Livre ⎜ La part du colibri de P. Rabhi

Je vous ai déjà parlé de Pierre Rabhi, de son parcours, ses engagements, ses accomplissements, sa philosophie et de certains de ses ouvrages… C’est un homme dont le travail, la manière de vivre et de voir le monde m’inspirent énormément.

Pour inaugurer l’éco-défi du mois, Découvrir des lectures engagées et inspirantes, j’aimerais donc revenir sur l’une de ses publications : La part du colibri, publiée par les éditions de l’aube en 2006. Bien que la publication de ce cours essai remonte à près de 10 ans, il reste en plein dans l’acualité. Un seul fait de son livre n’est plus d’actualité car à l’époque où Pierre Rabhi écrivait ces lignes, il y avait 6 milliards et quelques habitants ; aujourd’hui, il y en a plus de 7 milliards… Pour le reste, les faits et chiffres restent, forts malheureusement, inchangés.

La part du colibri- Pierre Rabhi

En une quarantaine de pages, qui peuvent se lire d’un trait en mois d’une heure, Pierre Rabhi expose de manière claire, accessible et succincte, les grands problèmes éthiques et écologiques de notre siècle ainsi que la manière dont nous pouvons y remédier

Pour commencer, celles et ceux qui suivent Pierre Rabhi sauront qu’il explique souvent ses motivations en contant la légende du Colibri. Vous la connaissez certainement déjà par coeur, mais elle résume si bien ma manière de voir les choses que je ne peux m’empêcher de la partager à nouveau :

“Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit: “Colibri! Tu n’es pas fou? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu?”. “Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part.”

Colibri 2

La part du colibri

Porté par le bon sens de cette légende, Pierre Rabhi nous raconte son parcours et ce qui l’a conduit à vouloir à son tour “faire sa part”. Il nous rappelle l’essentiel en toute simplicité : “Nous passons notre temps à oublier, oublier que nous vivons sur une planète limitée à laquelle nous appliquons un principe illimité, ce qui accélère le processus d’épuisement des inégalités structurelles, source de mécontentements, de frustrations et de conflits.” (p.16)

Le “miracle” de l’homme par l’homme

Pour continuer, il fait le parallèle entre progrès modernes et technologiques et qualité de vie… Force est de constater qu’aucun de ces “progrès” ne nous permet aujourd’hui de vivre en paix sur terre– avec la nature comme avec autrui. Bien au contraire, Pierre Rabhi constate qu’“oublier que la terre est la seule garante de notre vie et de notre survie condamne tous nos efforts et toutes nos prouesses technologiques à n’avoir aucun lendemain.” Ainsi, si l’on ne veut pas disparaître, il faut bien se rendre à l’évidence : on doit changer.

La croissance en question

Changer quoi ? Notre rapport aux biens, à l’argent, à l’économie… L’hyperconsommation est aujourd’hui l’un de nos plus grands ennemis ; non seulement elle nuit à notre environnement mais elle est aussi la cause de nombreuses frustrations personnelles. Pierre Rabhi, lui,  nous invite à repositionner la nature au centre de nos préoccupations “car elle est la seule garante véritable de notre pérénité.” (p.23).

La Part du colibri- Pierre Rabhi- Extrait- echosverts.com

Une autre vision de la vie : l’humain et la nature au coeur des préoccupations

Il propose ensuite plusieurs axes d’actions principaux, fondés sur l’urgence “de placer l’humain et la nature au coeur de nos préoccupations et l’économie à leur service.” (p.25). Entre autres, il lui paraît important de stopper l’oppression du féminin, d’éduquer les enfants de manière à leur permettre de développer leur solidarité, leur créativité et leur lien avec la nature, de relocaliser les activités économiques et de favoriser les structures agricoles à taille humaine. Comme il le résume si justement, “si l’être humain ne change pas quotidiennement pour atteindre générosité, compassion, éthique et équité, la société ne pourra changer durablement.” (p.30)

L’agroécologie comme alternative

L’agroécologie est sans nul doute l’un des plus grands domaines d’expertise de Pierre Rabhi. Conscient de l’impact écologique et des implications éthiques des modes de productions alimentaires de notre époque- que ce soit pour les êtres vivants ou la terre-, il explique que grâce à cette discipline, il a pu s’impliquer “concrètement dans l’urgence de réconcilier et de concilier l’histoire humaine avec les fondements naturels dans lesquels elle s’inscrit irrévocablement.” (p.31-32). Le succès de sa méthode repose en partie sur l’importance de renier le mythe selon lequel l’humain dominerait la nature

Le goût du poisson

Enfin, Pierre Rabhi met en avant l’un des plus gros avantages de l’agroécologie ; alors que les méthodes de productions conventionnelles à coups de pesticides et d’engrais chimiques nuisent à la santé des humains et des sols sans parvenir à nourrir la planète, l’agroécologie, elle, réunit deux nécessités : “se nourrir et préserver la vie” (p.41).

La part du colibri- Pierre Rabhi- Echos verts

Pour conclure, Pierre Rabhi nous rappelle que “l’avenir de notre planète et des humains qu’elle héberge n’intéresse ni les politiques, ni ceux que l’on appelle les grands de ce monde” (p.44). Même s’il est important de reconnaître l’impact des changements structuraux et de continuer à militer pour une évolution dans ce sens, il faut aussi que chaque individu prenne ses responsabilités… et, comme le colibri, fasse sa part !

Pour vous et moi qui sommes déjà conscients des enjeux de notre époque et de la “marche à suivre” pour contribuer à la préservation- plutôt qu’à la destruction- de notre planète et de la vie, ce petit livre n’a rien d’extraordinaire. Il ne vous apprendra certainement rien. C’est néanmoins le petit livre idéal à offrir ou à faire lire à celles et ceux qui cherchent à comprendre vos préoccupations et vos démarches ou commencent à se poser quelques questions sur leur propre mode de vie… et qui ne sont pas forcément motivés pour se plonger dans la lecture de gros pavés aux idées complexes !

Colibri

Rendez-vous sur Save the Green demain pour découvrir une autre lecture engagée et inspirante…

Avez-vous lu ce livre ou d’autres ouvrages de Pierre Rabhi ?

Mettez-y votre grain de vert laisser un commentaire echosverts.com

Cet article, publié dans Inspiration, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Livre ⎜ La part du colibri de P. Rabhi

  1. gilles dit :

    Bonjour
    J’ai lu « Pierre Rabhi, semeur d’espoirs » d’Olivier Le Naire.
    Si vous pensez qu’il n’est pas trop tard pour sauver la terre ou/et que vous souhaitez laisser une planète en bonne état à vos enfants, lisez ce livre.
    Vous en tirerez surement des idées, une approche qui vous encourageront à faire votre part comme le colibri.
    Avec des mots simples remplis de bon sens et de poésie, Pierre Rabhi explique son choix de vie. Il dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit contrairement à nos dirigeants et autres donneurs de leçons.
    Lors de l’entretien avec Olivier le Naire, il aborde de nombreux sujets de société et donne son avis sur la place des femmes, l’éducation, la politique et bien d’autres thèmes sans jamais être moralisateur.
    Et si l’occasion de présente d’assister à une de ses conférences, courez y. Vous en reviendrez regonflé.

  2. Emilie dit :

    J’aime beaucoup cette légende 🙂 l’idée du livre synthétique est excellente.
    Néanmoins, je reste sceptique quant à la représentation d’un mouvement par une figure humaine. Je trouve en effet que cela ne permet pas de s’approprier le mouvement correctement (mon côté anti-hiérarchie probablement !), et surtout que cela bloque parfois l’essaimage et la perpétuation du mouvement au-delà du représentant idéologique.
    J’admets que certaines personnes aient besoin d’un idéal humain pour imaginer, rêver, s’opposer. Même si en France, le mouvement de l’agroécologie est parti au départ de Pierre Rabhi, il reste bon de savoir qu’il s’agit à la base d’un mouvement d’agriculteurs sans terre du Brésil, épinglé par le chercheur phare du domaine, Miguel Altieri.
    Bref, si la figure humaine représentative ne me convient pas, elle a le mérite de faire connaître le mouvement et de le médiatiser.
    On sera tous d’accord pour dire qu’au final, le plus bel emblème, c’est le colibri 😉

    • Pierre Rabhi, comme il le dit souvent (dans cet ouvrage aussi), n’a jamais cherché à devenir la figure emblématique qu’il est devenu, ni à se retrouver à la tête de quelque mouvement ou idéologie que ce soit… c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je m’intéresse à son travail qu’il partage avec beaucoup d’humilité. De mon point de vue, ce n’est pas parce qu’une personne nous inspire qu’on la place forcément en haut d’une hiérarchie… Pierre Rabhi m’inspire personnellement au même titre que des personnes dont je suis proche ou que je côtoie tous les jours… il n’est pas un idéal à mes yeux ; c’est simplement un être humain dont les idées et le travail me donnent de l’espoir, de l’inspiration et l’envie d’aller de l’avant 🙂

  3. ema dit :

    j’ai eu la chance de rencontrer Pierre et sa sagesse est à l’égal de ses écrits
    il faut souligner que cet homme nous transmet, avec l’agroécologie la solution contre la faim dans le monde… dommage que les politiques ne lui accordent pas plus d’attention…

  4. Ping : La nature nous sauvera de François Couplan - Save the Green

  5. Céline dit :

    Pierre Rabhi est mon idole ! 😀
    Plus sérieusement, j’adhère complètement à sa philosophie de vie et chaque fois que je lis ses propos ou que je l’entends parler, ça vient me chercher au plus profond de moi-même… il a une telle sagesse cet homme !
    Bonne semaine Natasha ! 😉

  6. lathelize dit :

    J’aime beaucoup Pierre Rahbi. Ma dernière lecture m’a malheureusement un peu déçue : il s’agit du livre Vers la sobriété heureuse, dont j’aimais énormément le titre.Du coup, je suis restée sur ma faim : je m’attendais à un récit de cheminement beaucoup plus fouillé

  7. Belinda dit :

    Cet homme est pour moi un Sage 🙂
    Je viens de lire un de ses livres qui traite de la sobriété heureuse et cela m’a chamboulée, bouleversée car il me confirme ce que j’ai au fond de moi. J’ai bien aimé la simplicité de ce livre, sa réflexion sur ses propre progrès à faire et son constat. A la fin il renvoie vers des associations et autres et j’ai trouvé cela utile lorsque l’on débute dans le bio-environnement-bon sens, car il donne des pistes intéressantes et nous amène à réfléchir sur nos propres actes de tous les jours 😉

  8. Planet Addict dit :

    Je n’ai pas lu ce livre, mais je connais bien la légende et je suis fortement inspirée par les colibris (les vrais y compris 😉 )
    Merci pour la découverte! C’est vrai que c’est le livre idéal pour faire passer le message!
    PS: je crois que tu voulais écrire « le goût du poiSon »? non?
    Bises!

  9. Audrey dit :

    Coucou Natasha! Je n’ai jamais lu de livre de Pierre Rabhi, mais j’ai lu plusieurs fois dans des magasines des pages écrites par lui. Ce petit livre à l’air très intéressant pour réfléchir à tous ça. Je me suis récemment inscrite à la bibliothèque de ma ville, mais je ne crois pas avoir vu de livre dans ce style. Avec le développement de ces problématiques dans les médias il est possible qu’ils diversifient bientôt leur achat de livres!

  10. Ping : Plus de 30 lectures engagées et inspirantes | Échos verts

  11. Ping : 5 petits gestes originaux pour préserver la planète …. #2 – Pêche & Églantine

  12. Ping : 5 petits gestes originaux pour préserver la planète #2 – Pêche & Églantine

  13. Ping : Mes petits pas verts #6 | Échos verts

  14. Ping : Échos verts fête ses 4 ans ! {Concours} | Échos verts

  15. Ping : 5 petits gestes originaux pour préserver la planète #2

Mettez-y votre grain de vert!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s