je me suis aperçue qu’à cette époque là, je ne connaissais pas encore ton blog. Je ne me doutais donc pas du virage que ma vie allait prendre…
    Ce mois ci, j’ai découvert les serviettes hygiéniques Plim, que j’utilise maintenant en complément de ma cup: elles sont super.
    Mon resto vegan préféré (le seul dans ma ville, en fait, ce qui ne l’empêche pas d’être mon préféré pour plein de raisons) va donner des cours de cuisine: j’ai hâte d’y aller avec une amie!
    Et puis j’ai commencé ma chasse aux cadeaux personnalisés et pas trop commerciaux et pas trop générateurs de déchets, et j’ai trouvé quelques idées qui me conviennent bien!

    • Bonjour Eve,
      J’étais étonnée de lire que tu me lis depuis il y a à peine un an… j’ai l’impression que tu es là depuis des années tant nous échangeons régulièrement et que je te connais même un (petit) peu grâce à tout ce que tu partages (ce qui est très agréable) 🙂 Et en effet, je suis allée vérifiée : tu as laissé ton 1er commentaire le 5 décembre 2016… et ce commentaire est le 112e 😉 !
      Merci pour tes partages et belle journée !

  2. La Nébuleuse dit :

    Coucou Natasha ! C’est toujours un plaisir de te lire 🙂 Je trouve ça génial que tu puisses organiser ce genre d’événement en établissement, mes parents bossent tout deux en milieu scolaire, je me demande s’il n’y aurait pas moyen d’organiser quelque chose, en fait ce serait génial si chaque personne qui connaît un peu ces questions essayait de le partager localement aux jeunes… Que de choses à faire ! Pour les petits pas verts, Madagascar a forcément été la source de pas mal de réflexions, je pense écrire 2 ou 3 articles ciblés (impossible de raconter tout le voyage, mais quelques thèmes ressortent). J’ai notamment été admirative suite à ma visite de l’usine du Relais (oui oui le Relais vêtement qu’on a en France) à Fianarantsoa, ils font un travail dingue d’insertion professionnelle, tri de vêtements mais aussi recyclage (balbutiant à madagascar), atelier de construction d’une voiture malgache, atelier de couture… Dans ce dernier, les femmes cousent des serviettes hygiéniques lavables en partenariat avec l’asso Days for Girls, je ne sais pas si tu connais ? Culturellement la cup ne passera pas à Madagascar avant très très très longtemps (ni les tampons par ailleurs mais ça c’est pas plus mal), en revanche cette asso constitue des kits avec plusieurs serviettes, des petites pochettes pour les emballer, un petit guide… Et ils les distribuent aux jeunes filles dans les lycées, c’est vraiment génial

    • Bonsoir Irène, c’est un plaisir de te lire également 🙂
      Je ne connais pas l’asso dont tu parles. C’est super que les tampons ne soient pas prêts de rentrer dans les mœurs et que des initiatives pour promouvoir la récup’ et le réutilisable se développent !
      Merci pour ton partage sur ce voyage qui semble avoir été passionnant et enrichissant sur de nombreux plans !
      Je lirai avec plaisir tes articles à ce sujet- ma famille a vécu à Madagascar pendant une vingtaine d’années… Mais pour diverses raisons, on en parle pas beaucoup. La manière et les raisons pour lesquelles iels ont dû fuir l’île dans les années 70 y sont certainement pour beaucoup. En tout cas, je suis toujours curieuse d’en apprendre plus à son sujet car une partie de mon histoire y est liée 🙂

    • La Nébuleuse dit :

      Oh oui c’était une période tendue à ce moment là, j’entrevois la difficulté à en parler… J’espère prendre correctement le temps pour partager mon ressenti même si je n’ai fait qu’effleurer le pays de mes pas !

  3. Lybertaire dit :

    Coucou Natasha! Je ne savais pas que Lilo faisait aussi ça, je ne connaissais que le moteur de recherche. J’aimerais bien changer d’adresse mail aussi, surtout au niveau professionnel. Je ne le fais pas car j’ai peur de manquer des contacts, et que mes clients et clientes me perdent de vue. Est-ce que ce n’est pas compliqué de faire le transfert? Tu as du faire plusieurs mails de rappels pour indiquer que tu changeais d’adresse mail? Merci!

  4. Marie-Noëlle dit :

    Merci pour ces Echos verts. J’ai apprécié ton retour en arrière sur novembre 2016. Cela m’encourage à continuer mes « bilans » hebdomadaires, mensuels, trimestriels ect… Alors la base écrite prend toute son importance. Belle journée à tous….

  5. Léna dit :

    Hello,
    C’est sympa que tu abordes les protections hygiéniques avec les jeunes, je me suis rendu compte que beaucoup de jeunes filles (voire très jeunes filles) s’intéressaient à la cup et je trouve ça vraiment bien.
    Après, pour les filles très jeunes, c’est clair qu’il peut y avoir un temps d’adaptation plus ou moins long (et encore, ça dépend vraiment des filles), mais la plupart en sont hyper satisfaites.
    Bon, sinon, ma petite nièce n’a pas voulu en entendre parler et n’utilise que des tampons…
    On est trahi par les siens ^^
    ++

    • On parle de plus en plus des problèmes liées aux tampons et serviettes hygiéniques… alors ta petite nièce finira peut-être par vouloir essayer autre chose et elle sera alors certainement très reconnaissante d’avoir une tante aussi informée à sa portée 😉 !

  6. Vala dit :

    Félicitations pour l’encadré et ton menu dans le livre! 😀

  7. Ouha,

    J’ai trouvé un article intéressant sur votre site!
    mais en parcourant vos page, je tombe sur « un grand noël végan »!
    je suis navré de voir des bêtises pareil!

  8. bou dit :

    J’ai acheté le « myagenda » et en 2018 je compte bien y inscrire mes pas verts pour mieux m’en souvenir ! et je trouve que le prix vaut largement le choix éthique et écologique.
    J’ai apporté des chaussures chez le cordonnier plutôt que d’en acheter des nouvelles.
    J’ai testé (et approuvé !) l’une de tes pâtes à tartiner au chocolat !
    J’ai acheté des cadeaux d’occasion et on a bricolé nos calendriers de l’Avent comme chaque année. Avec ma fille, on s’est replongées dans le livre pour enfant de la famille zéro déchet pour trouver des idées de bricolage à offrir.
    Mon trajet maison-boulot est très urbain mais je croise 4 arbres aux couleurs automnales magnifiques !
    On n’a (enfin) plus d’éponge à la maison !
    On a viré google de l’ordi.
    On a découvert un nouveau magasin de vrac (qui jongle entre le local et/ou le bio).
    J’ai participé à un échange sur le ZD à la MJC et ce soir on va à une conférence sur un supermarché coopératif.

  9. bou dit :

    j’ai essayé le tawashi fait avec des vieux leggings mais je n’aimais pas la prise en main, je n’aime pas non plus les chiffons en microfibre, du coup on utilise des « bischele ». C’est alsacien: ce sont des maniques en coton crocheté, plats, carrés et double épaisseur. On a rebaptisé ça des « tawaschele ».
    (Sinon, une copine va essayer de faire pousser des luffa (courge-éponge) dans le jardin de ses parents. Pourquoi pas essayer dans le jardin de ton lycée ?)

  10. cleopiti dit :

    Novembre : un mois que j’aime parce que l’hiver arrive tout doucement, qu’il fait nuit tôt et que cela veut dire que l’on va à nouveau s’emmitoufler pour sortir, qu’il est temps de songer à Noël et commencer les ateliers des lutins du Père Noël (avec ma soeur, on fait cela depuis des années!), c’est envisager de faire plaisir à toutes les personnes que j’apprécie… c’est d’ailleurs entre deux créations d’ étiquettes en vue de la Saint-Nicolas et Noël que je répond ici !

    J’aime aussi relire mes écrits d’une année à l’autre afin de voir son évolution … Mes petits pas m’emmènent toujours plus loin et je me réconcilie de plus en plus avec ce que j’ai appris étant enfant et je suis ravie de constater que nous sommes plus nombreux de jour en jour

  11. Camille dit :

    Bonjour bonjour,
    Très rapidement avant de sauter dans mon lit: en boîte mail alternative il existe posteo (coût: 1€ par mois). Plus d’informations sur le site: https://posteo.de/fr.
    C’est une boîte mail accès à la fois sur l’environnement, mais aussi et surtout sur la protection de la vie privée.
    Je ne rentre pas dans les détails ici, tout est sur le site!
    En espérant que cela t’aide pour ton choix de nouvelle boîte mail.
    Camille

  12. Ferdinande dit :

    Bonjour Natasha!

    Comme boîte mail alternative il existe aussi openmailbox.org. Je me suis fixé comme « défi vert perso 2018 » de modifier mon rapport à internet et notamment mon adresse mail même si j’ai déjà changé plusieurs fois!

    Concernant la coupe menstruelle, une connaissance m’a expliqué que certain.e.s gynécologues avaient remarqué que lorsque l’on utilise de nouveau la coupe après un arrêt prolongé, une douleur peut apparaître et que c’est dû au fait que l usage régulier de coupe provoque une certaine déformation du vagin. Je n’ai pas plus de détails sur le sujet mais par contre j’en ai effectivement fait la désagréable expérience après deux ans d interruption. Malgré cet inconvénient, je pense que cela reste une très bonne alternative aux protections jetables, même si je préférerais privilégier le flux instinctif libre ou alors ces nouvelles culottes absorbantes.

    • Merci pour ces précieuses informations.
      Je note le site openmailbox et j’irai regarder ça après les fêtes.
      Quant à la « déformation » du vagin par la coupe, je n’en avais jamais entendu parler- j’ai donc ajouté cette info à mon article sur la coupe.

  13. Ping : La coupe menstruelle- mon expérience et mes astuces | Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s