Mes petits pas et bonheurs verts #8

Je vous remercie pour l’accueil que vous avez réservé à mes petits pas verts de janvier auxquels j’avais pour la première fois ajouté mes petits bonheurs verts ! J’aime beaucoup ce rendez-vous mensuel qui nous permet de partager ces petites et ces grandes satisfactions liées à notre cheminement vers un mode de vie plus sain, plus éthique et plus écologique. Ces partages sont la preuve que ce cheminement, malgré qu’il puisse sembler long et parsemé d’obstacles parfois, en vaut la peine, tant il nous remplit de joie au quotidien en même temps qu’il nous déleste de nombreux poids.

Je n’ai pas vu le mois de février passer, entre le travail, le blog, de nouveaux projets et puis les vacances aussi. De ce fait, j’étais beaucoup tournée vers l’extérieur ces dernières semaines, et à défaut d’avoir fait des progrès notables sur le plan personnel, j’ai le sentiment d’avoir semé de belles graines vertes autour de moi !

mes-petits-pas-et-mes-petits-bonheurs-verts

  • Je vous en avais déjà touché deux mots le mois dernier, mais maintenant que c’est fait, je peux vous en dire un peu plus. Début février, j’ai organisé deux évènements dans le lycée où j’enseigne. Le premier était un atelier “salle de bains zéro déchet”, organisé dans le cadre du programme “Life Skills”, un rendez-vous mensuel pour lequel celles et ceux qui le souhaitent peuvent proposent un atelier axé autour du développement de compétences utiles au quotidien. Étant donné qu’il s’agit d’un programme optionnel pour les élèves et que 4-5 ateliers avaient lieu en même temps, je craignais qu’il y ait très peu de monde pour le mien… Et mon atelier fut finalement celui qui a eu le plus de succès, avec une quinzaine d’élèves ultra curieux.ses présent.e.s ! On a échangé pendant près de deux heures et tou.te.s sont repartis avec l’envie de réduire leur consommation de cosmétiques, d’en abandonner certains et de remplacer le reste par des alternatives saines, véganes et écologiques. Hier l’un de mes élèves m’a d’ailleurs envoyé un mail pour me dire qu’il était à J-28 sans déo ni shampoing ! Je vous ferai un compte rendu plus détaillé de cette expérience dans un prochain article.
  • Le second évènement que j’avais organisé était une session d’information intitulée “Pourquoi et comment bannir les protections hygiéniques jetables”. Il y avait à nouveau une quinzaine d’élèves très curieux.ses et ouvert.e.s d’esprit, ainsi que 4 de mes collègues. J’étais agréablement surprise par la facilité avec laquelle nous avons pu échanger autour d’un sujet si intime, parfois considéré tabou dans certains contextes socio-culturels. Au bout de 2 heures de discussion (et de fous rires !), tou.te.s les élèves qui utilisaient encore des protections conventionnelles étaient prêt.e.s à tester les serviettes lavables, la coupe menstruelle et/ou le flux instinctif libre. La boutique Les tendances d’Emma m’avait envoyé 10 coupes menstruelles pour l’occasion- une que j’ai montré lors de la session afin que les élèves qui n’en avaient jamais vues puisse se familiariser avec l’objet, sa forme, sa taille etc.- et 9 qui seront offertes à 9 élèves qui s’engageront à devenir des ambassadeurs et ambassadrices de la coupe menstruelle ! (nous avons dans notre établissement des élèves transgenres, d’où l’usage du pronom masculin). Je prévois également de vous faire un article plus détaillé sur cette session dans les semaines à venir.
  • Quelques jours après ces ateliers, l’un de mes élèves me dit « J’ai entendu dire que ton atelier était super, j’aurais bien aimé pouvoir y être !« … Je pensais qu’il parlait de mon atelier « salle de bains zéro déchet »… Mais non, en continuant la conversation j’ai réalisé qu’il parlait de l’autre, au sujet des protections menstruelles ! Il m’a dit que l’une de ses amies qui était venue lui en avait parlé et qu’elle avait trouvé ça super intéressant et inspirant ! Quelle joie pour moi de savoir que ces deux heures de discussions ont donné lieu à d’autres conversations et pas seulement entre utilisateurs.rices de protections menstruelles ! Puis on en est venu à parler de l’autre atelier dont il avait entendu beaucoup de bien aussi et bref, au lieu de préparer sa présentation au sujet d’East Harlem et moi de finir mes corrections, je me suis retrouvée à répondre à ses questions au sujet du no-poo… et à promettre que je proposerai un autre atelier zéro déchet 🙂 !
  • En février, J. et moi avons décidé de nous offrir une petite semaine de vacances à Berlin et outre les bons moments passés à découvrir l’histoire de la ville et à voir nos ami.e.s, j’ai vraiment apprécié de me retrouver dans une ville aussi “vegan-friendly”. Non seulement on peut manger végétalien à peu près n’importe où mais en plus, on y mange vraiment très bien ! En rentrant, j’ai pris le temps de laisser mon avis sur les restaurants/cafés que nous avons testés sur le site HappyCow (sous le pseudo HappyNatasha si ça vous intéresse !) et je prévois également de partager avec vous mes bonnes adresses berlinoises green et VG préférées dans un article.
  • Notre séjour à Berlin coïncidait avec le Berlinale, un festival annuel de cinéma compétitif. Nous en avons profité pour assister à la séance d’un documentaire dont le sujet m’intéressait particulièrement : Angry Inuk d’Alethea Arnaquq-Baril qui parle de l’impact social des campagnes et des lois contre la chasse aux phoques sur les Inuits du Canada. Ayant vécu au Canada et ayant eu une élève Inuit, je connaissais déjà un peu la problématique et j’avais déjà un avis tranché sur la question (difficile de résumer cela en deux mots sans passer pour une personne insensible à la cause humaine, donc je vous en ferai part dans un article dédié à ce sujet) mais j’ai trouvé ce documentaire particulièrement intéressant car il m’a permis de prendre conscience de l’ampleur et des racines du problème.
  • À la fin du mois dernier, je vous disais que je m’étais enfin mise à la méditation. Un mois plus tard, je suis vraiment heureuse de constater que j’ai réussi à faire du yoga et de la méditation une pratique quasi-quotidienne et à les intégrer à ma routine matinale sans difficulté. Si je n’ai pas réussi à en faire lors de nos vacances- le changement de rythme ne me réussit pas du tout- et que j’ai encore du mal à en faire les deux jours de la semaine où je dois quitter la maison à 7h20, je déroule mon tapis avec impatience au moins 5 matins par semaine. Je prends d’abord le temps de boire un verre d’eau tiède à l’huile de coco (recommandé par mon médecin ayurvédique pour mes problèmes digestifs) histoire d’être un minimum éveillée sur mon tapis, puis je fais une petite dizaine de minutes de yoga, suivi de dix minutes de méditation.
  • Il y a quelques mois, j’ai découvert La révolution de fourmis, un très joli blog tenu par Lola, une illustratrice qui partage avec talent et humour son cheminement et ses questionnements « pour changer le monde… à son échelle ». J’ai eu un très gros coup de coeur pour son travail, alors quelle joie pour moi de recevoir un mail de sa part me demandant si je voulais bien répondre à une petite interview. J’ai pris un immense plaisir à répondre à ses questions à la fois drôles et intéressantes que vous pouvez découvrir par ici… et surtout n’hésitez pas à faire un tour sur son blog !

mes-petits-pas-et-mes-petits-bonheurs-verts-1

Quels ont été vos petits pas verts et vos petits bonheurs du mois de février ?

partagez-vos-petits-pas-et-bonh

Cet article, publié dans Mes petits pas et bonheurs verts, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour Mes petits pas et bonheurs verts #8

  1. Un trésor dans mon placard dit :

    Et bien finalement tes ateliers ont eu de bonnes répercussions, toi qui étais un peu déçue sur le moment du nombre de participants 😉 C’est super et surtout, ça montre qu’il y a de l’espoir et que des gens vont s’employer à faire changer les choses!

    • Disons que la préparation de ces ateliers me demande beaucoup de travail et génère beaucoup de stress chez moi donc c’est sûr que j’avais envie que ça en vaille la peine et si je m’étais retrouvé avec seulement 2 ou 3 élèves, ç’aurait été frustrant, mais une quinzaine, c’était parfait 🙂

  2. nadine06 dit :

    C’est toujours un plaisir de te lire et surtout bravo pour tes ateliers et ce super accueil chez les jeunes !!!

  3. Yasmine dit :

    No comment ! Superbe article toujours un plaisir de te lire et aussi un grand Bravo pour tes initiatives au sein du Collège , d autant plus qu’elles rencontrent un franc succès ! Bonne continuation !

  4. Il me tarde de lire ton ou tes articles sur tes interventions au lycée! 🙂

  5. Estelle dit :

    coucou Natasha,
    je suis très heureuse pour toi de ces jolis bonheurs verts, et je trouve ton engagement auprès des lycéen.ne.s absolument formidable! j’aurais adoré avoir accès à des ateliers comme ça il y a 10-12ans 😉
    bravo pour ton travail et merci pour tes partages!
    et beaux moi de mars 😀

  6. Myriam dit :

    Bonjour Natasha,
    Ton article me donne envie d’aller passer un week-end à Berlin. Ce qui me fait hésiter c’est la barrière de la langue. Je ne parle pas un mot d’allemand. Par contre, je vais en Angleterre fin mai et d’après ce quo’n m’a dit, c’est beaucoup plus facile aussi d’y manger végétalien qu’en France. J’ai hâte de découvrir.
    J’essaie moi aussi de faire du yoga mais seulement une à deux fois par semaine. Ton article m’encourage à pratiquer plus souvent.
    Merci pour le lien vers le blog « la révolution de fourmis ». J’ai ajouté ce site dans mes favoris
    Vivement ton prochain article ! 🙂

    • Bonjour Myriam,
      Si tu te sens à l’aise en Angleterre, tu ne devrais avoir aucun problème en Allemagne et à Berlin en particulier où tous les gens que j’ai croisés parlaient anglais.
      Cela fait 3 ans que je vis en Allemagne et je ne parle malheureusement pas allemand couramment (je ne parlais pas un mot en arrivant !) mais je peux me débrouiller sans problème au quotidien.
      J’espère que tu arriveras à pratiquer du yoga aussi souvent que tu le souhaites 🙂

  7. Lili dit :

    Félicitations pour tes ateliers !
    C’est vrai que ça demande beaucoup d’énergie pour discuter mode de vie écolo et éthique. C’est une telle remise en cause des habitudes qu’il faut à la fois être un modèle (donc en forme et prête à être scrutée), et accepter tous les modes de vie et les réactions des interlocuteurs (sourire doux et serein). Ton blog m’a bien aidée à construire mes idées et mon attitude, notamment « chaque petit geste compte, chacun fait à son rythme ».
    Je sème quand je le peux, en essayant de ne pas être lourde. En janvier, j’ai eu une conversation intéressante avec un marchand de frites (j’avais ma boîte en inox pour éviter leur carton plastifié soit-disant compostable). Et certains amis ont pris l’habitude de m’entendre annoncer la dernière mauvaise nouvelle écolo de la semaine.
    Par ailleurs, j’ai testé la marmite norvégienne pour les pois chiches : 45 minutes d’ébullition, puis deux vieux pulls en laine autour et sur la casserole. Quand j’ai regardé, cinq heures plus tard, c’était cuit. D’habitude, je compte au moins deux heures d’ébullition.
    J’ai hâte de lire ton retour sur les ateliers.

  8. Helene Salmon dit :

    Dans quel lycée travailles-tu, avec quel public ? Parce que je suis agréablement surprise de l’accueil fait à tes ateliers !
    C’est toujours un grand bonheur de te lire, merci pour ce Rendez-Vous mensuel !

    • Je travaille dans un lycée international qui fait partie de l’organisme United World Colleges (UWC). Nous avons 200 élèves (première et terminale) de 80 nations différentes et de milieux socio-culturels très variés. C’est un contexte hors-norme, c’est certain…

  9. Laurie dit :

    Génial, quel plaisir de te le lire !!! Et bravo pour ces ateliers, tu sèmes de jolies petites graines chez ces ados et c’est très inspirant !!! Belle et douce fin de semaine remplie de bonheur !!! 🙂

  10. Charlotte C. dit :

    Super tout ça ! 🙂 Hâte de connaître tes bonnes adresses à Berlin aussi.

  11. Léna dit :

    Hello,
    Je trouve ça génial que les élèves aient été bien intéressés par la cup ou le FLI. Personnellement, je rencontre encore beaucoup de femmes qui font la moue dès qu’on parle des menstrues… mais bref, la nouvelle génération est peut-être plus ouverte d’esprit ?
    Chouette tout ça en tout cas !
    ++

  12. poli dit :

    Merci Natasha pour tous ces partages !

  13. Dormance dit :

    Merci pour ce partage, et bravo ! Je trouve ça rassurant d’apprendre que des lycéens se sentent concernés. J’avais peur que cette génération s’en fiche (gros cliché bonjour). J’aurais adoré voir comment tu as abordé ça avec eux !

  14. Maluch dit :

    C’est vraiment magnifique, cette idée d’ateliers avec les ados. C’est en plantant des graines de vert chez eux que le monde changera. Aucun espoir chez les plus de 35 ans je trouve.
    Le paragraphe sur la méditation me rappelle que j’ai un peu laissé de côté mon tapis dernièrement.hum hum
    Je continue mon « témoignage » au bureau par exemple en refusant de prendre des plateaux-repas (les déchets produits me fendent le coeur – on jette des couverts en acier par ex!!), en arrivant aux pots de départ avec mon assiette et mon verre lavables. J’ai encore des efforts à faire pour le papier parce que il y a des sujets que je n’arrive pas à travailler en ayant uniquement les infos à l’écran.
    Bref, pas mal de moqueries de la part de mes collègues mais je me dis qu’il y a un éco-défi en cours et que je ne suis pas la seule à faire des efforts. Ca me donne du courage.
    Sinon, mon dernier pas vert est de faire un carême sans viande et sans poisson (j’en mange occasionnellement en temps normal). Le site uncaremepourlaterre m’a motivée et m’a donné envie de creuser le sujet. (bien sûr, il n’y a aucun prosélytisme de ma part, juste un partage de pas verts).

  15. Ping : Organiser un atelier « salle de bains zéro déchet  dans un lycée- mon expérience | «Échos verts

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s